Aller au contenu principal

La fin du jour de la marmotte?

27 août 2011

En parcourant sommairement les nouvelles, j’ai appris que François Legault pourrait fonder son parti dès cet automne. Rien de nouveau, il avait déjà mentionné qu’il pourrait le faire  moyennant un déclenchement d’élection,  mais cette possibilité se transforme maintenant en éventualité. Par ailleurs, cette semaine, le cofondateur du CAQ a déclaré qu’il ne fera qu’un mandat unique de cinq ans s’il est élu. Cette révélation plutôt malhabile a eu l’effet d’un choc électrique sur notre premier ministre. Depuis Tokyo, celui-ci prend la peine de nous mettre en garde, cette révélation singulière de M Legault démontrerait que le CAQ a un agenda caché et qu’il se propose d’effectuer des réformes radicales et très rapidement, rien de moins, on peut le lire par ici.  Entre deux visites d’usines japonaises, il débite même sa sempiternelle cassette qu’il dédie normalement à l’équipe péquiste:

« Le chef du gouvernement va même jusqu’à soupçonner l’ancien péquiste de préparer la souveraineté du Québec en catimini, en dépit de son engagement à mettre cette question en veilleuse pour au moins 10 ans. »

Ha ha ha!  J’vais prendre un  référendum en cachette avec ça, pis deux chaussons aux pommes du Québec!

Concernant cette limite du mandat unique de cinq ans, mon avis personnel est que Legault est un paresseux, il veut bien donner un peu de son temps pour le Québec, mais il a déjà calculé qu’il prendra sa retraite à 60 an, il envisage le poste de premier ministre avec très peu de passion, une simple job de 9 à 5. Il n’a peut-être pas du tout la vaillance de ses ambitions. Gageons que cette déclaration stupide est le présage d’une série rocambolesque d’âneries toutes plus amusantes les unes que les autres auxquelles nous exposeront Legault et son parti. Ma seconde hypothèse est qu’il commence à avoir  la trouille. La marmotte a peur de son ombre et va devoir se priver bientôt de son trou, cela pourrait s’avérer fort décevant. Une fois le trou bouché, la marmotte pourrait être sujette aux attaques de panique…

En attendant la sortie de la marmotte numéro un dans les sondages, observons les mouvements politiques très subtils d’une autre marmotte, M Curzi. Je viens de lire la nouvelle suivante, outch!

Pierre Curzi prêt à remplacer Pauline Marois

Pierre Curzi sera candidat au poste de chef du Parti québécois, si jamais Pauline Marois devait céder sa place, dans la tourmente qui secoue son parti.

Caucus déterminant

L’appui – ou le retrait de l’appui – des 45 députés péquistes sera l’élément-clé de la suite des choses, a-t-il fait valoir. À son avis, le caucus de deux jours des députés péquistes qui aura lieu à Saguenay, mercredi et jeudi prochains, sera donc «déterminant» pour l’avenir du parti et du leadership de Mme Marois.

Dans ce contexte de crise, il n’exclut pas le scénario selon lequel Mme Marois pourrait être victime d’un putsch, fomenté par quelques députés.

Les heures de Mme Marois semblent vraiment comptées cette fois-ci, elle aura beau s’accrocher de toutes ses forces de femme coriace, le dernier acte de la tempête péquiste sera bientôt joué et  décoiffera la cheffe. Curzi manigance de l’extérieur, Drainville de l’intérieur, ça parle de putsch… La semaine qui s’annonce sera très difficile pour Marois.

Le rentrée parlementaire prochaine ainsi que les derniers résultats du sondage CROP ne sont sans doute pas étrangers à  ces perturbations politiques.

Sous l’hypothèse qu’il forme un parti, le CAQ obtient 38%, le PLQ, 27% et le PQ se marginalise avec 18% .

Depuis mai, le PQ a chuté de 7 points dans les intentions de vote, passant de 34% à 27%. L’hémorragie ne semble pas vouloir s’arrêter. Les libéraux remontent, d’un maigre 23% en mai, ils atteignent maintenant 33%.

La lecture de ce sondage nous fait bien comprendre la panique des deux grands partis. Nous sommes, mes amis, peut-être à un carrefour déterminant de la politique québécoise.

120 commentaires leave one →
  1. 27 août 2011 10 h 45 min

    «le CAQ a un agenda caché et qu’il se propose d’effectuer des réformes radicales et très rapidement»

    Je ne trouve pas que cet agenda est caché, mais il demeure que son annonce de ne prendre le pouvoir que pour un seul mandat montre que Legault a l’intention d’implanter tous les changements qu’il propose très rapidement. Dans ce sens, je ne suis pas complètement en désaccord avec Charest quand il dit que Legault «se propose d’effectuer des réformes radicales et très rapidement». Par contre son commentaire sur l’intention de Legault de «préparer la souveraineté du Québec en catimini» est ridicule…

    Quant à Curzi et aux sondages, j’ai mis mon cerveau au neutre… La situation est pour moi trop rocambolesque pour avancer quelque hypothèse que ce soit sur ce qui s’en vient…

    J’aime

  2. 27 août 2011 11 h 00 min

    On saura bien assez vite pour Legault, une fois le parti formé, les journalistes débouleront, il devra faire face à la musique, enfin…

    J’aime

  3. 27 août 2011 11 h 06 min

    Je n’aime pas Curzi, je n’aime pas Legault, mais qu’une crise secoue un peu toute la cabane politique Québécoise, cela m’intéresse…On verra bien ce qu’il en ressortira. La grande fragilité de l’éternel bipartisme se révèle, c’est assez étonnant. Le PQ tout comme le PLQ pourrait se marginaliser assez rapidement….

    C’est étourdissant mais j’aime bien le mouvement.

    J’aime

  4. 27 août 2011 11 h 16 min

    «cela m’intéresse»

    Oh, ça m’intéresse aussi…

    «j’aime bien le mouvement.»

    Moi, ça dépend lequel! Je suis bien content de ne pas être en Caroline! 😉

    J’aime

  5. 27 août 2011 11 h 36 min

    De Marissal

    L’idée frivole de la semaine revient toutefois à François Legault, qui promet, s’il forme un jour le gouvernement, de se faire hara-kiri après un mandat de cinq ans. Donc, après 1825 jours, le gouvernement démissionne en bloc (c’est du moins ce que je comprends de cette étrange idée) et tout le monde quitte Québec. Limiter le mandat des élus, je veux bien, mais apposer une date de péremption sur un gouvernement, voilà un gage d’instabilité assurée. Et puis cinq ans, c’est court.

    Je veux bien que l’expression à la mode soit «faire de la politique autrement», mais ça, c’est plutôt «n’importe quoi pour faire différent».

    J’aime

  6. 27 août 2011 11 h 48 min

    L’idée de Drainville aussi est comique, des pétitions pour voir si c’est le bon moment pour un référendum, référendum d’initiative populaire (R.I.P. le Canada :lol:)

    J’aime

  7. 27 août 2011 12 h 18 min

    «L’idée de Drainville aussi est comique»

    Elle est aussi dangereuse. Quand on voit de quelle façon c’est utilisé aux États-Unis et surtout les résultats, cela jette un doute sérieux sur les résultats de telles initiatives. Heureusement, on a des charte assez solides.

    Cela dit, bien balisée, ce genre de mesure pourrait parfois être utile. Mais, combien ça coûte un référendum? Il faudrait que ça se fasse par Internet!

    J’aime

  8. lizzie permalink
    27 août 2011 12 h 58 min

    En ce qui a trait à Legault, je suis bien d’accord avec Marissal. J’ai hâte de voir combien de ses députés vont le répudier quand il leur demandera de démissionner en bloc.

    Curzi veut être le chef. Gros égo.

    Drainville, je crois, veut réformer le parti mais il fait trop populiste.

    En fn de com-pte, si Marois quitte, la course à sa succession va au moins comprendre Curzi et Drainville

    J’aime

  9. 27 août 2011 13 h 02 min

    Tiens, moi Drainville, j’aimerais bien, je sens qu’il pourrait, je le préfère en tout cas à Curzi.

    J’aime

  10. lizzie permalink
    27 août 2011 13 h 09 min

    @koval

    Pas difficile de préférer Drainville à Curzi.

    J’aime

  11. 27 août 2011 13 h 20 min

    Merci, je savais que j’avais du goût 😉

    J’aime

  12. the Ubbergeek permalink
    27 août 2011 14 h 12 min

    Au moins, Y’a les couilles de pas s’accrocher au pouvoir… en théorie.

    La pratique risque d’être différente.

    J’aime

  13. 27 août 2011 14 h 21 min

    Bof, des couilles! Moi aussi je fais la même promesse et je n’ai pas de couilles je jure…qu’il commence donc par se faire élire…

    J’aime

  14. 27 août 2011 14 h 42 min

    «La pratique risque d’être différente.»

    Ce n’est pas parce que c’est différent que c’est bon. Comme Koval, je partage l’opinion de Marissal là-dessus:

    «Je veux bien que l’expression à la mode soit «faire de la politique autrement», mais ça, c’est plutôt «n’importe quoi pour faire différent».

    J’aime

  15. Frequency permalink
    27 août 2011 18 h 11 min

    Legaut est l’homme de la situation, le PRAGMATISME est ce dont le Québec a besoin! Poing talaligne!

    J’aime

  16. the Ubbergeek permalink
    27 août 2011 18 h 33 min

    Je sais que vous blaguez, mais je crois en effet que le québec, le monde a besoin de plus de pragmatisme… de realisme et cie.

    J’aime

  17. 27 août 2011 18 h 38 min

    «Je sais que vous blaguez»

    Frequency blague en effet fréquemment…

    «le monde a besoin de plus de pragmatisme… de realisme et cie.»

    Et c’est avec Legault et ses cibles opérationnelles et autres plans de réussite que vous pensez trouver ça ? Le pragmatisme, pour moi, c’est de combattre la financiarisation de la société, le réchauffement climatique, l’épuisement des ressources et la hausse des inégalités sociales. Entre autres!

    J’aime

  18. 27 août 2011 18 h 54 min

    Legault veut bien faire croire qu’il est le pragmatisme incarné, ça ne prend pas avec moi, c’est la parole d’un mec seulement pour le moment…en plus il a dit bien peu de choses pour que certains le trouve pragmatique.

    J’aime

  19. Frequency permalink
    27 août 2011 19 h 01 min

    Le pragmatisme pour moi est d’encourager l’entrepreneurship et de reconnaître celui-ci comme une richesse véritable. C’est aussi de faire en sorte que le Québec tire son épingle du jeu dans l’économie mondiale, en exploitant au maximum son potentiel. Je dois aussi dire que je crois à la liberté économique comme remède contre la misère humaine.
    Pour le combat contre les inégalités sociales et l’épuisement des ressources, par contre, je vous appuie.

    J’aime

  20. 27 août 2011 20 h 04 min

    «Pour le combat contre les inégalités sociales et l’épuisement des ressources, par contre, je vous appuie.»

    Pas pour la financiarisation de la société ? C’est pourtant la première cause de la crise, d’ailleurs financière, qui «justifie» tous les plans d’austérité, qui, eux, sont à la base de l’instabilité sociale un peu partout dans le monde. Et, rien de bien concret n’a été fait pour ne pas que ça recommence. C’est aussi une des causes importantes des inégalités sociales que vous êtes d’accord à combattre…

    Pas pour le réchauffement climatique? Je ne prendrai pas Irène comme exemple, nous sommes encore loin des effets les plus dommageables du réchauffement. Mais, ce que bien des gens ne comprennent pas, c’est que ce réchauffement ne se fera pas de façon égale partout et entre les saisons. Ce sera fort probablement un facteur de misère, de migrations et de guerres un peu partout. Mais moi, je serai mort mon frère…

    J’aime

  21. 27 août 2011 20 h 28 min

    J’ai l’impression que Legault pourrait être ce qu’il y a de pire pour gérer en cas de crise économique. Je pense qu’il établirait assez rapidement un plan d’austérité économique qui aggraverait notre situation, il est très prompt à dire qu’il faut faire du ménage, que c’est la catastrophe….

    Alors le pragmatisme et les couilles de Legault , j’espère que je n’aurai pas à payer pour ça.

    J’aime

  22. Richard Langelier permalink
    27 août 2011 20 h 42 min

    Lorsque le gouvernement Legault se dissoudra, je parie une carte de hockey de Moose Vasko contre celle de Maurice Richard que le NPD-Québec formera le gouvernement suivant. Je vois the Ubbergeek comme porte-parole homme. Il a le sens du punch. Comme porte-parole femme, Jeanne Edward ferait le bonheur des caricaturistes, mais pour les valeurs sociales-démocrates??? Comme lieutenante-gouverneure, Sombre enverrait des messages de sagesse au peuple québécois.

    Je consulte ma boule de cristal et je reviens en moins sérieux.

    J’aime

  23. 27 août 2011 21 h 00 min

    @ Richard Langelier

    «Jeanne Edward»

    Renee (pas d’accent), peut-être?

    😆

    «je reviens en moins sérieux.»

    Vrai, on ne peut pas toujours être sérieux!

    J’aime

  24. Richard Langelier permalink
    27 août 2011 21 h 09 min

    @ Darwin

    Je n’aimerais pas avoir Freud devant moi pour expliquer mon lapsus.

    J’aime

  25. Richard Langelier permalink
    27 août 2011 22 h 06 min

    Bien avant les sondages surréalistes actuels, je me suis posé la question : « les sociaux-démocrates québécois devraient-ils faire leur deuil de la souveraineté? » Je suis indépendantiste depuis 1964. Avant le premier référendum, René Lévesque a nommé ministre de l’Industrie et du Commerce, Rodrigue Biron, chef de l’Union nationale. Les ténors péquistes ont appuyé inconditionnellement Brian Mulroney lors de l’élection référendaire sur le libre-échange avec les États-Unis, en espérant qu’en commerçant avec les Américains sans clauses sociales ni environnementales, ces derniers appuieraient une déclaration de souveraineté. Le Parti québécois a accueilli en messie Lucien Bouchard, Gilles Duceppe a appuyé la subvention gouvernementale pour réouvir la mine Jeffrey. [1]

    Bien sûr, mon premier choix est un parti social-démocrate, féministe, écologiste et altermondialiste qui considère que le gouvernement québécois devrait administrer 100% de ses impôts et négocier lui-même ses traités commerciaux. Un sondage ne fait pas le printemps, mais l’appui à la souveraineté stagne à 40% depuis longtemps.

    Lorsque je suis arrivé à Montréal à la fin des années 60, l’affichage était unilingue anglophone sur l’avenue du Parc. Pierre Elliot-Trudeau avait le pouvoir de désavouer la loi 101. Il l’aurait sans doute fait si le mouvement souverainiste n’avait pas été aussi fort. Bien sûr, je suis insulté, chaque fois que des juges de la Cour suprême du Canada invalident un article de la loi 101, selon une constitution que le Québec n’a pas signée. Cependant, je vais à La Baie une fois par quatre ans. Que le mot « sox » soit écrit en petit en bas de « bas » ne m’inquiète pas. Le fait français ne sera jamais vraiment assuré, souveraineté ou pas, à moins de brouiller les ondes.

    La question que je pose : « Vaut-il la peine de mettre encore des énergies, du côté de la souveraineté, sachant qu’il faudra toujours s’appuyer sur la droite nationaliste, pour espérer dépasser un jour 50% des voix lors d’un référendum? »

    [1] Darwin, vous avez utilisé le terme « litote » à excellent escient sur http://www.francoisedavid.com/2011/08/de-retour-dottawa/#comments .

    J’aime

  26. 27 août 2011 22 h 37 min

    «Darwin, vous avez utilisé le terme « litote » à excellent escient»

    J’ai d’ailleurs pensé à vous en écrivant ça ! 😉

    «Vaut-il la peine de mettre encore des énergies, du côté de la souveraineté»

    Je crois que oui, mais pas TOUTES ses énergies comme beaucoup le font, et surtout pas accepter d’appuyer des politiques de centre-droit pour séduire la population dans l’espoir qu’un jour nous pourrons avoir notre pays et enfin parler des autres enjeux…

    Je trouve surréaliste qu’un «parti» comme celui de M. Legault, qui n’est, ni plus ni moins qu’un clone du PLQ en matière politique soit perçu comme un parti du changement. Alain Dubuc, dans sa chronique d’aujourd’hui (pas encore sur Internet) écrit : «C’est une anomalie que 70 % des intentions de votes [moi, j’arrive à 88 %…] aillent vers trois formations de centre-droite». Je partage avec lui cet ahurissement…

    Malgré les désaccords que je peux avoir parfois avec certaines positions de QS, je suis bien content que ce parti existe et soit capable de mettre de l’avant plus d’un sujet à la fois!

    J’aime

  27. Richard Langelier permalink
    28 août 2011 0 h 25 min

    @ Darwin

    Avez-vous pensé à moi au point de me payer une grosse bière comme droits d’auteur à la Taverne Bréboeuf, ce qui nous conduirait à la question : « est-ce que celui qui a nommé ladite taverne, l’a fait parce qu’elle est au coin de la rue Brébeuf ? A-t-il fait un jeu de mots ? Est-ce qu’en vieux françois, le Père Brébeuf écrivait son nom Bréboeuf ? Selon Wiki, non ». Mais bon, je ne conclus pas à la dégradation de la qualité du français, lorsque je vois une affiche : vente de garage, rue Bréboeuf.

    Quoi qu’il en soit, c’est Gilles Duceppe qui mériterait la grosse bière, puisque c’est lui qui a commis la litote.

    La richesse de la connaissance du code linguistique, c’est qu’elle permet de nous enrichir mutuellement, entre adultes consentants.

    Un des facteurs qui expliquent ces intentions de vote vers le centre-droit me semble être que la question constitutionnelle occupe l’avant-scène depuis 40 ans. C’était incontournable. Sans la loi 101, Montréal serait devenu majoritairement anglophone avec le libre choix de la langue d’enseignement.

    L’aspect social-démocrate du Parti québécois des années 70 était semblable à celui de l’administration Trudeau-Lalonde. On fait des programmes sociaux si on peut emprunter. Lors de la récession de 1982, ce discours a fait long feu.

    La culture de la dette propagée uniquement par les instituts Fraser et C.D. Howe au début des années 80 a fini par atteindre le Québec. Quand on diminue les impôts et qu’on offre les mêmes services en empruntant, le diagnostic s’avère : « les programmes sociaux sont responsables de la dette publique ». Malheureusement le seul discours alternatif au Québec aura été le populisme de l’Aut’Journal et de la Chaire socio-économique de l’UQAM, pendant cette période. Même si tout n’est pas faux dans le discours de Léo-Paul Lauzon, les jurons n’aident pas particulièrement à faire progresser les débats (J’en lâche cependant lorsque je me cogne un orteil). Je ne suis donc pas vraiment surpris en prenant conscience des intentions de vote.

    J’aime

  28. Frequency permalink
    28 août 2011 0 h 42 min

    « Pas pour le réchauffement climatique? »
    Non.
    « Pas pour la financiarisation de la société  »
    Je ne suis pas sûr de comprendre le concept, je dois avouer.

    Off the record, je trouve ces enjeux trop globaux pour un gouvernement provincial. Au fédéral, mon opinion serait peut-être différente.

    J’aime

  29. 28 août 2011 0 h 58 min

    @ Richard Langelier

    «Avez-vous pensé à moi au point de me payer une grosse bière comme droits d’auteur à la Taverne Bréboeuf,»

    Je serais en congé la première de septembre. Vous savez comment me rejoindre! Mais, je tiens à préciser que cela n’a rien à voir avec une admission que je vous devrais des droits d’auteur!

    «Je ne suis donc pas vraiment surpris en prenant conscience des intentions de vote.»

    Parce que vous sacrez en vous cognant un orteil ? Je préfère ne pas essayer de comprendre dans ce cas! 😉

    @ Frequency

    «Off the record, je trouve ces enjeux trop globaux pour un gouvernement provincial.»

    Je ne prétends pas qu’un gouvernement provincial ou même fédéral puisse régler le problème, mais il peut contribuer à la solution s’il se préoccupe de ces problèmes. Si tout le monde attend après tout le monde, ce qui est pas mal le cas actuellement, on fonce vers un désastre assuré.

    J’aime

  30. 28 août 2011 1 h 33 min

    Commentaire supprimé car jugé raciste envers les Québécois.

                              L'équipe Jeanne Émard

    J’aime

  31. 28 août 2011 9 h 08 min

    Au sujet des péquistes:

    Je pouvais à la limite accepter que le PQ se tasse à droite pour faire avancer l’option de la souveraineté, faut dire que je dois être la plus souverainiste d’entre vous.

    Mais bon, faut croire que le plan était autre, ils se sont tassés à droite et essayent maintenant de se faire élire en promettant de ne pas faire de référendum. N’importe quoi!

    Je ne dis rien de nouveau, c’est d’ailleurs ça qui a fait fuir les vrais souverainistes du camp Marois.

    Le PQ s’est tassé tellement à droite, que son avenir maintenant réside dans les fait de s’accoquiner avec les voyous d’affairistes comme Labeaume et PKP.

    Alors à un moment donné, on conclut…

    J’aime

  32. 28 août 2011 9 h 13 min

    Darwin

    De quelle chronique de Dubuc il s’agit? Je n’en vois pas du 27 août.

    J’aime

  33. 28 août 2011 9 h 42 min

    «De quelle chronique de Dubuc il s’agit?»

    Celle d’hier.

    «Je n’en vois pas du 27 août.»

    Comme je l’ai écrit dans mon commentaire, elle n’est pas encore sur Internet. J’ai dû prendre mon journal et transcrire mot pour mot ce qu’il a écrit. Normalement, sa chronique devrait être sur Cyberpresse d’ici lundi.

    J’aime

  34. Frequency permalink
    28 août 2011 10 h 39 min

    De plus, virgule, on t’aime pas la face!

    -L’équipe Frequency 👿

    J’aime

  35. Frequency permalink
    28 août 2011 10 h 41 min

    « on fonce vers un désastre assuré. »
    On verra, mais faut dire que si l,humanité fonce vers le désastre c’est plutôt du à l’omniprésence de conflits armés dans certaines régions du globe. Bref c,est mon avis et je le partage. 🙂

    J’aime

  36. 28 août 2011 10 h 54 min

    «On verra»

    Justement pas. Toi peut-être un peu, ta progéniture sûrement…

    «c’est plutôt du à l’omniprésence de conflits armés dans certaines régions du globe»

    Avec la raréfaction des ressources (dont le pétrole), et les migrations dues au climat, tu penses qu’il y en auras moins?

    J’aime

  37. 28 août 2011 15 h 01 min

    Imaginez un pays gouverné par ces cannibales qui se dévorent l’un et l’autre. Ne faites jamais confiance à un séparatiste qui n’a que pour but le POUVOIR, tôt ou tard il vous poignardera pour prendre votre place comme chef. Shakespearien n’est ce pas? Dégoutant, la risée du Canada.

    J’aime

  38. lizzie permalink
    28 août 2011 15 h 09 min

    Coudonc Mme Edwardh, pourqoui vous ne retournez pas vivre dans le ROC. Ça serait mieux pour votre santé mentale, vous devenez de plus en plus paranoïde. Déménagez ou allez vous faire soigner.

    J’aime

  39. 28 août 2011 15 h 10 min

    @ Renee Edwardh

    «Ne faites jamais confiance à un séparatiste qui n’a que pour but le POUVOIR»

    Heureusement, ce type d’indépendantiste est bien minoritaire…

    «Dégoutant, la risée du Canada.»

    Je ne savais pas que l’opinion du Canada était si monolithique, je la pensais bien variée et nuancée, comme c’est le cas au Québec. Avez-vous des sources appuyant votre affirmation ?

    Et franchement, ces détracteurs du Québec devraient se regarder dans le miroir et réaliser à quel point ils sont la risée de bien des Québécois (vous voyez, je peux nuancer…) pour avoir voté pour un gouvernement conservateur majoritaire, nous qui avons quasiment rayé ces dinosaures de notre territoire…

    J’aime

  40. 28 août 2011 15 h 15 min

    Commentaire supprimé parce que jugé épais, allez répandre votre bonne nouvelle ailleurs, je n’écris pas sué bloyes pour me faire écoeurer.

                                         Koval

    J’aime

  41. lizzie permalink
    28 août 2011 15 h 18 min

    Comme je disais précédemment, l’environnement québécois semble être délétère pour votre santé mentale.

    J’aime

  42. 28 août 2011 15 h 30 min

    @ Renee Edwardh

    «Il faut surtout ne pas signaler la vérité aux Québecois»

    Les gens qui ne possèdent qu’une vérité sont des intégristes. Soyez certaine que nous ne les apprécions pas particulièrement et que leur absence nous soulagera bien davantage qu’elle ne nous peinera!

    «J’ai perdu tout respect pour vous»

    Je n’ai jamais noté que vous en manisfestiez la moindre parcelle. On ne peut pas perdre ce qu’on n’a pas…

    «Bravo! continuez votre beau travail.»

    Merci!

    J’aime

  43. the Ubbergeek permalink
    28 août 2011 15 h 36 min

    Ahhaahah, wow lol.

    J’aime

  44. the Ubbergeek permalink
    28 août 2011 15 h 38 min

    Je suis d’accord avec cette conclusion; QS est un excellent contrepoint à l’uniformisation vers la droite du paysage politique.

    J’aime

  45. 28 août 2011 15 h 53 min

    Mme Edwardh, l’on voit que cela vient du coeur. L’avantage avec un stéréotype, c’est que l’on n’a pas besoin de se servir de sa tête, seulement de son coeur….

    J’aime

  46. 28 août 2011 16 h 05 min

    Legault au pouvoir pour moi c’est la chambre de commerce au pouvoir.

    J’ai un certain problème a croire qu’un gouvernement au service de l’élite finisse par produire des « dividendes » sur l’ensemble de la population… (Ça n’a pas été vraiment une réussite depuis 30 ans… s’il faut accentuer le mouvement !?!?!)

    Je trouve déjà qu’il manque beaucoup de philosophie et de sens critique dans l’éducation. S’il faut en plus qu’elle soit au service de l’entreprise, « Le meilleur des mondes » n’est pas loin….

    J’aime

  47. 28 août 2011 16 h 14 min

    Bon commentaire Benton, c’est vrai que tant qu’à faire, aussi bien donner le Québec à la chambre de commerce qu’à Legault…

    Le meilleur des mondes, comme tu dis…ouach!

    J’aime

  48. 28 août 2011 16 h 19 min

    «Le meilleur des mondes»

    Ce n’était pas en 1984, ça? 😉

    «S’il faut en plus qu’elle soit au service de l’entreprise»

    On se rejoint. C’est dans ce sens que j’ai répondu à Frequency «Et c’est avec Legault et ses cibles opérationnelles et autres plans de réussite que vous pensez trouver ça ? »

    J’aime

  49. 28 août 2011 16 h 21 min

    « Les gens qui ne possèdent qu’une vérité sont des intégristes »

    Tout à fait Darwin, je l’avais déjà noté quand la madame a mis son vidéo raciste sur la démographie des musulmans, ce vidéo venait d’un site de prophéties bibliques 😯
    Je crois qu’on a affaire à une vraie intégriste religieuse…

    Elle ne nous lâchera jamais, comme Pauline ne lâchera jamais la tête du PQ.

    Pauline Renee, même combat 😆

    J’aime

  50. 28 août 2011 16 h 42 min

    Je crois qu’on se dirige plus vers le monde d’Huxley que celui d’Orwell, c’est-à-dire vers un monde « productif » et non plus vers un monde « idéologique ».

    Disons qu’Orwell était avant-gardiste et qu’Huxley voyait une coche plus loin….

    J’aime

  51. 28 août 2011 16 h 49 min

    «c’est-à-dire vers un monde « productif » et non plus vers un monde « idéologique ».»

    Pour moi, ces deux termes ne s’excluent pas, bien au contraire dans le contexte présent!

    J’aime

  52. lizzie permalink
    28 août 2011 16 h 51 min

    Koval,

    Vous avez le droit de ne pas aimer Pauline mais ne l’insultez pas. 😉

    J’aime

  53. 28 août 2011 16 h 52 min

    C’est sure que vous avez une intelligence au dessus de la moyenne et que seulement ce que vous pensez est juste et véridique. C’est évident que je suis colonisée, intégriste religieuse. C’est façile de juger les autres. Je vous juge, vous me jugez, nous nous jugeons. Qui a raison?

    Darwin : lien supprimé pour trollisme.

    Koval: Je vous annonce que vous êtes maintenant sur la liste noire de modération pour raison d’intégrisme Mme Edwarth, nous vous lirons avant de vous publier, selon que nous jugeons vos propos pertinents et intelligents. Nous ne sommes pas en manque de commentariat au point d’accepter n’importe quoi ici. Bonne soirée.

    J’aime

  54. Richard Langelier permalink
    28 août 2011 16 h 58 min

    @ Benton

    Je crois effectivement que Pauline Marois a appliqué la novlangue lorsqu’elle a affirmé, en tant que ministre : « Nous songeons à redonner la gratuité des médicaments aux personnes sur l’assistance-emploi, avec difficultés majeures à l’emploi ». Le journaliste du Devoir a précisé : « ce sont les mots de la ministre ».

    Lorsqu’il était ministre de l’éducation, François Legault voulait fermer les départements universitaires qui ne conduisaient pas directement au marché du travail. Guy Rocher avait répliqué par un texte : « non à l’Université Legault ».

    Legault, c’est l’éducation clés en main pour l’entreprise !

    J’aime

  55. 28 août 2011 17 h 15 min

    La novlangue est le propre de bien des politiciens.

    Pour Legault et compagnie, on parlait aussi à l’époque (même sous le gouvernement libéral de Bourassa) de remplacer l’État providence par l’État Provigo…

    J’aime

  56. 28 août 2011 17 h 19 min

    @ Renee Edwardh

    «que seulement ce que vous pensez est juste et véridique»

    Où ai-je parlé de détenir la vérité ou d’être le seul à penser de façon juste et véridique? J’ai des opinions qui reposent sur mes valeurs. Les vôtres sont différentes et vos opinions aussi, ce qui est normal. La différence est que je ne prétends pas détenir LA vérité. Vous, si. Ce qui fait de vous une intégriste.

    «J’ai bien hâte de voir si vous allez afficher….ou supprimer»

    J’hésite… D’une part, je ne connais pas cette source et je n’ai pas le goût de passer des heures à la vérifier. D’autre part, elle est en anglais, mais, en lien, ça peut aller. Mais, elle est totalement hors d’ordre, n’a aucun rapport avec le sujet de ce billet. Je n’aime pas les trolls qui profitent des blogues des autres pour imposer leurs sujets.

    Ce dernier argument l’emporte, alors, bye-bye le lien hors d’ordre!

    J’aime

  57. 28 août 2011 17 h 21 min

    Effectivement. Disons que je ne trouvais pas le mot juste pour le monde d’Orwell.

    En réfléchissant, l’on tends vers un monde d’aliénation biologique et non plus d’aliénation physique et émotionnelle… pour le même résultat, le pouvoir!

    J’aime

  58. Richard Langelier permalink
    28 août 2011 17 h 25 min

    @ Koval

    « Je pouvais à la limite accepter que le PQ se tasse à droite pour faire avancer l’option de la souveraineté, faut dire que je dois être la plus souverainiste d’entre vous. »

    L’engagement pour une cause conduit souvent à des choix que nous trouvons bizarres par la suite. D’ailleurs la théorie en général est plus confortable que la pratique. Faire de la géométrie (euclidienne ou non-euclidienne) est une activité fort libidineuse [1]. Expliquer à des étudiants que pour peinturer un mur de tant de mètres de base et tant de mètres de hauteur coûtera tant, si un litre de peinture coûte tant est sûrement fort ludique. [2] Dans le réel, il peut arriver que le mur « boive » plus que la moyenne des murs.

    Beaucoup de « marxistes » ont voulu mettre le forceps au réel pour qu’il fitte avec la théorie.

    Que faire? Renoncer à l’action politique ? Choisir l’anarchisme comme Normand Baillargeon et Francis Dupuis-Déry ? Très peu pour moi. En ce moment, il y a des gens qui fonctionnent bien comme membres ou sympathisants de Québec solidaire. En acceptant qu’un emploi à temps plein paie 33 000 $ par année (en dollars constants) sur une période d’une quinzaine d’années, ils doivent logiquement proposer que les prestations sociales pour une personne seule accordent 17 500 $ par année à cette époque.

    Si j’étais arrivé à Québec solidaire au bon moment, celui où, me dit-on, les collectifs « Parti communiste du Québec », « Gauche socialiste », « Socialisme international », n’ont plus d’influence, je mettrais sans doute des énergies dans l’action.

    Alors, vous voyez, Koval, l’engagement, c’est délicat. Nous avons nos tempéraments, nos définitions du compromis, etc.

    [1] Jung accusait Freud de faire du pansexualisme. Je persiste à croire au droit inaliénable à la métaphore. C’est peut-être l’andropause qui me fait parler ainsi, mais bon, Jeanne n’est pas un courrier du cœur.
    [2] Un peu moins si la direction d’une école (à cause des budgets?) place dans la même classe des élèves déficients légers, des enfants hyperactifs qui trouvent la matière trop facile en début de journée puisque le Ritalin a fait effet, mais qui perturbent la classe à 11h et des élèves néo-québécois qui sont passés par une classe d’accueil, mais qui ne maîtrisent pas suffisamment le français pour être dans une classe régulière. Une amie enseignante a vécu cela, à brûle-pourpoint, puisqu’elle était suppléante à cette époque.

    J’aime

  59. 28 août 2011 17 h 26 min

    Bon, elle a gagné le premier prix du trollisme, la boîte noire! C’est pas trop tôt! Elle crachera ce qu’elle veut dans la boîte noire! Rien à cirer!

    J’aime

  60. 28 août 2011 17 h 28 min

    @ Benton

    «remplacer l’État providence par l’État Provigo…»

    Si j’ai bonne mémoire, cette expression vient du fait qu’un des comités de privatisation de l’État mis sur pied à l’époque par Bourassa (comité des «sages») était dirigé par un dirigeant ou ex-dirigeant de Provigo, Pierre Lortie (les autres «sages étant Michel Bélanger et le plus célèbre, Paul Gobeil)…

    J’aime

  61. lizzie permalink
    28 août 2011 17 h 30 min

    « C’est évident que je suis colonisée, intégriste religieuse.  »

    Si vous le dites. Moi je ne suis pas allée jusque là.

    J’aime

  62. 28 août 2011 17 h 39 min

    [2] Reste qu’au final, mettre tout le monde dans la même classe d’école obéit a des impératifs économiques… à court et moyen terme!

    Pour Baillargeon, il a le mérite de faire réfléchir:
    http://www.voir.ca/publishing/article.aspx?zone=1&section=11&article=18409

    J’aime

  63. 28 août 2011 17 h 41 min

    Oui, et je crois que Legault aussi est passé par Provigo. Ce qui le différencie des autres à l’époque, sans doute son nationalisme…

    J’aime

  64. 28 août 2011 18 h 10 min

    Richard Langelier

    Je ne suis pas un modèle de militantisme moi-même, je comprends…Je considère que QS fait sa bonne job de gauche en s’opposant, c’est le meilleur véhicule pour moi, le seul qui ne va pas dans la direction néolibérale….Il faut absolument garder bien vivantes les idées présentant d’autres alternatives,

    Et Jung avait raison au sujet de Freud.

    J’aime

  65. 28 août 2011 18 h 37 min

    Vous detennez tout le controle et le pouvoir, dommage que vous supprimez mes commentaires et ne donnez pas la chance à certains sujets avec des liens d’être affichés. Ce n’est pas démocratique du tout. Seriez vous Islamiste par hazard? Si vous arrêterez de supprimer, et de vous flattez les uns les autres, votre blogue serait beaucoup plus intéressant c’est sure et aurait beaucoup plus d’adhérants.

    Darwin : La partie de ce commentaire sur un sujet qui n’a rien à voir avec les sujets abordés ici a été retirée.

    J’aime

  66. 28 août 2011 19 h 26 min

    Je me demande si Darwin est le coté masculinn de Koval?

    J’aime

  67. 28 août 2011 19 h 32 min

    Nah-nah-nah-nah! Nah-nah-nah-nah! Hey hey hey goodbye! 😆

    J’aime

  68. 28 août 2011 19 h 42 min

    «Oui, et je crois que Legault aussi est passé par Provigo.»

    Très peu et pas à la direction. Il est surtout renommé pour son glorieux (et surtout payant) passage à Air Transat, la cie aérienne qui a abandonné des gens à leur sort à Haïti il y a quelques jours… Et que je suis méchant!

    J’aime

  69. Richard Langelier permalink
    28 août 2011 19 h 54 min

    @ Koval et Benton

    Je me méfie du militant modèle. « Le cheuf a dit que… donc… », « la cause avancerait si… ». Je ne voudrais pas vivre entouré de boy scouts. À l’opposé, je reconnais que Normand Baillargeon et Francis Dupuis-Déry font réfléchir. Cependant, je n’adhère pas à cette idée qu’après leur journée de travail, les citoyens se réuniront pour décider de l’emplacement du lampadaire, de la direction du sens unique, de l’emplacement du tuyau d’égout, de la couleur des murs de la garderie, de ceux de l’école primaire, etc.

    Je crois à la re-présentation. Je me méfie donc des référendums d’initiative populaire. Il faudrait vraiment que ça ne remette pas en question les Chartes des Droits. Imaginez Pro-vie qui réussit à faire recriminaliser l’avortement, un mouvement ultra-catho qui recueille des signatures pour faire recriminaliser l’homosexualité. À la suite d’un crime sordide, un référendum fait en sorte que la peine de mort est rétablie. Quelques années plus tard, à la suite d’une erreur judiciaire, il y a un nouveau référendum pour l’abolition de la peine de mort.

    Je ne sais pas si je préfère l’action ou la contemplation. Je constate qu’en cette journée pluvieuse, j’ai écrit des niaiseries sur internet au lieu de lire, comme le dit si spirituellement l’autre, qui donne de si précieux de marketing.

    P.-S. 1 Attention, Koval, dans « Un souvenir d’enfance de Léonard de Vinci », Freud nous mettait en garde contre ce pansexualisme.
    P.-S. 2 Il me semble que c’est Lise Bissonnette qui a utilisé, en premier, l’État-Provigo, comme titre d’un éditorial.

    J’aime

  70. 28 août 2011 19 h 56 min

    @ Mme Edwarth

    «Vous detennez tout le controle et le pouvoir, dommage que vous supprimez mes commentaires et ne donnez pas la chance à certains sujets avec des liens d’être affichés.»

    Nous choisissons les sujets, comme tous les blogueurs le font. Si vous voulez parler d’autre chose, partez-vous un blogue. Oh, vous en avez déjà un…

    «Ce n’est pas démocratique du tout. »

    Et le droit de propriété, qu’en faites vous? Laissez-vous entrer n’importe qui chez vous? Est-ce anti-démocratique?

    «Seriez vous Islamiste par hazard?»

    La pauvreté de cet argument n’a d’égal que votre impertinence. En plus, vous imitez votre idole Éric Duhaime qui accuse le porte-parole masculin de QS d’être islamiste alors qu’il a combatuu ce régime. Ça s’en vient une habitude chez vous, comme un truc quand vous n’avez plus d’autres arguments…

    «Si vous arrêterez de supprimer, et de vous flattez les uns les autres, votre blogue serait beaucoup plus intéressant c’est sure et aurait beaucoup plus d’adhérants.»

    Nous en avons suffisamment, peut-être moins que le vôtre, mais ça nous satisfait.

    «Je me demande si Darwin est le coté masculinn de Koval?»

    La pauvreté de cet argument n’a d’égal que votre impertinence.

    Bon, assez joué. Si vous persistez avec vos attaques personnelles et avec votre trollage (tentative de contrôler les sujets de ce blogue), ce n’est pas seulement sur la liste de modétration que vous tomberez (comme c’est le cas actuellement), mais sur la liste noire.

    Et ici, nous ne publions JAMAIS les commentaires que les personnes sur la liste noire envoient.

    J’aime

  71. 28 août 2011 19 h 58 min

    @ Richard Langelier

    «Il me semble que c’est Lise Bissonnette qui a utilisé, en premier, l’État-Provigo, comme titre d’un éditorial.»

    Possible, je ne lisais pas toujours le evoir à l’époque. Mais, je suis pas mal certain que cela avait un lien avec Pierre Lortie.

    J’appuie pleinement le reste de votre commentaire.

    J’aime

  72. 28 août 2011 20 h 44 min

    @ Koval

    «De quelle chronique de Dubuc il s’agit? Je n’en vois pas du 27 août.»

    Elle est maintenant sur cyberpresse, datée du 28.

    J’aime

  73. 28 août 2011 21 h 39 min

    Ok je l’ai lu, un retour du PQ au centre gauche, bonne idée, pour le reste, c’est du pur Dubuc…

    J’aime

  74. 28 août 2011 21 h 50 min

    «c’est du pur Dubuc…»

    Je n’avais retenu que sa phrase sur la concentration anormale des intentions de votes pour le centre-droit.

    J’aime

  75. Richard Langelier permalink
    28 août 2011 22 h 05 min

    @ Darwin

    L’expression État Provigo provenait effectivement du lien de Pierre Lortie avec Provigo (et Gobeil?).

    De prime abord, je n’aime pas les arguments ad hominem. Par contre, là, le jupon dépassait. Lors de la publication du manifeste des lucides, Pierre Maisonneuve a demandé à André Pratte :
    – Plusieurs disent que c’est facile pour vous qui avez des revenus dans les trois chiffres de demander aux autres de se serrer la ceinture.
    André Pratte a répondu :
    – Les personnes qui ont des revenus dans les trois chiffres ont le droit d’émettre leurs opinions.

    Je n’érige pas le gros bon sens au rang des Beaux-Arts. Je crois qu’après avoir senti que le jupon dépassait ou que les coins étaient tournés ronds, il valait la peine de vérifier l’ampleur de la dette, ses causes, etc.

    La récupération politique m’inquiète aussi. J’ai lu, par une dépêche de La presse canadienne (traduite et résumée?) que Jean Charest, en tournée au Japon, considérait qu’Amir Khadir avait fait de la récupération politique en affirmant que Jean Charest devrait s’inspirer du message de Jack Layton pour l’exploitation des ressources naturelles. Si la manchette ne déforme pas les propos d’Amir Khadir, je donne raison à Jean Charest.

    Lors de la tragédie de Polytechnique, on a beaucoup parlé de récupération par les féministes. J’ai lu des lettres aux journaux affirmant qu’en chaque homme sommeillait un Marc Lépine. Je n’ai pas fait de décompte. Je dis simplement que a frontière est mince.

    J’aime

  76. Richard Langelier permalink
    28 août 2011 22 h 17 min

    Un retour du Parti québécois au centre-gauche, qu’est-ce que ça veut dire? Celui des années 70, lorsqu’il était dans l’opposition ?

    J’aime

  77. 28 août 2011 22 h 45 min

    «dans les trois chiffres»

    Avez-vous oublié de multiplier par deux?

    « Si la manchette ne déforme pas les propos d’Amir Khadir, je donne raison à Jean Charest.»

    J’imagine que la manchette dont vous parlez est celle-ci :

    «Khadir «politise» la mort de Layton, dénonce Charest»

    http://www.ledevoir.com/politique/quebec/330111/khadir-politise-la-mort-de-layton-denonce-charest

    Voici la citation, dans deux articles:

    «Dans son hommage à M. Layton, M. Charest a reconnu les qualités de cet homme. Quelles étaient ses qualités que M. Charest a peut-être oublié de mentionner? Il était à l’écoute des citoyens. [Il était un de ces] politiciens qui agissent au nom de l’intérêt de l’ensemble de la population, et non des intérêts particuliers, des investisseurs étrangers ou des amis du parti.»

    http://www.ledevoir.com/politique/quebec/330012/reforme-de-la-loi-sur-les-mines-khadir-veut-que-charest-fasse-siennes-les-valeurs-qu-il-appreciait-de-layton

    Je suis un peu perplexe à ce sujet. D’un côté, ce n’était pas génial de se servir de l’exemple d’un mort récent pour faire cet argument. De l’autre, je trouve bien de mettre Charest en face de ses contradictions. Le dossier des mines est tout particulièmement pertinent à cet effet. Rien dans ce dossier n’est pensé pour la population, tout pour les intérêts d’entreprises étrangères (même si elles étaient locales, ce ne serait guère mieux).

    Au final, je crois qu’il est essentiel de montrer que ce dossier n’est pas mené en fonction des intérêts des citoyens. Dans ce sens, je ne peux donner raison à Charest qui ne fait que détourner l’attention du fond de ce dossier.

    J’aime

  78. 28 août 2011 22 h 47 min

    Pratte travaille pour Gesca, non pour Québécor. Me semble qu’un revenu dans les 6 chiffres serait plus approprié qu’un revenu dans les 3 chiffres! 😉

    Parfois le problème c’est que ceux qui ont un revenu dans les 6 chiffres croit juste que leurs opinions fois 6 fois plus « pesante ».
    Certains croient que le salaire est proportionnel au talent, à l’intelligence et au travail abattu. Et certains qui croient qu’ils n’ont pas le salaire qu’ils méritent mets la faute sur les syndicats et/ou les gouvernements!

    J’aime

  79. 29 août 2011 6 h 17 min

    Un Parti Québécois de centre gauche, ou de centre, n’aurait pas comme projet de se distancer des syndicats, de créer de la richesse et de hausser les frais de scolarité, ni de pactiser avec des affairistes comme Labeaume.

    Un parti québécois plus à gauche n’établirait pas un projet de loi sur l’identité québécoise qui fait des immigrants des citoyens ayant moins de droits que les autres.

    J’aime

  80. Richard Langelier permalink
    29 août 2011 17 h 09 min

    J’ai tracé les 2 points sur mon tableur d’Openoffice. J’attends la prochaine déclaration de Legault.

    J’aime

  81. 29 août 2011 17 h 39 min

    «Legault vient de se tuer politiquement, bon débarras!»

    Comment ça?

    J’ai lu son document en revenant du bureau[1], et je trouve qu’il a pris plein de positions très populaires :
    – réduire un peu l’immigration,
    – la franciser davantage,
    – augmenter les services de francisation,
    – améliorer la qualité du français,
    – veiller au français dans le dépanneurs (!), euh, dans les commerces, je veux dire (mais il ne dit rien du français au travail),
    – clause dérogatoire contre les écoles passerelles,
    – enseignement du français et de l’anglais au cégep,
    – hausse des subventions en culture, etc.
    – financement de ces mesures en réaménageant les crédits d’impôt aux entreprises (!!!)

    Je ne vois pas où il vient de se tuer politiquement… À moins que tu ne parles de son revirement sur son départ après un mandat. Il va avoir l’air fou un peu, mais que veux-tu, le peuple l’aime!

    [1] Dans une étude de Statcan publiée mercredi (http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/110824/dq110824b-fra.htm ), on dit que le temps moyen de déplacement pour se rendre au travail est plus long en transport en commun qu’en auto. Ce qu’on ne dit pas, c’est qu’en transport en commun, on ne perd pas son temps! J’y lis tout le temps… même en marchant!

    J’aime

  82. Frequency permalink
    29 août 2011 18 h 15 min

    GRRRRRRRRRRRR!
    😡 😡

    J’aime

  83. Frequency permalink
    29 août 2011 18 h 18 min

    « J’y lis tout le temps… même en marchant! »
    Est-ce que ça équivaut au cellulaire au volant???

    J’aime

  84. 29 août 2011 18 h 32 min

    «Est-ce que ça équivaut au cellulaire au volant???»

    Je m’attendais à cette comparaison. Disons que c’est moins dangereux et que c’est légal. Plein de personnes m’ont déjà dit que je vais avoir un accident un jour. Mais, en fait, j’évite souvent des gens qui ne regarde pas où ils marchent et je ne me suis jamais frappé sur quelqu’un. Je dois avoir une bonne vision périphérique…

    J’aime

  85. Richard Langelier permalink
    29 août 2011 19 h 08 min

    Le téléphone « mains libres » est légal et le twittage au volant aussi, sans parler des maudites vitres teintées.

    J’aime

  86. 29 août 2011 19 h 18 min

    Il s’est tué politiquement, la gauche n’aimera pas, la droite non plus, les fédéraux non plus ni les souverainiste….

    Il va rejoindre les gens qui ne savent pas pourquoi ils votent…c’est là qu’est son électorat….

    Ça fait dur comme recette!

    J’aime

  87. 29 août 2011 19 h 49 min

    «Il va rejoindre les gens qui ne savent pas pourquoi ils votent»

    Un vaste marché, s’il en est ! 😉

    «Ça fait dur comme recette!»

    Ça… À 24 heures en 60 minutes, Anne-Marie Dussault lui a posé la question du plus grand trou dans ce document, soit la langue de travail. Il a plutôt répondu sur les Québécois qui virent à l’anglais quand ils sentent que leur interlocuteur n’est pas totalement à l’aise en français. Et elle ne l’a pas interrompu, ni n’a mentionné qu’il n’avait pas répondu à la question. GRRRRRRRRRR!

    Pourtant, si autant de Québécois et d’allophones vont au cégep en anglais, c’est justement en raison de l’importance de connaître l’anglais pour trouver un bon emploi. GRRRRRRRRRRRRR! 👿

    «Le téléphone « mains libres » est légal et le twittage au volant aussi, sans parler des maudites vitres teintées.»

    Le twittage n’est pas interdit??? Ah bon. De toute façon, cela demeure plus dangereux (surtout pout les autres) que de lire dans un wagon de métro, ou même que lire en marchant!

    J’aime

  88. Richard Langelier permalink
    29 août 2011 20 h 16 min

    Darwin, si vous portez des des verres teintés en lisant et écrivez votre texte pour ce blogue sur votre téléphone intelligent en même temps, sachez que c’est très dangereux pour les cyclistes.

    Quant à l’entrevue de François Legault avec Anne-Marie Dusseault, GRRRRRRRRRRRRR! 👿

    J’ai réussi à mettre un smilie, je ne suis pas si sénile.

    J’aime

  89. 29 août 2011 20 h 27 min

    «si vous portez des des verres teintés écrivez votre texte pour ce blogue sur votre téléphone intelligent en même temps«

    Je n’ai pas de bidule du genre (ni lunette teintée, ni portable)…

    «sachez que c’est très dangereux pour les cyclistes.»

    Les cyclistes n’ont pas d’affaire sur le trottoir (sauf s’ils marchent à côté…)! GRRRRRRRRRRRRR!

    «J’ai réussi à mettre un smilie, je ne suis pas si sénile.»

    Bravo! 🙂

    J’aime

  90. youlle permalink
    29 août 2011 20 h 54 min

    Il y a toujours une limite à chier sur la tête des gens, en particulier des Québécois.

    Voilà ce à que la dame aux pitous me rappelle, ce que la gêne m’a interdit de coller dernièrement. Mais là…

    « Beaucoup de gens curieux parmi les passagers et, notamment, une kyrielle d’américaines absolument odieuses, pleines de morgue; des pestes qui empoisonnent les lieux qu’elles fréquentent, bien pire à bord d’un bateau qu’à terre.

    La plupart d’entre elles sont affublées de minuscules chienchiens, mais ce sont leur maris qu’elles tiennent en laisse, comme des agneaux bêlants. »

    Francis David Millet peintre essayiste à bord du Titanic

    Remarquez que nous sommes tous américains.

    Si on retire mon commentaire je comprendrai très bien.

    J’aime

  91. youlle permalink
    29 août 2011 21 h 14 min

    « J’y lis tout le temps… même en marchant! »

    Ouais!
    Et bédang la yeule sul parcomètre.

    C’est vrai que c’est moins dangereux qu’un pilote qui appelle sa blonde en approche de la piste pour lui dire « Je serai là dans une heure mon choux ».

    J’aime

  92. 29 août 2011 21 h 21 min

    « J’y lis tout le temps… même en marchant! »

    Je parlais de mes trajets pour aller travailler et en revenir. Il n’y a pas de parcomètre sur le chemin! Cela dit, je lis parfois en marchant sur Mont-Royal et il ne m’est jamais rien arrivé du genre…

    J’aime

  93. Richard Langelier permalink
    29 août 2011 21 h 23 min

    Un parcomètre, ça coûte cher ! En plus, ça fait des revenus en moins pour la Chambre de commerce de Montréal qui a le contrat en sous-traitance et qui verse un quote-part à la Ville de Montréal.
    Il y aurait un beau lien à faire avec le thème des biens privés-biens publics, mais je regarde le tennis.

    J’aime

  94. youlle permalink
    29 août 2011 21 h 23 min

    Pour être sérieux, à mon avis, je pense que Charest profitera de la fente causée par la déconfiture des souvrenistes et de la gauche pour aller en élection et finir sa job pour donner les richesse naturelles pendant 5 autres années.

    Les sondages ne sont valables que le jour ou ils ont été faits.

    J’aime

  95. youlle permalink
    29 août 2011 21 h 27 min

    « Cela dit, je lis parfois en marchant sur Mont-Royal et il ne m’est jamais rien arrivé du genre… »

    Ouais!
    Moi je ne lisais même pas et je me suis déjà pété la youlle sur un parcomètre. Je regardais simplement quelque part. 🙂

    J’aime

  96. 29 août 2011 22 h 00 min

    @ Richard Langekier

    «mais je regarde le tennis.»

    Moi aussi je regarde en lisant entre les jeux. Je profite de l’absence de parcomètre!

    «Il y aurait un beau lien à faire avec le thème des biens privés-biens publics»

    En effet… La Chambre de commerce de Montréal étant un OBNL, est-ce un cas de sous-traitance à un membre de l’économie sociale (tant qu’à mêler les sujets!)?

    @ Youlle

    «je pense que Charest profitera de la fente causée par la déconfiture des souvrenistes et de la gauche pour aller en élection»

    Je ne me prononce pas là-dessus… car je n’en sais rien et qu’il y a autant d’arguments à l’encontre de cette hypothèse.

    «Je regardais simplement quelque part.»

    Voilà, cela ne m’arrive pas en lisant! Je sais où je regarde (le livre ou le journal) et fais attention.

    «Ouais!»

    Pourquoi mentirai-je?

    Je ne me suis cogné qu’une fois, et ce n’était ni sur quelqu’un, ni sur un parcomètre, mais sur un arbre au milieu du trottoir, sur une rue latérale (Bordeaux, je crois). Et ça doit bien faire 20 ans que je fais ça!

    Mais, j’ai bien dis que je lis «parfois» en marchant sur le trottoir, pas tout le temps!

    J’aime

  97. youlle permalink
    29 août 2011 22 h 21 min

    @ Darwin

    « mais sur un arbre au milieu du trottoir… »

    Parlant d’arbre, j’ai faillis en recevoir la moitié d’un sur la tête hier. Le mausus à détruit 70% de ma récolte de tomates. GRRRRR 😦

    J’aime

  98. Richard Langelier permalink
    29 août 2011 22 h 29 min

    « Parlant d’arbre, j’ai faillis en recevoir la moitié d’un sur la tête hier. Le mausus à détruit 70% de ma récolte de tomates. GRRRRR 😦 »

    J’aimerais acheter une partie du ketchup produit par cette catastrophe naturelle. Les lois d’airain du marché me sont favorables en tant que consommateur, cette fois-ci.

    J’aime

  99. 29 août 2011 22 h 39 min

    «J’aimerais acheter une partie du ketchup»

    J’ai failli écrire un gag semblable sur le ketchup (en ajoutant qu’il devrait débiter cet arbre qui l’a dépité), mais je n’ai pas osé… 😉

    J’aime

  100. Richard Langelier permalink
    29 août 2011 22 h 49 min

    Cela aurait donné un prix négatif, à l’instar des taux d’intérêt au Japon.

    J’aime

  101. 29 août 2011 23 h 11 min

    D’accord pour unne fois! Et maintenant Legeault annonce que il pourrait rester un deuxieme mandat…comment faire confiance à quelque’un qui change d’idée au 24 heures dépendant de ce que disent les médias. C’est vraiment pas sérieux. Si j’avais entendu Legault dire qu’au premier rang c’est l’économie du Quebec qui compte et qui faut remettre sur pied en arrêtant de dépenser l’argent que nous n’avons pas et en demandant aux Québecois de faire des sacrifices et de se serrer la ceinture flechée, mais rien….rien du tout.Le Quebec demeure la 5e région la plus endêtée de la planète. Lisez: http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/quebec/201002/26/01-4255828-dette-le-quebec-au-5e-rang-dans-le-monde-industrialise.php

    J’aime

  102. 29 août 2011 23 h 20 min

    Drainville a agit comme si c’était lui le chef avec son plan, Marois ne lui avait pas demandé de faire ce sondage…Marois a du vraiment apprécier son initiative! Je ne respecte pas les gens qui essaie de se montrer plus capable que le chef…

    J’aime

  103. 29 août 2011 23 h 35 min

    D’accord…il ne m’impressione pas du tout.et malheureusement pour lui ila aucun charisme. Et qui est avec lui, qui le suit à part Sirois?

    J’aime

  104. the Ubbergeek permalink
    29 août 2011 23 h 51 min

    SVP, les américains sont des fois des gens charmants et sympas aussi des fois, j’en connais… Vou seriez surpris…

    J’aime

  105. Richard Langelier permalink
    30 août 2011 0 h 40 min

    @ the Ubberggek

    « SVP, les américains sont des fois des gens charmants et sympas aussi des fois, j’en connais… Vou seriez surpris… »

    J’ajouterai à ce que dit Youlle que nous sommes tous américains depuis qu’Amerigo Vespucci http://fr.wikipedia.org/wiki/Am%C3%A9ric_Vespucea foulé ce sol.

    Je connais des États-uniens fort sympathiques, en effet. Par contre, le « We, the americans » me tombe sur les nerfs, surtout lorsqu’il s’agit d’aller bombarder un pays pour reverser un dictateur que « We, the americans » ont armés jusqu’aux dents. Je ne doute pas un instant que vous ne vous identifiez pas à ce « We, the americans ».

    J’aime

  106. 30 août 2011 7 h 22 min

    Bonne chronique de Vincent Marrissal sur la dernière proposition de la CAQ :

    «M. Legault et le cofondateur de la CAQ, Charles Sirois, deux hommes d’affaires, ne parlent toutefois pas de la francisation des entreprises, notamment les pharmaceutiques et celles en aéronautique, en développement de logiciel ou dans le milieu de la finance. »

    (…)

    «Son succès actuel est la preuve que les Québécois se préoccupent peu de l’itinéraire. Ils veulent juste un nouveau char.»

    Et vlan!

    http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/vincent-marissal/201108/29/01-4429945-le-surfeur.php

    J’aime

  107. Benton permalink
    30 août 2011 8 h 57 min

    Pour ce qui est des cyclistes, les jeunes libéraux vont régler leurs cas!

    J’aime

  108. Benton permalink
    30 août 2011 8 h 59 min

    Par expérience personnelle, individuellement, les américains sont très gentils et affables. C’est collectivement que ça se gâte!

    J’aime

  109. Frequency permalink
    30 août 2011 9 h 23 min

    Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr! 😡

    J’aime

  110. 30 août 2011 11 h 39 min

    Le Frequency griche pas mal! Faudra le changer de poste! 😉

    J’aime

  111. the Ubbergeek permalink
    30 août 2011 13 h 38 min

    Pas ce barème, pas mal d’américains ne le fond pas 😉

    J’aime

  112. Richard Langelier permalink
    30 août 2011 14 h 55 min

    Les jeunes libéraux proposent le port du casque obligatoire pour les enfants, si ma mémoire est bonne. Or les enfants roulent sur le trottoir. Ils risquent de se faire frapper par Darwin. Donc, je vais voter pour les libéraux.

    J’aime

  113. 30 août 2011 18 h 24 min

    «Ils risquent de se faire frapper par Darwin.»

    JAMAIS! Je fais très attention, même aux enfants! Mais, vous pouvez voter pour les libéraux si ça vous chante! Vous vous ennuyez de Mme Rochefort?

    J’aime

  114. Richard Langelier permalink
    30 août 2011 18 h 46 min

    Lorsque Nathalie Rochefort était députée de Mercier, je lui ai envoyé un courriel pour qu’elle écrive un billet dans le journal Le Plateau sur le projet de loi 112. Elle a répondu à mes vœux, mais je me suis retrouvé dans son carnet d’adresses de courriel. Pendant des années, elle m’a fait parvenir des invitations pour des congrès de jeunes libéraux : « toi qui veux mettre plus de justice dans la société, qui te soucies de l’environnement… ». Je lui répondais que même avec une perruque (à la Jean-René Dufort?), une greffe de cheveux, une intervention chirurgicale pour mes varices, etc., un bain dans une fontaine de Jouvence politique, j’aurais de la difficulté à passer pour un jeune.

    Lorsque j’ai changé d’adresse, je ne l’ai pas avertie.

    J’aime

  115. 30 août 2011 18 h 59 min

    «Lorsque j’ai changé d’adresse, je ne l’ai pas avertie.»

    Elle a dû avoir de la peine… 🙂

    J’aime

  116. Richard Langelier permalink
    30 août 2011 19 h 43 min

    Je veux aussi protèger l’arbre qui est sur le terrain de l’un de mes amis sur De Bordeaux. Je lui avais dit : « transplante-le dans ta cour arrière. Sinon, un espèce de professeur Tournesol va rentrer dedans. Ce sera sans doute un économiste néo-classique qui fera du calcul différentiel sur la rue, croyant expliquer ainsi le réel ». Je m’étais trompé. Ce fut un espèce de Paul Samuelson qui a fait une synthèse néo-classique de Keynes. Je m’en vais de ce pas parasiter un Smilie qui inclut le Evil.

    Il vaudrait la peine de se demander si le paresseux qui copie-colle un Smilie utilise un bien public. 😉

    J’aime

  117. 30 août 2011 20 h 12 min

    Excellent!

    Bon, je n’aime pas particulièrement me faire comparer à un «Paul Samuelson qui a fait une synthèse néo-classique de Keynes», mais c’est rigolo! 🙂

    «Il vaudrait la peine de se demander si le paresseux qui copie-colle un Smilie utilise un bien public.»

    Comme quoi l’initiative privée peut résulter en biens publics! Cela me fait penser que l’arrivée d’Internet a pu modifier profondément notre notion de biens publics et privés…

    J’aime

  118. Richard Langelier permalink
    30 août 2011 20 h 31 min

    La domestication du feu aussi avait modifié notre notion de biens publics et privés.

    Cependant, nous sommes loin du thème de la « fin du jour… »

    J’aime

  119. 30 août 2011 21 h 03 min

    «La domestication du feu aussi avait modifié notre notion de biens publics et privés.»

    Mais on ne se posait pas la question à l’époque si c’était à l’État ou au secteur privé de le gérer, ni si on avait le droit de l’utiliser sans la permission du découvreur!

    «Cependant, nous sommes loin du thème de la « fin du jour… »»

    On est juste sur le mauvais billet!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :