Aller au contenu principal

Le courage de se donner un pays

13 décembre 2009

Ça prendra du courage pour faire l’indépendance du Québec. Beaucoup de courage. Si on en manque, on peut s’inspirer des réalisateurs du documentaire « Questions Nationales ». Malgré des embûches de toutes sortes et contre toute attente, un des réalisateurs du film est parti en Europe pour y présenter son film, permettant ainsi aux européens de mieux comprendre les aspirations indépendantistes des peuples québécois, écossais et catalans. Le film a été présenté à Barcelone, Paris, Glasgow, Édimbourg, Lausanne, Bruxelles et Valence. Un travail de bras. Bravo Jean-Pierre. Bravo Roger.

Et le film s’est vu décerné le prix de « l’oeuvre étrangère ayant le mieux fait rayonner la Catalogne » par l’Omnuim Cultural lors d’une soirée soulignant la création artistique de la Catalogne. Le film reprendra sa tournée québécoise en janvier. À suivre. À voir.

« Il n’y a pas de conjoncture favorable ou défavorable.  Il n’y a que la force et la clarté du désir, qu’il s’agisse d’un individu ou d’un peuple.  Une conjoncture, ça n’existe pas, ça se crée.  Quand on désire profondément, résolument quelque chose, on s’organise toujours pour « arranger » la conjoncture qui nous semble paresseuse ou hostile, afin qu’elle travaille pour nous et qu’elle devienne un outil et non un frein, une porte ouverte et non une porte blindée cadenassée à double tour, une permission d’être et de faire et non un rejet…  Chez les créateurs et créatrices, la puissance du désir de créer balaie tous les autres impératifs.  Rien ne résiste au raz-de-marée du désir.  Il en est de même pour le désir de pays.  À partir de maintenant, il faut que ce désir soit plus fort que tout.  Plus fort que les peurs, plus fort que les magouilles attendues des adversaires, plus fort que chaque élément de nos vies, pris séparément. » – Hélène Pedneault, La force du désir

Ajout (10h47): J’allais oublier cette magnifique coincidence…  « Un référendum symbolique sur « l’indépendance de la Catalogne » est organisé aujourd’hui par des associations favorables à l’autodétermination dans 170 communes catalanes, en plein débat sur le degré d’autonomie à accorder à cette riche région espagnole. » – Source: Le Point.

3 commentaires leave one →
  1. 13 décembre 2009 11 h 09 min

    Oui il en faut du courage pour sortir de sa dépendance.
    En plus, l’indépendance est aussi une question de fierté.

    J'aime

  2. Hefgé permalink
    13 décembre 2009 12 h 23 min

    On peut être fier de ces deux Québécois qui ont fait preuve d’un remarquable esprit d’indépendance sans lequel leur fascinant documentaire non partisan n’eut jamais vu le jour. À partir de là, toutes les interprétations sont possibles. Y compris celle d’Hélène Pedneault qui n’était pas sans savoir que le désir est une formidable source de dépassement tant qu’il reste inassouvi… 🙂

    J'aime

  3. 14 décembre 2009 7 h 39 min

    Astidastineux: oui, la fierté…

    Hefgé, on ne pourra pas dire que Roger et Jean-Pierre ne sont l’exemple vivant de ce dépassement…

    Information: 30% de la population catalane qui pouvait voter hier s’est présenté aux urnes. De ce nombre, 94% d’entre eux sont en faveur de l’indépendance de la Catalogne. Ça semble être un échec pour le mouvement indépendantiste… Va falloir analyser le tout.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :