Skip to content

Jeanne-express – On respire déjà un peu mieux…

3 février 2012

Dans un précédent billet portant sur la forte baisse des estimations de l’emploi pour le dernier trimestre de 2011 par l’Enquête sur la population active (EPA), je conseillais de garder son calme et présentais de nombreux indicateurs qui ne montraient pas la même tendance.

Ce matin, Statistique Canada a publié son communiqué sur les données de l’EPA pour janvier 2012. On y apprenait deux choses en lien avec ce que je disais dans ce billet. D’une part, tel que je l’avais mentionné, on peut y lire dans l’encadré bleu : «Les séries désaisonnalisées ont fait l’objet d’une révision rétrospective sur trois ans, remontant à janvier 2009». D’autre part, ce communiqué a aussi publié les données de janvier.

Parenthèse…

Il est aussi arrivé une grande chose le premier février : Statistique Canada a rendu disponible sans frais toutes ses données de la série «cansim»! On peut donc maintenant accéder à toutes ces données à jour. J’insiste là-dessus, car, auparavant, le seul accès gratuit se faisait par E-Stat. C’était bien, mais les données n’étaient pas à jour, ne contenant pas les derniers mois ou même la dernière année.

Fin de la parenthèse…

On peut donc voir en consultant le fichier cansim 282-0087 (il faut cliquer sur l’onglet «Ajouter/Enlever des données», choisir le Québec et enlever le Canada) que l’estimation de la baisse d’emploi entre septembre et décembre qui était de 69 500 est rendue à 61 000. Comme je le pensais (j’avais écrit dans le dernier billet «Et si les écarts observés depuis l’été dernier étaient en partie dus à ces «importants mouvements de l’emploi dans les services d’enseignement»?), l’écart a baissé un peu. On peut aussi voir que l’EPA estime que l’emploi au Québec a monté de 9 500 en janvier. L’écart entre septembre et janvier est donc rendu à 51 500, une baisse de 26 % par rapport à la baisse publiée le mois dernier entre septembre et décembre.

Et alors…

Cette baisse demeure très forte. Cependant, comme les gens interrogés par l’EPA demeurent dans l’échantillon pendant 6 mois et que les cohortes de novembre et décembre seront encore dans l’échantillon jusqu’en avril et mai respectivement, et que ce sont le membres de ces deux cohortes qui ont probablement un taux d’emploi moins élevé (c’est mon hypothèse), il est fort possible qu’il faille attendre jusqu’en juin pour voir leur effet disparaître complètement des données. Et rien ne dit que les cohortes qui les remplaceront ne seront pas, elles aussi, anormalement plus (ou moins!) en chômage!

Bref, il faut toujours avoir en tête que les estimations de l’emploi de l’EPA sont sujettes à de fortes marge d’erreur. Les données mensuelles pour le Québec ont un coefficient de variation à 5 % de 130 200 (voir la page numérotée 34)! Alors, il faut prendre avec des pincettes aussi bien la baisse du dernier trimestre et que la hausse de janvier…

Inutiles alors ces données? Non bien sûr. Il faut seulement les interpréter pour ce qu’elles disent, pas pour ce qu’on voudrait qu’elles disent. Et la meilleure façon de les interpréter correctement est le suivre l’évolution des autres indicateurs, comme je l’ai fait dans mon précédent billet…

Ne vous en faites pas, je vous tiendrai au courant! Cela dit, la petite hausse de ce mois-ci risque d’améliorer un peu la respiration des commentateurs…

Publicités
9 commentaires leave one →
  1. 4 février 2012 9 h 28 min

    Super en passant l’info concernant la gratuité sur les bases de données, merci!

    J'aime

  2. 4 février 2012 9 h 31 min

    Je me disais bien que cela te ferait plaisir! C’était hors sujet, mais ça valait la peine! 🙂

    J’aurais pu aussi en parler plus tôt cette semaine, mais je n’y ai pas pensé. C’est en choisissant la source pour mon billet que j’y ai pensé…

    J'aime

  3. Régis permalink
    5 février 2012 9 h 04 min

    Intéressant, merci.

    J'aime

  4. jack permalink
    5 février 2012 9 h 49 min

    Billet intéressant. Et qui me fait énormément plaisir en partageant la nouvelle politique de StatCan concernant Cansim!

    Moi aussi je devais me contenter de E-Stat.

    C’est beau, le progrès!

    J'aime

  5. 5 février 2012 10 h 38 min

    «Et qui me fait énormément plaisir en partageant la nouvelle politique de StatCan concernant Cansim!»

    À ma connaissance, c’est une décision politique. Et cela ne touche que que la série cansim. On peut en effet lire sur la page d’accueil de Statcan :

    «Avis : Les produits normalisés libre-service offerts sur le site Web de Statistique Canada ― y compris CANSIM et les produits de données du recensement ― sont maintenant gratuits. Pour de plus amples renseignements, contactez-nous.»

    Je suis bien sûr heureux de cette décision. Par contre, elle entraînera un baisse importante des revenus de Statcan qui ne sera, je crois, pas compensée par une augmentation de budget.

    «L’agence fédérale renonce ainsi à environ deux millions de dollars de revenus par année. Les responsables estiment toutefois que cette perte sera compensée par une hausse des requêtes plus ciblées qui découleront de l’accessibilité élargie au catalogue.»

    Je ne vois personnellement pas pourquoi les «requêtes plus ciblées» (ou commandes spéciales) augmenteraient…

    Déjà, on peut déplorer le départ de Philip Cross, «l’analyste économique en chef de Statistique Canada» plus tôt cette semaine. J’ai d’ailleurs cité une de ses études il y a moins de deux semaines.

    «M. Cross cite également la façon dont ont été gérés les changements au formulaire long de recensement, annoncés par le gouvernement conservateur en juin 2010. M. Cross dit s’inquiéter de la moins grande place faite au libre échange des idées à l’interne. Les cadres supérieurs tolèrent moins la dissension, croit-il, particulièrement quand il est question du recensement de 2011 et du formulaire long, soit l’Enquête nationale auprès des ménages.»
    (…)
    « L’importance accordée au taux de réponse néglige la qualité et la distribution des réponses, mais la discussion sur ces dernières questions est limitée par l’insistance de la direction à faire valoir que le recensement et l’Enquête nationale auprès des ménages ont été un succès », analyse-t-il.»
    (…)
    «Sa décision survient quelques semaines avant que le gouvernement Harper ne précise l’ampleur des coupes dans ses ministères et dans les agences nationales, dont Statistique Canada.»

    Bref, bonne nouvelle d’un côté, mais pas nécessairement bonne à moyen terme… Et je partage tout à fait son opinion professionnelle qu’il est inacceptable que la direction de Statcan se réjouisse du taux de réponse de 69,3 % à l’Enquête nationale auprès des ménages, alors qu’on ne sait, et qu’on ne saura jamais, si ceux qui n’ont pas répondu ont les mêmes caractéristiques que ceux qui ont répondu. On peut sûrement en douter.

    J'aime

  6. 10 février 2012 7 h 11 min

    Le Devoir publie ce matin un article qui confirme les craintes que je soulevais dans le précédent commentaire :

    «Depuis avril 2006, Statistique Canada a mis un terme à la publication de dizaines d’analyses statistiques d’envergure dans des domaines aussi variés que les grossesses au pays, les avortements, le transport en commun, les déplacements des individus, la culture, les exportations par pays, la radiodiffusion, les télécommunications ou encore les produits chimiques industriels, a découvert Le Devoir.

    Cette mise au rancart importante, qui s’accompagne également de la disparition programmée ou en cours de plusieurs enquêtes et sondages de l’organisme, est d’ailleurs qualifiée «d’aveuglement volontaire» sur la réalité canadienne par les défenseurs de la science qui entrevoient déjà, pour l’avenir, l’incapacité du gouvernement à prendre des décisions sur des «faits avérés», laissant ainsi libre court aux dérives idéologiques, selon eux.»
    (…)
    «Selon une liste obtenue par Le Devoir, entre avril 2006 et aujourd’hui, Statistique Canada a cessé la publication d’une quarantaine d’analyses statistiques qui faisaient autorité jusqu’à maintenant.»

    Abandon d’enquêtes par Statistique Canada – Ottawa accusé «d’aveuglement volontaire

    À lire!

    J'aime

Trackbacks

  1. Les données et les analyses «
  2. On respire presque normalement… «
  3. Les transferts gouvernementaux |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :