Skip to content

Le pétrole transporté dans des wagons

2 novembre 2013

pétrole-wagonsEnviron deux mois avant la catastrophe pétrolière et ferroviaire de Lac-Mégantic, j’avais publié un billet portant sur l’augmentation spectaculaire de la quantité de pétrole transporté en train et m’en inquiétais… En fait, je m’inquiétais surtout des dangers de déversements qui surviennent trop souvent avec ce moyen de transport (comme avec les autres…). Je n’avais par contre jamais pensé que cela pouvait entraîner une telle tragédie.

De 121 à 28 000!

J’y présentais un graphique qui montrait que la quantité de pétrole transporté en train était demeurée assez stable entre 2003 et 2011, mais avait augmenté de 121 % entre janvier 2011 et janvier 2013. Quelle ne fut pas ma surprise de lire de nombreux articles au lendemain de la catastrophe qui prétendaient que «Le pétrole transporté par train a augmenté de 28 000% depuis cinq ans»

«L’Association des chemins de fer du Canada a récemment estimé que jusqu’à 140 000 wagons-citernes transportant du pétrole brut devraient circuler sur les rails du pays cette année, comparativement à seulement 500 en 2009»

J’étais renversé! 28 000 %? J’ai alors écrit à Statistique Canada pour demander comment il se faisait que ces données soient si différentes des leurs. Une personne m’a répondu poliment qu’elle ne pouvait pas commenter des données provenant d’une autre source, mais qu’elle pouvait me donner plus d’information sur ses données. Elle m’a donc dirigé vers la méthodologie que Statistique Canada utilise (que j’avais bien sûr déjà consultée…). On peut y lire qu’il s’agit en fait d’un recensement des activités des 27 plus grands transporteurs ferroviaires du Canada, donc qu’il n’y a aucune marge d’erreur.

J’ai alors écrit à l’Association des chemins de fer du Canada (ACFC), après avoir épluché son site Internet sans trouver aucune information allant dans le sens de ce qu’on peut lire dans les articles des journaux. Je n’ai jamais eu de réponse, même après un rappel.

Et depuis la catastrophe?

Je me suis alors demandé, sans vraiment penser que cela changerait quoi que ce soit, si le problème n’était pas que j’avais utilisé les données par tonnage plutôt que par nombre de wagons, comme l’a fait l’ACFC. J’ai aussi attendu quelques mois avant d’écrire ce billet pour voir si le nombre de wagons transportant du pétrole n’avait pas diminué en raison de la catastrophe. Voici la réponse…

pétrole-wagons1

On peut tout d’abord constater que ce graphique montre exactement la même évolution que celui de mon billet précédent : pas de changement notable de 2003 à 2011 et une hausse de 121 % entre janvier 2011 et janvier 2013, exactement le même résultat qu’en utilisant le tonnage.

Ensuite, on peut voir que le nombre de wagons transportant du pétrole avoisinait les 5 ou 6000 par mois de 2003 à 2011. Au total, ce nombre a atteint près de 63 000 en 2009, soit 126 fois plus que le 500 mentionné dans les articles (ou, si on préfère, un nombre plus élevé de 12 500 %…)! D’où vient ce nombre de 500 alors? Le journaliste est pour le moins imprécis : s’il dit que « L’Association des chemins de fer du Canada a récemment estimé que jusqu’à 140 000 wagons-citernes transportant du pétrole brut devraient circuler sur les rails du pays cette année», il ne précise pas d’où vient le «comparativement à seulement 500 en 2009». Alors, qu’est-ce que ça veut dire? Est-ce que cette donnée vient aussi de l’ACFC? Si oui, parlait-elle vraiment du nombre de wagons transportant du pétrole pour toute l’année 2009 ou d’autre chose? Il semble qu’on ne le saura jamais… C’est étrange, car l’estimation de 140 000 wagons pour 2013 correspond assez bien à la tendance, ce nombre ayant frôlé les 113 000 en 2012 et totalisant en 2013 près de 106 000 en huit mois.

Le graphique nous montre aussi que le nombre de wagons transportant du pétrole a continué à augmenter entre janvier et avril 2013 (la baisse de 5 % en février s’explique par le fait qu’il y a environ 10 % moins de jours en février qu’en janvier…), puis qu’il a diminué un peu en mai et en juin, baisse normale à la fin de l’hiver (les données de ces deux mois ont de fait été en moyenne environ 15 % plus basses que celles de mars entre 1999 et 2011), avant de chuter encore en juillet (mois de la tragédie qui a eu lieu le 6 juillet) et en août.

Cette baisse durera-t-elle? Rien n’est moins sûr quand on voit l’appétit insatiable des entreprises de ce secteur même pour le pétrole le plus sale du monde

Et alors…

Ce rapide examen des données montre au moins deux choses. Tout d’abord, si cette catastrophe a quelque peu freiné les ardeurs des transporteurs ferroviaires, le niveau de leurs livraisons de pétrole était encore en août dernier plus de deux fois plus élevé qu’en août 2011, sans que de nouvelles mesures de sécurité ne leur aient vraiment été imposées dernièrement.

Ensuite, je ne peux que constater que les journalistes prennent de moins en moins la peine de vérifier ce qu’on leur dit, et même ce qu’on dit à leurs confrères et consœurs. Pourtant, moi, quand je me fais parler d’une hausse de 28 000 % en deux ans, je me pince et je demande des sources! Pourtant encore, cette donnée a dû être répétée des centaines de fois au cours des derniers mois sans que personne ne pense à la vérifier auprès de la source la plus fiable dans le domaine, Statistique Canada. Mais, cette fausseté a été répétée tant de fois qu’elle est rendue une vérité non réfutable. En fait, cela ne m’étonnerai même pas que ce soit les données de Statistique Canada qui seraient maintenant mise en doute!

Publicités
9 commentaires leave one →
  1. Le masculiniste moustachu permalink
    3 novembre 2013 11 h 18 min

    Quel bel article Darwin! Dommage cependant qu’une seule petite phrase vienne égratigner le pétrole le plus ÉTHIQUE du monde! Sans cela je vous donnais 100%!

    J'aime

  2. 3 novembre 2013 12 h 16 min

    Dans ce cas, j’espère que tu ne me donneras jamais 100 %! 😉

    Le retour du moustachu, c’est parce qu’on est en novembre?

    J'aime

  3. Le masculiniste moustachu permalink
    3 novembre 2013 13 h 19 min

    Yep… Sauf que je n’y ai pas pensé et me suis rasé hier!

    J'aime

  4. 3 novembre 2013 13 h 53 min

    Hahaha!

    J'aime

  5. 5 novembre 2013 8 h 55 min

    @Darwin

    La citation ne mentionne que pétrole brut, alors que tes données incluent le mazout. Il se pourrait que la différence soit là.

    J’ai un graphique pour les volumes américains vers le milieu de cet article:

    http://minarchiste.files.wordpress.com/2013/08/megantic-2.jpg?w=750&h=671

    En passant, le pétrole des sables bitumineux n’est pas le plus sale du monde. C’est une fausse affirmation.

    Par ailleurs, il y a une grande différence entre les projets de mines et le SAGD, qui représentera 80% des sables bitumineux exploités. Pourtant les médias ne parlent que des mines comme Fort Hills. Pourquoi? Parce que les médias aiment bien sacrifer la qualité de l’information pour favoriser le sensationnalisme. Pourquoi en fais-tu de même?

    Grâce à la médiocrité de nos médias, les Québécois ignorent complètement ce qu’est la technologie SAGD.

    Voir ceci:

    J'aime

  6. 5 novembre 2013 9 h 05 min

    C’est le mauvais vidéo, le bon est celui-ci:

    J'aime

  7. 5 novembre 2013 9 h 36 min

    «Il se pourrait que la différence soit là.»

    Douteux… D’autant plus que la prévision de 140 000 wagons cette année correspond presque parfaitement avec l’évolution du nombre de wagons transportant du pétrole et du mazout. Elle serait du même ordre de grandeur en 2013, mais aurait un écart de 12 500 % en 2009? Désolé, mais cela n’a aucun sens.

    Cela est différent, mais votre graphique montre une croissance de ce transport du même ordre que celles des données de Statcan que j’ai utilisées Bref, tout converge pour montrer que ma comparaison est correcte.
    .

    J'aime

  8. 5 novembre 2013 17 h 44 min

    «le bon est celui-ci:»

    Quelle source objective! Bien sûr que cette explotation ne nuit pas à l’environnement… Tenez, encore hier, on a eu un autre exemple de son caractère inoffensif :

    http://westcoastnativenews.com/breaking-news-one-billion-litres-of-contaminated-water-into-the-athabasca-river/

    Vous préférez d’autres sources?

    http://www.edmontonjournal.com/news/edmonton/Energy+regulator+investigates+breach+coal/9118180/story.html

    J'aime

Trackbacks

  1. Le transport de pétrole en train et ses mythes |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :