Skip to content

Jeanne express – Les prévisions

20 juin 2012

En cette fin de printemps, je sens que ce n’est plus le temps pour les billets longs et sérieux. Je vais donc attendre au moins jusqu’à l’été pour en écrire d’autres de ce genre!

J’ai donc décidé de sortir quelques petites citations que je mets de côté depuis quelque temps sur l’amusement premier des économistes, les prévisions!

Quelques perles

«Les prévisions ce n’est pas évident, surtout quand on veut prévoir l’avenir»

J’ai trouvé une dizaine d’auteurs de cette citation… Alors, disons que les grands esprits se rejoignent… ou se copient! Elle a l’air idiote comme ça (ce qui ne l’empêche pas d’être rigolote), mais quand je lis ce que nos journalistes écrivent sur les prévisions, je me demande si au moins un des auteurs n’aurait pas pu trouver cette citation pleine de sens!

Il y a d’abord ceux qui ne prennent pas de chance :

«L’ONU prévoit une possible récession en Europe»

Moi aussi, je peux prévoir que bien des choses sont possibles, et même avoir raison de temps en temps! On dit souvent qu’un bon économiste est celui qui est capable d’expliquer pourquoi ses prévisions ne se sont pas réalisées, mais avec une prévision comme celle-là, il ne peut pas se tromper et n’aura donc rien à expliquer!

Il y a aussi les prévisions qui sont plus réelles que celles du mois précédent :

«La croissance sera plus faible que prévu au Canada»

J’adore cette phrase! Pourquoi cette dernière prévision serait-elle tellement plus juste que la précédente qu’on ne prend même pas la peine de dire que c’est une prévision ou de l’accompagner d’un conditionnel? Non, la croissance SERA plus faible! On l’a probablement écrite ainsi parce que ça serait moins joli de dire :

«On prévoit aujourd’hui que la croissance pourrait être plus faible qu’on ne le prévoyait hier»

Ainsi, encore une fois, l’économiste derrière cette nouvelle prévision n’aurait pas besoin d’expliquer qu’il s’est trompé, parce qu’il ne prendrait pas de chances! Mais, cela correspondrait davantage à la réalité!

Les oracles…

Quand la prévision d’un économiste se réalise (oui, oui, ça arrive!), c’est tellement extraordinaire qu’on le qualifie d’oracle! Et, même si un de ces économistes qu’on a déjà qualifié d’oracle, Alan Greenspan, n’a pas vu venir la plus grande crise depuis la Grande Dépression et en est même responsable en bonne partie, on continue à parler de lui comme d’un oracle et à écouter religieusement ses analyses et ses prévisions…

Mais, chassez un oracle et il sera remplacé par un autre! Au moins, Nouriel Roubini est un des seuls à avoir vu venir la crise qui a commencé en 2007 et qui n’est toujours pas finie… ce qui n’empêche pas les économistes orthodoxes de le déconsidérer en l’affublant du surnom Docteur Catastrophe (Dr Doom, en anglais)!

Pourquoi des prévisions, alors?

En fait, on ne devrait jamais parler du résultat d’une prévision sans regarder et mentionner les hypothèses (ou le scénario) qui ont mené à ce résultat. Une prévision est l’aboutissement d’un grand nombre de «si», qu’on tente de choisir parmi les plus plausibles. Pour moi, même les modèles économétriques les plus sophistiqués servent surtout à rendre les prévisions cohérentes, pas exactes. Keynes se refusait d’ailleurs à faire des prévisions précises comme celles des articles que j’ai mis en lien dans ce billet.

Pourquoi en fait-on alors? Ce n’est pas inutile si on se contente de présenter les prévisions comme des… prévisions, c’est à dire des directions que peut prendre l’économie en fonction d’un certains nombre d’hypothèses. Mais, ce n’est pas ce que veulent les décideurs (politiques ou privés), eux veulent des chiffres précis!

Et l’offre tente toujours de s’adapter à la demande!

Publicités
25 commentaires leave one →
  1. 20 juin 2012 7 h 25 min

    Dans le même genre :

    Quelle différence y t’il entre la température et la température ?

    – Au printemps, la température va surement remonter.

    J'aime

  2. 20 juin 2012 7 h 28 min

    Toujours dans le même genre :

    Au Burundi, un type entre dans un magasin et dit :

    – c’est ici la boulangerie ?
    – Non, ici c’est le magasin où il n’y a plus de viande.

    J'aime

  3. 20 juin 2012 7 h 31 min

    Pourquoi Dieu a t il créé l’économie ?

    Pour que les prévisions météo soient prises au sérieux…

    J'aime

  4. 20 juin 2012 7 h 33 min

    Que fait un économiste quand vous lui demandez son numéro de téléphone ?

    Il vous en donne une estimation.

    J'aime

  5. 20 juin 2012 7 h 36 min

    « Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Je l’ai toujours dit. »
    Jean Charest.

    J'aime

  6. 20 juin 2012 7 h 38 min

    Comment appellerait on l’économie si elle n’utilisait pas d’hypothèses pour construire ses théories ?

    La comptabilité.

    J'aime

  7. 20 juin 2012 7 h 40 min

    Comment fait Jean Charest pour tuer un oiseau ?

    Il le jette du haut d’une falaise.

    J'aime

  8. 20 juin 2012 7 h 42 min

    Comment sait on que Jean charest s’est servi d’un ordinateur ?

    il y a du Tipp-Ex sur l’écran.

    J'aime

  9. 20 juin 2012 7 h 45 min

    Pourquoi est ce pratique d’avoir un député du PLQ comme passager dans une voiture ?

    Pour pouvoir se garer sur les places pour handicapés.

    J'aime

  10. 20 juin 2012 7 h 47 min

    « La meilleur façon de résoudre le chômage, c’est de travailler »

    jean Charest

    J'aime

  11. 20 juin 2012 7 h 48 min

    Que dit on d’un député du PLQ avec la moitié d’un cerveau ?

    Qu’il est doué.

    J'aime

  12. 20 juin 2012 7 h 50 min

    « Le pétrole est une ressource inépuisable qui va se faire de plus en plus rare. »

    Jean Charest.

    J'aime

  13. 20 juin 2012 7 h 52 min

    Voyez, chers cousins Québecois, en vous lisant j’ai retenu deux ou trois trucs…

    J'aime

  14. 20 juin 2012 7 h 57 min

    correction :

    Quelle différence y t’il entre la température et la croissance ?

    – Au printemps, la température va surement remonter.

    J'aime

  15. 20 juin 2012 8 h 07 min

    Fiou!

    J'aime

  16. 20 juin 2012 8 h 13 min

    Bonjour Darwin,

    S’il s’agit d’intervenir sur un ton sérieux, sur le Québec, je me garderai de le faire étant français mais, sous le ton de l’humour, par contre…

    Bonne journée.

    J'aime

  17. 20 juin 2012 8 h 18 min

    Bonne réflexion… Y’a une autre chose qui m’agace dans le monde des informations économiques, c’est cette habitude d’associer le comportement ou la réaction des investisseurs à la hausse ou à la baisse des indices boursiers. Un jour, on dira que les investisseurs n’ont pas apprécié certains trucs, alors que le lendemain, les indices augmentent sans que rien de nouveau se soit passé…

    Comme si les commentateurs de l’actualité économique avaient pris le temps d’appeler tous les investisseurs pour leur demander ce qui a influencé leurs décisions et d’en dégager une tendance… Parfois, j’ai l’impression que c’est du « n’importe quoi »…

    J'aime

  18. 20 juin 2012 8 h 49 min

    Exemple récent :

    Les marchés mondiaux sont restés essentiellement stables. Les investisseurs ont semblé tiraillés entre le soulagement causé par le résultat de l’élection grecque et les inquiétudes inhérentes à la crise des dettes en Europe.

    La victoire serrée des conservateurs grecs, qui favorisent le maintien du programme d’austérité que leur pays a accepté en échange d’un sauvetage financier international, a initialement rassuré les investisseurs quant à l’éventuel départ de la Grèce de l’union monétaire. Mais les regards se sont ensuite tournés vers l’Espagne, dont les taux d’intérêt sur des billets à court terme ont continué à grimper mardi.

    Existe-t-il un truc avec lequel les investisseurs font part de leurs « émotions » aux chroniqueurs de l’actualité économique ?

    J'aime

  19. 20 juin 2012 9 h 12 min

    @ Lutopium

    «Existe-t-il un truc avec lequel les investisseurs font part de leurs “émotions” aux chroniqueurs de l’actualité économique ?»

    Parfois ils disent «le marché», parfois, «les investisseurs. On prête à ces entités disparates des qualités humaines qu’elles n’ont pas! En fait, les chroniqueurs ajustent leurs commentaires à ce qu’ils observent : nervosité, quand ça monte et descend, satisfaction quand ça monte et déception quand ça descend. Alors, les «ont semblé tiraillés » et autres «a initialement rassuré» n’ont pas toujours rapport avec la réalité!

    Ils ont aussi tendance à suestimer l’impact de la Bourse sur l’économie réelle. Mais, tout cela demanderait une analyse plus approfondie que ce simple commentaire!

    J'aime

  20. 20 juin 2012 9 h 18 min

    Cher Lutopium

    Un Bon investisseur ne doit pas avoir d’émotions.
    Par contre, il a des options : pour la hausse, un call, pour la baisse, un put. Ils peuvent aussi utiliser les contrats futur sur indices…

    Histoire :

    Un trader londonien survolté vient de garer sa nouvelle Porsche panamera turbo flambant neuve devant l’entrée du siège social de la banque où il travaille histoire de frimer devant ses collègues.

    Alors qu’il en sort, un camion passe à vive allure, si près qu’il arrache la portière de la Porsche, puis disparait aussi vite…

    Furieux, le trader téléphone aussitôt à la police. Des bobbys arrivent sur place au bout de quelques minutes, mais avant même qu’on puise lui poser la moindre question, le trader se met à hurler :
    -ma panamera ! Elle est foutue ! Vous vous rendez compte des réparations qu’il va falloir faire ? Elle ne sera plus jamais la même !

    Quand il semble avoir enfin fini sa crise, un des policiers hoche la tête et dit :
    -sacrés banquiers. c’est quand même incroyable à quel point vous pouvez être matérialiste ! Vous ne pensez jamais à rien d’autre dans la vie qu’à vos biens ?

    -Comment pouvez vous dire ça dans un moment pareil ? s’insurge alors le trader.

    – Vous n’avez même pas vu que votre bras gauche aussi a été arraché par le camion ?

    Alors le trader regarde avec horreur son côté gauche, découvre un moignon en sang et s’écrie :
    – Bordel ! Où est ma Rolex ?

    J'aime

  21. 20 juin 2012 9 h 51 min

    « Bordel ! Où est ma Rolex ? » 🙂

    J'aime

  22. 20 juin 2012 12 h 47 min

    « Ils ont aussi tendance à surestimer l’impact de la Bourse sur l’économie réelle.  »

    Mets-en! Et à sous-estimer l’impact de l’économie au noir…

    J'aime

  23. 20 juin 2012 13 h 53 min

    «Mets-en! Et à sous-estimer l’impact de l’économie au noir…»

    … et domestique, bénévolat, bref de l’économie non comptablisée.

    J'aime

  24. 23 juin 2012 18 h 39 min

    « … et domestique, bénévolat, bref de l’économie non comptablisée. »

    Mets-en ! Et à sous-estimer l’impact de la démographie sur l’économie Benetton.

    J'aime

  25. 24 juin 2012 14 h 20 min

    Tiens une aut6re prévision qui modifie la précédente :

    «Réchauffement climatique – La hausse du niveau de la mer devrait être plus importante que prévu»

    Au moins, on a mis «devrait» ce qui est mieux que dans les exemplis que j’ai mis dans le billet. Par ailleurs, cette nouvelle prévision du Conseil national de la recherche américain set vraiment inquiétante, surtout quand on teint compte du peu d’actions concrètes adoptées dans la Déclaration du sommet Rio+20.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :