Aller au contenu principal

Kamouraska : les traditions électorales

8 décembre 2010

Par lutopium – Depuis la confirmation des résultats de l’élection partielle dans la circonscitpion de Kamouraska-Témiscouata, bien des observateurs et commentateurs de la scène politique ont tenté d’expliquer et de comprendre pourquoi le Parti Libéral n’a pas été en mesure de conserver l’héritage de Claude Béchard. Les formations politiques qui y ont présenté un candidat, ont essayé de tirer leur épingle du jeu en nous livrant des conclusions qui prouvent que leur parti en est sorti gagnant d’une façon ou d’une autre. Cependant, le verdict est clair et sans appel : les libéraux ont été bafoués, les péquistes ont arraché une victoire de façon circonstancielle, les adéquistes stagnent et les solidaires sont incapables de rejoindre les régions.

Personnellement, je me réjouis de l’élection d’André Simard. Il me donne l’image d’un homme intègre qui n’a rien à gagner à devenir le député de cette circonscription. Il me semble honnête lorsqu’il dit que « sa décision est motivée par le goût de servir, mais aussi par la colère qu’il ressent devant ce qui se passe dans nos institutions… sa confiance à l’égard du présent gouvernement est ébranlée. » Cette homme ne projette pas l’image d’un individu qui plonge dans l’arène politique pour ses intérêts personnels. De plus, il est fort possible que sa présence à l’Assemblée nationale soit de courte durée si la refonte de la carte électorale est finalement acceptée par nos parlementaires, entrâinant ainsi la disparition de ce comté.

La tradition libérale

On le sait depuis longtemps, l’organisation du Parti Libéral est tricotée serrée. Enracinée dans la politique municipale, les chambres de commerce et les associations d’affaires de tout accabit, cette formation politique peut compter sur la loyauté aveugle de milliers de membres qui comprennent les rouages du travail politique afin d’influencer – voire contrôler – les destinées de l’activité économique.

À l’instar de son cousin fédéral, le PLQ est une famille. Les gens d’affaires et les notables en contrôlent la destinée. Cette élection partielle ne fait pas exception à la règle et le choix de la candidate est assez révélateur à cet égard. Alors que le président de l’Association libérale du Bas-Saint-Laurent annonçait le 19 octobre dernier que deux femmes avaient manifesté leur intérêt à briguer l’investiture, voilà que le chef du parti impose son choix quelques jours plus tard. L’esprit familial étant d’une importance pratiquement sacrée, le chef porte son choix vers la cousine de son épouse…

Comment un parti peut-il prétendre avoir le sens de la démocratie s’il est incapable de respecter la volonté de l’association locale ? À mon avis, l’imposition d’un candidat par le chef prouve hors de tout doute que les décisions sont imposées par un petit groupe à la tête de l’organisation et que les membres sont ignorés dans la prise de décision. Pas étonnant que ce parti soit dans l’embarras aujourd’hui.

Les ambitieux de la nouvelle droite

Lorsqu’un individu démontre son intérêt à devenir candidat à une élection, il faut tout d’abord se demander ce qui le motive à afficher sa tête sur les poteaux de son comté. Il est fort possible qu’il endosse les idées du parti, mais il faut se demander si c’est le travail parlementaire qui l’attire vers la vocation ou la possibilité de mousser sa propre popularité. Dans le passé, j’ai régulièrement comparé l’opportunisme de certains ambitieux en comparant leur adhésion au parti à celle des Chevaliers-de-Colomb. Lorsque vous décidez de vous joindre à cette organisation, il est fort probable que l’espoir du réseautage local vous intéresse beaucoup plus que de défendre les valeurs papales. Faire partie de cette organisation vous donnera l’opportunité de rencontrer des gens influents qui pourront faciliter vos ambitions personnelles. Le candidat de l’ADQ présente un portait type de ce genre d’inividus. En plus d’être un membre en règle de cet ordre pseudo-religieux, Gérald Beaulieu est un homme d’affaires qui a été président d’une chambre de commerce et impliqué dans le Centre Local de Développement de Kamouraska. Profil exemplaire d’un ambitieux.

Le malaise

On dit que les québécois sont cyniques face au monde politique. En ne réalisant pas l’importance de s’impliquer localement dans les instances politiques, le chemin est libre pour les ambitieux, les opportunistes et les tricheurs. C’est là un grand malaise de la politique québécoise. Tant et aussi longtemps que les citoyens ne s’approprieront pas la machine politique, ces ambitieux s’en serviront à leurs propres fins. Nous sommes donc directement responsables de l’état des choses.

8 commentaires leave one →
  1. Stephane.G permalink
    8 décembre 2010 11 h 14 min

    « On dit que les québécois sont cyniques face au monde politique. En ne réalisant pas l’importance de s’impliquer localement dans les instances politiques, le chemin est libre pour les ambitieux, les opportunistes et les tricheurs. C’est là un grand malaise de la politique québécoise. Tant et aussi longtemps que les citoyens ne s’approprieront pas la machine politique, ces ambitieux s’en serviront à leurs propres fins. Nous sommes donc directement responsables de l’état des choses. »

    WOW…t’se quoi…t’as crissement pas tort….et prochaine élections je vais aller voter…ce qui sera une 1ère dans mon cas si on exclu le référendum de 95

    J'aime

  2. 8 décembre 2010 13 h 19 min

    J’ignorais que Mme Dionne avait été imposée comme candidate dans cette circonscription.

    Mais, dans ce parti, les dissensions sont étouffées rapidement. Scusez, elles sont réglées à l’interne…

    J'aime

  3. 8 décembre 2010 19 h 06 min

    @luto

    Faut quand même pas généraliser et affirmer que la présidence d’un Club social ou l’implication dans des organismes locaux est toujours le signe d’un profil d’opportuniste.

    J’ai présidé un Club social. J’ai présidé un Comité régional. J’ai présidé un organisme à vocation économique. Pourtant, le seul forum politique qui m’ait intéressé, c’est le domaine municipal… où j’avais déjà été élu bien avant de m’embarquer dans le Club social ou dans ces autres organismes ou Comités.

    Je dois avouer, toutefois, que je me considère plutôt atypique!

    J'aime

  4. youlle permalink
    9 décembre 2010 12 h 06 min

    « On dit que les québécois sont cyniques face au monde politique. En ne réalisant pas l’importance de s’impliquer localement dans les instances politiques, le chemin est libre pour les ambitieux, les opportunistes et les tricheurs. »

    C’est ce que je dis souvent, surtout pour ceux qui annulent leur vote ou ne vont pas voter : Vous ne vous occupez pas de vos affaires, alors les autres s’en occupent à votre place. Vous n’avez même plus droit à la critique.

    J'aime

  5. 9 décembre 2010 17 h 36 min

    @ Stephane.G

    «prochaine élections je vais aller voter»

    C’est un début… Mais, quand Lutopium parle de «l’importance de s’impliquer localement dans les instances politiques» et de s’approprier de la machine politique, il va bien plus loin que ça !

    et Youlle

    «Vous n’avez même plus droit à la critique.»

    Je considère que tout citoyen en démocratie a toujours le droit à la critique. Parfois, l’abstention elle-même est un geste politique. On peut contribuer à la politique de bien des manières et pas seulement dans des partis politiques.

    J'aime

  6. youlle permalink
    9 décembre 2010 20 h 06 min

    @ Darwin

    Question de vision

    On ne peut pas se plaindre de ne pas avoir ce que l’on refuse d’avoir.

    J'aime

  7. the Ubbergeek permalink
    16 février 2011 22 h 42 min

    Y’a un fameux rapeur/group qui chantait;

    ‘Si tu t’occupe pas de la politique/la politique s’occupe de TOI’

    On se rapelle de ce que ca a donné en France, la montée surprise de LePen…

    J'aime

Trackbacks

  1. Tweets that mention Kamouraska : les traditions électorales « Jeanne Émard -- Topsy.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :