Skip to content

Le tourisme et l’éducation

28 mai 2012

J’ai bien rigolé en fin de semaine en lisant dans La Presse la lettre de Charles Lapointe, président-directeur général de Tourisme Montréal (Une trêve de manifestations s’impose). Ayant d’autres chats à fouetter, je n’ai pas réagi immédiatement. Mais, en lisant la même lettre sous un autre titre dans le Devoir de lundi (Une solution pour sauver le tourisme), j’ai plus de difficulté à me retenir.

Pourquoi j’ai rigolé? Pour plusieurs raisons, et aucune n’a rapport avec les déclarations du manitou du Festival Juste pour rire, Gibert Rozon.

On se réveille…

Je n’en reviens pas que ce monsieur réalise soudain que la grève étudiante risque de perturber la quiétude recherche de profits de nos entrepreneurs touristiques. Personnellement, j’en ai parlé… à la fin mars! Bon, d’accord, j’en parlais surtout en raison du risque du manque de main-d’œuvre à rabais cet été en raison de la prolongation de la session qu’on prévoyait à ce moment-là s’il y avait entente… Il n’empêche que, dès que la négociation dont je parlais dans ce billet a achoppé, il était clair que la pression aurait dû monter. Il devait penser qu’une bonne loi spéciale réglerait leurs problèmes! Et bien qu’il danse maintenant!

Trêve contre…rien?

Là où je suis resté estomaqué, c’est lorsqu’il a expliqué sa «solution pour sauver le tourisme» : une trêve de manifestations sans compensation, même pas un moratoire (oh, le vilain mot!) dans l’application de la loi spéciale.

Réalise-t-il d’une part que les responsables et porte-parole n’ont aucun pouvoir pour demander cela aux étudiants (la démocratie directe, il n’a pas encore compris?) et encore moins pour faire respecter cette demande auprès de toutes les couches de la société qui participent aux manifestations? Réalise-t-il d’autre part qu’il demande là au mouvement étudiant de laisser tomber la lutte au moment où il a le rapport de force de son bord, entre autres et surtout justement en raison des problèmes vécus par l’industrie touristique? Non, dit-il, attendez en août pour manifester, quand les cours reprendront et que la loi spéciale aura le potentiel de frapper le plus fort, risquant d’inverser le rapport de force!

N’y rêvez même pas!

L’éducation et le tourisme

Ce monsieur ne semblait pas du tout troublé lorsque la grève risquait et risque encore d’entraîner l’annulation d’une session d’études à 170 000 étudiantEs, l’abandon ou le décrochage d’un nombre appréciable d’entre eux et elles, le retard de diplomation des finissantEs en sciences infirmières et dans bien d’autres domaines qui peuvent avoir des conséquences importantes sur la prestation de services drôlement plus importants que de faire tourner des vroum-vroum autour d’une piste ou de faire rigoler les bourgeois en riant des BS…

L’éducation et l’économisme

Finalement, ce monsieur ne réalise pas non plus qu’un des objets de la lutte actuelle est justement l’emprise de plus en plus forte de l’économisme sur le contenu de la formation postsecondaire, surtout universitaire. Il ne réalise pas qu’il demande justement au mouvement étudiant de mettre de côté ses moyens de pressions qui visent à combattre cette tendance à l’économisme en leur disant que la santé de son industrie polluante et saisonnière est plus importante que leur lutte pour une éducation plus accessible et davantage axée sur la formation de citoyens à part entière et moins conçue en fonction des besoins des entreprises qui ne voient que leur activité et oublient tout ce qui importe vraiment à une société.

C’est justement ce genre de dérive du néolibéralisme que ce mouvement combat…

Publicités
17 commentaires leave one →
  1. barefootluc permalink
    29 mai 2012 0 h 17 min

    Pour Charles Lapointe, un rapport de force ça devrait être comme Harper aime ça. On laisse aller les choses quelques jours ou semaines sous la menace d’une loi spéciale. Et on passe ensuite à l’exécution en votant une loi spéciale. Ça stimule les négociations de bonne foi. 😉

    J'aime

  2. 29 mai 2012 0 h 20 min

    Défendre ses propres intérêts, c’est comme se regarder le nombril!

    Et la démocratie c’est bien beau… en autant que cela n’interfère pas dans les affaires!!!

    J'aime

  3. 29 mai 2012 0 h 27 min

    «Et la démocratie c’est bien beau… en autant que cela n’interfère pas dans les affaires!!!»

    C’est aussi ce que j’ai compris de ce message! On nuit à l’image, oh malheur, ça semble plus important pour le monsieur qu’un gouvernement qui prend des décisions qui nuisent à la réalité!

    J'aime

  4. koval permalink*
    29 mai 2012 7 h 12 min

    Ce qui nuit le plus au tourisme, c’est la valeur du dollar et les images des émeutes fomentés par la police!

    Calmez la police et faites du tintamarre des casseroles un attrait touristique!

    J'aime

  5. 29 mai 2012 7 h 20 min

    «Calmez la police et faites du tintamarre des casseroles un attrait touristique!»

    J’y participe! 😉

    J'aime

  6. 29 mai 2012 11 h 18 min

    Les glissements sémantiques se poursuivent!

    On avait déjà:
    grève = boycott
    témoignages = désinformation
    respect de la vie privée = « germe de régime dictatorial, censure des médias » (celle-là est de Brian Myles)

    auxquels il faut maintenant ajouter:
    capitulation = trêve.

    On demande sans cesse aux jeunes des trucs en échange de rien. Génération de « parents-rois »?

    J'aime

  7. 29 mai 2012 12 h 15 min

    C’est ce que j’appelle de l’intimidation économique…

    J'aime

  8. 29 mai 2012 17 h 43 min

    @ Mouton Marron

    «capitulation = trêve.»

    C’est pas mal ça!

    «Génération de “parents-rois”?»

    Dans ce cas, je parlerais plutôt d’entreprneurs-rois, ou de riches-rois!

    @ David Gendron

    «C’est ce que j’appelle de l’intimidation économique…»

    Pas sûr que ça va intimider qui que ce soit!

    J'aime

  9. barefootluc permalink
    3 juin 2012 6 h 22 min

    Tonton Lauzon rencontrerait les représentants des étudiants (désolé Journal de Mouréal ce ne sont pas des leaders). Le problème c’est que tonton dit croire au dialogue, mais à lire ses commentaires ce sera un monologue. 😦

    http://www.journaldemontreal.com/2012/06/02/rozon-discutera-avec-les-leaders-etudiants

    J'aime

  10. barefootluc permalink
    3 juin 2012 6 h 29 min

    Message @ tonton Rozon:

    Je vais boycotter tous tes produits de près ou de loin dus aux commentaires stupides de ta part. Qu’il y ait manif ou pas, ça ne changera rien. C’est plus la peur d’encourager ta stupidité que ta dénonciation du terrorisme économique ( « Je vais leur parler des conséquences économiques terribles[…]» [tonton Rozon] ) qui est le facteur critique dans ma décision. 😉

    J'aime

  11. barefootluc permalink
    4 juin 2012 19 h 58 min

    Il (le clown) en rajoute encore aujourd’hui. Il demande une condamnation ferme des menaces faites à l’endroit de Monsieur GP de F1 et à son endroit. Selon lui on ne peut invoquer de l’humour sarcastique (noir).

    Comme j’ai entendu dans mon entourage, des menaces à l’endroit des porte-paroles de la CLASSE on ne peut explicite du genre: « Si je le croise au volant de mon char je vais l’écrasé le petit c…! ». Quand je demande pourquoi ce genre de propos ne sont pas tout autant condamnables que les menaces de s’en prendre au GP de F1, on me répond que c’est de l’humour teinté fortement de sarcasme.

    En conséquence très honorable tonton Rozon, j’exige de votre part une condamnation ferme des menaces faites à l’endroit des porte-paroles de la CLASSE!!! 8;-)

    J'aime

  12. the Ubbergeek permalink
    4 juin 2012 20 h 00 min

    Je leur souhaite presque de se prendre du grabuge dans la face – genre, fanatiques de droites qui se frittent contre des anars ou rouge – alors.

    J'aime

  13. 4 juin 2012 21 h 40 min

    Tut Tut Tut pas de violence sivouplaît, ça ferait trop plaisir à Charest…

    J'aime

  14. 4 juin 2012 22 h 14 min

    @ barefootluc

    «j’exige de votre part une condamnation ferme des menaces faites à l’endroit des porte-paroles de la CLASSE!!!»

    Ça, c’est une autre désobéissance civile acceptée…

    @ sombredérilection

    «ça ferait trop plaisir à Charest»

    Et moi, ça me ferait de la peine…

    J'aime

  15. the Ubbergeek permalink
    5 juin 2012 2 h 11 min

    Pas si Charest ou des dretteux la commence.

    J'aime

  16. 5 juin 2012 5 h 08 min

    @ the Ubbergeek

    «Pas si Charest ou des dretteux la commence.»

    À qui parlez vous? À quelle remarque ce comm répond-il? Commence(nt) quoi? C’est très désagréable de devoir relire tous les comm précédents pour deviner ce que vous voulez dire.

    Coudonc, faites vous exprès? Êtes-vous un genre de LIBERTARIAN BADASS qui m’a pris comme cible?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :