Skip to content

Quel changement?

14 août 2012

À chaque élection, il y a toujours un petit rusé qui pense avoir découvert le concept du siècle, le changement! Pourtant, y a-t-il un concept plus utilisé et plus galvaudé que le changement? Nombreux ont été ceux qui ont fait remarquer que le slogan actuel de la CAQ, «C’est assez, faut que ça change!», «s’apparente à celui du Parti libéral de Jean Lesage en 1960, qui a lancé la Révolution tranquille avec cette formule célèbre : « C’est le temps que ça change ». J’ajouterai que celui du Parti libéral de Jean Lesage était au moins en bon français… Bref, s’il y a une chose qui ne change pas, c’est bien le désir de changement.

Mais quel changement ?

Ce qu’il y a de fascinant avec le concept du changement, c’est qu’on le présente comme quelque chose d’intrinsèquement bon, sans qu’on ait besoin de dire en quoi consiste le changement qu’on propose. Stephen Harper a déjà promis des changements (et il tient malheureusement parole…), tout comme Jack Layton, François Hollande, Barack Obama et finalement tous les chefs de partis politiques du monde entier. En fait ce serait quasiment impossible de trouver un parti politique qui n’a jamais promis de changement! On imagine mal une campagne électorale misant sur le slogan «Vive le statu quo!»! Bref, comme concept vide de sens qui n’engage à rien, on ne trouve pas mieux!

François Legault en rajoute en prétendant vouloir un «vrai changement»! Il fallait y penser! Encore là, j’imagine mal un parti politique mettre de l’avant un faux changement… Mais que veut changer la CAQ et son chef?

«mettre fin à la domination des deux vieux partis qui ont chacun à leur façon mené le Québec à une impasse»

Ouais, c’est du changement, ça! Changer des partis usés par le pouvoir pour la CAQ menée par un ancien ministre!

«Dénonçant « la corruption, le copinage et le gaspillage [qui] sont devenus la marque de commerce du Parti libéral », il a promis qu’un gouvernement caquiste « mettra de l’ordre dans notre maison » et gouvernera « en fonction de la population et non des groupes d’intérêts »

Y a-t-il un seul parti, même le PLQ, qui ne promet pas de s’attaquer à ce problème? La CAQ est-elle vraiment à l’abri de ce fléau?

«Le parti de l’économie, c’est la Coalition avenir Québec»

Oh que c’est original et signe de changement! C’est exactement le même discours que le PLQ qui dit être le seul parti à «prioriser» l’économie! Pour du changement, on repassera!

Tout en disant qu’il «devient «gênant» de voir la métropole ainsi «dénigrée par tout le monde»,  il ne se prive pas pour dénoncer la gouvernance de Montréal  et «promet de faire le ménage de l’administration montréalaise»! Tout un changement! Mieux, il dit vouloir favoriser les transports pour les banlieusards aux détriments de la prolongation du métro pourtant demandée par tous les élus locaux! Favoriser l’étalement urbain, c’est ce que fait le gouvernement actuel depuis toujours!

Même si la criminalité est à son minimum historique et même si le taux de criminalité est plus faible au Québec que dans le reste du Canada, en bonne partie grâce à son système moins punitif, il prétend que c’est le «temps de serrer la vis aux contrevenants»! Si pour lui le changement, c’est d’imiter Stephen Harper, j’espère que la CAQ récoltera aussi peu d’appui que les conservateurs!

Je pourrai poursuivre ainsi, mais ma collègue de blogue Koval a déjà souligné les nombreuses contradictions dans les annonces et gestes de la CAQ. Je ne mentionnerai que les promesses de cesser l’exportation de l’amiante… tout en maintenant la subvention de 58 millions$ à la mine Jeffrey, et de rapatrier les pouvoirs du fédéral en environnement, mais pas dans un premier mandat! La CAQ veut du changement, mais pas trop et pas trop vite!

Pendant ce temps…

 … QS a présenté des engagements électoraux et un cadre budgétaire qui contiennent de nombreux changements de fond à la façon actuelle de gérer l’économie, de financer l’État et les services publics, et de répartir les revenus tout en respectant l’environnement. Il entend également mettre de l’avant un processus crédible pour en arriver à l’indépendance.

Ce programme contient donc de nombreux changements fondamentaux qui n’ont aucun besoin du mot «changement» pour qu’on sache qu’ils en sont! Et on ne veut pas que la population les adopte parce qu’ils sont des changements, mais bien en raison de la teneur de ces changements. Mais, pour qu’ils se réalisent, il va falloir se tenir debout!

Publicités
12 commentaires leave one →
  1. 14 août 2012 7 h 02 min

    Un autre changement prôné par la CAQ :

    «Les jeunes Québécois pensent généralement trop à faire la «belle vie», croit François Legault. Ils devraient s’inspirer des Asiatiques et étudier davantage afin de se préparer à être plus productifs.»

    Ben oui, il ne faut pas travailler pour vivre et être heureux, mais vivre pour faire rouler l’économie! Un autre vrai changement! J’espère en plus que des asiatiques vont réagir au stéréotype énoncé pae Legault!

    http://www.ledevoir.com/politique/elections-2012/356742/les-jeunes-quebecois-pensent-trop-a-la-belle-vie-croit-legault

    J'aime

  2. koval permalink*
    14 août 2012 7 h 44 min

    Ha ha! Le menonc « ride » again! J’ai quasiment envie de réviser ma prédiction à la baisse!

    Legault, un crypto-communiste? Il aime le modèle Chinois! Va-t-il offrir aux étudiants qui étudient fort des salaires d’une piastre par jour?

    Merveilleux le modèle asiatique!

    J'aime

  3. Cynthia Dubé permalink
    14 août 2012 8 h 15 min

    Limpide. Moi aussi, j’en avais contre l’utilisation du mot « changement » à toutes les sauces.

    Si je peux me permettre une digression, Darwin, vous avez déjà mentionné dans vos commentaires votre goût pour le métal. Mon conjoint se commet dans un blogue à saveur plus humoristique que sérieuse. Ses intérêts couvrent large, et ça inclut la musique. Je vous recommande:
    http://chabouette.wordpress.com/2012/08/13/de-belles-decouvertes/
    http://chabouette.wordpress.com/2012/02/12/mon-album-de-2011/

    Mais surtout, si vous n’en avez pas déjà entendu parler, je crois que vous serez intéressé par le documentaire fait par un anthropologue sur le métal, dont parle mon conjoint dans une chronique cinéma, « Metal, a Headbanger’s Journey »:
    http://scpj.wordpress.com/2012/07/10/le-gars-des-vues-coeur-de-rocker/

    Fin de la publicité. Retour à la programmation normale.

    J'aime

  4. 14 août 2012 9 h 55 min

    « je crois que vous serez intéressé par le documentaire fait par un anthropologue sur le métal»

    Oui, j’ai vu. Excellent! Le deuxième film aussi, dont parle aussi le billet en lien, Global Metal! Mais, je déteste DragonForce (de la vitesse pour de la vitesse)… Mais revenons en effet à la programmation normale!

    J'aime

  5. 14 août 2012 10 h 12 min

    Paradoxalement, le changement est toujours dans l’air du temps!

    Où bien les politiciens s’adressent a des enfants d’école, ou bien il s’adresse a des adeptes… ou des cruches, c’est pareil!

    Plus ça change, plus c’est pareil…

    J'aime

  6. 14 août 2012 14 h 29 min

    Le problème le plus fondamental (pour moi, mais aussi pour bien des gens, j’ai l’impression), c’est qu’au-delà de leurs slogans, ils suivent les mêmes concepts de management, les mêmes économistes, feront probablement affaires aux mêmes firmes de relations publiques, aux mêmes comptables… Ils portent, globalement, le même complet gris-brun d’une orthodoxie politique et économique qui est la même depuis des années. Ils font même compétition à savoir qui la suivra de plus près!

    Bref, du gros changement, quoi. C’est consternant, surtout quand on a l’impression que ça peut marcher.

    J'aime

  7. 14 août 2012 15 h 11 min

    @rykemasters

    En résumé, ils sont payés par les mêmes personnes!

    J'aime

  8. 14 août 2012 18 h 48 min

    C’est une partie du problème, mais ce n’est pas tout. Même avec une diminution énorme de la corruption, le problème fondamental est dans la méthode et dans l’idéologie, qui sont très proches, sans être identiques. De ramener le tout à un problème de financement et de corruption, c’est un peu trop simple.

    J'aime

  9. 14 août 2012 19 h 26 min

    @ rykemasters

    «ils suivent les mêmes concepts de management, les mêmes économistes, feront probablement affaires aux mêmes firmes de relations publiques, aux mêmes comptables…»

    Ils ont de fait la même idéologie, ou très semblable comme vous le dites dans votre commentaire qui suit.

    J'aime

Trackbacks

  1. Quand le changement est vide de sens « Sortie 252
  2. Quel changement! «
  3. Quel changement! | Politicoglobe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :