Aller au contenu principal

De omnibus dubitandum

11 décembre 2009

Les industriels, les pétrolières et les géants de l’automobile – bref, les grands pollueurs de la planète – n’auraient pas pu concocter une meilleure stratégie pour court-ciruiter les efforts que déploie la communauté scientifique depuis 40 ans pour convaincre la population de réduire ses activités polluantes et développer des sources d’énergie alternatives.  Voilà qu’un pirate informatique met la main sur quelques courriels étranges et hop… ils sont publiés sur la toile subito presto.  Il n’en fallait pas plus pour les disciples de la droite politique, les grands défenseurs du libre-marché, les conspirationnistes et les apôtres des libertés individuelles pour remettre en question toute la théorie du réchauffement planétaire.

« Je veux bien faire confiance aux experts. Mais je me garde un petit doute. » nous dit la très lucide Lysiane Gagnon.  Chère madame, il est sage de votre part de nous rappeler que l’esprit critique et le scepticisme sont d’extraordinaires qualités.  Mais il ne faut pas charrier.  Suivre votre raisonnement et celui qui se répend sur les milliers de sites conspirationnistes et sur les blogues des apôtres de la droite et je devrais remettre en question l’existence même du système solaire, je questionnerais le fait que le corps humain est composé majoritairement d’eau et je ne serais plus certain si je mourrai vers l’âge de 75 ans…  peut-être après tout suis-je immortel?

Je serai toujours surpris de réaliser que des gens de la classe moyenne, des travailleurs, des gens bien ordinaires, seront toujours prêts à monter aux barricades pour défendre les intérêts des industriels et des commerçants alors qu’ils ne joindront jamais – pour la très grande majorité d’entre eux – le monde des affaires et de l’aristocratie.  Une petite goutte de scepticisme et voilà… le consensus de la communauté scientifique est remis en question.  Le réchauffement climatique, c’est de la foutaise.  Continuons à prôner la sacro-sainte croissance économique et la divine création de richesse.  La plupart de ces démagogues populistes ne prendront même pas le temps de lire, ne serait-ce que les résumés des études et rapports scientifiques.  Votre horoscope vous laisse croire que c’est de la foutaise?  Il n’en fallait pas moins pour rejeter tout le travail qui a été fait depuis le Club de Rome.  C’est Noël, allez-y, achetez-vous une troisième voiture…

Les droitistes, c’est bien connu, détestent tout individu qui reçoit son chèque de paie d’un organisme public.  À les écouter, les scientifiques et experts en environnement ont inventé la théorie du réchauffement climatique simplement pour se créer un job.  Et que seuls ceux qui travaillent pour les pétrolières et les sociétés chimiques détiennent la vérité.  Ces gens là ne sont évidemment pas en conflit d’intérêt…

« Les sceptiques du climat sont des réactionnaires, c’est-à-dire, des contestataires qui aiment être à contre-courant, qui remettent en question toute preuve indiquant que des activités anthropiques puissent, en accroissant la concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, provoquer des changements climatiques terrestres qui pourraient s’avérer dévastateurs et irréversibles…

…Il serait évidemment absurde de prétendre que le reste de la communauté scientifique soit en accord parfait avec tout ce que rapporte le GIEC. D’ailleurs les scientifiques qui ont travaillé sur ces rapports ne sont pas systématiquement d’accord, entre eux, sur chaque point. Mais à toute fin pratique, le consensus scientifique sur le changement climatique importe peu, puisque ce sont surtout les politiques des gouvernements puissants qui comptent.  Ces gouvernements choisissent souvent d’ignorer la science, et quand ils ne peuvent le faire, ils trouvent parfois des contestataires qui sauront rappeler que le consensus scientifique actuel n’est pas total, et tenteront ainsi de conclure que nous pouvons continuer à vivre en bonne conscience selon notre train actuel. Les gouvernements puissants ont l’habitude d’écouter les scientifiques seulement quand le consensus scientifique est en accord avec leurs politiques ou quand ils n’en ont pas le choix vu les catastrophes qui se sont produites ou qui sont imminentes. » – Les sceptiques du Québec

54 commentaires leave one →
  1. 11 décembre 2009 9 h 22 min

    La majorité des gens de la droite reçoivent leurs chèques signés par leur compagnie mais s’enrichissent grâce aux gouvernements.. Prenons le cas des gens de Wall Street, de l’industrie de l’automobile et ici en Canada pensons aux subventions pour les recherches et la production du pétrole.

    J'aime

  2. minarchiste permalink
    11 décembre 2009 11 h 29 min

    @Luto

    Justement, s’il n’y a pas consensus, pourquoi n’avions nous jamais entendu parlé des « autres » dans les médias? N’avons-nous pas le droit de savoir quels sont les faiblesses de la théories et s’il y a des données qui la contredisent? N’est-ce pas ça l’esprit de la science?

    Lorsque vous dîtes « quelques courriels douteux » c’est un euphémisme énorme! Surtout que des 26 scientifiques qui ont élaboré le rapport de briefing pour le sommet de Copenhague, 12 ont été impliqués dans ces « courriels douteux ». C’est donc loin d’être des « cas isolés »….

    Ce qui s’est passé est que les politiciens ont réalisé qu’ils pouvaient utiliser la lutte aux changements climatiques pour se faire élire, grossir leur empire étatique et leur pouvoir, et récompenser leurs amis corporatistes par des subventions.

    Ensuite, les scientifiques se sont rendu compte que leurs subventions de recherche et leur « exposure » augmentaient exponentiellement lorsqu’ils publiaient des théories réchauffistes. Un biais de survivance scientifique s’est installé.

    La troisième partie de cette trifecta est le complexe médiatique, incluant les journaux scientifiques tels que Science, qui se sont rendu compte qu’ils vendaient plus d’exemplaires en publiant des articles réchauffistes hyper-alarmistes et apocalyptiques.

    Le cercle vicieux s’est auto-alimenté jusqu’à éliminer totalement l’esprit critique. C’est aussi simple que ça.

    Lorsque vous dîtes que la droite est contre la protection de l’environnement et tolère la pollution, c’est faux. La droite est plutôt contre les supercheries étatiques.

    http://minarchiste.wordpress.com/2009/11/27/role-de-letat-environnement-et-changements-climatiques/

    J'aime

  3. 11 décembre 2009 15 h 52 min

    Astidastineux, bon point 😉

    Minarchiste, c’est pour ça que j’ai pris la peine d’ajouter le texte des Sceptiques du Québec. C’est certain que certains courriels ont un contenu douteux mais je ne crois pas que ça remet toute la théorie du réchauffement climatique en question. Et, finalement, vous avez entièrement raison, le monde des affaires sait profiter de tout, même des catastrophes.

    C’est quand même incroyable que les droitistes s’emballent autant avec cette histoire. Même Sarah Palin y met son grain de sel: « Without trustworthy science and with so much at stake, Americans should be wary about what comes out of this politicized conference. The president should boycott Copenhagen. » Article complet sur le Washington Post :http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2009/12/08/AR2009120803402.html

    Et dire que JF Plante est en complète admiration devant cette dame. Sortez-moi de ce film…

    J'aime

  4. minarchiste permalink
    11 décembre 2009 16 h 39 min

    @Lutopium

    Je pense que si nous étions dans une vraie démocratie et étant donné les impacts majeurs qu’auraient la règlementation du CO2 sur la vie des gens, on devrait faire un référendum pour approuver le projet de loi.

    Il y aurait un camp du oui et un camp du non qui débattraient et présenteraient le pour et le contre d’avoir une telle loi.

    Ça permettrait aux gens de se faire une opinion basée sur autre chose que la propagande médiatique qui ne nous montre qu’un seul côté de la médaille (que des arguments réchauffistes).

    Une chose est sûre, avant même de penser à faire quoi que ce soit, le CRU et le GIEC (financés par des fonds publics) devraient être forcés de partager leurs données de façon à ce que la science puisse suivre son processus normal.

    J'aime

  5. 11 décembre 2009 19 h 05 min

    Minarchiste, si vous me parlez de “vraie démocratie”, alors là, j’embarque! Je suis entièrement d’accord avec vous lorsque vous proposez d’augmenter le budget des écoles afin de rehausser la qualité de l’éducation afin que les jeunes deviennent des citoyens à part entière. Cultivés, ayant développé un esprit critique et qui exigent d’être partie prenante des décisions qui affectent leurs vies.

    Finalement, je ne crois pas que la communauté scientifique fait fausse route. Ça fait des années qu’on en parle, qu’on en discute. Pourquoi, tout à coup, le scepticisme non-scientifique prend il autant de place? Lobby industriel peut-être? Je le crois. Et la droite embarque dans le jeu de façon assez surprenante.

    J'aime

  6. Darwin permalink
    11 décembre 2009 19 h 15 min

    @ Minarchiste

    La prochaine fois qu’on parlera des pétrolières, des alumineries, de l’industrie des jeux vidéos, des banques, etc., faudra-t-il faire comme vous et ajouter «(financés par des fonds publics) » ? 😉

    J'aime

  7. minarchiste permalink
    11 décembre 2009 19 h 58 min

    @Darwin

    Vous le pouvez! Je suis tout à fait contre les subventions aux entreprises, que j’éliminerais sans exception. 🙂

    J'aime

  8. 11 décembre 2009 22 h 05 min

    Et que dire de la pétition de l’Oregon? 32 000 scientifiques auraient signé ce document… mais ce que l’on oublie de dire est que ces hommes de sciences ne sont pas des experts en climatologie. Il suffit de se prétendre « scientifique » pour proclamer posséder la vérité absolue.

    http://pourquedemainsoit.wordpress.com/2008/05/29/les-fausses-verites-environnementales-de-nathalie-elgrably/

    J'aime

  9. Sébas permalink
    12 décembre 2009 1 h 47 min

    Qui est ‘derrière’ le Club de Rome?

    « Les industriels, les pétrolières et les géants de l’automobile – bref, les grands pollueurs de la planète » !

    Mais c’est i-m-p-o-s-s-i-b-l-e…

    Ces gens ne pourraient pas être assez « tordus » ou machiavéliques pour imaginer tout ça… et cela briserait nos schémas de pensées pré-formatés depuis des décennies… par les médias de masse… surtout détenus par les mêmes industriels, i.e. : « Les industriels, les pétrolières et les géants de l’automobile, ETC – bref, les grands pollueurs de la planète » (sic)?

    Oh… mais je délire, c’est certain… je vais augmenter ma dose. 🙂

    Et voilà je retrouve mes esprits:
    Il y a les bons et les méchants… et les méchants sont les pollueurs et jamais -oh grand- jamais cela serait possible qu’ils soient aussi ‘les bons’ ?

    Oups, mes « pinules » ne font plus effet:
    Probleme-reaction-solution de type hégélien? Non, cela dépasse l’entendement…

    Eh bien…. et ca, c’est quoi: une autre coincidence de conspirationniste parano, ou est-ce la réalité ?

    « Tout aussi révélateur est le fait que, selon le magazine Forbes, les « 14 personnes les plus riches du monde », qui ne sont pas les moins étrangères à l’économie de casino que nous subissons aujourd’hui, se sont déjà réunies le 5 mai de cette année chez le président de l’université privée Rockefeller. Pour Bill Gates, Warren Buffett, Michael Bloomberg, George Soros, Peter Petersen, David Rockefeller Jr. et d’autres participants à ce cénacle, la croissance démographique représente assurément la pire menace environnementale, sociale et industrielle de notre époque. »

    Le texte COMPLET ICI:
    Par Helga Zepp LaRouche
    http://www.solidariteetprogres.org

    p.s.
    je déteste la pollution, je voudrais des rivières ‘bleues’ et reverfir la terre au complet et je n’aime pas les produits chimiques et pollutabns. Et je ne suis payé par personne pour écrire tout ça. C’est plutôt le contraire… si vous lisez entre les lignes…

    J'aime

  10. Sébas permalink
    12 décembre 2009 2 h 02 min

    Correction: « Polluants »

    Et pour le lien « direct » vers l’article complet, c’est ici:
    http://www.solidariteetprogres.org/article6054.html

    En passant, je ne suis pas un adepte de personne (je m’abreuve à toutes les sources!) et je ne recherche que la réalité en tout…
    Et je reconnais que Lyndon Larouche déraille souvent… mais cet article précis est très utile pour comprendre une partie de la réalité…

    p.s.
    @ Minarchiste ou lutopium : pourquoi ne pas écrire un texte sur la démocratie directe (que vous soyez pour ou contre), et ce, sur vos blogues respectifs? Je vais sûrement y participer et j’ai des tonnes d’arguments pour vous. 😉

    J'aime

  11. 12 décembre 2009 9 h 21 min

    Jimmy, je me rappelle de ce billet. Tu avais frappé dans le mille. Et je me souviens de la réplique d’Alain Dubuc qui avait, à ma grande surprise, replacé un peu l’élan démagogique de Mme Elgrably! http://www.vigile.net/La-Terre-est-elle-plate

    Sebas, bienvenue sur le blogue… Je crois que les médias d’information, même s’ils sont souvent détenus par des empires industriels, ne peuvent pas jouer exclusivement la carte de la propagande lorsqu’il s’agit d’un enjeu aussi important que le réchauffement climatique. Au Québec, le quotidien La Presse est un bon exemple. Même si son propriétaire a des intérêts dans le secteur pétrolier (Total) et dans le secteur des énergies alternatives (Suez), les reportages sur la question sont quand même équilibrés. Ce n’est pas parfait mais nous ne pouvons pas dire que nous sommes victimes de propagande. On ne pourrait pas dire la même chose lorsque vient le temps de parler poitique. Dans ce domaine, les éditorialistes du groupe Gesca ont un double rôle: rapporter les nouvelles et positionner les idées du Maître.

    Pour ce qui est de M. et Mme Larouche, je suis très prudent par rapport à leurs constats et leurs analyses. Je suis extrêmement sceptique en ce qui concerne les théories du complot. Certes, ils amènent dans le débat des informations très intéressantes, mais je trouve personnellement que ça dérape souvent. La vision apocalyptique des conspirationnistes me laisse, plus souvent qu’à mon tour, extrêmement perplexe. Je préfère les actions concrètes à court terme, les petits pas. Il faut donc s’impliquer sur le terrain pour contribuer à faire changer les choses. Alors, les grandes théories conspirationnistes…

    J'aime

  12. Bertrand permalink
    12 décembre 2009 12 h 08 min

    « La vision apocalyptique des conspirationnistes me laisse, plus souvent qu’à mon tour, extrêmement perplexe »

    Autant que celle d’Al Gore, Hulot, Emmerich et du GIEC?

    J'aime

  13. 12 décembre 2009 15 h 03 min

    Le directeur du Climate Research Unit (CRU), Phil Jones, a dit, par courriel, à Michael Mann, l’auteur de la crisse de courbe en forme de crosse de hockey, qu’il a trouvé une «astuce» pour «masquer le déclin» des températures et on ne devrait pas s’alarmer?

    Michael Mann avoue avoir trafiqué sa calice de courbe, tout en ignorant les signes évidents de refroidissement et on ne devrait pas s’alarmer?

    Les scientifiques du CRU avouent avoir détruit leurs preuves et leurs données pour éviter de les fournir, en vertu de la Loi britannique sur l’accès à l’information et c’est normal?

    Ils parlent de mener une job de bras dans les comités de lecture des revues scientifiques pour empêcher les scientifiques sceptiques de publier leurs études et leurs arguments et c’est normal?

    On parle de modèle mathématique déficient que l’on doit trafiquer pour montrer au monde qu’il y a un réchauffement climatique causé par l’Homme et ça sent les roses?

    Cette affaire est assez sérieuse pour que tous les médias américains et européens en parle (contrairement au Québec, où c’est l’omerta médiatique le plus total), que la police britannique ait ouvert une enquête et que Phil Jones remette sa démission, mais ce n’est pas si grave que ça?

    Le CRU est le Centre d’études climatologiques de référence du GIEC qui nourrit le GIEC et les scientifiques du monde entier avec leurs données sur le climat, mais c’est un pétard mouillé?

    La NASA a, elle-aussi, trafiquée ses données pour faire en sorte que 1998 soit l’année la plus chaude, alors que ce serait supposé être 1934, mais ça ne compte pas?

    Il est beau, le jovialisme gauchiste!

    http://lequebecdedemain.blogspot.com/search?q=Climategate

    J'aime

  14. Sébas permalink
    12 décembre 2009 17 h 32 min

    lutopium: Merci 😉

    Voulez-vous savoir le fond de ma pensée?

    Et voici ce que je pense de ‘tout ça’:

    Le pire dans tout ça?

    C’est que je suis contre l’endettement excessif des individus, des gvts, etc, (causé par la fausse monnaie fiduciaire ou ‘pyramidale’, d’orgine 100% maçonnique), donc aussi de la surconsommation et de la m**rde ‘cheap’ (non-recyclable, etc) fait en Chine ou en Inde…(toujours à cause de la fausse monnaie fiduciaire et des ententes de ‘libre’ échange qui n’en sont pas: pensons seulement au Reminbi à taux fixe qui constitue une barrière non-tarifaire incroyable!). Dans un véritable libre marché, il serait logique et même rentable de fabriquer QUE des produits ‘verts’ et ‘durables’. Et je peux le prouver pour ceux qui douteraient.

    Si seulement la ‘gauche ‘bien-pensante’ ordinaire et la droite ‘pensante’ ordinaire se mettaient à réfléchir ENSEMBLE -de façon calme et intelligente- nous réalisions très rapidement que presque tous avons les mêmes désirs, préoccupations, buts ‘ordinaires’, car nous sommes des gens -à 80% et plus- ‘ordinaires’ et ‘bons’ qui désirent;

    Vivre en paix et en harmonie, avoir une vie de couple/de famille épanouissante; avoir de bons amis, vivre dans un milieu propre-propre-propre, avoir une bonne job, avoir des médias qui nous informent VRAIMENT !, etc…

    Ce n’est qu’une petite élite -qui a un agenda très ésotérique- qui bousille vraiment TOUS: nos rêves simples, nos ‘vies simples’, etc… et ce, dans tous les domaines. Ce n’est pas du populisme, c’est LA réalité. Par exemple, dans presque tous les dossiers qui nous touchent TOUS de près, c’est 80%-85% de la population -vs- 15-20% de gens qui se disent ‘éclairés’. Par exemple, au Québec, la démocratie directe n’existe pas et les gens ne sont pas plus ‘pratiquants’ qu’il faut, mais 80% des parents « votaient » et envoyaient leurs enfants au cours de religion (avant l’imposition du cours ecr). En Suisse, où la démocratie directe EXISTE, la réforme dite des connaissances ‘transversales’ a été renversée par un REFERENDUM POPULAIRE. Ici, selon différents sondages, environ 75% des Québécois sont CONTRE cette réforme. 80% des Québécois sont aussi pour le libre choix en matière d’enseignement religieux. En économie, 80% des occidentaux étaient contre les ‘bailouts’. En matière « d’accomodements raisonnables », environ 70-90% des IMMIGRANTS -selon différents sondages- sont contre ceux-ci… alors imaginez ceux qui habitent ici depuis plusieurs générations. En matière d’environnement et de ‘lutte au CO2?, selon un sondage (2007), couvrant plusieurs pays de l’occident, 60% et plus des occidentaux ne croyaient -déjà- plus à la thèse officielle. Et c’est vraiment comme ça vis-à vis DE TOUS les enjeux crucieux qui touchent notre avenir et nos droits ’sacrés’. Et pourtant les médias (i.e. une MINORITÉ D’EXPERTS ILLUSIONNISTES), NOUS RENVOIENT L’IMAGE CONTRAIRE ! Que se passe-t-il ?

    En Occident, ce n’est qu’une petite élite qui fait tout pour maintenir la FAUSSE division THÉORIQUE droite-gauche, d’orgine 100% franc maçonnique. La réalité, c’est qu’il y a du vrai ‘à droite’, comme ‘à gauche’. La vraie grille d’analyse à utiliser -concernant le monde qui nous entoure- devrait être celle-ci: est-ce vrai ou faux, réel ou irréel? Point. Le problème c’est que ceux qui nous décrivent cette réalité(i.e. en grande partie les médias), sont des relativistes. Et cette élite détient une bonne partie des pouvoirs d’influences Occidentaux (c’est pire ici qu’en Europe) ! Et quand je dis une bonne partie, c’est une bonne partie. En Europe, des articles comme ceux-ci, sont légions:
    http://www.lexpress.fr/region/les-francs-macons-en-clair-obscur_578401.html
    (allez le voir, il y a des liens vers d’autres articles de ce genre. D’ailleurs plusieurs grands dossiers sur les f-m sont disponibles en Europe. Et pas par des journaux ou médias que les médias d’ici considèrent comme étant ‘conspirationnistes’)

    J'aime

  15. Sébas permalink
    12 décembre 2009 17 h 32 min

    Suite et fin:

    Suite:

    Ici au Québec, nous savons -grâce à un reportage de radio canada- qu’ils sont environ 4000 (il sont sûrement beaucoup plus…). Mais nous n’en savons rien de plus que ce que les ‘conspirationnistes paranos’ découvrent:

    Voir:
    http://complotquebec.blogspot.com/

    Il sont divisés en loges et ils se font une lutte fédéraliste-séparatiste. Un exemple de ceci, est CE forum
    http://www.cowboysfringants.com/forum/forum_topics.asp?FID=2
    où la majorité des « grands intervenants » sont des maçons, fédéralistes OU séparatistes. Mais ils sont TOUS progressistes au niveau des valeurs morales, de la monnaie fiduciaire, tous pro lutte au CO2 « gaz polluants » (sic), etc.

    ***

    Il est presque IMPOSSIBLE d’accéder à un poste de ‘grand’ pouvoir au Québec (quel que soit le milieu), sans être coopté par les franc maçons.

    Et vous savez ce qui les inquiètent le PLUS?
    Que la ‘vraie lumière’ soit placée sur EUX. Ils font toutes leurs manigances dans le ‘noir’ et ou cachette. S’ils parlent, ils risquent beaucoup, car ils promettent le ’silence’ lorsqu’ils font ‘ le serment’.

    Ils sont TRES minoritaires (1% de la population maximum) et lorsque le « 80% » et plus de « la masse ignorante, inculte, stupide, et vaguement chrétienne », prendra conscience de ce qui se trâme, ils savent qu’ils perdront une GRANDE partie de leur influence. C’est aussi simple que ça. Mais il faut passer par dessus la peur de se faire insulter, car ils sont passés maîtres dans ce domaine.

    Tout comme les Papes, lorsqu’ils detenaient TROP de pouvoir politique et qu’ils envoyaient des millions de chrétiens « tuer du musulmans pour Dieu », ou lorsqu’ils jugaient et/ou tuaient les ‘hérétiques »… ou scientifiques…

    En tout cas, « là où il a de l’homme, il y a de l’hommerie ». Il ne faut donc PAS leur en vouloir, car ils croient vraiment faire le bien… et tout comme les chrétiens d’une autre époque, ils sont plusieurs à se poser des questions, à prendre conscience d’un paquet de trucs, à RÉFLÉCHIR et commencent à remettre en question les DOGMES (qui n’en sont pas selon leur enseignement, justement), qui leurs sont enseignés…

    FAIT HISTORIQUE: TROP DE POUVOIR ENTRE QUELQUES MAINS, N’EST JAMAIS UNE BONNE CHOSE.

    etc

    Triste époque en tout cas, car pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, nous avons tous les éléments pour avoir une vie vraiment satisfaisante au niveau matériel, mais à cause d’une poignée seulement d’humains (ayant trop de pouvoir sur le reste d’entre nous),… nos aspirations simples au bonheur et à la liberté, deviennent de plus en plus impossibles. Il faut les aider à prendre conscience de leurs dérives et ça presse…

    p.s.
    Bon, je me rends bien compte que plusieurs vont dire que je déraille, mais je m’en fou complètement, car ceux qui sont vraiment intelligents ou ceux qui cherchent vraiment la réalité en tout, vont finir par arriver aux mêmes conclusions que moi, j’en suis certain. La réalité est toujours ‘une’ … et je fais des recherches sur ces réalités (et réfléchis) depuis 10 ans et ce, intensivement. Mon but est vraiment ‘chrétien’ et vraiment charitable. J’espère que personne ici va tordre le sens de ce texte pour conclure autre chose.

    Pour les gens intelligents et rationnels qui cherchent la réalité en tout: Bonnes recherches et cogitations !

    Pour les croyants: demandez au Saint Esprit -la vraie lumière- et lisez Vassula: http://www.vassula.org/etat.htm !

    Pour les autres: continuez de croire les illusionnistes médiatiques -à vos risques et périls- et continuez de rire des gens ‘comme moi’.

    J'aime

  16. 12 décembre 2009 20 h 24 min

    Incroyable, mais vrai: au Téléjournal-Québec de Radio-Poubelle-Cadenas de 18h00 d’aujourd’hui, on nous a montré la manifestation des environnementeurs à Ottawa! Ces osties de chiens-là ont habillé, avec le sourire dans leur crisse de face, un type en Père Noël pour bien montrer aux enfants que le Père Noël était en danger, car «son» Pôle Nord «est» en train de fondre.

    Mais, le pire dans tout ça, c’est que le journaliste a pris une femme qui était à la manifestation avec sa fille de 2-3 ans, à peu près. Elle lui a dit, devant les caméras, en parlant à sa fille: «Hein, ma belle, on va sauver le Père Noël! Hein, ma belle, les changements climatiques!»! Le journaliste n’a même pas allumé que c’était de la propagande pure et simple.

    Il y a, d’abord, eu les Jeunesses hitlériennes et, maintenant, il y a les Jeunesses environnementeuses.

    JE ME CALMERAI, QUAND CES OSTIES DE SALAUDS-LÀ DE MES DEUX SERONT RECONNUS, EXACTEMENT, COMME ILS LE SONT, C’EST-À-DIRE UNE SECTE RELIGIEUSE PROPAGANDISTE ET TOTALITAIRE ET DONT LES ADEPTES ONT LE SPIN D’UN SCIENTOLOGUE, D’UN RAÉLIEN ET D’UN TÉMOIN DE JÉHOVAH, OSTIE DE CALICE DE TABARNAC!!!!!!

    Il est beau, votre Nouvel Ordre mondial, mon cher lutopium! À relire ton billet, tu es là-dedans à 100 miles à l’heure. Tu te contre-calices bien de savoir qui est le père des Accords de Kyoto et de connaître son CV.

    Toi, tout ce que tu veux, c’est avoir la foi! Tu ne veux pas savoir. C’est tellement plus simple de gober tout ce que la pensée unique médiatico-politique du Québec (dont 70% des journaux du Québec sont contrôlés par Power Corporation) te dit de penser, et ce, sans te poser de questions. Ça t’évite de porter une réflexion profonde sur les enjeux qui nous touchent, en ce moment même.

    J'aime

  17. Darwin permalink
    13 décembre 2009 0 h 02 min

    @ Luto

    Tu es plus patient que moi… 😉

    J'aime

  18. Hefgé permalink
    13 décembre 2009 12 h 50 min

    Difficile de comprendre la hargne, voire la rage dont certains ne peuvent s’empêcher de faire preuve à propos du réchauffement climatique. Le plus souvent, ces éclats sont motivés par l’intime conviction de leur propre ignorance. Comme si on pouvait comprendre quelque chose de ces questions complexes en critiquant les médias. C’est se prendre pour la mouche du coche. Car il n’y a pas de débat. Les faits scientifiques n’ont cure de l’opinion des petits gérants d’estrade qui ignorent tout de la mécanique atmosphérique. Ça fait plus de vingt ans que la communauté scientifique se mobilise pour pour nous prévenir du danger qui guette la civilisation. Et ça fait vingt ans que les incrédules intéressés par les profits liés à la croissance tous azimuts mettent en doute cette réalité pourtant inévitable. Car dans un monde aux limites finies, il est évident qu’un système qui vise une expansion infinie en vienne à détruire ses propres conditions d’existence. Voilà, entre autres choses, un de ces principes élémentaires à la base de tout raisonnement valide et qui fait cruellement défaut chez la majorité des gens qui ne possèdent aucune connaissance scientifique mais qui se croient tout de même assez malins pour juger ce qu’ils ignorent et insulter autrui. Bref, ce sont de petites personnes fort complexées et qui compensent pour leurs lacunes intellectuelles par beaucoup d’agitation et d’acrimonie. Je leur suggère simplement de retourner sur les bancs d’école plutôt que d’exhiber publiquement leur inexcusable bêtise.

    J'aime

  19. 13 décembre 2009 13 h 58 min

    J'aime

  20. Hefgé permalink
    13 décembre 2009 15 h 02 min

    @ J-L Proulx
    J’espère que c’est une boutade. Votre monsieur Brasssard n’a aucune crédibilité. Il dit ne pas croire : mais c’est parce qu’il ne comprend pas. Il ne fait donc qu’avouer son ignorance. Il devrait aussi avoir la candeur de se taire. Car il tout faux. La dernière décennie fut la plus chaude depuis que l’on tient des registres météorologiques (ce sont les météorologues qui le disent, pas les climatologues). Affirmer le contraire c’est comme nier la loi de la gravité. C’est idiot. Entre temps, ce monsieur devrai plutôt s’initier aux lois de la thermodynamique, savoir comment fonctionnement les équations non linéaires, comprendre la signification des effets de seuils, en apprendre plus sur les mathématiques du chaos et les attracteurs étranges, s’instruire sur la complexité des systèmes métastables, et j,en passe, avant d’insulter l’intelligence des lecteurs et traiter de «gourou» ceux qui possèdent des diplômes universitaires dont il est dépourvu. Après, s’il se sent assez outillé, qu’il tente de lire un des rapports GIEC et qu’il en fasse rapport objectivement. Pour le moment, ce monsieur parle à travers son chapeau. Mad as a mad hatter.

    CQFD.

    J'aime

  21. 14 décembre 2009 7 h 29 min

    Bertrand, bienvenue par ici… Touché! Avec tout ce que j’ai lu, vu et entendu je suis malgré tout porté à croire qu’il faut prendre des moyens drastiques pour renverser la situation.

    Darwin, je voulais seulement soulever un point et voilà qu’on s’emballe! Malgré tout, j’aime bien savoir ce qu’en pensent les « négationnistes ». Si je leur demande de faire preuve d’esprit critique, il faut bien que je fasse la me chose, non?

    Jean-Luc, tu peux m’accuser de tous les maux, mais stp ne me dis pas que « j’’évite de porter une réflexion profonde sur les enjeux qui nous touchent, en ce moment même ». Sinon, je n’aurais pas écrit ce billet. Je ne visiterais pas les sites et les blogues qui contredisent la théorie du réchauffement climatique. C’est ce que j’ai dit à Martin Masse: il y a deux camps en face de nous, il faut en choisir un des deux. J’ai choisi le mien. Je ne prend pas de chances. Le consensus scientifique, malgré quelques oppositions et nuances, est beaucoup plus convaincant, à mon avis, que les dissidents et pseudo-experts qui réfutent la théorie des changements climatiques. De plus, il semble y avoir des liens assez étranges entre les négationnistes et le monde industriel. Voilà une situation qui me laisse extrêmement perplexe…

    Sébas, inutile ici d’associer le problème des gaz à effet de serre avec toutes les théories (plus ou moins farfelues) sur les grandes conspirations mondiales. Encore une fois, ça fait plus de 40 ans que la commauté scientifique nous avertit que la surconsommation, la pollution et le gaspillage causés par les êtres humains a un impact sur notre planète. Nous avons commencé à modifier nos habitudes de vie, il faut maintenant aller plus loin et « obliger » les grands industriels à s’impliquer sérieusement.

    Hefgé: merci pour ces excellents commentaires. Ça remet les choses en perspective! J’espère que ça calmera, un tant soit peu, les ardeurs des négationnistes qui visiteront ce petit blogue et qu’ils enlèveront ce chapeau qui empêche le sang de bien circuler…. J’avais grand besoin que tu t’arrêtes par ici afin d’équilibrer le débat!

    J'aime

  22. Darwin permalink
    14 décembre 2009 19 h 31 min

    @ Luto

    «Malgré tout, j’aime bien savoir ce qu’en pensent les “négationnistes”»

    Moi aussi. Je ne parlais pas du contenu, mais des insultes et des cris (majuscules).

    J'aime

  23. 14 décembre 2009 21 h 14 min

    @ lutopium.

    1) Pardonnes-moi si je t’ai blessé, mais j’étais vraiment fâché quand j’ai écrit ce commentaire, à la fois contre les environnementeurs et contre les médias qui n’ont rien vu de toute cette opération de propagande qui se déroulait directement sous leurs yeux!

    2) Le consensus scientifique est basé sur une fraude monumentale.

    http://lequebecdedemain.blogspot.com/2009/12/le-consensus-de-la-pseudo-science.html

    J'aime

  24. 14 décembre 2009 21 h 15 min

    Plusieurs scientifiques de renommée internationale et d’éminents spécialistes remettent en cause la théorie officielle du GIEC: http://www.wikiberal.org/wiki/Liste_de_scientifiques_sceptiques_sur_le_r%C3%A9chauffement_climatique

    Le Climategate n’est que le coup de grâce dans la théorie réchauffiste.

    J'aime

  25. 14 décembre 2009 21 h 15 min

    «Le terme négationnisme désigne, dans sa signification première, la négation de la réalité du génocide pratiqué par l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale contre les Juifs, c’est-à-dire la négation de la Shoah. Le négationnisme consiste ainsi à prétendre, notamment par la négation de l’existence des chambres à gaz d’extermination ou de la volonté d’extermination des Juifs d’Europe par les nazis, que la réalité de ces crimes relèverait de mythes. L’expression publique de ces propos est sanctionnée comme délit dans de nombreux pays (le 26 janvier 2007, l’Assemblée Générale des Nations Unies a adopté par consensus une résolution condamnant la négation du génocide des Juifs par l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale[1]).

    Par extension, le terme est régulièrement employé pour désigner la négation, la contestation ou la minimisation d’autres faits historiques, en particulier ceux qu’on pourrait qualifier de crimes contre l’humanité. C’est le cas pour le refus de reconnaître le génocide arménien perpétré par le gouvernement Jeunes-Turcs de l’Empire ottoman pendant la Première Guerre mondiale, le massacre de Nankin par l’armée impériale japonaise, le génocide au Rwanda, les massacres pratiqués par les Khmers rouges au Cambodge et les génocides révolutionnaires ukrainiens. Bien que ces épisodes se soient déroulés dans des circonstances historiques variées et qu’ils aient été commis avec des moyens divers, on retrouve de nombreux traits communs dans leurs négations respectives[2].

    La question se pose pourtant de définir une limite claire entre la notion de « contestation de crimes historiques » et celle de « négationnisme »[3]. La démarche négationniste a ceci de particulier qu’elle use d’une méthodologie partiale et malhonnête, opérant la sélection, la dissimulation, le détournement ou la destruction d’informations corroborant l’existence du crime (voire la création de fausses preuves « impliquant » l’inexistence des évènements passés). On peut légitimement parler de négationnisme lorsque de telles méthodes sont employées, lorsque les motivations ne sont pas exclusivement la recherche de la factualité historique (motivation antisémite, partisane ; voir la partie motivations des négationnistes) et lorsque les faits contestés ont été indubitablement établis.»

    http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9gationnisme

    Donc, fais attention à ce que tu dis, OK! La science est fondée sur le doute et le scepticisme et les théories ne sont pas intouchables. Il n’y a pas de consensus scientifique sur le réchauffement climatique d’origine humaine, car il y a trop de contradictions et de conclusions différentes dans la communauté scientifique (la vraie communauté scientifique, pas les escrocs du Climategate) sur ce sujet.

    J'aime

  26. 14 décembre 2009 21 h 16 min

    Même le fondateur de Greenpeace s’aperçoit, aujourd’hui, qu’il a créé un monstre: http://www.wikiberal.org/wiki/Patrick_Moore

    Devant tout ça, pourquoi devrais-je vous croire sur paroles, vous, les réchauffistes, hein?

    J'aime

  27. Hefgé permalink
    14 décembre 2009 22 h 46 min

    De grâce! Gardons la tête froide.

    Mon pauvre garçon, vous mêlez tout, vous confondez tout.

    Bonne chance dans la vie.

    J'aime

  28. Darwin permalink
    15 décembre 2009 0 h 01 min

    @ JLP

    Si vous lisez les deux dernières citations sur la page où mène votre lien, vous verrez que Patrick Moore est ce que vous appelez un réchauffiste. Vous ne prenez que les bouts qui font votre affaire…

    Il ne nie pas le réchauffement climatique, il conteste les solutions proposées par certains environnementalistes. Je suis d’ailleurs en partie d’accord avec lui, entre autres sur les barrages hydroélectriques.

    J'aime

  29. 15 décembre 2009 1 h 48 min

    @ Hefgé.

    Wow! Je suis bouche-bée face à une telle argumentation de votre part. Vous n’avez répondu, absolument, à rien, par rapport à mes commentaires ci-haut. Tout ce que vous faites, c’est tirer sur le messager, plutôt que sur le message! Bravo!

    @ Darwin.

    «Si vous lisez les deux dernières citations sur la page où mène votre lien, vous verrez que Patrick Moore est ce que vous appelez un réchauffiste.»

    Je crois que l’on est d’accord pour dire que Patrick Moore n’est pas un environnementaliste comme les autres. Il défend la science et il est guidé par sa tête et non pas par ses émotions, comme les Québécois, monseigneur Guilbeault en tête et le reste du gratin environnementeur.

    Moore n’est pas un environnementeur, mais bien un environnementaliste, car, lui, il a pris le temps de bien analyser la situation et il a un PhD complété en Sciences, contrairement à monseigneur Guilbeault, lui et son diplôme en théologie même pas complété.

    Moore rejette la thèse anthropogénique du réchauffement climatique. Il dit qu’elle n’est pas fondée scientifiquement. Je me souviens parfaitement d’avoir déjà vu un reportage sur Youtube où il en faisait la démonstration devant son ordinateur et c’était assez convaincant. Malheureusement, je ne retrouve plus la vidéo.

    Patrick Moore a des positions que l’on oserait à peine imaginer de la part des environnementeurs québécois à la monseigneur Guilbeault. Il est pro-nucléaire, pro-OGM, pro-hydroélectricité, pro-développement économique, pro-capitaliste, pro-marché, pro-mondialisation, anti-communiste, pro-consommation d’énergie, pro-industrialisation, critique virulent de Greenpeace, l’organisme qu’il a fondé, et des dogmes environnementeurs, pro-science, contre les dérives activistes, politiques et religieuses du mouvement environnementaliste, contre la thèse anthropogénique du réchauffement climatique, contre la peur, l’alarmisme et la désinformation qu’utilisent les environnementeurs pour faire passer leur message, pro-humain, croit au génie de l’Homme, etc.

    Bref, c’est un éco-capitaliste comme il en existe trop peu au Québec. Même si il croit au réchauffement climatique et au Protocole de Kyoto, je dois dire que je peux vivre avec un tel écologiste, car, ce que j’entends de lui, c’est la Raison et c’est ce que l’environnementalisme du XXIe siècle devrait être, au lieu de vouloir nous ramener à l’âge de pierres.

    J’admire Moore, parce que, son écologisme lucide à l’esprit scientifique, non seulement, j’arrive à vivre avec et parce que je considère qu’il représente l’évolution d’un mouvement qui n’a pas su se renouveler. Une chose est sûre, j’aimerais beaucoup mieux que le Québec glorifie un Patrick Moore, plutôt qu’un monseigneur Guilbeault, et que le gouvernement du Québec ait un Patrick Moore comme principal conseiller en environnement, plutôt qu’un monseigneur Guilbeault!

    Au moins, contrairement à Guilbeault, Moore ne me ferait pas sentir honte d’être Québécois, à chaque fois qu’il ouvre la bouche, lui.

    J'aime

  30. 15 décembre 2009 2 h 32 min

    Et pro-américain, en plus!!!! 😀

    J'aime

  31. 17 décembre 2009 1 h 00 min

    Patrick Moore vous a bouché ou quoi? Vous n’avez plus d’arguments? 😀

    J'aime

  32. 17 décembre 2009 6 h 57 min

    Jean-Luc, tant mieux si tu t’identifies plus à un Patrick Moore qu’à un Steven Guilbeault. À mes yeux, l’important est de se faire une idée et de prendre position sur la théorie du réchauffement climatique et d’en débattre intelligemment. Il n’est pas nécessaire de considérer tel ou tel individu comme un gourou, un expert sans taches ou le messie tant attendu. Steven Guilbeaut fait sa job. Ce n’est pas parce qu’il n’a pas de doctorat en climatlogie qu’il ne peut pas être le porte-parole d’Équiterre! Je crois que le type connait bien son dossier et qu’il représente adéquatement le mouvement écologiste. Pour ce qui est de sa personnalité, je ne sais pas. Je ne le connais pas. Mais si on discrédite Guilbeault, je ne vois pas pourquoi on encenserait un Jacques Brassard… 😉

    Et, en passant, au prix qu’il charge pour donner une conférence et au prix que se vend son bouquin, je ne crois pas que Guilbeault soit un communiste! D’ailleurs, certains l’accusent d’être trop prêt de l’administration Charest…

    Il est tout à fait normal que le mouvement écologiste compte parmi ses rangs des gens qui peuvent paraître extrêmistes. Mais attention, ce ne sont pas nécessairement des « gauchistes ». La lutte pour l’environnement est directement associée à l’altermondialisme, un courant où bien des jeunes se sentent interpellés. Ça me rappelle la mobilisation contre le nucléaire dans les années 80. Non seulement avons-nous répondu à l’appel de Patrick Moore en exigenant l’arrêt des tests nucléaires mais nous rêvions d’un monde meilleur. Nous étions jeunes, idéalistes, utopistes, anti-toutte. Je crois que le même phénomène se répète avec la lutte contre les gaz à effet de serre.

    Je prend le temps de lire les gens qui réfutent la théorie du réchauffement climatique. J’ose croire que tu fais la même chose, tu me donnes l’impression d’un gars curieux. Tiens, je t’en suggère un autre: http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/12/16/le-changement-climatique-pourquoi-l-information-est-elle-aussi-brouillee-dans-l-opinion-publique-par-vincent-moron_1281607_3232.html

    Et comme le dit si bien Hefgé, gardons la tête froide!

    J'aime

  33. Darwin permalink
    17 décembre 2009 8 h 42 min

    Patrick Moore est aux environnementalistes ce que Alain Dubuc est à l’extrême gauche : ils sont toujours un peu extrémistes, mais dans l’autre camp ! 😉

    J'aime

  34. 17 décembre 2009 13 h 11 min

    @ lutopium.

    Patrick Moore n’est qu’un scientifique parmi tant d’autres. J’aime, aussi, un Reynald Du Berger.

    http://radioego.com/ego/listen/3762

    Je dirais que messieurs Moore et Du Berger sont mes deux principales références en matière d’environnement.

    «Mais si on discrédite Guilbeault, je ne vois pas pourquoi on encenserait un Jacques Brassard…»

    Guilbeault a une formation non-complétée en théologie. C’est un cancre et un fraudeur qui a falsifié son CV pour bien paraître dans les entrevues qu’ils donnent dans nos médias complices de la fraude réchauffiste. En plus, il ne fait que cracher sur l’Alberta, les États-Unis, le développement économique, l’industrialisation, la mondialisation, le capitalisme, les sceptiques (scientifiques ou non), le gouvernement Harper, bref, tous ceux qui ne partagent pas ses idées écolo-communistes.

    «À l’origine, Greenpeace était un mouvement neutre, dont l’action était basée sur la science et la logique. Mais, vers le milieu des années 1980, juste avant mon départ, on a vu arriver plein de jeunes en trille, avec le bérêt rouge. Ils ont commencé à s’investir dans le mouvement. C’était des profandinistes, des néo-marxistes!

    Des activistes politiques ont détourné les mouvements écologistes et ils les ont utilisé à leur avantage. Derrière un discours pseudo-écologiste, ils font passer leurs idées anti-capitalistes, anti-mondialisation et anti-américaines.»

    – Patrick Moore, fondateur de Greenpeace

    Pour ce qui est de Jacques Brassard, je l’admire, parce que nous pensons exactement pareil, à quelques exceptions près, puisque je n’ai jamais appuyé le génocide irakien. Il a le courage exceptionnel (surtout, au Québec) de remettre publiquement en questions les idées reçues et il a démasqué, en y sacrifiant sa job, le charlatan qu’est Steven Guilbeault dans son ancienne chronique.

    «Ça me rappelle la mobilisation contre le nucléaire dans les années 80. Non seulement avons-nous répondu à l’appel de Patrick Moore en exigenant l’arrêt des tests nucléaires»

    Et aujourd’hui, contrairement à toi et aux autres, Moore s’est remis en question et il a bien vu qu’il était dans l’erreur.

    «L’organisation (ndlr : Greenpeace) se dit contre toute nouvelle centrale nucléaire et elle exige même la fermeture de celles qui existent déjà. Si on fermait, aujourd’hui, toutes les centrales nucléaires, l’électricité devrait être produite ailleurs, dans des centrales dont beaucoup carburent au charbon et au gaz naturel et qui émettraient des centaines de millions de tonnes métriques de gaz à effet de serre.»

    – Patrick Moore, fondateur de Greenpeace

    Attends, j’en ai une meilleure pour toi!

    «Je pense que l’un des aspects les plus pernicieux du mouvement environnementaliste moderne est la romantisation de la vie paysanne, sans oublier leur idée voulant que les sociétés industrielles soient en train de détruire le monde. Le mouvement environnementaliste s’est développé en utilisant les efforts les plus vigoureux pour stopper le développement dans les pays développés. Je pense que c’est légitime, pour moi, de les qualifier d’anti-humains.»

    – Patrick Moore, fondateur de Greenpeace

    «nous rêvions d’un monde meilleur»

    Lequel? Il se trouve que des systèmes alternatifs ont déjà été essayés, dans l’Histoire, pour remplacer le capitalisme. Deux d’entre eux furent le fascisme et le nazisme, qui se passent, littéralement, de commentaires. Deux autres furent le communisme et le socialisme, qui se passent, eux-aussi, de commentaires.

    «Je crois que le même phénomène se répète avec la lutte contre les gaz à effet de serre.»

    95% des gaz à effet de serre, c’est de la vapeur d’eau. Le CO2, qui est, pourtant, si inoffensif, si non-polluant, si non-toxique et si utile à la photosynthèse et au cycle même de la vie sur Terre (sans CO2, la Terre serait une immense boule de glace), mais que toit et ta gang voulez exterminer de la surface de la Terre (je crois que l’on peut qualifier ça de crime contre l’Humanité) ne représente même pas la majorité des 5% restants.

    En fait, il représente moins de 0,5% des gaz à effet de serre, seulement, et il ne serait responsable que d’un minable 0,3 degré sur le total de l’effet de serre.

    J'aime

  35. Déréglé temporel permalink
    17 décembre 2009 18 h 48 min

    Si on range le « socialisme » au même rang que le fascisme, le nazisme et le communisme, alors je pense que ma définition de « socialisme » est sûrement mauvaise.
    Mais bon, tu n’en es plus à une outrance verbale près.

    J'aime

  36. Déréglé temporel permalink
    17 décembre 2009 19 h 56 min

    Pour les amateurs de lecture: http://darwin2009.blog.lemonde.fr/2009/12/17/petit-precis-de-scepticisme-online/#xtor=RSS-32280322

    J'aime

  37. Darwin permalink
    17 décembre 2009 23 h 07 min

    Merci DT !

    Théorie de l’évolution et réchauffement climatique d’origine humaine, même combat ! J’avais déjà fait mon choix sans savoir que, finalement, je n’avais pas vraiment le choix ! 😉

    J'aime

  38. 17 décembre 2009 23 h 59 min

    @ Déréglé temporel.

    Fascisme et nazisme = extrême-droite!

    Communisme et socialisme = extrême-gauche!

    Les extrêmes ne sont jamais bons, car ils partagent un seul et unique but: voler les libertés et les droits des individus au profit d’un collectivisme exacerbé et d’une haine féroce envers l’Humanité! Ces quatre systèmes sont des dictatures, car ils ne sont pas pro-liberté et pro-démocratie. Ils sont responsables de milliers et de milliers de morts, dans l’Histoire.

    Le socialisme, le communisme, le nazisme et le fascisme sont incompatibles avec la démocratie, car la démocratie sous-entend la protection des libertés individuelles et des droits civiques, l’État de droit, l’égalité des chances et la poursuite du bonheur.

    Le libéralisme emmène la démocratie qui nous emme`ne, par la suite, la liberté. La démocratie et la liberté sont causées par le libéralisme et, donc, par le capitalisme.

    J'aime

  39. Darwin permalink
    18 décembre 2009 0 h 31 min

    Le capitalisme laissé à lui-même mène à la concentration des richesses et des pouvoirs, donc à l’inégalité des chances, à l’absence de droits civiques et de liberté, et au malheur. Il faut donc le tenir en laisse, et solidement.

    J'aime

  40. 18 décembre 2009 2 h 11 min

    @ Darwin.

    Il y a un consensus scientifique autour de l’évolutionnisme, mais pas autour du réchauffement climatique anthropogénique. C’est ça que j’essaie de vous faire rentrer dans le crâne.

    http://www.wikiberal.org/wiki/Liste_de_scientifiques_sceptiques_sur_le_r%C3%A9chauffement_climatique

    «Le capitalisme laissé à lui-même mène à la concentration des richesses et des pouvoirs, donc à l’inégalité des chances, à l’absence de droits civiques et de liberté, et au malheur. Il faut donc le tenir en laisse, et solidement.»

    Le monde ordinaire réclame de l’air, pas plus de chaînes (étatiques) autour du cou.

    J'aime

  41. 18 décembre 2009 6 h 33 min

    Déréglé temporel, merci pour le lien. Excellent article.

    Jean-Luc, est-ce que tu prends le temps de lire les trucs qu’on te suggère? Quel effet ça te fait? Pourquoi associes-tu ceux qui adhèrent à la théorie du réchauffement climatique à la gauche politique? Nicolas Sarkozy est-il tout à coup devenu socialiste? Même si leurs dirigeants ne parviennent pas à s’entendre sur le plan de match, presque tous les pays du monde semblent d’accord pour dire qu’il y a un problème. Est-ce que tous les 187 pays signataires de l’accord de Kyoto ont tous rejeté le capitalisme? Crois-tu qu’il y a un complot mondial? À quelle fin?

    Nos positions sont tout simplement irréconciliables Jean-Luc. Je suis d’accord qu’il faut prendre le temps de lire ce que les « négationnistes » ont à dire. Mais quand même… rejeter la théorie du réchauffement suite aux propos d’un Jacques Brassard, d’une Nathalie Elgrably ou d’un Reynald Du Berger (inconnu jusqu’au jour où ton idole JF Plante en parle) ne fait pas trop sérieux…

    Et ça ne fait pas trop sérieux de discréditer le mouvement environnementaliste en s’attaquant au cv de Steven Guilbeault. On s’en fout JL, on s’en fout.

    La question lancée sur mon billet est, à mon humble avis, encore pertinente. Pourquoi les blogueurs de droite sont-ils portés à endosser le négationnsime? J’ai fait le tour des blogues politiques québécois de droite et c’est pratiquement l’unanimité. Même Joanne Marcotte, dont on dit qu’elle a commencé à s’intéresser à l’actualité à l’âge de 40 ans et qui a même pris le temps de dire qu’elle n’y connaissait absolument rien, n’hésite pas une seconde à rejeter la théorie et à endosser Du Berger. C’est de la partisanerie aveugle.

    Darwin, en parlant d’Alain Dubuc, cet ancien trotskyste devenu disciple de la famille Desmarais… Il a écrit un papier intéressant sur cette question en 2007: http://www.vigile.net/La-Terre-est-elle-plate J’aime bien comment il invite Mme Elgrably à se calmer le ponpon…

    J'aime

  42. 18 décembre 2009 7 h 06 min

    Tiens Jean-Luc, juste pour toi…

    J'aime

  43. Darwin permalink
    18 décembre 2009 8 h 00 min

    @ Luto

    «Il a écrit un papier intéressant sur cette question en 2007»

    Je l’avais lu grâce à un lien (ne serait-ce pas toi qui l’a déjà affiché). C’est en raison de chroniques du genre (il en écrit quelques-unes qui me rejoingnent par année) que j’ai écrit «un peu» devant extrémistes…

    Alain Dubuc fut le meilleur chroniqueur économique de La Presse. C’est quand il est passé à la page éditoriale que cela s’est gâté…

    J'aime

  44. 18 décembre 2009 14 h 26 min

    @ lutopium.

    «Jean-Luc, est-ce que tu prends le temps de lire les trucs qu’on te suggère?»

    Oui, sinon je ne perdrais pas mon temps à venir sur ton blogue ou sur celui de Louis ou sur celui de Renart ou sur celui de l’Astidastineux. Je le fais pour avoir le point de vue de la gauche sur l’actualité. Sinon, je resterais toujours à prêcher dans la blogosphère de droite.

    «Quel effet ça te fait?»

    Rien, puisque je ne crois pas gauchiste!

    «Pourquoi associes-tu ceux qui adhèrent à la théorie du réchauffement climatique à la gauche politique?»

    Parce que la grande majorité des écolos sont de gauche. Ils se servent du discours écologiste pour attaquer le capitalisme, la mondialisation, les États-Unis et l’Alberta (qui, d’ailleurs, en a plus qu’assez de se faire chier dessus) et ça, je ne peux pas sentir cette odeur nauséabonde.

    Mais, je vais te poser une question, lutopium: pourquoi es-tu contre les sables bitumineux et pourquoi veux-tu les voir disparaître, alors que l’argent que le Québec reçoit de la péréquation provient, en grande majorité, de l’argent des méchants sables bitumineux, hein?

    C’est l’Alberta qui fait vivre le Canada, grâce au dynamisme de son économie. Sans l’Alberta, adieu chèques de BS (péréquation) généreux pour le Québec, car les méchantes pétrolières (dont, là-dedans, la grande majorité des REER sont investis pour les faire fructifier, ce qui profite, ainsi, à toute la société) et les méchants sables bitumineux (très payants) ne seront plus là pour nous payer nos beaux programmes sôôôcieux qu’aucune autre province canadienne n’a été assez cave pour copier (Cégep, CPE, taux de syndicalisation le plus élevé en Amérique du Nord, impôts les plus lourds possible, etc.).

    Vive l’Alberta libre et vive le Québec libre, la seule façon pour donner le coup de grâce au modèle socialiste qui nous étrangle depuis des années et qui est sur le point de nous imploser en pleine face!

    Autre question pour toi: si le Québec avait du pétrole sur son territoire, exigerais-tu que nous le développerions pas?

    Autre question: si l’industrie la plus polluante était l’énergie hydroélectrique et que ce serait elle qui causerait le «réchauffement» de la planète (je sais très bien que ce n’est pas le cas) et que le gouvernement de l’Alberta demandait au Québec de cesser les activités hydroélectriques pour «sauver» l’environnement, quelle serait ta réaction, en tant que Québécois, hein? Mets ta haine envers l’Alberta dans ta poche et réponds honnêtement à cette question, SVP?

    Autre question: puisque le CO2 est un gaz inoffensif, non-polluant, non-toxique et utile à la photosynthèse et au cycle même de la vie sur Terre et qu’il ne représente moins de 0,5% des gaz à effet de serre, seulement, pourquoi veux-tu t’attaquer à l’Humanité pour voir ce gaz disparaître de la surface de la Terre, hein?

    «Nicolas Sarkozy est-il tout à coup devenu socialiste?»

    Nicolas Sarkozy a décidé de partir en guerre contre le capitalisme: http://www.cyberpresse.ca/dossiers/francophonie/200810/17/01-30508-sarkozy-veut-reformer-le-capitalisme.php

    Un autre exemple, SVP!

    La France n’a jamais été capitaliste, en passant. Ce pays ressemble plus à une monarchie présidentielle élue où le président a presque tous les pouvoirs qu’à une vraie démocratie libérale. La France est très nationaliste, socialiste, jacobine, unilingue et ultra-centralisée.

    Il n’y a pas de droite libertarienne, en France. Tout ce qu’il y a, c’est une gauche de plus en plus communiste (PS) et une droite de plus en plus socialiste (UMP) et je ne parle même pas des clowns extrémistes comme le facteur, la vieille sorcière et le vieux néo-nazi collabo et antisémite.

    J'aime

  45. 18 décembre 2009 14 h 27 min

    @ lutopium.

    «Est-ce que tous les 187 pays signataires de l’accord de Kyoto ont tous rejeté le capitalisme?»

    Hugo Chavez, Evo Morales et Raúl Castro ont été accueillis en rock stars à Copenhague. Peut-être que tous les pays signataires de Kyoto n’ont pas rejeté le capitalisme, mais une bonne poignée d’entre eux préfèrent, étrangement, se tenir avec des dictatures communistes qu’avec des démocraties libérales. Disons que ça confirme les propos de Patrick Moore!

    «Crois-tu qu’il y a un complot mondial? À quelle fin?»

    J’ai déjà écrit, au moins, 2 billets là-dessus.

    http://lequebecdedemain.blogspot.com/2009/12/omerta-mediatique-autour-du-climategate.html

    http://lequebecdedemain.blogspot.com/2009/12/la-monarchie-britannique-associee-paul.html

    J'aime

  46. 18 décembre 2009 14 h 28 min

    @ lutopium.

    «rejeter la théorie du réchauffement suite aux propos d’un Jacques Brassard, d’une Nathalie Elgrably ou d’un Reynald Du Berger (inconnu jusqu’au jour où ton idole JF Plante en parle) ne fait pas trop sérieux»

    1) Reynald Du Berger est souvent invité à l’émission de Sylvain Bouchard, au FM 93, pour parler d’environnement et de science.

    2) Je suis sceptique depuis, au moins, 3 ans. Avant, j’adhérais, comme bien d’autre, au réchauffement climatique anthropogénique, parce que, dans les médias, on disait qu’il y avait un consensus scientifique sur la question. C’est en 2006 que j’ai commencé à faire quelques recherches sur cette question, après, justement, avoir écouté une entrevue de Patrick Moore, à la télévision américaine.

    Je me suis ouvert à ses arguments. J’ai regardé l’autre côté de la médaille. Je me suis informé autrement que par les médias. Je me suis rendu compte qu’il n’y avait aucun consensus scientifique sur la question du réchauffement climatique, qu’une pétition avait été lancée en Oregon pour faire pression avant Kyoto, afin de faire entendre les sceptiques, que les réchauffistes faisaient taire les sceptiques en refusant que leurs études soient publiées ( http://www.radioego.com/ego/listen/2748 ) et qu’on avait aucune preuve sérieuse que le dit réchauffement soit dû à l’activité humaine.

    C’est là que j’ai su que le progrès technologique et la science doivent faire un retour en force, pour le bien de l’économie et de notre planète. Puis, en 2008, j’ai découvert que les médias nous cachaient que, non seulement, le climat n’a jamais été fixe et qu’il change continuellement et naturellement, depuis des milliards d’années, mais, aussi, que nous entrons dans une période de refroidissement climatique.

    De plus, depuis quelques centaines de millions d’années, les ères glaciaires sont fréquentes et elles sont même plus longues que les périodes interglaciaires, dans laquelle nous nous trouvons depuis, seulement, 11 400 ans, ce qui est, tout à fait, normal.

    Il faut se fier sur des FAITS et non pas sur des opinions de hippies environnementeurs en manque de combat à mener, qui n’ont aucune connaissance scientifique et qui se fient, uniquement, sur les discours de Al Gore et Internet comme référence. Un moment donné, il faut apprendre à penser par soi-même et à aller contre-vérifier par nous-mêmes ce que nous disent les médias!

    Le clou dans le cercueil fut, pour moi, le Climategate. C’est là que j’ai découvert que toute la planète a été roulée par des escrocs sur un combat imaginaire, afin que ces escrocs puissent protéger leurs subventions de recherche. C’est, aussi, là que j’ai découvert la vraie motivation des environnementeurs et de Maurice Strong: mettre en place le Nouvel Ordre mondial!

    Jacques Brassard, Nathalie Elgrably et Reynald Du Berger sont utiles pour sauver l’Humanité de ce terrible fléau. C’est vraiment incroyable que l’Affaire Guilbeault-Brassard, le Climategate et la Conférence de Copenhague soient arrivés quasiment tous en même temps. J’y vois plus qu’un simple hasard.

    «Et ça ne fait pas trop sérieux de discréditer le mouvement environnementaliste en s’attaquant au CV de Steven Guilbeault.»

    En m’attaquant au CV de Steven Guilbeault, je ne fais que m’attaquer à Steven Guilbeault pour montrer qu’il n’est pas sérieux et qu’il n’a aucune crédibilité, car il n’a aucun background en Sciences ou en Environnement.

    J'aime

  47. 18 décembre 2009 14 h 29 min

    «Pourquoi les blogueurs de droite sont-ils portés à endosser le négationnisme?»

    Parce que c’est une fraude! Il suffit que l’on tripote une seule donnée pour invalider toute une conclusion. N’importe quel vrai scientifique te le dirait! Bon, voilà que je parle comme mon prof de Sciences physiques de secondaire 4! Hé! Hé! Hé! 😉

    En passant, va donc t’instruire: http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9gationnisme

    Ne qualifie plus jamais de négationniste un ami d’Israël et du peuple juif comme moi! Est-ce bien clair, ça?

    P.S.: Je n’ai pas besoin de Joanne Marcotte pour me faire une opinion éclairée, même si, avec L’Illusion tranquille, elle et Denis Julien frappaient dans le mille!

    P.P.S.: J’ai un autre message en modération pour toi.

    J'aime

  48. Déréglé temporel permalink
    18 décembre 2009 14 h 30 min

    Ah, je vois. Tu empruntes le sens anglo-saxon de « socialisme ». Pour toi, je suppose que c’est l’équivalent du régime cubain.

    Il se trouve qu’en français, le mot « socialisme » désigne des courants modérés comme l’actuel gouvernement d’Espagne ou les sociaux-démocrates suédois. En matière d’extrémisme, j’ai vu pire.

    Ce commentaire de pure linguistique mis à part, tu es un curieux cas. Exiger du respect quand on qualifie ta position de « négationniste » et dans la foulée traiter tous les verts de « communistes » et de faire des « crimes contre l’humanité », faut du culot ou de l’inconscience.

    Par ailleurs, aucun de tes arguments sur la soi-disant inexistence de consensus scientifique ne fait avancer le débat. L’article que j’ai mis en lien le dit mieux que moi: les « sceptiques » du réchauffement on la charge de la preuve, qu’ils n’ont pas fait, et la charge de proposer un modèle scientifique alternatif fournissant des explications et permettant de faire des prédictions. Or, ce modèle alternatif n’existe pas.

    Par ailleurs, autre curieux raisonnement, tu plaides l’incertitude scientifique… sans trop t’étendre sur la ligne d’action que suggère le problème de l’incertitude. Je suppose que tu considères que l’incertitude est un motif d’inaction. Ce n’est pas le cas. Ça revient à dire qu’on ne devrait pas prendre d’assurance à moins d’être certain d’avoir un accident. Le principe d’incertitude, au fait, ça s’étend dans les deux sens, au fait. Peut-être qu’il y a moins, ou pas de réchauffement… peut-être aussi qu’on l’a largement sous-estimé. L’incertitude scientifique est donc un motif supplémentaire d’action.
    Parce que pour le moment, les « antiréchauffistes » comme toi appliquent un sacré syllogisme:
    1. Il y a incertitude
    2. En cas d’incertitude il ne faut rien faire
    Conclusion: il ne faut rien faire.
    Ce qui est amusant, puisque si on étend le principe à autre chose que le climat, devrait nous mener à ne rien faire en aucun domaine, puisqu’il y a toujours une part d’incertitude dans tout. Libre à toi de jouer à l’autruche, moi j’ai été élevé dans certaines valeurs telles que la Prudence.
    En fait, la seule raison de ne rien faire, c’est d’avoir la certitude que tout ça est un grand complot scientifico-écolo-anticapitaliste, donc qu’il n’existe aucun fondement scientifique à la thèse du réchauffement anthropogénique. Or, concernant cette thèse, il me semble qu’il y a assez de matière pour entretenir un doute plus que raisonnable.
    Tu peux y croire, mais cela ne relève plus de la Raison, cela relève de la Foi.
    Cesse donc de traiter les autres de religieux, c’est toi, ici, le croyant.

    C’est bien pour ça, d’ailleurs, que je ne me suis pas fendu de ce long commentaire pour te convaincre. C’est perdu d’avance, ça crève les yeux. C’est plutôt au bénéfice des autres lecteurs que j’ai pris la peine de l’écrire.

    J'aime

  49. 18 décembre 2009 14 h 57 min

    @ Déréglé temporel.

    La Suède, que l’on peut qualifier de centriste (voir le Political Compass de la Suède) est un modèle louangé par l’Institut économique de Montréal: http://www.iedm.org/main/show_publications_fr.php?publications_id=184

    Le centrisme n’est pas le socialisme.

    «Par ailleurs, aucun de tes arguments sur la soi-disant inexistence de consensus scientifique ne fait avancer le débat.»

    Alors, qui sont tous ces scientifiques qu’il y a sur la liste de Wikiberal que j’ai mis en lien plus haut, hein?

    Pour le moment, on sait que les données ont été tripotées. Quand on aura de vraies données, on verra. Pour le moment, laissons le climat faire son oeuvre et se refroidir et le CO2 alimenté les plantes et la vie sur Terre en paix! Cette décision est rationnelle, car ça prouve qu’elle est guidée sur une véritable croyance en la science et sur un vrai esprit scientifique où l’on souhaite avoir la vérité et non pas des données trafiquées.

    Que les scientifiques retournent à leurs planches à dessin et qu’ils nous donnent les vraies données, cette fois-ci!

    J'aime

  50. 18 décembre 2009 15 h 05 min

    @ Déréglé temporel.

    «les “sceptiques” du réchauffement on la charge de la preuve»

    Non, c’est faux, c’est le taxeur qui doit toujours légitimer sa taxe (sur le carbone) et non pas le taxé! Le taxeur, ce sont les réchauffistes, alors légitimer votre taxe et votre théorie, ce que vous n’avez jamais fait, d’ailleurs!

    http://pouruneecolelibre.blogspot.com/2009/12/limiter-lutilisation-du-carbone-le.html

    «traiter tous les verts de “communistes »»

    Faux! Il existe des éco-capitaliste. Patrick Moore est l’un de ceux-là.

    «Or, concernant cette thèse, il me semble qu’il y a assez de matière pour entretenir un doute plus que raisonnable.»

    Ces totalement faux. Encore une fois, je te réfère à la liste des scientifiques sceptiques sur le réchauffement climatique anthropogénique. L’as-tu lu, au moins?

    J'aime

  51. Déréglé temporel permalink
    18 décembre 2009 15 h 21 min

    « Le centrisme n’est pas le socialisme. »

    Encore une fois: ta définition de « socialisme » est anglo-saxonne. Il y a un décalage de définition entre le « socialism » anglais et le « socialisme » français. En français, « socialisme » désigne ce que j’ai dit plus haut. Ton usage de ce mot est un anglicisme.

    « Pour le moment, on sait que les données ont été tripotées.  »

    De ce que j’ai lu du « climategate », il n’y a guère matière à scandale. Ils n’ont pas « tripoté » les données, ils ont discuté de la manière de les présenter dans un conférence, ce qui n’a rien à voir avec un malversation.

    « «les “sceptiques” du réchauffement on la charge de la preuve»

    Non, c’est faux, c’est le taxeur qui doit toujours légitimer sa taxe (sur le carbone) et non pas le taxé! Le taxeur, ce sont les réchauffistes, alors légitimer votre taxe et votre théorie, ce que vous n’avez jamais fait, d’ailleurs! »

    Ridicule. Complètement anti-scientifique comme argument. La théorie du réchauffement permet de faire des prédictions concluantes; les ébauches de théories alternatives, non. Donc c’est sur ces dernières que repose le fardeau de la preuve. Et ça prétend se draper dans les oripeaux de la Science. Retourne faire tes devoirs de science.

    « Faux! Il existe des éco-capitaliste. Patrick Moore est l’un de ceux-là.

    «Or, concernant cette thèse, il me semble qu’il y a assez de matière pour entretenir un doute plus que raisonnable.»

    Ces totalement faux. Encore une fois, je te réfère à la liste des scientifiques sceptiques sur le réchauffement climatique anthropogénique. L’as-tu lu, au moins? »

    Cette réponse est un renversement de raisonnement. C’en est risible.
    Tu veux qu’on fasse la liste des scientifiques qui estiment valide la théorie du réchauffement, histoire de faire les comparaisons? Malheureusement, je n’ai pas quelques mois à y consacrer. Mais il est certain que si on prend ta thèse, et qu’une liste de scientifiques pas d’accords avec ta thèse suffit à créer un doute, t’es sacrément mal barré.

    Allez, je ne te réponds plus, tu es accroché, de mauvaise foi et tu répètes toujours les mêmes arguments sans prêter attention aux réfutations déjà servies, tu déformes ce qu’on te dit.

    J'aime

  52. Darwin permalink
    18 décembre 2009 19 h 46 min

    @ JPL

    «l’argent que le Québec reçoit de la péréquation provient, en grande majorité, de l’argent des méchants sables bitumineux, hein »

    Ah oui ? S’il est sûrement vrai qu’on reçoit plus de péréquation pour cette raison, Cela m’étonnerait que cela soit la majorité. Il n’y a pas si longtemps, l’Alberta n’était pas prise en compte dans le calcul de la péréquation et le Québec en recevait déjà beaucoup.. Avant d’affirmer des choses comme cela, il faudrait avoir des données fiables à présenter.

    «C’est l’Alberta qui fait vivre le Canada »

    D’un côté, le pétrole apporte des revenus, de l’autre il est la raison pour laquelle le dollar canadien est à quasi parité avec le dollar des États-Unis. Bref, on gagne de la péréquation et on saccage notre secteur manufacturier. Personnellement, je me passerais bien de ce cadeau empoisonné (dans tous les sens du terme).

    «Le clou dans le cercueil fut, pour moi, le Climategate. »

    Vous étiez déjà convaincu. Vous vous servez de cette anecdote en l’interprétant à l’avantage de votre position parce qu’elle vous sert. Vous parlez de faits : évaluez-les donc à leur vraie valeur.

    « C’est vraiment incroyable que l’Affaire Guilbeault-Brassard, le Climategate et la Conférence de Copenhague soient arrivés quasiment tous en même temps. J’y vois plus qu’un simple hasard. »

    «L’Affaire Guilbeault-Brassard» n’a rien d’une affaire. Pour les deux autres, il ne s’agit absolument pas d’un hasard. Il est normal que les négationnistes aient décidé de sortir ce pétard mouillé justement en raison de l’imminence de la Caonférence de Copenhague, car ils n’avaient rien de mieux sous la main.

    J'aime

  53. 18 décembre 2009 20 h 13 min

    Merci Déréglé temporel pour l’argumentaire. Je n’en rajouterai pas!

    Malgré tout…

    Jean-Luc, tu me poses trop de questions, je n’ai pas beaucoup de temps, mais voici quelques réactions:

    « pourquoi es-tu contre les sables bitumineux…? » Qui peut en vouloir à quelques grains et à un liquide quelconque? Le problème n’est pas dans la matière, il est dans les effets de sa transformation… J’en ai contre la pollution atmosphérique, qu’elle cause ou non le réchauffement climatique. Oui, je souhaite une réduction des émissions de gaz polluants dans l’atmosphère.

    « si le Québec avait du pétrole sur son territoire, exigerais-tu que nous le développerions pas? » Oui. J’étais contre Rabaska et je n’endosse pas l’exploration gazière dans le St-Laurent. http://lutopium.wordpress.com/tag/rabaska/

    « si l’industrie la plus polluante était l’énergie hydroélectrique et que ce serait elle qui causerait le «réchauffement» de la planète… » Je militerais pour la réduction des activités des centrales hydroélectriques sans hésitation.

    « Reynald Du Berger est souvent invité à l’émission de Sylvain Bouchard, au FM 93, pour parler d’environnement et de science. » Wow… attachez-moi quelqu’un. 😉

    « Oui, sinon je ne perdrais pas mon temps à venir sur ton blogue ou sur celui de Louis ou sur celui de Renart ou sur celui de l’Astidastineux. Je le fais pour avoir le point de vue de la gauche sur l’actualité. Sinon, je resterais toujours à prêcher dans la blogosphère de droite. » C’est tout à ton honneur. Tes commentaires ont suscité un débat et c’est ce que nous devons avoir. Y’a des choix à faire et, rien de mieux qu’une bonne jasette, soit pour changer d’idée ou alimenter ses convictions… J’espère tout simplement que nous prendrons les bonnes décisions pour assurer une vie décente pour tous.

    J'aime

  54. 18 décembre 2009 20 h 15 min

    Darwin, nous avons commenté en même temps… Merci pour les infos.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :