Skip to content

On respire par le nez…

18 janvier 2012

Le dernier communiqué de Statistique Canada sur l’Enquête sur la population active (EPA) a semé un émoi compréhensif sur la situation de l’emploi au Québec. On y apprenait en effet que les estimations de l’EPA montraient une baisse de 26 000 emplois en décembre, de 70 000 en trois mois et même de 78 000 depuis le mois de mai 2011. Ce communiqué a entraîné son lot de titres et d’amorces catastrophistes dans les médias :

La droite est bien sûr plus incisive, parfois presque contente…

  • Chômage: la catastrophe québécoise (je ne mets pas de lien!)

Pour Alain Dubuc, Le party est fini. Économiste de formation, il sait bien qu’il «il est dangereux de réagir trop vivement à des données mensuelles, sujettes à des fluctuations ou à des erreurs statistiques». Mais, ne craignant pas le danger, il ne fait pas que réagir, mais s’empresse de conclure et de trouver un coupable!

«La façon dont le Québec a réagi à la récession a créé une illusion de prospérité qui ne reposait pas sur une base tangible. Cette résilience de l’économie n’était hélas pas un signe de son dynamisme ou de sa compétitivité. (…) Ces indices nous rappellent que l’économie québécoise est fragile, et qu’il faudra redoubler d’efforts pour assurer son dynamisme. On n’y arrivera certainement pas en disant non à tout, comme on le fait trop en ce moment.»

Voilà, le coupable est trouvé, c’est l’immobilisme! Pas mal pour quelqu’un qui trouve dangereux de réagir trop vivement à des données mensuelles!

Jean-François Lisée, lui, se contente lui de trouver la situation préoccupante. C’est aussi mon cas.

Les données de l’EPA

Les données de l’EPA provenant d’un échantillon avec une marge d’erreur importante, il faut éviter de partir en peur à chaque fois qu’elles montrent des variations qui semblent étranges, car, dans ce cas, elles le sont souvent! La première chose à faire est de lire les mises en garde de Statistique Canada sur ces données.

Dans le communiqué dont je parlais au début de ce billet, on peut par exemple lire la mise en garde suivante :

«Les estimations tirées de l’Enquête sur la population active (EPA) sont fondées sur un échantillon et sont donc sujettes à la variabilité d’échantillonnage. (…) Les estimations désaisonnalisées de l’EPA seront révisées à l’aide des facteurs saisonniers les plus récents, et cette révision portera sur les trois dernières années (remontant à janvier 2009). Les données révisées seront accessibles (…) le 27 janvier 2012.»

Cette révision est normale, mais prend une importance plus grande quand on sait que les communiqués équivalents de juillet et août derniers émettaient une mise en garde justement sur la saisonnalité :

«Le processus de désaisonnalisation de l’EPA sert à supprimer les effets saisonniers «moyens» des données mensuelles, à partir des tendances observées au cours des sept années précédentes. S’il y a eu d’importants mouvements de l’emploi dans les services d’enseignement durant les mois d’été ces dernières années, il n’y a pas eu de tendance claire pour ce qui est du sens ou de l’ampleur de ces variations au cours de la période de sept ans.»

Quand on comprend le langage de Statcan et qu’on sait qu’il utilise les données des sept dernières années pour «désaisonnaliser» les données courantes pour permettre les comparaisons d’un mois à l’autre, cela veut dire qu’il faut faire attention, que les calculs de saisonnalité ne sont peut-être pas aussi bons qu’ils devraient être. Et si les écarts observés depuis l’été dernier étaient en partie dus à ces «importants mouvements de l’emploi dans les services d’enseignement»? C’est ce qu’on saura dans moins de deux semaines…

Notons que ces révisions seront de toutes façons sujettes à des marges d’erreur! Ah oui, et avez-vous lu que l’emploi moyen en 2011 selon l’EPA a augmenté de près de 40 000 par rapport à l’emploi moyen de 2010, une hausse de 1,0 %? Que le taux moyen de chômage en 2011 (7,8 %) était plus bas qu’en 2010 (8,0 %)? La nouvelle devait ne pas être assez négative pour que les journaux en parlent…

Les autres indicateurs

Cela ne veut pas dire que ces données sont mauvaises ou inutiles, mais simplement qu’il faut les interpréter pour ce qu’elles sont. Comme toujours, il est préférable de regarder si les autres indicateurs disponibles vont dans le même sens. C’est ce que je vais tenter de faire ici de façon sommaire, ce billet se dirigeant vers une longueur extravagante même pour moi…

– Enquête sur l’emploi, la rémunération et les heures de travail (EERH)

Les données les plus récentes d’octobre 2011, montrent une hausse de l’emploi salarié de 1,2 % sur un an au Québec, tandis que celles de l’EPA parlaient pour le même mois d’une augmentation annuelle de seulement 0,4 %.

Ces données donnent une indication plus positive que celles de l’EPA.

– Assurance-emploi

Les données les plus récentes de l’assurance-emploi montrent une baisse de 1,0 % du nombre de «Bénéficiaires touchant des prestations ordinaires» entre septembre et octobre 2011 et de 17,2 % depuis octobre 2010. Par contre, on observe (un peu plus bas sur la même page) une légère hausse de 4,8 % du nombre de «Demandes initiales et renouvelées reçues» entre septembre et octobre 2011, nombre tout de même 6,5 % moins élevé qu’en octobre 2010 (alors que les données de l’EPA montraient une hausse de l’emploi.)

Ces données donnent une indication beaucoup plus positive que celles de l’EPA.

– Faillites

Diminution du nombre de faillites au Québec et au Canada

«Alors que des données ont révélé mardi une croissance moins rapide de l’endettement des ménages, d’autres informations dévoilées hier montrent que les consommateurs québécois qui ont déclaré faillite d’octobre 2010 à octobre 2011 étaient significativement moins nombreux qu’un an plus tôt.»

Ces données donnent une indication moins négative que celles de l’EPA.

– Budget

Le Québec peut compter sur un coussin de plus de 1 milliard

«À 506 millions, le déficit semestriel de 2011 est même moitié moindre que celui de 2010, qui avait atteint 1,0 milliard. »

Même si elle date de trois mois plus tôt que celles de l’EPA, cette donnée va dans le sens inverse.

– PIB

Sans être étincelantes, les données les plus récentes sur le PIB montrent une faible croissance.

Encore là, sans être positives, ces données n’appuient pas celles de l’EPA.

Et alors…

Comme on a pu le voir, si les indicateurs que j’ai présentés sont loin d’être étincelants, ils sont tous moins négatifs que les données de l’EPA. Je ne prétends pas que tout va bien. Au contraire, je suis surpris par la résilience de l’économie du Québec. Elle subit en effet les effets de la hausse de la taxe de vente et des tarifs, de la dette des ménages (ces deux facteurs limitant les possibilités de croissance de la consommation), de la faiblesse des investissements des entreprises, de la maladie hollandaise (limitant ses exportations et encourageant ses importations) et des compressions budgétaires gouvernementales. Il ne reste plus grand chose pour appuyer la croissance du PIB, indicateur imparfait, mais qui demeure le principal facteur influençant le niveau de l’emploi.

Par contre, je trouve exagérés les réactions et surtout les verdicts spontanés de ceux, souvent de la droite, qui se servent d’une donnée isolée pour étaler leur idéologie.

Il faudra attendre probablement quelques mois pour voir si les données récentes de l’EPA reflètent vraiment l’état du marché du travail québécois. Soyons patients. Pour une fois, j’adopte la devise de la CAQ : on verra!

Publicités
36 commentaires leave one →
  1. Michel Fortin permalink
    18 janvier 2012 8 h 34 min

    Bon article, comme d’habitude. Si la raison de ne pas avoir mis le lien (sur antagoniste?) est de ne pas améliorer son rang dans les moteurs de recherche, je suggère plutôt l’utilisation de l’attribut « nofollow ». En fait, je suggère l’utilisation de cet attribut pour les articles de M. Dubuc aussi. Ne donnons pas crédit où il n’y en a pas!
    http://support.google.com/webmasters/bin/answer.py?hl=en&answer=96569

    J'aime

  2. 18 janvier 2012 9 h 00 min

    Soyons bien certains à l’avance que quand l’économie va aller le moindrement mal, on va se faire dire qu’on est trop à gauche ou que c’est la faute aux boomers…

    Tu as a fait le tour de façon assez minutieuse Darwin, ça remet les choses en perspectives.

    J'aime

  3. 18 janvier 2012 10 h 03 min

    @ Michel Fortin

    Bienvenue ici (enfin, dans les commentaires!).

    Et merci pour cette appréciation ainsi que pour ce truc («nofollow»). Je vais regarder ça…

    J'aime

  4. youlle permalink
    18 janvier 2012 18 h 17 min

    A Darwin

    Ce billet me fait penser aux états financiers d’une entreprise. Ces états sont formulés comme ceux de la fin de l’année, mais ne sont pas aussi précis.

    Les états financiers mensuels ne sont habituellement pas faits avec autant de rigueur et peuvent comporter des erreurs ou omissions qui se corrigent le ou les mois suivant.

    Bien sur que l’on verra. Au moins c’est ce qu’il y à a faire.

    J'aime

  5. 18 janvier 2012 18 h 40 min

    @ Youlle

    «Ce billet me fait penser aux états financiers d’une entreprise.»

    Les états financiers, en tout cas la partie sur l’état des revenus et dépenses, ressemblent au PIB. Le niveau des dépenses ne dit pas nécessairement le nombre d’employés, mais ses variations peuvent nous donner une idée s’ils augmentent ou diminue (à moins qu’il y ait un gros changement technologique ou une délocalisation ou de la sous-traitance…). C’est comme le lien entre le PIB et l’emploi… Il est rare qu’ils aillent dans des sens inverses!

    J'aime

  6. 18 janvier 2012 20 h 39 min

    Dans le coin où je suis né, il y a un taux d’inoccupation assez impressionnant dans certains secteurs… Si on ajoute ça aux réactions de dubuc et de certains sites que je ne fréquente pas, c’est clair que cela fait naître quelques angoisses!

    J'aime

  7. 18 janvier 2012 21 h 10 min

    «il y a un taux d’inoccupation assez impressionnant dans certains secteurs… »

    Peux-tu préciser ce que tu entends par «taux d’inocupation»? Des postes vacants?

    J'aime

  8. 18 janvier 2012 21 h 35 min

    Des loyers commerciaux surtout….

    J'aime

  9. 18 janvier 2012 21 h 47 min

    «Des loyers commerciaux surtout….»

    Il faut faire attention à ces observations, qui ne représentent qu’une toute petite facette du marché du travail. Par exemple, l’arrivée d’une seule grande surface dans un territoire peut entraîner la fermeture de dizaines de petits commerces. Cela dit, je ne sais pas si c’est le cas dans ton coin…

    Il en est de même des annonces de fermetures. Si le nombre de «Bénéficiaires touchant des prestations ordinaires» de l’assurance-emploi n’augmente pas, c’est que la situation globale n’empire pas…

    J'aime

  10. 18 janvier 2012 22 h 02 min

    Cela dit, je ne sais pas si c’est le cas dans ton coin…
    Tout à fait!!

    J'aime

  11. 18 janvier 2012 22 h 27 min

    «Tout à fait!!»

    Il arrive que les raisonnements des économistes fonctionnent!

    J'aime

  12. 18 janvier 2012 22 h 32 min

    Ouaip! 🙂

    J'aime

  13. 19 janvier 2012 19 h 50 min

    Statistique Canada a publié ce matin les données de novembre sur l’assurance-emploi.

    Si on compare l’évolution du nombre de «bénéficiaires touchant des prestations ordinaires» et le nombre de chômeurs selon l’EPA (voir le bas de cette page pour le Québec), on verra que le nombre de bénéficiaires n’a augmenté que de 0,7 % entre octobre et novembre et que le nombre de chômeurs a, lui, augmenté de 4,1 %.

    L’écart sur un an est encore plus saisissant : le nombre de bénéficiaires a diminué de 15,1 %, tandis que le nombre de chômeurs a augmenté de 2,6 %! Manifestement, les données de correspondent pas.

    J’ai écouté tantôt le ministre Bachand à RDI en direct. Il répétait quasiment mes arguments (je ne sais pas si j’en suis fier ou gêné…)! Par contre, il y a une chose qu’il n’a pas dite et que je n’ai pas précisée dans mon billet, c’est la marge d’erreur des données de l’EPA. Je me suis contenté d’écrire «Les données de l’EPA provenant d’un échantillon avec une marge d’erreur important».

    J'aime

  14. 26 janvier 2012 18 h 39 min

    Les données de l’Enquête sur l’emploi, la rémunération et les heures de travail (EERH) pour le moi de novembre ont été diffusée ce matin sur Statcan.

    Elles montrent :

    – une hausse de l’emploi salarié de 0,1 % entre octobre et novembre, tandis que l’EPA estimait au bas de cette page que l’emploi avait baissé de 0,8 %;
    – une hausse de l’emploi salarié de 1,5 % sur un an au Québec, tandis que celles de l’EPA parlaient pour le même mois d’une baisse de 0,1 %!

    Un autre indicateur qui montre que la situation n’est pas rose, mais qu’elle est drôlement moins catastrophique que ne semblent l’indiquer les données de l’PA!

    J'aime

  15. 1 février 2012 17 h 55 min

    J’ai écrit dans le billet « les calculs de saisonnalité ne sont peut-être pas aussi bons qu’ils devraient être»

    J’ai consulté les données corrigées ce matin :

    La baisse d’emploi entre septembre et décembre est passée de 69 500 à 61 000 (et de 78 000 à 71 600 entre mai et décembre). Cela ne change pas grand chose au constat, mais, tel que je le pensais, une partie de l’écart était de fait due au calcul de la saisonnalité…

    J'aime

  16. 10 février 2012 22 h 30 min

    Statistique Canada a sorti les données de décembre sur le commerce international de marchandises ce matin.

    En regardant les fichiers sur les importations (Tableau 228-0033) et les exportations (Tableau 228-0034), j’ai vu que décembre fut le premier mois depuis mars 2007 où le Québec a eu un bilan positif pour son solde internationl.

    Un autre indicateur qui contredit les données de l’EPA pour le dernier trimestre de 2011!

    J'aime

  17. 16 février 2012 18 h 20 min

    Statistique Canada a diffusé ce matin les données de décembre sur les industries manufacturières.

    «Au Québec, les ventes ont augmenté de 2,3 % pour s’établir à 12,0 milliards de dollars, soit une quatrième hausse enregistrée en cinq mois.»

    Quatre mois de hausses en cinq mois durant une période où le Québec est supposé avoir perdu plus de 60 000 emplois. Un autre indicateur qui va à l’encontre des données de l’EPA!

    En plus, les ventes manufacturières ont augmenté de 10,2 % entre décembre 2010 et décembre 2011, pendant qu’on était supposés avoir perdu 50 000 emplois… Plus ça va, plus les données me donnent raison d’avoir conseillé de respirer par le nez!

    J'aime

  18. 17 février 2012 18 h 05 min

    Statistique Canada a diffusé ce matin d’autres données de décembre, cette fois sur les prestataires de l’assurance-emploi.

    Leur nombre au Québec a augmenté de 0,8 % entre novembre et décembre, mais a diminué de 12,8 % entre décembre 2010 et décembre 2011!

    Le nombre de nouvelles demandes (même tableau, dans le bas de la page) a diminué de 0,8 % entre novembre et décembre 2011 et était en décembre 2011 plus bas qu’en décembre 2010 de 5,3 % !

    Rappelons que le communiqué sur l’EPA (voir au bas de la page) parlait, lui, d’une hausse de 8,3 % du nombre de chômeurs entre novembre et décembre et de 15,5 % entre décembre 2010 et 2011!

    En plus, un mois après votre serviteur pas très humble, d’autres économistes semblent se réveiller… ici Carlos Leitao, en parlant des ventes d’automobiles..

    «Il termine en disant que « les données sur l’emploi ne cadrent pas avec les autres indicateurs économiques. Ça ne veut pas dire que le marché de l’emploi est robuste au Québec. Ce n’est pas clairement pas le cas. Mais, on ne peut pas dire non plus que c’est désastreux!»

    Que disais-je dans ce billet?

    «Comme on a pu le voir, si les indicateurs que j’ai présentés sont loin d’être étincelants, ils sont tous moins négatifs que les données de l’EPA. Je ne prétends pas que tout va bien.»

    J'aime

  19. 23 février 2012 18 h 22 min

    Bon, la boucle est presque bouclée…

    Statistique Canada a publié ce matin les données de décembre de l’Enquête sur l’emploi, la rémunération et les heures de travail (EERH)

    Selon ces données, dont la marge d’erreur est bien moindre que celle des données de l’EPA, l’emploi n’aurait pas bougé entre novembre et décembre %, tandis que l’EPA (voir au bas de cette page) parlait d’une baisse de 0,7 % en décembre, et aurait augmenté de +1,1 % entre décembre 2010 et décembre 2011, tandis que l’EPA parlait d’une baisse de -1,3 %!

    Pour moi, la cause est entendu : j’avais d’une raison de respirer par le nez quand tout le monde s’énervait et, d’autre part, de parler de situation préoccupante plutôt que de désastre.

    J'aime

  20. 27 mars 2012 19 h 37 min

    «Bon, la boucle est presque bouclée…»

    Maintenant, elle l’est!

    L’économie québécoise se porte mieux que prévu
    Le PIB a connu une hausse de 0,8 % au quatrième trimestre

    Communiqué de l’Institut de la statistique du Québec

    Comme je le disais dans ce billet («Comme on a pu le voir, si les indicateurs que j’ai présentés sont loin d’être étincelants, ils sont tous moins négatifs que les données de l’EPA. Je ne prétends pas que tout va bien.»), la croissance est faible, mais c’est beaucoup mieux que la baisse qu’annonçaient nos supposés experts!

    Même le PIB a augmenté en décembre, alors que l’emploi est supposé avoir diminué énormément!

    Maintenant, c’est clair : la baisse de l’emploi lors du dernier trimestre de 2011 n’était qu’un reflet de la marge d’erreur dans les données sur l’emploi.

    Vous l’aurez lu ici avant tout le monde!

    J'aime

  21. 27 mars 2012 20 h 46 min

    «Vous l’aurez lu ici avant tout le monde!«

    Grâce à toi!

    J'aime

  22. 27 mars 2012 21 h 41 min

    🙂

    J'aime

Trackbacks

  1. Oikos Blogue | Un marché de l’emploi en panne ?
  2. Jeanne-express – On respire déjà un peu mieux… «
  3. La droite et les bonnes nouvelles «
  4. Jeanne-express – On se réveille enfin… «
  5. On respire presque normalement… «
  6. La boucle est bouclée! «
  7. Jeanne express – Les prévisions «
  8. 250 000 emplois? «
  9. Ça sent trop bon… «
  10. L’emploi ne va pas bien… |
  11. L’emploi ne va pas bien… | Politicoglobe
  12. L’emploi ne va pas mieux… |
  13. L’emploi et les données sur l’emploi |
  14. La stagnation |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :