Skip to content

L’illusion de la civilisation

27 octobre 2012

Plus j’entends les révélations qui surgissent de la Commission Charbonneau, plus je me rends compte qu’on vit dans un monde différent de celui qu’on imaginait. C’est sûr qu’on peut se dire qu’on savait tout cela et que tout ce qu’il y a de surprenant (impossible de laisser passer ce gag facile…), c’est que les témoins en disent autant. Il n’empêche que le petit vernis de civilisation qui recouvre notre société se dilue chaque jour un peu plus…

Gyges

Quelques jours après que j’ai commencé à prendre des notes sur ce sujet, Normand Baillargeon a publié une chronique abordant cette question sous un autre angle. Il montrait finalement que cela ne date pas d’hier qu’on s’illusionne sur la société et sur nous-même!

Platon se demandait en effet il y a quelques millénaires comment nous nous comporterions si nous avions la certitude de l’impunité, ce qui ressemble drôlement à l’attitude des témoins de la Commission Charbonneau. Baillargeon, lui, pousse plus loin la réflexion en ajoutant que notre pulsion à se permettre des actes répréhensibles si l’impunité nous est assurée risque d’être encore plus libérée si en plus, le système nous y incite!

«Le marché, cette institution économique dans laquelle nous vivons, nous met en compétition les uns contre les autres, récompense le fait de se comporter en parfait salaud si on le peut et pénalise même qui ne le fait pas par le seul fait qu’autrui le fera

Considérez à présent le monde de la finance – les banques et autres institutions de ce genre: elles sont non seulement liées de toutes sortes de manières au monde criminel, mais elles en épousent et reproduisent largement les valeurs. On y retrouve ainsi la même recherche de profit à tout prix, la même ignorance des conséquences sur autrui des actions qu’on pose, la même absence de prise en compte de la souffrance qu’elles causeront.»

Dans la même veine, cette petite vidéo (merci à Sylvain Bérubé!) explore les conflits qui nous habitent entre la perception positive que nous avons de nous-mêmes et notre tendance à rationaliser nos comportements moins honnêtes. En anglais seulement…

Les minières

Dans ce qu’on pourrait penser être un tout autre registre, j’ai lu récemment le livre Paradis sous terre – Comment le Canada est devenu la plaque tournante de l’industrie minière mondiale de Alain Deneault et William Sacher. Si vous aimez les livres d’horreur, ce livre est pour vous! On y raconte de façon claire comment le Canada en est venu à non seulement fermer les yeux sur les agissements des minières au Canada et à l’étranger, mais à soutenir et à défendre les actes les plus répugnants de ces sociétés qui, sous le couvert de l’impunité et de l’invisibilité (on voit qu’il y a un rapport avec la section précédente!), n’hésitent pas à polluer la planète, à exploiter les pays et les citoyens les plus pauvres de la Terre, et même à tuer, que ce soit indirectement en empoisonnant des régions entières, ou même directement pour étouffer la contestation, tout cela sous le couvert de la rentabilité et de la pseudo-création de richesse. J’ai retenu ce paragraphe du livre, fort éloquent :

«Qu’est-ce qu’il en coûte, parallèlement, aux populations du Sud pour qu’une action grimpe à la Bourse de Toronto au profit des grands actionnaires et au bénéfice relatif de petits épargnants? Faut-il soutenir les dictatures, corrompre les fonctionnaires, bafouer les écosystèmes, piétiner les travailleurs, exproprier les paysans, inonder les terres arables, assassiner les leaders communautaires, financer les seigneurs de la guerre, consigner les contrats dans les paradis fiscaux des Caraïbes, pratiquer l’évasion fiscale et piller l’Afrique?»

Phobie de gauchiste, que dis-je de bloqueux professionnels, comme le dirait notre ex-premier ministre? Quand même la très «lucide» Presse en parle dans les mêmes termes que les auteurs de ce livre, on peut voir que ces agissements, comme ceux des témoins de la Commission Charbonneau, ne sont que des secrets de polichinelle! De la série d’articles de La Presse :

«Mais les morts se multiplient: 29 chercheurs d’or ont été tués depuis trois ans»

«34% des infractions minières dans le monde impliquent des sociétés canadiennes»

«Depuis la mort brutale de Marcelo, trois autres opposants de la mine ont été assassinés à Cabañas, dont Juan Francisco Duran Ayala, étudiant tué de deux balles derrière la tête en juin 2011.»

Et j’en passe des tonnes… À lire!

Et alors…

Sous le couvert de notre société occidentale qui représente sensément le summum de la civilisation humaine, on aperçoit en grattant juste un petit peu que se cachent les comportements les plus iniques et les relents de l’égoïsme le plus primaire qui soit. Oh, je ne prétends pas que notre société est aussi barbare qu’elle le fut il y a des siècles, les freins sociaux et culturels permettent tout de même des relations somme toute acceptables, mais plutôt qu’il est illusoire de s’imaginer qu’on peut compter sur notre civilisation pour éliminer complètement les travers immémoriaux de notre espèce…

Publicités
84 commentaires leave one →
  1. 27 octobre 2012 8 h 55 min

    Excellent billet qui porte à réfléchir. J’en discutais hier avec un ami, en prenant comme exemple que bien des gens (incluant moi-même) n’hésitent pas à payer un service « en dessous de la table » pour sauver des sous ou pour encourager un ami qui cherche à se faire un peu d’argent « on the side »…

    J'aime

  2. Cynthia Dubé permalink
    27 octobre 2012 8 h 56 min

    Alain Deneault et William Sacher ont également écrit « Noir Canada » avec Delphine Abadie, toujours sur le sujet des mines. Barrick Gold a poursuivi. Après entente, le livre n’a pas été publié, mais est disponible en ligne: http://cybersolidaires.typepad.com/ameriques/2011/10/noir-canada-en-ligne.html

    J'aime

  3. Cynthia Dubé permalink
    27 octobre 2012 9 h 08 min

    S’il y a quelque chose qui m’a marquée dans mes études en psychologie, c’est bien la théorie des stades du développement moral de Kohlberg. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Stades_de_d%C3%A9veloppement_moral) Bien que le stade 4 soit associé à la tranche d’âge des 10-15 ans, bien des gens ne vont pas plus loin. La peur de la répression est bien plus efficace que la pensée de veiller au bien-être d’autrui dans le contrôle de nos actions. Fonder son jugement moral sur sa propre évaluation plutôt que de se fier aux lois et aux règles n’est donnée qu’à trop peu d’individus. C’est pourquoi j’aimerais donc voir plus de cours de philosophie dès le primaire. Et ça se fait. Quand je vois tous ces bien nantis qui se comportent en enfants gâtés et égoïstes, je me dis qu’une job d’éducation n’a pas été faite.

    J'aime

  4. 27 octobre 2012 9 h 13 min

    @ lutopium

    «bien des gens (incluant moi-même) n’hésitent pas à payer un service « en dessous de la table » pour sauver des sous ou pour encourager un ami qui cherche à se faire un peu d’argent « on the side »…»

    C’est un fait. Cela dit, je vois tout de même une gradation entre ces petits écarts individuels et la fraude érigée en système, et encore plus avec la recherche de profit aux dépens de la vie des gens qui habitent les pays pauvres!

    La comparaison tient tout de même, le processus mental d’impunité et d’invisibilité étant semblable. Mais pas les conséquences! C’est la même chose avec le téléchargement illégal. Il n’est pas évident qu’il y ait vraiment des victimes, en tout cas pas tout le temps!

    @ Cynthia Dubé

    «Après entente, le livre n’a pas été publié, mais est disponible en ligne:»

    Merci pour le lien.

    Je connaissais bien sûr cette histoire. J’ai d’ailleurs été étonné en lisant le livre Paradis sous terre que les auteurs n’aient pas hésité à attaquer aussi frontalement les minières!

    Avec la série d’articles dans La Presse, les minières auraient plus de difficulté à faire taire tout le monde!

    J'aime

  5. 27 octobre 2012 9 h 16 min

    Bravo. Ce billet résume très bien ma pensée et je suis content que vous citiez Paradis sous terre pour argumenter vos propos. Noir Canada est aussi un livre à lire, on peut le trouver sur internet et même encore dans certaines librairies comme la librairie Le port de tête, à Montréal.

    J'aime

  6. Cynthia Dubé permalink
    27 octobre 2012 9 h 29 min

    « J’ai d’ailleurs été étonné en lisant le livre Paradis sous terre que les auteurs n’aient pas hésité à attaquer aussi frontalement les minières! » Je me suis fait la même réflexion!

    J'aime

  7. 27 octobre 2012 9 h 52 min

    @ Cynthia Dubé

    «Bien que le stade 4 soit associé à la tranche d’âge des 10-15 ans, bien des gens ne vont pas plus loin.»

    Excellente réflexion!

    «C’est pourquoi j’aimerais donc voir plus de cours de philosophie dès le primaire. Et ça se fait»

    Oui, c’est possible. Tout dépendrait du contenu. Je vais revenir sur cette question (ajout de cours et contenu du cours…) dans un prochain billet, mais sur une autre discipline…

    @ jbouchez

    «Bravo. Ce billet résume très bien ma pensée et je suis content que vous citiez Paradis sous terre pour argumenter vos propos.»

    En fait, je voulais écrire quelque chose sur ce livre. Mais, il est difficile à résumer, étant surtout formé d’une série d’événements plus dégueulasses les uns que les autres. C’est en faisant le lien avec la Commission Charbonneau que j’ai trouvé l’angle qui me permettait de le faire.

    «Noir Canada est aussi un livre à lire, on peut le trouver sur internet»

    Cynthia Dubé nous a fourni le lien dans un commentaire précédent.

    Voici le lien direct.

    J'aime

  8. 27 octobre 2012 10 h 09 min

    Un autre exemple d’impunité-invisibilité que j’aurais pu ajouter :

    Affaire Lance Armstrong – La parole, la science et les gendarmes contre les faussaires

    «Armstrong n’est que l’héritier d’une longue tradition de “ pas vu, pas pris ”, d’omerta, de mensonge et de dissimulation qui fait partie de la génétique du vélo.»

    J'aime

  9. 27 octobre 2012 10 h 44 min

    « Le chemin le plus court pour aller de la barbarie à la décadence passe par la civilisation »

    Jacques Brel, dans L’Aventure c’est l’aventure, de Claude Lelouch

    J'aime

  10. 27 octobre 2012 10 h 51 min

    @ Hefgé

    Je ne me souvenais plus de cette citation, surtout pas qu’elle venait de ce film délirant, mais elle arrive à point!

    J'aime

  11. Richard Langelier permalink
    27 octobre 2012 15 h 49 min

    Dans Le Devoir d’aujourd’hui, mon idole Claude Chiasson félicite un couple de lecteurs qui a suivi ses conseils, soit « avoir pris soin de construire un portefeuille composé d’actions de huit compagnies canadiennes versant de bons dividendes ». Il n’y a peut-être pas uniquement des fumeurs de gros cigares qui possèdent des actions des minières canadiennes. Il est même possible que la Caisse de dépôt et de placement du Québec en possède.

    http://www.eturama.com/videos/caisse-de-d-p-t-son-portefeuille-est-le-vrai-probl-me-Un87UUhmy6o

    Richard Desjardins rappelle souvent que lorsqu’Allende était au pouvoir, la Noranda Copper Mines a participé à la déstabilisation du régime. Or la Caisse de dépôt qui possédait des actions de la Noranda est restée muette. Les paroles d’un poète, ça ne sert qu’à bloquer des projets de civilisation, pour paraphraser l’ex bras droit de Mulroney, accueilli en messie au PQ après la démission de Parizeau.

    J’aimerais bien paraphraser Coluche « Mais s’ils ne se dopaient pas, les coureurs… il faudrait que le Tour parte à Noël pour arriver sur les Champs le 14 juillet ! ». Je relancerai plutôt le débat :
    – devrait-on renoncer aux programmes sociaux financés par capitalisation?
    – est-ce que « placement éthique » est une contradiction dans les termes?

    Pourquoi pas poser la question : « Est-il possible de revenir à la pureté du sport? » Grimper l’Alpe d’Uez (Camillien-Houde sur 12 km), avec 150 km dans les jambes, l’une des 18 étapes du Tour de France en 21 jours, en chantant valderi-valdera, au grand plaisir des spectateurs?

    J'aime

  12. 27 octobre 2012 16 h 42 min

    «Il est même possible que la Caisse de dépôt et de placement du Québec en possède.»

    Oui, Barrick Gold est dans la liste, ainsi que d’autres comme Enbridge (j’ai regardé vite dans la vidéo).

    «- devrait-on renoncer aux programmes sociaux financés par capitalisation?
    – est-ce que « placement éthique » est une contradiction dans les termes?»

    Je me pose les mêmes questions et prévoit un billet sur ces questions. Cela ne veut pas dire que j’ai une réponse, mais je compte préciser les enjeux entourant ces questions. C’est déjà ça!

    J'aime

  13. Richard Langelier permalink
    27 octobre 2012 17 h 09 min

    Dieu a donné l’intelligence à certains pour écrire de beaux billets et le génie à d’autres pour suggérer de beaux billets et les commenter. Espérons qu’aucune poursuite-bâillon ne mettra fin au merveilleux mariage qu’est Jeanne Émard.

    J'aime

  14. 27 octobre 2012 18 h 03 min

    «Espérons qu’aucune poursuite-bâillon ne mettra fin au merveilleux mariage qu’est Jeanne Émard.»

    Je fais attention… Mais, sait-on jamais!

    J'aime

  15. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    27 octobre 2012 19 h 10 min

    Y a du pessimisme dans l’air… Le lock-out de la LNH c’est sûr aura des effets collatéraux, jamais le mâle Québécois n’aura été si vulnérable au désarroi, ça commence bien mal movember… 😯

    J'aime

  16. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    27 octobre 2012 19 h 16 min

    Là c’est pire que pire parce que google chrome ne trouve plus antagoniste.net et frankeinstorm qui s’en vient, l’avenir est aux anti-dépresseurs… 😯 😯

    J'aime

  17. 27 octobre 2012 19 h 25 min

    «ça commence bien mal movember»

    Moi, les moustaches…

    «Là c’est pire que pire parce que google chrome ne trouve plus antagoniste.net»

    Moi aussi, j’ai Google Chrome et je dois t’informer à mon grand désappointement que antagoniste.net est encore disponible. Dommage, car son absence améliorerait ton choix de source… J’ai jeté un coup d’oeil et me suis aperçu que ton héros ne fait toujours pas la différence entre un niveau et un pourcentage…

    J'aime

  18. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    27 octobre 2012 19 h 39 min

    Bizarre autant qu’étrange, j’arrive pas à le retrouver… Je n’ose pas te demander un lien, ça serait ben l’comble du trollisme! 😆

    J'aime

  19. 27 octobre 2012 20 h 20 min

    «ça serait ben l’comble du trollisme»

    Je ne savais pas que ça t’arrêtait! 😉

    J'aime

  20. youlle permalink
    27 octobre 2012 21 h 57 min

    @ Darwin

    « Et j’en passe des tonnes… »

    Vous seriez peut être de rechercher ce qui est honnête.

    Ce serait peut être beaucoup moins long, peut être même très court.

    J'aime

  21. 27 octobre 2012 22 h 18 min

    «Vous seriez peut être de rechercher ce qui est honnête.»

    «peut-être mieux» ?

    Si c’est bien cela, je vous donne le mandat de cette recherche! Je ne trouve rien… Ce qui est, en effet, bien court!

    J'aime

  22. 27 octobre 2012 23 h 41 min

    @Cynthia Dubé

    « La peur de la répression est bien plus efficace que la pensée de veiller au bien-être d’autrui dans le contrôle de nos actions. »

    Se protéger est un réflexe et protéger autrui demande réflexion.

    « C’est pourquoi j’aimerais donc voir plus de cours de philosophie dès le primaire. »

    Il m’arrive parfois sur certains blogues de demander à des gens, des dretteux dans… tout les cas, où ils étaient pendant leurs cours de philo au CÉGEP….

    J'aime

  23. 27 octobre 2012 23 h 48 min

    …au profit des grands actionnaires et au bénéfice relatif de petits épargnants…

    J’ai bien la nuance « bénéfice relatif »….

    Si les fonds de pensions augmenteraient aussi vite que la fortune du 1% des plus riches depuis 30 ans, il n’y aurait pas de problème avec les fonds de pension!

    Le 1% croit que cela ce ferait a leurs dépend, mais je crois que l’économie roulerait plus rondement….

    J'aime

  24. 28 octobre 2012 0 h 12 min

    «Le 1% croit que cela ce ferait a leurs dépend»

    Oui, cela se ferait immanquablement au détriment bien relatif du 1 %. Mais il resterait le 1 %.

    «mais je crois que l’économie roulerait plus rondement….»

    Tout dépend du sens des mots «économie» et «rondement»!

    Comme je l’ai dit plus tôt à Richard, je vais revenir sur la question des «programmes sociaux financés par capitalisation», ce qui inclut les fonds de pension.

    J'aime

  25. 28 octobre 2012 3 h 18 min

    (ouverture de la parenthèse)

    @Cynthia Dubé

    « C’est pourquoi j’aimerais donc voir plus de cours de philosophie dès le primaire. »

    Aux Éditions NATHAN, il y a les excellentes collections Philozenfants, Petits Philozenfants et MINI Philozenfants. J’en ai lu quelques-uns avec mon garçon de quatre ans, dont le sympathique et fort pertinent «Pourquoi je ne fais pas ce que je veux?» Je me suis étonné des questions et des réflexions que pouvaient avoir un ti-cul sur ces «sérieux» sujets. La philo au primaire, j’y crois aussi.

    (fin de la parenthèse)

    J'aime

  26. Yves permalink
    28 octobre 2012 4 h 48 min

    « Oh, je ne prétends pas que notre société est aussi barbare qu’elle le fut il y a des siècles,«

    Mets là réellement en danger et elle le deviendra.

    J'aime

  27. 28 octobre 2012 9 h 26 min

    @ Sylvain Bérubé

    Merci pour la parenthèse! La collection dont tu parles est au http://www.nathan.fr/philozenfants/.

    «Pourquoi je ne fais pas ce que je veux?»

    Cette question semble faire partie du livre intitulé «Le bien et le mal, c’est quoi ?» Toute une question!

    @ Yves

    «Mets là réellement en danger et elle le deviendra.»

    Peux-tu préciser? Je crois comprendre que tu parles des mécanisme de défense, mais sont-ils aussi aiguisés qu’avant ?

    J'aime

  28. Yves permalink
    28 octobre 2012 9 h 40 min

    «Peux-tu préciser?«

    Je parle de notre société, celle des 1% qui sont appuyés par nos dirigent. On sait ce que font les minières pour écarter les opposants ailleurs.
    Bref, menace tout l’empire économique et tu verras la barbarie renaître de ses cendres.

    Un certain 11 septembre, ça même pas menacer l’économie, ils ont peur seulement et regarde tout le brouhaha que cela à fait.

    Alors imagine….

    J'aime

  29. Yves permalink
    28 octobre 2012 9 h 45 min

    Moi les cours de philo j’y crois pas. Comme le dit Benton: «Se protéger est un réflexe« et ce réflexe, pour moi peut facilement déborder vers la barbarie.

    J'aime

  30. 28 octobre 2012 9 h 50 min

    @ Yves

    «Bref, menace tout l’empire économique et tu verras la barbarie renaître de ses cendres.»

    C’est plus clair…

    ««Se protéger est un réflexe« et ce réflexe, pour moi peut facilement déborder vers la barbarie.»

    C’est justement là que la philo peut être utile.

    J'aime

  31. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    28 octobre 2012 12 h 14 min

    « Il m’arrive parfois sur certains blogues de demander à des gens, des dretteux dans… tout les cas, où ils étaient pendant leurs cours de philo au CÉGEP…. »

    Le truc, monsieur Benton, est de faire une (ou deux) attestation d’études collégiales: Pas de philo ou de français; pas de perte de temps!
    Le DEP peut aussi être une bonne façon de « skipper » ces bibittes là! 🙂

    J'aime

  32. youlle permalink
    28 octobre 2012 12 h 23 min

    @ Yves

    « Moi les cours de philo j’y crois pas. Comme le dit Benton: «Se protéger est un réflexe« et ce réflexe, pour moi peut facilement déborder vers la barbarie. »

    Se protéger est un réflexe bien sûr.

    L’important est le comment. Quel sera le réflexe d’un policier s’il est en danger face à un individu qui à un couteau è boucherie dans ses mains? Il sort son pistolet.

    Ce réflexe n’est pas inné, il l’a appris.

    En philo les gens peuvent apprendre à penser par eux même. Donc ils peuvent apprendre à développer des réactions et la meilleure est de se poser des questions et d’en poser pour apprendre, apprendre à s’informer pour se défendre plutôt que de croire.

    Il y a des civilisation qui ont eue comme réflexe des croyances comme sacrifier un enfant parce qu’il manquait de pluie. D’autres se sont tournées vers l’irrigation pour de défendre et elle sont encore là.

    Comme on dit, sa va comme c’est mené.

    J'aime

  33. youlle permalink
    28 octobre 2012 12 h 48 min

    @ LIBERTARIAN BADASS

    « Pas de philo ou de français; pas de perte de temps!
    Le DEP peut aussi être une bonne façon de « skipper » ces bibittes là! »

    On peut très bien constater où les ultra conservateurs religieux, les libertariens et leur croyances et leur subalternes dretteux suiveux et conformistes ont mené les USA avec leur diplômes et leur attestations. En plus ils n’étudient pas le français et sont pas fort en philo. Que voulez-vous ils n’ont pas appris à penser. Ils ont plutôt appris à voler les autres pays. Maintenant que les autres refusent de se faire voler, ils sont dans la dèche et ça les révolte ces pauvres. Donc ils font maintenant la guerre contre un ennemi imaginaire.

    Curieusement le Québec pas trop croyant ni conformiste s’est sauvé de cette crise.

    J'aime

  34. david weber permalink
    28 octobre 2012 12 h 58 min

    Je constate que La France et le Canada ont la même politique énergétique : celle de l’Autriche qui, en cas de danger, plonge sa tête sous la terre.

    Nous, c’est pour y trouver du pétrole et du gaz…

    LOL !

    J'aime

  35. 28 octobre 2012 13 h 43 min

    « ,,,celle de l’Autriche… » Est-ce que vous voulez parler de ce drôle d’oiseau en culottes courtes avec des bretelles et une bonne Kaiser Doppelmalz bien froide à la main? 😉

    Comme disent les Autrichiens « Ad-Vienne que pourra! »

    J'aime

  36. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    28 octobre 2012 13 h 45 min

    Que vous arrive-t-il, monsieur Youlle, vous parlez exactement comme le faisait le caméléon du HÉTUTISTAN??? 😯

    J'aime

  37. 28 octobre 2012 14 h 10 min

    Ça philosophe pas mal ici, même ceux qui sont contre les cours de philo!

    J'aime

  38. youlle permalink
    28 octobre 2012 14 h 23 min

    « Que vous arrive-t-il, monsieur Youlle, vous parlez exactement comme le faisait le caméléon du HÉTUTISTAN??? »

    C’est peut être ce caméléon qui parle comme moi. J’ai horreur de copier et encore plus de faire comme les autres.

    « …même ceux qui sont contre les cours de philo! »

    Une autre phyzolophie quoi! Celle qui est copiée dans le livre d’un autre.

    J'aime

  39. Yves permalink
    28 octobre 2012 16 h 10 min

    @ Youle.

    «Quel sera le réflexe d’un policier s’il est en danger face à un individu qui à un couteau è boucherie dans ses mains? Il sort son pistolet.
    Ce réflexe n’est pas inné, il l’a appris.«

    Ben moi je n’ai pas appris, mais si un gars me menace avec un couteau, si j’ai pistolet, je le sors. Sinon ça sera n’importe quoi. Chez moi c’est un réflexe.

    C’est bien beau la philo, mais ce n’est pas pcq un dirigent minier a fait son cour que cela va l’empêcher d’exploiter ses travailleurs ou même d’éliminer tous opposant.
    Menace l’établissement et tu va voir qu’eux aussi ils ont  »appris » à sortir le révolver et ce même s’ils ont pris des cours de philo.

    Cependant, je ne dis pas que la philo n’est pas utile, bien au contraire. Elle est utile surtout pour nous les communs des mortels, mais jamais cela va arrêter ceux qui possèdent le pouvoir de l’argent.

    En tout cas moi je me fais pas d’illusion sur notre semblant de civilisation.

    J'aime

  40. 28 octobre 2012 16 h 44 min

    «Elle est utile surtout pour nous les communs des mortels, mais jamais cela va arrêter ceux qui possèdent le pouvoir de l’argent.»

    En effet! Les comportements des puissants dépendent beaucoup plus de la culture de la société et, il faut bien en convenir, de l’efficacité de la réglementation et de la répression.

    J'aime

  41. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    28 octobre 2012 17 h 01 min

    Well well well…
    Bien que je n’aie pas étudié de philosophie dans mon cheminement scolaire, j’ai quand même lu et apprécié quelques oeuvres philosophiques majeures.
    Outre, Atlas shrugged et the fountainhead ranked, j’ai particulièrement apprécié la critique sévère du communautarisme que fait Finkielkraut dans sa critique de la modernité, des oeuvres incontournables pour tout défenseurs de la liberté.
    J’en profite par ailleurs, pour vous suggérer l’excellent essai « Les sciences molles et le déclin de l’occident: essai sur la haute-trahison intellectuelle par Jack Wood, 666 pages fertiles en émotions, ça aussi c’est un incontournable! 🙂

    J'aime

  42. Richard Langelier permalink
    28 octobre 2012 18 h 08 min

    « Ça philosophe pas mal ici, même ceux qui sont contre les cours de philo! »

    On redécouvre toujours le génie de Sartre : « Je suis condamné à la liberté. Si je ne choisis pas, c’est parce que je choisis de ne pas choisir ». En paraphrasant, je dirais que chaque fois que je faire pipi, j’engage l’humanité. On rit bien, mais lorsque je suis allé poser des affiches pour la candidate de Québec solidaire dans Arthabaska [1], j’ai vécu la tragédie. Le chum chez qui j’étais m’a expliqué que sa fosse septique était entourée de glaise et que la facture était salée lorsqu’il devait la faire vider. « Quand tu te mouches, jette le kleenex dans la poubelle. Quand tu prends ta douche, tu te mouilles. Tu fermes, tu te savonnes, puis tu te rinces. Sinon, le puits artésien se videra et tu recevras de la bouette su’à tête ». Nous sommes allés souper chez une amie de l’autre côté de la 20 [2]. Après quelques bières, j’ai eu le réflexe de flusher. La copine en question a lancé :
    – À Montréal, Richard utilise 100 litres d’eau par jour.
    – Bon ça va, si vous m’invitez pour rire de mes pipis, je retourne à Montréal!
    – Ne nous quitte pas, Richard, laisse-nous devenir l’ombre de ton ombre.

    Pour savourer ma victoire, j’ai étiré la joke à chaque courriel.

    La vraie vérité, c’est que dans mon bloc, pour avoir de l’eau chaude au 3e étage je dois laisser couler pendant 3 minutes. Ensuite, commence le combat pour l’eau tiède. Il y a donc incommensurabilité de paradigmes, de cosmologies et de cosmogonies avec mes amis de la campagne.

    Dans la XIe thèse sur Feuerbach. Marx écrit : « Jusqu’à maintenant la philosophie a interprété le monde de différentes façons. Dorénavant, elle doit le transformer ». Chez les nouveaux philosophes http://fr.wikipedia.org/wiki/Nouveaux_philosophes . le stalinisme, le maoïsme, le polpotisme, etc., étaient en germe dans l’oeuvre de Hegel et Marx. Dans « La société ouverte et ses ennemis », Karl Popper prétend que c’était en germe chez Platon et Aristote.

    Mes profs d’Économie néo-classique ne croyaient pas être dans l’ontologie. Pourtant, leur discours impliquait : « Donnez-moi un point de tangence et je soulèverai le monde. Donnez-moi une courbe d’offre et de demande… Grâce au théorème des moindres carrés ordinaires, Pierre Fortin et moi avons démontré que la générosité du programme d’assurance-chômage est un des facteurs explicatifs du taux de chômage élevé au Canada ».

    Je suis un dilettante de la pire espèce. J’ai cessé de croire à la société sans classes. Je ne sais pas si en tant que mâle occidental, j’ai le droit de me prononcer sur l’ablation du clitoris. Mes premières amours sont philosophiques. J’aimerais bien utiliser mes lectures pour écrire, comme Jean Dion dans Le Devoir : « Comme l’écrivait Jean-Paul Sartre à Marcel Aubut : certes, le but d’Alain Côté était bon, mais l’arbitre fit qu’il n’advint pas à l’Être ».

    Tout ça pour dire que je ne suis pas sûr que des cours de philosophie donnés à des étudiants qui n’y voient que du pelletage de nuages éviterait « L’illusion de la civilisation ». Que faire? Une journée sur deux, je suis pessimiste. Le lendemain, j’apprends que des gens se mobilisent parce que le poumon de la planète est en danger. On verra.

    [1] Et te faire travailler un peu Darwin en envoyant de belles photos.
    [2] Le 2e membre de mon échantillon avec Youlle pour démontrer ma thèse que les gens du Centre du Québec, vivant entre le fleuve et la 20 ont un langage plus cru que ceux qui ont été élevés en écoutant le canal 7.

    J'aime

  43. 28 octobre 2012 19 h 48 min

    «On verra.»

    Une conclusion philosophique s’il en est!

    Merci pour ce commentaire loin d’être ordinairs! 🙂

    J'aime

  44. 28 octobre 2012 19 h 50 min

    @ THE LIBERTARIAN BADASS

    «essai sur la haute-trahison intellectuelle par Jack Wood, 666 pages fertiles en émotions, ça aussi c’est un incontournable!»

    Les 666 pages m’attirent, mais pas l’auteur. Dommage.

    J'aime

  45. youlle permalink
    28 octobre 2012 21 h 01 min

    @ Richard Langelier

    Votre commentaire est riche.

    « On redécouvre toujours le génie de Sartre : »

    Et si vous découvriez le vôtre?

    Bon je suis peut être dur, mais on peut apprendre par coeur la philosophie des autres, ou apprendre à construire la nôtre. Moi je n’ai rien appris de Sartre, mais j’ai beaucoup appris de mon grand père qui n’avait même pas tout son primaire. J’ai tellement appris de cet agriculteur qui, à l’adolescence, à travaillé et appris dans le Maine et dans la région métropolitaine et ce avec les des Juifs et des immigrants. Avec ce parcours il a développé sa propre philosophie. Il n’avait pas le choix et n’en a probablement jamais été conscient. Il m’a légué cet héritage et il n’est pas le seul.

    Tout cela a fait de moi au début de l’adolescence un animal à part mal accepté de mon entourage, (sa n’a pas changé depuis ;-)) mais j’avais appris à faire avec.

    J'aime

  46. youlle permalink
    28 octobre 2012 21 h 22 min

    @ Yves

    « Cependant, je ne dis pas que la philo n’est pas utile, bien au contraire. Elle est utile surtout pour nous les communs des mortels, mais jamais cela va arrêter ceux qui possèdent le pouvoir de l’argent. »

    Un système de défense ne se résume pas à un gun. Il peut être extrêmement complexe.

    C’est là que la philo peut intervenir. Si un peuple a appris à penser par lui même, à réfléchir à ce qu’il veut, il peut apprendre facilement à se tenir debout et à dire oui ou non selon ses propres réflexions.

    Quand un peuple sait dire NON ou OUI pour ses besoins, les tout puissant de la monnaie deviennent complètement impuissants.

    C’est la majorité qui prend le pouvoir ou le laisse.

    Finalement, depuis quelques années, on peut très bien constater que les grands financiers investissent des sommes faramineuses pour enseigner au peuple comment penser.

    Il est là leur pouvoir.

    À ce sujet les Talibans nous donnent la leçon.

    J'aime

  47. 28 octobre 2012 21 h 25 min

    « les grands financiers investissent des sommes faramineuses pour enseigner au peuple comment penser.»

    Je suis justement en train de terminer un billet qui s’approche de ça. Pour mercredi…

    J'aime

  48. youlle permalink
    28 octobre 2012 22 h 36 min

    @ Darwin

    En vous lisant à 21:25 vous m’avez fait penser au clergé qui à beaucoup philosophé pour nous donnant ainsi le pouvoir aux grands et les en privants à l’occasion.

    J'aime

  49. Yves permalink
    28 octobre 2012 22 h 38 min

    @ Youle
    «Finalement, depuis quelques années, on peut très bien constater que les grands financiers investissent des sommes faramineuses pour enseigner au peuple comment penser.«

    Bien, c’est ça! Et c’est une partie du problème.

    Pas pour rien qu’on privilégie les mats et non la philo. Le bon peuple faut qu’il sache compter mais faut pas qu’il pense trop.
    Et pour que les parents fassent pression pour qu’on enseigne la philo en maternelle, hé ben, il va valoir qu’ils arrêtent d’écouter Occupation Double pis le banquier et ce n’est pas demain la veille . Et ça c’est une des raisons pourquoi je n’y crois pas.

    Mais comme l’autre dit, il a un commencement à tous, cependant j’aimerais que tu m’excuses de ne pas partager ton optimiste sur ce sujet.

    Vu qu’on parle d’éducation, de philosophie de la vie et d’illusion, voilà un petit texte d’un ancien ami que j’approuve en grande partie.

    http://renelavertue.blogauteurs.net/blog/pour-une-ecole-equitable-la-solution/

    Et puis Youle, je sais pas si tu sais, mais quand tu t’adresses à moi j’ai l’impression que tu parles à un enfant. Cela peut être compréhensible, tu me connais pas.

    J'aime

  50. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    28 octobre 2012 23 h 33 min

    « À ce sujet les Talibans nous donnent la leçon. »
    Ah come on! Gimme a break, c’est rendu pire que pire là!

    J'aime

  51. 29 octobre 2012 5 h 40 min

    «En vous lisant à 21:25 vous m’avez fait penser au clergé qui à beaucoup philosophé pour nous donnant ainsi le pouvoir aux grands et les en privants à l’occasion.»

    ??? Comment dois-je prendre cette comparaison?

    J'aime

  52. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    29 octobre 2012 6 h 56 min

    Mon père darwin pardonnez-moi parce que j’ai péché: j’avoue en toute candeur avoir eu des pensées impures en apercevant notre ministre des ressources naturelles et parfois même notre Première Ministre. J’avoue aussi avoir vilipendé la petite Koval alors que je m’étais sérieusement imbibé de cette merveille issue de l’Ordre du Carmel… Je… je ne le ferai plus… 😯
    http://www.xclusive-wave.com/blog/2008/08/24/tripel-karmeliet/

    J'aime

  53. 29 octobre 2012 7 h 15 min

    Vous êtes pardonné, mais ne péchez plus!

    J'aime

  54. youlle permalink
    29 octobre 2012 9 h 48 min

    @ Yves

    « Mais comme l’autre dit, il a un commencement à tous, cependant j’aimerais que tu m’excuses de ne pas partager ton optimiste sur ce sujet. »

    Je ne suis ni pessimiste ni optimiste à ce sujet. J’essaie plutôt d’avoir une vision de l’idéal et je suis conscient que je ne détiens pas le vérité. Comme vous écrivez il y a un commencement à tout. Il faut toujours partir d’une base la plus réaliste possible. La réalisation c’est toute une autre affaire.

    Pour ce qui est des parents, mon expérience d’enfant me rappelle plutôt que plusieurs réagiraient négativement en voyant leurs enfants réfléchir et analyser.

    Le texte de votre ami est intéressant. La plus grosse correction à faire présentement au primaire est d’ajuster les matières à apprendre en fonction de l’âge. Le cerveau de l’humain n’est pas près à faire de l’abstrait avant 8 ans. Tous ceux qui ont étudié en psy m’ont confirmé qu’ils l’ont appris lors de leurs études.

    Pour ce qui est de votre âge, je n’y ai jamais pensé. Je vois plutôt une certaine maturité dans vos textes que j’aimes bien lire.

    J'aime

  55. youlle permalink
    29 octobre 2012 9 h 55 min

    « ??? Comment dois-je prendre cette comparaison? »

    Simplement une inspiration qui s’est arrivée à ce moment. Le puissant clergé faisait l’intermédiaire entre les puissants et le peuple.

    J'aime

  56. 29 octobre 2012 10 h 43 min

    «Le puissant clergé faisait l’intermédiaire entre les puissants et le peuple.»

    Et ce serait ce que je fais?

    J'aime

  57. 29 octobre 2012 13 h 08 min

    @THE LIBERTARIAN BADASS

    « Le truc, monsieur Benton, est de faire une (ou deux) attestation d’études collégiales: Pas de philo ou de français; pas de perte de temps! »

    Lorsque j’écris ce commentaire à un type, je doute bien qu’il n’a pas suivi un cours de philo… ou bien dormit au gaze pendant le cours… ou bien qu’il manquait un peu de jugeote dès le départ!
    Finalement, peu de gens on retenus quelque chose de la philo.

    Pourtant, mon père qui n’avait qu’une 3ième année disait ceci:
    « Si tu veux savoir pour qui quelqu’un travaille, ragarde qui le paie. »
    C’est déjà une solide base de raisonnement philosophique!!!

    Finkielkraut et les autres…

    L’important c’est la réflexion qu’ils suscitent. Si l’on prends tout pour du « cash », c’est que l’on a rien compris de la philosophie…

    Pour Jackwood, que je connais malheureusement, comme tout bon drettiste, il méprise l’intelligence par complexe….

    @Yves

    « Moi les cours de philo j’y crois pas. Comme le dit Benton: «Se protéger est un réflexe« et ce réflexe, pour moi peut facilement déborder vers la barbarie. »

    En partant, une bonne base de philosophie évite de se rendre jusqu’au réflexe, question de prévention. Et si l’ont se rends là, on a par la suite une meilleure analyse de la situation, ce qu’on appelle l’expérience. Cela évite de toujours rentrer dans le même mur…

    « C’est bien beau la philo, mais ce n’est pas pcq un dirigent minier a fait son cour que cela va l’empêcher d’exploiter ses travailleurs ou même d’éliminer tous opposant. »

    La philo n’est pas pour les boss spécifiquement. Disons qu’avec des employés ayant un peu de philo, il est plus difficile de leur faire gober n’importe quoi et de leur manger la laine sur le dos.

    @Richard Langelier

    Pour le pipi, vous me faites penser au type qui paraphrasait Descarte:
    « Je pisse, donc j’essuie! »

    … et l’économie, ça c’est une science « molle »!

    @ youlle

    commentaire de 21:22

    Ça c’est de la philo!

    J'aime

  58. youlle permalink
    29 octobre 2012 19 h 23 min

    « Et ce serait ce que je fais? »

    Je ne sais pas, probablement pas.

    J'aime

  59. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    29 octobre 2012 20 h 05 min

    « il méprise l’intelligence par complexe…. »
    Et moi par humanité.

    J'aime

  60. 29 octobre 2012 20 h 12 min

    “La religion est le soupir de la créature opprimée, l’âme d’un monde sans coeur, comme elle est l’esprit de conditions sociales d’où l’esprit est exclu. Elle est l’opium du peuple.“
    -Karl Marx

    La religion a encore beaucoup d’avenir devant elle… surtout aux États-Unis!

    J'aime

  61. 29 octobre 2012 20 h 19 min

    @THE LIBERTARIAN BADASS

    C’est sûre qu’un monde bête résout bien des problèmes.

    Ce que l’on sait pas ne fait pas mal… psychologiquement mais physiquement, c’est une autre histoire!

    J'aime

  62. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    29 octobre 2012 21 h 06 min

    Sachez m’sieur Benton que l’intelligence est un excellent serviteur, mais un trrrrrrès mauvais maître! HA!

    J'aime

  63. 29 octobre 2012 21 h 30 min

    La logique mène a tout… à condition d’en sortir!
    -Alain

    J'aime

  64. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    29 octobre 2012 21 h 43 min

    Émile, cesse de philosopher et viens manger, le souper est prêt!
    -Aline

    J'aime

  65. 29 octobre 2012 22 h 21 min

    Oui Germaine!

    J'aime

  66. 29 octobre 2012 23 h 08 min

    «l’intelligence est un excellent serviteur, mais un trrrrrrès mauvais maître!»

    Ça prend quand même une bonne dose d’intelligence pour pondre une telle maxime… et même pour la répéter!

    J'aime

  67. Yves permalink
    30 octobre 2012 3 h 56 min

    @ Youle et Benton.

    Comme je ne suis pas un as de l’écriture et du clavier, je vais être bref. Cela pcq je suis un tantinet paresseux et je n’aime pas écrire.

    Vous avancez comme piste de solution que si on enseignait aux enfants, de même que si tous les adultes avaient une bonne base en philo notre monde se porterait mieux, car mieux préparé à réfléchir, à se défendre, à voir venir les coups et à exiger de la justice.

    Sur ça je suis d’accord avec vous. C’est certain que l’humanité se porterait bien mieux si tout le monde était plus nuancé et réfléchissait avant de poser des actes.

    Où je ne suis pas d’accord et là où je n’y crois pas. De un: c’est que pour ça il faut que tu veuilles bien apprendre la philo. Ce n’est pas donné à tout le monde d’avoir une âme philosophique. De deux: même si la majorité des gens étaient philosophes, ils ne seraient jamais à l’abri des gens imbus de pouvoir, des profiteurs de tout acabit, etc. Je ne crois pas que seulement la philo soit suffisante pour espérer un monde meilleur et ainsi être en mesure de ne pas avoir seulement l’illusion de la civilisation.

    Bref, pour moi, la philo c’est bon, mais cela va prendre plus que du bonbon.

    Je me demande bien si César, Hitler, Pol Pot, et Mao avaient pris leurs cours de philo si l’histoire aurait été différente?

    J'aime

  68. 30 octobre 2012 7 h 13 min

    @Yves

    L’idée n’est pas de connaître tout les courants philosophiques de ce monde mais de développer un esprit critique, de raisonnement et de réflexion.

    De plus, cela ferait de nous des citoyens plus éclairés, n’en déplaise aux « lucides » de ce monde. (C’est un paradoxe « éclairés » versus « lucides », la différence est l’élitisme qu’un Lucien Bouchard donne a « lucide », c’est-à-dire que je suis un lucide et sait ce qui est bon pour vous, simple citoyen!)

    Il y aura toujours des despotes comme César, Staline, Hitler ou Pol Pot ou plus courant encore dans la vie de tout les jours, de « lucides élitismes », mais il y aurait moins de « suiveux », ce qui leurs rends la tâche plus difficile.

    J'aime

  69. Yves permalink
    30 octobre 2012 9 h 03 min

    @Benton

    «L’idée n’est pas de connaître tout les courants philosophiques de ce monde mais de développer un esprit critique, de raisonnement et de réflexion.«

    J’avais compris cette nuance.

    «Il y aura toujours des despotes comme César, Staline, Hitler ou Pol Pot ou plus courant encore dans la vie de tout les jours, de « lucides élitismes », mais il y aurait moins de « suiveux », ce qui leurs rends la tâche plus difficile.«

    Là, nous nous entendons Benton. Ça réglera pas le problème, mais cela va lui nuire.

    J'aime

  70. Sortie 252 permalink
    2 novembre 2012 23 h 36 min

    Ciel! Quelle discussion j’ai manquée en m’absentant aussi longtemps que trois jours!

    Merci @ Sylvain Bérubé, cette référence est très intéressante et je n’attendrai pas que l’école de mon fils enseigne la philo!

    @ Youlle, pas de pensée abstraite avant huit ans? Et quoi, pas de concept simple adapté? À mon avis, il y a moyen de jongler avec des notions de bien, de mal, d’empathie, de point de vue, d’intention et que sais-je (j’improvise alors que j’ai les paupières lourdes et le cerveau lent)… C’est vrai qu’en tant que mère, je n’ai aucune objectivité et je vous dirai qu’il serait normal que mon fils soit considéré comme brillant pour son âge (6 ans), mais je crois tout de même que les enfants en général seront allumés par des mises en situation et qu’ils auront une opinion. Pas besoin pour eux de citer les grands philosophes.

    Et, moi aussi, j’aime bien la sagesse pleine de bon sens qui ne nécessite pas une grande éducation. J’imagine que c’est une forme de talent que certains reçoivent en cadeau.

    J'aime

  71. Sortie 252 permalink
    2 novembre 2012 23 h 37 min

    @Benton j’aime bien la dualité réflexe-réflexion que vous soulevez.

    J'aime

  72. 3 novembre 2012 22 h 50 min

    À lire dans le Devoir:

    AQOCI – Une coopération axée sur le partenariat et le développement de proximité
    http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/362830/une-cooperation-axee-sur-le-partenariat-et-le-developpement-de-proximite

    Extraits :

    « En Amérique du Sud et en Afrique centrale, des organisations membres de l’AQOCI ont également permis à des hommes de se lever contre des sociétés minières sans aucune considération pour le développement durable ou les droits humains, et les obliger à réviser leurs plans de développement », ajoute Denis Labelle.»

    Mais, plus loin :

    « Depuis l’été 2010, l’ACDI a décidé de changer les règles du jeu. Sous l’impulsion des conservateurs, elle priorise désormais les organisations religieuses, qui font du prosélytisme, dans l’octroi des subventions. Nous sommes en désaccord complet avec le fait que l’ACDI distribue ainsi des sommes qui devraient servir au développement tel que les associations québécoises et canadiennes le définissent. Ils font reculer le développement et la compréhension du développement. »

    La liste des doléances est longue : aucun financement accordé aux projets de développement dans lesquels il pourrait y avoir des interruptions de grossesse, même en cas de viol, un appui réservé aux projets axés sur la religion, un soutien financier accordé à des sociétés minières, le refus de financer les projets sur la reconnaissance des droits des travailleurs. « L’argent de nos impôts est donné à des minières qui font des profits, malgré les ravages qu’elles font depuis des années », renchérit-il.

    Sur l’enveloppe 2011 de l’ACDI destinée aux organisations de coopération, seuls 6 % des sommes étaient consacrées aux organisations du Québec, déplore Denis Labelle. Le reste a essentiellement été distribué dans l’Ouest du pays, dont « des subventions accordées pour faire traduire la Bible ». Denis Labelle dénonce ce parti pris de religion, mais aussi de droite, puisqu’« aucun projet de syndicalisation et de reconnaissance des droits des travailleurs n’est financé par l’ACDI. Et pourtant, la situation des travailleurs dans les usines partout dans le monde est loin d’être sous le signe de la santé et la sécurité. »

    Bref, avant on aidait les citoyens des pays pauvres contre les escèa des minières et maintenant on observe « un soutien financier accordé à des sociétés minières». C’est scandaleux…

    J'aime

  73. 5 novembre 2012 9 h 34 min

    Chronique intéressante de Yves Boisvert sur «L’impunité de nos sociétés minières» :

    http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/yves-boisvert/201211/04/01-4590272-limpunite-de-nos-societes-minieres.php

    Extraits :

    «En 2004, des soldats transportés par des camions d’Anvil sont allés réprimer une rébellion dans un village en République démocratique du Congo. Un rapport de l’Organisation des Nations unies parle de 73 morts, de viols et de pillages.

    Impossible d’obtenir justice en République démocratique du Congo, disent les familles des victimes: un procès militaire très critiqué n’a retenu aucune responsabilité. Les familles des victimes ont donc tenté un recours à Montréal, où la société minière a déjà possédé un petit bureau.

    Jeudi, la Cour suprême du Canada a refusé d’entendre l’affaire, déjà rejetée en Cour d’appel.»

    J'aime

  74. 12 novembre 2012 23 h 44 min

    « mais plutôt qu’il est illusoire de s’imaginer qu’on peut compter sur notre civilisation pour éliminer complètement les travers immémoriaux de notre espèce… »

    À ce propos, en supposant qu’il est possible de mettre en place des lois afin de réglementer certains comportements individuels néfastes à la civilisation, que répondriez-vous à un anarchiste et/ou libertarien vous disant que les représentants de l’État qui cherchent à limiter la liberté individuelle en raison d’une certaine irrationnalité de l’être humain sont également eux-mêmes en proie à la recherche d’intérêts individuels et tout aussi enclins à l’irrationnalité que les autres? Quelle légitimité détienne-t-il par rapport aux autres? (Mis à part l’élection démocratique…)

    Je dois avouer que je suis parfois tenté par les idées anarchistes et/ou libertaires même si je me considère à cent lieues du minarchisme, une forme de néo-totalitarisme selon moi…

    J'aime

  75. 13 novembre 2012 5 h 33 min

    «ue répondriez-vous à un anarchiste et/ou libertarien vous disant que les représentants de l’État qui cherchent à limiter la liberté individuelle en raison d’une certaine irrationnalité de l’être humain sont également eux-mêmes en proie à la recherche d’intérêts individuels et tout aussi enclins à l’irrationnalité que les autres?»

    J’irais jaser avec quelqu’un d’autre!

    Plus sérieusement, je ne vois aucun intérêt à cet argument. On peut être «enclin» à quelque chose sans que cette tendance soit toujours présente. Vrai qu’il y a toujours des tensions entre les intérêts individuels des représentants de l’État et leur rôle de législateur, mais cela ne veut pas dire que les premiers l’emportent plus souvent que les seconds.

    Il en est de même de l’irrationalité. Elle est présente, mais pas tout le temps! Et même les anars en souffrent!

    En passant, vous passez de libertarien à libertaire dans votre commentaire. Il est préférable de ne pas confondre les deux, entout temp, mais surtout dans une discussion avec un anar!

    J'aime

  76. 13 novembre 2012 19 h 39 min

    « Il est préférable de ne pas confondre les deux »

    Je ne les confond pas, voilà pourquoi j’ai justement dit parfois me sentir proche du libertaire tout en étant à cent lieues du minarchiste.

    Le premier rejette toute forme d’État alors que le second souhaite l’intervention de l’État uniquement lorsqu’il s’agit de protéger sa propriété acquise à l’origine de manière totalement arbitraire.

    J'aime

  77. 13 novembre 2012 19 h 44 min

    Ou pour citer Rousseau : « Le premier qui, ayant enclos un terrain, s’avisa de dire : ceci est à moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la vie civile. »

    J'aime

  78. 13 novembre 2012 20 h 14 min

    «Je ne les confond pas»

    Je me disais bien! Mais, le paragraphe laissait penser que peut-être.

    J'aime

Trackbacks

  1. Oikos Blogue | Un développement minier responsable est possible
  2. Le loup dans la bergerie «
  3. Le loup dans la bergerie | Politicoglobe
  4. Paradis fiscaux : la filière canadienne |
  5. La corruption transnationale |
  6. De quoi Total est-elle la somme? |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :