Skip to content

Une pensée pour Jack Layton et la concentration des hommes et des femmes dans les professions

22 août 2011

Secrétaire médicale : la profession où on trouve la proportion la plus élevée de femmes

Disons que j’ai plus la tête en berne qu’autre chose… Après avoir lu la lettre que Jack Layton nous a laissée, je ne peux que regretter ce grand homme. Je n’ajouterai rien, tout est dans cette lettre…

Revenons au monde qu’il nous demande de rendre plus juste et équitable…

La concentration des hommes et des femmes dans les professions

«Envoye donc, ça m’intrigue!»

Voilà comment Sombre Déréliction m’a demandé d’écrire un court billet sur la concentration des professions selon le sexe. Comment résister à une demande faite avec tant d’empressement et de gentillesse?

Suivent donc deux tableaux qui montrent les 20 professions, parmi les 520 pour lesquelles la Classification nationale des professions permet à Statistique Canada de compiler des données (voir le tableau 13), qui comptaient lors du recensement de 2006 les pourcentages les plus élevés d’hommes et de femmes.

Mais, avant, pour illustrer la grande concentration des hommes et encore plus des femmes dans les professions, je voudrais simplement mentionner que plus de 50 % des femmes travaillaient en 2006 dans seulement 23 des 520 professions et que cela en prenait 48 pour atteindre la barre de 50 % chez les hommes.

On voit donc que, malgré tous les haut cris des masculinistes qui se plaignent des avantages que certains programmes donneraient aux femmes (je ne mets pas de liens vers ces torchons…), elles se retrouvent encore de nos jours cantonnées en forte majorité dans des emplois bien traditionnels… On voit aussi que les chasses-gardées des hommes sont encore… bien gardées!

Petite précision : je n’ai gardé que les professions dans lesquelles il y avait au moins 1000 emplois au Québec en 2006. Cela m’a fait enlever 13 professions où on trouve 100 % d’hommes, dont les chaudronniers, les ingénieurs miniers, les foreurs et les monteurs d’installations au gaz.

Voici donc les 20 professions d’au moins 1000 emplois où on trouvait les pourcentages les plus élevés de femmes :

…et celles où on trouvait les pourcentages les plus élevés d’hommes :

Les masculinistes peuvent donc dormir tranquilles, les professions où on trouve les plus fort pourcentages de femmes sont bien encore des professions traditionnellement féminines et leurs petits domaines sont encore bien protégés…

Mais, si nous voulons un monde plus juste et plus équitable, ne devrait-on pas tenter d’amoindrir, voire d’éliminer les barrières qui nous empêchent d’occuper les emplois dont nous rêvons?

Publicités
87 commentaires leave one →
  1. the Ubbergeek permalink
    22 août 2011 20 h 26 min

    Repose en paix, Jack.. Dit salut à René Lévesque!

    J'aime

  2. lizzie permalink
    22 août 2011 20 h 28 min

    Ben coudonc, ma profession est dans les asexuées, ni dans une liste, ni dans une autre.

    Compte tenu que la moyenne des hommes est plus forte physiquement que la moyenne des femmes (biologie oblige et je parle bien de moyenne), je trouve cela étonnant que les jobs de grutier (assis derrère un volant, pas forçant et payant en titi), de conducteur d’équipement lourd, de conducteur etc. soit à très grande majorité (presqu’exclusivité) masculine.

    Les maudites féministes ont encore tout une job à faire.

    P.S. Jack Layton était un défendeur de la justice sociale. Mon coeur saigne.

    J'aime

  3. lizzie permalink
    22 août 2011 20 h 38 min

    @Darwin

    Pourquoi avez-vous mis la photo d’une tite madame dans le milieu de la santé? Ça fait sexiste! 😉

    J'aime

  4. 22 août 2011 20 h 58 min

    «Ben coudonc, ma profession est dans les asexuées, ni dans une liste, ni dans une autre.»

    En 2006, 74,6 % de femmes, selon le recensement. Selon l’Ordre, 73 % en 2010…

    «Ça fait sexiste!»

    J’ai ajouté une légende à la photo pour l’expliquer. L’objectif du billet était justement de montrer que, malgré toutes les campagnes et les mesures pour faire tomber les barrières, « les professions où on trouve les plus fort pourcentages de femmes sont bien encore des professions traditionnellement féminines». Alors, j’ai mis une photo représentant la profession où on trouve le % le plus élevé de femmes.

    Pour moi, la question n’est pas cette concentration, si elle fait l’affaire des hommes et des femmes. C’est d’éliminer les barrières et de s’assurer de l’équité salariale, c’est-à-dire que les hommes et les femmes soient payés en fonction de leurs compétences, pas d’un historique de discrimination…

    J'aime

  5. 22 août 2011 21 h 46 min

    Les métiers d’hommes sont vraiment difficiles, je crois que seulement quelques uns sont accessibles pour les femmes, mécanicienne par exemple, les autres jobs sont difficiles physiquement.

    J'aime

  6. 22 août 2011 21 h 50 min

    Et j’ai toujours eu une peur incontrôlé de la machinerie lourde!

    Tiens tiens! Mécanicienne en réfrigération et en climatisation, ça a l’air le fun ça!

    J'aime

  7. 22 août 2011 22 h 04 min

    «mécanicienne par exemple»

    J’ai vu plein de reportages (dans les journaux et à la télé) sur un garage uniquement formé de femmes à Montréal (il a fermé depuis, ai-je entendu dire). Mais elles ne formaient en 2006 quand même que 1,5 % de la main-d’oeuvre!

    Va voir sur le site de la Commission de la construction. À http://www.ccq.org/H_Metiers/H02_AccederIndustrie/H02_1_Femmes.aspx?sc_lang=fr-CA&profil=Medias , on peut lire :

    «La CCQ s’est engagée, conjointement avec ses partenaires syndicaux et patronaux, à favoriser l’intégration des femmes dans l’industrie de la construction, afin qu’elles représentent 2 % de l’ensemble de la main-d’œuvre active.»

    2 % est un objectif! Et ils se vantent :
    « La part des femmes s’est ainsi établie à près de 1,2 %, ce qui est cinq fois plus élevé qu’en 1997.» Wow!

    «Mécanicienne en réfrigération et en climatisation, ça a l’air le fun ça!»

    Oui, je sais, troisième avec 99,2 % ! J’ai failli faire un gag là-dessus dans le billet, mais je me suis retenu… 😉

    Tout ce que je veux dire par ce billet, c’est que malgré tous les efforts accomplis depuis des années, le marché du travail demeure fortement sexué… Je ne prétends pas que ce soit «anormal», simplement que ceux qui crient au favoritisme ne savent pas de quoi ils parlent.

    J'aime

  8. 22 août 2011 22 h 07 min

    «mais je me suis retenu…»

    En fait, j’ai oublié, parce que je voulais faire un clin d’oeil sur cette profession… Ça doit être ma tête en berne… ou l’âge! 😉

    J'aime

  9. youlle permalink
    22 août 2011 22 h 11 min

    « Tiens tiens! Mécanicienne en réfrigération et en climatisation, ça a l’air le fun ça! »

    Ici sa me coûte 80$ de l’heure pour faire travailler ces mécaniciens.

    J'aime

  10. Frequency permalink
    22 août 2011 22 h 13 min

    « Les métiers d’hommes sont vraiment difficiles, je crois que seulement quelques uns sont accessibles pour les femmes »
    Bonne remarque. En fait s’il y si peu de femmes dans ces métiers, c’est que très très peu de femmes désirent les pratiquer et cela n’a rien à voir avec un résidu obscur de plusieurs millénaires de patriarcat!

    J'aime

  11. Frequency permalink
    22 août 2011 22 h 26 min

    « Mécanicienne en réfrigération et en climatisation, ça a l’air le fun ça! »
    Des renvois de chambre froide à ail, quand ça bloque ça bloque. T’as beau avoir mis du pouce et demi, ça en fait juste plus épais à débloquer. vingt sept fareinheight à 61% HR, pis le jus des pannes qui te coule dessus ( ça sent un peu comme de l’ail digéré qui serait vomi) la tu te mets à sentir comme pas possible… Y a aussi les salles de déchets d’abattoirs, les poissonneries… Ton linge pue, tes souliers puent ton truck pue tes outils puent… L’hiver c’est le fauffav au gav sué toits à moins 20 en tsous quand le ti crisse de moteur d’exhaust jamme à cause du frette pis y a aussi les chambre de crème glacée à dégeler, à moins vingt en tsous… En tout cas les femmes qui optent pour ce métier on intérêt à ne plus se couper le pouelle… 🙂
    😆

    J'aime

  12. Frequency permalink
    22 août 2011 22 h 31 min

    « Ici sa me coûte 80$ de l’heure pour faire travailler ces mécaniciens. »
    Faut qu’on se parle nous deux M. Youlle…. 😆

    Premièrement que voulez-vous dans votre enveloppe brune pis combien en voulez vous? 😈

    J'aime

  13. 22 août 2011 22 h 33 min

    @ Youlle

    «Ici sa me coûte 80$ de l’heure pour faire travailler ces mécaniciens.»

    C’est ce que je voulais dire par «C’est d’éliminer les barrières et de s’assurer de l’équité salariale».

    Le patron doit garder une bonne cote, parce que, ici, on parle d’un salaire médian de 21,50$ de l’heure.

    J'aime

  14. 22 août 2011 22 h 51 min

    Super promotion………

    J'aime

  15. 22 août 2011 22 h 52 min

    Coudonc!!! Sont-seraient-tu des crosseurs? 😆

    J'aime

  16. 22 août 2011 22 h 53 min

    «L’hiver c’est le fauffav au gav sué toits à moins 20 en tsous quand le ti crisse de moteur d’exhaust jamme à cause du frette pis y a aussi les chambre de crème glacée à dégeler, à moins vingt en tsous…»

    Dans un processus d’équité, il faut en effet aussi tenir compte de ce qu’on appelle l’environnement de travail. Ce n’est vraiment pas facile de tenir compte de tous les facteurs… mais, c’est ce qu’il faut viser en mémoire de Jack!

    J'aime

  17. Frequency permalink
    22 août 2011 22 h 54 min

    Merci Darwin! 😆

    En réalité, le métier de frigoriste en est un soumis au décret de la construction découlant de la loi R-20 soit la Loi sur les relations du travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d’œuvre dans l’industrie de la construction.
    Voici ce qu’il en coûte à un entrepreneur dans ce métier.
    http://www.cetaf.qc.ca/documents/TxhoraireFrigoriste.pdf

    Les statistiques d’emploi-québec ne distinguent pas les taux hors construction des taux construction. Et de plus je le soupçonne de ne pas être à jour et de tenir compte des dernières augmentations dans l’industrie de la construction ainsi que de la qualification maintenant obligatoire en matière d’halocarbures.

    J'aime

  18. Frequency permalink
    22 août 2011 22 h 56 min

    Les statistiques d’emploi-québec ne distinguent pas les taux hors construction des taux construction. Et de plus je les soupçonne de ne pas être à jour et de ne pas tenir compte des dernières augmentations dans l’industrie de la construction ainsi que de la qualification maintenant obligatoire en matière d’halocarbures.
    Voilà ce qu’on aurait du lire!

    J'aime

  19. youlle permalink
    22 août 2011 23 h 00 min

    « Le patron doit garder une bonne cote, parce que, ici, on parle d’un salaire médian de 21,50$ de l’heure. »

    Un des moins cher sur la rive sud 78$. (supposément)

    «C’est d’éliminer les barrières et de s’assurer de l’équité salariale»

    Je pense que ce sera encore long mais sa viendra.

    ====

    « Premièrement que voulez-vous dans votre enveloppe brune pis combien en voulez vous? »

    Pas une cenne noire. Je peux vous refiler les noms d’entreprises.

    J'aime

  20. 22 août 2011 23 h 03 min

    «Les statistiques d’emploi-québec ne distinguent pas les taux hors construction des taux construction.»

    C’est ce que je m’apprêtais à te répondre. Les frigoristes ne sont pas tous assujettis à ces taux, même que ce n’est pas la majorité qui toucent les taux que tu as montré. Et, cela comprend les apprentis qui n’ont pas les mêmes salaires et qui représentent le tiers des inscrits au décret.

    http://www.ccq.org/~/media/PDF/Communications/Metiers/Frigoriste.pdf.ashx?sc_lang=fr-CA&profil=Medias

    J'aime

  21. youlle permalink
    22 août 2011 23 h 06 min

    @ Frequency

    « Voici ce qu’il en coûte à un entrepreneur dans ce métier. »

    Je comprends maintenant pourquoi il y a deux divisions dans ces entreprises.

    J'aime

  22. Frequency permalink
    22 août 2011 23 h 14 min

    @darwin
    Le métier montré sur Emploi-Québec concerne les « tuayuteurs » en refrigération que l’on trouve stationnaires dans diverses institutions (cégeps, hôpitaux, universités…), il s’agit d’un métier différent (et une denrée rare) de celui soumis au décret, soit frigoriste d’installation ou de service sur la route, soumis à la loi R-20.

    @Youlle
    La rive-sud??? Mais c’est à l’autre bout du monde ça!!! 😯

    J'aime

  23. 22 août 2011 23 h 17 min

    Moi je pensais que tu allais parler des métier où on favorise les femmes a l’embauche, tu sais la discrimination positive….le véritable féminiazisme…

    Est-ce très répandu comme pratique? Tu as des chiffres sur ça?

    J'aime

  24. Frequency permalink
    22 août 2011 23 h 26 min

    Je citait les cas extrêmes, c’est pas si pire que ça dans le fond… Le pire, je trouve, c’est le chaud et le frette, un mman d’né on dirait que nos os crient pitié…

    Mon père a eu Lomex à RDP comme client pendant 25 ans. C’est là ou s’en allaient tous les restants d’abattoirs, de boucherie etc…
    Paraît que l’été quand il faisait très chaud L’odeur était si terrible que quand ils rotaient 4 heures après être sorti de là, ça goûtait encore un peu ce que ça sentait là bas… Imaginez les ouvriers qui travaillaient là en permanence… L’argent n’a pas d’odeur qu’ils disent!
    Y a des métiers qui devraient être fait par personne finalement!

    J'aime

  25. Frequency permalink
    22 août 2011 23 h 28 min

    « Pas une cenne noire. Je peux vous refiler les noms d’entreprises. »
    Je blaguais… Parce que j’ai une entreprise là dedans. 😆

    J'aime

  26. 22 août 2011 23 h 35 min

    «Est-ce très répandu comme pratique? Tu as des chiffres sur ça?»

    Non pour les chiffres et non, je ne pense pas que ce soit si répandu que ça. On dit qu’on favorise les femmes à compétences égales. Mais, des compétences égales, c’est rare. Ça prend des processus d’embauche réservés aux femmes (ou aux minorités visibles, pour faire l’analogie). Et, ça, c’est très rare à ma connaissance. Le clivage se fait dans les choix de parcours de formation. Je peux te montrer des données là-dessus. Par exemple, à http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/publications/publications/SICA/DRSI/RelanceSecondaire2009.pdf, au tableau 5 au programme 5313 (réfrigération) on ne donne même pas de données pour les hommes et les femmes, car il n’y a pas assez de femmes dans ce cours.

    «Le métier montré sur Emploi-Québec concerne les « tuayuteurs »»

    Nan.

    J'aime

  27. Frequency permalink
    22 août 2011 23 h 38 min

    @koval
    En général, beaucoup d’employeurs se vantent d’avoir de telles politiques, mais restent à savoir s’il les appliquent ou si ce n’est pas que du marketing politically correct. Beaucoup d’entreprises se vantent, mais c’est-tu vraiment appliqué? Sais pas!
    Ça paraît ben pour aller chercher des contrats publics…

    Une chose est clair, c’est que c’est à l’école que tout commence, s’il n’y a pas de femmes dans les cours, il risque d’en avoir bien peu dans le métier.

    J'aime

  28. Frequency permalink
    22 août 2011 23 h 41 min

    Ah, z’ont pris ça pour du SPAM…
    Voilà une telle politique, dans leur cas je crois qu’ils l’appliquent vraiment.

    http://www.groupe-avtech.ca/fr/carriere.php?id=9

    J'aime

  29. 22 août 2011 23 h 42 min

    «Une chose est clair, c’est que c’est à l’école que tout commence, s’il n’y a pas de femmes dans les cours, il risque d’en avoir bien peu dans le métier.»

    C’est ce que je viens de dire! 😉

    J'aime

  30. 22 août 2011 23 h 48 min

    «Voilà une telle politique, dans leur cas je crois qu’ils l’appliquent vraiment.»

    « Là où il y a sous représentation et à qualification égale, la préférence sera accordée aux candidats issus des groupes désignés par la Loi sur l’équité en matière d’emploi.»

    À qualification égale, ça veut dire quoi? Comme j’ai écrit plus tôt «Mais, des compétences égales, c’est rare.». Ce n’est pas pour rien que les entrevues d’embauche existent, c’est pour trouver les «meilleurs» candidats, pas ceux qui ont des qualifications égales!

    J'aime

  31. Frequency permalink
    22 août 2011 23 h 49 min

    @Darwin
    À l’époque ce métier était « tuyauteur en réfrigération », je crois que la carte hors construction délivrée par Emploi-Québec porte toujours la mention « tuyauteur », du moins dans le jargon on l’appelle toujours comme ça. Ce n’est pas tout à fait frigoriste comme ceux dont Youlle parlait à 80 piasses l’heure.
    Ça peut aussi concerner les mécaniciens en réfrigération qui travaillent sur des systèmes installés sur des véhicules routiers ou ferroviaire….
    Un apprenti deuxième frigoriste gagne 20,41 brut et il est pas mal au début de son apprentissage…

    J'aime

  32. Frequency permalink
    22 août 2011 23 h 50 min

    On a parlé en coeur… 😆

    J'aime

  33. Frequency permalink
    22 août 2011 23 h 55 min

    Ah, le voici ce métier Darwin, ils ne l’appètent plus « tuyauteur », mais ils l’ont longtemps appelé ainsi. Ça se ressemble, mais c’est un métier différent parce que non-soumis au décret.

    http://emploiquebec.net/guide_qualif/elec-tuy-mec-gaz-mach/liste-certificats/f-systeme-frigo.asp

    J'aime

  34. 22 août 2011 23 h 56 min

    @Darwn

    «Les statistiques d’emploi-québec ne distinguent pas les taux hors construction des taux construction.»

    = = =

    Mais parce que les Tribunaux le font, les entrepreneurs ont intérêt à ne pas se tromper quand ils répondent à un appel de soumissions!

    Tu soumissionnes sur un contrat en estimant à tort qu’il est soumis au décret? Alors t’auras pas le contrat puisque tu vas soumissionner trop haut! Tu soumissionnes sur un autre contrat en estimant à tort qu’il n’est PAS soumis au décret? Tu es dans la merde car la CCQ va te forcer à payer tes employés en fonction du décret… et tu vas faire du trou.

    Pas toujours facile à démêler, tout ça; sur un contrat de revitalisation d’un site minier, à titre d’exemple, certains travaux sont assujettis au décret, alors que d’autres ne le sont pas. Faut pas se tromper!

    J'aime

  35. Frequency permalink
    23 août 2011 0 h 04 min

    Wow! Les taux là dessus doivent ne sont vraiment, mais vraiment pas à date et ça vient de la CCQ! Damn!
    😯 😯

    J'aime

  36. Frequency permalink
    23 août 2011 0 h 07 min

    Asti de décret… Vivement un vent de droite pour déréglementer tout ça!!! 😡

    J'aime

  37. 23 août 2011 0 h 11 min

    «Faut pas se tromper!»

    La classification des professions code une profession selon ses tâches, pas selon le statut juridique! C’est de l’observation du marché, pas un examen juridique! Un frigoriste embauché par une chaîne d’alimentation n’est manifestement pas assujetti au décret…

    De toute façon, ces données sur les salaires viennent de Statcan, je n’ai pas à les défendre…

    «Ah, le voici ce métier Darwin, ils ne l’appètent plus « tuyauteur », mais ils l’ont longtemps appelé ainsi.»

    Je le répète, pour Statcan, c’est la même profession, car les tâches telle que définies font partie du même ensemble de fonctions :

    http://www5.hrsdc.gc.ca/NOC/Francais/cnp/2006/Profil.aspx?val=7&val1=7313

    Le fait d’être assujetti ou non au décret n’a aucune importance pour eux. Une personne qui accomplit des fonctions telles que décrites dans ce texte sera codée dans cette profession et le salaire qu’elle gagne y sera compilée.

    J'aime

  38. 23 août 2011 0 h 12 min

    «Asti de décret… Vivement un vent de droite pour déréglementer tout ça!!!»

    Et le salaire médian sera encore plus bas que 21,50$…

    J'aime

  39. 23 août 2011 0 h 18 min

    En passant, il y a 19 autres professions masculines dans la liste pour les hommes et 20 autres dans la liste pour les femmes. Rien à dire sur ces professions? 😉

    J'aime

  40. Frequency permalink
    23 août 2011 0 h 20 min

    @Darwin
    merci pour les explications sur Statcan, mais je ne voulais qu’expliquer à Youlle pourquoi cela coûtait si cher. Ce n’est pas statcan que je contestait, mais Emploi-Québec d’ailleurs.
    Possible que pour statcan ce soit le même métier, mais pour le travailleur, ce n’est pas si simple de passer de l’un à l’autre, il y a des examens à réussir et ils sont différents, il y a aussi des tâches différentes à accomplir. Un de mes amis a essayé de passer du hors construction au construction, mais en vain. il s’est découragé puis a tout lâché.

    J'aime

  41. Frequency permalink
    23 août 2011 0 h 23 min

    Rien à dire sur ces professions?
    Ben je ne les ai pas pratiqué et je n’ai pas trouvé « journalier de déneigement » et « préposé au linge sale dans un hôpital », dans la liste, métiers passionnants que je connais d’expérience.

    Bon je m’en va pratiquer celui de dormeur là! 🙂

    J'aime

  42. 23 août 2011 0 h 34 min

    «Possible que pour statcan ce soit le même métier, mais pour le travailleur, ce n’est pas si simple de passer de l’un à l’autre»

    Ça, c’est sûr. Je ne tentais que d’expliquer qu’il faut toujours faire attention quand on essaie d’interpréter des données… La première étape est toujours de comprendre ce qu’elle veulent dire et à qui elles s’appliquent.

    D’ailleurs, l’expression «profession» est un raccourci. Il s’agit en fait de «groupes professionnels» qui englobent plus souvent qu’autrement plusieurs professions. Alors, les données sur ces groupes professionnels sont une moyenne (pondérée) de l’ensemble des professions qui les composent.

    J'aime

  43. 23 août 2011 0 h 35 min

    «je n’ai pas trouvé « journalier de déneigement » »

    Si tu savais les horreurs qu’on trouve dans les données des professions qui ont le mot «journalier» dans leur nom…

    J'aime

  44. 23 août 2011 1 h 06 min

    Je suis dans la construction et je suis content qu’il y a quasi pas de femmes pour plusieurs raisons…

    1 une femme change l’atmosphère de travail…les gars font moins de jokes heavy et en plus y’as 2-3 tawouins pour cruiser la fille pis c’est gossant a voir

    2 une femme des fois se parfume…les mecs jamais…fas que ca fuck la patente quand y’as une odeur de Chanel sur la job

    3 évidemment une femme va etre moins forte physiquement donc elle va avoir les jobs light tandis que les mecs vont avoir les jobs heavy

    Y’as des jobs pour les femmes dans la construction…trompez vous pas….peintre…tirage de joints… électricienne…mais je verrais pas une femme plombier….ou charpentier

    J'aime

  45. 23 août 2011 1 h 22 min

    Peintre : 13 %

    Plâtriers (dont les tireurs de joints) : 6 %

    Électriciens (cette profession est dans la liste) : 1,6 %

    J'aime

  46. 23 août 2011 8 h 16 min

    Vous devriez poser des hyperliens plus souvent. Certaines de vos observations méritent une diffusion plus large. Par contre, ouf, le temps et l’espace de bande passante foutu en l’air à polémiquer avec la droite ruinée. Votre pensée nuit à sa propre envergure en se gaspillant dans la polémique ad hominem et hargneuse avec les irrécupérables. Cela donne un spectacle parfois joussif mais, finalement, globalement peu utile…
    Paul Laurendeau

    J'aime

  47. Frequency permalink
    23 août 2011 8 h 32 min

    QUOI???? 😡 😡
    Ose redire ça pour vouère!!! 😡

    J'aime

  48. 23 août 2011 9 h 10 min

    « 2 une femme des fois se parfume…les mecs jamais…fas que ca fuck la patente quand y’as une odeur de Chanel sur la job »

    Eh ben, elles se parfument pour travailler physiquement, étrange, j’ai déjà travaillé physiquement assez fort et je ne me parfumais jamais, mes consoeurs non plus…

    Et je trouve bien fragiles ces hommes qui deviennent fuckés juste pour une odeur de parfum c’est grave! Ces gars on donc besoin de vivre plus souvent entourés des femmes j’imagine…

    À moins que vous ayez tendance à l’exagération….ce qui ne serait pas la première fois..

    Sans rire, je travaille dans un milieu où il y a pas mal plus de femmes que d’hommes, eh oui, quand un gars joli se pointe, il y a bien quelques sottes pour s’émoustiller de ça, ne leur donnons pas trop d’importance et de pouvoir….

    J'aime

  49. Line M. permalink
    23 août 2011 16 h 19 min

    J’habitais à PAT et quand le vent soufflait du mauvais bord ça sentait le sang corrompu. Assez horrible comme odeur.

    La semaine dernière j’ai fait changer le silencieux de ma voiture et c’est une jeune dame dans la vingtaine, mécanicienne de son état et queue de cheval au vent, qui a fait le boulot. Son patron est un monsieur d’origine italienne dans au moins la soixantaine.

    Alors pouf! au moins un cas de non-sexisme! (Ce propriétaire de garage est un type d’une honnêteté exemplaire soit dit en passant. Jamais il ne facture de choses inutiles.)

    J'aime

  50. Line M. permalink
    23 août 2011 16 h 19 min

    De Longueuil Meat dois-je préciser.

    J'aime

  51. Frequency permalink
    23 août 2011 19 h 09 min

    Je crois qu’il déconnait probablement… J,ai déjà vu une femme travailler en mécanique de protection incendie, des tuyaux de sprinkler viarge! Elle tenait son bout, solide comme le roc une vrai de vrai, j’étais admiratif!

    J'aime

  52. 23 août 2011 19 h 44 min

    «Elle tenait son bout, solide comme le roc une vrai de vrai, j’étais admiratif!»

    C’est pour ces personnes qu’il faut abattre les barrières à ces professions…

    J'aime

  53. jack permalink
    23 août 2011 20 h 31 min

    « On voit aussi que les chasses-gardées des hommes sont encore… bien gardées! »
    « … leurs petits domaines sont encore bien protégés… »

    J’hésite un peu à interpréter ces données de cette façon. Le fait que les femmes soient majoritaires dans certains emplois et les hommes majoritaires dans d’autres ne prouve pas, selon moi, que les domaines soient protégés. Je suis capable d’imaginer d’autres raisons.

    Attention: je vais tenir des propos sexistes. Il s’agit de généralisations et je suis parfaitement conscient qu’il y a des exceptions.

    Hypothèse 1: les femmes aiment communiquer. Placotter, jaser, parler, potiner… bref le genre de chose qu’un grutier fait peu. Ou un conducteur de camion lourd. Remarquez que la première liste contient beaucoup plus de fonction qui exigent des talents de communication. Supposons qu’une maladie quelconque vous fasse perdre la voix pour 3 semaines… pourriez-vous occuper votre emploi? Comparez la première liste à la seconde.

    Hypothèse 2: les hommes aiment plus la mécanique que les êtres vivants alors que c’est l’inverse pour les femmes (formulé ainsi c’est nettement exagéré mais vous comprenez l’idée). Peut-être parce qu’en général (ça ce n’est pas exagéré) ce sont les femmes qui donnent la vie. Ou parce que les hommes trouvent ça moins compliqué de comprendre une machine qu’un être humain. Ou pour toute autre raison. Encore là les listes sont très différentes sur ce point.

    Hypothèse 3: les hommes ont l’impression d’être très peu utiles à la société s’ils ne gagnent pas plus que leur conjointe. Une société (presque) sans homme est concevable mais pas une société sans femme. Alors le salaire serait plus important pour l’homme que pour la femme dans le choix de carrière. Si cette hypothèse se vérifiait on devrait constater que des emplois désagréables mais payants seraient davantage occupés par des hommes que des femmes. Il serait d’ailleurs intéressant de comparer le taux de divorce des ménages où l’homme gagne moins que la femme au taux global.

    Hypothèse 4: pour certains emplois je peux imaginer qu’engager une femme (ou un homme pour d’autres emplois) soit moins risqué. Par exemple: dans une garderie ou une école primaire. Combien de femmes se font accuser d’attouchements sexuels sur de jeunes enfants? Pas beaucoup. Alors si je veux minimiser le risque que mon école se retrouve en première par du journal je vais engager une femme.

    Hypothèse 5: les femmes se soucient davantage de leur santé et n’aiment pas les métiers risqués comme mineur. Et les hommes sont davantage amateurs de sensations forte et ont un certain goût du risque. Ils aiment les sports extrêmes et l’adrénaline. Si cette hypothèse était vraie on verrait plus d’hommes dans les emplois risqués et qui usent son homme. Qui sont durs pour le corps. Et on verrait plus de femmes dans des emplois de bureau. Et il y aurait plus d’accidents de travail chez les hommes que chez les femmes.

    Dans mon entourage, ce qui représente un très petit échantillon et un échantillon biaisé, j’ai de la difficulté à imaginer une femme qui serait heureuse dans son travail si celui-ci consistait à casser du ciment avec un marteau-piqueur. Et si je demande jusqu’à quel point un étudiant souhaite travailler le soir et la fin de semaine comme vendeur de vêtements dans une boutique à la mode… je vous laisse deviner.

    Peut-être y a-t-il une différence entre les emplois traditionnellement masculins et féminins parce que… il y aurait des différences entre les hommes et les femmes?

    jack, qui laisse la majuscule au grand homme qui vient de nous quitter

    J'aime

  54. 23 août 2011 20 h 35 min

    @ Ysengrimus

    Bienvenue ici! Désolé pour le délai à afficher votre commentaire, il était loin…

    «Vous devriez poser des hyperliens plus souvent.»

    J’en pose de temps en temps… mais pas de façon systématique!

    «Votre pensée nuit à sa propre envergure en se gaspillant dans la polémique ad hominem et hargneuse avec les irrécupérables»

    Là, je ne suis pas sûr de quels irrécupérables pour parlez! Mais, il n’y en a pas tant que ça qui nous visitent…

    « Cela donne un spectacle parfois joussif mais, finalement, globalement peu utile…»

    Nous ne sommes pas très utilitaristes! 😉

    J'aime

  55. jack permalink
    23 août 2011 20 h 47 min

    Je seconde.

    J'aime

  56. 23 août 2011 21 h 07 min

    @ jack (je respecte votre minuscule…)

    «Hypothèse 1: les femmes aiment communiquer.»

    Mis à part votre développement et la généralisation de cette affirmation, ça me va presque…

    «Hypothèse 2: les hommes aiment plus la mécanique que les êtres vivants»

    Encore là, je préfèrerais «plus d’hommes que de femmes préfèrent la mécanique à la relation d’aide»… Sans en être certain, je pense aussi que plus d’hommes apprennent mieux en action qu’en conceptualisant. Mais, il y a beaucoup de femmes qui apprennent mieux en action et d’hommes en conceptualisant… L’idée est de ne pas transformer des différences pas si grandes et qui ne s’appliquent pas à tous les individus d’un sexe ou de l’autre en attributs typiquement masculins ou féminins.

    «Hypothèse 3: les hommes ont l’impression d’être très peu utiles à la société s’ils ne gagnent pas plus que leur conjointe.»

    Pas sûr… Certains sûrement, mais je prends plus mes distances avec cette hypothèse.

    «Hypothèse 4: pour certains emplois je peux imaginer qu’engager une femme (ou un homme pour d’autres emplois) soit moins risqué.»

    La sélection dans ces professions se fait par le choix de carrière, pas par l’embauche. Par exemple, au tableau 5.1 de http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/publications/publications/SICA/DRSI/tableau5_1.pdf , on peut voir que le taux de placement des hommes dans le programme «5704 Formation des enseignants au préscolaire et au primaire» est aussi bon que celui des femmes et leur taux de chômage plus bas. Donc, s’ils se forment, on les embauche. Mais, ils forment moins de 7 % des diplômés… Et c’est la même chose dans les autres programmes en éducation (programmes qui commencent par 57).

    «Hypothèse 5: les femmes se soucient davantage de leur santé et n’aiment pas les métiers risqués comme mineur»

    Possible, mais vos exemples demandent aussi passablement de force physique.

    «Peut-être y a-t-il une différence entre les emplois traditionnellement masculins et féminins parce que… il y aurait des différences entre les hommes et les femmes?»

    C’est indéniable et je l’ai dit dans d’autres commentaires, que cela soit dû à des facteurs innés ou acquis (éducation, société, environnement). Je répète encore une fois :

    – je trouve important d’éliminer les barrières pour que les femmes qui veulent quand même travailler dans des domaines traditionnellement masculins puissent le faire et pour que les hommes qui veulent quand même travailler dans des domaines traditionnellement féminins puissent le faire;
    – l’équité en matière d’emploi est essentielle pour cesser de dévaloriser (entre autres monétairement) les emplois traditionnellement féminins.

    J'aime

  57. 23 août 2011 21 h 12 min

    Paul et Jack

    Il arrive quelque fois des polémiques surtout quand on parle de sujets sensibles, pour ma part, je trouve que pour le taux de fréquentation chez Jeanne, il y en a peu.

    Et nous ne laisserons pas des propos racistes ou propagande haineuse de toute sorte s’afficher ici. Voilà grosso nos politiques.

    Le reste, à savoir si c’est utile ou pas comme site, j’y pense absolument jamais….c’est juss pour le fun d’échanger. Si jamais ça fait réfléchir un peu quelques personnes alors tant mieux.

    J'aime

  58. 23 août 2011 21 h 17 min

    @ jack

    «Je seconde»

    Vous appuyez quoi ? que nous (je ne suis pas sûr s’il s’adressait à moi ou à Koval et moi ou encore à Luto, Koval et moi…) gaspillons notre pensée «dans la polémique ad hominem et hargneuse avec les irrécupérables»?

    Je ne dis pas que ça n’arrive jamais, mais ce n’est pas si fréquent.

    Rappelez-vous nos premiers échanges. Je ne dis pas que nous étions hargneux l’un envers l’autre, mais nous avions souvent des positions très divergentes. En échangeant, on a fini par se respecter et même par trouver des terrains d’entente. Si nous avions arrêté au premier écueil, cela ne se serait jamais passé! Et cela pourrait arriver avec d’autres!

    Bon, il y en a deux-trois avec qui ça n’arrivera jamais, nous le savons bien!

    J'aime

  59. 23 août 2011 21 h 18 min

    Les femmes préfèrent jacasser mais il n’y a pas plus d’avocates que d’avocats, les femmes préfèrent les être vivants mais il y a plus d’hommes médecins que de femmes…

    Bla bla bla, j’ai horreur de ces discussions parce que la plupart de ces choses que vous mentionnez sont loin d’être immuables…

    Dans les couples de ma génération, les X, il y a peut-être une femme sur 5 qui gagne plus que son conjoint, j’en connais. Ce sont les vieux hommes qui lancent des pierres à ces gars, ils les trouvent diminués, c’est triste…

    J'aime

  60. 23 août 2011 21 h 19 min

    «Si jamais ça fait réfléchir un peu quelques personnes alors tant mieux.»

    J’appuie!

    J'aime

  61. jack permalink
    23 août 2011 21 h 29 min

    « on peut voir que le taux de placement des hommes dans le programme «5704 Formation des enseignants au préscolaire et au primaire» est aussi bon que celui des femmes et leur taux de chômage plus bas. Donc, s’ils se forment, on les embauche.  »

    Tu as raison. Je vais juste préciser un détail: ils ont un taux de chômage plus bas, c’est vrai, mais leur emploi à temps plein est moins relié à leur formation (ils trouvent un emploi autre qu’enseignant?). Et leur salaire moyen est substantiellement plus élevé, ce que je ne comprends pas: l’échelle salariale n’est-elle pas unique?

    « – je trouve important d’éliminer les barrières »

    Moi aussi. Mais je me demande si elles sont si fréquentes que ça.

    « – l’équité en matière d’emploi est essentielle »

    Je suis entièrement d’accord avec le principe. Mais je ne suis pas capable d’imaginer une mise en application avec laquelle je serais d’accord. Je suis en conflit avec moi-même, tu n’y peux rien…

    Mais la loi actuelle me semble particulièrement critiquable.

    J'aime

  62. 23 août 2011 21 h 52 min

    Tiens, voilà un article qui parle de la science. Étrangement, il y a de pays beaucoup plus pauvres que nous, donc normalement des pays ou le droit et les libertés des femmes ne sont pas aussi intéressants qu’ici, et curieusement, on y trouve plus de femmes en sciences qu’ici, en proportion du moins…

    http://www.ellequebec.com/societe/societe/sciences-ou-sont-les-femmes/a/25576/4

    L’auteure à la fin du premier paragraphe écrit:
    .

    Les raisons de ces disparités géographiques ne sont pas très claires; elles prouvent néanmoins que, lorsqu’on leur en donne l’occasion, les femmes s’intéressent à la science et peuvent être bonnes.

    Cybole! Vrai que c’est Elle-Québec….

    J'aime

  63. jack permalink
    23 août 2011 21 h 53 min

    Je seconde pas mal l’ensemble de l’énoncé:

    « Vous devriez poser des hyperliens plus souvent. »

    J’aurais écrit plus de billets mais ça, j’hésite à demander quelque chose comme ça. Après tout, qu’est-ce que j’apporte en retour? Ta contribution à l’espace web québécois de qualité est tellement plus importante que la mienne que je ne suis absolument pas en mesure de formuler de demandes en ce sens.

     » Certaines de vos observations méritent une diffusion plus large. »

    Personnellement j’aurais écrit « toutes » plutôt que « certaines de »… je crois même avoir déjà écrit ce genre de commentaire 2 ou 3 fois. Si je ne l’ai pas fait tu peux être sûr que j’y ai pensé.

    « Par contre, ouf, le temps et l’espace de bande passante foutu en l’air à polémiquer avec la droite ruinée. Votre pensée nuit à sa propre envergure en se gaspillant dans la polémique ad hominem et hargneuse avec les irrécupérables.  »

    C’est aussi une perception que j’ai eu récemment. J’ai eu l’impression d’une guéguerre entre Fortin et toi. Au premier billet, j’ai participé un peu maladroitement. Au deuxième billet j’ai vraiment eu l’impression qu’il s’agissait d’une lutte personnelle dans laquelle je n’avais pas à m’insérer. Mes visites sur Jeanne sont devenues plus rares. Je reviens ce soir et je vois deux billets qui me ravissent et qui me donnent le goût de revenir et d’apporter des éclairages différents si je le peux. Et le billet de koval sur le PLQ m’a aussi intéressé.
    _________________

    « nous avions souvent des positions très divergentes. »

    En effet. Si ce n’était pas le cas je n’apprendrais pas autant en venant sur ce site.

    « En échangeant, on a fini par se respecter et même par trouver des terrains d’entente. »

    Je n’ai pas grand mérite. Les sources que tu utilises, variées, crédibles et vérifiables ainsi que la qualité de ton écriture et la valeur didactique de tes billets imposent le respect. C’est facile pour moi de te respecter. C’est l’inverse qui est moins évident. Un petit blanc-bec qui vient contester certains points sans avoir nécessairement toutes les connaissances pour appuyer ses positions… c’est un peu plus facile à retourner de bord.

    C’est en grande partie en raison de ce respect que tu m’accordes que je reviens ici. Merci.

    J'aime

  64. 23 août 2011 21 h 57 min

    @ jack

    94,1 % par rapport à 95,1 % ! Mais ils sont à temps plein à 78,5 % par rapport à 67,8 %.

    Si vous calculez les % des %, vous verrez qu’il y en a 3 qui n’ont pas un emploi en lien avec leur formation! S’il y en avait que 2, leur taux serait 96,1%. Il ne peut juste pas être plus égal à celui des femmes!

    «Et leur salaire moyen est substantiellement plus élevé, ce que je ne comprends pas: l’échelle salariale n’est-elle pas unique?»

    À http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/publications/publications/SICA/DRSI/RelanceUniversite2010_f.pdf on peut voir que le temps plein veut dire 30 heures et plus par semaine. J’imagine que le salaire est plus élevé parce qu’il ont en moyenne plus d’heures de cours. Mais, cela reste une supposition.

    «Mais la loi actuelle me semble particulièrement critiquable.»

    Ça, je le savais!

    J'aime

  65. 23 août 2011 22 h 01 min

    «les femmes s’intéressent à la science et peuvent être bonnes.»

    Toutes les études que j’ai vues montrent des résultats presque identiques en sciences, les filles étant meilleure en français et les gars en maths (en moyenne!!!!!!).

    Ça semble vraiment être une question d’intérêt, ou de manque d’intérêt, ou de plus grand intérêt pour d’autres domaines.

    J'aime

  66. jack permalink
    23 août 2011 22 h 07 min

    « Les femmes préfèrent jacasser mais il n’y a pas plus d’avocates que d’avocats, les femmes préfèrent les être vivants mais il y a plus d’hommes médecins que de femme »

    Si c’est vrai, c’est pour des raisons historiques. Le lien fourni par Darwin indique qu’il y a beaucoup plus de femmes que d’hommes dans les faculté de droit et de médecine et qu’elles sont engagées à peu près dans les mêmes proportions. Mais évidemment les personnes de 50 ans encore en poste ont été formées à une époque où les femmes occupaient une moins grande proportion des emplois. Il est donc compréhensible que les hommes soient sur-représentés dans cette tranche d’âge.

    « Ce sont les vieux hommes qui lancent des pierres à ces gars, ils les trouvent diminués, c’est triste… »

    C’est triste mais ça exerce une pression sociale pour inciter un homme à choisir un emploi plus payant même s’il est moins agréable. C’est le point que je voulais soulever.

    J'aime

  67. 23 août 2011 22 h 07 min

    « Ça semble vraiment être une question d’intérêt, »

    Certainement puisque dans certains pays en développement, on semble avoir inversé la tendance!

    Mais bon, ce n’est pas dans la littérature destinée aux femmes qu’on développe le sens des sciences….

    ttt

    J'aime

  68. Frequency permalink
    23 août 2011 22 h 21 min

    de quoi diable parlez-vous étrange personnage??? 😯

    J'aime

  69. 23 août 2011 22 h 35 min

    « C’est triste mais ça exerce une pression sociale pour inciter un homme à choisir un emploi plus payant même s’il est moins agréable. C’est le point que je voulais soulever. »

    Jack, mon point à moi, c’était que ces hypothèses de différentiations homme/femme dépendent plus de la société dans laquelle on évolue, des stéréotypes, des modèles etc etc…Et cette pression sociale, on a hâte qu’elle cesse….

    Je suis d’accord pour dire qu’il se peut que des penchants innés existent, mais on n’en a pas encore vraiment formellement identifiés, reste beaucoup de clichés surtout.

    Bon j’accepte bien l’effet « muscle » comme effet inné, relatif aux choix du travail mais pour le reste, je n’en sais rien, et la science n’est pas vraiment formelle hormis certaines thèses en sciences humaines qui nous charrient trop…..

    J'aime

  70. 23 août 2011 22 h 43 min

    @ Jack

    «Si c’est vrai, c’est pour des raisons historiques. Le lien fourni par Darwin indique qu’il y a beaucoup plus de femmes que d’hommes dans les faculté de droit et de médecine et qu’elles sont engagées à peu près dans les mêmes proportions. »

    Je n’ai pas besoin de vérifier, je le sais… Allons-y quand même :

    Droit : 63 % de femmes
    Médecine : 66 % de femmes

    Mais, il y a encore 61 % des médecins qui sont des hommes (mars 2010, mais 67 % en 2002) et 52 % des avocats (58 % en 2001).

    http://www.opq.gouv.qc.ca/fileadmin/documents/Systeme_professionnel/Statistiques/Membres_selon_le_sexe_2009-2010.pdf

    http://www.opq.gouv.qc.ca/fileadmin/documents/Systeme_professionnel/Statistiques/Mem-ordres-2001-2002.pdf

    Et elles sont rendues majoritaires chez les notaires.

    J'aime

  71. Frequency permalink
    23 août 2011 22 h 47 min

    Pourquoi ne trouvons-nous pas la profession « frigoriste » dans le tableau de l’office??? 😯
    Nous sommes des professionnels nous aussi, pas des réparateurs Maytag bon!

    J'aime

  72. Frequency permalink
    23 août 2011 22 h 50 min

    Sage-femme… 0 hommes! J,ai le gout de me recycler tout à coup, je crois que je pourrais être éligible à la discrimination positive!

    J'aime

  73. 23 août 2011 23 h 02 min

    @ jack

    D’abord, merci pour les bons mots, c’est encourageant…

    «J’ai eu l’impression d’une guéguerre entre Fortin et toi. Au premier billet, j’ai participé un peu maladroitement. Au deuxième billet j’ai vraiment eu l’impression qu’il s’agissait d’une lutte personnelle dans laquelle je n’avais pas à m’insérer.»

    Pas du tout ! De toute façon, ce serait à sens unique, car il ne me connaît pas (peut-être un peu, nous nous sommes parlé deux fois…). Je le trouve simplement incohérent! Il endosse les fascicules du Comité consultatif du ministère des Finances qui recommandent de baisser les impôts à moyen terme et d’augmenter les taxes et les tarifs tout de suite, puis je l’entends à la radio dire qu’il serait pour l’ajout d’un palier d’imposition! Il me déconcerte complètement. Mais, je ne le déteste pas du tout! Les fois où je l’ai rencontré, il était très agréable.

    Il s’est aussi gouré sur les prévisions démographiques qu’il considérait presque immuables (ce n’est pas de la météo, disait-il) et n’a pas changé ses conclusions quand il a vu les nouvelles données! Et il trichait en prenant 1997-1998 comme année de départ pour sa base historique pour faire ses prévisions dans le secteur de la santé. Et ça, je suis loin d’être le seul à lui reprocher.

    Et que dire de sa méthode de calcul du coût du décrochage!

    Il écrit beaucoup, est très diffusé, alors c’est normal que je discute plus de ses documents que ceux d’autres auteurs. Cette fois-ci, j’ai critiqué un document de M. Godbout. Allez-vous dire que je lui fais une guéguerre? j’ai tenté d’être juste, de saluer ce qui était bon dans son étude, mais n’ai pu m’empêcher de voir les points faibles…

    Voyez, je ne vous cite que des faits, je ne fais pas de procès d’intention! Et je n’ai rien contre M. Fortin, mais beaucoup contre un bon nombre de ses études!

    En fait, j’en ai beaucoup plus contre d’autres économistes dont je ne parle jamais, car ils produisent peu ou parce que leurs études demeurent confidentielles et je préfère qu’elles le restent!

    J'aime

  74. 23 août 2011 23 h 03 min

    @ Frequency

    «Pourquoi ne trouvons-nous pas la profession « frigoriste » dans le tableau de l’office???»

    Pourquoi ne trouvons-nous pas les psychologues dans les listes de métiers de la Commission de la construction du Québec ?

    J'aime

  75. 23 août 2011 23 h 06 min

    @ Koval

    «Je suis d’accord pour dire qu’il se peut que des penchants innés existent, »

    C’est pour ça que je dit souvent que ces différences sont soit innées, soit acquises… Il est bien difficile de départager la part de l’un de la part de l’autre.

    J'aime

  76. jack permalink
    24 août 2011 7 h 17 min

    @ Darwin,

    C’est curieux, je n’arrive pas à retrouver les mêmes chiffres que toi dans le classement des emplois. C’est presque la même chose, aucune divergence importante, mais aucun chiffre n’arrive pile.

    Par exemple: pour les femmes j’arrive au même classement mais pour les…
    secrétaires médicales je vois 7755 femmes sur 7815 emplois (99,2%)
    assistantes dentaires je vois 4975 femmes sur 5040 emplois (98,7%)
    secrétaires juridiques je vois 6800 femmes sur 6895 emplois (98,6%)

    Pour les hommes je vois…
    personnel de forage… 2295 hommes sur 2310 emplois (99,4%)
    mineurs d’extraction… 2020 hommes sur 2035 emplois (99,3%)
    tuyauteur… 3125 hommes sur 3150 emplois (99,2%)
    mécanicien en réfrigération… 4535 hommes sur 4575 emplois (99,1%)
    finisseur de béton 2245 hommes sur 2265 emplois (99,1%)
    conducteur de scies à chaîne… 3670 hommes sur 3705 emplois (99,1%)

    Bref pas de différence méritant une réelle attention mais des chiffres qui diffèrent un tout petit peu. As-tu utilisé des données d’une autre année ou encore as-tu tenu compte d’une façon ou d’une autre du chômage? Ou est-ce moi qui ai calculé de façon différente?

    J'aime

  77. 24 août 2011 7 h 23 min

    Sur mon lien, c’est la population active expérimentée. Moi, j’ai fait mes tabeaux avec l’emploi seulement. La différence est le nombre de chômeurs expérimentés, soit ceux qui était en chômage la semaine du recensement (début mai 2006) et qui ont travaillé surtout dans cette profession entre le premier janvier 2005 et le moment du recensement.

    J'aime

  78. 24 août 2011 8 h 13 min

    «personnel de forage… 2295 hommes sur 2310 emplois (99,4%)»

    Ce n’est pas une profession, mais un regroupement de profession, en fait le total des deux lignes qui suivent (mineurs et foreurs). Les forurs dont je parlais (avec moins de 1000 emplois) sont deux lignes plus bas (275 emplois, 270 hommes et 0 femmes). Les % que j’ai calculés se font en additionnant les hommes et les femmes, pas en divisant sur le total indiqué. C’est fréquent que cela ne balance pas.

    J'aime

  79. the Ubbergeek permalink
    24 août 2011 18 h 17 min

    Ce n’est pas juste les fédéralistes ou droitistes qui peuvent être sale. Avez-vous sur Vigile.net? Il y en a qui pense que Jack vous a tous manipulé, mentis sur une ‘fausse’ agonie-maladie, conspirationisme à l’état pur – de souverainistes.

    J'aime

  80. 24 août 2011 20 h 23 min

    «Avez-vous sur Vigile.net?»

    Oui, quelqu’un m’a dit d’y aller. Mais, en passant, si vous parlez du même, JN, cet auteur est très à droite…

    J'aime

  81. the Ubbergeek permalink
    24 août 2011 20 h 33 min

    Désolé, j’ai fais une faute de frappe, j’ai manqué le ‘vu’.

    En effet…

    J'aime

  82. the Ubbergeek permalink
    18 novembre 2011 0 h 06 min

    Il y aura égalité entre les hommes et les femmes, le jour oû on nommera des femmes incompétentes à des postes de responsabilité.

    -Françoise Giroud (1916-2003)

    J'aime

  83. 18 novembre 2011 5 h 23 min

    Ben si je pense à certaines femmes ministres, autant au provincial qu’au fédéral, c’est fait.

    J'aime

Trackbacks

  1. L’économie féministe «
  2. Les inégalités hommes-femmes et l’OCDE «
  3. Le marché du travail des femmes (6) – les professions (2) |
  4. La concentration des hommes et des femmes dans les professions |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :