Skip to content

Pas de prison pour GND!

1 novembre 2012

Ce soir, j’ai dû lire une centaine de fois la citation de Michel Chartrand, «Quand les bandits sont au pouvoir, la place d’un honnête homme est en prison.»

Cette expression sonne bien, mais je ne l’aime pas. Non, la place d’un honnête homme n’est jamais la prison. Si Gabriel Nadeau-Dubois doit y aller, il faudra au contraire protester! Et fort!

Je suis convaincu que ceux qui citent cette phrase de Michel Chartrand pensent comme moi et seraient d’accord pour protester de façon véhémente si jamais il y allait. Je comprends aussi que l’analogie de la situation actuelle avec cette phrase est dans le contexte invitante. Que les 728, Surprenant, Tremblay, Leclerc, Vaillancourt et autres corrompus et corrupteurs bénéficient de congés payés, de sinécures ou même de leur liberté pendant qu’un ex-porte-parole bénévole du mouvement étudiant qui fut une des grandes inspirations du printemps érable se fait accuser d’outrage au tribunal et risque la prison est de fait révoltant. Ce l’est encore plus quand on sait qu’une loi a été votée avec un article qui a été ajouté en le visant directement, comme le dit si bien Amir Khadir.

«M. Khadir rappelle que la loi 78 visait presque nominalement le porte-parole étudiant. En effet, cette loi invalidait toutes les injonctions émises par les tribunaux en lien avec la grève étudiante, mais pas la seule poursuite pour outrage au tribunal qui en découlait : celle visant M. Nadeau-Dubois. « Cet aspect de la loi était particulièrement odieux et politisait le processus judiciaire et cherchait à faire un exemple de ce jeune », analyse M. Khadir.»

Mais, non, la prison n’est pas sa place!

Publicités
24 commentaires leave one →
  1. Mathieu Lemée permalink
    1 novembre 2012 22 h 23 min

    Je pense exactement la même chose, mais avec un juge nommé par le parti Libéral, parti où il a voulu se présenter comme candidat il y a quelques années, cette crainte est un peu légitime. Déjà, après avoir lu le texte de la décision de la Cour et du jugement envers GND, il me semble que le juge joue avec la rhétorique: « [95] Ce faisant, il prône plutôt l’anarchie et encourage la désobéissance civile. … [109] Il s’agit là, à n’en pas douter, d’une atteinte grave à l’autorité des tribunaux. », on peut craindre que ce juge décide d’une peine de prison.

    GND n’a pas d’affaire en prison, mais déjà le fait que je sois étonné du verdict de culpabilité, même si ce verdict est injuste, j’ai un peu peur de la sentence qui s’ensuivra.

    Et pendant ce temps-là, une nouvelle loi canadienne des Conservateurs va condamner à 10 ans de prison les porteurs de masque lors d’une manifestation, même s’ils sont pacifiques. Joyeux Halloween.

    Jusqu’ici, tout va très bien madame la Marquise…

    J'aime

  2. 1 novembre 2012 22 h 33 min

    «le fait que je sois étonné du verdict de culpabilité, même si ce verdict est injuste, j’ai un peu peur de la sentence qui s’ensuivra.»

    Moi aussi, j’ai été étonné. Je n’ai pas non plus aimé la défense de l’avocat (il ne savait peut-être pas que cette injonction existait…). En fait, il n’a jamais encouragé à désobéir à l’injonction, il a plutôt dit que ce serait légitime si des gens le faisaient.

    De fait, si le juge garde la même rhétorique, il est possible qu’il lui donne une peine de prison. Mais, je ne le souhaite pas. Et, comme je ne le souhaite pas, je ne peux pas être d’accord avec la citation de Chartrand.

    J'aime

  3. Blink permalink
    1 novembre 2012 23 h 10 min

    Si il fallait que GND fasse, ne serait-ce qu’un seul jour de prison, il faudra exiger 25 ans ferme pour les maires qui seront reconnus de corruption. Il faudra aussi exiger des fonctionnaires malhonnêtes un remboursement complet plus intérêt des sommes reçues frauduleusement.

    Et pendant qu’un jeune homme tentait de défendre la cause d’une génération, d’autres s’employaient à endetter cette même génération par des malversations érigées en système. Égoïstement et par appât du gain. C’est à vomir.

    En prison ces crapules!

    Question: Le Parti Québécois n’aurait-il pas pu, tout en invalidant la loi 78, mettre fin à poursuite contre GND? C’est une question que je me pose et je n’ai pas les notions juridiques nécessaires pour y répondre.

    J'aime

  4. Pierre Jobin permalink
    1 novembre 2012 23 h 11 min

    Cette phrase de Michel Chartand, je l’ai cité deux fois ces derniers mois. La première fois, ce fut quand la fille d’Amir Khadir a été arrêtée. Et aujourd’hui. Bien sûr, la place d ‘un d’honnête homme n’est pas en prison. Mais elle illustre que trop souvent notre justice est aveugle en se contentant d’appliquer bêtement les lois qui peuvent être injustes. Il fut une époque où la justice poursuivait les syndicalistes pour entrave à la sacro-sainte liberté de commerce. Elle a également le mérite d’indiquer où se retrouvent les véritables bandits. La justice dépasse parfois les cours de justice.

    Mais sur le fond, je suis d’accord avec vous. Le seul reproche que l’on peut faire à Gabriel Nadeau-Dubois est celui d’avoir défendu le droit de grève et le respect des décisions collectives.

    Et quand je vois les insultes et le langage grossier à son égard, cela me révulse et me donne la nausée. Et bien sûr, pas besoin de lui souhaiter la prison pour savoir qu’il est un honnête homme.

    J'aime

  5. Dany permalink
    2 novembre 2012 0 h 39 min

    La presse internationale ne fera pourtant pas écho à ce jugement. En Russie, les Pussy Riot ont eu droit à une couverture internationale. Elles ont eu 2 ans de prison alors que GND risque une année de prison.
    Comme quoi la couverture médiatique choisie à l’international reflète les intérêts ou antagonismes de nos dirigeants occidentaux. On attaque la Russie, on ne parle pas du gentil Canada.
    Bref, on doit tous supporter GND!

    J'aime

  6. Yves permalink
    2 novembre 2012 4 h 31 min

    J’espère qu’il va aller en appel et que son employeur actuel lui fournisse leurs meilleurs avocats. Même s’il ne fait pas de prison, il se retrouvera avec un dossier et cela pourrait lui nuire pour son avenir.

    Toute cette merde ne m’étonne pas. Nous savions pour le juge, nous savions pour la loi 78, nous connaissons notre système, alors comment s’en étonner si on ne s’illusionne pas sur notre civilisation.

    J'aime

  7. 2 novembre 2012 5 h 49 min

    @ Blink

    «Le Parti Québécois n’aurait-il pas pu, tout en invalidant la loi 78, mettre fin à poursuite contre GND?»

    J’ai failli en parler dans mon billet, mais je crois que pour ça il aurait fallu modifier la Loi. Un décret n’aurait pas suffit. Mais, moi non plus je ne suis pas juriste!

    @ Pierre Jobin

    «Mais elle illustre que trop souvent notre justice est aveugle en se contentant d’appliquer bêtement les lois qui peuvent être injustes.»

    Oui, elle sonne bien, cette phrase, mais n’en demeure pas moins un sophisme, du type non a donc b :

    Les méchants ne vont pas en prison
    GND n’est pas méchant
    donc GND va en prison.

    Et, je combattrai toujours les sophismes, de qui qu’ils viennent!

    @ Dany

    «Bref, on doit tous supporter GND!»

    Là, on s’entend tous pour ça!

    @ Yves

    «J’espère qu’il va aller en appel et que son employeur actuel lui fournisse leurs meilleurs avocats»

    Moi aussi, mais a-t-il encore un emploi? Il a travaillé pour la CSN, mais je pensais que ce n’était que pour l’été. De toute façon, si quelqu’on organise un collecte, je rois que ce serait possible d’amasser les fonds nécessaires.

    J'aime

  8. 2 novembre 2012 10 h 56 min

    Il me semble que la citation originale est de Thoreau, et seulement adaptée par Chartrand.

    « Sous un gouvernement qui emprisonne quiconque injustement, la véritable place d’un homme juste est aussi en prison. »

    http://fr.wikisource.org/wiki/La_D%C3%A9sob%C3%A9issance_civile

    En ce qui concerne la proximité du juge avec les libéraux… eh bien je vous mets au défi de trouver un juge qui soit totalement neutre. Vous pensez que le monde de la construction, c’est pas beau? Attendez qu’on s’occupe de la magistrature…

    J'aime

  9. 2 novembre 2012 11 h 40 min

    @ Mouton Marron

    «Il me semble que la citation originale est de Thoreau, et seulement adaptée par Chartrand.»

    Elle est pour moi très dfifférente! La proposition de départ est inversée : dans celle de Thoreau, on emprisonne pour rien, ce qui ressemble de fait à la situation de GND, tandis que dans celle de Chartrand, on n’emprisonne pas ceux qui le méritent, ce qui ressemble plutôt à la situation des corrompus et corrupteurs. Celle de Thoreau ne me semble pas être un sophisme, mais une extention de la proposition de départ.

    J'aime

  10. Le masculiniste moustachu permalink
    2 novembre 2012 12 h 11 min

    Je ne m’attends pas à ce qu’il fasse de la prison, car à moins que le juge ait réellement un agenda anti-Nadeau-Dubois, je ne vois pas l’utilité de sévir pour des appels à la manifestation datant d’un conflit qui est sommes toutes terminé. On devrait plutôt s’attendre à une promesse de garder la paix et une amende. Le procureur de la couronne fait du zèle dans ce dossier là par contre.

    J'aime

  11. Marc Sauvageau permalink
    2 novembre 2012 18 h 55 min

    Petite remarque à propos du premier commentaire. Les juges de la Cour Supérieure sont nommés par le gouvernement fédéral. Je ne sais s’il a été nommé par Chrétien ou Martin, mais avec Harper, c’est guère mieux ( tough on crime ).

    J'aime

  12. 2 novembre 2012 19 h 50 min

    Denis Jacques a été nommé à la Cour supérieure le 1er avril 2004, donc sous Paul Martin.

    J'aime

  13. Richard Langelier permalink
    3 novembre 2012 0 h 19 min

    À l’émission « Denis Lévesque », hier, Christian Dufour a dit: « Gabriel Nadeau-Dubois ne devrait pas avoir une peine de prison, mais avoir à faire des travaux communautaires pour apprendre le respect de l’autorité ».

    Il pensait sans doute à des travaux communautaires à Québécor pour apprendre à devenir travailleur de remplacement.

    J'aime

  14. 3 novembre 2012 2 h 17 min

    Le fait de vouloir condamner GND en raison de ses propos émis à l’antenne de RDI, n’est-ce pas une forme de délit d’opinion? Qu’en est-il de l’outrage au tribunal?

    J'aime

  15. Étienne permalink
    3 novembre 2012 6 h 23 min

    Ça dépend de ta cause…

    On a ici un juge qui dit justifie en partie son verdict par une condamnation de la désobéissance civile :
    « [95] Ce faisant, il prône plutôt l’anarchie et encourage la désobéissance civile. »

    Alors qu’un député conservateur vient tout juste de justifier en partie une récompense donnée à 2 militantes anti-avortement par une glorification de la désobéissance civile :
    « Le député a qualifié les deux militantes « d’héroïnes de l’humanité » et les a comparées à Martin Luther King pour leur recours à la désobéissance civile à des fins justes. »

    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2012/10/23/004-conservateur-medailles-antiavortement.shtml

    On peut aussi se souvenir d’Amir Khadir qui avait été si fortement critiqué pour avoir énoncé la même comparaison avec Luther King, lorsqu’il s’est fait arrêté durant une manifestation :
    «Je fais ce que Martin Luther King aurait fait, ce que Gandhi aurait fait»

    http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/06/06/amir-khadir-dit-avoir-acc_n_1573874.html

    J'aime

  16. 3 novembre 2012 6 h 49 min

    @ Richard Langelier

    «À l’émission « Denis Lévesque », hier, Christian Dufour a dit: « Gabriel Nadeau-Dubois ne devrait pas avoir une peine de prison, mais avoir à faire des travaux communautaires pour apprendre le respect de l’autorité ».»

    Dufour devrait, lui, suivre un cours pour apprendre à respecter ceux qui ne pensent pas comme lui. Et recevoir une peine de prison en cas d’échec!

    @ Étienne

    «Ça dépend de ta cause…»

    Ou du côté du pouvoir où se trouvent ceux qui appuient une cause!

    J'aime

  17. 3 novembre 2012 19 h 42 min

    Extrait d’une lettre d’un militant pour la reprise des cours. À lire!

    «appuyer le fait de condamner au criminel une personne disant «moi, personnellement, je ne suis pas d’accord», c’est bafouer complètement notre droit à la liberté d’expression. Aujourd’hui, des personnes se réjouiront de la condamnation de GND. Pas moi. Car suivant cette voie, qui vous dit que ce ne sera pas vous ou moi que les tribunaux censureront pour des raisons politiques lorsque viendra le prochain débat sur la souveraineté, les accommodements raisonnables ou l’exploitation de certaines ressources naturelles?»

    http://www.lapresse.ca/debats/votre-opinion/201211/02/01-4589843-une-condamnation-inquietante.php

    J'aime

  18. 3 novembre 2012 21 h 18 min

    @ la moustache masculine
    « Le procureur de la couronne fait du zèle dans ce dossier là par contre. »

    = = =

    C’est une plainte privée; S’il est exact que l’avocat mandaté par le carré-vert-à-Morasse est membre de la grande libérale famille, alors lui, il se fout royalement des élans du coeur de ces foutus rouges carrés que nous sommes.

    La clientèle auprès de qui il est intéressé à se faire un nom, c’est la clientèle qui votait Charest et qui risque de voter CAQ quand la Commission Charbonneau en aura terminé.

    Et s’il veut séduire cette clientèle là, ne va pas faire de compromis. sur la peine qu’il voudra voir imposer à GND. Son client, finalement, c’est lui-même. Pas celui que l’on croit être son client. Ce qu’il fait, c’est son auto-promotion. Ce qu’il vend, c’est l’image d’un tough,

    Alors non, il y a pas d’avocat de la couronne ici. Il y a juste un privé qui essaie d’impressionner et de se faire un nom auprès d’une clientèle très à l’aise.

    Du bénévolat? Non. Un investissement dans son propre avenir…

    J'aime

  19. Richard Langelier permalink
    4 novembre 2012 1 h 46 min

    @ Papitibi

    J’essaie de comprendre. Si je dis à mon voisin qui agrandit son garage :
    – tu empiètes sur mon terrain
    – non, c’est mon terrain
    je m’adresse à un juge, cadastres à l’appui. Le juge émet une injonction provisoire, pour que mon voisin cesse les travaux, en attendant que le litige soit tranché. Il persiste à les faire. Je m’adresse à nouveau au juge : « mon voisin a commis un outrage au tribunal ».

    Dans ce cas-ci, je comprends que l’étudiant Morasse s’est adressé au tribunal : « j’ai payé pour ce cours. L’Université doit me donner ce cours ». Le juge a émis une injonction forçant l’Université à donner le cours. Gabriel Nadeau-Dubois a affirmé sur les ondes de RDI : « J’ai l’impression que les étudiants voudront faire respecter la décision de l’assemblée ». L’étudiant Morasse demande au tribunal de considérer que Gabriel Nadeau-Dubois a commis un outrage au tribunal. Est-ce bien cela? Est-ce qu’à chaque fois qu’une injonction est émise pour limiter le nombre de piqueteurs, il s’agit d’une plainte privée?

    Je me souviens du conflit à la Canadian Gypsum à Joliette. J’ai trouvé ceci: http://www.erudit.org/revue/ri/1974/v29/n3/028536ar.pdf .

    J'aime

  20. Le masculiniste moustachu permalink
    4 novembre 2012 11 h 39 min

    @papitibi
    Merci pour cet éclaircissement, je croyais qu,il était poursuivi par la couronne le GND.

    J'aime

  21. 4 novembre 2012 13 h 35 min

    @Richard Langelier

    Je crois que dans votre exemple, GND serait le deuxième voisin qui dit au voisin qu’il est en droit de persister!

    J'aime

  22. 4 novembre 2012 17 h 23 min

    @Richard Langelier
    « Est-ce qu’à chaque fois qu’une injonction est émise pour limiter le nombre de piqueteurs, il s’agit d’une plainte privée? »

    = = =

    De façon générale, l’injonction est un moyen accordé à une partie privée pour empêcher quelque chose qui lui serait préjudiciable. En ce sens, la plainte est – en principe – une plante privée. Et chaque cas étant un cas d’espèce, le plaignant doit démontrer le préjudice et le juge devra arbitrer les droits des uns (faire la grève) et des autres (accès aux installations) en fonction de la « balance des inconvénients ». Évidemment, quand c’est l’État qui est le plaignant (les fonctionnaires aussi peuvent faire la grève et ériger des lignes de piquetage!), la plainte « privée » sera portée par des avocats de l’État…

    Il me vient aussi à l’esprit l’exemple des services essentiels; le code du travail réserve au procureur-général le droit de demander une injonction lorsqu’un arrêt de travail est déclaré dans un service public pour lequel le droit de grève avait été suspendu ou limité par décret.

    Ce genre d’injonction ne vise pas le droit de piqueter mais, plus fondamentalement, le droit de grève.

    J'aime

  23. 9 novembre 2012 0 h 39 min

    En parlant de GND…

    http://www.ledevoir.com/politique/quebec/363527/charest-avait-une-etude-suggerant-que-les-universites-ne-sont-pas-sous-financees

    Mais bon, sommes-nous véritablement surpris? Au moins, il n’y a plus de doute désormais; Jean Charest a véritablement instrumentalisé le conflit étudiant… Dire qu’il osait jouer la vierge offensée lorsqu’on lui posait des questions à ce sujet.

    J'aime

  24. 9 novembre 2012 5 h 31 min

    @ pseudovirtuose

    « sommes-nous véritablement surpris»

    Comment pourrions-nous l’être si nous le savions déjà?

    C’est en fait une vieille nouvelle. Intéressante, mais… dont le Devoir a déjà parlé il y quelques semaines! Tout d’abord dans une lettre:

    http://www.ledevoir.com/societe/education/362235/d-autres-chiffres-pour-parler-des-universites

    et ensuite dans un article :

    http://www.ledevoir.com/societe/education/362457/une-etude-gouvernementale-met-en-doute-le-sous-financement-des-universites

    Et j’ai lu cette étude. Excellente, quoique les universités ne comptabilisent pas toutes les dépenses de recherche de la même façon.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :