Skip to content

Gabriel Nadeau-Dubois comme président!

14 avril 2012

Difficile de ne pas écrire sur la crise actuelle, le bras de fer entre le gouvernement et les étudiants. Mon billet, comme vous l’aurez deviné par son titre, est un hommage à ce jeune représentant étudiant, Gabriel Nadeau-Dubois!

Ce jeune homme en énerve plus d’un. Depuis le début de ce conflit, il semble très important de le faire passer pour un terroriste, un dangereux, un pro-casse, voire un communiste. Les attaques fusent de tous les cotés, le gouvernement, les médias et leur mépris, ses acolytes. Ça brasse! Le jeune résiste, reste d’un aplomb impressionnant et ne pile jamais sur ses principes.

Trois exemples pour illustrer mon propos….

À 2h 38 m elle dit en parlant de M Nadeau-Dubois:

«Le leader étudiant dont vous parlez, c’est aussi quelqu’un qui s’est présenté un jour, avec un groupe d’une quarantaine d’étudiants dans mon bureau de comté, qui sont rentrés de force, bousculant mon personnel …euh..moi j’ai un ptit peu de misère, c’est personnel là, mais je vais avoir de la misère à ce que quelqu’un se comporte comme ça vis-à-vis de mon monde qui travaille avec moi, du vrai monde, pis qu’après ça, chu sensée tout effacer ça moi, pis dire « je vais m’assoir autour d’une table » quand quelqu’un a forcé ma porte? J’étais dans mon bureau de comté, il a envahi mon bureau de comté, ma réceptionniste a eu les lunette cassées, ché pas!…»

Voilà! Nadeau-Dubois, un gros méchant dangereux, y’a eu des lunettes cassées, nous nageons en plein terrorisme, on ne négocie pas avec le terrorisme… et encore, ça s’est déjà vu négocier avec les terroristes, mais pas avec Nadeau-Dubois!

Pour le mépris des médias (pour ne pas dire des singes) voilà un clip qui parle de lui-même, c’est odieux, je n’en dirai pas autre chose.

À l’interne, cela ne semble pas rose non plus et malheureusement, les tirs amis sont souvent les plus difficiles à encaisser.

En effet, on semble vouloir le blâmer  pour des choses qui me semblent très mineures… dommage.

«Le lendemain de la conférence de presse, des délégués de la CLASSE ont présenté une motion de blâme contre M. Nadeau-Dubois et son équipe, a appris La Presse. La motion n’a finalement pas été adoptée, mais les délégués, par un vote majoritaire, lui ont toutefois demandé plus de transparence dans son travail.»

Évidemment, le même article n’oublie pas de mentionner que la Classe est un mouvement très radical! Oh je tremble!

«La CLASSE est la plus radicale des associations étudiantes nationales. Les tensions entre elle et les fédérations étudiantes sont très vives depuis la dernière grève étudiante, en 2005.»

Tiens tiens, c’est la première fois que j’entends parler de ces tensions…

Bref, ceci n’est qu’un petit billet un peu téteux pour dire que j’aime bien ce garçon et sa détermination. Il dit qu’il ne fera pas de  politique mais on sait bien tous qu’il est dans le champ! 😉

Un ptit ajout intéressant au sujet de cette grève:

J’ai trouvé un avocat qui apostrophe les donneurs de leçons de vocabulaire. Ainsi, on entend depuis un bon bout de temps, et ce, même la bouche de la ministre Beauchamp, que ceci n’est pas une grève mais un boycott!

Je cite la presse:

« Grève » ou « boycott » : le poids des mots

« Il faut d’abord rappeler que les associations étudiantes sont encadrées par la loi sur l’accréditation des élèves et des étudiants », dit M. Cloutier. « Le gouvernement, par ses propres lois, donne aux étudiants un mandat de représentation. Et le mouvement de grève actuel est issu et est à la base de ces pouvoirs-là, en vertu de votes qui ont été tenus […] Le droit de grève est un corollaire du droit d’association », ajoute-t-il.»

Fatigant de tout devoir lui expliquer à celle-là!

Publicités
43 commentaires leave one →
  1. 14 avril 2012 21 h 10 min

    Merci pour la «merveilleuse» entrevue de Mme la ministre à TLMEP, je n’avais pas pu la voir. C’est encore pire que j’en avais entendu parler!

    «« Grève » ou « boycott » : le poids des mots»

    C’est à veille qu’on dira qu’une personne boycotte la bouffe plutôt que de dire qu’elle fait la grève de la faim!

    J'aime

  2. 14 avril 2012 21 h 14 min

    « C’est à veille qu’on dira qu’une personne boycotte la bouffe plutôt que de dire qu’elle fait la grève de la faim! »

    😆

    J'aime

  3. Le Che permalink
    14 avril 2012 21 h 19 min

    Une personne ne peut boycotter la bouffe ni faire la grève de la faim. C’est seulement une Personne qui en influence d’autres de façon insidieuse pour arriver à ses fins.
    Grévistes, boycotteurs=manipulateurs

    J'aime

  4. 14 avril 2012 21 h 36 min

    Les « tensions » entre les associations étudiantes sont une création des médias afin de diviser le mouvement. Fallait s’en attendre de la part de vieux croulants plus soucieux de préserver leurs fonds de pension que de faciliter la relève.

    Et, le terme « Grève », lamentablement associé au syndicalisme dans le but de discrétider les étudiants dans leur action, signifie aussi un arrêt d’une activité sans relation avec le monde du travail. Exemple: grève de la faim.

    Moi aussi, je suis fier de notre jeunesse. Elle a du répondant et riposte avec cohérence. La meilleure réplique était celle concernant le vote à main levée: l’un des dirigeants étudiants a répondu que le Parti Libéral du Québec usait du même mode de votation en congrès et qu’il n’était pas en position de faire la morale!

    J'aime

  5. 14 avril 2012 21 h 55 min

    Ouf!

    J'aime

  6. ACE permalink
    14 avril 2012 22 h 00 min

    Les tensions entre assos étudiantes sont bien réelles depuis 2005 et même avant. J’ai vu des banderoles dans des manifs qui disaient: Fecq et feuq traîtres ou quelque chose comme ça. Quand j’étais au CEGEP, je me tenais avec des militants étudiants. Même avant 2005 il y avait des tensions. Les fédérations étaient décrites par les gens de l’ASSÉ comme des carrièristes et des lobbyistes. Heureusement je trouve que la mobilisation étudiante récente ne met pas trop en valeur ces divisions, mais elle sont bel et bien réelles.

    J'aime

  7. 14 avril 2012 22 h 06 min

    Oui, une petite recherche m’a permis de trouver cet article qui en parle!

    http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2012/03/20120329-075336.html

    Il semble, comme tu dis, que les jeunes soient plus solidaires ce coup-ci!

    J'aime

  8. 14 avril 2012 22 h 07 min

    Des différences d’objectifs entre divers groupes sont choses courantes. De là à parler de tensions…

    Je disais cela car le lendemain de l’annonce de « divisions » entre les associations, les trois représentants étaient à la même table en entrevue à LCN.

    J'aime

  9. 14 avril 2012 22 h 08 min

    La jeunesse est en train de nous donner une jolie leçon de solidarité!

    « Ouf! »

    Quoi?! Tu l’aimes pas le Che!?! 😉

    J'aime

  10. ACE permalink
    14 avril 2012 22 h 09 min

    Oui, c’Est moins pire. J’ai participé à des réunion de l’ASSÉ et de la FECQ avant 2005 et ça ne s’aimait pas du tout de part et d’autre. C’est beaucoup moins pire maintenant.

    J'aime

  11. 14 avril 2012 22 h 10 min

    @ Jimmy et ACE

    «Les tensions entre assos étudiantes»

    Je suis d’accord avec ACE, j’ai failli en parler dans mon premier comm. Cela dit, ces tensions semblent beaucoup moindre cette année. N’empêche que les «anciens » de l’ASSÉ de 2005 avaient (ont ?) encore sur le coeur que les deux asso aient accepté de négocier sans elle.

    Mais, bon, c’est vrai que cette année, les trois groupes collaborent bien et que les médias charrient en ne mettant pas ces anciennes tensions en contexte.

    J'aime

  12. 14 avril 2012 22 h 16 min

    J’aime « Le Che », pas ce Che fallacieux

    J'aime

  13. 14 avril 2012 22 h 27 min

    Je vante la jeunesse ici dans un billet d’ailleurs paru dans Métro Montréal:

    http://pourquedemainsoit.wordpress.com/2012/03/11/loubli-du-passe/

    J'aime

  14. ACE permalink
    14 avril 2012 22 h 45 min

    @Jimmy: Une seule chose, je doute que ça soit ceux qui se sont battus autrefois pour ces ideaux qui nous méprisent aujourd’hui. Je crois plutôt que ceux-ci étaient «avec nous dans la rue» aujourd’hui et que ceux qui nous méprisent sont ceux qui méprisaient avant aussi…

    J'aime

  15. 14 avril 2012 22 h 50 min

    Oui, c’est possible…. mais ce n’est pas d’hier que les générations précédentes oublient les avantages qu’elles ont eu. Mais admet que le parallèle est intéressant. Le journal ne l’aurait pas publié sans un fond de pertinence…

    J'aime

  16. ACE permalink
    14 avril 2012 22 h 54 min

    C’est sur qu’il y a des Alain Dubuc qui étaient Trotskistes dans leur jeunesse et qui ont mal virés… Mais j’ai vu pas mal de non-jeunes à la manif d’aujourd’hui, ce qui est plutôt encourageant 🙂

    J'aime

  17. 14 avril 2012 23 h 09 min

    «j’ai vu pas mal de non-jeunes à la manif d’aujourd’hui»

    Comme Amir? 😉

    Il y en avait même des plus vieux que moi!

    J'aime

  18. 14 avril 2012 23 h 17 min

    Les jeunes ont en effet beaucoup d’allié-e-s parmi les gens âgés de 30 à 95 ans. Et ils se manifestent. Guy Rocher n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

    La motion de blâme était totalement à propos dans le cas de Gabriel Nadeau-Dubois. Il a outrepassé son mandat en se mettant d’accord sur l’utilisation de l’expression « front commun » avec les fédés. Rappelons qu’il n’est pas président ou roi, mais secrétaire aux communications. Il n’a absolument aucun pouvoir décisionnel. Cela dit, je ne suis pas dans ses culottes. Dans la même situation, j’aurais pu faire une erreur similaire pour toutes sortes de raisons, sans trop me rendre compte de rien. Je lui laisse le bénéfice du doute. Parmi mes connaissances, les avis sur son compte sont variés. Plusieurs ont dit des trucs du genre au cours des derniers jours : « Je vous avais dit que c’était un autocrate! » D’autres m’ont dit que tout ce que « Gab » voulait, c’était se débarrasser de la patate chaude que représente sa fonction.

    En ce qui me concerne, je ne le connais pas personnellement et je ne me suis encore pas présenté à un seul congrès de la CLASSE. Alors bon.

    J'aime

  19. 14 avril 2012 23 h 39 min

    @ Mouton Marron

    «Guy Rocher n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.»

    Il n’est peut-être pas représentatif des gens de son âge, mais c’est un excellent exemple!

    « Rappelons qu’il n’est pas président ou roi, mais secrétaire aux communications.»

    Je pensais qu’il portait le titre de porte-parole. Mais, tu as raison. C’est comme quand Amir était un peu ambigu sur les pactes avec les autres partis indépendantiste. Le congrès avait voté contre, alors… certains lui ont rappelé! Mais, j’ai trouvé que Gabriel a bien réagi, en donnant un sens limité à la notion de front commun. Un peu de patinage, mais correct à mon avis.

    Pas facile sa situation…

    J'aime

  20. 15 avril 2012 4 h 12 min

    «Il y en avait même des plus vieux que moi!«

    Ben là là quand même! Il y avait des momies, quoi?!?! 😉

    J'aime

  21. 15 avril 2012 4 h 23 min

    Tout comme toi je l’aime bien ce jeune Koval. L’avenir va nous dire comment Gabriel évoluera, mais pour le moment je le vois très bien comme futur candidat à QS. Il est beau, intelligent et il a du charisme.

    J'aime

  22. 15 avril 2012 8 h 00 min

    Tiens, j’ai trouvé du coté de chez Mouton Maron un texte de facho (en cache) qui a été retiré de cyberpresse!

    http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache%3AYneSj6pUJ3AJ%3Awww.cyberpresse.ca%2Fle-soleil%2Fopinions%2Fpoints-de-vue%2F201204%2F11%2F01-4514364-pour-en-finir-avec-les-greves-etudiantes.php+Pour+en+finir+avec+les+gr%C3%A8ves+%C3%A9tudiantes+bernard&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=ca&client=firefox-a

    «Étant passé par là en mon temps, j’ai beaucoup d’admiration pour ceux qui ont posé de tels gestes, mais cela ne suffit pas: il faut s’organiser pour reconquérir le terrain. Dans les années 1920 et 1930, c’est ce qu’on fait les mouvements fascistes, en appliquant aux gauchistes leur propre médecine. Ceux-ci en ont gardé un souvenir si cuisant que, trois quarts de siècle plus tard, ils s’acharnent encore à démoniser cette réaction de salubrité politique. Les opposants aux grèves doivent donc cabaler, s’organiser pour franchir en masse les lignes de piquetage, apostropher les porteurs de carrés rouges où qu’ils les rencontrent, répondre à l’intimidation par le défi.»

    J'aime

  23. 15 avril 2012 8 h 21 min

    Des non-jeunes! 🙂

    J'aime

  24. 15 avril 2012 9 h 53 min

    Une entrevue de Gabriel Nadeau-Dubois à TVA, juste avant la manif d’hier…

    http://tvanouvelles.ca/video/1562333081001/61-jours-de-greve-etudiante-gabriel-nadeau-dubois-en/

    J'aime

  25. 15 avril 2012 11 h 56 min

    Je suis tombé sur cet article en lisant le blogue Québec Facho-watch. Mais apparemment, le texte circulait bien avant sur les réseaux sociaux. Il serait resté en ligne pendant une période respectablement longue.

    http://www.fachowatch.com/

    J'aime

  26. 15 avril 2012 12 h 25 min

    @Mouton 11h:56

    Ce sont des propos qui n’étonnent plus quand ils se trouvent blogues personnels de zozos, mais dans un journal, c’est assez renversant à voir, le tout en 2012! Faut le faire! 🙄

    J'aime

  27. 15 avril 2012 13 h 00 min

    @ Mouton et Koval

    Il semble que Facho-watch ait identifié l’auteur du texte dont vous parlez:

    http://www.fachowatch.com/concernant-lauteur-du-texte-fasciste-contre-la-greve-etudiante/

    J'aime

  28. Le Che permalink
    15 avril 2012 14 h 15 min

    Je comprends votre point. Mais puisqu’il s’agit d’une infime minorité parler de grève serait abusif.

    J'aime

  29. 15 avril 2012 15 h 15 min

    @ Le Che

    Je crois que vous n’avez pas mis ce commentaire dans le bon billet…

    «Mais puisqu’il s’agit d’une infime minorité parler de grève serait abusif.»

    La grève de la faim se fait en général solitairement, et ce n’est pas abusif de parler de grève. En outre, parler de 150 000 personnes comme d’une «infime minorité» est telleemnt absurde que je ne peux qu’y voir encore un moyen malhonnête pour diminuer l’importance d’un mouvement.

    J'aime

  30. youlle permalink
    15 avril 2012 17 h 20 min

    « Mais puisqu’il s’agit d’une infime minorité parler de grève serait abusif. »

    150 000 personnes en plus de plusieurs millions qui les appuient, ce serait la ou une infime minorité?

    Bizarre d’école que la vôtre.

    Sa va mal pour la petite droite profonde sans instruction Le Che.

    En passant ce sont eux qui disent que le Québec est illettré.

    De la projection quoi.

    J'aime

  31. 16 avril 2012 5 h 37 min

    À voir et à écouter cette version de qualité

    J'aime

  32. 16 avril 2012 7 h 18 min

    Excellent!

    Il fait peur à la Beauchamp. Elle se dit ouverte à une discussions avec les syndicats étudiants, mais pas avec lui.

    http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201204/15/01-4515532-line-beauchamp-ouverte-a-certaines-discussions.php?

    J'aime

  33. 16 avril 2012 8 h 39 min

    @ Yves

    « Elle se dit ouverte à une discussions avec les syndicats étudiants, mais pas avec lui.»

    Ce qu’il y a de bon à cette situation, ce fut la réaction de Martine Desjardind de la FEUQ : elle exige la présence de la CLASSE. La tentative de division de la ministre semble donc avoir échoué. Malheureusement, la FECQ a été moins claire, mais dit aussi que la CLASSE doit y être. Ils doivent absolument rester unis!

    J'aime

  34. Le Che permalink
    16 avril 2012 9 h 38 min

    La véritable position finale de la CLASSE est la gratuité totale mur-à mur inconditionnelle. Cela n’existe même pas à Cuba paradis socialiste. Ils prennent la moyenne de vos 3 dernières années de secondaires et ensuite on vous dirige là où il y a de la job selon votre talent qu’eux jugent que vous avez en fonction de vos notes. L’État en échange vous garantis une job à vie. Mais ils ne formeront pas 10 000 finissants en sciences po s’ils en n’ont pas besoin. C’est très limité. Ils vont prennent les 100 meilleurs par année. Pas un de plus. Ensuite l’université dure 6 ans.

    Source : ma guide touristique

    J'aime

  35. 16 avril 2012 10 h 02 min

    @ Le Che

    «La véritable position finale de la CLASSE est la gratuité totale mur-à mur inconditionnelle.»

    Vrai, mais elle a accepté de ne demander que le gel pour mettre fin à la grève. Comme je l’ai dit dans un précédent billet, il s’agit de sa part d’un compromis (https://jeanneemard.wordpress.com/2012/03/06/droits-de-scolarite-accepter-un-compromis/). Il est donc inexact de prétendre que le mouvement étudiant refuse tout compromis.

    « Cela n’existe même pas à Cuba paradis socialiste»

    Vous devriez voyager en Scandinavie et dans d’autres pays européens. Votre guide touristique (source que je questionnerais, personnellement) vous apprendrait que les études supérieures (dont universitaires) y sont gratuites.

    En outre les revendications étudiantes ne visent pas à ce que tous accèdent à l’université, mais que la sélection se fasse au mérite, pas selon la condition socio-économique, comme je l’écrivais dans le même billet : «la position du mouvement étudiant est déjà un compromis : la seule façon d’enlever la barrière monétaire au droit à l’éducation basé sur le seul mérite est d’obtenir la gratuité scolaire.»

    Finalement, je vous inviterais à vous informer avant d’écrire ici. Je commence à en avoir assez de devoir toujours corriger vos inexactitudes.

    J'aime

  36. Le Che permalink
    16 avril 2012 10 h 17 min

    >>>Finalement, je vous inviterais à vous informer avant d’écrire ici. Je commence à en avoir assez de devoir toujours corriger vos inexactitudes.
    __________________________________________
    @Darwin: Décidément, vous n’aimez pas être contrarié. Pourtant, nos positions sont si proches. Je vous invite à faire preuve d’un peu plus d’endurance. J’essaie seulement de comprendre ce qui se passe ici.

    J'aime

  37. 16 avril 2012 10 h 42 min

    @ Le Che

    «Décidément, vous n’aimez pas être contrarié»

    Contrariez-moi avec des faits et des sources valables et ça va aller. Et si vous n’aimez pas mon attitude et ce que vous trouvez sur ce site, personne ne vous retient.

    «J’essaie seulement de comprendre ce qui se passe ici.»

    Alors, posez des questions plutôt que de dire n’importe quoi.

    J'aime

  38. benton65 permalink
    16 avril 2012 14 h 00 min

    L’université est gratuite en Norvège, en Finlande, en Suède, au Danemark et en Suisse. Je crois que de plus, le Danemark paie un salaire!

    J'aime

  39. 16 avril 2012 18 h 35 min

    Oui, j’ai eu peur. Surtout après avoir lu certaines discussions de leurs divisions ici. Je n’étais pas au courant de leurs mésententes.

    Quand j’ai lu l’article en question j’en étais fort réjoui.

    J'aime

  40. 16 avril 2012 18 h 44 min

    @ Yves

    «Oui, j’ai eu peur.»

    Moi, ce sont les événements de la nuit dernière et d’aujourd’hui qui me font peur…

    J'aime

  41. 16 avril 2012 21 h 05 min

    De quels événements tu parles? Le saccage du bureau de la ministre et autres petites choses?

    Si c’est ça, dit toi bien que si la grève persiste et que si nos étudiants se retrouvent tout l’été en grèves, là tu auras raison d’avoir peur. Il y a toujours des personnes qui sont moins patientes
    que d’autre, alors là il risque d’y avoir du gros grabuge.

    Mais je crois que cette grève va se terminer bientôt. Avec un très très léger gain pour les étudiants et des promesses.

    J'aime

  42. 16 avril 2012 21 h 21 min

    «Le saccage du bureau de la ministre et autres petites choses?»

    Le saccage de cinq bureaux, des sacs de briques jetés dans le métro et autres «petites choses»… Que veux-tu, je suis une petite nature…

    En fait, je m’inquiète surtout des réactions et de la récupération qui peut en être fait.

    J'aime

  43. 16 avril 2012 21 h 37 min

    Haha, je savais en disant « petite chose » tu réagirais.

    Bof moi tant qu’il n’y a pas mort d’homme je m’inquiète pas. Je considère que c’est des choses qui peuvent arriver lors d’une grève.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :