Skip to content

Encore le vote utile

5 juin 2012

Avec les élections qui approchent, est-il surprenant que Le Devoir publie trois papiers qui appellent à l’unité des souverainistes et progressistes québécois ?  Voilà qu’on nous sort déjà la carte du vote utile.  Selon Pierre Curzi et Pierre Dubuc (SPQ Libre), il faudrait que les militants de Québec solidaire (Qs) mettent leurs projets de côté afin d’appuyer le Parti Québécois (PQ) dans son combat électoral contre le Parti Libéral (PLQ).  On n’a pas attendu les élections pour passer le message !

J’ai parfois l’impression que la très grande majorité des militants du PQ ne prennent pas au sérieux la démarche de Qs et qu’ils ne reconnaissent pas que ce parti est né parce qu’il y avait un vide politique.  Croient-ils vraiment qu’après une dizaine de congrès et la conception d’une plateforme politique audacieuse, les membres de Qs se fermeront la gueule et appuieront le PQ simplement pour favoriser l’échange de pouvoir entre le PLQ et le PQ ?  Vraiment ?

Évidemment, les membres et sympathisants de Qs désirent également se débarrasser du PLQ et de Jean Charest.  Mais ils ne souhaitent pas obtenir quatre trente sous pour une piastre.  Dans la tourmente actuelle, il faudra que le PQ soit un peu plus clair en ce qui concerne les frais de scolarité.  Et je ne parle même pas ici de nos différences sur l’exploitation des ressources naturelles et pétrolifères, sur la collusion dans l’octroi de contrats publics ou du financement parfois occulte des partis politiques.

Ceci étant dit, je dois dire que j’accepterais peut-être une coalition ponctuelle lors des prochaines élections.  Mais il y aurait une condition : que le PQ promette solennellement qu’il présentera un projet de loi pour réformer le mode de scrutin vers une proportionnelle-mixte.  Autrement, c’est non.

Publicités
120 commentaires leave one →
  1. Kim permalink
    5 juin 2012 16 h 21 min

    On est dans la schnout, ça c’est clair. Maintenant une coalition pourrait apporter exactement le genre de débat que vous suggérer et pour les conditions, tout pourrait se négocier. Ce pourrait aussi remettre en question le virage de droite qu’a prit le PQ ses dernier temps. Il faut aussi qu’on soit un peu réaliste avec notre avenir car une autre majorité des PLQ et on est encore dedans. Anyway, Pauline vient de dire qu’elle n’en veut pas

    [Je me suis permis d’ajouter un lien – Darwin]

    J'aime

  2. 5 juin 2012 16 h 43 min

    Je suis surpris, nous avons exactement la même position!

    Pour moi aussi, l’instauration d’un système de proportionnelle-mixte serait une condition sine qua non.

    J'aime

  3. 5 juin 2012 16 h 51 min

    Sébastien Robert nous rejoint tout à fait, rien d’étonnant là. Mais il développe davantage les arguments. Intéressant!

    http://www.politicoglobe.com/2012/06/le-marche-de-dupe-de-curzi-et-spq-libre/

    J'aime

  4. 5 juin 2012 18 h 00 min

    J’aurais aimé élaborer d’avantage mais ce n’est qu’une petite réaction à ce qui s’est écrit aujourd’hui sur les pages et site du Devoir. Mais voilà que la sortie du cheffe (non mais, quel pouvoir ils ont ces chefs du PQ !) annule le tout. On ne pourra toujours pas nous accuser de diviser le vote !

    J'aime

  5. 5 juin 2012 18 h 40 min

    «On ne pourra toujours pas nous accuser de diviser le vote !»

    Oh, on ne s’en privera pas, crois-moi! Pour bien des péquistes, ce ne sont pas les politiques que leur parti adopte et met de l’avant qui lui nuit, mais les autres, ceux qui ne comprennent pas et qui refusent de joindre la grande coalition arc-en-ciel qui n’a jamais débouché en plus 40 ans et qui justifie la mise de côté de la plupart de leurs anciennes politiques progressistes…

    J'aime

  6. koval permalink*
    5 juin 2012 19 h 40 min

    J’ai trois choix,

    1-n’importe qui sauf Marois,
    2-n’importe qui sauf Charest ou bien
    3- n’importe qui sauf Legault!

    Ou encore mieux, ces trois choix en même temps! 😉

    J'aime

  7. 5 juin 2012 19 h 45 min

    Donc, tu hésites entre deux partis (sans compter les verts et des indépendants)… Et RH? 😉

    J'aime

  8. Richard Langelier permalink
    5 juin 2012 20 h 53 min

    Je ne pensais pas remercier Pauline Marois un jour, mais là, je suis obligé de le faire.

    En 2003, moi choix était:
    – n’importe qui, sauf Union des forces progressistes (donc Amir Khadir dans Mercier)
    – n’importe qui, sauf Mario Dumont
    – n’importe qui sauf Jean Charest

    Avoir su que le PQ (Daniel Turp) n’avait pas besoin de mon vote, je serais resté à la maison.

    Ah! J’oubliais, lors des élections complémentaires de Mercier, j’ai voté pour Lyne Rivard du Bloc Pot en me disant: « si je reste à la maison, Paul Cliche va nous casser les oreilles avec le pourcentage du vote. » Il nous les cassés avec les 4000 votes provenant des supporteurs d’Yves Michaud, expliquant  » ce record HISTORIQUE de 24% pour la gauche québécoise » par la coalition du Rassemblement pour l’alternative politique avec le Parti communiste et le Parti de la Démocratie socialiste.

    Décidément, la raison politique a ses raisons que le coeur ne connaît pas. Il y aurait un beau livre à écrire là-dessus, mais Régis Debray l’a fait avec Critique de la Raison politique.

    Je pourrais toujours écrire un beau billet, mais le gène de la paresse m’en empêche. Quelle sorte de singes est paresseux et peut perdre le sens de l’agression après une peine d’amour?

    J'aime

  9. 5 juin 2012 21 h 08 min

    La réaction d’Amir Khadir…

    Extrait :

    «Pour combattre l’abstentionnisme, il faut arrimer clairement les propositions politiques avec la mobilisation sociale. C’est ce que QS s’efforce de faire depuis sa fondation. Le PQ, parti de gouvernement gagné au néolibéralisme, voit les mouvements sociaux comme des problèmes à gérer ou des occasions de marquer des points politiques. QS au contraire souhaite que les mouvements sociaux gagnent, parce qu’avec eux les intérêts de notre peuple avancent, donc le Québec gagne.»

    J'aime

  10. Richard Langelier permalink
    5 juin 2012 21 h 18 min

    Je viens de lire cette lettre d’Amir Khadir à Pierre Curzi et le lève mon chapeau.

    J'aime

  11. 5 juin 2012 21 h 40 min

    C’est le propre des démocraties dites « à l’anglaise », on vote contre un parti… ce qui n’a rien de représentatif… et le Québec n’y échappe pas!

    Faudrait-il que QS soit « majoritaire » pour que l’on passe à la proportionnelle ?

    J'aime

  12. koval permalink*
    5 juin 2012 21 h 40 min

    Amir est pris présentement à Québec dans une «sourcillière», je voterai pour lui si la capitale le libère!

    J'aime

  13. 5 juin 2012 21 h 56 min

    @ Koval

    «Amir est pris présentement à Québec dans une «sourcillière»»

    ??? Même en pensant à une souricière, je ne comprends pas…

    @ Benton

    «Faudrait-il que QS soit “majoritaire” pour que l’on passe à la proportionnelle ?»

    Probablement. Et s’il ne le fait pas rendu au pouvoir, je vais sortir de la tombe pour aller cracher sur touTEs ses députéEs! 😉

    J'aime

  14. 5 juin 2012 22 h 03 min

    Au risque de dévoiler mes véritables couleurs, je me sens dans l’obligation de défendre le PQ…

    Je trouve ça quand même assez «rough» de penser que le PQ vaut pas vraiment plus que le PLQ. Après tout, lorsqu’on compare le financement des deux partis alors qu’ils étaient, soit en opposition ou au pouvoir, on se rend compte que le financement est resté sensiblement le même pour le PQ alors qu’il a doublé pour le PLQ : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/286972/financement-des-partis-politiques-le-pouvoir-attire-plus-les-contributeurs-du-plq-que-ceux-du-pq

    De plus, n’oublions pas que chaque parti politique forme un regroupement de personne. Or, lorsque ce regroupement semble sur le point de s’approprier le pouvoir, il est clair que certaines pommes pourries et opportunistes vont en profiter pour s’y affilier même s’ils ne croient pas réellement en les valeurs que défendent le parti. (ex: un certain Rebello) Ce genre «d’infiltration» pourrait également guetter Qs et ON s’ils venaient à se rapprocher de plus en plus d’un gouvernement minoritaire ou majoritaire.

    Ce qui reste cependant anormal, c’est lorsqu’un parti politique ne forme plus un regroupement de personne honnêtes infiltré par quelques pommes pourries mais bien un regroupement de pommes pourries. Ainsi, le Parti libéral semble être le seul parti fédéraliste capable d’élire des députés à l’Assemblée. Or, il s’assure de cette manière un vote anglophone et allophone indéfectible, ce qui lui permet de faire ce qu’il veut car il sait qu’il aura toujours cet appui de cette partie de la société, peu importe l’effervescence de scandales au sein de son gouvernement. (Même la CAQ ni-ni n’a pas su grugé cet appui anglophone et allophone si on se fit aux sondages)

    En ce sens, je ne crois pas qu’on puisse réellement dire que le PQ se compare au PLQ. Il est vrai que le PQ n’est pas blanc comme neige, un peu pour les raisons expliquées un peu plus haut, mais il n’aura certainement jamais les mains aussi sales que le PLQ. Oui, le PQ s’est éloigné de la gauche en passant plus au centre. Oui, certains pots-de-vin ont passé entre des mains de péquiste mais comme je l’ai mentionné auparavant, cela est tout aussi susceptible d’arriver à Qs et ON s’ils prennent davantage de place à l’Assemblée Nationale. De plus, j’ajouterais que le fait d’avoir une carte de membre du PQ ne m’empêche pas de souhaiter la gratuité scolaire mais je me dis tout de même que ce que propose présentement le PQ vaut 100 fois mieux que tout ce qu’aura mis sur la table de négo le PLQ. En m’impliquant au sein de ce parti, je désire évidemment le ramener davantage à gauche qu’il ne l’est présentement.

    Ce qui reste cependant sûr c’est que, si la tendance se maintient, le PLQ va rentrer soit minoritare ou majoritaire lors de prochaines élections. La coalition proposée par Curzi et cie reste l’unique option et permettra à Qs ou ON d’avoir leur mot à dire sur la future gouvernance du Québec et ce, encore plus que s’ils décident de rester chacun dans leur coin. Si les conditions de la coalition ne vous plaisent pas actuellement, alors le PQ, Qs et ON n’auront qu’à la négocier pour que chacun y trouve son compte!

    Si toutefois, vous trouvez que le PQ est réellement trop loin de vos valeurs pour décider de vous y associez, soit par coalition ou vote, serait-ce alors possible de réunir Qs et ON? Dans la façon que je vois les choses, ON priorise la souveraineté alors que Qs priorise la gauche. Si les deux partis peuvent au moins s’entendre sur le programme et la tenu d’un référendum DÈS l’élection d’un gouvernement majoritaire, ce serait merveilleux alors!

    Pour finir, je dois dire que cette déclaration de Mme Marois me déçoit beaucoup. Je ne compte pas pour autant déchirer ma carte de membre mais il faut que quelqu’un la raisonne sur ce point!

    J'aime

  15. koval permalink*
    5 juin 2012 22 h 08 min

    Darwin, regarde à RDI Amir est menotté arrêté à Québec!

    J'aime

  16. the Ubbergeek permalink
    5 juin 2012 22 h 12 min

    Quoi? Pour de vrai? SHIT, J’OUVRE LA TÉLÉ!

    C’est pour son opposition à la Loi 78?

    J'aime

  17. koval permalink*
    5 juin 2012 22 h 13 min

    C’est pour rien, il a manifesté et il est un citoyen comme les autres,…À Québec, on embarque les manifestants….

    J'aime

  18. the Ubbergeek permalink
    5 juin 2012 22 h 20 min

    Si le boeufs hésite pas pour les députés itou, un député et homme polit, calme et non-violent… J’aii honte de ma ville, et du bourgeois Labeaume des Belges. Calisse.

    J'aime

  19. 5 juin 2012 22 h 23 min

    «Darwin, regarde à RDI Amir est menotté arrêté à Québec!»

    Ouais, j’ai vu…

    «D’après les tweets de nombreux témoins, les choses auraient mal tourné à Québec, où des arrestations auraient eu lieu. Une cinquantaine de personnes auraient été prises en souricière, au nombre desquelles le député Amir Khadir.»

    http://www.lapresse.ca/actualites/dossiers/conflit-etudiant/201206/05/01-4532062-43e-manif-nocturne-le-mouvement-a-bout-de-souffle.php

    Ben oui, à bout de souffle… Ça prends ben La Presse pour espérer ça! Y pleut, calvaire!

    J'aime

  20. koval permalink*
    5 juin 2012 22 h 30 min

    T’en fait pas Geek, à Sherbrooke et Montréal, c’est pas bien bien mieux!

    J'aime

  21. koval permalink*
    5 juin 2012 22 h 41 min

    Des menottes pour entraves à la sécurité routière! Ché pas si ils vont faire une enquête pour menace terroriste, quand tu piles comme ça sur les rues à Québec, t’es vraiment une grave menace!

    J'aime

  22. 5 juin 2012 22 h 49 min

    @ pseudovirtuose

    «En ce sens, je ne crois pas qu’on puisse réellement dire que le PQ se compare au PLQ.»

    Il n’y a personne qui dit ça ici, je crois. Vrai que le PQ est un peu moins pire.

    «Oui, le PQ s’est éloigné de la gauche en passant plus au centre. »

    Tout est une question de perspectives. Moi, je trouve qu’il est passé du centre au centre droit quand il a visé les votes des partisans de l’ADQ (allant jusqu’à inviter Éric Caire, le plus à droite de l’ADQ à se joindre à lui), puis, voyant que la CAQ avait occupé le terrain et que QS montait à 15 % dans les sondages, s’est recentré en proposant l’ajout de paliers d’imposition. Puis, QS baissant à 5 % dans les sondages, Mme Marois a précisé qu’elle voulait bien modifier la loi anti-scab pour éviter l’horreur du conflit du Journal de Montréal, mais en ajoutant qu’il faudrait écouter les demandes du patronat… sans dire un seul mot sur l’urgence de rétablir l’article 45, dont la modification est à l’origine du lock-out de l’Alcan…

    «cela est tout aussi susceptible d’arriver à Qs et ON s’ils prennent davantage de place à l’Assemblée Nationale»

    Entre une réalité et une possiblité, il y a une grande différence. Et, soyons clair, je n’y crois pas une seconde! Si ça arrivait, QS me perdrait ainsi que 99 % de ses militants! Mais, bon, des si, c’est un peu n’importe quoi comme argument…

    «De plus, j’ajouterais que le fait d’avoir une carte de membre du PQ ne m’empêche pas de souhaiter la gratuité scolair»

    Si tous ceux qui restent au PQ comme deuxième choix, ou, comme le dit Lutopium, comme «vote utile» venaient à QS, on menacerait le PLQ… En plus, ce virage (qui n’en serait pas vraiment un par rapport aux valeurs des Québécois) ferait même réfléchir la droite et pourrait ralentir la tendance néolibéraliste actuelle. Tant que les gens comme vous restent au PQ, il ne sent pas le besoin de se recentrer, encore moins d’aller au centre-gauche.

    «je désire évidemment le ramener davantage à gauche qu’il ne l’est présentement»

    Pour ça, il faut le quitter.

    «serait-ce alors possible de réunir Qs et ON?»

    Je ne crois pas, même si j’aimerais bien. Les partisans que je connais d’ON sont plus nationalistes que de gauche. D’ailleurs Aussant a déjà déclaré qu’il lâcherait ON pour revenir au PQ si celui-ci promettait un référendum. Son programme social? Aucune exigence de ce côté.

    «ON priorise la souveraineté alors que Qs priorise la gauche»

    Qs croit que pour réaliser son programme de gauche, cela prend l’indépendance. Il prévoit d’ailleurs une assemblée constituante et un référendum à son premier mandat. Mais, l’image est que le PQ est plus indépendantiste, alors qu’il ne promet qu’une gouvernance souverainiste, whatever it is… Cherchez à comprendre que quelqu’un de gauche et indépendantiste appuie un parti qui n’est pas de gauche et ne promet que cette bébelle… Moi, je ne comprends pas.

    J'aime

  23. 5 juin 2012 22 h 58 min

    @ Koval

    «Des menottes pour entraves à la sécurité routière!»

    C’est Québec! Pour moi, Éric Duhaime doit mouiller ses culottes! 😉

    J'aime

  24. 5 juin 2012 23 h 03 min

    «Des menottes pour entraves à la sécurité routière!»

    Ils sont subtils… même s’ils étaient moins de 50, ce réglement permet de les arrêter.

    J'aime

  25. 5 juin 2012 23 h 08 min

    Tiens, une autre :

    J'aime

  26. fem_progress permalink
    6 juin 2012 0 h 12 min

    Lutopium j’t’adore! Yessss.

    Coalition OK. Autre chose? Je ne marcherai pas sur mes principes!

    J'aime

  27. fem_progress permalink
    6 juin 2012 0 h 28 min

    On sait ben, c’est un ennemi public, Amir n’était pas en faveur de leur aréna cadeau à PKP sangsue de l’État (corporate welfare bum d’Ed Broadbent traduit à ma façon). Oh que j’en aurais long à dire sur PKP. Simplement, le plus drôle, c,est que les Nordiques sont partis parce que ce n’était pas rentable.

    Mon mari anglophone dit que la ville de Québec et banlieues (400 000 habitants) souffre de penis envy vis-à-vis de Montréal et banlieues (4 millions d’habitants) :).

    Je reproduis mon commentaire sur FB
    PQ, vieux parti, reçoit des enveloppes brunes, montant plus petits que les libéraux et les remboursent quand ils se font prendre. René Lévesque serait fier (sarcasme). C’est «moins pire» que les libéraux? Moi je dis que c’est l’intention qui compte.

    Mes dernières miettes de confiance pour le PQ sont parties quand Pierre-Marc Johnson a dit que l’écroulement du viaduc de la Concorde n’était la faute de personne. Il a accepté de servir de caution morale aux libéraux! Le PQ n’a pas empiré la corruption mais n’a rien fait pour qu’elle cesse. Le PQ c’est la haute bourgeoisie francophone d’Outremont et de Sillery… ou de l’île Bizard. Me faire exploiter en français, pas mieux qu’en anglais. Pour certains, l’indépendance serait seulement une façon de remplacer la clique en place par la leur. Si l’indépendance n’apporte pas plus de justice, pas intéressée. Je vote QS.

    Moi ce qui m’intéresse c’est de réduire la pauvreté, la corruption, le gaspillage. Les trois vont ensemble!

    J'aime

  28. barefootluc permalink
    6 juin 2012 6 h 24 min

    « Mon mari anglophone dit que la ville de Québec et banlieues (400 000 habitants) souffre de penis envy vis-à-vis de Montréal et banlieues (4 millions d’habitants) 🙂 . »

    « PQ, vieux parti, reçoit des enveloppes brunes, montant plus petits que les libéraux et les remboursent quand ils se font prendre. René Lévesque serait fier (sarcasme). C’est «moins pire» que les libéraux? Moi je dis que c’est l’intention qui compte. »

    [fem_progress]

    Après avoir lu, je vais m’abstenir d’écrire autre chose que, quand pour quelqu’un tout est évident et simple j’ai tendance à me méfier. Et je retourne apprécier Harper, car en plus des enveloppes brunes, j’ai à vivre avec les conséquences de ce que font des illuminés avec leurs croyances. Ça, c’est du progrès! 8;-P

    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2011/02/09/002-evangeliques-parlementaires-conservateurs.shtml

    http://www.radio-canada.ca/emissions/enquete/2010-2011/Reportage.asp?idDoc=133851

    J'aime

  29. koval permalink*
    6 juin 2012 6 h 24 min

    Je ne voterais pas pour Marois mais point de vue collusion, corruption et transparence, moi aussi je trouve que le fossé est large entre le PQ et le PLQ.

    J'aime

  30. the Ubbergeek permalink
    6 juin 2012 6 h 39 min

    Mais la question est, anxieuse et inquiétante – est-ce simplement parce que l’on a pas trop regardé le PQ de très près, obnubilé par Charest et son PLQ?

    Et l’ex-ADQ-CAQ complexe?

    J'aime

  31. barefootluc permalink
    6 juin 2012 6 h 41 min

    Et souvenons qu’Harper nous avait promis d’utiliser son savon qui rend les blancs plus blanc que blanc. 8;-)

    J'aime

  32. barefootluc permalink
    6 juin 2012 6 h 45 min

    « Et l’ex-ADQ-CAQ complexe? » [the Ubbergeek]

    Il y a Sirois derrière Legault. Est-ce qu’il a une procuration de tonton Desmarais? Je suis convaincu que tonton aime bien la clinique de Sirois qui ne peut qu’aider la rentabilité des compagnies d’assurance de tonton. 8;-)

    J'aime

  33. 6 juin 2012 6 h 50 min

    Je viens de relire attentivement le billet de Sébastien Robert. Il présente avec brio l’argumentaire voulant qu’il est difficile pour Qs de s’allier au PQ. Cependant, je crois qu’il faut saisir toute opportunité si ça peut aider la jeune formation politique à se tailler une place de choix sur l’échiquier politique québécois. Il faut faire attention de ne pas tomber dans l’angélisme car ça pourrait tracer un chemin identique à celui qu’a connu la gauche québécoise à la fin des années 90 et au début des années 2000. À court et moyen terme, je crois fortement que, sans la proportionnelle, Qs aura beaucoup de difficulté à faire élire plus de deux ou trois députés… Mais je peux me tromper… qui peut prédire l’avenir !

    Étant essentiellement un gars de terrain, les petites victoires m’intéressent beaucoup !

    J'aime

  34. 6 juin 2012 7 h 24 min

    «Étant essentiellement un gars de terrain, les petites victoires m’intéressent beaucoup !»

    Je n’ai rien contre les petites victoires, mais je trouve important que tout citoyen ait la possibilité d’appuyer le parti qui lui convient le mieux. Et je me pose la question : oui à un ou deux députéEs de plus, ce que pourrait apporter ce genre d’alliance possiblement (je n’en suis même pas sûr, car, comme le dit Sébastien, un transfert de vote est loin d’être automatique), mais pas au détriment des idées.

    Bien des gens qui appuient QS pourraient être déçus que le parti embarque dans ce que beaucoup considèrent comme des magouilles et un électoralisme à outrance.

    J'aime

  35. koval permalink*
    6 juin 2012 8 h 20 min

    Québec, un modèle pour les pays autoritaire!

    On est dans la merde par dessus la tête là!

    http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/06/06/adoption-en-russie-de-la-_n_1573088.html?ref=canada-quebec

    J'aime

  36. koval permalink*
    6 juin 2012 8 h 21 min

    Sincèrement, je trouve que le PQ ne s’indigne pas assez du power trip de Charest…

    J'aime

  37. 6 juin 2012 9 h 09 min

    « Avec les élections qui approchent … » Lutopium

    Le premier ministre a été clair la semaine dernière, il lui reste 18 mois pour en décider la date. Le plus tard le moins pire pour le PLQ avec une population dont l’âge électoral s’approche encore de 50 ans. Si les moins de 18 ans avaient le droit de vote, exercé par les parents le temps qu’il faut il va sans écrire, ce serait différent.

    Jeudi, nous saurons que ce ne sera pas le 9 juillet. Il n’y aura plus cet oeil de boeuf entre le 2 et le 16 que permet la loi électorale. Le PLQ s’est empêtré dans les casseroles, que voulez vous.

    Surtout, le PLQ n’a rien à perdre de l’affaiblissement du vote au PQ au profit de QS et d’ON qui exploite au plancher et avec succès sur Internet la dynamique étudiante et assimilable actuelle. laqueste.wordpress.com/

    Le PLQ s’aura s’entendre le plus tard possible avec la CAQ s’il ne peut faire mieux que minoritaire à lui seul.

    Ça donne le temps au PQ, à QS et à ON de s’allier au moratoire constitutionnel que met de l’avant la Coalition pour la Constituante que le DGE lui accorde ou non le statut de parti.

    http://sansparti.org/

    J'aime

  38. 6 juin 2012 13 h 18 min

    @Darwin

    «Il n’y a personne qui dit ça ici, je crois. Vrai que le PQ est un peu moins pire.»

    Je vous cite l’auteur du présent texte: «Mais ils ne souhaitent pas obtenir quatre trente sous pour une piastre.»

    «Moi, je trouve qu’il est passé du centre au centre droit quand il a visé les votes des partisans de l’ADQ »

    Il est vrai que le PQ a eu sa phase adéquiste afin de tenter de récupérer des nationalistes un peu plus à droite sur l’échiquier politique mais je suis bien content que celle-ci soit terminée. (Pour autant que je sache, on ne parle plus de réduire le seuil d’immigration. Je crois d’ailleurs que cette mesure ne faisait pas l’affaire de tous dont celui de M. Kotto)

    «Si ça arrivait, QS me perdrait ainsi que 99 % de ses militants!»

    Vous pensez vraiment que jamais un opportuniste quelconque pourrait s’immiscer au rang de Qs advenant une prise de position plus forte du parti sur la scène politique?

    «Si tous ceux qui restent au PQ comme deuxième choix, ou, comme le dit Lutopium, comme «vote utile» venaient à QS, on menacerait le PLQ…»

    Je vous cite : «Mais, bon, des si, c’est un peu n’importe quoi comme argument…» 😛

    Je pourrais aussi vous renvoyer l’argument ou vous disant que le PQ a l’avantage du nombre et que si une portion plus forte de l’aile gauchiste québécoise rejoignait les rangs du PQ, cela aurait pour effet de le ramener plus à gauche, là où il est censé être.

    «Qs croit que pour réaliser son programme de gauche, cela prend l’indépendance. Il prévoit d’ailleurs une assemblée constituante et un référendum à son premier mandat.»

    Permettez-moi d’en douter. N’était-ce pas Qs qui semblait se réjouir du succès du NPD rencontré au Québec et ce, au détriment du Bloc? De plus, n’est-ce pas également vrai qu’un vote a eu lieu entre les membres de Qs au début de la formation afin de savoir si le parti allait être souverainiste ou fédéraliste? Pensez-vous que Qs ressentirait autant le besoin de faire l’indépendance sans la présence des conservateurs à Ottawa ou avec un gouvernement fédéral néo-démocrate?

    «Mais, l’image est que le PQ est plus indépendantiste, alors qu’il ne promet qu’une gouvernance souverainiste, whatever it is… Cherchez à comprendre que quelqu’un de gauche et indépendantiste appuie un parti qui n’est pas de gauche et ne promet que cette bébelle… Moi, je ne comprends pas.»

    En ce qui a trait à la gouvernance souverainiste, c’est discutable. Personnellement, je suis d’avis qu’un référendum devrait avoir lieu le plus tôt possible. Mais bon, à voir comment se sont terminés les deux derniers, j’aurais plutôt envie de dire que cette fois-ci, il serait peut-être bon de mieux préparer le terrain avant de déclencher une autre campagne référendaire qui risque encore d’aboutir à un 40-49% pour le oui. D’ailleurs, comme je l’ai mentionné plus tôt, le PQ a présentement la force du nombre et le mérite d’attirer les nationalistes un peu plus à droite, à tort ou à raison. Mais dites-vous bien que leurs votes restent essentiels à la réussite d’un référendum alors que je les verrais mal s’allier à Qs.

    @fem_progress

    «Mes dernières miettes de confiance pour le PQ sont parties quand Pierre-Marc Johnson a dit que l’écroulement du viaduc de la Concorde n’était la faute de personne.»

    Pas très étonnamment, M. Johnson, à l’instar de M. Bouchard, s’est récemment prononcé contre l’indépendance du Québec. Il n’a plus vraiment rien d’un péquiste à mes yeux. Tout au plus, il est devenu un pantin des Desmarais, tout comme M. Bouchard et M. Charest.

    «Pour certains, l’indépendance serait seulement une façon de remplacer la clique en place par la leur. Si l’indépendance n’apporte pas plus de justice, pas intéressée.»

    Je pense que la survie d’un peuple dépasse le débat gauche/droite. Et puis pour paraphraser M. Lisée : «Un Québec souverain de droite serait préférable à un Canada de gauche car avec le Québec souverain de droite, il sera plus simple de le renverser aux prochaines élections sans avoir à écouter ce que le ROC a à dire.»

    En résumé, parfois j’aimerais tant que chaque parti tasse le débat gauche/droite et toutes formes de politicaillerie ne serait-ce que le temps d’un référendum. Advenant la réussite de ce dernier, on pourrait tenir le débat en question au sein de notre nation sans consulter Ottawa…

    J'aime

  39. 6 juin 2012 14 h 04 min

    @ pseudovirtuose

    «Vous pensez vraiment que jamais un opportuniste quelconque pourrait s’immiscer au rang de Qs advenant une prise de position plus forte du parti sur la scène politique?»

    Si QS était différent, il ne serait pas pareil. Avec le QS actuel, il serait facile à identifier et à être explusé.

    «si une portion plus forte de l’aile gauchiste québécoise rejoignait les rangs du PQ, cela aurait pour effet de le ramener plus à gauche, là où il est censé être.x

    C’est ce qui a été fait de 1980 à maintenant et ça n’a pas fonctionné.

    «N’était-ce pas Qs qui semblait se réjouir du succès du NPD rencontré au Québec et ce, au détriment du Bloc?»

    Ça, c’est une légende urbaine. J’étais présent au congrès où a été discuté la position de QS et l’idée était de voter pour le candidat le plus progressiste qui avait les meilleures chances de dégommer les conservateurs. Un des exemples donnés par Amir Khadir était d’ailleurs Maria Mourani. Et bien sûr, j’étais moi-même content de voir que la députation du PCC avait diminué de moitié, mais pas que le Bloc ait presque disparu (quoique ses prises de position calquées sur le PQ, comme sur l’amiante, m’ont fortement indisposé). Mais delà à attribuer ce résultat à QS, c’est lui donner une importance qu’il n’a malheureusement pas!

    «De plus, n’est-ce pas également vrai qu’un vote a eu lieu entre les membres de Qs au début de la formation afin de savoir si le parti allait être souverainiste ou fédéraliste?»

    Ce vote a été fait pour savoir si QS prendrait position sur cette question ou non et on a vu le résultat. Jamais la question d’adopter une position fédéraliste n’a été soulevée. J’étais aussi présent au congrès où la position sur l’indépendance a été adoptée, et elle l’a été à au moins 90 %.

    «Pensez-vous que Qs ressentirait autant le besoin de faire l’indépendance sans la présence des conservateurs à Ottawa ou avec un gouvernement fédéral néo-démocrate?»

    Incroyable toutes les faussetés et suppositions ridicules qu’on peut lire sur QS! Il y a plein d’éléments du programme auxquels les membres tiennent énormément qui ne peuvent être réalisés qu’avec l’indépendance!

    «il serait peut-être bon de mieux préparer le terrain avant de déclencher une autre campagne référendaire »

    C’est l’idée de préparer le terrain avec une assemblée constituante.

    J'aime

  40. fem_progress permalink
    6 juin 2012 14 h 46 min

    Avec un Québec indépendant de droite, si cette droite a l’air partie pour durer longtemps, c’est simple, je déménage.

    Je doute énormément qu’un référendum passe un jour.

    Certains indépendantistes sont aussi fanatiques que les membres d’une secte. Pas ici, sur ce blogue, mais ça existe. Pas intéressée. L’indépendance n’a jamais été une fin en soi pour moi. Et le PQ est un catoblépas (une créature qui se mange les pieds et transforme en pierre les gens qu’elle regarde). Et il va continuer de s’autodévorer.

    Et puis je trouve qu’on a investi énormément d’énergie là-dessus sans résultat alors que nos institutions sont corrompues, que la planète est en danger de mort et que les droits de la personne sont foulés aux pieds.

    Vous avez droit à votre opinion bien sûr. Voilà la mienne. Je sais que ça ne plaira pas à certains. Désolée.

    J'aime

  41. 6 juin 2012 16 h 06 min

    @ fem_progress

    «Avec un Québec indépendant de droite, si cette droite a l’air partie pour durer longtemps, c’est simple, je déménage.»

    Je n’irais pas jusque là, mais je partage pas mal le reste du commentaire, sauf que je nuancerais un peu sur la question de l’indépendance pour préciser qu’elle demeure quand même essentielle pour réaliser tous les changements qu’on voudrait.

    J'aime

  42. koval permalink*
    6 juin 2012 16 h 45 min

    Ne pas être intéressé pantoute à l’indépendance, c’est se méfier de ses concitoyens et faire plus confiance au Canada anglais pour notre avenir…..Archi difficile à comprendre pour moi.

    J'aime

  43. koval permalink*
    6 juin 2012 16 h 47 min

    Votre argument de la peur d’indépendance repose sur le préjugé que la droite québécoise est plus inquiétante que la droite dur ROC.

    Rassurez-moi SVP! Dites-moi que ce n’est pas votre propos!!

    J'aime

  44. koval permalink*
    6 juin 2012 16 h 49 min

    C’est chrissement déterminant l’indépendance…..

    J'aime

  45. barefootluc permalink
    6 juin 2012 17 h 19 min

    « Avec un Québec indépendant de droite, si cette droite a l’air partie pour durer longtemps, c’est simple, je déménage. » [fem_progress]

    Vous me voyez rassuré qu’un gouvernement qui semble financé par la mafia ne vous incite pas à songer à déménager. Faut tout de même le faire, se méfier de la corruption que pourrait amener le PQ avec ce que l’on a vécu sous le règne de John James???!!! En ce qui me concerne le Quebec’s Liberal Party a une sacrée bonne longueur d’avance côté enveloppes brunes sur le PQ. Et de grâce, laissez reposer en paix René Lévesque là où il est. Mon petit doigt me dit qu’il (René Lévesque) ne serait pas beaucoup impressionné par votre argumentaire. 8;-)

    J'aime

  46. koval permalink*
    6 juin 2012 17 h 33 min

    Juste à voir les politiques racistes que Harper vient de nous chier pour savoir où résident les menaces fascistes….le PQ, même s’il comprend certainement quelques racistes dans ses rangs n’a pas une ligne de parti épeurante…m’enfin bien moins que la CAQ….

    J'aime

  47. Yves permalink
    6 juin 2012 19 h 10 min

    Barefootluc:
    «Vous me voyez rassuré qu’un gouvernement qui semble financé par la mafia ne vous incite pas à songer à déménager«

    😆

    J'aime

  48. Yves Claudé permalink
    6 juin 2012 20 h 29 min

    « Encore le vote utile » : plutôt le vote inutile !

    Au “vote utile” et “stratégique”, je préfère le vote inutile, c’est pourquoi je crois qu’il faut voter pour Québec solitaire. En effet, malgré les apparences, la division du vote d’opposition (aux partis responsables que sont le PLQ et la CAQ) entre le PQ, QS, ON, les Verts, les Rouges, les Bruns, etc., est susceptible de nous apporter bien du divertissement, sans compter la réélection de notre bon gouvernement qui nous protège des anarchistes.

    Que dire du spectacle qui opposerait notre héros Amir, seul contre tous, c’est-à-dire contre une Assemblée nationale composée exclusivement de sympathiques députés du PLQ et de la CAQ, et expurgée de tous ses cloportes nationaleux ?

    Un tel gouvernement pourrait avantageusement se transformer en monarchie de droit divin, dans laquelle Amir aurait la prestigieuse fonction de Fou du Roi !

    Ne désespérons pas, le pire est heureusement à venir !

    Yves Claudé

    J'aime

  49. barefootluc permalink
    6 juin 2012 21 h 10 min

    @ Yves Claudé

    Quel était donc la devise de la revue Croc? 8;-)

    J'aime

  50. the Ubbergeek permalink
    6 juin 2012 22 h 59 min

    Monsieur Claudé, tant qu’à moquer des gens qui ESSAIENT de changer les choses, aussi naivement que ça semble…

    J'aime

  51. barefootluc permalink
    7 juin 2012 17 h 09 min

    Je souhaite bonne chance à QS aux prochaines élections avec les services policiers qui sont au service du Quebec’s Libreal Party…

    J'aime

  52. Richard Langelier permalink
    7 juin 2012 19 h 50 min

    Chaque fois que le Parti québécois a été au pouvoir, des péquistes m’ont lancé : « c’est de ta faute si le gouvernement péquiste ne respecte pas les personnes assistées sociales et les travailleurs au salaire minimum, tu n’en es pas membre ». Cette chanson-là, y’en a marre !

    J'aime

  53. 7 juin 2012 21 h 43 min

    «c’est de ta faute»

    Et ça va être de notre faute si Charest reviens au pouvoir, sûrement pas à cause des positions du PQ!

    J'aime

  54. Richard Langelier permalink
    7 juin 2012 21 h 52 min

    @ Darwin

    Oui, mais des péquistes vont nous dire que c’est de de notre faute si le PQ a adopté ces positions.

    J'aime

  55. barefootluc permalink
    7 juin 2012 21 h 54 min

    Je suis convaincu si j’y travaillais, je pourrais citer des commentaires pas plus édifiants venant d’un militant ou membre de QS. Si ce n’est pas la position officielle de QS je ne vois pas l’utilité de jouer à ce jeu, car je n’accorde pas de crédibilité à ce genre de propos. Tout comme je ne crois que ce qu’a dit une célèbre députée du NPD était le reflet de la position du NPD. Je préfère laisser ce genre de discours aux médias poubelle.

    J'aime

  56. 7 juin 2012 22 h 29 min

    «Oui, mais des péquistes vont nous dire que c’est de de notre faute si le PQ a adopté ces positions.»

    😆

    @ barefootluc

    «Je suis convaincu si j’y travaillais, je pourrais citer des commentaires pas plus édifiants venant d’un militant ou membre de QS.»

    Mais, faites, je vous prie, faites, ça m’intéresse!

    J'aime

  57. barefootluc permalink
    7 juin 2012 22 h 47 min

    « Mais, faites, je vous prie, faites, ça m’intéresse! » [Darwin]

    Comme j’estime que ça n’apporte rien de positif pour faire avancer le débat ou améliorer le sort du Québec, je préfère investir mon temps; par exemple; à améliorer ma santé… Même comme ministres, ou premiers ministres il y a eu au PQ des personnes que je n’ai pas en haute estime, je juge le PQ pour ***l’ensemble*** de son œuvre. Si le PQ en venait à obtenir un bilan aussi pitoyable que celui du Quebec’s Liberal Party sous John James je ne serais pas tendre à leur égard et j’ai accès directement à d’anciens ministres du PQ pour passer mon message. J’ai d’ailleurs manifesté contre eux en plein congrès du PQ parce qu’ils allaient à l’encontre de mes convictions profondes, sans craindre que qui ce soit me voit le faire. 8;-)

    J'aime

  58. Richard Langelier permalink
    7 juin 2012 23 h 14 min

    @ Barefootluc

    Évidemment, Lucien Bouchard n’a pas dit : « C’est de votre faute, sociaux-démocrates québécois, si je suis accueilli au PQ comme un messie ». Bernard Landry, lui a commenté le premier tour des élections présidentielles en France, lorsque Jean-Marie Le Pen a surclassé Jospin : « Voilà ce qui arrive, lorsque des électeurs sont déçus parce qu’un parti de gauche n’est pas tout à fait à leur goût ». André Boisclair a affirmé : « c’est fini le copinage, avec les syndicats ».

    Ceci étant, je suis ne vous reproche pas de vous concentrer sur votre santé. Je suis ouvert au dialogue sur la possibilité d’accroître les recettes de l’État et de diminuer les coûts, par exemple par une assurance-médicaments universelle et un pôle d’achats pour l’ensemble du système de santé québécois.

    Je suis très critique envers Québec solidaire et vous l’êtes envers le Parti québécois. Le dialogue devrait être possible.

    J'aime

  59. 7 juin 2012 23 h 24 min

    «Je suis très critique envers Québec solidaire»

    À qui le dis-tu… 😉

    « Voilà ce qui arrive, lorsque des électeurs sont déçus parce qu’un parti de gauche n’est pas tout à fait à leur goût »

    Moi, j’ai déjà entendu sieur Landry accuser les décrocheurs d’être en partie responsable du taux de croissance trop bas du Québec (ou de son PIB par tête pas assez élevé, ma mémoire hésite!).

    J'aime

  60. barefootluc permalink
    7 juin 2012 23 h 26 min

    Il est important de bien lire ces deux phrases que j’ai écrites:

    « Même comme ministres, ou premiers ministres il y a eu au PQ des personnes que je n’ai pas en haute estime, je juge le PQ pour ***l’ensemble*** de son œuvre. Si le PQ en venait à obtenir un bilan aussi pitoyable que celui du Quebec’s Liberal Party sous John James je ne serais pas tendre à leur égard et j’ai accès directement à d’anciens ministres du PQ pour passer mon message. »

    Et je suis conscient, que parmi les militants du PQ il y a de parfaits imbéciles, sinon comment pourrais-je ne pas avoir en haute estime d’anciens premiers ministres et ministres du PQ?

    J'aime

  61. barefootluc permalink
    7 juin 2012 23 h 30 min

    « Moi, j’ai déjà entendu sieur Landry accuser les décrocheurs d’être en partie responsables du taux de croissance trop bas du Québec (ou de son PIB par tête pas assez élevé, ma mémoire hésite!). » [Darwin]

    Tonton Lucien a fait bien pire! Et évidemment il s’est abstenu de nous dire où est allé l’augmentation de productivité des 20 dernières années tout en nous demandant de lui faire une confiance aveugle. Ça c’est un vrai leader qui a du charisme! [set sarcasm == off] 8;-)

    J'aime

  62. 7 juin 2012 23 h 52 min

    Donc, vous voyez bien que ce ne sont pas que des membres ordinaires du PQ qui ont déjà dit des horreurs…

    J'aime

  63. barefootluc permalink
    8 juin 2012 0 h 22 min

    À l’origine, il s’agissait de ceci: « Chaque fois que le Parti québécois a été au pouvoir, ****des péquistes m’ont lancé**** : « c’est de ta faute si le gouvernement péquiste ne respecte pas les personnes assistées sociales et les travailleurs au salaire minimum, tu n’en es pas membre ». Cette chanson-là, y’en a marre ! »

    Pendant ce temps le Quebec’s Liberal Party se bidonne. Mais bon si on doit faire du PQ « bashing », allons-y!!!

    J'aime

  64. Richard Langelier permalink
    8 juin 2012 0 h 49 min

    @ Barefootluc

    Je n’ai pas répondu à la provocation d’Yves Leclerc, justement à cause de son manichéisme. J’ai oublié le nom des familles royales qui se disputaient le trône, en France et en Angleterre, au Moyen-Âge (je crois qu’il y avait les Tudor).

    Vous sembliez avoir un discours différent de celui d’Yves Leclerc : « hors du PQ, point de salut ». J’ai cru à la possibilité d’un dialogue avec vous, sur les thèmes sociaux. Vous concluez que c’est faire du PQ « bashing » et faire le jeu du Parti libéral. Ça ressemble à l’époque où il ne fallait pas remettre en question la monarchie.

    J'aime

  65. barefootluc permalink
    8 juin 2012 1 h 35 min

    « Vous sembliez avoir un discours différent de celui d’Yves Leclerc : « hors du PQ, point de salut ». » [Richard Langelier]

    « J’ai cru à la possibilité d’un dialogue avec vous » [Richard Langelier]

    Après avoir été aussi critique envers le PQ que devrais-je faire de plus pour ne pas me faire accuser de tenir un discours du type « hors du PQ, point de salut »???

    « Ça ressemble à l’époque où il ne fallait pas remettre en question la monarchie. » [Richard Langelier]

    Encore une fois, après avoir été aussi critique envers le PQ que devrais-je faire de plus pour ne pas recevoir un tel commentaire??? Je pourrais vous retourner le commentaire. Et vous qu’avez-vous écrit pour critiquer QS? Ça prend une bonne dose de mauvaise foi pour me répondre ça.

    Fin de cette discussion en ce qui me concerne. J’abandonne car de toute évidence on ne me comprend vraiment pas. Avec ce qui se passe en ce moment on devrait choisir notre combat et mettre nos énergies ailleurs que dans ce combat puéril.

    [set « Richard Langelier » on ignore list]

    J'aime

  66. Richard Langelier permalink
    8 juin 2012 2 h 48 min

    @ barefootluc

    Je suppose que [set « Richard Langelier » on ignore list] signifie que vous ne voulez pas être informé lorsque ma réponse paraîtra. Je l’écris donc pour les autres lecteurs.

    Un texte que j’avais fait parvenir au Devoir a été repris par http://www.vigile.net/L-impossible-parti-social . J’ai eu des échanges « virils » avec Darwin, lorsque j’ai prétendu que les congressistes de Québec solidaire avaient adopté des propositions de nationalisation équivalant à 25 gouffres financiers comme la Société nationale de l’amiante. Lui avait participé au congrès et moi j’avais dû me contenter du texte d’Antoine Robitaille sur le site du Devoir, puisque sur le site du Congrès de Québec solidaire, il n’y avait que du twittage : « le co-président d’assemblée a jeté son chewing-gum dans le bac de recyclage ». À force de patiner, j’ai évité le KO, mais selon le principe : « il faut battre le champion », je considère avoir gagné le combat. J’ai répété à satiété ma rancune contre Québec solidaire, sur Jeanne Émard et sur le blogue de Françoise David, à cause du discours de Léo-Paul Lauzon et du réel expliqué par Trotski que j’ai subis lorsque j’étais membre de la Commission Économie, fiscalité et lutte à la pauvreté et lors des assemblées de Mercier. Un jour, je suis retourné sentir à une assemblée de Mercier et à ma grande surprise, le ton était convivial. Par contre, il n’y avait pas de chiffres pour faire les débats, ni dans Mercier ni dans les congrès où j’ai été délégué.

    J’aurais aimé connaître les positions de Barefootluc sur le sort des des personnes assistées sociales et celui des travailleurs au salaire minimum. J’ai compris qu’il me répondait que c’était faire le jeu du Parti libéral du Québec. Ce serait un combat puéril que de lui demander ces positions ? Dure, dure, dure, la communication !

    J'aime

  67. 8 juin 2012 4 h 34 min

    Qu’arrivera-t-il à la lutte étudiante et à la lutte indépendantiste si Jean Charest est réélu?

    Qu’arrivera-t-il à la lutte étudiante et à la lutte indépendantiste si le PCul accède au pouvoir?

    Quatre trente sous pour une piastre, vraiment?

    J'aime

  68. 8 juin 2012 5 h 24 min

    @ barefootluc

    «Pendant ce temps le Quebec’s Liberal Party se bidonne. Mais bon si on doit faire du PQ “bashing”, allons-y!!!»

    Désolé, mais j’ai compris cette phrase de la même façon que Richard.

    Vous pouvez donc me mettre aussi dans votre liste «à ignorer».

    J'aime

  69. 8 juin 2012 5 h 54 min

    « Mais ils ne souhaitent pas obtenir quatre trente sous pour une piastre. Dans la tourmente actuelle, il faudra que le PQ soit un peu plus clair en ce qui concerne les frais de scolarité. Et je ne parle même pas ici de nos différences sur l’exploitation des ressources naturelles et pétrolifères, sur la collusion dans l’octroi de contrats publics ou du financement parfois occulte des partis politiques. »

    En effet, mais la différence est que ceux qui défendent ces causes pourront continuer à le défendre dans un contexte moins défavorable que celui créé par Jean Charest.

    J'aime

  70. 8 juin 2012 7 h 25 min

    @ David Gendron

    Désolé, vos commentaires se sont retrouvés dans les indésirables et je n’ai aucune idée de la raison. Je leur ai mis une heure plus récente, mais ils ne s’affichent pas dans les commentaires récents.

    Pour la réaction, je la laisse à l’auteur du billet, sauf pour :

    «Qu’arrivera-t-il à la lutte étudiante et à la lutte indépendantiste si Jean Charest est réélu?»

    Je pense aussi aux autres luttes sociales. Mais, pour ça, le PQ est insuffisant. Même pour l’indépendance, ce n’est pas la gouvernance souverainiste du PQ qui va faire avancer les choses!

    J'aime

  71. koval permalink*
    8 juin 2012 7 h 34 min

    C’est dommage cette empoigne…

    J’en témoigne, on a déjà chialé pas mal après QS sur ce blogue, Surtout de ses collectifs. L’ancien parti communiste surtout.

    Je suis assez convaincue qu’en proportion, il y a autant d’idiots prêts à dire des niaiseries au PQ que chez QS, l’avantage de QS est qu’ils n’ont que deux porte parole qui ont une visibilités, on peut alors circonscrire facilement les dérapage.

    Cela étant dit, ça se défend très bien l’argument que les péquistes se soient trop éloignés de leurs racines sociales démocrates, c’est pour ça qu’on vote QS.

    Personnellement, je pourrais revenir vers les péquistes sous un chef plus intelligent mais présentement, j’estime que Marois nuit à la cause souverainiste, cause qui m’est trop noble pour être portée par cette toutoune. Comme bien des Solidaires je suis tannée de me faire dire que je divise le vote, que je ne suis pas vraiment souverainiste si je ne suis pas péquiste bla bla bla…et c’est vrai que trop de péquistes nous radotent ces formules stériles.

    Les péquistes croient que leur nombre majoritaire et leur ferveur pour la cause nationaliste leur donnent un statut particulier, que ça leur permet de se « chrisser » des récriminations des gauchistes j.’y vois une arrogance…

    Si les péquistes veulent avancer, ben ils n’ont qu’à travailler pour mettre Pauline dehors, parce que ce qui est le plus triste et dangereux dans cette crise, c’est de constater que le PQ n’arrive pas à récupérer la grogne créée par Charest.

    Un message aux péquistes « Fomentez un putsch contre Pauline, et ça presse, au lieu de taper sur les doigts des Solidaires ».

    J'aime

  72. sombredereliction permalink
    8 juin 2012 8 h 58 min

     » c’est de constater que le PQ n’arrive pas à récupérer la grogne créée par Charest. »
    Ça grogne à droite, au centre gauche et à gauche… Ça ne finira jamais par s’allier tout ce beau monde, j’ai fini par m’y faire…

    J'aime

  73. 8 juin 2012 9 h 04 min

    Lorsque Lucien Bouchard a joint la grande équipe du OUI, une grande portion de la gauche québécoise a décidé de se rallier au PQ afin de gagner le référendum sur la souveraineté. C’était circonstanciel. Ce qui a donné le ton à l’idée d’un deuxième référendum c’est l’échec des négociations entre le Québec et le Canada. Nous nous sommes ralliés sans être tous membres du PQ.

    La circonstance aujourd’hui c’est de se débarrasser des libéraux pour des raisons que nous connaissons tous. Nous avons donc le choix. Ou bien les partis indépendantistes font un pacte ponctuel afin de permettre au PQ de prendre le pouvoir, ou nous demeurons sur nos positions respectives (parfois idéologiques) et nous risquons de diviser le vote, permettant ainsi au PLQ de conserver le pouvoir. Je ne dis pas que c’est automatique mais c’est probable. Mon approche ici n’est qu’électoraliste. Car c’est bien pour ça que j’ai décidé d’investir temps et efforts avec Qs. Si mon inspiration n’était qu’idéologique, je pourrais probablement militer dans un groupe, une coalition ou je ne sais quoi; prendre une bonne bière et placoter utopie.

    Je crois qu’un jour, Qs aura de bonnes chances d’accéder au pouvoir. Certes, il faudra que le parti apprenne à se « discipliner » tout en continuant d’aller chercher des appuis. Donc, dans la situation actuelle, celle qui veut qu’on se débarrasse d’un parti corrompu, je crois fortement qu’une alliance ponctuelle serait fort utile. Avec la condition sine qua non que le PQ promette de réviser le mode de scrutin, ce qui permettrait à Qs de se faire une place dans le paysage politique québécois.

    Je ne dis pas que j’ai raison. Mais, après six ans de travail politique (programme et terrain), je ne vois pas comment, à court et moyen termes, Qs parviendra à partager le pouvoir avec les deux formations politiques qui sont « enracinées » à l’Assemblée nationale.

    J'aime

  74. barefootluc permalink
    8 juin 2012 9 h 49 min

    « «Pendant ce temps le Quebec’s Liberal Party se bidonne. Mais bon si on doit faire du PQ “bashing”, allons-y!!!»

    Désolé, mais j’ai compris cette phrase de la même façon que Richard.

    Vous pouvez donc me mettre aussi dans votre liste «à ignorer». » [Darwin]

    Le [set « Richard Langelier » on ignore list] n’a pas été fait à cause de l’interprétation de ce passage. Définitivement on ne me comprend pas même si pourtant j’ai cité les passages concernés dans ce cas-là. J,ai des problèmes avec le fait qu’on m’accuse de croire ou prétendre que hors du PQ il n’y a point de salut ou que le PQ soit comme une monarchie. À ce que je sache Darwin, vous ne m’avez pas accusé d’avoir de tels propos ou intentions.

    Les péquistes qui pensent qu’il peut y avoir alliance stratégique très temporaire avec QS sans devoir faire de concessions sont de ceux que je qualifie d’idiots.

    Si j’ai quitté le militantisme politique, c’est pour d’autres raisons bien plus fondamentales que certains semblent le croire ici. Ça n’allait pas dans le sens de mes valeurs que de devoir appuyer un candidat simplement par ce que les autres n’avaient pas pris l’initiative par exemple de rencontrer le comité jeunesse une seule fois. Comment prétendre avoir du respect pour les membres du comité sans même prendre le temps de les rencontrer une seule fois pour présenter ce que l’on veut faire si on est le candidat retenu. Et « by the way », comme dans la longue tradition de contestation venant de l’interne il n’y avait pas de mots d’ordre sur le comité pour appuyer un candidat en particulier. Finalement le candidat appuyé s’est avéré à faire la preuve qu’il était un opportuniste en passant à l’histoire pour avoir fait un « finger » à la Chambre des Communes. Et pourtant s’il y avait un souverainiste convaincu pur et dur à l’époque c’était bien lui, et pas mal plus que Pauline il faut me croire. Qui aurait crû à l’époque qu’il deviendrait membre de l’équipe d’Harper. À chaque fois que j’entendais Harper condamner les méchants séparatistes, je me bidonnais. Cette histoire de vire-capot a finalement paru dans les médias sans qu’on y apporte d’attention à Québec juste avant la grande débâcle du BQ.

    Croire que l’on est à l’abri de ce genre de choses c’est être bien naïf, car avec le pouvoir viennent les banques, les firmes d’avocats et de PR avec leur bénévolat. Devinez pourquoi j’ai cessé de militer activement. 8;-)

    Je n’ai jamais fait d’appel à aller militer pour le PQ et j’espère que je serais en déficit de crédibilité n’y militant pas. Ma position sur le sujet est probablement un mélange de celle de koval et lutopium. Si vous avez compris autre chose que ça, vous êtes dans l’erreur.

    J'aime

  75. barefootluc permalink
    8 juin 2012 10 h 12 min

    « Pour ma vision de cette situation:

    http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2012/06/07/pq-ou-plq-quatre-trente-sous-pour-une-piastre-vraiment/ » [David Gendron]

    Après avoir lu l’article, je devrais peut-être ajouter à ce commentaire:

    « Ma position sur le sujet est probablement un mélange de celle de koval et lutopium. »

    un peu de David Gendron. 8;-)

    J'aime

  76. the Ubbergeek permalink
    8 juin 2012 10 h 14 min

    Et si…
    QS devrait peut-être esssayer de courtiser un électorat méconus, que les visites su rable me rappelle.

    Les anglos à la gauche du centre.

    Ils sont un peu orphelins des fois… Ils votent vert, ou souvent pas du tout. Pour des raisons que nous conaissons, malheureusement.

    J'aime

  77. barefootluc permalink
    8 juin 2012 10 h 18 min

    « Ils sont un peu orphelins des fois… Ils votent vert, ou souvent pas du tout. Pour des raisons que nous conaissons, malheureusement. » [the Ubbergeek]

    J’en connais une qui a voté NPD tout en travaillant pour le BQ. Comme il n’y pas eu d’élections au provincial depuis que je la connais Dieu seul sait ce que ça donnera lors des prochaines élections. 8;-P

    J'aime

  78. barefootluc permalink
    8 juin 2012 10 h 26 min

    « @ David Gendron

    Désolé, vos commentaires se sont retrouvés dans les indésirables et je n’ai aucune idée de la raison. Je leur ai mis une heure plus récente, mais ils ne s’affichent pas dans les commentaires récents. »

    Un de mes commentaires n’a pas été publié où je citais le billet de David. Je soupçonne l’hyperlien. Fais-je dans la théorie du complot? 8;-)

    J'aime

  79. 8 juin 2012 11 h 06 min

    @ barefootluc

    «Un de mes commentaires n’a pas été publié où je citais le billet de David»

    Je n’ai toujours pas trouvé le problème. Ce n’est pas le fait de le nommer, car vous l’avez nommé dans un autre commentaire qui a été publié. instantanément Je ne vois que l’adresse de son site (même quand il ne la met pas en lien, elle est attachée à son nom), mais cette adresse n’est pas dans la liste noire.

    Je tenterai de regarder ça ce soir…

    J'aime

  80. barefootluc permalink
    8 juin 2012 11 h 13 min

    Peut-être aussi stupide qu’un caractère caché (qui ne s’affiche pas) que j’ai copié en citant son « post ». Étrange…

    J'aime

  81. barefootluc permalink
    8 juin 2012 11 h 18 min

    « avec le pouvoir viennent les banques, les firmes d’avocats et de PR avec leur bénévolat. » [barefootluc]

    Parlant d,avocats opportunistes. 8;-)

    J'aime

  82. koval permalink*
    8 juin 2012 16 h 44 min

    Je préfère quatre trentes sous qu’une piastre!

    J'aime

  83. Richard Langelier permalink
    8 juin 2012 16 h 59 min

    Dans mon temps, il y avait des machines à gomme à une cenne et d’autres à cinq cennes. Mon père considérait que ces dernières lui coûtaient plus cher de dentiste.
    Je comprenais son angoisse, mais pour espérer avoir une carte de Maurice Richard…

    Heureusement, les affiches des films de Brigitte Bardot sur le poteau de téléphone devant chez nous étaient gratuites !

    J'aime

  84. Richard Langelier permalink
    8 juin 2012 17 h 29 min

    Oubli :

    Je n’ai pas connu les verres de draft à 5 cennes. Les vieux m’ont dit que les verres à 10 cennes contenaient un peu moins que le double. [1] Comme ce n’étaient pas des Darwin, ils estimaient l’inflation au pif.

    [1] J’ai pris mon information dans une taverne sur la rue St-Jean, lors du Carnaval de Québec, en mil neuf cents qu’uque.

    J'aime

  85. 8 juin 2012 17 h 44 min

    @ koval

    «Je préfère quatre trentes sous qu’une piastre!»

    Ben oui, ça fait 1,20 $!

    @ Richard Langelier

    «Comme ce n’étaient pas des Darwin, ils estimaient l’inflation au pif.»

    Je ne vois pas le rapport entre l’inflation et le fait qu’un verre à 10 cents contiennent moins que le double d’un verre à cinq cennes, à moins qu’il y ait quelque temps entre les deux verres! Et, je n’ai les données de l’IPC que depuis 1971 pour le Québec (pour le Canada, depuis 1914!).

    J’ai entendu parlé du verre à 10 cenne, mais ne l’ai pas connu (encore moins à 5 cennes! Ils étaient déjà 20 cennes à mes début dans ces lieux de perdition…

    J'aime

  86. koval permalink*
    8 juin 2012 18 h 23 min

    « Ben oui, ça fait 1,20 $! »

    Voilà! 🙂

    J'aime

  87. 9 juin 2012 20 h 24 min

    Et on me fait dire que je soutiens le Parti libéral. Ouf.

    Pas depuis Jean Lesage, mettons.

    J’ai été membre du PQ assez longtemps et de l’exécutif de 2 comtés pour voir assez de choses qui m’ont enlevé le goût de voter PQ. Et ce n’était pas de la corruption. C’était «qui a des contacts avec la direction et qui n’en a pas».

    J'aime

  88. 9 juin 2012 20 h 48 min

    «Et on me fait dire que je soutiens le Parti libéral. »

    Moi, je ne suis même plus capable de le supporter! 😉

    J'aime

  89. barefootluc permalink
    9 juin 2012 20 h 50 min

    Entre soutenir et faire le jeu du QLP il y a une différence, mais bon c’est peut-être trop subtil. 8;-)

    J'aime

  90. 9 juin 2012 21 h 48 min

    «mais bon c’est peut-être trop subtil»

    Voulez-vous dire que la personne à qui vous vous adressez n’est pas assez intelligente pour vous comprendre? Je n’aime pas beaucoup ce genre de raillerie, ici.

    J'aime

  91. barefootluc permalink
    9 juin 2012 21 h 58 min

    De répéter qu’on l’accuse de soutenir le QLP ce n’est pas de la raillerie? Me semble que ce qui a été écrit était plus nuancé non?

    J'aime

  92. 9 juin 2012 22 h 11 min

    Whatever. Amusez-vous bien. *baillement*

    J'aime

  93. Richard Langelier permalink
    9 juin 2012 22 h 36 min

    Il y a des péquistes qui ne veulent pas savoir pourquoi leur parti stagne dans les intentions de vote. Ils excommunient : « ceux qui ne veulent pas voter pour le Parti québécois font le jeu du Parti libéral ». En ajoutant un effet rhétorique : « Quebec liberal party », leur argumentaire leur semble encore plus scientifique.

    Le billet de koval citant Orwell me semble encore plus riche en lisant cette xième version du syllogisme de barefootluc.

    J'aime

  94. 9 juin 2012 23 h 50 min

    L’amour est dans l’air… Oups, il faudrait peut-être que pour certains je le dise en anglais pour que cela soit plus clair… Mais je n’irai pas jusqu’à mettre cette toune!

    Ben oui, je raille aussi, mais avec un peu d’humour, j’espère…

    J'aime

  95. barefootluc permalink
    9 juin 2012 23 h 59 min

    wow! On voit que vous avez bien lu ce que j’ai écrit. Je ne milite plus pour le PQ. Je n’ai pas de carte de membre du PQ et du BQ. Il y en a deux ici qui font dans le paralogisme en déformant mes propos. On se croirait au CPE. Je crois que je vais aller perdre mon temps ailleurs car je ne me sens plus respecté ici.

    Merci Mme fem_progress et M. Langelier pour cet excellent acceuil…

    J'aime

  96. barefootluc permalink
    10 juin 2012 0 h 02 min

    Si j’ai offensé deux personnes je m’en excuses. On dirait qu’une corde sensible a été touchée. Crime que c’est difficile de débattre au Québec comme le font par exemple les français sans que ça vire au mélodrame. 8:-(

    Adios

    J'aime

  97. 10 juin 2012 0 h 08 min

    Je me demande qui vire au mélodrame ici. J’ai simplement demandé d’éviter les attaques personnelles du genre «c’est peut-être trop subtil» qui ne concernent nullement les arguments, mais bien les capacités de l’interlocuteur. Et, je le répète, je considère ça inacceptable. Si les Français aiment, vous savez avec qui échanger…

    J'aime

  98. barefootluc permalink
    10 juin 2012 0 h 13 min

    C’est certain qu’un commentaire du genre,

    « Mon mari anglophone dit que la ville de Québec et banlieues (400 000 habitants) souffre de penis envy vis-à-vis de Montréal et banlieues (4 millions d’habitants) 🙂 . »

    n’est pas une attaque personnel envers ceux qui habitent Québec. lol

    J'aime

  99. 10 juin 2012 0 h 32 min

    «n’est pas une attaque personnel envers ceux qui habitent Québec»

    Une attaque collective peut-être, mais, non, pas personnelle. Ce n’est peut-être pas génial, mais c’était fait dans un contexte humoristique et cela ne visait nullement une personne en particulier contrairement à votre remarque. Mais si vous préférez dire adieu que de simplement avouer que votre remarque était de fait déplacée, c’est votre choix.

    Dernier point : en communication, quand un émetteur est mal interprété par le récepteur, la faute en incombe plus souvent qu’autrement à l’émetteur. Il imagine souvent que les gens comprennent les éléments non mentionnés spécifiquement. C’est pire dans les commentaires ironiques. Parlez-en à Foglia… Mais lui, il fait exprès… et il assume!

    J'aime

  100. barefootluc permalink
    10 juin 2012 0 h 58 min

    Il y a au moins deux intervenants ici vivant à Québec. C’est certain que sous le couvert de l’humour il est facile de prétendre ne pas souhaiter les offenser. lol 8;-)

    J'aime

  101. barefootluc permalink
    10 juin 2012 1 h 01 min

    « Si j’ai offensé deux personnes, je m’en excuse. » [barefootluc]

    Devrais-je aussi faire pénitence en me flagellant? lol 8;-)

    J'aime

  102. 10 juin 2012 3 h 23 min

    Suivi de «On dirait qu’une corde sensible a été touchée. Crime que c’est difficile de débattre au Québec comme le font par exemple les français sans que ça vire au mélodrame. », ça enlève tout aveu d’avoir dépassé les bornes.

    Bon, continuez vos arguties, moi j’en ai mon voyage! Quand je perds mon temps avec les trolls, je ne peux plus écrire. Est-ce votre objectif?

    De toute façon, j’ai décidé de régler votre problème à votre place. Adios!

    J'aime

  103. 20 juin 2012 13 h 08 min

    « Ceci étant dit, je dois dire que j’accepterais peut-être une coalition ponctuelle lors des prochaines élections. Mais il y aurait une condition : que le PQ promette solennellement qu’il présentera un projet de loi pour réformer le mode de scrutin vers une proportionnelle-mixte. Autrement, c’est non. »

    Et bien voilà, mon voeu est exaucé (d’un côté de la clôture)… Ça me redonne de l’énergie pour les prochaines élections…

    J'aime

  104. 20 juin 2012 14 h 12 min

    «mon voeu est exaucé »

    ?
    Sherbrooke ? Yamaska?

    J'aime

  105. 20 juin 2012 16 h 09 min

    Darwin : http://t.co/ANQ85WDo

    J'aime

  106. 20 juin 2012 16 h 17 min

    Merci! Je me doutais de quelque chose du genre dans ta façon de parler, mais je n’ai pas vérifié sur le site de QS.

    Excellente proposition! Reste à voir comment cela se ferait!

    J'aime

  107. 20 juin 2012 16 h 45 min

    Disons que j’ai dégainé un peu vite ! 😉

    J'aime

  108. Richard Langelier permalink
    20 juin 2012 17 h 03 min

    J’ai lu ce matin la réponse de Québec solidaire à l’appel des pétitionnaires pour un front uni. Je pourrais faire des variantes sur le même thème : « couvrir les besoins essentiels de toutes les personnes assistées sociales, augmenter substantiellement le salaire minimum, adopter des politiques de logement ». Tout un chacun pourrait faire des variantes. Le hic, c’est qu’il faudrait être prêt à accroître les revenus du gouvernement du Québec par des mesures progressives des particuliers et des entreprises.

    Il est bien que Québec solidaire accepte de rencontrer Réjean Parent, avec des exigences précises. La réponse complète est sur http://www.quebecsolidaire.net/files/Reponse_a_lappel_front_uni_CCN_QS.pdf . J’ai hâte de connaître la réponse du Parti québécois et la réponse des auteurs de la pétition à ces réponses.

    J'aime

  109. 20 juin 2012 17 h 28 min

    Quand j’ai écrit «Reste à voir comment cela se ferait!», je ne pensais pas aux propositions, mais au mode électoral : qui va se présenter où?

    J'aime

  110. Richard Langelier permalink
    20 juin 2012 17 h 43 min

    N’aie crainte, Darwin, je n’ai jamais voulu partir une bagarre sur le contenu des propositions communes. C’est évident qu’il est impossible de demander à Nicolas Girard et à Françoise David de changer de circonscription.

    La candeur des auteurs de la pétition servira sans doute à démontrer le fossé qui sépare Québec solidaire et le Parti québécois. À nouveau, le Parti québécois nous montrera son vrai visage.

    J'aime

  111. 20 juin 2012 21 h 00 min

    Mme Pus-de-carrée-rouge Marois va envoyer chier tout cela assez rapidement pour qu’on ait pas à se casser la tête sur le mode électoral Darwin!

    J'aime

  112. Yves permalink
    20 juin 2012 21 h 17 min

    Je suis d’accord avec toi Koval. D’ailleurs elle l’a déjà dit qu’elle voulait rien savoir d’une forme de coopération avec QS.

    J'aime

  113. 20 juin 2012 21 h 20 min

    Yves, c’est très gentil ce soutien indéfectible 🙂

    J'aime

  114. 20 juin 2012 21 h 58 min

    Je suis quand même content de la proposition de QS. Je suis allé à un 6 à 8 de QS Mercier ce soir et Amir a présenté la proposition. Excellent comme toujours!

    @ Richard Langelier

    Désolé, tes comm se sont retrouvés dans les indésirables. Encore heureux que je vérifie ça de temps en temps!

    «La candeur des auteurs de la pétition servira sans doute à démontrer le fossé qui sépare Québec solidaire et le Parti québécois. À nouveau, le Parti québécois nous montrera son vrai visage.»

    C’est en effet fort probable. Mais, au moins QS aura-t-il montré son ouverture. C’est à la fois bon en soi et stratégiquement.

    J'aime

  115. 21 juin 2012 6 h 04 min

    J’au suivi quelques échanges sur Twitter hier après-midi suite à la conférence de presse des porte-parole de Qs. On ne peut pas dire qu’on y voit là l’opinion générale mais c’était pathétique de lire certains commentaires de péquistes purs et durs qui se moquaient de la proposition et de l’ouverture de Qs.

    Comme le disait Claude Béland la semaine dernière, lors d’une conférence sur la réforme du mode de scrutin, il est dommage que les québécois ne peuvent pas s’entendre sur une idée, cherchant plutôt à se retirer à cause de petits détails.

    Sans cette alliance ponctuelle, le PQ risque de perdre les élections. Sans la réforme du mode de scrutin (que le PQ a toujours souhaité jusqu’à très récemment), les partis comme Qs auront toujours de la difficulté à se faire une place sur l’échiquier politique.

    Tout le monde serait gagnant d’une alliance ponctuelle.

    J'aime

  116. 21 juin 2012 6 h 40 min

    «Tout le monde serait gagnant d’une alliance ponctuelle.»

    Bien d’accord! Mais, je m’attendais à ce que les promoteurs de la «gouvernance souverainiste» réagissent ainsi!

    J'aime

  117. 21 juin 2012 7 h 13 min

    De plus, lors de cette conférence, Jean-Pierre Charbonneau, ardeur défenseur de la réforme des institutions démocratiques, nous confiait que seul un chef de parti honnête et déterminé pourrait présenter un projet de loi pour réformer le mode de scrutin. On peut signer des dizaines de pétitions, manifester, bloguer, crier… Selon lui, ça ne sert à rien. Les progressistes québécois ont donc une occasion en or avec cette alliance ponctuelle. En autant que cette réforme nous tient vraiment à coeur.

    Mme Marois et ses stratèges ont donc une grosse décision à prendre.

    J'aime

  118. 21 juin 2012 8 h 18 min

    «Les progressistes québécois ont donc une occasion en or avec cette alliance ponctuelle»

    Ça serait intéressant un billet là-dessus et sur les réactions dont tu parlais dans ton comm précédent…

    J'aime

  119. 21 juin 2012 12 h 49 min

    Sur le blogue de Bryan Breguet

    http://www.silatendancesemaintient.ca/

    on peut jouer avec un simulateur qui fait des projections de nombre de députés par parti. Excitant ! Il conçoit un modèle projectif exploitant les résultats des dernières élections et des derniers sondages. Utile sinon indispensable à qui s’intéresse au vote utile. Autrement, crédible pour prévoir l’irréel passé.

    La prochaine élection sera intergénérationnelle ou inutile. Jean Charest mentionne le mot intergénérationnel dans deux pub sur trois que j’ai visionnées. Dans la troisième il vante les réalisations du Parti Libéral mégalomaniquement, rien sur l’intergénérationnel.

    En gros, à la prochaine, le vote marginal à Option nationale, Parti conservateur du Québec, Équipe autonomiste et depuis avant hier, à l’autre coalition, La Coalition pour la constituante que je met en lien dans mon commentaire du 6 juin, sans parler du Parti nul, pourrait être déterminant sur l’élu dans une vingtaine de comtés. C’est suffisant pour désigner quel chef de parti se verra offrir par la reine la charge, d’autres disent le pouvoir, de gouverner le Québec.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :