Skip to content

Jeanne express – la fin de l’occupation

26 novembre 2011

Comme plusieurs, je suis surpris que le démantèlement des sites Occupy se soit fait de façon orchestrée. Certains disent que la destruction est arrivée de l’intérieur et qu’elle aurait été soigneusement planifiée.  Une autre théorie du complot qui vaut quand même la peine d’être considérée. Là-dessus, lire le très controversé Michel Chossudovsky. Si le monsieur dit vrai, ne serait-ce que partiellement, on peut dire que George Orwell s’est probablement retourné dans sa tombe.

Je rejoins cependant le jeune médecin-psychiatre Éric Chiasson dans son indignation, sa colère (douce) et sa tristesse. Je vous invite fortement à lire le billet qu’il a publié sur le site Rue Frontenac, site que je croyais décédé…

Pour la suite des choses, c’est-à-dire le combat contre la fraude, la spéculation, la prise de possession de nos institutions publiques par les requins du libre-marché, etc…  je crois toujours qu’il faut appuyer les mouvements permanents tout en soutenant les causes spontanées.  Nul besoin ici de vous expliquer ce que je veux dire, mon jupon dépasse !

Cependant, tout semble indiquer que les chambres de commerce, appuyées par les médias et firmes de sondages, sont en train de préparer le terrain pour François Legault et ses têtes à CAQ. Si c’est le résultat qui nous attend, je peux vous dire que j’investirai mes énergies ailleurs que sur la scène politique provinciale.

Comme le suggérait Gil Courtemanche, on pourrait commencer par prendre le contrôle de nos villes. C’est plus facile…

Publicités
62 commentaires leave one →
  1. the Ubbergeek permalink
    26 novembre 2011 16 h 51 min

    Je l’ai dit sur Pour que demain soit.

    Ca ne résultera pas en de grands changements.

    On m’a traité d’éteignoir, comme d’hab, trop cynique.

    Encore une fois, mon cynisme avait eu un point.

    J'aime

  2. the Ubbergeek permalink
    26 novembre 2011 17 h 01 min

    Et puis, attention au conspirationisme – des fois, c’est juste l’humain et sa médriocrité, impotance, incompétence, ambivalence plutrôt que des cabales et complots…

    J'aime

  3. 26 novembre 2011 17 h 22 min

    Ubbergeek,

    Ce qui est intéressant avec le mouvement Occupy / Occupons est qu’il a contribué à lancer le débat sur la place publique. Je l’ai remarqué au boulot, des gens qui normalement ne s’intéressent guère à la chose politique se sont mis à s’y intéresser, à en parler, à participer aux discussions. On peut le sentir, les gens sont préoccupés. Confortablement engourdis mais préoccupés. Mais je crois plutôt que les citoyens doivent participer beaucoup plus activement, en jouant le jeu sur la scène électorale. Pas en votant mais en participant activement aux activités du parti politique qui les rejoint le plus.

    Pour ce qui est de Michel Chaussure-de-Ski, ne t’en fait pas, je le prend avec des pincettes. Mais son billet est bien documenté et soulève des questions intéressantes. Surtout lorsqu’on connait un peu la portée des services secrets américains.

    J'aime

  4. the Ubbergeek permalink
    26 novembre 2011 17 h 25 min

    Bah, la *droite* – ou une autre droite ‘rebelle’ va surement être boostée. Les occidentaux sont trops comfortable avec les trucs qu’ils ont eu. On sait tous que si Charest est pas réélus par example, le CAQ le pourrait bien, ou un retour même de l’ADQ. De Charybde en Scylla.

    La désinformation n’a pas toujours juste un coté, attention…

    J'aime

  5. 26 novembre 2011 17 h 42 min

    Enfin, un billet de Luto! 🙂

    «je crois toujours qu’il faut appuyer les mouvements permanents tout en soutenant les causes spontanées»

    C’est le plus important!

    «Si c’est le résultat qui nous attend, je peux vous dire que j’investirai mes énergies ailleurs que sur la scène politique provinciale.»

    Je pense au contraire que cela montrerait qu’il ne faut surtout pas lâcher!

    «Mais son billet est bien documenté et soulève des questions intéressantes.»

    Pour Chossudovsky, je dois avouer que j’ai lâché la lecture après quelques lignes… Je ne suis vraiment pas capable! Bien sûr qu’il est «bien documenté», c’est le principe! Meyssan et Marginéan le sont aussi! Mais quelle documentation!

    L’article où mène l’autre lien que tu as mis me semble plus intéressant. Bon, j’ai trouvé son bout sur la responsabilité des générations précédentes irritant (et inutile), mais pour le reste, c’est intéressant.

    Contrairement à the Ubbergeek, dit «l’éteignoir» ( 😉 ), je suis comme toi, je trouve que ces actions ont permis de sensibiliser beaucoup de monde à l’augmentation des inégalités. Ils n’agissent peut-être pas, mais seraient peut-être plus sympathiques maintenant à des politiques de redistribution. Je ne me fais pas d’idées là-dessus, les gens sont malheureusement plus indignés par les petites magouilles (lire corruption) que par celles qui sont systémiques et d’une ampleur planétaire, mais c’est un pas dans la direction que je souhaite.

    J'aime

  6. 26 novembre 2011 18 h 12 min

    Pareil pour moi au sujet de Chaussures-De-Sky, je ne le trust pas du tout. Pourtant j’avais lu son bonquin « La mondialisation de la pauvreté » qui m’avait paru assez juste, j’ignore ce qui s’est passé dans sa tête depuis mais il a perdu entièrement ma confiance.

    Pour le papier du jeune psychiatre, j’ai trouvé son interprétation couci-couça, moi je ne vois pas dans ça un truc intergénérationnel, ce mouvement n’appartient pas qu’aux jeunes.

    Parlons-en des jeunes, pour un alter-mondialiste jeune, il existe un Relquiste jeune. Pour un jeune contre la hausse des frais de scolarité, y’en a un pour, et ce, même chez les universitaires…

    Alors le psychiatre glorifie un peu trop sa gang sans discernement, je n’ai pas vraiment aimé son papier sauf pour le bout où il se plaint des médias, il a bien raison. Comme tu dis, nos journaux semblent bien nous vendre du L’égo ces temps-ci!

    Bien certainement que j’appuyais le mouvement d’Occupons-partout, ce fut une réussite malgré tout, ça a fait parlé bien du monde, c’est ce qui est important!

    J'aime

  7. the Ubbergeek permalink
    26 novembre 2011 19 h 08 min

    En effet,. y’a des jeunnesses de droite, des futurs yuppies et cie… Come la CONTRE-Manifestation POUR la hausse des frais de scolarité.

    Et puis, dans les rebelles et indignées, y’avait aussi de la droite; des teabbagers side guys par example aux USA, des types genre FN anti-immigrants et anti-mondialisation (ca semble bizarre, mais il y a une droite nationaliste et anti-mondialisation, des fois même anti-capitaliste itou)….

    Et maintenant, une Légion Indépendantiste à Montréal. Ca sonne, disons…

    Victoire pyrrhique au mieux. Dans les 99%, il y a des BIEN des pro-1%. ‘Collabos’ des fois même.

    J'aime

  8. 26 novembre 2011 20 h 05 min

    @ «the Ubbergeek

    «des teabbagers side guys par example aux USA»

    J’ai en effet vu une pancarte «Ron Paul for president», mais seulement le premier jour. Par contre, est-il resté?

    Mais, peu importe. Si on est d’accord sur l’indécence des 1 %, c’est déjà ça.

    J'aime

  9. 26 novembre 2011 20 h 15 min

    Faut bien comprendre que « Occupons » c’était un mouvement de gauchistes malgré les exceptions!

    J'aime

  10. 26 novembre 2011 20 h 21 min

    En plus, il ne devait pas y avoir beaucoup de ni ni! 😉

    J'aime

  11. 26 novembre 2011 20 h 35 min

    En effet, les ni ni ne dorment pas dehors mais ils se nourrissent des mouvements extrêmes….

    Ils sont au dessus de la mêlée eux, ils aiment tout le monde, sont pondérés en tout, charmants,rationnels, matures, responsables, conséquents, de vrais ptits parfaits! Ceux dont je me méfie le plus!

    J'aime

  12. 26 novembre 2011 20 h 54 min

    Mais pourquoi parler du mouvement «Occupons» au passé? Certes, il y a eu démantèlement de plusieurs campements, mais cette volonté de poursuivre (ou de passer à) l’action est toujours vive. Les campements furent une première étape, étape où l’indignation et le rassemblement des indigné·es étaient les raisons d’être du mouvement. Je ne sais pas encore ce que sera la seconde étape: Une transformation en mouvement politique (Tea Party de gauche) peut-être? Ou un accaparement augmenté de l’espace publique? De multiples actions spontanées «style Anonymous» pour confronter un système dépassé? Pourquoi pas un regroupement politique partisan global, un peu comme les Verts, présents dans plusieurs pays et ayant une charte commune?

    Donc, pour la suite des choses, oui appuyer les mouvements permanents, les causes ponctuelles, donner à Avaaz, voter pour un tel solidaire (ou autre selon votre senti), «walk the walk and talk the talk», mais pourquoi ne pas rejoindre le mouvement global Occupons?

    Sylvain Bérubé, Sherbrooke

    J'aime

  13. the Ubbergeek permalink
    26 novembre 2011 20 h 57 min

    Vous auriez été ok avec une récupération par les liber’tards’iens?

    J'aime

  14. 26 novembre 2011 21 h 06 min

    @ the Ubbergeek

    «Vous auriez été ok avec une récupération par les liber’tards’iens?»

    De quoi parlez-vous? Toujours aussi obscur, sauf quand vous vous vantez sur tous les blogues de votre claivoyance cynique!

    @ Sylvain Bérubé

    «pourquoi parler du mouvement «Occupons» au passé?»

    Tout à fait d’accord avec vous. Comme je l’ai écrit d’ailleurs à la troisième occurence du commentaire de the Ubbergeek, «rarement une petit groupe d’inconnus n’a permis une telle réflexion. Et qui dit que c’est fini?».

    Il s’agit d’un mouvement international qui ne s’étouffera pas en raison de la répression. Attendons entre autres de voir la suite en Europe… et ailleurs!

    J'aime

  15. the Ubbergeek permalink
    26 novembre 2011 21 h 09 min

    C’était une réponse à votre poste, et il était clair que je vous demandais si vous auriez été content si les indignés et cie auraient été ‘co-opté’ par des droitistes genre libertariens.

    C’est quand même passé, surtout pour les médias.

    J'aime

  16. 26 novembre 2011 21 h 25 min

    J’espère bien moi aussi qu’ « Occupons » est le début de quelque chose de plus grand, c’est bien possible!

    J’en ai parlé au passé, ben plutôt à l’imparfait!

    J'aime

  17. 26 novembre 2011 21 h 40 min

    Tiens, le mouvement Avaaz dont Sylvain Bérubé parle, je ne connaissais pas!

    http://www.avaaz.org/fr/media.php

    J'aime

  18. 26 novembre 2011 21 h 47 min

    the Ubbergeek

    «C’était une réponse à votre poste, et il était clair que je vous demandais si vous auriez été content si les indignés et cie auraient été ‘co-opté’ par des droitistes genre libertariens.»

    Et vous connaissez la réponse, alors pourquoi la poser si ce n’est encore pour provoquer? Que cherchez-vous? Êtes-vous frustré parce qu’on ne reconnaît pas votre grand génie de vous féliciter d’un revers (et encore, ça reste à voir) de personnes qui cherchent à changer quelque chose? Votre objectif est-il ne nous dire que nous militons pour rien?

    Pour revenir à votre question, je peux reconnaître qu’une sur nos mille positions se rejoint sans vouloir m’associer à eux! Oui, les libertariens s’opposent aussi aux financiers! Pas pour les mêmes raisons, mais ce n’est pas anormal que quelques-uns d’entre eux se soient joint à ce mouvement. Mais combien y en avait-il? C’est quoi le problème? Ça vous amuse de vouloir persifler sur un des seuls mouvements internationaux des dernières années! Si j’étais Chossudovsky, je vous soupçonnerais d’être un agent de la CIA! 😉

    J'aime

  19. 26 novembre 2011 21 h 59 min

    @ Koval

    «Tiens, le mouvement Avaaz dont Sylvain Bérubé parle, je ne connaissais pas!»

    Je connais. Je reçois beaucoup de courriels d’eux. J’ai dû déjà donner ou signer une pétition (ou des pétitions!), je ne me souviens plus.

    J'aime

  20. 26 novembre 2011 23 h 40 min

    the Ubbergeek lien permanent
    26 novembre 2011 20:57

    Vous auriez été ok avec une récupération par les liber’tards’iens?
    ———————————————

    Pourquoi absolument une récupération et non pas une participation ?

    Si tous le monde rame du même bord, je ne vois pas le problème.

    J'aime

  21. 27 novembre 2011 1 h 09 min

    @ ManiHack

    Bienvenue ici!

    «Si tous le monde rame du même bord, je ne vois pas le problème.»

    Pour les points où nous nous rejoignons, ça me va aussi, même s’ils sont peu nombreux!

    J'aime

  22. 27 novembre 2011 6 h 46 min

    @Luto
    « Je vous invite fortement à lire le billet qu’il a publié sur le site Rue Frontenac, site que je croyais décédé… »

    Heu… RueFrontenac a été racheté par un dénommé Boisvert. Le lien qui précède en explique les circonstances.

    Par contre, les lock-outés du JdeM ont mis leurs archives sur un site qui s’appelle EX-Rue.Frontenac.com.

    Mais rien de neuf. Que des archives de l’aventure des lock-outés. Voir sur le blogue de Patrick Lagacé, ce texte paru en octobre: Rue Frontenac version 2.0, c’est d’la m…

    J'aime

  23. 27 novembre 2011 9 h 14 min

    @Darwin,

    Bof, pas vraiment un billet. Extraits d’un courriel que j’ai envoyé à quelques amis suite au démantèlement du site de Montréal.

    Celui de Chaussure-de-Ski est intéressant – même s’il fait dans le conspirationnisme – surtout pour ce qui est relié aux soulèvements dans les pays arabes. On sait très bien que les américains sont capables d’infiltrer les groupes politiques, ne serait-ce que pour être informés et, parfois, influencer le cours des choses. Ça s’est vu en Amérique latine dans le passé.

    Et je ne dis pas que les évènements associés au mouvement d’occupation ne sont pas pertinents, au contraire! Je dis simplement que les vrais changements doivent obligatoirement passer par une prise du pouvoir ou, du moins, par une influence plus importante. À mon avis, seule une participation active dans les institutions politiques (parlements) nous permettront de partager le pouvoir avec l’establishment qui lui, contrôle les ficelles…

    @koval,

    J’ai relu l’article du docteur Chiasson et, tu as raison, il généralise beaucoup trop. De là à savoir s’il y a autant de jeunes attirés par les idées de droite, je n’en suis pas certain. Je serais porté à croire que la génération des 18-35 ans n’est peut-être pas intéressée par la politique traditionnelle (municipal, provincial, fédéral) mais elle s’implique beaucoup du côté de l’altermondialisme. Du moins, c’est l’impression que j’ai.

    Celui qui a lancé l’idée de lancer le mouvement d’occupation au Canada, Kalle Lasn (cofondateur du magazine vancouvérois Adbusters), est déçu de la tournure des évènements. Entres autres, il accuse la gauche radicale d’avoir donné mauvaise réputation au mouvement. Tiens, ça me rappelle quelque chose… 😉

    @Sylvain,

    On s’entend… Tout en appuyant des causes spécifiques (réforme du mode de scrutin, hausse des frais de scolarité, luttes environnementales, protection des services publics, etc.) il faut – à mon avis, s’investir à fond afin de faire élire plus de députés « de gauche ». Au Québec, pour l’instant, ça veut dire appuyer Québec solidaire, chacun à sa façon.

    Comment expliques-tu que la crise au PQ ne profite pas à Qs ? Pourquoi Curzi, Lapointe, Aussant, Beaudoin, Dubuc, etc, ne sont pas attirés par ce nouveau parti politique? Personnellement, je crois avoir une partie de la réponse.

    @Ubbergeek,

    Les vrais libertariens, on peut les compter sur les doigts d’une main. La plupart sont des pseudo-libertariens qui ne cherchent qu’à payer moins d’impôt et qui ont l’impression que la privatisation des soins de santé coûterait moins cher et entraînerait la disparition des files d’attente. Ce sont des utopistes qui ne sont pas capables de vous expliquer comment leurs idées seraient appliqués. Des constats à la tonne mais pas grand chose de concret. Et cette passion débridée envers la Banque Fédérale américaine, l’étalon-or et les économistes du 19ème siècle…

    @man1hack,

    Je rejoins les 9 libertariens québécois sur deux points: les gouvernements de droite sont plus étatistes que ceux de gauche et la corruption est omniprésente dans la société. Et le mouvement Tea Party comptait des citoyens honnêtes lors du lancement de ses activités. Mais trop de groupuscules radicaux ont court-circuité l’idée de départ. N’avaient-ils pas un peu raison lorsqu’ils disaient qu’Obama ne représentait pas le changement que les démocrates espéraient ?

    @papitibi,

    Merci pour la précision… j’ai manqué ça !

    J'aime

  24. 27 novembre 2011 10 h 49 min

    @ Lutopium

    «surtout pour ce qui est relié aux soulèvements dans les pays arabes»

    J’ai plutôt l’impression que les États-Unis ont été pris les culottes baissées face à ces soulèvements. Son allié de toujours (Israël) qui appuyait Moubarak, c’était gênant… C’est sûr qu’ils ont tenté de profiter de la situation, opportunistes comme ils le sont toujours. Mais qu’ils soient à l’origine des mouvements, je n’y crois pas une seconde! Ces mouvements résultent d’une chaîne d’événements et d’un contexte impossibles à prévoir ou à manipuler.

    «elle s’implique beaucoup du côté de l’altermondialisme»

    Certains oui. Mais, j’ai plutôt l’impression que c’est comme avec toutes les générations, une minorité conscientisée et la majorité qui préfère écouter Occupation double (ou Jennesse d’aujourd’hui, il y a 45 ans…) et parler du dernier gadget électronique. Note que ce n’est pas par cynisme que je dis ça, cette minorité peut avoir un impact d’entraînement important.

    «Comment expliques-tu que la crise au PQ ne profite pas à Qs ?»

    Je crois que c’est à la fois l’Image très à gauche de QS et les doutes semés par ses adversaires sur sa conviction indépendantiste. C’est particulièrement flagrant avec le parti de Aussant qui compte plusieurs propositions très semblables à celles de QS.

    «Et cette passion débridée envers la Banque Fédérale américaine, l’étalon-or et les économistes du 19ème siècle…»

    Exact. Par contre, quand je vois qu’un ex homme en colère appuie aussi l’étaton-or, je me pince… Certains se croient des experts en théorie monétaire parce qu’ils ont vu une vidéo démagogique sur le net…

    @ Papitibi

    Oui, merci du rappel, mais je me souvenais de cet épisode. J’avais trouvé étrange que le docteur mette Rue Frontenac sur le même pied que le Devoir!

    J'aime

  25. 27 novembre 2011 16 h 26 min

    Comme on disait, le mouvement d’occupation fait jaser. Même du côté de l’establishment. Bluff ou intérêt authentique ?

    Dix solutions du Québec Inc. pour changer Wall Street :
    http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/international/201111/25/01-4471698-dix-solutions-du-quebec-inc-pour-changer-wall-street.php

    J'aime

  26. the Ubbergeek permalink
    27 novembre 2011 17 h 09 min

    Je suis de centre. Si je conspuerais une alternative communiste, je veus bien voir la social-démocracie à la QS.

    Mais faut être froidement réaliste. La vérité, c’est pas 1% VS 99, mais 1% + alliés idéologiques ou apathiques et indirectement aidants VS the awakened of the 99%.

    J'aime

  27. 27 novembre 2011 17 h 21 min

    @ the Ubbergeek

    «Mais faut être froidement réaliste.»

    Et je ne le serais pas? Je n’ai jamais pensé que les indignés parviendraient à changer le système. J’ai pensé sepuis le début qu’ils contribueraient à sensibiliser bien des gens aux conséquences du néolibéralisme. Et, ils l’ont fait et continueront de le faire.

    «le réveil des 99 %»

    Ils contribuent aussi à réveiller des gens. Cela peut vous décevoir, mais tout dépend de nos attentes au départ. De mon côté, ils les ont même surpassées.

    J'aime

  28. 27 novembre 2011 17 h 31 min

    Au début du mouvement, j’étais plutôt sympathique à la cause: manifester pacifiquement pour signifier à l’humanité qu’il y a autre chose que le gros fric dans la vie ça avait quelque chose d’intéressant. Ils ont manifestement réussi à attirer l’attention et la désobéissance civile n,est jamais vaine.

    Sauf que le squattage semble avoir vite viré en party de dope pis de bouesson pour punk anarchistes… Une caricature de contestation, le démantèlement m’apparaît comme une bonne chose finalement! Je ne devrais pas dire ça ici, mais bon c’est que je pense! 😐

    J'aime

  29. 27 novembre 2011 18 h 29 min

    Voici mon opinion là-dessus: http://pourquedemainsoit.wordpress.com/2011/11/27/le-premier-jalon/

    J'aime

  30. 27 novembre 2011 19 h 59 min

    @ Sombre

    «Sauf que le squattage semble avoir vite viré en party de dope pis de bouesson pour punk anarchistes…»

    Quelles sont tes sources pour affirmer ça ? Tu y es allé souvent?

    J'aime

  31. 27 novembre 2011 20 h 34 min

    Sombre

    On sait que les SDF ont trouvé un ptit paradis au Square Victoria…ça a bien certainement dérangé…

    J'aime

  32. 27 novembre 2011 22 h 17 min

    Sombre a peut-être lu ceci!

    http://fr.canoe.ca/infos/regional/montreal/archives/2011/11/20111126-072500.html

    J'aime

  33. 28 novembre 2011 5 h 33 min

    «Sombre a peut-être lu ceci!»

    Excellente hypothèse!

    J'aime

  34. 28 novembre 2011 8 h 04 min

    🙂

    J'aime

  35. 28 novembre 2011 10 h 26 min

    😳

    J'aime

  36. 28 novembre 2011 11 h 04 min

    Un billet qui porte à réfléchir. D’un type que je n’apprécie normalement pas…

    http://descoteaux.argent.canoe.ca/general/les-cochons-et-les-indignes/

    J'aime

  37. 28 novembre 2011 18 h 51 min

    « Peu importe les grands désirs de changement, l’histoire tend à se répéter. On a tous scandé « à bas le système » un jour ou l’autre. »

    Non, moi je n’ai jamais scandé ça! Lui Descoteaux certainement!

    Il n’a rien compris à Orwell qui dénonçait le totalitarisme, c’est assez honteux!

    Orwell au moins savait ce que c’est qu’était le totalitarisme pour l’avoir vécu! La parodie de Descoteaux m’écoeure!

    J'aime

  38. 28 novembre 2011 19 h 11 min

    As-tu vu le reportage qui a été diffusé à l’émission de Jon Stewart ?

    Au contraire, je trouve que la réflexion est intéressante. Oui, Orwell dénonçait le totalitarisme. Mais il dénonçait également les militants des partis socialistes qui se présentaient comme des purs et des altruistes, jusqu’au jour… Militants qu’il a très bien connu.

    J'aime

  39. 28 novembre 2011 19 h 23 min

    Non, je n’ai pas vu ce reportage.

    Pour revenir à Orwell, il était un gauchiste mais bien sûr, assez critique, on comprend son extrême prudence car il a vécu le totalitarisme.

    Les hommes tendent à organiser la pouvoir, c’est dans la nature sociale de l’homme, son statut grégaire oblige…mais relativiser avec la ferme et la animaux, ben là, c’est d’un cynisme assez impressionnant, je n’en suis pas!

    J'aime

  40. the Ubbergeek permalink
    29 novembre 2011 1 h 21 min

    Et Master of Spin Duhaime a rien compris, ne vois rien, et veut réécrire les choses.

    Enjoy reading (or not);

    http://lejournaldequebec.canoe.ca/journaldequebec/chroniques/ericduhaime/archives/2011/11/20111128-103219.html

    J'aime

  41. 29 novembre 2011 7 h 02 min

    «Le cri des indignés résonne encore au-dessus des campements désertés.»
    «Les inégalités sociales sont bel et bien mortelles.»

    Inégalités sociales – Mortelles injustices
    http://www.ledevoir.com/societe/sante/337144/inegalites-sociales-mortelles-injustices

    J'aime

  42. 29 novembre 2011 18 h 18 min

    «Au rythme où vont nos politiques, il faudra cent ans pour réduire ces écarts malsains. «

    Pas si QS prend le pouvoir! Malheureusement, c’est peut-être le temps qu’il faudra avant qu’il le prenne.

    «il serait peut-être utile de penser offrir aussi espace et temps d’antenne pour mieux raconter le quotidien des plus démunis.«

    Ouais, ça serait bien plus intéressant et utile que de nous imposer Legault à tous les jours.

    Très bon article Darwin. Merci!

    J'aime

  43. 29 novembre 2011 18 h 55 min

    J’ai lu un texte super intéressant de Joseph E. Stiglitz sur les indignés. Extrait :

    «Les manifestants ont été critiqués pour leur absence de propositions. Mais là n’est pas la question des mouvements protestataires. Ils sont l’expression d’une frustration à l’égard du processus électoral. Ils constituent une alarme.»

    À lire!

    La mondialisation de la protestation
    http://www.project-syndicate.org/commentary/stiglitz144/French

    Ou (c’est là que j’en ai pris connaissance) :

    http://www.oikosblogue.coop/?p=9710

    J'aime

  44. 29 novembre 2011 18 h 56 min

    @ Yves

    «Pas si QS prend le pouvoir! Malheureusement, c’est peut-être le temps qu’il faudra avant qu’il le prenne.»

    Soyons un peu plus optimiste… 50 ans, ça te va? 😉

    J'aime

  45. 29 novembre 2011 19 h 23 min

    Pourquoi pas 8 ans me semble que cela serait mieux. 😉 Je me dis que si Lepogo rentre aux prochaines élections, le peuple va tellement être découragé que pour les prochaines il va regarder du coté de QS. Donc, dans 8 ans QS est au pouvoir. 😉

    L’article de Joseph E. Stiglitz, vraiment bon. Je l’ai partagé avec mes nombreux amies sur Facebook. 😉 Cela fait du bien au moral de lire de tel article.

    J'aime

  46. 29 novembre 2011 19 h 56 min

    @ Yves

    «Je me dis que si Lepogo rentre aux prochaines élections, le peuple va tellement être découragé que pour les prochaines il va regarder du coté de QS.»

    Je dois avouer que cette pensée m’a déjà passé par la tête. Mais, j’ai toujours hésité à vouloir le pire en espérant le mieux…

    «Je l’ai partagé avec mes nombreux amies sur Facebook»

    Oui j’ai vu!

    Stiglitz est vraiment bon. J’ai lu deux de ses livres et n’ai pas été déçu. J’ai d’ailleurs écrit un billet sur le dernier que j’ai lu.

    J'aime

  47. 29 novembre 2011 21 h 24 min

    « Mais, j’ai toujours hésité à vouloir le pire en espérant le mieux…«

    Nous autres on ne veux pas le pire, c’est les autres qui vont le choisir pour nous.

    J'aime

  48. 29 novembre 2011 21 h 47 min

    @ Yves

    «Nous autres on ne veux pas le pire, c’est les autres qui vont le choisir pour nous.»

    Je sais bien. Si ça arrive, on essayera d’en profiter. Mais, j’espère quand même que cela n’arrivera pas. Quoique, je ne serais pas plus heureux si Charest restait, et pas vraiment plus si c’était le PQ!

    J'aime

  49. 29 novembre 2011 21 h 59 min

    On est cuit comme des rats!

    J'aime

  50. Haddock permalink
    1 décembre 2011 16 h 27 min

    Koval monte sur ses grands cheveux dans la soupe et n’a pas vraiment compris une chose fondamentale chez Orwell : ce sont des humains qui construisent les totalitarismes, qui en sont complices. Koval dit que Orwell dénonçait le totalitarisme. Certes. Mais pas seulement comme une abstraction qui s’imposerait d’elle-même aux gens de bonne volonté. Au contraire, en bon pédagogue, Orwell a cherché à montrer quels sont les mécanismes qui y conduisent pour que l’on sache les reconnaître dans nos propres sociétés.
     
    Franchement, je ne comprends pas ses griefs à l’encontre de ce Descôteaux. Le type ne détourne pas les propos d’Orwell, au contraire. Son parallèle mérite réflexion.

    En outre, Orwell n’a pas connu, dans sa chair, le totalitarisme, comme le prétend Koval. Il n’a pas mis le pied en Union Soviétique. De là à dire que la parodie de Descôteaux l’écœure… Est-ce que Koval ne réalise pas que c’est justement Orwell qui établit une parodie dans la Ferme des animaux. Pas Descôteaux. Au fond, ici on tire sur le messager, en refusant de voir et de croire que cette fable puisse aussi s’appliquer aux indignés du parc Zuccotti. C’est vrai que les gens de gauches sont tellement vertueux que tout cela est impensable!

    Sans vouloir prendre la défense de ce Descôteaux, il faut tout de même se garder de faire preuve de sectarisme militant. C’est du Bush à rebours : vous êtes pour mes idées, ou alors vous êtes contre. Descôteaux écrit dans une revue associée à la droite? Alors, il m’écœure.
     
    Avouons que c’est faible comme argumentaire.

    Et pour revenir à Orwell, ce qui le distingue des gens de son époque, c’est d’avoir vu, avant tous les autres, la dérive totalitaire du modèle soviétique, pourtant encensé par les intellectuels d’Europe occidentale, avec Sartre à l’avant-garde. On lui en veut, encore aujourd’hui, d’avoir détruit nos dernières illusions. Le socialisme soviétique, issu des grands idéaux communistes, condamné au totalitarisme. Voyons donc. Ce n’est pas possible. Le socialisme ne peut pas être pire que le capitalisme, bordel de Marx!

    Je me souviens encore d’Yves Montand, un homme de gauche, lui aussi, dans sa jeunesse, et qui confiait avoir défendu aveuglément Staline puis Kroutchev, au nom de l’idée, sans connaître la réalité, ou même, refusant de la reconnaître. Jusqu’au jour où il a réalisé son erreur, lors du Printemps de Prague, en 1968. Il en parlait, les larmes aux yeux, tant il se trouvait pitoyable d’une telle bêtise. Et surtout, se sentant coupable d’avoir participé à la couverture de cet immense mensonge.

    Orwell s’est bien sûr imposé dans l’imaginaire collectif, mais je crois que la plupart des gens y trouvent ce qu’ils y cherchent, sans plus. Autrement dit, peu nombreux sont qui réalisent la portée véritable de son analyse. On l’utilise plutôt quand ça nous arrange. Sinon, on tire sur le messager.

    J'aime

  51. 1 décembre 2011 17 h 50 min

    Koval n’a pas ci, Koval ci, Koval ça ! Gnan Gnan Gnan!

    Bon, j’ai excité sans le vouloir un ptit rocket libertarien!

    Misère!

    Je vais y revenir plus tard…..

    J'aime

  52. 1 décembre 2011 18 h 42 min

    Ben moi ça m’excite quand t’excite les autres. 😉

    J'aime

  53. 1 décembre 2011 20 h 08 min

    @ Haddock

    Vous dites:

    « Koval monte sur ses grands cheveux dans la soupe et n’a pas vraiment compris une chose fondamentale chez Orwell : ce sont des humains qui construisent les totalitarismes, qui en sont complices. »

    Ah oui?!? Pouvez-vous m’expliquer, où dans mon propos, je démontre une telle ignorance?

    Revoilà mes deux assertions concernant Orwell :
    « Il n’a rien compris à Orwell qui dénonçait le totalitarisme, c’est assez honteux! »
    « Orwell au moins savait ce que c’est qu’était le totalitarisme pour l’avoir vécu! La parodie de Descoteaux m’écoeure! »

    Expliquez-moi où je démontre un manque total de jugeote?!? Aurais-je affaire à un Doc Mailloux de bloye?!?! Je suis impressionnée moi par votre grand savoir et par votre grande admiration de Descôteaux ce grand intellectuel …

    http://blogues.cyberpresse.ca/lagace/2011/01/18/david-descoteaux-petite-lecon-de-plagiat/

    Soyez certain que les intellectuels que je respecte ne copient pas.

    Vous dites:

    « Koval dit que Orwell dénonçait le totalitarisme. Certes. Mais pas seulement comme une abstraction qui s’imposerait d’elle-même aux gens de bonne volonté. Au contraire, en bon pédagogue, Orwell a cherché à montrer quels sont les mécanismes qui y conduisent pour que l’on sache les reconnaître dans nos propres sociétés. »

    Merci pour les précisions…..que je connaissais déjà.

    Vous dites:
    « Franchement, je ne comprends pas ses griefs à l’encontre de ce Descôteaux. Le type ne détourne pas les propos d’Orwell, au contraire. Son parallèle mérite réflexion. »

    Descôteaux fait de l’enflure verbale, je suis fatiguée de ça, ce n’est pas très brillant de faire des parallèles entre une manif somme toute assez pacifique et le totalitarisme de gauche, mais j’avoue que ça doit être irrésistible pour un bon libertarien de se laisser aller à ça. À force d’utiliser le mot « totalitarisme » à toutes les sauces, ce mot finit par ne plus rien vouloir dire. Faut ben avoir le cul bénit dans une sociale démocratie pour voir du totalitarisme partout! Cibole!

    Vous dites:

    « En outre, Orwell n’a pas connu, dans sa chair, le totalitarisme, comme le prétend Koval. »

    Ça vous fait si plaisir d’ajouter le mot « chair » dans mon assertion afin de me faire passer pour une ignorante? Mais bon, Orwell a combattu le fascisme en Espagne, il s’est même pris une balle. Alors une balle de facho dans la chair, c’est déjà bien comme début de vécu de totalitarisme. Bref, on pourrait s’amuser longtemps à définir ce que veut dire l’expression subjective « vivre le totalitarisme » mais je n’ai pas ce temps à perdre.

    Vous dites:

    « Il n’a pas mis le pied en Union Soviétique. De là à dire que la parodie de Descôteaux l’écœure… Est-ce que Koval ne réalise pas que c’est justement Orwell qui établit une parodie dans la Ferme des animaux.Pas Descôteaux.  »

    J’ai expliqué plus haut, c’est bien tentant de faire passer ces ptits jeunes pas trop dangereux pour de la graine de communistes totalitaires, mais moi, ces excès me désespèrent, j’y vois une certaine violence. Ce n’est pas bien bien mieux que si je traitais la droite de nazi. Merci de m’avertir que la ferme des animaux n’a pas écrit par votre maître, gros scoop bloyale! Ishhhhh!

    Vous dites:
    « Au fond, ici on tire sur le messager, en refusant de voir et de croire que cette fable puisse aussi s’appliquer aux indignés du parc Zuccotti. C’est vrai que les gens de gauches sont tellement vertueux que tout cela est impensable! »

    C’est grâce à cette boutade sur la gauche que j’ai repéré votre grand esprit de libertarien, je me trompe?

    Vous dites:
    « Sans vouloir prendre la défense de ce Descôteaux, il faut tout de même se garder de faire preuve de sectarisme militant. C’est du Bush à rebours : vous êtes pour mes idées, ou alors vous êtes contre. Descôteaux écrit dans une revue associée à la droite? Alors, il m’écœure. »

    Ben oui, c’est ça, enflure verbale quand tu nous tiens! Je suis de la graine de Bush, vous ne saviez pas? C’est ça, vous avez découvert le pot aux roses, vous êtes doué vous! Lâchez-pas! Vous me mettez dans la bouche des propos, ça, c’est révélateur ce contrôle maladif, ça se soigne j’imagine, mais il ne faut pas compter sur moi. Je n’ai pas écrit que Descôteaux m’écoeurait, le texte de Descôteaux m’écoeure, cela veut dire que, si ce texte était apparu ailleurs et sans nom d’auteur, j’aurais écrit « ce texte m’écoeure », vous comprenez les nuances?!? Mais bon, nous sommes d’accord, Descôteaux ne m’impressionne pas, je ne suis pas plus en amour avec Descôteaux qu’un libertarien peut l’être de Léo-Paul Lauzon, vous m’excuserez n’est-ce pas?

    Vous dites:
    « Avouons que c’est faible comme argumentaire. »

    Disons que 99% de mon argumentaire a été inventé par vous, c’est vrai que c’est faible je trouve moi aussi .

    J’ai lu un peu sur Orwell et j’écrirai un jour un billet sur lui parce que c’est un auteur fascinant, je vous sifflerai et on en causera plus intelligemment une autre fois si cela vous tente!

    J'aime

  54. 1 décembre 2011 21 h 14 min

    Je recopie le commentaire de Philippe chez Descôteaux qui s’indigne comme moi de la récupération d’Orwell, pas de la même façon mais je trouve qu’il a bien raison.

    Philippe dit :
    27 novembre 2011 à 23:09

    George Orwell était un socialiste libertaire qui s’est battu en Espagne contre l’arrivée du fascisme de Franco. Il faisait partie de milices qui cherchaient à s’organiser de manière démocratique. S’il était vivant aujourd’hui, il serait SANS L’OMBRE D’UN DOUTE du côté des indignés.

    Ça prend un sacré culot pour utiliser Orwell pour railler les indignés.

    J'aime

  55. 1 décembre 2011 21 h 44 min

    «pas de la même façon»

    Il y a des éléments semblables!

    J'aime

  56. 2 décembre 2011 7 h 07 min

    Ben moi je m’en fiche de l’objectif visé par Descôteaux. Pour ceux qui suivent un tant soit peu la blogosphère et la parade des droitistes, on sait ce qu’il cherche ce mec. Il fait partie de la grande église de l’IEDM dont la mission est de réduire l’état à sa plus simple expression (tout en suçant ses subventions), de privatiser tous les services gouvernementaux (sauf peut-être la police et l’armée) tout en faisant la promotion de l’individualisme et de la loi du plus fort.

    Ceci étant dit, je crois que le parallèle entre l’organisation (et non l’objectif visé) de ces évènements avec le bouquin d’Orwell demeure intéressant. Ne serait-ce que pour avoir une approche critique envers les structures des groupes de protestation, les syndicats, les partis politiques – qu’ils soient de gauche, de droite ou non-alignés. Par exemple, il est possible que l’ADQ agonise parce qu’elle n’a pas été en mesure de se donner des structures démocratiques…

    Un autre bouquin qui nous fait réfléchir là-dessus: « Et si nous étions paresseux » de Marcel Sévigny. Tout en dénonçant les magouilles de certains entrepreneurs, de la Ville de Montréal et du gouvernement québécois lors du projet de casino à Pointe-St-Charles, Sévigny lance de bonnes réflexions quant au militantisme citoyen. Une remise en question, une autocritique. Essentiel.

    Donc, pas question ici d’endosser les idées de Descôteaux, loin de là. Mais je crois qu’il est important de se questionner sur notre façon de militer et sur notre modèle organisationnel. Pas facile la démocratie participative. Pas facile… Mais c’est beaucoup mieux que le mirage démocratique que nous avons devant nous quotidiennement. C’est ce qui m’accroche au militantisme politique : développer l’intérêt des citoyens et les inviter à participer aux décisions.

    Est-ce qu’une véritable démocratie est possible ? N’est-ce pas là la question que lançait Orwell dans son livre ?

    J'aime

  57. 2 décembre 2011 8 h 17 min

    « N’est-ce pas là la question que lançait Orwell dans son livre ? »

    Je ne crois pas. Selon moi, Orwell est l’auteur qui a le mieux décrit les rouages du totalitarisme, je ne l’ai jamais vu écrire sur autre chose. Il n’a jamais dit que le totalitarisme était inévitable ou que la démocratie n’était pas possible à ma connaissance. Il a lutté et donné pas mal, alors il croyait certainement à une justice et à un équilibre.

    Son oeuvre est une mise en garde contre les régimes excessifs.

    Certainement qu’Orwell a dû se questionner comme nous tous sur ce qu’est une démocratie idéale, mais ce n’est pas là que réside le moteur de sa plume.

    J'aime

  58. 2 décembre 2011 8 h 40 min

    Voilà un anecdote d’Orwell qui nous renseigne un peu…

    « En janvier 1940, pendant la « drôle de guerre », Orwell écrit à son éditeur, Victor Gollancz : « Ce qui me tracasse en ce moment, c’est qu’on ne sait pas très bien si dans des pays comme l’Angleterre les gens ordinaires (the ordinary people) font suffisamment la différence entre démocratie et despotisme pour avoir envie de défendre leurs libertés. […] Les intellectuels qui affirment aujourd’hui que démocratie et fascisme c’est blanc bonnet et bonnet blanc, etc., me dépriment au plus haut point. Mais il se peut qu’au moment de l’épreuve de vérité les gens ordinaires (the common people) s’avèrent être plus intelligents que les gens intelligents (more intelligent than the clever ones). »

    http://revueagone.revues.org/106

    J'aime

  59. Haddock permalink
    2 décembre 2011 8 h 45 min

    Koval

    Le maniement de l’injure ne compense pas l’absence d’argumentaire.Sans me connaître, vous me diffamez. Ou pire, vous insultez la gente canine.Cela dit, je confesse être un libertin. Je me moque ainsi de ceux et celles qui se prennent au sérieux. Et, en tant qu’athée, m’indiffèrent toutes les étiquettes que l’on voudrait bien m’accoler. Je n’adhère à aucun culte; ni dogme, ni idéologie. Je ne prêche que la raison, la réflexion, la compréhension, et l’argumentation. Le reste, c’est de l’écume.

    En terminant, je me permet de vous suggérer le lien vers l’extrait de l’émission « The Daily Show with Jon Stewart » dont il est question dans cette discussion.

    J'aime

  60. 2 décembre 2011 8 h 50 min

    « Sans me connaître, vous me diffamez. »

    Où je vous diffame? Des putains de grosse accusations ça! Êtes-vous Descôteaux?

    Bon bon, et votre ton agressif!?!?

    Ben oui, moi je vais accepter de me faire cabocher en public et tendre l’autre joue parce que je suis devant un grand esprit libertarien!

    On va s’arrêter là, je n’ai plus rien à vous dire, ce fut plate comme échange!

    Jasez avec les autres participants de cette tribune, je ne suis plus disposée à perdre autant de mon temps!

    Adieu!

    J'aime

  61. 2 décembre 2011 18 h 35 min

    Hey hey hey… Ça va faire les gros mots là, si je me décide à mettre de l’ordre par ici, ce ne sera pas beau je vous en passe un papier! 😡 👿

    J'aime

  62. 3 décembre 2011 20 h 07 min

    Parle-moi de ça quand ça obéit de meigne. 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :