Skip to content

Protègera nos foyers et nos droits!

3 mars 2012
by

Je vais vous entretenir, encore une fois malheureusement, de notre maladie collective, notre fléau national,  notre dérape politique vers la bêtise. Comme vous l’aurez deviné, il s’agit de nos camarades conservateurs…

Non, je ne parlerai pas de la vaste fraude téléphonique lors du scrutin dernier, je ne ferai pas non plus l’herméneutique de l’obscurantisme de nos camarades en science, bien que c’eût été passionnant!

Doucement, mais sûrement, à coups de C-ci ou de C-ça, les droits de certains de nos concitoyens disparaissent au nom de la méfiance, gracieuseté du ministère de l’inSécurité publique. Après C-10, la prison comme projet social, accueillons C-31, la déportation des immigrants et la lutte contre les réfugiés, histoire de rehausser notre fibre identitaire canadienne!

Mais de quoi s’agit-il, où réside le scandale dans ce nouveau projet de loi? (Mais pourquoi je suis toujours en christ finalement?)

Tout d’abord, afin de comprendre un peu plus en profondeur la question, commençons par la superficie, la couverture, assez mince, convenons-en, de la sortie médiatique de mes camarades.

Écoutons attentivement ce petit clip-plat-de-couleuvres très révélateur…

Cliquez ici, sur la bonne nouvelle TVA .

Bon, je résume pour vous, si vous ne supportez pas TVA.

C’est au sujet des demandeurs d’asile; on nous apprend que trop de gens abusent de notre système trop généreux (air connu). Ces gens viennent principalement de l’Union Européene, des pays démocratiques, donc qui ne sont pas en danger, aux yeux du Canada. Ces demandeurs seraient donc des «faux demandeurs» de statuts de réfugiés. Selon Jason Kenney, on recevrait plus de demandes d’asile de l’Europe que de l’Afrique ou de l’Asie. On propose donc pour «désengorger» le système d’immigration – engorgement dont personne ne connaissait l’existence – de décourager ces demandeurs d’asile provenant de pays désignés, jugés sécuritaires. Ces demandes seront traitées de façon accélérée, 30, 45 ou 60 jours selon le cas, au lieu de plusieurs mois. Leurs accès aux programmes sociaux ainsi qu’au permis de travail seront limités, les recours en appel seront eux aussi limités, on veut rapidement retourner ces gens, qui engorgent notre beau système, dans leur pays…

Mais qui sont ces maudits «lamenteux» , faux réfugiés de l’UE, qui veulent venir siphonner nos programmes sociaux!?!? Eh bien ils sont des Hongrois, en bonne partie des Roms! Je vous avais parlé de la Hongrie et de sa nouvelle coqueluche Viktor, dans ce billet intitulé Le nouveau Viktator. Eh oui! On s’entend-tu pour dire qu’un régime autoritaire d’extrême droite ne fait pas bon ménage avec les Roms? Est-ce si difficile à comprendre?

Donc pendant que l’UE au complet s’inquiète et retient son souffle devant le changement de ton inquiétant de la  Hongrie aux portes de la dictature, notre Honorable gros tas, Jason Kenney, ministre de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme, déclame aux Hongrois «R’tourne dans ton pays, fraudeur!», point final, la condamnation sera sans appel! Il s’arroge donc un droit de vie ou de mort sur certains ressortissants, car c’est lui qui fixera quels sont les pays désignés comme sécuritaires. C’est beaucoup trop de pouvoirs concentrés dans les mains d’un seul être, surtout qu’avec sa cervelle de moineau…ouf!

Pour Kenney, les Hongrois ne sont que des profiteurs attirés par la générosité des programmes sociaux du Canada.

Voilà le verbatim du ministre sur le clip à 1:21:

Y’a une rumeur, y’a une histoire, toute une histoire dans la « cummunauté » que, on peut venir au Canada et profiter de bien-être et social et de toute sorte d’autres programmes sociaux, l’assurance de maladie. C’est la raison pour « lequel » il faut  diminuer les facteurs qui encouragent les gens de venir ici.

Quelle éloquence!

Une autre inquiétude vive suscitée par C-31 concerne le statut de résidence de certains immigrants:
Ottawa — Le nouveau projet de loi conservateur en matière d’immigration pourrait faire en sorte que des milliers de réfugiés ayant obtenu leur statut de résident permanent se le fasse retirer et se voient expulsés du pays. Les experts trouvaient déjà que le projet de loi C-31 était trop agressif et injuste à l’endroit des réfugiés, et cette disposition les fait de nouveau sursauter.
Parmi les changements apportés à la Loi visant à protéger le système d’immigration du Canada déposée il y a dix jours, le fédéral a glissé une clause aux conséquences énormes pour les centaines de milliers de réfugiés devenus résidents permanents au cours des dernières années au Canada. Désormais, si un individu cessait d’être protégé par le statut de réfugié, il perdrait du même coup son statut de résidant permanent. [1]
Pour dire les choses clairement, la résidence permanente devient conditionnelle et révocable, si le pays d’origine du résident se calme, on pourra maintenant lui  enlever son statut de  résidence permanence et le «rtourner» dans son pays! Théoriquement, Kenney, grand protecteur de notre système d’immigration aura tous ces droits sur la vie de tous ces gens! Peut-on commencer à parler de posture dictatoriale sans se faire accuser d’enflure verbale? D’accord, oublions les gros mots, ce n’est pas chic!
Ajoutons à ça que C-31 est rétroactif, ce qui fait qu’il s’applique à des centaines de milliers de réfugiés! Il est difficile de parler en détail de cette loi car malgré les questions très graves qu’elle remue, ses contours sont flous selon les experts, ce qui n’a rien pour rassurer.
Or, voilà le problème, selon le professeur de l’Université d’Ottawa Peter Showler, qui estime que le projet de loi est trop flou. Les conservateurs «se donnent des pouvoirs extrêmement vagues et indéfinis, et vous ne savez pas de quelle façon ils vont les appliquer».[1]
Dans son excitation du bocal, le ministre ne s’arrête pas là, pourquoi pas la prison préventive pour les autres  réfugiés? Les vrais? Ceux de l’Afrique et de l’Asie qui arrivent par bateaux?

Les passeurs dans la mire d’Ottawa

Le projet de loi C-31 s’attaquera aussi aux réseaux de passeurs clandestins qui tentent de faire entrer illégalement des dizaines de personnes au Canada, notamment à bord de bateaux.

Dans la foulée des projets de loi C-49 et C-4 présentés à la suite de l’interception, ces dernières années, de bateaux d’immigrants illégaux sur les côtes de la Colombie-Britannique, ce nouveau projet de loi établira des peines minimales de prison pour les passeurs d’immigrants illégaux. Une période de détention minimale de 12 mois pour les passagers de ces bateaux sera aussi établie, à l’exception des enfants de moins de 16 ans.

Dans le cas d’arrivée suspecte de grands groupes de demandeurs d’asile, comme ce fut le cas en 2010 avec le MV Sun Sea, en Colombie-Britanique, le ministre se réservera le droit de déclarer certaines arrivées « illégales ».

Ben oui, des bateaux de réfugiés, il en arrive tellement souvent au Canada qu’on nous cite toujours le même!  Celui rempli de femmes et d’enfants Tamouls, vous vous souvenez? Près de 500 personnes véritablement menacées de mort qui se sont entassées dans un vaisseau de 53 mètres et ont eu droit à un périple qui a duré environ 90 jours avant d’arriver ici, la menace je vous dis! Ils étaient à moitié morts quand on les a ramassés! Au fait, ils sont où ces réfugiés? Qu’est-il advenu d’eux?

C-31! Grande fierté, une première en droit de l’immigration, à ce qu’il paraît! Nos conservateurs innovent! Qui l’eût cru?

Publicités
7 commentaires leave one →
  1. 3 mars 2012 13 h 42 min

    Bon tour d’horizon!

    Ce projet de loi contient vraiment un sommet d’inepties.

    «Une période de détention minimale de 12 mois pour les passagers de ces bateaux sera aussi établie, à l’exception des enfants de moins de 16 ans.»

    En fait, il s’agit, si je me souviens bien, d’un changement fait en raison des critiques au projet de loi qui voulait à l’origine enfermer les enfants aussi. Mais, la «solution» apportée est aussi débile que l’intention initiale : on va séparer les enfants, même les nourissons, de leur parents!

    «Qu’est-il advenu d’eux?»

    En cherchant de l’info à ce sujet, je suis tombé sur l’excellente chronique de Rima Elkouri sur le sujet, Un bateau nauséabond. À lire! Extrait :

    «Les voyant arriver, le ministre de la Sécurité publique Vic Toews a tout de suite brandi la menace de l’invasion. Il a dit craindre que d’autres bateaux remplis de Tamouls prennent d’assaut le Canada. Il a invoqué d’importants problèmes de sécurité, des liens avec des organisations terroristes… Qu’importe si les faits hurlaient le contraire, qu’importe si les réfugiés arrivant par bateau sont une goutte d’eau dans l’océan, qu’importe si le nombre de demandeurs d’asile au Canada est à la baisse, qu’importe si l’ONU avertit que des civils sri-lankais sont victimes de possibles «crimes de guerre» ou «crimes contre l’humanité» et pourraient avoir deux ou trois bonnes raisons de fuir…

    L’essentiel est de savoir que nous sommes envahis par des méchants qui veulent profiter de notre générosité, mesdames et messieurs. Il faut donc nous protéger. Créer des menaces imaginaires et les combattre avec force et virilité.»

    J'aime

  2. koval permalink*
    3 mars 2012 13 h 46 min

    Oui, mais, on les a-tu r’tournés dans leu pays?

    J'aime

  3. 3 mars 2012 14 h 30 min

    «Oui, mais, on les a-tu r’tournés dans leu pays?»

    D’après un autre article, Le cauchemar des réfugiés tamouls, que j’ai aussi trouvé en cherchant l’info :

    «Mais un an et demi après l’accostage du Sun Sea, seuls 14 demandeurs ont été expulsés vers leur pays d’origine, le Sri Lanka.» (sur 492)

    Plus loin :

    «Seuls six d’entre eux sont encore détenus par l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), et 14 ont été expulsés pour des raisons de sécurité.»

    Et :

    «Les séjours en centre de détention ont parfois duré entre six et neuf mois, alors que la durée moyenne d’un séjour dans un centre de prévention de l’immigration est actuellement de 28 jours.»

    J’en conclus donc que les autres ont été libérés.

    J'aime

  4. koval permalink*
    3 mars 2012 16 h 29 min

    Merci, j’avais cherché un peu mais n’avais pas trouvé!

    J'aime

  5. 3 mars 2012 17 h 30 min

    Ce pays est devenu une vraie honte.
    Malheureusement je ne crois pas que cela soit fini, ce gouvernement nous réserve sans doute bien d’autres mauvaises surprises.

    J'aime

  6. 5 mars 2012 19 h 41 min

    Puisqu’il n’est pas question de considérer les Roms de Hongrie comme particulièrement à risque de bastonnade dans leur pays européen, allié et stable…

    En vertu de ce critère, aucun Juif de France n’aurait pu trouver refuge au Canada avant l’invasion allemande. Après tout, la France de 1938 était un pays plus démocratique que la Hongrie de 2012…

    Les Juifs de France n’étaient pas ostracisés, n’est-ce pas? Pas plus que les Juifs Canadiens à la même époque, victimes des campagnes de salissage dont une partie du Clergé catholique était l’un des acteurs… La Patente, un groupe de nationalistes « canadiens-français » juste un peu trop judéophobes.

    Les Conservateurs ne sont pas « méchants »; ils sont juste un peu simples d’esprit. 😉

    J'aime

  7. koval permalink*
    5 mars 2012 20 h 35 min

    « En vertu de ce critère, aucun Juif de France n’aurait pu trouver refuge au Canada avant l’invasion allemande.  »

    Exact!

    Simples d’esprit, certainement,…,j’ai été bien trop naïve de penser qu’ après l’acteur de l’épisode « Prendriez-vous un ptit Joe-Louis avec ça » en Afghanistan, on ne pourrait pas trouver de conservateurs plus idiots. Avec Toews et Kenney, on est en business!

    Ça ne prend que trois clics sur google pour trouver des nouvelles des Roms en Hongrie!

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/04/22/en-hongrie-des-roms-fuient-un-village-a-cause-d-une-milice-d-extreme-droite_1511799_3214.html

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :