Skip to content

Jeanne express – La désobéissance civile

22 juin 2012

Le conflit entre le gouvernement et le mouvement étudiant se distingue de bien des façons. Certaines sont emballantes, d’autres exaspérantes. La manie de ce gouvernement d’exagérer ou de mentir carrément (lorsqu’il ment sur le carré rouge, par exemple), de banaliser (en limitant le mouvement de contestation au tiers des étudiantEs, entre autres) et de changer le sens des mots (anarchisme, grève, et bien d’autres dont j’ai déjà parlé). Plus récemment, ce fut au tour du concept de désobéissance civile de se faire maganer…

Quand on écoute Jean Charest et ses ministres, on dirait que la désobéissance civile, c’est ne pas respecter une loi ou un règlement.

«S’il y en a qui veulent attaquer les lois, on a des tribunaux qui sont faits pour ça.» – Laurent Lessard, ministre des Affaires municipales

«(…)le droit doit avoir préséance sur tout ce que nous devons penser ou sur tout type de manifestation.» – Monique Gagnon-Tremblay, ministre des Relations internationales

Pour eux, la désobéissance civile, n’est-ce que brûler un feu rouge, laisser son char sur la rue quand il y a une interdiction de stationner pour enlever la neige (je me demande ce qui me fait penser à ça aujourd’hui…) ou parler au cellulaire en auto (ce qui est drôlement plus dangereux que de manifester à 50 sans itinéraire remis à la police…)?

Mais, non, ce n’est pas ça… Les journalistes peuvent bien trouver qu’Amir Khadir a exagéré quand il a donné comme exemples de désobéissance civile Gandhi et Martin Luther King, mais il n’avait pas tort! Ceux-ci sont même donnés en exemples dans l’article de Wikipédia sur la désobéissance civile! Voici comment cet article la définit :

«La désobéissance civile est le refus de se soumettre à une loi, un règlement, une organisation ou un pouvoir jugé inique par ceux qui le contestent.»

Le gouvernement a beau crier sur tous les toits qu’il trouve cette loi juste, le concept de désobéissance civile repose sur le jugement de la personne qui désobéit, pas sur celui du gouvernement qui a adopté la loi contestée! En fait, la définition qu’a donnée M. Khadir ressemble davantage à la celle fournie par John Rawls :

«La désobéissance civile peut être définie comme un acte public, non violent, décidé en conscience, mais politique, contraire à la loi et accompli le plus souvent pour amener un changement dans la loi ou bien dans la politique du gouvernement. En agissant ainsi, on s’adresse au sens de la justice de la majorité de la communauté et on déclare que, selon une opinion mûrement réfléchie, les principes de coopération sociale entre des êtres libres et égaux ne sont pas actuellement respectés.»

Un député peut-il se permettre de désobéir à une loi adoptée par l’assemblée où il siège? Pourquoi pas, s’il s’y est opposé, la conteste toujours et la juge inique? En fait, le gouvernement lui même refuse d’appliquer des lois qu’il ne juge même pas iniques, comme dans le cas des firmes de génie-conseil qui ne respectent pas la Loi sur la transparence et l’éthique en matière de lobbyisme!

Et ça, ce n’est même pas de la désobéissance civile, uniquement du copinage possiblement lié à de la corruption! Disons que ce gouvernement est mal placé pour faire la morale, même s’il ne s’en prive pas!

 

Publicités
14 commentaires leave one →
  1. 22 juin 2012 7 h 14 min

    N’y aurait-il pas une tendance par les temps qui courent à vouloir encadrer notre jeunesse ? Certaines lois visent la sécurité (port du casque en vélo, etc…) alors que d’autres visent essentiellement à interdire les rassemblements. Non mais, Charest, Labeaume, Tremblay et tous les autres adultes qui semblent paniquer à l’idée que des jeunes se retrouvent ensemble pour fêter… et à vouloir protéger l’image des villes et ne pas nuire à l’industrie touristique, voilà qu’on veut interdire les rassemblements dans les parcs après onze heures le soir (nouvelle loi voté par l’équipe de Labeaume cette semaine)… Mais qu’est-ce que c’est que cette nouvelle mode à vouloir encadrer les fêtes et les rassemblements ? N’avez-vous pas eu 18 ans ? N’avez-vous jamais flâné dans un parc, bu quelques bières et dérangé un petit peu votre voisinage ?

    Société aseptisante parfois…

    J'aime

  2. 22 juin 2012 7 h 19 min

    «voilà qu’on veut interdire les rassemblements dans les parcs après onze heures le soir»

    Je n’en revenais pas de celle-là…

    «Société aseptisante parfois…»

    En effet!

    J'aime

  3. koval permalink*
    22 juin 2012 7 h 56 min

    De ce que j’ai lu, ce concept de désobéissance civile vient de Thoreau, comme ton lien wiki l’indique. J’ai lu environ le tiers du texte de Thoreau que j’hyperlie en bas.

    Curieusement, à première vue, le père de ce concept m’apparaît d’appartenance assez libertarienne, il prône le moins de gouvernance possible et accorde beaucoup d’importance à la conscience individuelle. Drôle que nos amis libertariens chient sur la désobéissance civile. Vrai que comme disait Anne Archet, nos pseudo-libertariens Québécois ne sont que des conservateurs déguisés. Les vrais libertariens dignes de ce nom marcheraient à Québec dans les parcs tous les soir après 23 heures.

    http://www.audiocite.net/livres-audio-gratuits-documents/henry-david-thoreau-la-desobeissance-civile.html

    Un extrait:

    « On tergiverse, on déplore et quelquefois on pétitionne, mais on n’entreprend rien de sérieux ni d’effectif. On attend, avec bienveillance, que d’autres remédient au mal, afin de n’avoir plus à le déplorer. Tout au plus, offre-t-on un vote bon marché, un maigre encouragement, un « Dieu vous assiste » à la justice quand elle passe. Il y a 999 défenseurs de la vertu pour un seul homme vertueux. »

    Je finirai ma lecture sur Thoreau et y reviendrai sans doute après le déménagement 😉

    J'aime

  4. koval permalink*
    22 juin 2012 8 h 03 min

    Luto

    On est en train d’instrumentaliser la St-Jean…ça a commencé avec cette pub dégradante pour tous les Québécois

    http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/societe/201206/10/01-4533500-campagne-deducalcool-pour-la-saint-jean-les-metaleux-en-colere.php

    La loi de Ptit Gros-Tas-Labeaume c’est de la provoc, la censure de mise en demeure, c’est so-so aussi, tout pour préparer une émeute….

    Le tabassage qui en suivra sera justifié et Charest montera dans les sondages, c’est ça le Québec de 2012.

    On assiste au naufrage d’une société!

    J'aime

  5. 22 juin 2012 8 h 06 min

    « nos pseudo-libertariens Québécois ne sont que des conservateurs déguisés »

    En effet… Leur papa (Martin Masse) est retourné à l’IEDM et plusieurs membres actifs du RLQ militent au sein du Parti Conservateur du Canada. Et que dire de David Gagnon qui endosse les clowns du nouveau Parti Conservateur du Québec !

    http://www.antagoniste.net/2012/01/25/la-maison-de-la-droite/

    J'aime

  6. 22 juin 2012 8 h 38 min

    @ Koval

    «ce concept de désobéissance civile vient de Thoreau»

    Oui, j’ai sauté cette info pour garder ce billet léger, dans l’esprit d’un «express»…

    «le père de ce concept m’apparaît d’appartenance assez libertarienne»

    J’ai eu la même impression!

    «Drôle que nos amis libertariens chient sur la désobéissance civile»

    J’ai plutôt l’impression qu’ils chient en fait davantage sur le motif, sur l’objet de cette désobéissance, que sur le concept comme tel! Mais, ne leur demandons pas trop de nuances…

    «ça a commencé avec cette pub dégradante pour tous les Québécois»

    Excellent, cet article (pas la pub!)!

    J'aime

  7. 22 juin 2012 9 h 04 min

    Je ne veux pas trop m’éloigner du sujet ici, mais je ne peux résister à y ajouter certaines informations concernant le Parti Conservateur du Québec, endossé, faut-il le répéter, par le grand gourou des pseudo-libertariens, David Gagnon.

    Le 7 février dernier, Jeff Plante et Luc Harvey sont fiers de lancer leur nouvelle formation politique. Quelques semaines plus tard, Plante accuse Harvey de manigancer en s’auto-proclamant le chef du parti, évitant des élections internes. Et Harvey riposte en accusant Plante d’avoir volé de l’argent dans les coffres du parti. Vraiment, une histoire de clowns, rappelant la désastreuse course à la chefferie de l’ADQ.

    Pourtant, c’était l’histoire d’amour et l’arrivée d’un grand parti conservateur au Québec !

    J'aime

  8. 22 juin 2012 9 h 52 min

    @ Koval

    «Je finirai ma lecture sur Thoreau et y reviendrai sans doute après le déménagement»

    Je vais attendre ton compte rendu, le texte étant pas mal long!

    @ Luto

    «Société aseptisante parfois…»

    La chronique de Christian Rioux dans le Devoir de ce matin aborde justement cette question. Malheureusement, elle est cadenassée… Elle devrait toutefois être accessible sur Vigile plus tard aujourd’hui.

    Extrait, où il parle de l’association du carré rouge avec la violence et l’intimidation :

    «Il n’y a qu’au Québec que l’on entend un discours aussi moralisateur sur la  » violence « . Non seulement a-t-on tout fait pour assimiler les manifestants à des casseurs, mais encore fallait-il que les leaders étudiants s’excusent et se repentent pour une violence avec laquelle ils n’avaient rien à voir. Exactement comme, à une autre époque, les jeunes gens qui avaient de  » mauvaises pensées  » devaient, non seulement se confesser, mais expier ces idées funestes en récitant trois rosaires. Partout ailleurs, on aurait envoyé ces étudiants se faire voir, ou tout simplement assumé ces contradictions. Chez nous, il fallait absolument réintégrer ces brebis égarées dans le giron maternel. Ces demandes d’excuses et de repentance sont le symptôme d’une société immature qui a de la difficulté à sortir du consensus familial et à assumer ses divergences.»

    J'aime

  9. 22 juin 2012 11 h 54 min

    «Elle devrait toutefois être accessible sur Vigile plus tard aujourd’hui.

    C’est fait!

    http://www.vigile.net/Monsieur-Lazhar-et-la-violence

    J'aime

  10. 22 juin 2012 12 h 25 min

    Moi non plus, Lutopium mais …

    Sur Internet, le Parti conservateur bat de l’aile droite et il n’a pas d’aile gauche. Ça se constate :

    ici, http://www.conservateurquebec.ca/

    et là, http://www.conservateurquebec.org/
    .

    Malgré cela, en milieux de peloton des partis politiques au Québec sur Internet selon Alexa. Question méthodologique, c’était si on pense à une moyenne il y a un mois et demi, les trimestres étant ce qu’il sont et si l’on pense à un mode, il y a plutôt près de trois mois, fin mars.

    http://laqueste.wordpress.com/alexa-et-partis-stats/

    Sans vouloir exagérer sur le nombre de liens en un seul commentaire. Les deux premiers ne peuvent pas être considérés comme du ploguage.

    Pour d’autres raisons, je n’en mets pas un autre découvert à l’occasion du 11 juin dernier.

    J'aime

  11. 23 juin 2012 11 h 17 min

    Une série d’articles, en France, dans le quotidien le Monde sur ce qui se passe au Québec :

    « On prend aux jeunes l’argent nécessaire à la « conquête du Nord » »

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/06/07/on-prend-aux-jeunes-l-argent-necessaire-a-la-conquete-du-nord_1714594_3232.html

    « Des élections fort probables à l’automne pour trancher la crise »

    http://www.lemonde.fr/international/article/2012/06/22/des-elections-fort-probables-a-l-automne-pour-trancher-la-crise_1723326_3210.html

    « Une minorité boycotte les cours »

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/06/07/une-minorite-boycotte-les-cours_1714593_3232.html

    J'aime

  12. koval permalink*
    23 juin 2012 21 h 58 min

    David Weber

    Les commentaires de l’article de Charest sont hilarants!

    J'aime

  13. 25 juin 2012 15 h 49 min

    @Koval et David W

    Je cite l’un des commentaires à la suite de cette merde publiée par Charest en France:

    « le système judiciaire est indépendant » : un juge, qui est un ancien candidat libéral, s’est prononcé sur des demandes d’injonctions en accordant plus que ce que la partie demanderesse exigeait

    Je ne savais pas que le juge était un ancien candidat libéral mais j’avais moi-même soulevé sur mon blogue que ce juge avait – comme disent les juristes – adjugé « ultra petita ». Ce qui veut dire: « accordé davantage que ce qui était demandé ».

    C’est une hérésie juridique. Sauf que ce n’est pas susceptible d’appel, puisque de toutes façons, avant que l’appel puisse être entendu le jugement intérimaire ou interlocutoire aurait déjà cessé d’avoir effet.

    L’erreur de droit est flagrante: même un étudiant en droit aurait pu la relever. Sauf que, à ma connaissance, aucun chroniqueur ni aucun média n’en a fait mention.

    J'aime

Trackbacks

  1. Liberté, égalité et solidarité |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :