Skip to content

Un congrès de Québec solidaire

14 décembre 2011

Incroyable tout ce que j’ai lu en seulement deux jours sur le dernier congrès de Québec solidaire! Une chance que j’y étais, sinon je m’imaginerais que nous avons vraiment adopté n’importe quoi, que nous sommes des traîtres à la langue française et des bolchéviques qui ne savent pas compter. Et j’omets volontairement les insultes les plus directes. Au moins, ce congrès a été couvert par les médias et a fait réagir!

Comme j’imagine que je ne suis pas le seul à avoir lu de telles choses, je me suis dit qu’il serait peut-être bon de présenter les principales résolutions qui ont été adoptées et rejetées, et de les mettre en contexte au besoin

Programme et plateforme

Il faut bien comprendre la différence entre ces résolutions qui font partie du programme et la plateforme que présentera QS à la prochaine élection. Le programme montre les objectifs du parti pour les 15 ou 20 prochaines années. Il n’est donc pas question de penser réaliser toutes ces résolutions en un mandat, même deux ou trois!

Banques

Le congrès a voté la création d’une banque publique ou la nationalisation d’une banque existante.

Personnellement, je favorise la création d’une banque. Dans un prochain billet, je développerai sur le sujet, probablement lundi prochain. Si une coopérative fondée dans des sous-sols d’églises concurrence aujourd’hui les banques privées, je ne vois pas pourquoi une banque d’État ne pourrait pas avoir du succès…

Publicité

Nous avons adopté certains principes sur la publicité, comme de :

  • réglementer son contenu pour éviter le sexisme, la violence et le racisme;
  • réserver des zones libres de publicité;
  • réserver une partie des espaces publicitaires à des projets culturels et artistiques, ou pour des activités sans but lucratif;
  • développer l’information destinée aux consommateurs;
  • développer des programmes d’éducation aux médias et à la consommation;
  • interdire la publicité et la commandite dans les services publics (écoles, hôpitaux etc.).

Bref, rien qui ressemble à du contrôle ou à de la propagande, contrairement à certaines accusations que j’ai lues.

Revenu minimum garanti

Ça, les médias en ont parlé! Il s’agit de combler la différence entre le revenu de tout adulte (18 ans et plus) et un seuil de revenu préétabli.

Ce seuil n’a pas été fixé, mais il pourrait l’être dans la prochaine plateforme. Personnellement, j’aimerais que ce revenu ne fasse pas que combler une différence, mais qu’il diminue graduellement en fonction de l’augmentation du revenu d’emploi. Par exemple, un revenu d’emploi de 10 000 $ pourrait faire diminuer de 5 000 $ la somme reçue dans le cadre de ce revenu, de façon à garder un incitatif au travail. Mais rien n’est précisé à cet égard.

J’ai appuyé cette proposition. Non seulement je la trouve pertinente, mais je craignais beaucoup l’adoption du revenu de citoyenneté (remis à TOUS les citoyens, même aux enfants). Le coût de ce revenu aurait empêché tout développement des services publics et même le maintien des services publics actuels. J’ai développé amplement mes arguments à ce sujet dans deux billets (Revenu de citoyenneté et Revenu de citoyenneté et biens communs). En plus, mon dernier billet explique bien le rôle majeur des services publics dans la lutte à la pauvreté et aux inégalités.

Régime universel de retraite

Ce régime serait disponible à partir de 60 ans. Cette résolution devra être harmonisée d’une certaine façon avec le revenu minimum garanti. Il faut bien comprendre que le revenu minimum garanti n’avait pas été adopté lorsque cette proposition a été rédigée. À suivre pour plus de précision…

Logement

Une résolution prévoit des investissements massifs dans le logement social, qu’il soit public, coopératif ou communautaire. Une autre vise à faciliter l’accès à la propriété.

Éducation

Le congrès a voté pour une école publique, démocratique, laïque et indépendante des influences marchandes dans son enseignement. Avec les multiples incursions à l’école des fondations qui prônent l’enseignement de l’économie classique et de l’entrepreneuriat, il était bon de préciser cet objectif. Dans le même contexte, le congrès a adopté que les programmes des cégeps et universités soient conçus en fonction des besoins de la société et non selon les besoins spécifiques des entreprises privées.

Avec une forte majorité, le congrès a accepté la présence d’écoles privées, mais non subventionnées. Cela m’a surpris. Je m’attendais à ce que plus de congressistes, sinon la majorité, veuille interdire complètement ces écoles. Non subventionnées, elle seraient encore plus réservées seulement aux riches, créant des ghettos encore plus dorés…

La résolution qui a pris le plus de temps à se faire adopter prévoit un réseau public où chaque école peut développer un projet particulier non sélectif. Il y avait sept modèles en discussion! À ma surprise, c’est celui que j’appuyais qui a été adopté…

Une autre résolution vise à améliorer la formation des enseignantEs dans les matières enseignées et à les appuyer davantage au début de leur carrière.

Santé

Les résolutions adoptées sont longues et très techniques, difficiles à résumer. Le plus gros débat a porté sur la généralisation des Groupes de médecine familiale (proposition pas adoptée) et sur le salariat obligatoire pour tous les médecins (rejeté : fiou!). Des gens du domaine, dont Amir Khadir, ont bien expliqué que bien des modèles de rémunérations existent et qu’il faut les adapter aux fonctions et actes spécifiques. La recherche n’est pas concluante en ce domaine. Une autre résolution visait à mieux intégrer les médecins immigrants.

Culture

La principale proposition sur la culture portait sur les points suivants :

  • Redonner à la Charte de la langue française sa portée d’origine (dont l’abolition au recours aux écoles passerelles) (adopté)
  • Interdire que l’on exige la connaissance de l’anglais à l’embauche à moins qu’il soit démontré que cette langue est indispensable dans le cadre de l’emploi recherché (adopté)
  • S’assurer de la maîtrise du français, même chez ceux qui fréquentent les cégeps anglais (adopté)
  • Élargir l’application de la Charte de la langue française au collégial et à l’université (rejeté)
  • Appliquer la loi 101 aux entreprises de moins de 50 employés (adopté)
  • Accréditer des artistes professionnels et leur accorder le soutien de l’État (rejeté)

La partie sur l’application de la Charte de la langue française au collégial fut sûrement le débat le plus chaud sur le plancher du congrès et sur lequel j’ai lu le plus d’accusations contre QS. Amir Khadir et Françoise David sont intervenus contre cette proposition. Moi, je me suis levé trop tard, il y avait foule aux deux micros! Je m’en mordais les pouces… Je n’avais pas réalisé que c’était cette proposition qui serait discutée juste après la pause. Heureusement, bien d’autres ont corrigé les mensonges souvent colportés à ce sujet, en précisant par exemple que la proportion des allophones qui fréquentent le cégep en anglais est en forte baisse (de 56 % en 1998 à 36 % en 2009, voir la page 6), contrairement à ce que prétendent les promoteurs l’application de la loi 101 au cégep.

Comme je l’ai fait dans un billet, les porte-parole et quelques autres ont bien précisé que le fait de fréquenter le cégep anglais pour un allophone est l’effet de la langue qu’il parle à la maison, pas sa cause. Que de se concentrer sur cet effet, c’est risquer de ne pas agir suffisamment sur la véritable cause de l’attrait des cégeps anglais, soit les exigences croissantes de l’anglais dans les milieux de travail.

Et alors…

Alors, ce fut un congrès riche de débats et de sujets chauds. Les gens étaient bien préparés et acceptaient bien la victoire et la défaite (il y a bien sûr eu quelques exceptions…). Jamais je n’aurais cru que 353 personnes pouvaient passer à travers tous ces sujets (et je n’ai pas parlé de toutes les résolutions!) en une seule fin de semaine, en respectant l’horaire prévu et en ayant l’occasion de débattre autant.

Je précise qu’il s’agissait du troisième congrès visant à bâtir le programme de QS. Il en reste deux pour compléter l’exercice. Chaque congrès est précédé de la composition d’un cahier thématique où des questions sont posées, de réunions où on étudie ces questions dans le but d’envoyer des contributions pour y répondre, de la diffusion d’un cahier synthèse qui regroupe les propositions, d’assemblées qui proposent des amendements, et de nouvelles assemblées pour prendre position et élire les déléguéEs. C’est pas mal plus long de procéder ainsi de façon démocratique que de s’asseoir à deux dans la cuisine pour composer 20 priorités! Et je répète que ces résolutions ne se retrouveront pas toutes dans la plateforme électorale, qui, elle, contiendra les engagements pour un premier mandat. Un congrès se tiendra en avril prochain à cet effet.

Je vous laisse avec le discours de fermeture de Françoise David… si vous ne l’avez pas déjà vu et entendu!

 

Publicités
32 commentaires leave one →
  1. 14 décembre 2011 0 h 27 min

    Pour des raisons de santé, je me suis désisté de ce congrès. J’ai donc suivi son déroulement sur Internet, principalement sur Twitter. Des gens présents sur place y relayaient les principales résolutions adoptées ou rejetées via le mot-clic #CongrèsQS. D’autres tweeps y conversaient, c’était sympa. Et lorsqu’un «désinformationnaire professionnel» comme Éric Duhaime s’y pointait, il y avait toujours quelqu’un pour lui répondre et donner l’heure juste. Ce qui n’est pas possible de faire sur toutes les tribunes, malheureusement…

    Merci pour ce résumé du congrès !

    J'aime

  2. the Ubbergeek permalink
    14 décembre 2011 0 h 29 min

    Irréalistes ou impossibles? débatable.

    Mais des propositions qui ouvrent le flanc à la démagogie, la propagande anti- et la critique, et possiblement de mauvaises stratégies électoralles même? possible.

    Répetons – un jour, QS DEVRA prendre le pouvoir. Sinon, tout cà, ce n’est que du blablas – vous avez un certain idéalisme sur l’influence RÉELLE de QS et de ses idées.

    J'aime

  3. 14 décembre 2011 0 h 37 min

    @ Sylvain Bérubé

    «Pour des raisons de santé, je me suis désisté de ce congrès.»

    Lutopium et moi nous demandions justement si tu y étais. On a la réponse. J’espère que ça va mieux!

    «Merci pour ce résumé du congrès !»

    Tout le plaisir est pour moi. Ça m’a fait réviser! Je n’ai pas indiqué tous les amendements! 😉

    J'aime

  4. 14 décembre 2011 21 h 26 min

    Super Darwin, c’est plus certain d’avoir l’heure juste avec toi.

    Ces proposition m’apparaissent assez raisonnables….Je n’avais jamais entendu parlé du régime universel de retraite, mais bon, ça a l’air pas très clair…

    J'aime

  5. 14 décembre 2011 21 h 34 min

    «Je n’avais jamais entendu parlé du régime universel de retraite»

    Je n’étais pas enthousiaste de celle-là. La retraite pour tous à 60 ans, quand tous les régimes sont dans le trou, pas sûr. J’ai toujours peur que cela nuise à la faisabilité d’autres propositions que je trouve plus urgentes. Mais, comme je l’ai dit, le vrai plan de match sera dans la plateforme…

    J'aime

  6. 14 décembre 2011 22 h 31 min

    J’ai hâte de la voir cette plateforme là.

    J'aime

  7. jack permalink
    15 décembre 2011 1 h 15 min

    Voici mon opinion sur certaines de ces propositions. Je ne prétends pas avoir une opinion vraiment éclairée et j’aurais probablement une position différente si j’avais assisté à toute la démarche.

    « Le congrès a voté la création d’une banque publique ou la nationalisation d’une banque existante. »

    Je ne peux me prononcer car des éléments importants ne sont pas précisés. Par exemple: il m’apparaît extrêmement important qu’une telle banque québécoise ait un budget absolument indépendant du gouvernement.

    « Publicité »

    Rien de dérangeant là, bien au contraire. J’approuve.

    « Revenu minimum garanti »

    Encore là je réserve mon opinion pour plus tard, c’est-à-dire quand le niveau et les modalités seront précisées. Je n’ai pas d’objection au concept mais si le montant ne me paraît pas raisonnable je pourrais être contre.

    « Régime universel de retraite »… « disponible à partir de 60 ans »

    Ça me paraît difficile. C’est à contre-courant de la tendance mondiale. Travailler moins et recevoir plus, c’est difficile.

    « Une résolution prévoit des investissements massifs dans le logement social, qu’il soit public, coopératif ou communautaire. Une autre vise à faciliter l’accès à la propriété. »

    Logement social: d’accord. Coopératives d’habitation: archi d’accord. Faciliter l’accès à la propriété: pas mal moins d’accord. Ça dépend de la forme que ça prendrait.

    « le congrès a adopté que les programmes des cégeps et universités soient conçus en fonction des besoins de la société et non selon les besoins spécifiques des entreprises privées. »

    Je ne sais pas exactement ce que ça signifie. Imposer d’autres cours obligatoires hors concentration? Est-ce un ajout ou une substitution?

    « La résolution qui a pris le plus de temps à se faire adopter prévoit un réseau public où chaque école peut développer un projet particulier non sélectif. »

    Voilà ma préférée. Depuis le temps que ça m’agace, les programmes sélectifs du style « école internationale ». J’appuie à 100%. C’est à cette unique condition que j’appuierais l’abolition des subventions aux écoles privées.

    « les appuyer davantage au début de leur carrière » (les enseignants)

    Encore une fois 100% d’accord.

    Pour l’ensemble: je peux appuyer plusieurs de ces principes mais je remarque qu’il n’y a aucun coût spécifié. Il est toutefois évident que ces idées coûtent de l’argent. Pour pouvoir évaluer correctement ces mesures il faut en connaître les coûts et le moyen de financement. C’est là que ça fait mal et que les désaccords risquent d’arriver.

    J'aime

  8. Richard Langelier permalink
    15 décembre 2011 2 h 41 min

    J’ai été délégué de Mercier au Congrès de Québec solidaire (après une longue absence [1]). Évidemment, le thème pour lequel je me sens le moins incompétent [2] est celui de la sécurité du revenu. J’ai cette manie de tout prendre au pied de la lettre. La proposition de revenu minimum garanti me laisse quelque peu perplexe. Je pose l’hypothèse de 15 000$, par adulte. Tout d’abord, une personne qui n’a eu aucun revenu dans l’année recevrait 15 000$, une personne qui a eu un revenu de 14 999$, 1$. Darwin a proposé une piste de solution : « Personnellement, j’aimerais que ce revenu ne fasse pas que combler une différence, mais qu’il diminue graduellement en fonction de l’augmentation du revenu d’emploi. Par exemple, un revenu d’emploi de 10 000 $ pourrait faire diminuer de 5 000 $ la somme reçue dans le cadre de ce revenu, de façon à garder un incitatif au travail. » Je suis évidemment d’accord avec Darwin sur ce point.

    Si un gouvernement provincial formé par Québec solidaire accordait ces 15 000$, sans tenir compte du revenu familial, la situation pourrait être la suivante : « un conjoint a eu un revenu au cours de l’année, l’autre conjoint n’a eu aucun revenu. Ce dernier reçoit donc 15 000$. Cette hausse de revenu familial pourrait constituer un cadeau au gouvernement fédéral, puisque cette famille risquerait de provoquer une baisse importante de la prestation fiscale canadienne pour enfants http://www.cra-arc.gc.ca/bnfts/cctb/cctb_pymnt10-fra.html.

    En ce qui concerne le supplément de revenu garanti à la vieillesse, pour une personne seule, c’est déjà 15 000 $, selon une source moins paresseuse que moi: « À http://www.servicecanada.gc.ca/fra/psr/sv/svtaux.shtml , on peut voir que la pension de la SV est de 537,97 et celles du SRG de 729,44, ce qui fait 1267,41 par mois, soit 15 208,92. Donc, pas de problème ici, car c’est plus que 15 000 $ !
    Pour un couple, le total serait de 24 519, 60 $. Il serait toujours possible de lui créer un crédit remboursable qui comblerait la différence entre 30 000 $ et cette somme. »

    Si un conjoint a un revenu de 50 000$, l’autre conjoint aucun et leur enfant de 18 ans étudiant, aucun revenu au cours de l’année, le revenu de cette famille passerait à 80 000$. Or il y a des diplômés en pédagogie, qui font de la suppléance quelques fois par mois, alors qu’il y a un manque de profs, particulièrement dans les quartiers populaires, d’infirmières et d’auxiliaires familiales dans les CLSC. Je considère que les 15 000$ accordés au conjoint de quelqu’un qui a revenu de 50 000$, voire 100 000$, pourraient aussi être utilisés à meilleur escient, pour financer des emplois bien rémunérés dans le secteur de l’économie sociale, par exemple pour des personnes dont la santé psychique ne permet pas d’être rentables dans le secteur privé de l’économie, pour d’ex-détenus qui ont peu de chances d’être embauchés, etc. [3].

    Néanmoins, je sors de ce congrès en considérant qu’il y a de l’espoir pour les mal-aimés (Denise Boucher chantée par Gerry Boulet). Si seulement il y avait des tannants comme moi pour poser les questions et des personnes sérieuses pour faire les calculs, Québec solidaire pourrait se présenter aux électeurs, avec des solutions réalistes et crédibles, chiffrées au besoin.

    [1] Ma carte de membre était valide, j’avais accès aux documents de propositions pour les assemblées locales et les congrès. J’avais quelques « taupes » qui me laissaient croire que c’était convivial. Mon expérience de la gauche politique québécoise m’avaient convaincu que c’était impossible. J’étais comme Saint Thomas qui a dû mettre son doigt dans le trou. Les moins de 50 ans qui n’avez pas connu une enfance à l’eau bénite, moteurderecherchisez! Profitez-en pour me donner la référence du billet de Foglia qui avait trouvé fort drôle le roman de Denise Bombardier de l’icelui titre.
    [2] Je n’ai pas d’enfants. Alors ma connaissance du système d’éducation d’aujourd’hui provient des téléséries de Fabienne Larouche, J’aide parfois des neveux en mathématiques. Moi, les cas de facteurs, c’était une gymnastique de l’esprit. Comme seul externe au cours classique dans mon village, lors des congés les mardis et jeudis après-midi, après ma version latine et mes exercices sur les pléonasmes vertueux et vicieux, je faisais des cas de facteurs. J’écoutais Femmes d’aujourd’hui avec Judith Jasmin puis Aline Desjardins, Bobino et la Boîte-à-surprises. Je refaisais des cas de facteurs après le souper. En aidant mes neveux, j’ai vu que la factorisation était présentée avec concrétude. Je ne porte pas de jugement. Dans mon temps, quand on était nouille au hockey, on faisait des cas de facteurs. Il y a peut-être un rapport avec la revanche des nerds.
    [3] J’en aurais long à dire sur la novlangue, la distinction arbitraire « apte, inapte au travail » qui passe comme du beurre dans la poêle. Je suis en train de faire une nouvelle demande d’Aide sociale. Lorsque j’ai quitté l’Aide sociale, parce que j’avais reçu un héritage de 25 000$, j’ai fait un ménage dans mes tiroirs. Par 3 fois, un ORL a rempli un formulaire attestant que j’avais une surdité profonde à droite et sévère à gauche, pour que je puisse obtenir 10$ par mois pour les piles. Il ne m’était même pas venu à l’idée de demander le barème pour « difficultés majeures à l’emploi ». Je connais des personnes qui ont rencontré 5 médecins pour obtenir un diagnostic « mal de dos chronique » ou 5 psychiatres pour obtenir le diagnostic « maniaco-dépressif ». Je ne les blâme d’être plus débrouillards que moi. Ce sont malheureusement les règles du jeu. Par contre, si quelqu’un me dit que Québec solidaire devrait négocier avec le PQ, alors que Pauline Marois a affirmé, lorsqu’elle était ministre de la Santé : « nous songeons à redonner la gratuité des médicaments aux personnes sur l’assistance-emploi avec difficultés majeures à l’emploi », il devra avoir de bons arguments !

    J'aime

  9. 15 décembre 2011 5 h 47 min

    @ Jack

    «il m’apparaît extrêmement important qu’une telle banque québécoise ait un budget absolument indépendant du gouvernement.»

    Du gouvernement ou de l’État? Je parlerai la semaine prochaine de la vision de Généreux d’une telle banque.

    «Encore là je réserve mon opinion pour plus tard, c’est-à-dire quand le niveau et les modalités seront précisées. »

    Moi aussi! Mais, je suis content que le parti ne se soit pas lié les mains avec un montant précis, genre seuil de faible revenu. Ce serait très coûteux!

    «Je ne sais pas exactement ce que ça signifie. Imposer d’autres cours obligatoires hors concentration? Est-ce un ajout ou une substitution?»

    C’est plus philosophique dans ma tête, avec un côté très pratique. Il se développe parfois des programmes faits sur mesure pour une entreprise précise. Cela rend la formation peu transférable. En plus, le contenu de ce genre de formation sur mesure néglige la formation générale. Enfin, cela est la façon dont je vois cette résolution…

    «mais je remarque qu’il n’y a aucun coût spécifié»

    Je sais, mais pour mettre un coût, il faut une proposition précise. Comme un programme est prévu pour durer longtemps, le coût varierait avec le temps. Cela se fera lors de la préparation de la plateforme. C’est là qu’il va falloir choisir, diminuer, laisser de côté. J’espère que les membres en sont conscients!

    J’ai souvent eu peur de la réaction des membres face à certains sujets, et, la plupart du temps, cette réaction m’a agréablement surpris… J’espère que ce sera la même chose!

    @ Richard Langelier

    «Cette hausse de revenu familial pourrait constituer un cadeau au gouvernement fédéral, puisque cette famille risquerait de provoquer une baisse importante de la prestation fiscale canadienne pour enfants»

    Pas juste pour ça. Il y a d’autres crédits pour les faibles revenus, comme la prestation fiscale pour le revenu de travail, qui varie en fonction du revenu de travail ET du revenu net, qui seraient touchés. Le moyen de contourner ça est de transformer le revenu minimum garanti en crédit d’impôt remboursable. Ça pourrait fonctionner. Mais, il est certain que ce serait plus facile avec un pays indépendant…

    «selon une source moins paresseuse que moi»

    Merci!

    «Si un conjoint a un revenu de 50 000$»

    Vous savez que je suis d’accord en principe, mais moins dans l’application. On se souvient tous des boubou macoutes… http://fr.wikipedia.org/wiki/Boubou_Macoutes qui enquêtaient pour savoir si deux colocs avaient des relations sexuelles… C’est très délicat. Et, précisons que le personne qui en bénéficierait serait souvent une femme, souvent très dépendante financièrement de son conjoint. Le gain en indépendance de ces personnes n’est pas à dédaigner.

    «Néanmoins, je sors de ce congrès en considérant qu’il y a de l’espoir pour les mal-aimés»

    C’est déjà ça!

    J'aime

  10. 15 décembre 2011 6 h 31 min

    Excellent compte-rendu Darwin. Comme je l’avais partagé avec quelques délégués, j’ai été personnellement déçu de la première séance du vendredi soir où nous avons adopté les dernières propositions de l’enjeu 3 (économie). Notre délégation n’était pas favorable à l’idée de créer une banque d’état, préférant resserrer la réglementation des institutions. Cependant, avec un peu de recul, cette proposition me plaît. Chose certaine, il est très important que les règles soient modifiées afin de plafonner les taux d’intérêt des cartes de crédit (les conservateurs y ont déjà pensé également), d’empêcher le transfert des économies vers des paradis fiscaux, d’empêcher la spéculation excessive, etc…

    J’ai également été surpris du vote sur le prolongement de la loi 101 aux Cegeps. Mais c’est finalement une sage décision. Comme plusieurs experts l’ont souligné (chiffres à l’appui), on se serait trompé de cible.

    Et il s’en ai dit des conneries dans les journaux de Quebecor et sur la toile ! Notre grand minarchiste québécois, autodidacte de l’économie et grand disciple de l’école autrichienne – Philippe David – m’a bien fait rire. Voici quelques extraits d’un échange sur Facebook suite à la publication de son billet sur le revenu minimum garanti:

    Alexandre Fisette: « Je n’appuie pas personnellement cette mesure étant donné le contexte actuel. Je crois toutefois que l’auteur n’a vraiment pas pris la peine de lire la politique proposée. Son contre-argumentaire indique qu’il n’a probablement pas passé plus de 5 minutes à étudier la proposition, c’est triste. Oh, et je cite :

    Pauvreté : L’ADQ se défend bien de négliger les politiques d’aide aux moins nantis. Elle compte réformer les mesures de soutien au revenu par l’instauration d’un revenu minimum du citoyen qui éliminera le système actuel qui est, selon le parti, inadéquat, complexe et cher à administrer. »

    Phil Lazure: « Oui, même Friedman proposait le revenu minimum, mais à condition de grandement réduire les programmes sociaux et d’y mettre une flat tax. Aller voir Negative income tax. J’imagine que l’ADQ avait cela en tête, car un revenu minimum est plus facile et bien moins coûteux à gérer que les innombrables services sociaux et ses bureaucrates (systême actuel). »

    Philippe David: « C’est vrai, je n’ai même pas lu la proposition. Mea Culpa! Alors dis-moi, en quoi la proposition de QS (qui n’est même pas chiffrée, en passant) est-elle différente de toutes les autres propositions du même genre? On est plusssse meilleurs au Québec?

    Combien de fois il faut qu’on dénonce les BS de luxe au Québec pour que les gauchistes comprennent enfin qu’on est contre les subventions aux entreprises (toutes les subventions tant qu’à moi). Pour le reste, on ne réussi pas à contrôler un demi-million d’assistés sociaux pour les inciter à améliorer leur sort. Tu crois qu’on aura plus de succès ici?

    Pour ceux qui n’auraient pas compris, par BS de luxe, je fais référence à ces compagnies qu’on appelle « fleurons québécois » mais qui sont constamment accrochées aux mamelles de l’état. »

    Je ne pouvais m’empêcher d’y laisser ma trace…

    « Finalement, d’après ce que j’en comprend, M. David en a plutôt contre les entreprises qui reçoivent des subventions mais préfère s’en prendre aux plus démunis de la société. Je crois que les militants de Qs ont de bonnes intentions et rappelons-nous que nous ne pouvons pas pénaliser ceux qui sont dans le besoin parce qu’un petit nombre profite du système. »

    Mais Alain Robert m’a rapidement remis à ma place… « wowww vraiment songer!!!! tu te sens-tu mieux la…ouff tsé les émotions!!.. non vraiment, t’a rien compris… »

    J'aime

  11. 15 décembre 2011 6 h 47 min

    @ Lutopium

    «Cependant, avec un peu de recul, cette proposition me plaît. »

    🙂

    «Et il s’en ai dit des conneries dans les journaux de Quebecor et sur la toile ! »

    J’en ai lu aussi!

    «C’est vrai, je n’ai même pas lu la proposition»

    Trop drôle!

    «Pour le reste, on ne réussi pas à contrôler un demi-million d’assistés sociaux pour les inciter à améliorer leur sort.»

    Le nombre d’assistés sociaux a diminué énormément depuis une quinzaine d’années. Il est à son niveau le moins élevé depuis 30 ans, même si la population a augmenté!

    J'aime

  12. 15 décembre 2011 17 h 53 min

    @ Lutopium

    «Le nombre d’assistés sociaux a diminué énormément depuis une quinzaine d’années. »

    J’ai retrouvé mes chiffres… En comptant les personnes à charge, il y avait 813 000 «prestataires des programmes d’aide financière de dernier recours» en 1996, le sommet, et 486 000 en 2010, soit une baisse de 40 %, même si la population a augmenté de 10 % entre ces deux années.

    J'aime

  13. 15 décembre 2011 18 h 09 min

    @Darwin

    «J’ai retrouvé mes chiffres… En comptant les personnes à charge, il y avait 813 000 «prestataires des programmes d’aide financière de dernier recours» en 1996, le sommet, et 486 000 en 2010, soit une baisse de 40 %, même si la population a augmenté de 10 % entre ces deux années.»

    Donc une baisse de 46% au prorata de la population. Je ne connaissais pas ces chiffres, ils circulent peu sur la place publique. Rafraîchissant.

    Par ailleurs, en écoutant le documentaire Godin hier (diffusé à Télé-Québec, mais disponible intégralement sur le site web de Télé-Québec), je n’ai pas manqué de voir la très grande similitude entre son discours par rapport à la l’usage de la langue au travail, et celui de Québec solidaire. Ça m’a inspiré la création d’un court vidéo vite fait (plus ou moins) bien fait que j’ai rendu disponible Sur la place publique: http://bit.ly/sbZzlA

    J'aime

  14. 15 décembre 2011 19 h 46 min

    @ Sylvain Bérubé

    «Je ne connaissais pas ces chiffres, ils circulent peu sur la place publique.»

    Je sais. J’ai déjà vu quelques articles qui en parlent, mais c’est rare. Je compile ces données depuis une dizaine d’années. Les données de 1980 à 2000 sont à http://www.stat.gouv.qc.ca/publications/conditions/pdf/port_soc2001.pdf . Les données sont à la page 341. c’est là qu’on peut voir le sommet de 1996. Pour trouver celles depuis 2003, il y a http://www.mess.gouv.qc.ca/statistiques/prestataires-assistance-emploi/archives.asp . Entre les deux, il faudrait que je cherche! Comme je les compile à chaque année, je n’ai plus besoin de les chercher!

    « je n’ai pas manqué de voir la très grande similitude entre son discours par rapport à la l’usage de la langue au travail, et celui de Québec solidaire.»

    Je crois que cette similitude avec les positions de QS ne s’arrête pas à la langue! Amir le cite souvent, d’ailleurs!

    «Ça m’a inspiré la création d’un court vidéo vite fait (plus ou moins) bien fait que j’ai rendu disponible Sur la place publique»

    Je suis allé voir. Court et sucré! 🙂

    J'aime

  15. 16 décembre 2011 6 h 02 min

    @Sylvain, qui est François David ? 😉

    J'aime

  16. 16 décembre 2011 6 h 08 min

    Sur la question de l’aide sociale… Deux pages intéressantes, trouvées comme ça rapidement sur la toile:

    http://claudelafleur.qc.ca/Les-assistes-sociaux.html

    http://www.vigile.net/L-ADQ-et-les-assistes-sociaux

    J'aime

  17. 16 décembre 2011 6 h 18 min

    Là où le programme de Qs vise dans le mille à mon avis, c’est au niveau de l’encadrement de la publicité. Ce monde étrange, débridé, au service d’un système de surconsommation qui engendre beaucoup plus de problèmes que l’on peut imaginer… J’endosse donc à 200% (…) cette proposition :

    « réglementer son contenu pour éviter le sexisme, la violence et le racisme »

    J'aime

  18. 16 décembre 2011 6 h 38 min

    @ Lutopium

    «Deux pages intéressantes, trouvées comme ça rapidement sur la toile:»

    Sur la page de Claude Lafleur, on voit bien la baisse dont je parlais…

    «J’endosse donc à 200% (…) cette proposition :»

    Excellente la vidéo… 200% ridicule!

    J'aime

  19. 16 décembre 2011 7 h 20 min

    Les sondages politiques vont dans toutes les directions!

    http://www.ledevoir.com/politique/quebec/338526/sondage-le-devoir-the-gazette-leger-marketing-legault-et-marois-profitent-de-feue-l-adq

    Là, le PQ est en avance sur les libéraux.

    http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-quebecoise/201112/15/01-4478363-sondage-une-centaine-de-sieges-pour-la-caq.php

    Là, les libéraux ont 10 points d’avance sur le PQ! Par contre, l’appui à la CAQ et à QS sont semblables.

    Ce sondage montre aussi le NPD en avance de 12 points sur le Bloc et les conservateurs (pas sur Internet, dans La Presse seulement), alors que Léger les mettaient à égalité plus tôt cette semaine…

    J'aime

  20. the Ubbergeek permalink
    16 décembre 2011 16 h 39 min

    Je ne suis pas un yesman. J’appuie, mais… cà? intox? erreur? ou…

    http://voir.ca/cyberboom/2011/12/16/amir-khadir-jean-barbe-francoise-david-du-benevolat-pour-aol/

    J'aime

  21. 16 décembre 2011 16 h 54 min

    @ the Ubbergeek

    «Je ne suis pas un yesman. J’appuie, mais… cà? intox? erreur? ou…»

    J’ai lu l’article, mais ne comprends pas votre commentaire. Parlez-vous de l’auteur de cet article ou du contenu? Et vous n’êtes pas un yesman par rapport à quoi?

    Personnellement, avant de me prononcer, j’appliquerais la méthode Landry : Audi alteram partem

    J'aime

  22. 16 décembre 2011 17 h 57 min

    Une lettre dans La Voix de l’Est intitulée Investir et éliminer la pauvreté, c’est possible! qui parle du revenu minimum garanti…

    «Le Canada et les provinces peuvent de plus simplifier considérablement l’administration de l’allocation des prestations d’aide en se dotant d’un régime de revenu minimal garanti pour toute personne, sans égard à la nature de sa pauvreté. Fini le tatillonnage administratif, coûteux en main-d’oeuvre; c’est là qu’il faut couper! À noter, ce modèle d’investissement à long terme a un précédent: le supplément du revenu garanti pour les aînés pauvres. Depuis 1967, la pauvreté des aînés au Canada a régressé; les aînés enrichissent aujourd’hui la société tant par leurs liens sociaux que par leurs propres économies. Ils sont devenus un actif, et non un coût indirect insoupçonné!»

    J'aime

  23. 17 décembre 2011 12 h 57 min

    Congrès de Québec solidaire

    Semaine du 5 au 11 décembre à la course politique

    Les manchettes : Tsunami de 12 % au Bloc pot jeudi; de lundi à dimanche, de droite à gauche, recul de rang de 6 % chez QS; gain de 7 % au PQ; recul de 3 % à la CAQ; plat au PLQ; gain de 11 % chez Option nationale; plat à l’ADQ; sortie de piste à Affiliation Québec; plat au Parti vert et à celui de la démocratie chrétienne. Semaine extraordinaire pour le Bloc québécois avec un gain progressif de 17 %.

    colonnes
    1 – dimanche 11
    1 – samedi 10
    2 – vendredi 9
    3 – jeudi 8
    4 – mercredi 7
    5 – mardi 6
    6 – lundi 5
    8 – Parti politique québécois
    9 – 99,999 donnée absente

    Rang mondial de l’achalandage sur certains sites politiques du Québec selon Alexa, en milliers, cumulé sur trois mois

    00,837 ** 00,836 ** 00,837 ** 00,837 ** 00,937 ** 00,937 ** 00,937 ** BP
    01,320 ** 01,274 ** 01,222 ** 01,222 ** 01,222 ** 01,222 ** 01,241 ** QS
    02,509 ** 02,750 ** 02,750 ** 02,844 ** 02,844 ** 02,943 ** 02,944 ** BQ
    01,289 ** 01,322 ** 01,297 ** 01,317 ** 01,411 ** 01,411 ** 01,382 ** PQ
    02,649 ** 02,649 ** 02,785 ** 02,785 ** 02,786 ** 02,786 ** 02,944 ** ON

    02,509 ** 02,750 ** 02,750 ** 02,844 ** 02,844 ** 02,943 ** 02,944 ** BQ

    Pour qui ne saurait pas, BP n’est pas le parti politique d’une station d’essence des années 50, 1900, mais pour un parti politique du troisième millénaire, le Bloc pot. Envahi par les Chinois à niveau 75 %.

    Les autres partis n’ont pas besoin de présentation, OP pour Option nationale, peut-être. Le Bloc québécois, une vieille histoire circonstancielle à régler chez les élus, se devait de figurer à mon sens qui n’est pas toujours bon, inutile de préciser, mais indispensable d’affirmer, ne serait-ce que pour s’en poser la question.

    La suite après la pause.

    J'aime

  24. 21 décembre 2011 9 h 45 min

    Achalandage, rang mondial en milliers chez alexa.com, derniers 90 jours.

    lundi 19 décembre
    lundi 12
    lundi 5

    00,770 * 00,837 * 00,937 Bloc pot
    01,243 * 01,289 * 01,382 PQ
    01,316 * 01,296 * 01,241 QS
    01,602 * 01,709 * 01,661 CAQ
    02,204 * 02,650 * 02,944 ON
    02,302 * 02,022 * 02,023 PLQ
    04,541 * 05,769 * 06,243 ADQ
    25,328 * 25,370 * 25,382 PVQ

    02,237 * 02,340 * 02,944 BQ

    Gain de 167 000 positions au Bloc pot (21,6 %). Environ 70 % des visiteurs viennent de Chine. Sa popularité au Québec serait assez comparable à celle d’Option nationale et celle du parti libéral.

    Gain de 139 000 positions au PQ (11,2 %); de 59 000 à la CAQ (3,7); de 740 000 à Option nationale (33,6); de 202 000 à l’ADQ (37,5); de 54 000 au Parti vert (< 1 %); de 707 000 (31,6) au Bloc Québécois. Le pourcentage est à titre indicatif, le calcul de pourcentage sur des rangs n'est pas autorisé par les purs et durs des mathématiques. Je floue prudemment.

    Perte de 75 000 à QS (6 %) ; de 219 000 au PLQ (13,8).

    Si on disposait de deux sondages comparables faits les 5 et 19 décembre, il serait intéressant de comparer leurs résultats à ma compilation en terme de gain ou perte de faveur.

    J'aime

  25. 22 décembre 2011 7 h 24 min

    J’ai écouté Mme David. Elle me confirme plusieurs choses que j’avais lu sur elle dans Wikipédia.

    Je retiens que le « je » dois être important pour l’auditoire à qui elle s’adresse.

    Elle appuie sa lutte contre les inégalités sur la Charte des droits de l’homme, de la personne elle préfèrerait qu’on dise, j’ai aussi cette préférence, dont l’article premier stipule que :

    Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

    – Beaux principes et bonnes intentions, l’enfer est pavé des dernières dit-on.

    Que diriez-vous si le monde rédigeait une nouvelle charte, l’existante remonte à 1948. Revisée depuis ? En tenant compte en premier lieu de la nouvelle réalité démographique, politique, atmosphérique et économique mondiale.

    Premier article :

    Tous les humains naissent en fait inégaux, en ascendance et en circonstances dont la latitude et la longitude pour n’en nommer que deux faciles à identifier, et forment graphiquement à toute variable ensemble une courbe de Gauss, genre cloche. Pas vrai Koval ?

    Il y a des cas financiers d’inégalité politiquement promus. Prenez par exemple les descendants d’André et Lucie Chagnon et les descendants de Samuel et Saidye Bronfman à commencer par ceux et celles de leurs quatre enfants. Je ne mettrais pas ceux de Charles Sirois et François Legault dans la même situation tout de suite.

    P.S. Foules de visiteurs aux sites des partis politiques avant hier le 20, forte et facilement explicable à l’ADQ.

    J'aime

  26. 22 décembre 2011 8 h 19 min

    «Que diriez-vous si le monde rédigeait une nouvelle charte»

    On devrait commencer par appliquer celle qui est supposée être en force…

    «Tous les humains naissent en fait inégaux (…)»

    Rigolo, mais une charte ne décrit pas la réalité mais l’objectif à atteindre en changeant la réalité!

    «Prenez par exemple les descendants d’André et Lucie Chagnon et les descendants de Samuel et Saidye Bronfman à commencer par ceux et celles de leurs quatre enfants.»

    C’est encore pire que la loi sur mesure pour PKP… mais du même acabit!

    J'aime

  27. Richard Langelier permalink
    22 décembre 2011 14 h 46 min

    Ça jase aujourd’hui sur le site du Devoir http://www.ledevoir.com/politique/quebec/338944/sans-scrupules au sujet de la participation éventuelle de Françoise David et Amir Khadir au site d’information en ligne Huffington Post Québec. Est-ce que quelqu’un peut éclairer ma lanterne au sujet de ce site ?

    J'aime

  28. 22 décembre 2011 17 h 05 min

    Le Huffingtonpost version Qc ressemblera à vigile.net, une agglomérat d’articles mais ils ont aussi leurs propres journalistes. Une plate-forme américaine!

    Les gens de QS ne blogueront pas, ils n’ont pas le temps, ils fourniront à Huff les lettres déjà écrites pour les journaux d’ici ou bien du contenu déjà publié sur leur blogue….

    N’importe quoi pour taper sur la gauche, oouuuuhhhhh! plein de méchants méchants gauchistes qui utilisent google, plate-forme capitaliste américaine multi-milliardaire pour aboutir chez Jeanne!!!!

    QS utilise aussi Facebook je crois! Ça c’est très très anti communiste, on devrait les pendre!

    C’est assez plate de défendre la gauche devant autant de mauvaise foi!

    J'aime

  29. 22 décembre 2011 18 h 14 min

    Koval ils ont changé d’idée, ils ne publieront plus.

    http://www.quebecsolidaire.net/actualite_nationale/huffington_post_quebec_solidaire_s%E2%80%99abstiendra

    J'aime

  30. 22 décembre 2011 18 h 42 min

    @ Yves

    «Koval ils ont changé d’idée, ils ne publieront plus.»

    Je ne sais trop quoi penser. Je trouve plate qu’ils aient cédé à la pression. À ce compte là, comme le dit Koval, aussi bien de se retirer de Facebook. J’ai d’ailleurs laissé un commentaire qui va dans ce sens sur la blogue de Françoise David.

    http://www.francoisedavid.com/2011/12/lettre-ouverte-a-stephen-jarislowski-2/comment-page-1/#comment-1660

    J'aime

  31. 22 décembre 2011 18 h 52 min

    Gang de branleux!

    J'aime

Trackbacks

  1. Jacques Généreux et les banques publiques «

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :