Skip to content

Comment traquer en ligne les XX à grands coups de propos dignes du XXX

12 novembre 2011

À la demande générale, je vais vous emmerder avec ce billet sur le sexisme en ligne. Marie-Claude Lortie a porté à notre attention cet excellent article sur le sujet.

En voilà un passage :

« Jour après jour, je passe à travers les commentaires publiés par de courageux anonymes. Et jour après jour, je jette à la corbeille virtuelle des écrits d’une bassesse troublante. Insultes personnelles mesquines, notamment au sujet de mon apparence physique, procès d’intention imbibés de misogynie au sujet de mes articles, propos diffamatoires hallucinants sur les gens dont je parle dans mes textes, toujours pire quand ce sont des femmes.

On me dit idiote, débile, «fanatique féministe de merde». Et je vous épargne les propos déplacés sur les façons dont je m’y serais prise pour obtenir mon poste.

Même les sujets les plus sérieux ou tristes finissent par attirer des commentaires scabreux. Sans parler des centaines de fois où on m’a dit de retourner à mes fourneaux et de m’en tenir aux articles sur la cuisine, apparemment la seule chose que je serais apte à faire avec ma maîtrise en science po et mes 23 années d’expérience en journalisme politique, social et économique. »

Et puis en conclusion elle écrit :

« Ce que nous signalent les commentaires violents et orduriers dont sont inondés les blogueuses et les dérapages politiques, c’est qu’il y a encore, pourrissant sous les apparences officielles, un refus de la différence et de l’inclusion dont les femmes font toujours les frais. Même en 2011, et malgré toutes les complicités, partages et alliances qui se sont bâtis au fil des années entre femmes et hommes de bonne volonté. »

Et comme on l’apprend dans certains articles de l’Angleterre, ça peut aller très loin, aussi loin que des menaces de viol, des menaces de mort ou des messages d’une bassesse vraiment perturbante :

Ça va de grosse à laide, désespérée ou une chienne qui mérite d’être giflée, frappée ou violée. Quelques fois, ces menaces sont accompagnées de renseignements personnels comme l’adresse de la blogueuse, ce qui rend le tout encore plus angoissant.

Dans les pays en guerre on viole les femmes, dans le monde virtuel on les écrase en tentant de les museler avec des propos avilissants.

Tout cela n’est certes pas très nouveau et ne fait que révéler une réalité, un fond de mépris gratuit envers les femmes présent encore en 2011, là-dessus, je suis bien d’accord avec Marie-Claude Lortie.  Pour ma part je  ressens cette misogynie très souvent sur le Web,  je ne compte plus vraiment les fois ou on m’a parlé de ma ménopause ou de mon syndrome SPM , c’est selon l’idiot à qui j’ai affaire. Le classique des classiques étant, vous l’aurez deviné, que le fait qu’une femme soit mal baisée soit toujours la cause de ses raisonnements étranges. En version plus soft, on apprend selon plusieurs réactionnaires certainement experts en pseudo-radotage que le cerveau des femmes est moins rationnel que celui des hommes et que la sensibilité propre aux femmes peut l’amener à faire des erreurs de jugement. Et malheureusement quelqu’un qui affirme une telle chose est dans son bon droit, cela fait partie des conversations normales, voire banales. Si jamais je rue dans les brancards un peu devant de telles insignifiances, je serai perçue comme une cinglée en SPM, rien à faire avec ce sexisme ambiant… tous y participent, enfin, la majorité, c’est comme pour  le racisme !

Ne pas réagir, c’est consentir.

Je déteste vraiment les blogues et je ne m’habitue pas à ces conneries, à cette haine qu’on laisse filer, et ce, au nom de la liberté d’expression.

Au moment où j’écris ces lignes, j’ai une pensée toute particulière pour les 582 femmes autochtones assassinées depuis 30 ans dans une apparence d’indifférence assez choquante…

Publicités
53 commentaires leave one →
  1. Qui ça? Moi? permalink
    12 novembre 2011 11 h 52 min

    http://www.branchez-vous.com/techno/blogues/blogosphere/2010/08/corriveau_vs_la_blogosphere_do.html

    Le visage vomitif, c’est moi ça. Il y a aussi le type qui m’a demandé de combien de pères différents étaient mes enfants!

    L’intention de blesser est assez évidente et infantile.

    Publier mon nom et mon adresse sur un blogue (antagØniste.net pour ne pas le nommer) ça l’est moins. Heureusement, le fournisseur de service Internet a pris ma plainte au sérieux et a fait retirer les commentaires. Mais avec la cache de Google, on peut sans doute les retrouver. Surtout que certains ont dû faire des captures d’écran.

    Je n’ai plus envie d’avoir un blogue. J’ai des problèmes de santé, mon mari en a, entre autres. Et puis de toute façon je suis convaincue que l’humanité a encore 20 ans à vivre. Nous allons disparaître, parce que tout le monde s’en fout. C’est plus important de faire de l’argent, d’avoir un gros 4X4 et de changer de chum ou de blonde tous les 6 mois, avec ou sans enfants.

    Nous avons raté nos deuxièmes chances : Obama ne fout strictement rien, Harper a été élu (pour moi c’a été la cerise sur le sundae) et Kyoto est mort.

    Les gens veulent être matérialistes, stupides, sexistes, haineux. Fine. Go ahead. Without me. Il me reste quoi, 10 ans à vivre avant cancer numéro 3? Autant en profiter. Modestement.

    J'aime

  2. Qui ça? Moi? permalink
    12 novembre 2011 11 h 54 min

    J’ai oublié le gros «gumbalow» (sic), les vacances en République saouls morts et la piscine hors terre…

    J'aime

  3. 12 novembre 2011 12 h 02 min

    Je ne sais pas quoi dire, je vis des choses très semblables…

    Cela m’incite à me la fermer moi aussi.

    J'aime

  4. 12 novembre 2011 12 h 04 min

    En tant que XY, je reçois bien sûr ma part d’injures sur les blogues. Mais, en général, on s’attaque à mes connaissances et compétences, parfois à la pauvreté de mon cerveau, mais on n’a jamais fait le lien entre mes opinions et mes performances (ou absences de!) sexuelles (quoique cela risque de venir à la suite de ce commentaire!)… On ne m’a jamais dit non plus que c’est parce que je suis un homme que j’ai telle opinion ou que je suis trop sensible à la misère du monde.

    Le plus près qu’on peut lire sur des hommes sont des insultes basées sur l’orientation sexuelle supposée d’un blogueur. Mais, j’insiste, ces insultes n’ont ni la virulence, ni la fréquence de celles que reçoivent les trop rares XX actives sur les blogues et autres forums.

    «j’ai une pensée toute particulière pour les 582 femmes assassinées depuis 30 ans dans une apparence d’indifférence assez choquante…»

    Tu fais bien sûr référence aux articles nécessaires de Isabelle Hachey parus cette semaine dans La Presse. Au cas-où quelqu’un ait raté ces articles, je laisse un lien vers le premier d’entre eux. Les liens vers les autres sont au bas de cet article.

    http://www.cyberpresse.ca/actualites/201111/07/01-4465568-des-centaines-de-femmes-autochtones-tuees-dans-lombre.php

    Je laisse aussi un lien vers le billet que Françoise David a écrit sur le sujet :

    http://www.francoisedavid.com/2011/11/tant-de-violence-et-tant-d%E2%80%99indifference/

    J'aime

  5. 12 novembre 2011 12 h 16 min

    @ Qui ça? Moi? et Koval

    «Cela m’incite à me la fermer moi aussi.»

    Oui, mais, il ne faut pas oublier, comme tu le dis dans ton billet : «Ne pas réagir, c’est consentir.».

    Cela dit, il est évident qu’il y a des choses dans la vie plus importantes que de donner son opinion sur les blogues… Comme il m’arrive aussi d’en avoir assez, je n’ai aucune difficulté à imaginer que vous puissiez être suffisamment dégoûtées pour fuir ce milieu trop souvent délétère…

    «Et puis de toute façon je suis convaincue que l’humanité a encore 20 ans à vivre.»

    Peut-être un peu plus! On va continuer à essayer de sensibiliser le plus de monde à la situation avant de baisser les bras… Les chances sont minces que cela donne quelque chose, mais l’enjeu est trop important pour ne pas au moins essayer.

    J'aime

  6. 12 novembre 2011 12 h 33 min

    « Oui, mais, il ne faut pas oublier, comme tu le dis dans ton billet : «Ne pas réagir, c’est consentir.»

    Je sais Darwin, c’est un de mes nombreux paradoxes.

    Merci pour le lien sur les femmes autochtones, un truc vraiment décourageant!

    J'aime

  7. 12 novembre 2011 12 h 38 min

    «Merci pour le lien sur les femmes autochtones, un truc vraiment décourageant!»

    En effet. J’ai lu ces articles même si ce n’était pas facile, uniquement pour combattre le genre d’omerta entourant ces meurtres et disparitions…

    J'aime

  8. Qui ça? Moi? permalink
    12 novembre 2011 13 h 30 min

    C’est ça que je veux dire, quand je dis que tout le monde s’en fout.

    La GRC n’enquête même pas sur les disparitions de femmes autochtones, parce que ce sont des marginales, toxicomanes et travailleuses du sexe.

    Pickton a pu continuer son « oeuvre » si longtemps parce que les signalements n’ont pas été pris au sérieux.

    Mais au Québec il y a au plus un an, une femme qui avait des problèmes avec son conjoint de qui elle s’était séparée s’est plainte à la police. Qui n’a rien fait. Moins d’une semaine après, il l’a tuée. On en a reparlé dans la Presse récemment.

    Une dame noire, à Montréal-Nord. Coupable de living while Black, je suppose. De ne pas être riche, ni mariée aussi.

    Oui la police est débordée. Mais c’est bien plus important de courir après les gens qui fument un joint, que de courir après les meurtriers de non-Blancs… le taux de solution des meurtres est seulement de 89% au Québec.

    J'aime

  9. 12 novembre 2011 13 h 39 min

    Pire! Les masculinistes sont à nous faire croire que les femmes sont plus violentes que les hommes, en plus, paraît que c’est d’une grande injustice pour les hommes de se faire amener au poste sur une simple plainte d’agression…c’est bien trop de pouvoir aux femmes ça ma chère! C’est ça le problème criant actuel si j’en juge par ce que je lis sur les blogues…

    Je sais bien qu’il y a eu des plaintes abusives quelques fois, mais ce n’est quand même pas grand chose à coté de la violence effective.

    Comme pour les viols, sur 10 viols, il me semble avoir déjà vu qu’il y en avait un seul de puni, eh bien les masculinistes nous inondent avec les quelques fausses plaintes…..

    Des pôv ti DSK, on n’en manque pas!

    J'aime

  10. Qui ça? Moi? permalink
    12 novembre 2011 13 h 57 min

    Selon une étude américaine, seulement 3% des plaintes de sévices sexuels contre des enfants qui sont faites dans les causes de divorce sont fausses. Mais bien sûr, reality has a decidedly liberal bias.

    Il y a six fois plus de femmes assassinées par leur conjoint ou ex-conjoint que d’hommes victimes dans la situation inverse. Mais bien sûr…

    http://www.parl.gc.ca/CommitteeBusiness/StudyActivityHome.aspx?Cmte=FEWO&Language=F&Mode=1&Parl=40&Ses=3&Stac=3026325

    Une des choses que je fais dans la vie c’est traduire des mémoires soumis aux comités de la Chambre des communes et du Sénat. Ça m’arrive souvent de pleurer en travaillant.

    J'aime

  11. Qui ça? Moi? permalink
    12 novembre 2011 13 h 58 min

    Je voulais dire… des plaintes de sévices sexuels faites par des femmes contre leur ex…

    J'aime

  12. 12 novembre 2011 14 h 20 min

    @ Qui ça? Moi?

    «reality has a decidedly liberal bias.»

    Lisez-vous Krugman? 😉

    J’imagine qu’il n’est pas le seul à dire ça, mais il le dit très souvent!

    J'aime

  13. 12 novembre 2011 15 h 25 min

    J’ai lu le rapport d’amnistie, merci pour ces documents.

    J'aime

  14. the Ubbergeek permalink
    12 novembre 2011 15 h 28 min

    Pour les trolls,… It’s damn annoying to say the least, mais il faut les ignorer quand c’est possible, les bannir/bloquer, m^meme dénoncer au niveau supérieur.

    SI on se laisse démolir, ils gangnent. Ils veulent de l’attention, et ne pensent pas ce qu’ils disent bien souvent – il y a un cas fameux d’Anonymous de 4chan me semble, ils ont trollé simulatanément un site athéiste en agissant comme des trolls fundies, ET un site de religious right en agissant comme des trolls athéistes radicaux.

    Je sait, c’est facile a dire. Je mort souvent – cette semaine, sur Deviantart, un p’tit con et son pote qui voulait faire du LULZ et disait que ‘les gens prennent le net trop sérieux’…

    « Just doin’ for the LULZ »

    J'aime

  15. 12 novembre 2011 15 h 50 min

    Malheureusement Geek, il ne s’agit pas simplement de trollisme mais de menaces, d’intimidation visant à faire taire les femmes….

    Je ne vais certainement pas balayer la misogynie en dessous du tapis du trollisme…

    J'aime

  16. Qui ça? Moi? permalink
    12 novembre 2011 16 h 13 min

    Faites un test : écrivez quelque part sous un nick féminin, sur un sujet le moindrement controversé. Et regardez les réponses que vous allez recevoir.

    Oh non ce n’est pas juste du trollage!

    J'aime

  17. the Ubbergeek permalink
    12 novembre 2011 16 h 21 min

    Je sais bien.

    Sur le forum de Wizards of the COast, ils ont eu l’idée de faire une section dédié à une nouvelle employée appelée Shelly, il y a quelques années… Histoire aussi de discuter des sujets plus sérieux comme le feminisme en ‘gaming’, la discrimination, etc…

    Ca a attiré des petits trolls machistes, a shitload of them. (Mais avec un modding sérieux, ca a finis comme un forum tranquille, mais polis.)

    Je suis fier d’être un nerd, un geek, mais le sexisme, le racisme, l’homophobie qu’il y a des fois dans nos rangs… c’est honteux. Je suis sérieux.

    J'aime

  18. the Ubbergeek permalink
    12 novembre 2011 16 h 25 min

    Oui, mais il reste aussi, dans le lot, y’a des trolls aussi.

    Mais tout geulars haineux n’est pas nécessairement un troll… Il y a en bien, BEAUCOUP. qui postent par haine et pas pour le LULZ.

    Je suis d’accord avec vous, c’est dégoutant (et c’est un euphémisme)… mais le net profond aussi ne marche pas comme la société vrai.

    Le troll est un alien des fois, doublespeech et doublethinking à la Orwell… Par example, parmis les trolls qui hurlent la haine violente des ‘furries’.. sont des fois des furries eux même.

    Ceci dit, reportez les fanatiques haineux, bloquer-banir, et si il y a lieu.au provideur de service internet OU la *police*. Gardez IP, nicks, indices, etc…

    J'aime

  19. 12 novembre 2011 16 h 33 min

    @ the Ubbergeek

    «Ceci dit, reportez les fanatiques haineux, bloquer-banir, et si il y a lieu.au provideur de service internet OU la *police*. Gardez IP, nicks, indices, etc…»

    Votre conseil n’est pas inutile. Reste qu’on ne va pas donner son opinion sur un blogue pour avoir à se taper toutes ces procédures. Cela peut facilement inciter une femme à quitter. Et ne négligeons pas les émotions que ce genre d’attaques provoquent. Ça aussi, on peut avoir le goût de s’en passer.

    Il m’arrive d’avoir ce genre d’émotions qui me donnent le goût de tout lâcher et, pourtant, je reçois bien moins de ces messages haineux et d’une gravité bien moindre. Et je n’ai pas le goût d’entamer des poursuites contre ces cons!

    Finalement, n’ayez crainte, nous n’hésitons jamais à modérer, voire à bannir, ce genre de personnes…

    J'aime

  20. 12 novembre 2011 16 h 48 min

    On parle d’un problème de société Geek, la société en entier devrait s’en occuper, pas seulement les victimes!

    Moi j’ai été assez étonnée en embarquant sur les blogues de ne pas voir d’attaques en règle contre les charges racistes, homophobes ou misogynes…j’y vois une lâcheté, un engourdissement, un laisser-aller difficile à croire…

    « En 2006, une étude de Michel Cukier, de l’Université du Maryland, a déterminé que, dans les sites de clavardage, les internautes ayant un prénom féminin recevaient 25 fois plus de messages haineux ou à connotation sexuelle que les hommes. En 2005, une autre étude, du groupe Pew Internet and American Life Project celle-là, a établi que la proportion d’internautes qui intervenaient dans des forums de discussion ou des sites de clavardage était passée de 28% en 2000 à 17% en 2005.
    À quoi attribuer ce surprenant déclin? Aux femmes, qui auraient été nombreuses à décrocher en raison des commentaires déplacés et déplaisants qu’elles recevaient. »

    http://www.cyberpresse.ca/actualites/201001/02/01-935585-un-exutoire-virulent.php

    J'aime

  21. 12 novembre 2011 16 h 54 min

    Geek, ne trouvez-vous pas étonnant de voir l’espace « politique & actualité » quasiment totalement désertée par les femmes?

    Mettons qu’elles doivent représenter 10% des internautes de la bloguosphère jasant d’actualité sur les blogues comme celui-ci…

    J'aime

  22. 12 novembre 2011 20 h 16 min

    « j’y vois une lâcheté, un engourdissement, un laisser-aller difficile à croire…«

    En effet. Pourquoi?

    Je ne sais trop quoi dire sur ce billet que je considère très important, à part que tout ceci me dégoûte royalement. J’en suis vraiment peiné pcq toute cette merde nous prive de commentaires, de réflexions, d’analyses, d’observations, qui peuvent nous aider à avancer, à comprendre etc.

    Comment peut-on museler la moitié de la planète et espérer évoluer?

    J'aime

  23. 12 novembre 2011 20 h 51 min

    C’est assez étrange comme tu dis Yves, arriver à un stade de communication évolué, le Web, pour nous projeter dans des échanges ou on ferme la trappe des femmes comme dans les années 1930….Un méchant paradoxe…

    C’est comme si t’avais une Ferrari et que tu ferais des trous dans le plancher pour te propulser avec tes pieds comme dans les Pierrafeu…….

    J'aime

  24. 12 novembre 2011 20 h 59 min

    «Un méchant paradoxe…»

    Cela montre que ces changements n’ont jamais été acceptés complètement par tous. En société, ils se taisent. Avec la relative impunité du web, ils se lâchent lousses.

    Cela dit, il faut, je crois, faire attention. Comme le libertarianisme est accentué sur les médias sociaux par rapport à son importance réelle, je crois que la fréquence de ces mongols l’est aussi. Cela n’en fait pas moins mal, mais il ne faut pas conclure qu’ils sont si nombreux que ça.

    J'aime

  25. 12 novembre 2011 21 h 13 min

    Peut-être qu’ils ne sont pas nombreux Darwin mais ils auraient fait fuir pas mal de femmes selon l’étude cité à mon commentaire de 16:48.

    Et même s’ils sont peu nombreux,ils sont bruyants et on les laisse aller…

    En tout cas, quand Noisette ou Préfontaine écrivent sur le féminisme, c’est archi commun de lire des préjugés hallucinants….

    Cela dit, un auteur est féministe, l’autre masculiniste!

    J'aime

  26. 12 novembre 2011 21 h 33 min

    «Et même s’ils sont peu nombreux,ils sont bruyants et on les laisse aller…»

    C’est vrai, je ne veux surtout pas donner l’impression de minimiser ça. Je voulais juste dire que le niveau d’acceptation des changements est quand même assez élevé.

    «En tout cas, quand Noisette ou Préfontaine écrivent sur le féminisme, c’est archi commun de lire des préjugés hallucinants….»

    Tu vois, chez Jeanne, nous n’avons eu aucune remarque du genre depuis le matin (je croise les doigts… métaphoriquement, bien sûr!). Bon, je ne vendrai pas la peau du masculiniste avant le temps, mais c’est déjà ça!

    J'aime

  27. 12 novembre 2011 21 h 37 min

    Ces propos n’atterriront pas chez Jeanne parce qu’on sait que ça ne sera pas accepté….

    J'aime

  28. 12 novembre 2011 21 h 51 min

    C’est vrai qu’on ne laissera jamais passer ça.

    J'aime

  29. 12 novembre 2011 22 h 01 min

    «parce qu’on sait que ça ne sera pas accepté…«

    C’est ça! S’ils ne sont pas capable de parler comme du monde qu’ils restent dans leur merde.

    J'aime

  30. 13 novembre 2011 6 h 34 min

    «j’y vois une lâcheté, un engourdissement, un laisser-aller difficile à croire«

    Tiens, comme lui, mais ici ce sont des enfants. S’il le fait avec des enfants je n’ai ‘pas de difficulté à croire qu’il le fait avec des femmes. T’es lâche ou tu l’es pas.

    http://tiny.cc/c26zl

    J'aime

  31. 13 novembre 2011 8 h 22 min

    @ Yves

    «Tiens, comme lui, mais ici ce sont des enfants. »

    Il en a parlé à ses boss, le reste ne le regardait pas, selon lui. Il s’en est lavé les mains.

    C’est l’appui qu’il reçoit qui est renversant…

    J'aime

  32. 13 novembre 2011 12 h 35 min

    @Koval 16h48

    « Moi j’ai été assez étonnée en embarquant sur les blogues de ne pas voir d’attaques en règle contre les charges racistes, homophobes ou misogynes…j’y vois une lâcheté, un engourdissement, un laisser-aller difficile à croire… »

    Non seulement on ne voit pas souvent de dénonciation des charges raciste, homophobes ou misogynes sur les blogues de Cyberpresse, mais à quelques reprises, c’est ma dénonciation de ce genre de propos qui a été jugée offensante… et effacée.

    J’ai dénoncé le tout à la direction, avec pour seul résultat d’être moi-même banni du blogue. Par contre, les racistes, misos et homophobes ont continué de sévir.

    Une amie à moi – avocate de formation -, avait dénoncé les mêmes propos et elle avait subi le même sort.

    J'aime

  33. 13 novembre 2011 12 h 46 min

    Je suis connu pour aller dans les coins de la patinoire et d’y administrer de vigoureuses mises en échec. Je dérange. Et bien sûr, ceux que je dérange ont réagi au moyen d’une campagne d’intimidation bien orchestrée.

    Genre: « je vais emboucaner ta tanière et te forcer à en sortir; mes gars vont t’obliger à ramasser tes dents une par une su’l trottoir ».

    C’est pas de cette façon qu’on va me fermer la gueule. Bien au contraire…

    Alors Koval et Moi?, faut pas lâcher. Pour chaque femme qui abandonne sous le poids des insultes, il y a un trou de cul qui trinque à sa « victoire » sur le fémi-fascisme..

    Car bien sûr, une femme qui se tient debout, C’EST une fémi-fasciste. :mrgreen:

    J'aime

  34. 13 novembre 2011 12 h 49 min

    Sur BV, on censure selon la politesse, tu peux bien dire poliment que tu souhaites une bombes H pour nettoyer un pays de ses musulmans, c’est OK, mais si quelqu’un traite l’auteur de ces propos de raciste, c’est lui qui est sanctionné!

    Des malades!

    Les propos haineux sont donc glorifiés! Les anti-racistes sanctionnés!

    J'aime

  35. 13 novembre 2011 13 h 07 min

    Je n’arrive pas à comprendre pourquoi les blogues « professionnels » ne sont pas encore en mesure de refuser les commentaires machistes (ou sont-ils simplement paresseux?). Une simple recherche sur Google en utilisant « Francoise David » pour les derniers 7 jours nous amène rapidement vers un commentaire tout simplement inacceptable. Sur Branchez-Vous, chronique de Pascal Henrard:

    Bérangère a dit le 28 octobre 2011 : … Moi je dis que la David rendrait service à demeurer chez elle à s’occuper de son mari et enfants.

    Si nous étions au début de l’aventure des blogues, je pourrais comprendre. Calvaire, nous sommes en 2011 !

    J'aime

  36. 13 novembre 2011 13 h 09 min

    «Sur BV, on censure selon la politesse»

    C’est typique d’u certain journalisme qui se prétend neutre, mais en fini par donner du crédit à des positions stupides. On ne s’interroge pas sur le fond ou sur la véracité des propos. Krugman dénonce cette situation de temps en temps. Il donne comme exemple que si un politicien disait que la terre est plate et qu’un autre le contredisait, les journaux titreraient :

    «La terre est-elle plate? Deux politiciens s’affrontent sur ce sujet contreversé.»

    J'aime

  37. 13 novembre 2011 15 h 23 min

    @Koval, Luto, Darwin

    Les modérateurs, des malades? Je dirais plutôt des imbéciles heureux, pour ne pas dire des incompétents.

    Ça fait 4 ans que le Conseil de presse du Qc a pour la première fois indiqué que les éditeurs devaient affecter du personnel à la modération de leurs blogues et ce, en nombre suffisant.

    Ils ont bougé… après la publication du jugement dans l’affaire Corriveau (30 juillet 2010). La juge avait alors condamné Canoë à des dommages de $107000 pour diffamation et propos injurieux à l’endroit d’une avocate de Québec, Me Susan Corriveau.

    Ils ont peur des propos diffamants (genre « Truc est raciste ») mais la publication des propos racistes (ou homophobes ou islamophobes ou misogynes) de Truc, ça, ça les laisse froids.

    Pourquoi? Parce que les condamnations au criminel, sous l’empire des articles 318 à 320a du Code Criminel, tardent à venir.

    Le jour où le pupitreur Josef Siroka (Cyberpresse) et l’éditeur de La Presse (Guy Crevier) seront condamnés à une amende (à défaut d’un terme d’emprisonnement), ils vont sans doute commencer à réagir. En attendant, les modérateurs ne connaissent rien à leurs obligations professionnelles. Ni chez Rodgers (l’Actualité, Branchez-vous) ni à LaPresse.ca, ni chez Canoë… Même à la SRC, ils effaçaient les commentaires comportant trop de majuscules (sacraman, ils ne permettent ni les italiques ni les caractères gras…) mais les insultes et propos haineux, ça passait librement!

    Heureusement, il y a Le Devoir.

    Mon mémoire de maîtrise portait sur la responsabilité incombant aux médias en raison de la publication de propos injurieux; en 2009, j’ai proposé de DONNER une formation aux gens de Cyberpresse. DONNER? Oui, je l’aurais fait bénévolement. Aucun des destinataires de mon courriel n’a accusé réception.

    Et mon blogue se veut une réaction au laxisme de ces amphores vides. D’où cette recension de tous ces propos indignes, dans mes « bêtisiers ».

    J'aime

  38. 13 novembre 2011 15 h 43 min

    «Il en a parlé à ses boss,«

    Parler, un bien grand mot pour ce cas.

    Baptême! Il apprend qu’un enfant se fait violer par son adjoint et tout ce qui trouve à dire à son boss c’est que  » quelque chose de troublant, possiblement de nature sexuelle s’était produit. »

    J'aime

  39. the Ubbergeek permalink
    13 novembre 2011 18 h 16 min

    Je suis pas surpris, regardant par example les sections trucs de nerds comme moi.

    Je suis d’accord, c’est pas le net en temps que tel cependant, mais un machisme sexiste dans notre monde, qui profite de ce fameux théorème du webcomic de Tycho et babe;

    -Anonymat
    -Personalité déplaisante
    -Public
    =Un fils de.. de troll

    J'aime

  40. the Ubbergeek permalink
    13 novembre 2011 18 h 17 min

    C’est ce que je dit pas mal.

    J'aime

  41. 14 novembre 2011 18 h 29 min

    Un article intéressant dans La Presse d’aujoud’hui qui touche le sujet du billet de biais…

    http://www.cyberpresse.ca/arts/medias/201111/14/01-4467568-machos-les-magazines-pour-hommes.php

    «Numéro après numéro, le discours est antiféministe et hargneux et reprend des idées du discours masculiniste, toujours selon l’auteure.»

    Cela contribue à entrenir la misogynie de ces messieurs…

    J'aime

  42. 14 novembre 2011 19 h 04 min

    Et dans les revues pour femmes, on apprend à se faire aimer par des gars qui ont cette mentalité!

    C’est beau!

    J'aime

  43. 14 novembre 2011 19 h 14 min

    À chaque torchon sa … me disait ma mère!

    Malheureusement, ce n’est pas totalement faux…

    J'aime

  44. 14 novembre 2011 20 h 54 min

    Quelqu’un a déjà dit au sujet des magazines pour femmes:
    « Comment peut-on accorder de la crédibilité a des magazines parlant de régime amaigrissant tout en donnant des recettes de gâteaux! »

    J'aime

  45. 14 novembre 2011 22 h 11 min

    Tiens, un suivi à la chronique de Marie-Claude Lortie sur son blogue. Encourageant, quand même…

    http://blogues.cyberpresse.ca/lortie/2011/11/11/merci-2/

    J'aime

  46. 20 novembre 2011 2 h 14 min

    Je ne compte plus les fois où on a dit que Françoise David est lesbienne parce qu’elle est féministe et ne se maquille pas.

    P.S. Ça fait au moins 25 ans que je ne me ma maquille plus sauf quand ça ME tente à MOI. Ce qui est rare…

    J'aime

  47. 20 novembre 2011 11 h 36 min

    Tiens, voilà une de mes pires expériences de misogynie éprouvée sur les blogues

    http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2009/11/06/pour-la-baisse-des-inscriptions-universitaires-en-science/

    Qu’ils aillent se faire foutre, ces scientifiqueux rigoristes à la con! Et après ça, ne me demandez pas pourquoi je suis beaucoup plus attiré par les dames intellectuelles non-scientifiques. Les femmes-robots sans conscience, j’en ai marre! Ça ne vaut pas tellement plus qu’une poubelle à sperme! Ferme ta gueule, ouvre ta bouche, pis suce tabarnac! Sinon, je vais aller voir ailleurs, car il n’y aucun intérêt à discuter avec vous, sauf pour pouvoir baiser ensuite!

    J’ai réagi parce qu’en tant que mathématicienne ça m’a interpellée en maudit!

    C’est moi qui a fait rire de moi, évidemment!

    Ça me suit encore, y’a ce ptit pourceau de JLP qui affiche ce moment de misogynie partout où il passe avec grande fierté, et c’est encore moi qui se fait blaster…

    Des porcs!

    http://crioux.wordpress.com/2011/11/11/greve-et-manifestation-etudiante/#comment-9897

    J'aime

  48. 20 novembre 2011 12 h 02 min

    Ouais, c’est probablement le pire cas que j’ai vu, moi aussi.

    J'aime

  49. 20 novembre 2011 14 h 01 min

    Le pourceau auquel Koval fait allusion ajoute la cerise sur le sundae: « Prouve moi misogyne » lance-t-il à Koval; comme disaient mes ancêtres du temps de César, res ipsa loquitur. En chinois: self explanatory!!!

    Et ensuite, il met 20 cm de crème fouettée drette su’a cerise (la cerise du sundae, bien sûr!!!), en affichant sa fierté d’être féministe (!!!) et sa non moins grande fierté de savoir distinguer les vraies féministes de ces maudites fémi-fascistes à marde qu’il ne rate jamais une occasion de planter (au sens sans sexe).

    Bravo pour ce remarquable sens de la démesure!!!

    J'aime

  50. 20 novembre 2011 14 h 16 min

    JLP a trouvé les propos de Gendron tellement savoureux qu’il les a resservi à la seule femme qui a daigné atterrir sur son blogue…

    http://lequebecdedemain.blogspot.com/2010/10/un-feministe-en-colere.html?showComment=1288209001625#c9139838514198618552

    Quel malade!

    J'aime

  51. 20 novembre 2011 21 h 40 min

    J’ai des niouzes pour vous mes amis: se plaindre, ça ne donne ab-so-lu-ment rien.

    Je me suis plainte en faisant référence à la plainte de papitibi. Zilch. Nada. Niente. Nothing. Rien pantoute.

    Dans la Presse cet été 2 mois on a parlé d’un gars qui n’avait pas toutes ses billes qui envoyait des menaces de mort à un prof d’université AMÉRICAIN depuis près de (attachez vos tuques) VINGT ANS. http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201108/10/01-4425039-menaces-de-mort-sur-internet-mourez-athees-mourez.php

    http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201108/12/01-4425345-menaces-de-mort-sur-internet-on-est-dans-une-zone-grise.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_4425039_article_POS2

    http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201108/17/01-4426721-menaces-sur-internet-mabus-arrete.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_4425039_article_POS3

    Alors imaginez quand il n’y a pas de menaces de mort explicites.

    Le SPVM est venu le chercher parce que quelqu’un a parti une pétition! Les différents services de police se renvoyaient la balle. Je les ai vus faire. Où le crime a-t-il été commis? C’est ça qui décide qui a juridiction. Comme disait un prof de droit de l’U de M., le droit d’internet est dans l’enfance!

    Le problème aussi c’est que certains haineux n’ont pas de troubles mentaux facilement diagnostiquables mais plutôt des troubles de la personnalité. Ou ce sont des fanatiques «sains d’esprit» qui font systématiquement des recherches sur leur nom ou leurs pseudos ou le nom d’un pays qu’ils défendent au-delà de toute logique!

    J'aime

  52. the Ubbergeek permalink
    25 novembre 2011 23 h 47 min

    Je me rappelle. En tant que nerd, j’ai eu honte.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :