Skip to content

Quel changement!

30 septembre 2012

Au cours de la dernière campagne électorale, j’ai écrit un billet où je me moquais de l’abus du concept de changement dans le slogan de la CAQ. Mais là, je me suis quasiment étouffé en lisant que Raymond Bachand, en annonçant qu’il se lançait dans la course à la chefferie du Parti libéral, se présentait comme le candidat du changement!

Et il semble sérieux! Même une députée qui l’appuie a déclaré :

«L’homme politique âgé de 64 ans « incarne l’expérience, mais il incarne aussi le changement que veulent nos militants [et] les Québécois, et dont notre parti et la population du Québec ont grandement besoin », a affirmé la députée de Trois-Rivières, Danielle St-Amant.»

Mais quel changement veut-il incarner?

«Il faut donner de la liberté de parole à nos militants. Il faut écouter les Québécois », a-t-il expliqué, tendant la main notamment aux « nationalistes du Québec ». « Il faut unir, et non pas diviser.»

Liberté de parole aux militants? Avouons que ça ne serait pas un luxe! On se rappellera en effet du militant du PLQ, Martin Drapeau, qui avait osé déposer une proposition lors du conseil général du parti demandant de tenir une enquête publique sur la corruption dans l’industrie de la construction, proposition que personne n’avait appuyée!

Écouter les Québécois? Quand on refuse même de parler à des personnes qui représentent des centaines de milliers d’étudiants, même quand ils manifestent pendant des mois, disons que le moins qu’on puisse dire est que le réflexe d’écoute n’est en effet pas très développé! Et quelle sera sa position dorénavant sur les droits de scolarité? «Moi, je pense que les étudiants doivent contribuer, donc payer leur part. Je ne reviens pas sur ça». Tout un changement! Tant sur l’écoute que sur la conclusion!

Tendre la main aux nationalistes? C’est bien l’ancien conseiller de René Lévesque qui a lâché le PQ pour joindre le PLQ qui dit cela?

«Raymond Bachand a voulu souffler le chaud et le froid, hier, en y allant d’un plaidoyer fédéraliste tout en invitant nommément les «nationalistes» à rallier le PLQ.»

OK, il a dû s’inspirer de François Legault, ni fédéraliste, ni indépendantiste, pour se présenter comme à la fois fédéraliste et nationaliste! Bravo, bien trouvé!

Unir au lieu de diviser? Ça aussi, ce serait tout un changement! Et c’est l’ancien ministre qui a accusé le PQ de vouloir relancer la lutte des classes en proposant d’ajouter deux paliers d’imposition qui dit vouloir unir au lieu de diviser? Ben coudonc, il a changé pour vrai!

Et sur la taxe santé? Il avoue tout d’un coup que ce n’était «peut-être […] pas l’idée du siècle» et qu’elle «aurait pu être plus progressive». C’est pourtant lui qui la défendait bec et ongles!

«Tous les adultes bénéficient du système de santé, peut-être que tous les adultes doivent payer pour le système de santé.»

Face à une telle volonté de changement, on s’attendrait à voir ses appuis bien différents de ceux que nous sommes habitués de voir autour du PLQ. Hors des élus du PLQ, qui donc l’a appuyé lors de son lancement de campagne à la chefferie?

«Jacques L. Ménard, le patron de BMO Groupe financier et joueur important de la communauté d’affaires de Montréal entend s’occuper de trouver le financement pour la campagne de Raymond Bachand.»

Un autre changement qui nous couple le souffle! Et pourquoi l’appuie-t-il?

«Pour lui, l’ex-ministre Bachand aura clairement l’appui du milieu économique de Montréal.»

Le PLQ aurait avec Raymond Bachand l’appui du milieu économique? Mais, arrêtez! C’est trop de changement pour un seul jour…

Et alors…

Alors, on comprend qu’avec Raymond Bachand, le seul changement serait celui du porte-parole et exécutant des lobbys les plus puissants du Québec…

Publicités
35 commentaires leave one →
  1. Blink permalink
    30 septembre 2012 10 h 59 min

    En effet, quel changement?

    C’est la déclaration de la député Danielle St-Amant qui m’a fait pouffer de rire « incarne l’expérience, mais il incarne aussi le changement que veulent nos militants [et] les Québécois, et dont notre parti et la population du Québec ont grandement besoin »

    C’est quand elle affirme que « les militants et le parti ont grandement besoin de ce changement » qui est rigolo. Quoi? Vous ne l’aimiez pas votre ancien Chef? Il me semblait que les libéraux étaient confiants qu’avec Charest, un troisième mandat… etc…bla bla bla

    Raymond Bachand, c’est la parfaite continuité de Jean Charest. Philippe Couillard, ÇA ce serait du vrai changement 😆

    Voyons donc, ils ont tous le même ADN en ce sens que l’agenda, les objectifs et les moyens d’y parvenir, le modus operandi de gouvernance… c’est du copier-coller depuis des décennies. Quel mot galvaudé que « Changement ».

    À moins que le changement dont parle l’équipe Bachand c’est « changer » 4 trentre sous pour une piastre.

    Elle va être épiquement hilarante cette course à la chefferie

    J'aime

  2. 30 septembre 2012 11 h 29 min

    «Quoi? Vous ne l’aimiez pas votre ancien Chef?»

    Je me suis fait la même remarque à propos de la taxe saté. En disant que «ce n’était «peut-être […] pas l’idée du siècle» et qu’elle «aurait pu être plus progressive», veut-il dire que c’était son patron (Jean Charest) qui l’a forcé à ne pas la rendre progressive?

    «Elle va être épiquement hilarante cette course à la chefferie»

    Surtout quand ils tenteront de critiquer leur ancien chef sans vraiment vouloir le critiquer!

    J'aime

  3. Yves permalink
    30 septembre 2012 12 h 01 min

    C’est à croire que la CAQ a lancé une nouvelle mode. Changement par ci, changement par là et en fin de compte presque rien ne change.

    Me semble que si ce slogan était vraiment de circonstance, aux dernières élections les Québécois n’auraient pas voté à droite majoritairement.

    J'aime

  4. 30 septembre 2012 12 h 17 min

    @ Yves

    «C’est à croire que la CAQ a lancé une nouvelle mode»

    Je crois plutôt qu’il a profité de la popularité du concept du changement, pas qu’il l’a lancée! Dans tous les pays du monde, on parle de changement sans se demander quel changement on veut!

    «Me semble que si ce slogan était vraiment de circonstance, aux dernières élections les Québécois n’auraient pas voté à droite majoritairement.»

    En effet!

    J'aime

  5. Blink permalink
    30 septembre 2012 12 h 27 min

    « Surtout quand ils tenteront de critiquer leur ancien chef sans vraiment vouloir le critiquer! »

    Je ne suis pas inquiet. Jean Charest aura droit à une belle soirée-hommage avec les classiques « Il a donné ses meilleurs années à la politique active », « Un homme de principe qui a eu à coeur l’épanouissement de tous les Québécois et Québécoises », « Laissera un héritage impressionnant aux générations à venir » et plein de fleurs comme ça.

    Et après, silence Radio. On ne prononcera plus son nom du reste de la course.

    Juste en passant, c’est tu juste moi ou bien c’est un peu particulier que Philippe Couillard revienne, alors que son départ avait suscité des interrogations éthiques (mise en place de politiques dans l’intérêt du privé avant de faire le saut au privé). On comprend qu’il voulait être Calife à la place du Calife depuis le début, mais ça donne l’impression qu’il est allé renflouer ses coffres en attendant le moment propisce. Ça me semble plus opportuniste que dicté par le désir de servir le peuple québécois son retour.

    J'aime

  6. 30 septembre 2012 12 h 53 min

    @ Blink

    «alors que son départ avait suscité des interrogations éthiques »

    Non, ce n’est pas juste toi… Et les militants libéraux le voient comme leur sauveur! Pire, il pourrait l’être!

    «Ça me semble plus opportuniste que dicté par le désir de servir le peuple québécois son retour.»

    En effet!

    J'aime

  7. Yves permalink
    30 septembre 2012 14 h 17 min

    «Ça me semble plus opportuniste que dicté par le désir de servir le peuple québécois«

    Ben à part QS je crois que cette phrase s’applique à tous et si jamais ce n’est pas le cas pour les « tous », je trouve qu’ils le servent bien mal le peuple.

    J'aime

  8. youlle permalink
    30 septembre 2012 14 h 53 min

    @ Blink

    « Voyons donc, ils ont tous le même ADN… »

    Je regrette ce n’est pas mon avis.

    Mon avis est qu’ils ont tous le même patron.

    Le peuple choisira le représentant du patron.

    Quel mot galvaudé que “Changement”.

    Parfaitement vrai.

    J'aime

  9. 30 septembre 2012 14 h 56 min

    @ Youlle

    «Voyons donc, ils ont tous le même ADN…
    Je regrette ce n’est pas mon avis.
    Mon avis est qu’ils ont tous le même patron.»

    Pour moi, ces deux éléments ne sont pas contradictoires. Ils ont l’ADN du larbin! 😉

    J'aime

  10. youlle permalink
    30 septembre 2012 14 h 56 min

    @ Darwin

    « Surtout quand ils tenteront de critiquer leur ancien chef sans vraiment vouloir le critiquer! »

    Mais ils le font déjà, il vont faire du changement.

    J'aime

  11. youlle permalink
    30 septembre 2012 15 h 00 min

    @ Darwin

    « Pour moi, ces deux éléments ne sont pas contradictoires. Ils ont l’ADN du larbin!  »

    Bon ben… OK 2 à 1. 😉

    Mais ce n’est qu’un bout de l’ADN là, OK?

    J'aime

  12. youlle permalink
    30 septembre 2012 15 h 06 min

    «C’est à croire que la CAQ a lancé une nouvelle mode» (Yves)

    De mémoire je ne me souviens pas quel politicien a lancé cette mode.

    Ça doit faire bien longtemps!

    J'aime

  13. 30 septembre 2012 15 h 12 min

    «Ça doit faire bien longtemps!»

    Il me semble que c’est Ève qui a dit ça à Adam… OK, c’est une légende, mais le concept est aussi vieux!

    J'aime

  14. youlle permalink
    30 septembre 2012 15 h 20 min

    @ Blink

    « Juste en passant, c’est tu juste moi ou bien c’est un peu particulier que Philippe Couillard revienne,… »

    Le patron, le patron, voyons. Le patron qui rempli les coffres. Rien à voir avec le peuple.

    Scusez-moi y mouille et je suis trop paresseux pour continuer à rénover. C’est dimanche le jour du soigneur… celui du Sauveur.

    J'aime

  15. youlle permalink
    30 septembre 2012 15 h 21 min

    « Il me semble que c’est Ève qui a dit ça à Adam… »

    🙂

    J'aime

  16. Richard Langelier permalink
    30 septembre 2012 15 h 56 min

    C’est alors qu’Ève découvrit qu’elle était nue, qu’ils découvrirent qu’ils étaient nus ?

    J'aime

  17. Rément Closset permalink
    30 septembre 2012 16 h 10 min

    À propos du changement en politique, un billet jouissif du philosophe Raphaël Enthoven sur France Culture:
    http://www.franceculture.fr/emission-le-monde-selon-raphael-enthoven-le-monde-selon-de-raphael-enthoven-2011-10-18.html

    J'aime

  18. Blink permalink
    30 septembre 2012 16 h 15 min

    Ok, c’est la que le concept du changement a vu le jour! Êve voulait du changement, Adam lui a donné une pomme – Au fond, peut-être que leur régime alimentaire était strictement composé d’ananas pis que la Madame était tannée des ananas. « Maudite concupiscence » comme disait Serge Grenier

    J'aime

  19. Richard Langelier permalink
    30 septembre 2012 16 h 26 min

    Quand Joe Clark est devenu chef du Parti conservateur, il a lancé : « Pour paraphraser le poète, je dirai : mon pays, ce n’est pas un pays, c’est le pouitemps du ouenouveau ».

    Lorsque le Fonds de solidarité de la FTQ a été fondé, j’ai été très critique, puis j’ai mis de l’eau dans mon vin. En voyant agir Bachand, j’ai la tentation de recommencer à penser que présider ledit Fonds conduit à épouser sans nuances le discours du patronat, mais je résiste à la tentation.

    Quoi qu’il en soit, Bachand, Couillard et Moreau vont nous ressortir les valeurs libérales de Claude Ryan : on laisse faire les forces du marché (qu’on prétend libre, mais dont on fixe les règles à tour de bras, par le Code du travail, les traités commerciaux), mais on a de la compassion pour les laissés-pour-compte de la société : on donne des crédits d’impôt pour reçus de charité.

    J'aime

  20. 30 septembre 2012 16 h 57 min

    @ Rément Closset

    Merci! Cela rejoint mon billet précédent sur le sujet (https://jeanneemard.wordpress.com/2012/08/14/quel-changement/), même s’il va bien plus loin! Jouissif, en effet! Un 7 minutes bien investi!

    («l’équivocité permet d’être réformiste en passant pour être révolutionnaire», «l’espérance de changement est toujours déçue, c’est pourquoi elle est toujours vivace» j’adore!)

    http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4329703

    @ Blink

    «“Maudite concupiscence” comme disait Serge Grenier»

    En effet! Ça aussi, ça rejoint un peu ce que dit Raphaël Enthoven

    @ Richard

    «j’ai la tentation de recommencer à penser que présider ledit Fonds conduit à épouser sans nuances le discours du patronat, mais je résiste à la tentation.»

    Dans le cas de Bachand, je crois qu’il adoptait déjà ce discours. Mais, je résiste moins à la tentation que toi. Oui, l’existence même de ce fonds a déjà changé les objectifs de certains syndicats.

    «on donne des crédits d’impôt pour reçus de charité»

    Pire, pour des dons à des organismes de bienfaisance, dont l’IÉDM et l’Institut Fraser font partie! Et même à des charlatans, comme je l,ai lu hier dans La Presse!

    J'aime

  21. 30 septembre 2012 18 h 25 min

    L’expression plus ça change plus c’est pareil n’a pas fini d’être d’actualité!

    J'aime

  22. youlle permalink
    30 septembre 2012 19 h 14 min

    « Pire, pour des dons à des organismes de bienfaisance, dont l’IÉDM et l’Institut Fraser font partie!  »

    Dons dont se nourrissent les dretteux pour faire la propagande mensongère anti-sociale commandé par ces organismes de bienfaisance.

    J'aime

  23. Richard Langelier permalink
    30 septembre 2012 19 h 18 min

    Le philosophe présocratique Parménide affirmait : « L’Être est, le non-Être n’est pas » [1] Héraclite avait répliqué : « On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve ». Notre cher Sisyphe aussi était dans l’éternel recommencement.

    Baudelaire a bien expliqué l’aporie de l’art moderne. Chaque nouveauté doit être dépassée le lendemain.

    Le Parti libéral s’est condamné à toujours faire un grand pas en avant. Il le fait sur la glace, sans crampons, avec un vent de face. Dans ces conditions, le slogan « qui n’avance pas recule » ne s’avère guère.
    [1] J’ai écrit à Jean Dion, pour la série Pense et compte, que ce postulat s’appliquait à l’attaque de ses Browns. Un plus futé que moi a écrit : « Kierkegaard les buts ». Je lui avais aussi dit que la blague sur le mouvement Option mitoyenne m’avait blessé. Lors de la première rencontre nationale d’Option citoyenne, les membres avaient choisi de remettre le débat sur l’option constitutionnelle après les débats sur les autres valeurs : de gauche, féministe, écologiste et altermondialiste. Lors de la dernière rencontre nationale d’Option citoyenne, les membres ont choisi la souveraineté à 96%. Françoise David avait dit, en conférence de presse : « on ne pourra plus dire qu’il s’agit d’une option mitoyenne. » Je me demandais comment il se faisait que Françoise David lût la page des Sports du Devoir. Je me suis alors rappelé qu’il avait un billet le samedi (remplacé par Gil Courtemanche puis Antoine Robitaille).

    J'aime

  24. koval permalink*
    30 septembre 2012 19 h 25 min

    Pour moi, il est bien évident que M Sourire Bachand incarne le changement! Ben quoi?! Revenir à l’âge de pierre, ou à l’ère des dinosaures, c’est pas encore assez de changements pour vous ?

    De quoi vous vous plaignez encore?

    J'aime

  25. 30 septembre 2012 19 h 44 min

    @ Richard

    «Option mitoyenne »

    QS aurait beau avoir 100 000 membres, il demeurera Québec solitaire pour bien du monde.

    @ Koval

    «Revenir à l’âge de pierre, ou à l’ère des dinosaures, c’est pas encore assez de changements pour vous ?»

    Ce parti étant déjà à ce niveau, je ne vois pas le changement! 😉

    J'aime

  26. 30 septembre 2012 20 h 44 min

    Bien aimé l’entrevue de Nicolas Marceau, mon député, à radio-cadenas! 🙂

    J'aime

  27. 30 septembre 2012 22 h 42 min

    Oui, il fut plus clair que d’autres fois que je l’ai entendu. Cela dit, j’ai trouvé Jean-Martin Aussant encore plus limpide…

    J'aime

  28. 1 octobre 2012 0 h 06 min

    Ça ne compte pas! Aussant parlait après la libérale qui avait le discours d’une vendeuse de char, ce qui par contraste le faisait paraître plus limpide! 😆
    Non sérieux, le fait qu’il est minoritaire, doit rendre Marceau plutôt prudent…
    Je partage aussi les positions de Aussant et de Marceau à propos de Gentilly et je suis toujours troublé quand le milieu syndical défend l’indéfendable… LE SCFP 🙄 le machin-truc d’la FTQ pour gruger du terrain à la CSN dans la fonction publique, HA! Peuvent bien coucher avec Accurso et défendre l’amiante via leurs autres chapitres ces zozos là!!

    J'aime

  29. 1 octobre 2012 5 h 18 min

    «Peuvent bien coucher avec Accurso et défendre l’amiante via leurs autres chapitres ces zozos là!!»

    Ouais, il y a beaucoup de syndicats corporatistes à la FTQ, mais il ne faut pas généraliser.

    J'aime

  30. The Ubbergeek permalink
    1 octobre 2012 19 h 49 min

    @Libertardian Ass

    Y’a aussi des bosses and entrepreneurs lié à la mafia – tactique connue par example aux AUTRES mafias (que le Cosa Nostra), comme la ‘Ndranghetta.

    Y’a des scandales en Calabre avec des entreprises de déchets, des fois *radioactifs*.

    J'aime

  31. 1 octobre 2012 20 h 40 min

    Après le Bachand-Bouzouk qui est censé incarner le changement à 64 ans, v’là le SMoro de 55 ans qui dit être la voix de la jeunesse.

    Reste l’apôtre. Du privé…

    Ça s’annonce vraiment palpitant!

    J'aime

  32. 1 octobre 2012 20 h 42 min

    «v’là le SMoro de 55 ans qui dit être la voix de la jeunesse.»

    Je dois avouer que j’ai sauté volontairement les articles sur cette «nouvelle» aujourd’hui. Je n’aurais pas dû, il y a de la matière à dérision là-dedans!

    J'aime

  33. The Ubbergeek permalink
    2 octobre 2012 1 h 15 min

    Bon, je/on doit l’admettre, Nationalisme québecois et Souverainisme, c’est deux choses – en théorie, un peut être l’un sans l’autre (oui, même souverainiste SANS nationalisme québecois – certains de la gauche radicale pro-souverainisme par exemple…). Mais… disons que ca regarde pas fort icitte.

    J'aime

  34. 2 octobre 2012 5 h 18 min

    «même souverainiste SANS nationalisme québecois»

    C’est un peu pas mal mon cas… comme celui de bien des gens que je connais!

    «certains de la gauche radicale pro-souverainisme par exemple»

    Ah bon.

    «disons que ca regarde pas fort icitte.»

    Là, je ne saisis pas…

    J'aime

  35. 2 octobre 2012 6 h 59 min

    @ Papitibi

    «v’là le SMoro de 55 ans qui dit être la voix de la jeunesse.»

    Du renouveau, je viens de lire! Ça, c’est une sous-catégorie du changement qui, comme vous le dites, repose en partie sur l’apport des jeunes.

    http://www.ledevoir.com/politique/quebec/360502/pierre-moreau-se-dit-l-homme-du-renouveau

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :