Aller au contenu principal

Le bon coup de la semaine (2)

15 octobre 2009

J’en ai marre d’en avoir marre.  Vous aussi, probablement.  J’ai donc décidé de consacrer tous les jeudis aux bons coups dont nous sommes témoins.

Cette semaine, c’est un mélange des deux.  La controverse autour de la publicité de la boisson apparemment énergisante Octane 7.0 me rappelle que l’industrie du hockey professionnel est malade.  À lire et entendre les réactions des amateurs de hockey, George Laraque est un nouveau héros national.  Pour moi, il n’est que le symbole de la violence gratuite qui assure la pérennité du hockey et ce, même si son gérant lui conseille de donner une partie de son fric aux organismes de charité – relations publiques obligent.  Hier, sur les blogues, bien des hommes ont pris la défense de Laraque et s’en sont pris aux femmes qui ont décidé de dénoncer cette publicité.  Certains nous rappelaient qu’il n’y a rien de plus normal que de voir des poupounes gonflées au silicone dans les publicités.  Évidemment, ça revient souvent sur les blogues, les groupes féministes se sont fait ramasser.  On les insulte.  Les amateurs de la cage aux sports en redemandent: donnez-nous des seins et des fesses!  Allez George, fais-toi plaisir!  Et n’oublies pas de donner une commotion cérébrale au prochain joueur qui se met dans ton chemin.  Pas besoin de publicité d’une quincaillerie pour s’apercevoir que certains hommes sont nonos: lancez une publcité sexy sur le web et leurs comportements primitifs verront le jour aussitôt!

Le bon coup de la semaine: très modeste certes, mais je lève mon chapeau à Laraque qui a dit regretté d’avoir participé au tournage de cette publicité.  C’est trop peu trop tard, mais c’est au moins ça.

11 commentaires leave one →
  1. 15 octobre 2009 8 h 32 min

    Comme vous l’avez lu, sur mon blogue; je m’en suis pris aux groupes féministes pour l’unique raison qu’elles ne dénoncent pas dans un même temps les femmes qui se montre le cul dans les pubs ou dans les films ou en public. D’ailleurs, je dénonce aussi en même temps les hommes qui se font payer pour le faire. les femmes se doivent d’êtres aussi responsables que les hommes.

    J'aime

  2. 15 octobre 2009 10 h 57 min

    Je comprend la colère des femmes si elles se sentent insultées lorsqu’elles sont réduites à des fesses et des seins.

    En revanche, c’est la cible qui me tape sur les nerfs et qui discrédite le discours féministe. Aussi, je vous invite à gueuler, non pas contre les hommes, mais contre ces femmes qui passent leur temps à se foutre à poil pour tout et pour rien, mais particulièrement pour de l’argent.

    J'aime

  3. 15 octobre 2009 11 h 41 min

    Je précise ma pensée dans ce billet : <a href="http://savignac.wordpress.com/2009/10/15/laraque-et-les-nichons-arrangez-vous-avec-vos-troubles&quot;

    J'aime

  4. 15 octobre 2009 12 h 36 min

    @AntiPollution: Vous avez raison. Les femmes qui acceptent de participer à ces pubs sont complices de la propagation du sexisme. Je ne serais pas surpris d’apprendre que certaines d’entre elles le font dans l’espoir de faire carrière comme actrice. C’est souvent le piège à cons de cette industrie.

    @savignac: Bienvenue sur le blogue de Jeanne Émard. Je ne sais pas si tu as consulté la section « À propos », je tenais simplement à t’informer que c’est moi qui se cache derrière le personnage de Jeanne. Désolé pour la confusion(je savais bien que ça arriverait tôt ou tard!).

    Ceci étant dit, je suis d’accord avec toi que les groupes féministes devraient également prendre le soin d’en appeler aux femmes afin qu’elles ne jouent pas le jeu des publicistes. Cela fait grand sens. Cependant, je crois que ce que nous avons pu lire et entendre hier était plutôt un blâme envers le concepteur de la pub et non les hommes en général.

    J'aime

  5. Déréglé temporel permalink
    15 octobre 2009 15 h 44 min

    Quoiqu’on en dise, le féminisme n’échappera pas, s’il veut survivre (ce que j’espère) à une remise en question en profondeur. Le mouvement est malade des récupérations politiques, de la rectitude politique et, pire encore, des raisonnements circulaires qui ne mènent nul part.
    Les féministes (hommes ou femmes, les femmes n’ont pas le monopole de cette étiquette) balaient encore la poussière sous le tapis, mais ça marche de moins en moins. On commence à voir des féministes qui réfléchissent plus loin que le bout de leur nez. J’ai hâte que ça prenne un peu plus d’ampleur.

    J'aime

  6. 15 octobre 2009 16 h 37 min

    Merci pour ton mot de bienvenue. Pas de problème, il m’arrive moi aussi parfois d’avoir des troubles de la personnalité … je t’ajoute à mon blogroll. Salutations.

    J'aime

  7. Darwin permalink
    15 octobre 2009 19 h 35 min

    Dans la plupart des blogues qui ont abordé ce sujet, on dirait qu’un grand nombre de commentateurs profitent de l’occasion pour lâcher leur fiel sur le féminisme ou pour afficher leur machisme sans trop de muance,

    De la nuance, c’est justement ce que cela prend pour aborder ce genre de sujet. De l’hystérie hyperbolique d’une certaine frange du féminisme (frange nettement minoritaire), on passe aux mâles frustrés qui ont l’air de vouloir surpasser l’hystérie qu’ils reprochent aux autres. Dialogue : zéro.

    J'aime

  8. 15 octobre 2009 19 h 41 min

    @Déréglé temporel: d’accord. Le mouvement féministe a besoin d’une bouffée d’air frais. Certaines de leurs porte-parole ont souvent les mêmes réflexes et il est temps que ça change.

    @Darwin: J’ai bien aimé la plupart des commentaires chez Renart. Un bon débat malgré les divergences. Allez faire un tour chez Louis Préfontaine et les commentaires sont à des années-lumière!

    Bienvenue à tous et à toutes chez Jeanne. Il fait bon vous y accueillir!

    J'aime

  9. 15 octobre 2009 19 h 42 min

    Merci! T’inquiètes pas, j’étais jadis schizophrène mais nous allons beaucoup mieux maintenant… 😎

    J'aime

  10. Darwin permalink
    16 octobre 2009 0 h 58 min

    Je parlais justement des commentaires chez Louis ! Votre alter ego fut presque (?) le seul à pondérer les différents aspects de la question. J’ai failli aussi me commettre dans le même sens, mais ai finalement jeté l’éponge devant la quantité d’énormités que j’y ai lues.

    Chez Renart ce fut mieux, mais certains fils dépassaient aussi !

    J'aime

Trackbacks

  1. On mélange mais le gâteau ne prend pas! « Un Internaute dans la Blogosphère

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :