Aller au contenu principal

Liberté, j’écris ton nom partout !

3 septembre 2010

Par lutopium – Nous sommes maintenant tous au courant du grand événement politique des cinquante dernières années: le Réseau Liberté-Québec a pris son envol mercredi dernier. Empruntant le style des conseils étudiants des écoles secondaires, ce regroupement d’ex-militants de l’ADQ invite la population du Québec à délaisser le modèle social-démocrate pour adopter un nouveau mode de vivre-ensemble: l’abolition complète du gouvernement et une confiance absolue au libre-marché et aux organismes de charité.

Les organisateurs sont sûrement un peu surpris de la tournure des évènements… Après avoir traité les journalistes et l’ensemble des médias d’information de gauchistes à la solde des syndicats, la nouvelle a été reprise par TOUS les journaux, radios, chaînes de télévision, sites web, etc… Même le Financial Post a publié une entrevue avec Éric Duhaime et Joanne Marcotte, les Beck & Palin québécois.

Si vous êtes allés sur leur site, vous avez probablement remarqué que l’organisation du rassemblement du 23 octobre prochain laisse un peu à désirer. Un seul conférencier est confirmé, soit un employé du groupe Quebecor Media qui viendra mousser le lancement de la chaîne d’information Sun News. Permettez-moi un élan de générosité ici, j’aimerais suggérer quelques conférences pour cette journée mémorable, probablement commanditée – ou du moins fortement endossée – par les radios-poubelles de Québec et l’empire de Karl Péladeau, notre Rupert Murdoch à flanelle.

13h00 – 13h30 L’agenda caché de Québec solidaire, par Éric Duhaime

Inspiré par les récents succès du mouvement américain Tea Party et par les techniques d’argumentation sélective de l’ex-alcoolo-viré-mormon Glenn Beck, M. Duhaime dévoilera les ambitions diaboliques d’Amir Khadir et de son parti d’extrême-gauche.  Il nous apprendra entres autres comment le Parti Communiste du Québec, grâce à ses vingt-cinq membres et un budget annuel dépassant les trois mille dollars, est en train d’organiser la révolution prolétarienne et l’instauration d’un régime stalinien au Québec. Tout comme l’animateur de Fox News qui parvient à convaincre les américains que Barack Obama n’est qu’un raciste qui déteste les gens de race blanche, l’exposé de M. Duhaime se terminera par des révélations fracassantes, prouvant que derrière M. Khadir, se trouve une organisation islamiste qui se prépare à forcer la conversion de tous les québécois vers la religion musulmane tout en imposant la charia à notre province. Attachez vos tuques, vous serez renversés.

13h30 – 13h45 Pause

Suite à la présentation de M. Duhaime, une tisane vous sera offerte, gracieuseté de l’Institut Économique de Montréal.

13h45 – 14h00 – Mon voisin fonctionnaire, par Jean-Louis Groulx

En moins de cinq minutes, ce qui est très rare dans son cas, M. Groulx expliquera les raisons qui l’amène à souhaiter la disparition de l’état québécois tout en souhaitant son indépendance. Il partagera avec nous ce qui le pousse à détester profondément son voisin, fonctionnaire au ministère de l’Éducation, un homme paresseux, gagnant un salaire de $40,000 par année, profitant d’avantages sociaux et d’une sécurité d’emploi. Il s’insurgera contre le syndicat des fonctionnaires qui protège l’incompétence, l’empêchant ainsi d’accéder lui-même à un poste dans la fonction publique. La devise de M. Proulx: il faut jeter le bébé avec l’eau du bain.

Bon, on s’en reparle dans l’enfilade et lors de la publication de plusieurs billets sur le sujet au cours des prochaines semaines. Je sens qu’on va bien rigoler… J’oubliais, une des bonnes analyses sur le lancement du réseau a été proposée par Mario Dumont. S’il y a un individu qui sait ce que ça prend pour lancer une force politique de droite au Québec, c’est bien lui. Vous avez dix minutes? C’est par ici, sur les ondes d’une autre radio gauchiste.

« Je suis tanné de me faire taxer sur mon revenu pour des services que je n’ai pratiquement pas. Après tout c’est mon argent, je devrais être capable de la dépenser où et comme je veux. » – Mike Mele, sur le site Facebook du Réseau.

« We are true Quebecers. Our ideas have been there way before socialism grew in Quebec. » – Joanne Marcotte en entrevue avec le Financial Post.

Publicités
55 commentaires leave one →
  1. 3 septembre 2010 20 h 53 min

    C’est drôle, je ne suis pas surpris que tu aies écrit sur ce sujet !

    J’ai bien rigolé de ta parodie de leur journée de rassemblement. 🙂

    J’invite tout le monde à écouter l’entrevue avec Mario Dumont (http://www.985fm.ca/audioplayer.php?mp3=78537). Même si Marie-France Bazzo me tape sur les nerfs (elle parle plus que ses invités…), l’entrevue contient quelques perles de Mario. Non, non, je n’ironise pas, je suis très sérieux. Non seulement son analyse du Réseau lberté Québec m’a parue juste, mais ce qu’il dit de QS est loin d’être idiot.

    C’est bien beau de lancer des idées à tout vent, mais il n’y a rien comme une organisation sérieuse pour les structurer et les rendre cohérentes.

    J'aime

  2. 3 septembre 2010 21 h 12 min

    « (elle parle plus que ses invités…) »

    en effet, et dans ce cas-ci elle est une caricature d’elle-même. Pire que d’habitude.

    « Non seulement son analyse du Réseau lberté Québec m’a parue juste, mais ce qu’il dit de QS est loin d’être idiot. »

    Ça m’a surpris, mais moi aussi.

    J'aime

  3. 3 septembre 2010 22 h 04 min

    «et dans ce cas-ci elle est une caricature d’elle-même»

    C’est encore pire dans la deuxième partie de l’entrevue (sur le PQ).

    J'aime

  4. Sébas permalink
    4 septembre 2010 0 h 07 min

    Joanne Marcotte = Palin ?

    Ah comm’on…

    Palin est vraiment mais vraiment, euh, disons, euh, elle n’arrive même pas à la cheville de Joanne au niveau intellectuel.

    J'aime

  5. Blink permalink
    4 septembre 2010 0 h 10 min

    « Empruntant le style des conseils étudiants des écoles secondaires » – J’ai éclaté de rire!

    Je ne suis pas spécialiste de la politique, mais pour l’approche web, c’est assez puéril ce site. Les beaux gros icones de Facebook et de Twitter pour être certain qu’on ne les manque pas… c’est suffisant pour que jamais je ne devienne « Friend » ou « Follower ».

    Et Joanne Marcotte… que dire… Perso, un blogueur qui publie en mai, puis prend une pause de trois mois pour revenir en septembre… Si les débats de l’été peuvent prendre une pause de cette blogeuse, les débats de l’année au complet peuvent aussi s’en passer.

    J'aime

  6. Sébas permalink
    4 septembre 2010 0 h 25 min

    En tout cas, lutopium, votre texte était très drôle*. (*dit sans sarcasme)

    De la caricature comme nous les aimons. (tjrs sans sarcasme)

    Et des ‘zarguements’ aussi profonds que ceux de Palin, justement…
    (dit avec sarcasme)

    🙂

    J'aime

  7. 4 septembre 2010 8 h 25 min

    Darwin, effectivement, rien de surprenant à ce que je réagisse au lancement de ce réseau! J’avais commencé à rédiger un billet sur Éric Duhaime que j’ai simplement modifié pour l’adapter à cette nouvelle. Tout comme toi, j’ai bien apprécié la réaction de Mario Dumont… très lucide…

    DT, contrairement à ses interventions à la télévision, j’ai trouvé que Mario Dumont était juste assez détaché pour pondre une réflexion objective. Il devrait s’approprier ce style, ça lui va bien!

    Sébas, je ne voulais pas insulter Mme Marcotte! Toutefois, on peut tracer un parallèle entre les deux femmes: toutes deux ont quitté leur parti politique pour adhérer à un mouvement « populiste » qui pourrait faire plus de mal que de bien aux partis auxquels elles adhéraient dans le passé. Mme Marcotte pose parfois de bons constats mais les propositions concrètes sont rares. Et je crois qu’elle devrait suivre quelques cours d’histoire car son interprétation de la société québécoise est très boîteuse. Finalement, je suis heureux de constater de vous avez apprécier l’humour du texte. Pas évident pour moi de rédiger ce genre de billet…

    Blink, je crois que Mme Marcotte sait très bien comment combiner l’activité politique à son nouveau plan de carrière. Et son cheminement me paraît quelque peu paradoxal: d’un côté elle propose la réduction de la taille de l’état et, de l’autre, elle entreprend une formation universitaire en administration publique… Cherchez l’erreur!

    @Tous: On peut comparer le lancement de ce réseau à l’initiative de Françoise David – Option Citoyenne. Un rassemblement de gens qui partagent les mêmes constats et les mêmes visions mais qui ne se retrouvent pas dans l’enceinte d’un parti politique. Est-ce que la conclusion du nouveau réseau sera la même? Qu’il est essentiel de s’impliquer dans un parti politique et dans le processus électoral pour faire avancer les idées?

    Ce réseau pourrait également, tout comme le Tea Party le fait actuellement aux États-Unis, tenter de faire élire des candidats lors des investitures d’un parti politique. Pourrions-nous penser que des membres de ce réseau de droite tentent de faire élire des candidats dans le Parti Libéral du Québec?

    Dernière réflexion: est-il farfelu de croire que l’implication des militants de la droite dans ce nouveau réseau drainera les effectifs et le finacement de l’ADQ? Serait-ce après tout l’annonce de la mort du parti de Gérard Deltell?

    J'aime

  8. 4 septembre 2010 8 h 52 min

    Les liens se tissent chers amis… Harper s’intéresse à Sun News: http://tinyurl.com/25v5hus

    J'aime

  9. 4 septembre 2010 9 h 15 min

    @ Luto

    «On peut comparer le lancement de ce réseau à l’initiative de Françoise David – Option Citoyenne.»

    Je ne vois personnellement pas beaucoup de points communs. Ni Françoise David, ni François Saillant n’étaient associés à un parti politique avant de s’embarquer dans Option citoyenne, comme le sont Joanne Marcotte et Éric Duhaime. Tu me corrigeras si je me trompe mais la stratégie d’Option citoyenne était de favoriser le regroupement des forces de gauche et de devenir un parti politique, ce qui n’est absolument pas clair dans le cas du Réseau.

    Leur objectif ? On verra…

    J'aime

  10. Sébas permalink
    4 septembre 2010 12 h 06 min

    @ Luto qui écrit:

    « Mme Marcotte pose parfois de bons constats mais les propositions concrètes sont rares. »

    Au contraire, je lis son blogue depuis le début et me semble qu’elle a énoncé plein de ‘propositions concrètes’

    ***

    Vous dites:

    « Est-ce que la conclusion du nouveau réseau sera la même? Qu’il est essentiel de s’impliquer dans un parti politique et dans le processus électoral pour faire avancer les idées? »

    Pas nécessairement. Justement le Tea Party a prouvé qu’il pouvait faire élire des députés, mais que cela n’était pas une nécessité absolue. L’idée principale est de créer un ‘force incontournable’ pour tous les politiciens/partis.

    J’ai écrit ça sur le site des Analystes.ca:

    « Sébas dit :
    3 septembre 2010 à 20:18

    Exact Incrédule!

    Et ce qui fait la force et la crédibilité des « TEA PARTY », c’est le fait qu’ils prônent un retour aux principes des ‘pères fondateurs’ américains, AVANT d’être des Républicains (ou autre chose). Ils se donnent une bonne marge pour critiquer et ou se distancer des dérives de types ‘bushiennes’.

    Et ils vont AUSSI chercher beaucoup ‘d’indépendants’ et de Démocrates, de cette façon. Pour obtenir leur votes, il faut que TOUS les partis ou politiciens sincères, soient à l’écoute de leur message.

    L’ADQ -comme tous les partis d’ailleurs- est sujette aux dérives que connaissent les partis qui s’approchent du pouvoir. »

    ***

    Personnellement, je trouve que c’est notre système politique qui est déficient, donc même si nous avons les ‘meilleurs personnes’ en place, ils vont se faire ‘corrompre’…

    J'aime

  11. koval permalink*
    4 septembre 2010 18 h 54 min

    Joanne Marcotte….hummmm voyons voir…..je Google ….

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Joanne_Marcotte

    Hein!?!? Même wikipédia en dit du mal, pas de chance la ptite madame!

    J'aime

  12. 4 septembre 2010 19 h 16 min

    @ Koval

    «Même wikipédia en dit du mal»

    Disons que wiki mentionne que certains (dont Louis Cornellier) en disent du mal… à moins qu’on considère que dire que quelqu’un qui vise le «désengagement de l’État au profit de la liberté économique des entreprises» est dire du mal de cette personne. Je ne partage aucunement les opinions de Mme Marcotte, mais je considère que c’est plus une question de valeur qu’autre chose.

    J'aime

  13. koval permalink*
    4 septembre 2010 19 h 43 min

    Bah, si c’est pas trop dire du mal, je dirai « imposture tapageuse » moi aussi…

    http://www.vigile.net/Essais-quebecois-L-imposture

    J'aime

  14. 4 septembre 2010 21 h 11 min

    «je dirai « imposture tapageuse » moi aussi»

    C’est de cet article dont je parlais quand je disais que Louis Cornellier disait du mal de Joanne Marcotte, enfin de son film. Je n’ai pas vu ce film, mon masochisme ayant quand même des limites. La bande annonce et la critique de Cornellier (que j’avais lue dans le Devoir à l’époque) m’avaient convaincu amplement !

    En passant, la critique de Cornellier apporte des arguments très forts. Je recommande aussi les livres dont ils parle, dont Les Vraies Lois de l’économie de Jacques Généreux (le tome I est toutefois nettement meilleur que le deuxième).

    J'aime

  15. 5 septembre 2010 11 h 13 min

    Ben coudonc… Vouloir réduire l’utilisation de l’automobile à Montréal et sur le Plateau, c’est, selon cette droite, un objectif néo-communiste… rien de moins !

    http://lesanalystes.wordpress.com/2010/09/04/les-neo-communistes/

    J'aime

  16. koval permalink*
    5 septembre 2010 11 h 25 min

    T’en fait pas Darwin, selon Têtu, QS et ses ouailles sont tous des néo-communisss

    http://www.ledevoir.com/societe/le-devoir-de-philo/111844/le-devoir-de-philo-rousseau-pere-spirituel-de-quebec-solidaire

    J'aime

  17. 5 septembre 2010 11 h 53 min

    «T’en fait pas Darwin, selon Têtu, QS et ses ouailles sont tous des néo-communisss»

    Son texte du Devoir est quand même mieux tourné que ce qu’il dit dans l’extrait dont je parlais dans mon commentaire précédent. J’ai sûrement lu ce texte quand il est sorti, mais il n’a pas marqué ma mémoire…

    À part quelques excès, dont son apologie de notre société néolibérale (tandis que les progrès dont il parle sont en majorité dus aux mesures gouvernementales de limitation des effets négatifs du néolibéralisme…) et l’accusation de néocommuniste (tu as raison, ce raccourci par Têtu date de plusieurs années), le parallèle qu’il fait avec Rousseau (que je n’ai jamais lu…) ne me semble pas trop abusif et présente même un certain intérêt.

    Merci !

    J'aime

  18. lizzie permalink
    5 septembre 2010 12 h 08 min

    @lutopium

    Merci pour le rire que vous avez provoqué chez moi.

    J'aime

  19. Déréglé temporel permalink
    5 septembre 2010 15 h 07 min

    Me semble qu’il se contredit, Têtu:

    « Ses étiquettes d’écologiste, de gauchiste, de féministe, d’altermondialiste et de démocratie « participative » découlent en grande partie du rousseauisme »

    « Quant au féminisme, Rousseau, souvent traité de penseur macho, ne peut certes pas être considéré comme un précurseur de QS. »

    Mouais, après il sort un extrait hors-contexte pour dire que Rousseau était peut-être un peu féministes-mais-que-non-QS-est-marxiste.
    Da igual, j’ai un peu lu les écrits de Rousseau sur l’éducation des femmes, et c’est d’un loin l’un des pires misogynes que j’ai eu l’occasion de lire.

    J'aime

  20. 5 septembre 2010 15 h 25 min

    Lu Dans le Devoir :

    «http://www.ledevoir.com/culture/livres/295543/histoire-independance-ou-liberation-du-quebec»

    «(…) Mathieu Bock-Côté. Ce dernier est apparu cette semaine dans la campagne de promotion du Réseau liberté Québec, un réseau politique ouvertement de droite.»

    Je ne peux pas dire que je suis surpris outre mesure…

    J'aime

  21. 5 septembre 2010 15 h 28 min

    @ Déréglé

    «c’est d’un loin l’un des pires misogynes que j’ai eu l’occasion de lire»

    De fait, Têtu pédale pas mal dans son raisonnement sur le féminisme. Il aurait dû en rester à « Quant au féminisme, Rousseau, souvent traité de penseur macho, ne peut certes pas être considéré comme un précurseur de QS. ».

    Ce n’est pas parce qu’il y a des différences qu’une analogie perd tout de sa pertinence…

    J'aime

  22. Déréglé temporel permalink
    5 septembre 2010 16 h 56 min

    « Ce n’est pas parce qu’il y a des différences qu’une analogie perd tout de sa pertinence… »

    C’est vrai.
    Par ailleurs, je ne connais pas assez l’ensemble de la pensée rousseauiste pour juger de la validité de ses affirmations. Mais s’il est aussi rigoureux que sur le féminisme, mettons que ça ne m’inspire pas trop confiance.

    J'aime

  23. 5 septembre 2010 21 h 14 min

    Tu devrais te lancer comme humoriste Luto! Trop hilarant!

    J'aime

  24. 5 septembre 2010 23 h 31 min

    Par le blogue de Josée Legault, j’ai lu le texte qui suit et le recommande, même s’il est en anglais…

    http://www.theglobeandmail.com/news/world/how-billionaires-bagged-the-tea-party/article1695897/

    J'aime

  25. 6 septembre 2010 1 h 43 min

    «l’abolition complète du gouvernement et une confiance absolue au libre-marché et aux organismes de charité.»

    Hmmm, j’aime bien ce passage-là. Le fameux LIBRE-MARCHÉ… ce même libre-marché, dans sa définition la plus conne et aveugle possible, qui a rendu esclaves des centaines de millions d’Asiatiques et qui de l’autre côté de la balance, a fait chuter notre secteur manufacturier local. Le seul «gain» (et les guillemets sont importants ici) que nous Occidentaux en retirons de ce LIBRE-MARCHÉ, ce sont des aubaines au Dollarama et des bas prix chez Wal-Marde. Toute personne intelligente ne va magasiner là, de toute façon.

    Mais imaginez-vous que les suiveux du R.L.Q veulent nous imposer une telle vision du marché. Déjà que notre système actuel est défaillant en matière commerciale, ces types -là veulent détruire les dernières palissades qui nous donnent encore un semblant de marché «équitable». Non mais, faut être CONS, mais C-O-N-S, pour adhérer à un tel mouvement. Ayez toujours en tête, et ça c’est fondamental pour bien comprendre la mécanique de tout ça, que les gens qui ont adhéré et adhèreront à de tels groupes sont des gens piégés dans le Triangle du Mal : à un des sommets, vous avez l’IEDM, à un autre, le blogue et webzine du Québécois Lié, et au dernier sommet, des sachets d’or. Tout ça sur un fond où sont présents les grands seigneurs de l’école autruche-chienne ; ces mêmes hommes qui ont innové dans l’art de se masturber intellectuellement et dans l’art de bien flatter l’élite (déjà en place) dans le bon sens du poil.

    «une entrevue avec Éric Duhaime et Joanne Marcotte, les Beck & Palin québécois.»

    Je les ai regardé plus attentivement ces deux là, pis maudit qu’ils sont beaux ! Deux belles têtes d’adéquistes !

    J'aime

  26. Sombre Déréliction permalink
    6 septembre 2010 12 h 45 min

    Vive la liberté! 😈

    http://www.josephfacal.org/lorphelinat/

    J'aime

  27. 6 septembre 2010 14 h 20 min

    @ Sombre

    «Vive la liberté!»

    J’ai lu ce billet plus tôt aujourd’hui. Ce qui est assez rare, j’ai préféré les commentaires (surtout les deu premiers) au billet.

    Je trouve assez hallucinant qu’il commence en disant qu’il ne connais pas les instigateurs du RLQ, ni trop trop leur vision politique, mais ne se prive pas de tirer toutes sortes de conclusions sur ce qu’il ne connaît pas… Et son billet est rempli d’affirmations gratuites.

    Personnellement, je me demande qu’elle ampleur prendra ce mouvement… Pour l’instant, un groupe qui ne trouve pas mieux qu’un anglophone peu connu comme orateur vedette à son activité de lancement ne m’impressionne pas vraiment…

    J'aime

  28. Sombre Déréliction permalink
    6 septembre 2010 16 h 53 min

    Personnellement, j’anticipe une sorte de nouvel ADQ, sauf que la balloune risque de gonfler moins large, mais a va sûrement péter pareil avec toute la gagne de crosseurs qui se pavanent du titre de libertarien en ce bas monde.

    J'aime

  29. Sébas permalink
    6 septembre 2010 20 h 22 min

    « Tout ça sur un fond où sont présents les grands seigneurs de l’école autruche-chienne ;  »

    Euh non. Au contraire, cela a été plus qu’une théorie. Et cela fonctionnait 100x que notre système keynésien/marxiste, sur le bord de l’éclatement, PLANÉTAIRE.

    Comme je disais à Darwin, qui n’ose pas répondre:

    Au contraire, elle [cette soi-disant théorie] a été appliquée dans le monde réel, et l’inflation, la concentration du capital entre quelques mains et les grands écarts de richesse étaient quasi inexistants, par rapport au système keynésien actuel, qui encourage justement ces effets pervers.

    J’espère que vous n’êtes pas un « expert » en économie, car pour 2 économistes sur ce site, ça fait dur en titi.

    J'aime

  30. 6 septembre 2010 20 h 30 min

    @ Sombre

    «Personnellement, j’anticipe une sorte de nouvel ADQ»

    Je pense plutôt que ce groupe a été créé parce qu’il est insatisfait de l’ADQ, ne la trouvant pas assez à droite. Veut-il déboucher sur un nouveau parti ou simplement faire pression pour influencer l’ADQ pour qu’elle vire encore plus à droite ? Si tu veux dire qu’il veut créer un nouveau parti plus à droite auquel l’ADQ se joindrait, là on aurait un accord.

    Ce mouvement me fait un peu penser au Chantier pour le renouvellement de la sociale démocratie (http://www.chantiersocialdemocratie.org/). Officiellement, ce groupe est autonome et ne se réclame d’aucune affiliation politique. Il prétend ne vouloir que réfléchir sur la sociale démoceatie.

    Il est toutefois composé de nombreux militants du PQ identifiés à son aile gauche. D’aucuns voient en ce mouvement un moyen de faire pression pour influencer le PQ pour qu’il se repositionne au centre gauche. Bonne chance… Pourtant, beaucoup de ses éléments d’analyse se repprochent plus de ceux de QS que du PQ.

    Toi qui trouve le Devoir difficile à lire, voici un extrait d’un de leur document :

    «Pour mieux comprendre les défis des services publics décentralisés dans la dynamique sociétale actuelle, nous avons cru nécessaire de rappeler la distinction entre services publics produits par une diversité d’acteurs organisationnels et biens collectifs qui agrègent les comportements individuels et leurs externalités et qui constituent des propriétés dynamiques, atouts de développement de la collectivité.»

    Après la dizième lecture, je commence à comprendre à peu près de quoi ils parlent…

    J'aime

  31. clopp permalink
    6 septembre 2010 21 h 54 min

    @Sebas,

    « Au contraire, elle [cette soi-disant théorie] a été appliquée dans le monde réel »

    Où ça? Quand ça? Qu’est-ce qui a causé sa disparition?

    Réponse très courte serait appréciée.

    J'aime

  32. Sombre Déréliction permalink
    6 septembre 2010 22 h 18 min

    « Après la dizième lecture, je commence à comprendre à peu près de quoi ils parlent… »
    Mouais genre de phrase qui peut vouloir dire à peu près n’importe quoi. L »utilisation du terme « dynamique » dans ce genre de débat à un effet vraiment déconcertant sur mon esprit.

    Pour ce qui est du mouvement liberté, on n’a qu’à regarder les gouvernements conservateurs qui sont tous tombés dans les bras de l’État lors de la crise pour se rendre compte à quel point la gagne de la droite manque d’honnêteté intellectuelle et ne croit pas aux principes qu’elle défend.

    J'aime

  33. Sébas permalink
    6 septembre 2010 22 h 27 min

    « Où ça?

    Avant la création des banque centrales (inspirées à 100% par le débile Marx, l’ami hypocrite des prolétaires et vrai ami des riches banquiers)

    « Quand ça? »
    1913 (en Amérique)

    « Qu’est-ce qui a causé sa disparition? »
    L’état et les idées de types keynésiennes.

    Si vous êtes sincère (ce qui me surprendrais, mais les miracles sont possibles), voici quelque chose pour que votre cerveau serve à quelque chose d’utile:

    http://www.leblogueduql.org/questions-mon%C3%A9taires/

    J'aime

  34. clopp permalink
    6 septembre 2010 23 h 07 min

    « Si vous êtes sincère (ce qui me surprendrais, mais les miracles sont possibles), voici quelque chose pour que votre cerveau serve à quelque chose d’utile: »

    Merci de votre réponse rapide,

    Mais vous êtes plus ignorant que je le croyais. La banque centrale américaine est née en 1913. Auparavant il y a eu plusieurs crises économinques, dont celle bien connu de 1873.

    P.S. pas besoin de dire merci, la leçon est gratuite.

    J'aime

  35. Sébas permalink
    6 septembre 2010 23 h 52 min

    LOL
    Le miracle ne s’est pas produit.

    j’ai écrit 1913

    Et vous dites que vous me contredisez?

    Et vous ne savez pas ce que c’est qu’une économie autrichienne (et (oui cela a déjà existé)

    Allez, a lieu d’essayer de paraitre intelligent, allez lire :
    « Mais vous êtes plus ignorant que je le croyais.  »

    Et il y a aussi eu d’autres banques centrales avants celle de 1913 et qu’il y aussi le principe de la réserve fractionnaire permis par l’état qui ont causés d’autres crises.

    Mais là, je vais attendre que vous fassiez un peu de lecture avant d’aller là.

    p.s.
    Ouais, la leçon d’arrogance… dans l’ignorance?
    La leçon d’une personne qui dit n’importe quoi pour paraitre intelligent?
    Merci, mais non merci, gardez ça pour vos semblables 😉

    J'aime

  36. Sébas permalink
    6 septembre 2010 23 h 53 min

    oups:

    pour ceux qui sont encore capables d’apprendre:

    Allez, au lieu d’essayer de paraitre intelligent, allez lire
    http://www.leblogueduql.org/questions-mon%C3%A9taires/

    J'aime

  37. clopp permalink
    7 septembre 2010 0 h 07 min

    @ sebas,

    encore merci pour votre réponse rapide.

    L’ennui c’est que je ne comprends rien à votre réponse.

    Je vous donne une chance, je réponse la question plus simplement: Comment expliquez-vous la crise économique américaine de 1873?

    Je veux une réponse claire et courte dans vos propes mots et sans lien internet. Je vous donne 24 hrs.

    J'aime

  38. Sombre Déréliction permalink
    7 septembre 2010 0 h 14 min

    Clopp1
    Sébas0

    Hahahahaha!!

    J'aime

  39. 7 septembre 2010 0 h 40 min

    «http://www.leblogueduql.org/questions-mon%C3%A9taires/»

    Le blogue du QL … encore une fois.
    Les gens comme Sébas sont vraiment des caricatures passées date. Ils sont totalement incapables de penser par eux-mêmes, ils doivent absolument s’appuyer sur des groupes et des organismes émettant quotidiennement leur sida intellectuel. Comme je l’ai mentionné dans mon commentaire précédent (#25) ; les gens adhérant à la supposée droite émergente au Québec seront pris dans cet espèce de triangle restreint, délimité par le QL (et autres sbires blogosphériques du couple Masse-Guénette), l’IEDM + establishment corporatiste bien installé ainsi que la pensée magique où l’argent c’est le mal absolu, et que nous devrions à l’avenir, payer notre pain avec des grains d’or, comme nous le diraient si bien les Hayek et Menger de ce monde (Reposez en paix, mézzieux).

    Pour faire un lien direct avec le RLQ, j’ai bien hâte de voir quels types de droitistes pourront faire partie de la gang et ceux qui se feront retourner de bord. Si des gens comme Duhaime, Marcotte, Masse-Guénette et d’autres que l’on voit sur les blogues bon marché prennent beaucoup de place, je suis prêt à mettre un 10 (cents) que les droitistes sociaux seront très mal vus, et dont certains se feront sortir carrément à coup de pied dans l’cul du groupe. Droitistes chrétiens, néoconservateurs (pro-militaire), partisans adéquistes avec de l’expérience seront aussi très mal vus dans ce groupe … ça se sent. Tout ça pour tenter d’attirer quoi ? 30% de la droite globale au Québec, max ? Le groupe nait et sait déjà qu’il sera très limité côté ‘recrutement’, sans ‘risquer’ d’ouvrir la porte à des gens ne suivant pas nécessairement les dogmes de l’école autruche-chienne + les valeurs extra-libérales et laxistes qui sont si chères aux libert-à-riens.

    Je prédis un flop pour le RLQ, ou au mieux, une refonte de plusieurs groupes du genre où la race des libert-à-riens et des minarchistes sera minoritaire, permettant à la droite québécoise d’essayer réellement d’innover, sans être toujours handicapée par des vieux modèles qui ne marchent jamais un coup appliqués.

    J'aime

  40. Sombre Déréliction permalink
    7 septembre 2010 6 h 47 min

    C »est clair que l’appel à l’autorité est tout ce que peut nous servir ce genre d’individu comme argument. On comprend mal, après cela, qu’ils viennent nous parler de liberté. Les réseau liberté sera condamné à mort parce que quand les gens de droite ont le choix entre le conservatisme, le militarisme et la liberté, on sait tous quels choix ils font. La liberté n’est pour eux rien d’autre qu’un outil de promotion.

    J'aime

  41. Sébas permalink
    7 septembre 2010 11 h 36 min

    Qui ici connait la différence entre un système monétaire keynésien/marxiste (i.e. le nôtre), et système ‘autrichien’ ?

    Quand vous serez capable de discuter de ça, on va avancer, sinon, cela va être le genre de gé-guerre immature dont vous raffolez.

    Il y a quelqu’un ici qui ose affirmer dans chacune de ses interventions ce genre d’idée:

    « Tout ça sur un fond où sont présents les grands seigneurs de l’école autruche-chienne ; »

    Ou encore:

    « Il est certain que si le libertarianisme économique et zÔôôzial avait été appliqué par tous les peuples terrestres, en même temps, à l’époque de la première ère industrielle, il est certain qu’aujourd’hui, il n’y aurait plus de planète. »

    Mais il n’a jamais osé parler de cette ‘école’

    Et Darwin n’en sait pas plus…
    Que des tites répliques enfantines pour ne pas en discuter.
    Bravo

    J'aime

  42. koval permalink*
    7 septembre 2010 13 h 37 min

    Calice! Tant qu’à pedre ton temps Sébas, va donc demander à tes amis du Réseau-Libââârté de lire le Capital de Marx. Tu leur en réciteras des bout.

    Tu vas voir que tu vas t’en faire des ptis n’amis….

    Non mais!?!?!

    J'aime

  43. Suboss permalink
    7 septembre 2010 15 h 48 min

    Moi je crois que Darwin ne connais rien à l’économie passequ’il refuse de reconnaître le raule de la monnès fracturée qui esplique pouquoi notte économie est dans le platre depuis qu’a s’est pété la fiole en fesant du skateborde sur la bulle imobillière. En passant vous êtes toutes une gagne de syndiqués esperts en rhétaurique avec meigne pas des gros arguments dans vos patatlons! Alors m’insultez pas passeque je vas le dire a môman Elgrably qui va vous donné la fessé dans son ti suit decuir! 😯

    J'aime

  44. 7 septembre 2010 16 h 43 min

    @ Suboss

    http://tinyurl.com/29mpnbz

    J'aime

  45. Sombre Déréliction permalink
    7 septembre 2010 18 h 11 min

    🙂

    J'aime

  46. koval permalink*
    7 septembre 2010 18 h 34 min

    Suboss devrait me donner sa marque de gloss à babines…

    J'aime

  47. 7 septembre 2010 18 h 53 min

    @ Sombre

    En plus du ton et du contenu, le «meigne» était une signature un peu évidente… 😉

    J'aime

  48. 7 septembre 2010 19 h 42 min

    «Qui ici connaît la différence entre un système monétaire keynésien/marxiste (i.e. le nôtre), et système ‘autrichien’ ?»

    Depuis quand notre système est-il officiellement un système marxiste? Le vrai système marxiste est basé sur un principe où l’État bloque l’accès aux ressources à son peuple, donc, confisque toute propriété privée. La collectivité est appelée a travaillé pour l’État, et ce dernier a la responsabilité de gérer le partage uniforme des ressources (capital produit) pour combler les besoins essentiels de chaque citoyen. Ça, c’est le modèle théorique. Dans l’application, ça a donné l’holodomor, le retard de l’URSS vis-à-vis l’Occident, le délabrement de Cuba, Pol Pot, les Balkans et beaucoup d’autre caca.

    Le vrai système autrichien veut quant à lui baser son système monétaire sur le principe de parité-or. Ce principe veut que l’argent fabriqué soit indexé en fonction d’une valeur établie, soit l’or. Les tenants du système autruche-chien n’ont jamais été clairs sur le rôle de l’autorité élue et son rapport avec l’argent. Une zone grise bien gênante pour l’idéologie. D’un autre côté, le système autruche-chien encourage grandement la propriété privée et les excès dans l’accumulation du capital. Ça, c’est encore un modèle théorique. Dans la pratique, ce système monétaire a pour effet, quelques temps après avoir établi la valeur arbitraire de l’argent (soumise comme tout produit à l’offre et la demande), de raréfier l’accès au capital (il se concentre vers les mêmes poches). Le système valorise l’accumulation, la déréglementation, et donc, donne déjà une longueur d’avance à l’élite déjà en place qui elle possède démesurément une grande partie des richesses monétaires et des investissements concrets (e.g. l’immobilier, technologies). Sachant que l’or est une ressource limitée et qu’elle est aussi utilisée à des fins de production, ajoutez à cela nos moyens de production automatisés à très grands rendements, moyens qui sont propriétés de l’élite, je dis que le système de parité-or est un système générant beaucoup de pauvreté. De petits groupes seront hyperpuissants, gérant l’or concentré chez-eux comme bon leur semble, et la grande majorité des gens se retrouvent pauvres comme Job.

    Je maintiens qu’il existe plusieurs alternatives à ces deux modèles bourrés de failles dans leur application. Comme disait un ‘collègue’ blogueur ; «pour l’instant, l’État centriste me paraît le moins pire des tas d’marde !»

    J'aime

  49. Sombre Déréliction permalink
    7 septembre 2010 19 h 58 min

    @frankie

    Bravo pour l’explication, je ne savais pas que certains voulaient revenir à l’étalon-or de nos jours! sachant que les monnaies sont d’emblée soumises à la spéculation je présume que ce système n’a pas grand chances d’être viable.

    J'aime

  50. 7 septembre 2010 20 h 05 min

    @ Frankie

    «Le vrai système autrichien veut quant à lui baser son système monétaire sur le principe de parité-or»

    J’ai déjà argumenté avec Philippe David sur ce que j’appelle le fétichisme des partisans de l’étalon-or à :
    http://les7duquebec.wordpress.com/2010/04/08/vive-la-monnaie-libre/

    Philippe avait présenté un graphique qui prouvait, selon lui, que la monnaie fiduciaire crée une accentuation de la masse monétaire («Notez comment l’expansion monétaire s’accentue depuis 1970 alors qu’elle était pratiquement plate avant.»).

    Dès le premier commentaire, je lui ai montré que le problème était qu’il ne savait pas lire les graphiques (bon, j’ai été plus diplomate que ça…) ! Il n’y avait aucune différence entre la période d’étalon-or et la période de monnaie fiduciaire dans l’évolution de la masse monétaire. Et il en a convenu !

    Son commentaire (le quatrième) est un des plus suaves que j’ai lu de la part d’un libertarien :
    «Ok, alors le graphique ne prouve pas mon point, mais il n’empêche quand même qu’un gouvernement n’a pas la liberté de gonfler la masse monétaire à outrance si celle-ci est liée au stock existant d’or. Même sans données empirique, c’est logique quand même.»

    Bref, les données me donnent tort, mais j’ai raison quand même ! Ça, c’est le principal problème avec les libertariens : selon eux, leur théorie est juste, ce sont les données qui ont tort !

    Et je lui ai répondu :

    «Les données ne prouvent nullement cette affirmation. L’association de la monnaie avec un métal n’est pour moi que du fétichisme. Une réglementation plus serrée du niveau des réserves est beaucoup plus efficace. On l’a vu lors de la dernière crise où les pays qui ont une réglementation plus stricte ont beaucoup mieux résisté. Cela dit, la réglementation pourrait être plus sévère à cet égard, même au Canada.»

    Et lui est revenu avec son catéchisme libertarien… Ce n’est pas pour rien que je refuse de reprendre éternellement ce débat avec n’importe quel néophite qui s’imagine tout connaître en économie à partir de la lecture des bibles libertariennnes.

    Comme les préceptes de leurs bibles n’ont jamais été implantés nulle part de façon complète, il y a peu de données pour évaluer leurs modèles. Mais, quand il y en a, elles contredisent presque toujours (je dis presque par diplomatie…) leurs dogmes…

    J'aime

  51. Sombre Déréliction permalink
    7 septembre 2010 21 h 48 min

    ouin ça y en bouche un coin au ti-Sébas ça!
    🙂

    J'aime

  52. 7 septembre 2010 23 h 37 min

    Merci pals! Très apprécié vos bons mots !
    Que les gens soient plus éclairés à propos du libertarianisme !

    J'aime

  53. 8 septembre 2010 0 h 18 min

    @ Frankie

    «Que les gens soient plus éclairés à propos du libertarianisme !»

    Quant à moi, je préfèrerais encore qu’ils n’en entendent jamais parler !

    @ Sombre

    «ça y en bouche un coin au ti-Sébas ça!»

    Ah, ché pas. Je m’adressais à Frankie, moi… 😉

    J'aime

  54. 8 septembre 2010 15 h 22 min

    @ Darwin

    «Quant à moi, je préfèrerais encore qu’ils n’en entendent jamais parler !»

    Là-dessus, je suis de ceux qui pensent que si on ne met pas en garde les gens de quelconque danger potentiel (e.g. : drogues dures, certaines idéologies, certains comportements), on prend alors le risque d’une adhésion monstre dans tel ou tel carcan, alors qu’avec du recul et une réflexion de base, tout ça peut être évité. Là toute l’importance de bien s’informer sur les courants de pensée de nos opposants pour ensuite montrer aux autres leurs dangers. Un des meilleurs exemples est le brainwash que plusieurs Allemands ont subi pour adhérer massivement à l’idéologie nationale-socialiste.

    Au Québec, à moins grande échelle certes, je vois depuis minimum cinq ans, une étrange forme de «droite économique» (<< les guillemets sont importants ici) prendre forme. À cet étrange courant, sont associées des valeurs «morales» et sociales assez douteuses également. Puis, si le tout a pu naître localement, je réitère que c’est essentiellement à cause du fameux Triangle du Mal dont j’ai parlé un peu plus haut.

    FT

    J'aime

  55. 8 septembre 2010 17 h 36 min

    @ Frankie

    Mon commentaire (« je préfèrerais encore qu’ils n’en entendent jamais parler !») se voulait en premier lieu une boutade. Mais il a une part de sérieux.

    Je crois sincèrement que la fréquentation régulière du blogokube nous fait percevoir le mouvement libertarien plus important qu’il ne l’est vraiment. Ses porte-étendard idéologues sont très visibles sur le Web 2.0 mais comptent finalement peu de membres.

    Le mouvement néo-conservateur, que vous associez avec raison à l’IÉDM, et sa droite morale me semblent plus menaçants, car appuyé par davantage de politiciens (et ex-politiciens), de personnalités (quoique cela puisse bien vouloir dire) et d’intellectuels.

    On peut bien sûr mettre en garde la population contre ces chimères, ce que je fais en partie sur ce blogue, mais je préfère souvent aborder dans mes billets des problèmes concrets et présenter un volet plus progressiste. Cela n’exclut pas la critique de la droite, comme le montre ce billet, mais je laisse cela davantage à Luto, plus patient que moi sur ces questions !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :