Aller au contenu principal

Indigestion

11 mars 2010

Ceux qui me connaissent savent que ma présence sur la blogosphère est intiment reliée à celle de la droite politique.  Depuis plus de deux ans, je m’efforce à mieux la comprendre et j’essaie de démystifier les véritables ambitions de leurs porte-paroles.  Je dois avouer que, depuis le départ de Mario Dumont, cette aventure n’est plus tout à fait la même.  Il n’est plus question aujourd’hui de défier un parti politique.  La droite est éparpillée, décousue, voire perdue…  Les libertariens et les minarchistes vivent dans un rêve, les adéquistes sont maintenant orphelins et ne font plus grand chose à l’exception de poser des constats et les conservateurs du Québec se comportent comme des fantômes.  Finalement, l’inexistence d’un parti de droite au Québec pourrait rendre la vie facile aux libéraux…

À mon retour de la semaine de relâche, qui fut exceptionnelle en passant, j’ai appris que notre système de santé connaissait encore des ratés assez importants.  Je me suis demandé si les droitistes auraient l’audace de positionner leurs idées de privatisation avant que les familles aient eu l’occasion de vivre le deuil suite aux tragiques incidents.  Ça n’a pas pris beaucoup de temps.  Trois jours après le décès de M. Jean-Guy Pitre, la droite était à l’oeuvre: la privatisation des soins de santé règlerait tous nos problèmes…  Après avoir passé le mois précédent à exiger le renvoi de tous nos fonctionnaires en les traitant constamment de paresseux et d’incompétents, les revoici à l’oeuvre, mégaphones des compagnies d’assurances et des lobbies économiques.  Je n’en peux plus, je crois que je fais une indigestion sévère de la droite politique québécoise.

À ma grande surprise, ce sont trois chroniqueurs loin d’être gauchistes qui ont fait preuve d’une lucidité fort surprenante et qui m’ont fait réaliser comment la droite politique est déconnectée du réel:

« Les décès récents d’un homme en attente d’une chirurgie et d’une dame parquée dans le couloir d’une salle d’urgence ont soulevé une indignation justifiée. Malheureusement, politiciens, commentateurs démagogues et lobbies syndicaux et professionnels se sont emparés de ces tragédies pour promouvoir leurs intérêts étroits, au détriment d’une amélioration ordonnée de la performance du système de santé.  Quelles que soient ses faiblesses, Yves Bolduc ne porte pas seul la responsabilité des failles du système de santé. La responsabilité est collective; c’est celle des politiciens de toutes couleurs et des lobbies de toutes sortes qui, tout en se prétendant les défenseurs des malades, pensent d’abord et avant tout à leurs intérêts partisans, corporatistes et pécuniaires. » – André Pratte, La Presse.

« Pourquoi le gouvernement Harper cherche-t-il midi à quatorze heures pour renflouer les coffres du fédéral? Il pourrait, en toute équité envers les salariés, récupérer annuellement un milliard de dollars d’impôt impayé en mettant tout simplement fin au cadeau fiscal relié à l’encaissement des options d’achat d’actions accordées aux dirigeants d’entreprises. » – Michel Girard, La Presse.

« Marc enseigne en 4e secondaire. Quand il demande à ses élèves de faire un travail, les polis répondent «Ça me tente pas». Les autres poussent un grognement animal dont seuls les mots tabarnak et sacrament sont perceptibles. Un travail ingrat et, parfois, enrageant. Marc est syndiqué du secteur public. Et je suis prêt à lui payer – avec mes impôts – une augmentation de salaire. La semaine dernière, je reçois un courriel de Virginie, une amie infirmière. «Il faut que tu lises ça!» Ça, c’est la lettre que vient tout juste d’écrire Steeve Gauthier, son collègue à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont. Cet infirmier, devenu star médiatique ces derniers jours, est épuisé. Lui et ses collègues sont tannés de se taper des 18 heures en ligne. Plus capable d’endurer des conditions de travail médiocres. Écœurés de tenir le système de santé à bout de bras.  Les infirmiers et infirmières comme Steeve sont syndiqués du secteur public. Et je suis prêt à payer pour leur offrir une augmentation de salaire. N’importe quand. » David Descôteaux, Institut Économique de Montréal.

Je crois que je vais m’éloigner un peu des blogues de droite.  C’est mon copain R.L. qui va être content!

9 commentaires leave one →
  1. Darwin permalink
    11 mars 2010 20 h 36 min

    Hourra ! Ce n’est pas que R.L. (je vais respecter l’anonymat que tu lui accorde…) qui va être content ! Je me sens parfois coupable de ne plus embarquer avec toi…

    J’avais lu les deux premiers textes que tu cites (pas le troisième) et avais été moi aussi agréablement surpris, Quant au troisième, il me jette littéralement sur le derrière ! Si quelqu’un de l’IÉDM (c’est quand même pas mal à droite, ça !) reconnaît le travail des employés de l’État, cela montre en effet à quel point les blogueurs de droite sont extrémistes et décrochés de la réalité. Ça on le savait, mais ça devient encore plus flagrant.

    Bon retour dans le monde réel ! 🙂

    J’aime

  2. koval permalink*
    11 mars 2010 21 h 10 min

    Bah! Luto on va les attendre dans la vie réelle, quand ils débarqueront dans notre réel, on rira bien d’eux comme on a fait avec les Adéquistes….la vie est trop courte…

    J’aime

  3. 12 mars 2010 2 h 19 min

    R.L. ça me dit quelque chose…

    J’aime

  4. 12 mars 2010 5 h 21 min

    @Darwin, je ne sais pas trop pourquoi, ça m’a pété dans la face cette semaine: les blogueurs de la droite sont vraiment déconnectés. Je les trouve quand même fascinants. J’espère seulement que ce mouvement ne prendra pas trop d’ampleur…

    J’y laisse ma trace de temps en temps quand même pour réfuter les accusations qu’on lance vers la gauche et pour leur demander de préciser leurs propositions… On sait jamais, un indécis passe par là, lit le commentaire de lutopium et hésite avant d’endosser leurs idées…

    @koval, si tu fais allusion aux prochaines campagnes électorales, je ne sais vraiment pas à quoi m’attendre. La prochaine partielle se tiendra dans Vachon au cours des prochains mois. Pour ce qui est du projet de coalition lancée par Jeff Plante, il y a eu une rencontre à Québec récemment et vingt personnes s’y sont présentées… Ça n’augure pas bien pour un nouveau parti de droite ou la ressurection de l’ADQ. Je me demande si ça aidera le Parti Libéral à conserver le pouvoir?

    @Renart, je n’avais pas pensé à la coincidence! Mais, oui, ça devrait te dire quelque chose. Les Trois Brasseurs, avant la projection de Questions Nationales l’été dernier…

    J’aime

  5. koval permalink*
    12 mars 2010 6 h 23 min

    Lutopium, je ne suis même pas au courant pour la coalition de Jeff Plante, mais tant mieux si ça lève pas.

    « Ça n’augure pas bien pour un nouveau parti de droite ou la ressurection de l’ADQ. Je me demande si ça aidera le Parti Libéral à conserver le pouvoir? »

    La droite a autant d’intérêt à voter PQ que PLQ, du point de vue du programme économique, c’est blanc bonnet, bonnet blanc, aucune audace. Le discours de Mme Marois focalisant sur l’identité national devrait en attirer plus d’un, condonc, ils ont besoin d’une maman pour les rassurer sur ce point …garder leur croix à l’assemblée nationale et faire de la répression pour les autres religions en allume une bonne gang, mais pas moi.

    J’aime

  6. Darwin permalink
    12 mars 2010 6 h 33 min

    @ Luto

    «On sait jamais, un indécis passe par là, lit le commentaire de lutopium et hésite avant d’endosser leurs idées…»

    On en a parlé souvent. C’est aussi pour cela que je t’y accompagnais. Mais au fond, cela doit avoir bien peu d’effet. Changer d’opinion en lisant un commentaire dans un blogue, ça doit pas être fréquent. Et, pour ce peu d’effet, on risque sa santé mentale… Le ratio coût-bénéfice est trop élevé !

    J’aime

  7. 12 mars 2010 7 h 57 min

    koval, « garder leur croix à l’assemblée nationale et faire de la répression pour les autres religions en allume une bonne gang, mais pas moi. » Je te rejoins entièrement là-dessus. Le débat sur la laicité est allé beaucoup trop loin. On voit les dommages que ça créé chez Qs…

    Darwin, je n’ai jamais eu l’intention d’influencer les opinions d’un droitiste convaincu. Je parle ici d’un visiteur qui tombe sur un site de droite et qui a accès à un commentaire divergent. Ché pas, ça peut court-circuiter la propagande… De toutes façons, j’ai décidé de ne plus y investir autant de temps. On passe à autre chose! Et y’a la partielle dans Vachon qui s’en vient. Je vais y investir un peu de temps. Vive le travail de terrain, c’est plus stimulant!

    J’aime

  8. 12 mars 2010 10 h 05 min

    Ah! OK! Là ça me dit encore plus quelque chose! 😉

    J’aime

  9. Darwin permalink
    12 mars 2010 18 h 17 min

    @ Luto

    «Je parle ici d’un visiteur qui tombe sur un site de droite et qui a accès à un commentaire divergent. »

    C’est bien de cela dont je parlais. Je ne dis pas que c’est inutile, mais que je doute que cela puisse convaincre bien du monde. Re pépète, ce n’est pas inutile, loin de là, mais je ne sacrifierai pas ma santé mentale pour cela,. Je t’ai déjà dit que je te trouve plus résilient que moi. On dirait quand même que cette résilience a des limites !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :