Skip to content

Medecine alternative

14 octobre 2012

La Presse nous a offert une enquête assez troublante ces dernières semaines. En effet, Marie-Claude Malboeuf offre un panorama assez étoffé des pratiques ésotériques avec sa série d’articles «Gourous inc, notre grande enquête». Le constat est douloureux.

Tout y passe comme vous pouvez constater, les aimants, les touchés thérapeutique des  diagnostics basés sur les vibrations des couches pleines de pipi , l’acupuncture, les aimants, les ventouses, le Reiki, le réalignement des chackras,  médiumnité, réflexologie, la Biologie totale, alouette! Le tout étant bien sûr enrobé d’un jargon pseudo-scientifique ainsi que de blouses blanches….

Les promesses sont sans limites, la guérison de l’autisme, du cancer du Sida, de la schizophrénie, de la dépression,de  l’hyperactivité; bref,  la victoire sur tous les fronts!

Hélas, on y apprend que le marché de la pseudo guérison très lucratif vise même la clientèle des enfants,  des livres et jeux ésotériques s’adressent à eux, on va même jusqu’à utiliser les lieux d’enseignement publics pour rejoindre la clientèle en culotte courte. En effet, trois écoles primaires de Lanaudière ont récemment permis à une enseignante et orthopédagogue de donner des ateliers parascolaires pour aider les élèves «à réorganiser leur énergie» en utilisant une approche basée sur la théorie des chakras. On apprend même aux enfants à devenir guérisseurs, selon les enseignements d’un certain Eric Pearl, ex-chiropraticien qui se présente comme un catalyseur de miracle. On se soucie bien sûr très peu de la pression indue imposée sur le épaules frêles de ces tout petits.

Autre constat troublant de la journaliste, les pseudo-guérisseurs sont absolument partout. Dans des sectes, dans les institutions publics, ils ont pignon sur rue sous différents libellés pseudo-thérapeutiques ou dans les centres de santé-beauté. Malheureusement, on parle d’épidémie dans le domaine de la santé mentale, comme si ce n’était pas assez compliqué comme ça! Faire partie de l’ordre des infirmières, des psy ou des travailleurs sociaux, ne constitue  pas une garantie. À l’intérieur même des murs des CLSC, il n’est  pas rare de trouver des responsables de cette imposture. Les punitions sont rares, on tape un peu sur les doigts un peu, on conclut souvent que ces approches sont à la limite de l’acceptable.

Les victimes de ces gourous sont souvent des gens plutôt éduqués bénéficiant de plans d’assurance privés. Les honoraires des charlatans étant exorbitants, les non assurés s’en passent, pour la plupart. Par exemple, mon plan d’assurance, la SSQ, rembourse 30$ pour chacune de mes consultations en acupuncture, naturopathie, ostéopathie, homéopathie, phytothérapie, massothérapie, et en orientation. Des libellés derrière lesquels n’importe quel gourou peut se cacher puisque ces professions n’existent pas (ne nécessitent pas un diplôme particulier et ne sont pas reconnues dans le public).

Les squelettes dans le placard.

Les conséquences de la pseudo-médecine sont habituellement la honte d’avoir payé pour de telles impostures, mais il arrive parfois que la mort s’en suive :

Quelques victimes :

Alain Piat, soigné du cancer par la Biologie Totale par François Leduc

Danièle Rousseau, amputée, soignée par l’ostéopathe, Pierre Coallier, qui se présente comme le fondateur de la Société des ostéopathes du Québec.

Chantale Lavigne , morte de traitements par sudation, soignée par Gabrielle Fréchette,  Ginette Duclos et Gérald Fontaine.

La médecine alternative en chiffre… Outch!!!

Le pourcentage de la population ayant eu recours à ces pratiques au moins une fois est de 48 % en Australie, 31 % en Belgique, 70 % au Canada, 49 % en France et 42 % aux États-Unis. Pauvre Canada!

Publicités
33 commentaires leave one →
  1. Richard Langelier permalink
    14 octobre 2012 19 h 58 min

    @ Koval

    Je me préparais à écrire un commentaire sur l’attrait des écoles privées chez les parents des classes moyennes, lorsque votre billet sur les médecines alternatives est paru. Il me semble y avoir quelque chose de commun.

    Dans le cas de l’école, il y a sûrement l’espoir que ses enfants ne se retrouvent pas au bas de l’échelle. Je n’ai pas d’enfants, mais j’ai constaté que ces réformes pédagogiques sur réformes pédagogiques qui ont amené les produits en croix en algèbre, par exemple, ont fait beaucoup de dégâts. L’hyperspécialisation de la médecine a produit comme effet pervers que tu n’as pas le temps de poser de questions au médecin lorsque tu réussis à avoir un rendez-vous [1]. Lorsque j’ai commencé à ressentir des douleurs à cause de l’arthrose dans un genou, un orthopédiste a voulu me « chopper » un morceau du fémur. Mon médecin traitant m’a dit :
    – Tu ne préfères pas avoir une autre opinion?
    – Ce sont les personnes qui magasinent qui font grimper les coûts de la santé.
    – Une intervention comme ça, c’est sérieux.
    Finalement, j’ai vu une orthopédiste qui était allée se spécialiser pour les problèmes du genou.
    – Cette intervention-là, c’est pour les personnes qui ont « une patte d’oie ». Si vous me demandiez de le faire, je refuserais. Dans les cas d’arthrose….

    Josée Blanchette racontait que son obstétricienne lui disait : « Ce n’est pas moi, mais vous qui accouchez ». Elle commentait : « Si tous les médecins avaient cette mentalité, les médecines alternatives seraient moins populaires ».

    Je m’inquiète évidemment de cet engouement. Lors d’une émission à la télé, Dr Danielle Perreault était invitée à commenter cet engouement avec un médecin qui y adhérait. L’animateur a posé la question :
    – La fameuse glucosamine dont tout le monde parle.
    Celui qui était favorable à ces médecines douces a dit :
    – Le sulfate de glucosamine est une substance que notre organisme produit naturellement. Il combat l’inflammation. Il paraîtrait qu’en plus il régénère le cartilage.
    – Il n’y a aucune preuve de cela.
    – C’est vrai.

    Il me semble que quelqu’un qui a suivi un cours de science dans sa vie devrait s’abstenir de lancer : « Il paraîtrait que… ».

    Les exemples que vous donnez, Koval, donnent des frissons dans le dos. Je ne sais pas si mon commentaire est « coq-à-l’âne ». J’ai seulement voulu émettre des hypothèses pour expliquer cet engouement. J’aurais pu ajouter que lorsque le médecin t’annonce une espérance de vie de 12 mois, il est tentant de croire à un gourou, qu’il prescrit une médication qui a des effets secondaires très sérieux ou qu’il ne veut pas te prescrire d’antidouleurs parce qu’Elvis serait mort à cause de la codéine, de somnifères parce qu’il craint que tu écrives des niaiseries sur internet, tu peux être tenté de te tourner vers ces médecines alternatives.

    [1] Les conditions gagnantes du gouvernement Bouchard et les coupes dans les transferts aux provinces pour le financement du système de santé n’ont pas aidé, non plus.

    J'aime

  2. 14 octobre 2012 21 h 21 min

    Richard Langelier

    Moi aussi je me suis demandé pourquoi un tel engouement. Le dernier paragraphe de mon texte montre un Canada friand de ces balivernes….

    Dans le rapport que j’ai sommairement parcouru

    Finalement, on note une tendance au sein de Santé Canada qui voit favorablement une plus grande prise en charge de leur santé par les citoyens. Les médecines douces et les produits de santé naturels constitueraient des éléments importants pour aider les citoyens à mieux se grande prise en charge de leur santé par les citoyens. Les médecines douces et les produits de santé naturels constitueraient des éléments importants pour aider les citoyens à mieux se soigner; ils contribueraient à diminuer les coûts de santé. Cette tendance s’est notamment exprimée lors de l’adoption de la nouvelle réglementation sur les produits de santé naturels, que nous abordons plus loin: «Le Bureau des produits de santé naturels devrait agir comme catalyseur du changement vers un modèle de prestations de soins de santé plus holistique et proactif au Canada, en travaillant notamment à augmenter la sensibilisation du public quant aux bienfaits de la prévention, du mieux-être et des soins auto-administrés

    Donc, cela ferait l’affaire de nos gouvernements….étonnante cette remarque mais pas impossible….

    Je me disais aussi que si on avait au Canada un vrai ministère de la science et de la technologie, on pourrait déraper moins fort…..

    La glocosamine a pour but de rendre le porte-feuille d’Adrien Gagnon très diversifié!

    J'aime

  3. 14 octobre 2012 21 h 21 min

    Comme le dit Richard, cet attrait s’explique sûrement. Ma conjointe a déjà consulté ce genre de gourou. Quand sa deuxième gourou a voulu embarquer en plus mon plus jeune (il avait des problèmes d’hyperglycémie qu’une prise de sang ne peut pas trouver, disait-elle), j’ai refusé. Au moins, elle n’a pas insisté…

    J'aime

  4. 14 octobre 2012 21 h 26 min

    Darwin, il y avait un article sur ce cas précis où les parents ne s’entendent pas. Quand ils sont divorcés c’est encore pire…

    http://www.lapresse.ca/actualites/201209/28/01-4578381-gourous-quand-les-parents-ne-partagent-pas-les-memes-croyances.php

    J'aime

  5. youlle permalink
    14 octobre 2012 21 h 28 min

    C’est révoltant de vous lire sur ce sujet Koval.

    Pour moi il n’y a rien de nouveau excepté les noms et méthode qui se multiplient. Ma mère croyait à plusieurs de ces médecines. Un de mes oncles incapable de se faire soigner par la médecine avait recours à des ramancheurs. Aujourd’hui les anti-inflamatoires régleraient ses problèmes d’arthrite en un rien de temps, comme c’est le cas pour mon frère et moi même.

    Pour ce qui est des assurances plus elles payent, plus elles font de l’argent.

    À 42% aux USA mon petit doigt me dit que les charlatans sont plutôt dans le système officiel avec de beaux papiers, ce qui est très difficile au Canada.
    ========

    « … tu n’as pas le temps de poser de questions au médecin lorsque tu réussis à avoir un rendez-vous. »

    Bien moi j’en pose des questions, beaucoup de questions. Les médecins sont plutôt gênés d’en poser.

    « La fameuse glucosamine dont tout le monde parle.—Il n’y a aucune preuve de cela.
    – C’est vrai. »

    J’en ai connu du monde qui en ont pris et repris de la fameuse glucosamine. Aille c’est bon. Pis y changent de marque. Aille est bien meilleure prends en. Je n’ai jamais rien voulu savoir de ces maudites patentes là. Moi, à l’exemple de mon frère et sous conseil de mon médecin, j’ai pris des anti-inflamatoire et j’ai réglé et je règle mes problèmes d’arthrite. C’est à prendre avec parcimonie. Plusieurs m’ont suivit avec succès.

    « …lorsque le médecin t’annonce une espérance de vie de 12 mois, il est tentant de croire à un gourou, qu’il prescrit une médication … »

    Rien de plus vrai, ma famille en a bien cherché des solutions avant que ma soeur décède d’un mélanome.

    J'aime

  6. 14 octobre 2012 21 h 34 min

    Que dites vous de l’ostéopathie?

    Une formation de 5 ou 6 ans je crois (on dit 4300 heures sur ce site)

    http://www.aomtl.ca/?gclid=CPSztcHvgbMCFYuY4AodQR0A9w

    Il y a des publicité de cours en extra qui sont absolument stupides!

    J'aime

  7. 14 octobre 2012 21 h 57 min

    «Darwin, il y avait un article sur ce cas précis où les parents ne s’entendent pas. »

    Je l’ai lu quand il est sorti, comme tous les autres articles de cette série. Mais, je n’ai pas fait le lien avec le cas que j’ai conté, car, on s’est finalement entendu. Intellectuellement, elle savait bien que ça n’avait aucun sens…

    «Que dites vous de l’ostéopathie?»

    Un de mes neveux suit un cours «intensif» comme ça… Mais, là, je me la ferme, ce n’est pas mon gars et il est majeur.

    J'aime

  8. 14 octobre 2012 22 h 23 min

    C’est ce que je disais Darwin…je parlais d’un cas ou les parents n’arrivent pas à s’entendre….

    Pour le reste, c’est vrai qu’il vaut mieux souvent se la farmer….l’autre jour une connaissance m’a dit qu’elle était sourcière, mon premier réflexe a été de prendre ça comme une joke….j’ai du me la farmer pour ne pas l’insulter…

    J'aime

  9. 14 octobre 2012 22 h 37 min

    «j’ai du me la farmer pour ne pas l’insulter…»

    Moi qui cherche toujours des sources pour mes billets, j’aimerais bien avoir un talent surnaturel pour ça!

    J'aime

  10. Yves permalink
    15 octobre 2012 6 h 57 min

    «l’autre jour une connaissance m’a dit qu’elle était sourcière, mon premier réflexe a été de prendre ça comme une joke…j’ai dû me la farmer pour ne pas l’insulter…«

    C’est un sourcier qui a trouvé l’eau sur mon terrain et a l’emplacement même où il y avait plus de chances de trouver une bonne veine d’eau il y avait un magnifique bouleau. Je l’adorais! Il avait deux troncs qui se séparaient à la hauteur de six pieds et ainsi il formait un bel Y. Hé ben, il n’existe plus. Il a fini en bois de chauffage.

    Ma mère avait un don, celui d’arrêter le sang. Petit, je me souviens que ma mère recevait de temps en temps de la visite de voisin pour qu’elle les aide. Le tout se faisait dans une atmosphère un peu mystérieuse. Ayant l’âge de comprendre, un jour je lui demande comment elle si prenait, pas de réponses, c’était secret. Si elle me le disait elle risquait de perdre ce magnifique don que ma grand-mère lui eût légué et qui venait lui-même de dieu en personne. Elle me disait: Yves, de toute manière il faut y croire sinon ça ne fonctionne pas et avec toi cela ne sers à rien ça ne marchera pas.
    Depuis ce temps-là je fais bien attention pour que mon sang ne jaillit pas trop de mon corps, sachent très bien que ma mère ne sera d’aucune aide.

    Alors koval, moi j’ai cru un sourcier et j’ai dû sacrifier un arbre qui m’était précieux pourtant j’ai pas cru ma propre mère.

    Pour moi cela s’explique du fait que le don de ma mère venait de Dieu et que celle du sourcier venait d’explication scientifique que je ne comprends pas. De ce fait je peux comprendre la panique des gens qui mettent tous leurs espoirs sur une pseudo-science qu’ils maîtrisent mal.

    Lui, combien de personnes crois-tu il a réussi à piéger ? 😉

    J'aime

  11. 15 octobre 2012 7 h 18 min

    Parce que tu as indiqué comme image : «http://fr.tinypic.com?ref=xqizx1»

    Normalement, l’adresse doit terminer pas «.gif» ou quelque chose du genre. J’ai essayé de corriger et ça ne fonctionne pas.

    J'aime

  12. gwynnie permalink
    15 octobre 2012 14 h 25 min

    @koval aucune formation en ostéopathie n’est reconnue au Québec (ou ailleurs au Canada). Faux diplômes, écoles privées, et fausse représentation auprès des jeunes qui pensent que c’est une formation sérieuse; aux USA c’est un doctorat de 5 ans pour être ostéopathe. Ici, la formation la plus sérieuse dans ce domaine, c’est les chiropraticiens qui l’ont (5 ans université, reconnu, ordre existant, etc.) et pourtant ils sont souvent perçus comme des charlatans… n’importe quoi!

    J'aime

  13. 15 octobre 2012 17 h 55 min

    Vrai qu’il n’y aucune formation reconnue en osthéopathie et qu’il y a une formation universitaire en chiropratie (uniquement à l’UQTR) et que la profession est encadrée par un ordre professionnel. Il y a aussi un DEC en acupuncture (collège Rosemont seulement) et cette profession est aussi encadrée par un ordre professionnel.

    J'aime

  14. 15 octobre 2012 19 h 12 min

    Yves. très comique ton annonce de Shouman….aucune marge d’erreur mais 300 fautes au moins! Ça donne tellement envie de mettre notre vie entre ses mains 😆

    Pour le sourcier, comment il s’y est pris?

    J'aime

  15. 15 octobre 2012 19 h 14 min

    gwynnie

    Il existe des écoles au Québec qui demandent 5-6 ans d’études pour devenir ostéopathe, comme aux États-Unis. Le fait que les États-Unis reconnaissent cette profession me laisse de marbre…moi, la vibration des os….ouf!!!

    J'aime

  16. gwynnie permalink
    15 octobre 2012 19 h 35 min

    La seule chose qu’ils ont en commun, c’est le titre qu’ils utilisent. Aux États-Unis, pas d’os qui vibrent… en fait ils ont un pouvoir de prescription, de chirurgie, et ils peuvent faire toutes les mêmes spécialités que les médecins, en plsu de faire des manipulations comme les chiros (à la différence que contrairement aux ostéos d’ici qui improvisent, ils ont la formation pour le faire). Mieux encore: le collège des médecins reconnait ces gens-là ICI, et leur donne un permis de pratique de la médecine. Alors rien à voir avec les cours offerts ici. Mais ils laissent croire que c’est sérieux en utilisant le titre des américains. Il y a une association de « vrais » ostéopathes au Canada (ceux formés aux USA) (osteopathic.ca) et ils expliquent les différences. Moi quand j’ai su ça… !!! Les 5-6 écoles ici ne sont reconnues nulle part, et par aucun ministère, et n’ont de comptes à rendre à personne… et le 5-6 ans d’études… j’ai un ami qui l’a fait, et c’était pas à temps plein, il travaillait en même temps, il faisait ses cours la fin de semaine et deux semaines l’été… je répète: n’importe quoi! Et le pire, c’est qu’après quelques fins de semaine, il donnait des reçus pour les assurances, et les compagnies les remboursaient! Une belle arnaque…

    J'aime

  17. youlle permalink
    15 octobre 2012 19 h 43 min

    « …la formation la plus sérieuse dans ce domaine, c’est les chiropraticiens qui l’ont (5 ans université, reconnu, ordre existant, etc.) et pourtant ils sont souvent perçus comme des charlatans… n’importe quoi! »

    5 ans d’université comme comme chez la gravité 0. J’ai déjà consulté un chiropraticien un rendez-vous une semaine puis un autre et un autre et six mois plus tard plus 1 500$, sans aucun changement. Fait craquer le dos par ci et par là et finalement je me suis guéris moi-même: J’ai changé ma chaise au bureau.

    Quand un chiro fait des pub d’une demi heure par semaine à la TV pendant des années pour avoir des clients et qu’il fait des traitements gratuits pour que ses clients (que je connais) aillent témoigner à la TV, moi j’appelle ça un charlatan.

    Quand j’aurai des preuves scientifique du fonctionnement de ces médecines et des résultats je lirai.

    J'aime

  18. 15 octobre 2012 19 h 48 min

    gwynnie

    Je crois deviner que l’ostéopathie est une spécialisation de médecine aux États-Unis, c’est bien ça? Les ostéopathes américains sont d’abord médecins?

    J'aime

  19. Yves permalink
    15 octobre 2012 19 h 51 min

    @Koval.
    «Pour le sourcier, comment il s’y est pris?«

    Avec un bon vieux support de métal Koval. Il s’est patenté deux baguettes avec le ceindre et il s’est promené sur notre terrain et avec les vibrations il a localisé deux emplacements où l’eau devait être suffisante pour mes besoins et on a choisi la plus prometeusse.

    J’ai testé moi-même. Après un certain temps de pratique j’ai moi-même convenue que c’était bien les meilleurs endroits. C’est vrai que les baquette font un mouvement de haut en bas et plus il y a d’eau plus c’est rapide.

    Si tu as besoin de bon sourcier, je suis là! 😆

    Merci pour la photo!

    J'aime

  20. 15 octobre 2012 19 h 59 min

    Je croyais que le sourcier utilisait un bâton en forme de Y en pur bois de noisetier! :mrgreen:

    Je ne crois pas vraiment à ce genre de sourcier….

    J'aime

  21. youlle permalink
    15 octobre 2012 20 h 02 min

    « Le fait que les États-Unis reconnaissent cette profession me laisse de marbre…moi, la vibration des os….ouf!!! »

    Même chose pour moi.

    Les traitements que j’ai eu, le chiro faisait craquer la colonne exactement comme on se fait craquer les jointures des doigts.

    Je lui ai demandé pourquoi il faisait cela et ne se rappelant probablement plus pourquoi je le consultait, il m’a répondu que c’était pour empêcher les os de se souder les un aux autres. Il ne savait pas que j’étais capable de le faire moi même.

    J'aime

  22. 15 octobre 2012 20 h 10 min

    Youlle

    Il y a tout de même de manipulations qui fonctionnent. J’ai déjà eu un accident d’auto et une physio qui travaille avec moi m’avais manipulée à 2 ou trois reprises, ça a réglé le problème définitivement….

    J'aime

  23. youlle permalink
    15 octobre 2012 20 h 30 min

    « Il y a tout de même de manipulations qui fonctionnent. » (Koval)

    Parfaitement vrai! Il y avait même des ramancheurs qui était parfaitement capable de remettre en place des articulations.
    =====

    Pour trouver des sources parchez-nous c’était une branche en y, mais en cerisier.

    Un de mes oncles à creusé des puits. Pour trouver de l’eau, il demandait au propriétaire où il voulait le puits et c’est là qu’il creusait. Il n’avait pas d’échecs. Il m’a expliqué que dans le roc il y avait des fissures dans lesquelles l’eau s’infiltrait. Alors il creusait jusqu’à rencontrer une faille. Si la faille ne fournissait pas il faisait exploser une bombe au fond du trou pour en faire d’autres ou il creusait encore.

    J'aime

  24. 15 octobre 2012 20 h 39 min

    Moi, les chiros vraiment et uniquement chiros, ça me va. Mais j’en ai vu trop qui jumelaient leur pratique avec toutes sortes d’autres machins. Les deux gourous de ma conjointe étains kinésiothérapeutes, le même titre que les experts en éducation physique, mais pas la même chose. Ils lui vendaient des suppléments weirdos qu’ils vendaient pour aider.

    Je me souviens quand ma conjointe a trouvé un des produits moins cher (30 $ au lieu de 40 $) que sa gourou lui vendait. La gourou lui a dit qu’elle n’en avait plus besoin, mais lui a vendu un autre truc… grrrrrrrrrrr! Elle a fini par prendre sa retraite pour faire pousser des légumes! Yesss. Le précédent (le conjoint de l’époque de la deuxième) doit encore être en prison pour agression sexuelle sur des patients.

    On a par contre connu un chiro super. Je l’ai vu une fois et il n’a jamais cherché à m’enrôler. Et le seul traitement que j’ai reçu avait été efficace. Bref, je préfère ne pas généraliser, mais je demeure prudent…

    J'aime

  25. 15 octobre 2012 20 h 45 min

    Wikipédia règle vite le cas des sourcier, chercher à l’aveugle semble aussi chanceux…Et c’est bien le noisetier….comique parce que je l’avais invoqué juste pour rire, en référence aux colliers pur noisetier!

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Sourcier

    J'aime

  26. 15 octobre 2012 20 h 53 min

    Une amie à moi consultait une acupunctrice pour ses problèmes liés à sa ménopause. Je me moquais gentiment d’elle mais elle persistait ..Un jour, la chinoise qui la traitait lui a suggéré de mettre mélanger son pipi dans de l’eau et de s’y faire tremper les pieds pour récupérer ses hormones!!!

    J'aime

  27. Yves permalink
    15 octobre 2012 20 h 54 min

    «Je ne crois pas vraiment à ce genre de sourcier«

    Moi je n’y croyais Koval et maintenant je suis dans le doute et ce même si le sourcier a trouvé mon eau.
    Peut-être que j’en ai partout de l’eau sur mon terrain. 😆

    J'aime

  28. 15 octobre 2012 20 h 59 min

    «Peut-être que j’en ai partout de l’eau sur mon terrain»

    Hypothèse intéressante!

    J'aime

  29. Yves permalink
    15 octobre 2012 21 h 03 min

    Ce que j’ai dis ce n’est pas fin pour monsieur Blais. Il est très crédible, C’est un de mes clients et il a fait ça gratuit pour me rendre service.

    J'aime

  30. youlle permalink
    15 octobre 2012 21 h 48 min

    « Peut-être que j’en ai partout de l’eau sur mon terrain. »

    Bien sûr! En dessous de votre terrain c’est une nappe d’eau pas des veines.

    Pauvre bouleau! Sacrifié par des croyances. 😉

    J'aime

  31. 15 octobre 2012 21 h 53 min

    « Pauvre bouleau! Sacrifié par des croyances. »

    J’osais pas le dire…… 😉

    J'aime

  32. 15 octobre 2012 22 h 03 min

    Il a succombé au boulot…

    J'aime

  33. Yves permalink
    16 octobre 2012 4 h 53 min

    Comme dirait un ami, vous êtes cruel avec un pauvre petit avatar fragile. 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :