Skip to content

Ces partis qui me font peur…

29 août 2012

C’est un sentiment que je n’ai vraiment pas ressenti souvent lors de campagnes électorales, sauf peut-être lors de la dernière au fédéral. J’ai peur que n’importe quel des partis qui mènent dans les sondages ne l’emporte. Bon, il y en a deux qui me font plus peur que l’autre, mais même lui me donne parfois des frissons…

Le PLQ

Étant l’ennemi à abattre dès le départ, on ne s’étonnera pas qu’on puisse craindre l’élection de ce parti. Non seulement le virage tarifaire mis en place par le PLQ m’horripile-t-il, non seulement la corruption et le détournement des fonds publics ne semblent-ils pas sur le point de se calmer, mais sa lutte contre nos jeunes entraîne une division de la société comme nous ne l’avons jamais vu.

On aurait cru que l’accalmie de l’été aurait arrangé un peu les choses, mais force est de constater que toutes les conséquences que nous avons craintes lors de l’adoption de la Loi 12 sont en train de se réaliser. Que se passera-t-il si ce parti est réélu? La grogne légitime ne pourra que s’étendre… avec la répression.

Et serait-ce mieux avec la CAQ?

«Est-ce le genre d’université que nous proposent messieurs Legault et Charest qui défendent la loi spéciale qui permet ces excès? Une université sous surveillance policière? Une université où les étudiantes et étudiants n’ont pas voix au chapitre sur l’avenir de l’éducation? La position indéfendable des partis de droite montre ici toute sa violence.»

Parlant de la CAQ…

La CAQ

Non seulement la CAQ ne contribuerait guère à ramener la paix sociale et ne ferait rien pour contrer le virage marchandde nos universités, mais elle compte chambarder le fonctionnement de bien d’autres secteurs :

Et rien de tout cela ne vise le bien commun, mais uniquement l’application d’une idéologie affairiste… Épeurant!

Le PQ

D’entrée de jeu, je tiens à préciser qu’une victoire du PQ me fait moins peur que celle du PLQ et de la CAQ. Cela dit, certains éléments de sa plateforme m’inquiètent. Même si les imprécisions sur les référendums d’initiatives populaires (RIP) laissent songeurs, ce n’est pas le pire. Ce qui m’inquiète davantage, c’est le potentiel de division de certaines de ses propositions.

D’une part, l’application de la Loi 101 au cégep me semble avoir un fort potentiel de division, sans pourtant être une mesure qui pourrait résoudre le problème bien réel de l’anglicisation de la société, surtout à Montréal. J’avais expliqué cela en détail il y a plus d’un an. D’autre part, les dernières errances du PQ qui tente de jouer avec la citoyenneté des habitants du Québec et avec le concept de laïcité pour l’atteinte d’on ne sait trop quels objectifs me donnent vraiment des frissons. La citoyenneté est un droit trop précieux pour qu’on se mette à jouer à l’apprenti sorcier avec elle. Les mesures proposées par le PQ risquent seulement de créer des classes de citoyens sans s’attaquer aux causes réelles de l’anglicisation. Le PQ a eu beau reculer en partie sur ces points, le seul fait qu’il pense à jouer avec la citoyenneté me fait peur.

D’autres éléments du programme PQ me déplaisent, entre autres ses positions sur l’amiante (position toujours mouvante, prévoyant annuler la subvention à la mine Jeffey, mais autorisant toujours l’exportation…), les mines, le pétrole et surtout la non contestation du néolibéralisme, mais ce sont ceux qui touchent les droits et la citoyenneté qui m’inquiètent davantage.

Et alors…

Ce que je trouve le plus étrange dans cette sensation de peur, c’est que c’est le parti qui propose les changements les plus importants, soit QS, qui m’effraie le moins. Normal, me dira-t-on, j’y milite! Mais, ce n’est justement pas pour rien que je milite pour ce parti! Il n’en demeure pas moins que les principaux changements qu’il propose, comme l’indépendance, une société plus égalitaire et un développement plus respectueux de l’environnement, me semblent inévitables pour garantir l’avenir de notre peuple et même de l’humanité…

Publicités
39 commentaires leave one →
  1. Richard Langelier permalink
    29 août 2012 21 h 01 min

    Ces trois partis persistent à distinguer « les bons et les mauvais pauvres ». Jean Charest, Pauline Marois et François Legault acceptent toujours les catégories Aide sociale = personnes avec difficultés majeures à l’emploi, Assistance-emploi = personnes sans difficultés majeures à l’emploi et personnes avec difficultés temporaires à l’emploi. Je ne les ai pas entendus parler du salaire minimum non plus.

    J'aime

  2. 29 août 2012 21 h 04 min

    J’ai peur moi aussi mon ami! Et ça ne m’arrive pas souvent

    Je l’ai exprimé samedi, les trois partis de calissent des droits et libertés des individus…En 2012, enlever des droits fondamentaux à du monde devient banal. Peu importe qui sera élu mardi, ils s’en moquent tous, en plus avec Harper à Ottawa, je commence à perdre espoir…

    Aucun de ces dirigeants ne protègera mes droits.

    J'aime

  3. 29 août 2012 23 h 04 min

    @ Richard Langelier

    Ils n’ont carrément rien dit sur la lutte à la pauvreté, tu as bien raison! Mais, disons que j’essayais de me concentrer sur des choses qui me font peur (et je ne niaises pas), pas sur tous les éléments de leurs programmes qui me déplaisent.

    @ Koval

    «Et ça ne m’arrive pas souvent»

    C’est en plein ce que je disais. J’ai eu l’idée de ce billet il y a une semaine environ, mais je ne trouvais pas les mots pour l’exprimer. C’est rare chez moi! Ça a fini par venir…

    « les trois partis de calissent des droits et libertés des individus»

    C’est aussi ce qui a servi de déclencheur chez moi. En particulier du PQ, la nonchalance avec laquelle il veut imposer sa vision de la société est assez troublante. Les multiples changements cachés derrière l’homme de ménage Legault me renversent aussi. Quant à imaginer le retour de Charest, avec le chaos qu’il a créé et qu’il perpétuerait, brrrrrrr!

    J'aime

  4. 29 août 2012 23 h 46 min

    « Le PQ a eu beau reculer en partie sur ces points, le seul fait qu’il pense à jouer avec la citoyenneté me fait peur. »

    Et je crois que c’est important de le mentionner : le PQ est le seul des trois principaux partis qui sait se rétracter lorsqu’il « va trop loin ».

    En ce qui concerne l’exportation de l’amiante, je crois que l’influence de Daniel Breton sera suffisamment forte au cours du prochain mandat afin d’y mettre un terme définitivement. Le simple fait que le PQ ait « progressé » dans ce dossier démontre l’incidence de M. Breton au sein du caucus.

    « sans s’attaquer aux causes réelles de l’anglicisation »

    Lesquelles?

    J'aime

  5. 30 août 2012 0 h 01 min

    @ pseudovirtuose

    «Lesquelles?»

    «sans s’attaquer aux causes réelles de l’anglicisation »

    J’ai laissé un lien dans ce bout là ( sur : «J’avais expliqué cela en détail il y a plus d’un an.»), ce n’est pas pour rien…

    «le PQ est le seul des trois principaux partis qui sait se rétracter lorsqu’il « va trop loin ».»

    Lorsqu’il considère qu’il va trop loin. Moi, je trouve qu’il va encore trop loin malgré ses rétractations. Et je n’invente rien quand je dis que cela me fait frissonner.

    J’ai rigolé durant un des débats quand Charest a dit que le taux de francisation des entreprises a diminué durant les deux derniers mandats du PQ et qu’il a remonté après sous les libéraux. J’ai ri parce que c’est vrai. J’ai mis un lien à ce sujet dans le billet en question.

    https://jeanneemard.wordpress.com/2011/04/19/la-loi-101-au-cegep/

    J'aime

  6. Claude permalink
    30 août 2012 10 h 02 min

    A tous,

    Malheureusement il me font tous peur. Il y a bien quelques bonnes idées que je peux trouver ici et là dans les divers programmes mais dans l’ensemble, l’interventionisme dépensier de l’état continuera de règner à tout rompre, quelque soit le parti élu.

    Je constate enfin que certains courant de gauche commence à réaliser cet situation de fait.

    http://www.ruralite.qc.ca/fr/dossiers-ruraux/Editorial/Le-corset-etatique

    Malheureusement, trop peu de québécois comprenne dans quelle direction la révolution tranquille et le fameux modèle ont entraîné ma chère province.

    Jadis indépendantiste acharné, je serais toujours très heureux dans un pays du Québec mais en autant que l’on renverse cette tendance. Car je puis l’être tout autant dans celui du Canada.

    <Ce qui m'importe, c'est qu'on ne devienne pas la Grèce de l'amérique du Nord.

    J'aime

  7. 30 août 2012 10 h 58 min

    @ Claude

    «mais dans l’ensemble, l’interventionisme dépensier de l’état continuera de règner à tout rompre, quelque soit le parti élu.»

    Le problème pour moi n’est pas du côté des dépenses, mais du côté de la façon de dépenser et de l’objet de la dépense. Au cours des dernières années, le gouvernement a perdu le contrôle de ses dépenses en laissant ce contrôle et l’expertise à des sous-traitants et au secteur privé, source première de la collusion et de la corruption. Les dépenses sont de plus en plus orientées vers les entreprises et moins vers les citoyens et les services publics.

    «Je constate enfin que certains courant de gauche commence à réaliser cet situation de fait.»

    Je n’interprête pas du tout ce texte (que j’aurais aimé plus clair…) comme un plaidoyer contre ce que vous appelez «l’interventionisme dépensier de l’état». Il me semble plus contester la centralisation des pouvoirs et des décisions. Un pan complet de la plateforme de QS vise justement la décentralisation des pouvoirs et des décisions. Cela relève aussi davantage du comment dépenser que du fait de dépenser.

    Il dénonce aussi, si j’ai bien compris, l’utilisation de lois pour régler des problèmes (surtout lorsqu’elles reposent sur «un mauvais diagnostic»), ce que je fais aussi en m’interrogeant sur les lois que le PQ veut adopter sur l’accès aux cégeps anglophones, la citoyenneté et la laïcité.

    «trop peu de québécois comprenne dans quelle direction la révolution tranquille et le fameux modèle ont entraîné ma chère province.»

    En général, vers un société mieux instruite, un taux d’emploi plus élevé, une plus grande participation des femmes (quoique l’égalité soit encore loin d’être atteinte), un meilleur système social (quoiqu’il commence à reculer justement parce que certains lobbys néolibéraux contestent les acquis de la révolution tranquille) et finalement vers le premier ou deuxième rang des pays de l’OCDE dans l’indicateur Vivre mieux (https://jeanneemard.wordpress.com/2012/02/23/la-droite-et-les-bonnes-nouvelles/)…

    «Ce qui m’importe, c’est qu’on ne devienne pas la Grèce de l’amérique du Nord.»

    Désolé, mais ça, c’est n’importe quoi… un discours creux répété par les démagogues de la radio poubelle. Tous les indicateurs du Québec sont meilleurs que ceux de la Grèce! Si vous acquiescez à ce discours, expliquez au moins pourquoi et fournissez quelques données comparatives qui vont dans ce sens, genre taux de chômage de 25 % en Grèce!

    J'aime

  8. 30 août 2012 12 h 16 min

    « <Ce qui m'importe, c'est qu'on ne devienne pas la Grèce de l'amérique du Nord."

    C'est du n'importe quoi, ça.

    J'aime

  9. 30 août 2012 12 h 18 min

    Claude, pouvez-vous nous parler de l’interventionnisme étatique fédéral, svp?

    J'aime

  10. 30 août 2012 12 h 20 min

    « Le problème pour moi n’est pas du côté des dépenses, mais du côté de la façon de dépenser et de l’objet de la dépense. Au cours des dernières années, le gouvernement a perdu le contrôle de ses dépenses en laissant ce contrôle et l’expertise à des sous-traitants et au secteur privé, source première de la collusion et de la corruption. Les dépenses sont de plus en plus orientées vers les entreprises et moins vers les citoyens et les services publics. »

    Je vais encore plus loin: ce détournement d’argent est la principale cause de cette perte de contrôle des dépenses publiques, et si vous croyez qu’avec la CAQ, ce sera mieux, vous vous trompez. (au mieux, ce sera moins pire que les libéraux au début du mandat avec un certain nettoyage dans la corruption)

    J'aime

  11. 30 août 2012 12 h 23 min

    L’amiante…qu’on cesse les subventions et les faveurs fiscales à cette industrie et la fin des exportations se produira toute seule!

    J'aime

  12. 30 août 2012 12 h 40 min

    Avant l’effondrement de la Grèce, si quelqu’un aurait comparé le Québec avec la Grèce tous auraient répondus:
    « C’est quoi le rapport?!?!?!? »

    À part la communauté grecque, il y a peu de choses de grec ici. Quoique les grecs nous surpasse dans les ruines: Elles durent plus de 2000 ans tandis que nos viaducs s’écroulent après 30-40 ans….

    J'aime

  13. 30 août 2012 13 h 05 min

    @ David Gendron

    «C’est du n’importe quoi, ça.»

    Ça ressemble à mon «Désolé, mais ça, c’est n’importe quoi…» 😉

    «Je vais encore plus loin»

    Coudonc, deux aspects sur lesquels nous sommes d’accord! Que se passe-t-il? 😉

    «L’amiante…qu’on cesse les subventions et les faveurs fiscales à cette industrie et la fin des exportations se produira toute seule!»

    Vrai, mais je préférerais que les stocks ne soient pas exportés non plus…

    @ Benton

    «Elles durent plus de 2000 ans tandis que nos viaducs s’écroulent après 30-40 ans….»

    😆

    J'aime

  14. Claude permalink
    31 août 2012 15 h 51 min

    @ tous,

    Bien sûr, mon intention n’était pas de dire que le Québec était actuellement comparable à la Grèce, vous l’aurez tous compris. Je vous l’accorde, le Québec ne sera probablement jamais aussi mal en point que la Grèce l’est actuellement.

    La réalité est que comme la Grèce et bien d’autres pays, la dette brute du Québec explose et que, compte tenu de la situation actuelle et si la tendance n’est pas renversée énergiquement, notre condition économique continuera de se détériorer comme celle des PIGS (Portugal, Ireland, Italy, Greece, Spain). Ce n’est pas n’importe quoi.

    David, l’interventionisme de l’état fédéral n’est pas mieux. Qu’il vienne de la gauche, du centre ou de la droite, il est présent partout, et, à mon avis, il fait plus de tort que de bien. Comme vous, je ne pense pas que l’offre politique de la CAQ nous garantisse, à ce moment-ci, un meilleur résultat. Pas plus que les autres partis d’ailleurs. La CAQ semble quand même avoir un peu plus de mérite que les autres partis pour ce qui est de la lutte à la corruption et du contrôle des dépenses.

    Darwin, vous avez raison. Il y a eu récemment manque de contrôle (et je dirais plus que par le passé). Mais le manque de contrôle dans les finances publiques dure depuis 40 ans. C’est ce que l’on constate en examinant l’évolution de la dette brute qui est maintenant à plus de 95% du PIB . Pour l’individu, le plus important, c’est sa santé physique. Lorsqu’il en a le contrôle, tout lui est permis. Pour l’État, c’est sa santé financière; plus elle se détériore, plus tout devient impossible.

    Vous avez raison en ce qui concerne l’article de Claire Bolduc. Il pourrait être plus précis. Mais pour une personne de gauche, citer Goethe…il faut le faire. J’ai l’avantage d’être membre de Solidarité Rurale du Québec depuis quelques années et je puis que cette nouvelle position décrite dans le Corset Étatique est très surprenante. Pas de doute, qu’il y a une requête vers la la décentralisation dans ses propos. L’interventionisme mal dirigé, c’est de conserver les pouvoirs et les décisions à des niveaux qui sont loin du peuple, loin du marché. C’est aussi d’empiler les lois pour contrôler ou favoriser telle ou telle groupe d’intérêt. Je prétends que dans une majorité de cas, vaut mieux ne pas intervenir du tout.

    Vous parler du QS. J’aime bien leur proposition qui concerne l’électrification des transports et l’accélération de la transition aux énergies renouvelables: un must! Mais à mon avis, l’ensemble de leurs propositions suggère une inévitable accélération de la détérioration de notre condition économique. Il y a peut-être de la pensée magique chez la CAQ, mais le QS en a aussi à revendre. A mon avis et à celui de plusieurs économistes indépendants que je lis, nous abordons une longue période de croissance zéro dans un contexte d’inflation monétaire. Si c’est le cas, les revenus n’y seront pas et les taux d’intérêts à long terme surprendront à la hausse. Il y a bien sûr d’autres opinions sur ce sujet. Qui vivra, verra!

    Finalement, étant donné que l’on parle d’interventions néfastes, le QS en a une de taille: celle d’interdire l’exploration et l’exploitation potentielle du pétrole dans le golfe St-Laurent et sur l’Ile d’Anticosti. Dans le contexte de la situation énergétique mondiale, ce serait irresponsable de ne pas assurer au Québec une source d’approvisionnement locale de pétrole. A cet égard, les autres grands partis me semble plus sensé.

    Enfin, vous parler à un humanisme libéral ou si vous préférez un libertarien solidaire qui croit en la capacité de l’individu beaucoup plus qu’en celle de l’état, à prendre soin de lui-même et des autres, tel le bon père de famille. Malheureusement, la révolution tranquille a progressivement résussi à déresponsabiliser l’individu dans ce rôle.

    J'aime

  15. 31 août 2012 16 h 45 min

    @ Claude

    «la dette brute du Québec explose»

    Pas vraiment. En % du PIB, elle a diminué jusqu’à la dernière récession et son augmentation récente l’a laissée en bas de son niveau de 1998. Regardez à la page D.14 du dernier budget. Notez que le taux connaît un léger bond en 2009 en raison de changements comptables. «[À compter de 2009) La dette brute tient compte de la dette des réseaux de la santé et des services sociaux et de l’éducation contractée en leur nom propre». Désolé encore, mais je ne vois pas d’explosion.

    Comme cette prémisse ne tient pas, vos conclusions à partir de cette prémisse ne tiennent pas non plus.

    «C’est ce que l’on constate en examinant l’évolution de la dette brute qui est maintenant à plus de 95% du PIB »

    Pourtant, le document que je vous ai indiqué parle de 55 % environ. Comme vous ne donnez pas de source (l’IÉDM, j’imagine), il est difficile de commenter. Même en additionnant les dettes d’Hydro-Québec, on se rend seulement à 75 % en 2012 (page D.19 du même document). Et considérer Hydro comme un fardeau est particulièrement incohérent (euphémisme)…

    «A mon avis et à celui de plusieurs économistes indépendants que je lis, nous abordons une longue période de croissance zéro dans un contexte d’inflation monétaire»

    D’accord pour la longue période de faible croissance, mais pas pour l’inflation. Les économistes de droite s’en servent comme épouvantail depuis 2008 aux États-Unis et en Europe pour empêcher les gouvernements et les banques centrales d’intervenir. Or, malgré les fortes interventions aux États-Unis (par les QE1 et QE2, la masse monétaire de base a triplé!), zip, on n’observe aucune croissance de l’inflation de base. La théorie quantitative de la monnaie (qui ne tient pas compte de la vélocité de circulation de la monnaie) est une fraude. En fait, elle fonctionne à peu près à long terme (quand la vélocité a repris son rythme plus «normal», si une telle normalité existe), mais pas à court terme. Advenant une augmentation de la vélocité, il serait toujours temps de réduire la masse monétaire. Mais, pour que cette vélocité reprenne, il faudrait une bonne croissance, ce qui contribuerait à atténuer drôlement les problèmes liés à la dette.

    «A cet égard, les autres grands partis me semble plus sensé.»

    Je ne suis pas d’accord. À long terme (et même à court terme si on est sérieux dans nos cibles de réduction des GES), on doit absolument réduire notre consommation d’énergie fossile. Si on ne le fait pas, l’épuisement de ces ressources va de toute façon arriver tôt ou tard. Les pays qui seront les plus avancés dans la transition vers des ressources renouvelables auront bien des pas d’avance sur les autres. Et, exploiter immédiatement nos réserves ne ferait que retarder l’inéluctable et surtout les projets pour diminuer notre dépendance aux énergies fossiles. QS ne veut finalementt que commencer immédiatement ce que nous serons obligés de faire. Insensé? Pour moi, ce qui est insensé est de se fermer les yeux et de perpétuer le modèle de consommation actuel, ce qu’entraînerait inévitablement l’exploitation de ces ressources..

    «Enfin, vous parler à un humanisme libéral ou si vous préférez un libertarien solidaire»

    J’avais bien remqrqué l’aspect libertarien de votre discours. L’humanisme avec lequel vous l’accompagnez est assez rare dans les médias sociaux, donc plus difficile à deviner. Mais, il expliquerait qu’on s’entende au moins sur certains points…

    «Malheureusement, la révolution tranquille a progressivement résussi à déresponsabiliser l’individu dans ce rôle.»

    Vous trouvez que c’était mieux avant, avec une espérance de vie beaucoup plus faible, des taux de mortalité infantiles (et des mères qui accouchaient) plusieurs fois plus élevés que les actuels, le taux de scolarisation le plus bas du Canada ? Ce ne sont pas que les avancées technologiques (elles-mêmes bien souvent financées par l’État) qui ont permis ces améliorations, mais en premier lieu l’amélioration de l’accessibilité aux services publics, notamment aux services de santé et d’éducation.

    J'aime

  16. 31 août 2012 17 h 26 min

    Lorsque Jean-François Lisée en est rendu à dire qu’un Chinois de Shanghai qui connait le français ne devrait pas être traité de la même façon qu’un un type de Bordeaux en matière d’immigration, parce que le Français va parler français à la maison mais pas le Chinois, je frissonne encore plus.

    http://www.radio-canada.ca/sujet/elections-quebec-2012/2012/08/30/034-immigrant-francophone-quebec.shtml

    J'aime

  17. 31 août 2012 17 h 40 min

    J’ai réagi à ça à deux endroits dans le Huff…Y commence à me taper sur le gros nerfs ce Lisée!

    http://quebec.huffingtonpost.ca/rachel-decoste/immigration-pq_b_1842247.html

    J'aime

  18. 31 août 2012 18 h 21 min

    J’ai lu aussi cet article, mais pas les commentaires! Maintenant que je l’ai fait, je suis d’accord avec toi. Mais, les tests de sang, dont j’ai aussi entendu parler, tu es certaine que cela a été mis en oeuvre?

    J'aime

  19. 31 août 2012 18 h 58 min

    « tu es certaine que cela a été mis en oeuvre? »

    Oups! Je croyais que oui! Mais j’ai trouvé ce document…

    « En ce qui concerne les tests ADN, il convient d’ajouter que la loi n° 2007-1631 du 20 novembre 2007 relative à la maîtrise de l’immigration, à l’intégration et à l’asile introduit la possibilité de recourir à de tels tests pour établir la filiation de demandeurs de regroupement familial. Cependant, le décret nécessaire pour la mise en oeuvre de cette disposition n’a jamais été pris, compte tenu de nombreuses contestations et obstacles éthiques et matérielles. »

    On verra bien si le Français à qui je me suis adressée connait ses lois! 🙂

    http://ec.europa.eu/dgs/home-affairs/what-is-new/public-consultation/2012/pdf/0023/famreun/nationalngossocialpartners/fr_-_france_terre_d_asile.pdf

    J'aime

  20. 31 août 2012 19 h 00 min

    Double oups!

    J’ai trouvé ça en plus!

    http://ccrweb.ca/fr/bulletin/11/10/18

    J'aime

  21. 31 août 2012 19 h 51 min

    « Je croyais que oui! »

    Il me semblait bien aussi. J’ai quand même suivi cette histoire et il me semblait que la mesure n’avait pas été adoptée en raison du tollé d’objections qu’il avait suscité.

    «Tiens! La CAQ s’est trouvé des esclaves!»

    Ça reste l’initiative du frère d’une candidate… Oui, il faut dénoncer ça (et poursuivre l’auteur), mais j’hésiterais à en blâmer Legault…

    J'aime

  22. 31 août 2012 20 h 01 min

    Ce n’est rien d’illégal, c’est juste en lien avec les valeurs poches du parti!

    J'aime

  23. 31 août 2012 20 h 18 min

    «Ce n’est rien d’illégal»

    Pas si les gens étaient payés et que leur salaire n’a pas été approuvé par l’agent officiel (ce qui serait étonnant!). Et, même s’ils ne l’étaient pas, il est difficile de croire au bénévolat dans un tel contexte. Ça me fait penser à Yvon Deschamps, dans Les unions, qu’ossa donne, qui coupait le gazon de son boss…

    J'aime

  24. Yves permalink
    31 août 2012 21 h 55 min

    Hé ben, c’est donc ça son truc!
    Il veut faire réduire les dépenses électoral à 4 millions. Il va prendre les p’tits mexicain pour faire la job. À moins qu’il les incite à faire du bénévolat en leurs promettent une job dans nord. 😯

    J'aime

  25. 31 août 2012 21 h 57 min

    😆

    J'aime

  26. Claude permalink
    2 septembre 2012 20 h 11 min

    Darwin,

    La dette totale du Québec était dans les 5% du PIB au début de la révolution tranquille. Maintenant, la dette totale, incluant les dettes de tout le secteur public pour lesquelles le gouvernement est garant, est bien de 250+ G$ soit plus de 95% du PIB. J’appelle celà une explosion. (ma source pour le chiffre de la dette actuelle est l’IEDM qui utilise les chiffres du budget, celle pour le % en 1960 est un article de Vincent Géloso, économiste, mars 2012). Je préfère utiliser ce chiffre car c’est sur celui-ci que les intérêts sans cesse grandissants sont calculés. Quant aux actifs qui permettent le calcul de la dette nette, leur rendement est faible et insécure.
    _

    Bien sûr, il y a eu des périodes de relative stabilité. Bien sûr il y a eu la révolution et tous ses acquis payés chèrement. Mais dans cette progression de l’interventionisme qui est la source de notre endettement, n’est-on pas en droit droit de se demander si on en a eu pour notre argent? Je me rapelle du bon vieux temps…
    _

    Vous semblez bien comprendre ce qu’est l’inflation, mais ce n’est pas le cas de la moyenne des gens. L’inflation est un phénomène monétaire. La hausse des prix est l’ajustement qui en résulte lorsque l’expansion monétaire dépasse la production de biens et services. Les masses monétaires ont augmentées massivement depuis la crise de 2008, comme vous le dites bien, et ce n’est pas fini. Beaucoup de prix ont explosé même si la hausse des prix en moyennne a été relativement faible dans le monde industrialisé. A mon avis, ce n’est qu’une question de temps et, en ce sens, je suis d’accord avec votre opinion sur la vélocité de la monnaie. Par contre, je ne pense pas que la croissance va reprendre dans le monde industrialisé, justement à cause de la situation énergétique, car l’énergie, c’est le moteur de l’économie. Je crois donc dans un retour aux années 1970-1980: la stagflation. Vous rappelez-vous des taux d’intérêts durant cette période? Mais cette fois-ci, la stagflation durera des décennies, le temps qu’il faudra pour compléter la transition vers l’énergie nouvelle.
    _

    Je suis d’accord aussi avec vous qu’il faut réduire notre consommation d’énergie fossile. 100% d’accord.

    Mais pour ce qui est du pétrole, il n’est pas nécessaire d’intervenir. Une réduction violente s’imposera très très bientôt d’elle même, au point d’empêcher toute croissance. En bref, le pic pétrolier est réel.

    Là ou le bas blesse, c’est que le charbon prend tranquillement le dessus sur le pétrole pour ce qui est de la dépense énergétique modiale, principalement dans les pays en voie de développement. Et le charbon c’est l’énergie des pauvres, celle qui offre le meilleur rendement énergétique après le pétrole. Celà rendra la lutte contre les GES très difficile.
    Malheureusement, les énergies renouvelables ont besoin de tous ces métaux de base et précieux, terres rares, polymères et autres ressources que l’on peut obtenir seulement si l’on a du pétrole. Dans un contexte de pénurie de pétrole bon marché, la croissance économique et la transition vers l’énergie propre seront grandement ralenties. Ce sera d’autant plus grave pour le Québec qui est dépendant à 100% d’un pétrole importé dont les réserves s’épuisent à vu d’oeuil.

    C’est pour celà que je pense que notre prochain gouvernement doit permettre l’avenue du pétrole du golfe St-Laurent, tout en accélérant la promotion des énergies renouvelables. Voilà une non-intervention et une intervention qui, combinées, font beaucoup de sens à mes yeux. La panne sèche n’est pas envisageable. Pensez au conséquences.
    _

    Pour ce qui est du passé qui me rend nostalgique, je me demande ce qui serait advenu sans la révolution tranquille. Comment la science aurait-elle évoluée au Québec? Je n’ai pas ces réponses. Je peux seulement vous dire que notre famille de classe moyenne, proches et moins proches, mes amis, mes collègues étudiants, tous, nous étions heureux. Le serons-nous dans les prochaines décennies? Aurons-nous les moyens de l’être? Sans la révolution tranquille, nous saurions tout de même beaucoup moins endetté.

    J'aime

  27. 2 septembre 2012 22 h 13 min

    «est bien de 250+ G$ soit plus de 95% du PIB»

    Le PIB du Québec en 2011 était de 336 milliards $ et était évalué à 346 milliards $ au premier trimestre de 2012. Or 250/336 = 74,4 %, ce qui ressemble au 74,5 % que j’ai mentionné dans un précédent commentaire. Je vous ai demandé des sources et vous ne faites que répéter les mêmes faussetés sans donner de sources (pour le PIB). Et quand je parle de sources, je parle de sources de première main, comme Statcan ou l’ISQ, pas provenant de cherry pickers comme l’IÉDM.

    «Vous semblez bien comprendre ce qu’est l’inflation (…) Beaucoup de prix ont explosé même si la hausse des prix en moyennne a été relativement faible dans le monde industrialisé»

    Et j’ai dit ce que j’avais à dire, vous pouvez bien jongler avec les données comme vous voulez. Si certains prix ont explosé (énergie et nourriture en raison des pénuries, rien à voir avec un phénomène monétaire. Ce n’est pas pour rien que les banques centrales calculent un taux d’inflation les excluant) et que la moyenne est basse, c’est que d’autres ont baissé, ce qui irait dans le sens d’une déflation, pourrait dire quelqu’un qui voudrait prouver l’inverse. Toutes les prévisions des monétaristes et autres libertariens se sont révélées fausses. Libre à vous de croire en leurs fables. Je ne suis pas exorciste…

    «Je crois donc dans un retour aux années 1970-1980: la stagflation. »

    Quel raisonnement… Il n’y a pas d’inflation, donc il y aura une stagflation…

    «Mais pour ce qui est du pétrole, il n’est pas nécessaire d’intervenir.»

    Pas du tout d’accord, j’ai déjà eu cette discussion avec un autre libertarien, bref, j’ai déjà donné. Le résultat est là :

    Rationner rationnellement

    «Celà rendra la lutte contre les GES très difficile.»

    C’est bien pourquoi il faut intervenir!

    Et pour le bonheur, écoutez moins l’IÉDM et ça ira mieux!

    Écoutez cela, plutôt! À partir de 18 secondes :

    J'aime

  28. Mathieu Lemée permalink
    3 septembre 2012 17 h 44 min

    Article très intéressant ici: http://www.nousautres.org/de-beauceron-a-solidaire/

    J'aime

  29. 3 septembre 2012 19 h 21 min

    Merci! J’ai d’ailleurs vu cette vidéo, tout aussi intéressante!

    J'aime

  30. Claude permalink
    3 septembre 2012 19 h 44 min

    Vous avez bien raison, la dette brute est bien de 74% du PIB. Après vérification, c’est bien ce que. donne l’IEDM

    «Vous semblez bien comprendre ce qu’est l’inflation (…) Beaucoup de prix ont explosé même si la hausse des prix en moyennne a été relativement faible dans le monde industrialisé»

    Pour le reste, bien je crois que la discussion est inutile. Si tout ce qui est contraire à votre opinion est de la démagogie, même lorsque les faits sont la pour le prouver, aussi bien terminer la discussion.

    J'aime

  31. 3 septembre 2012 19 h 59 min

    @ Claude

    «Si tout ce qui est contraire à votre opinion est de la démagogie, même lorsque les faits sont la pour le prouver»

    Le seul endroit où j’ai parlé de démagogie est quand vous avez émis une crainte que le Québec devienne comme la Grèce. Et, oui, c’est vrai, tous les faits sont là pour prouver que c’est une affirmation gratuite.

    Et je vous remercie de mettre fin à cette discussion.

    J'aime

  32. youlle permalink
    3 septembre 2012 20 h 21 min

    Sacrable démon que l’IEDEM fait des ravages psychologiques.

    Ils savent ce qu’ils font ces propriétaires de l’institut.

    J'aime

  33. 3 septembre 2012 20 h 39 min

    Le fait est qu’un adepte de l’IEDM ne sait pas ce que c’est la démagogie!

    Youlle, que des ravages psychologiques de la part de l’IEDM…

    La prémices propre aux adeptes de l’IEDM est:
    « On ne veut pas le savoir, on veut le croire »… et l’IEDM est là pour amener un semblant de savoir a des croyances!

    J'aime

  34. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    3 septembre 2012 21 h 16 min

    Well well well well well well well…
    Je me prépare à l’instant meigne à fêter la victoire de la première MADAME première ministre du Québec. Vous voyez ma’ame Pauline, moi je crois en vous depuis le début alors que la gagne de JEANNE ÉMARD se plait à casser du sucre sur votre fragile dos pour des tites histoires d’IDENTITÉ et de CITOYENNETÉ! Demain, jolie princesse PAULINE sera matérialisé votre victoire, MA VICTOIRE, MA VENGEANCE!!! HAHAHAHAHA!!!
    Quoiqu’il arrive je finis toujours par triompher! 👿 😈

    J'aime

  35. 3 septembre 2012 21 h 17 min

    «Quoiqu’il arrive je finis toujours par triompher!»

    Tout un stratège! 😉

    J'aime

  36. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    3 septembre 2012 21 h 29 min

    Ouaip! D’ailleurs je suggère toujours de voter stratégique… Et surtout pour Édith Laperle dans Outremont où le PQ n’a aucune chance… Sérieux, elle est tellement belle l’ancienne du SCFP que l’autre fois j’ai failli embarquer s’ul trottouère avec mon bazou tellement je bavais devant la pancarte électorale!! 😯 😯

    J'aime

  37. Richard Langelier permalink
    3 septembre 2012 23 h 21 min

    @ Mathieu Lemée

    Ouf! qu’il y a du matériau intéressant dans les textes de Ianik Marcil et Nicolas Labrie!
    Oui, la gauche québécoise doit cesser de fonctionner par préjugés et recettes.

    J'aime

  38. 4 septembre 2012 4 h 43 min

    «Et surtout pour Édith Laperle dans Outremont où le PQ n’a aucune chance…»

    Malheureusement, tu ne voteras pas là…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :