Skip to content

La langue d’enseignement au primaire et au secondaire

16 octobre 2014

Indicateurs linguistiquesC’est en cherchant tout autre chose sur le site Internet du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) que j’ai trouvé un document récent (publié en août dernier) intitulé Indicateurs linguistiques, secteur de l’éducation, édition 2013.

Faits saillants

Ce document nous fournit des données sur la fréquentation globale des écoles du secteur des jeunes à l’éducation préscolaire, primaire et secondaire, ainsi que selon la langue d’enseignement, la langue maternelle et la langue d’usage, pour le Québec et pour l’Île de Montréal. On y fait au départ certains constats généraux :

  • le nombre total d’élèves au Québec a diminué de 39 % entre 1971-1972 et 2012-2013, passant de 1 635 039 à 995 260;
  • cette baisse fut de près de 36 % du côté de l’enseignement en français et de 60 % pour l’enseignement en anglais;
  • le nombre total d’élèves dans l’Île de Montréal a diminué de 46 % au cours de la même période, passant de 426 091 à 231 293;
  • cette baisse fut de près de 33 % du côté de l’enseignement en français et de 67 % pour l’enseignement en anglais.

La baisse globale de fréquentation (39 %) n’est pas surprenante puisque la population âgée de 4 à 16 ans, qui correspond à peu de chose près à celle qui fréquente des écoles à l’éducation préscolaire, primaire et secondaire, a aussi diminué de 37 % entre 1971 et 2012, selon le fichier cansim 051-0001 de Statistique Canada. Par contre, cela vaut la peine de regarder de plus près les grandes différences de diminution entre l’enseignement en français et celui en anglais

Fréquentation selon la langue maternelle

Le graphique qui suit montre l’évolution du pourcentage des jeunes qui fréquentent l’école française du secteur des jeunes à l’éducation préscolaire, primaire et secondaire, selon la langue maternelle.

Indicateurs linguistiques1

Le graphique nous montre, sans surprise, que la presque totalité des jeunes de langue maternelle française a fréquenté de 1971-1972 à 2012-2013 l’école française (ligne bleue, entre 97,3 % et 98,9 %, selon les années, sans tendance notable). La proportion d’anglophones (ligne rouge) qui fréquentent l’école française a plus que triplée entre 1976 (en fait 1976-1977) et 2012 (en fait 2012-2013), soit de 8,2 % à 26,4 %. L’ampleur de cette hausse peut étonner, mais elle reflète le fait que, depuis l’adoption de la Charte de la langue française (Loi 101) en 1977, seuls les enfants dont les parents, un frère ou une sœur ont fréquenté l’école anglaise au Canada (y compris au Québec, bien sûr) et quelques autres exceptions, ont le droit de la fréquenter à leur tour. Les enfants d’anglophones qui arrivent au Québec d’un autre pays doivent donc presque tous fréquenter l’école française.

Finalement, la hausse la plus spectaculaire de fréquentation de l’école française entre 1971 et 2012 s’est observée chez les allophones, la proportion d’entre eux qui la fréquente passant de 14,6 % à 87,5 %. Cette hausse fut très rapide entre 1976 et 1993, et plus faible par la suite, ce qui est aussi une conséquence des règles de la Charte de la langue française.

Mobilité linguistique

Le document du MELS fournit aussi des données sur la mobilité linguistique, c’est-à-dire sur les élèves qui utilisent davantage une autre langue à la maison que leur langue maternelle. Si ces transferts sont proportionnellement peu nombreux chez les élèves francophones et anglophones, quoique la proportion d’élèves anglophones parlant français à la maison soit passée de 2,2 % en 1983-1984 à 5,1 % en 2012-2013, alors que la proportion d’élèves francophones qui parlaient anglais à la maison est demeurée inférieure à 1 % au cours de cette période, leur évolution chez les allophones montre un tout autre portrait, comme on peut le voir dans le graphique suivant :

Indicateurs linguistiques2

La ligne rouge nous montre que la proportion d’élèves allophones qui parlent anglais à la maison a presque diminué de moitié entre 1983-1984 et 2012-2013, passant de 21,5 % à 11.1 %. À l’inverse, la proportion d’élèves allophones qui parlent français à la maison (ligne bleue) a quadruplé, de 5,7 % en 1983-1984 à 22,8 % en 2012-2013. On peut donc penser que les dispositions de la Charte de la langue française n’influencent pas seulement la langue d’enseignement, mais ont probablement aussi un effet sur la langue parlée à la maison. La ligne jaune indique que ce n’est pas seulement la nature des transferts qui a été modifiée, mais aussi leur ampleur. Alors que ces transferts touchaient 27,2% des élèves allophones en 1983-1984, ils n’étaient observés que par 24,4 % d’entre eux en 1991-1992, proportion qui a atteint 33,9 % de ces élèves en 2012-2013.

Dit autrement, alors que seulement 21,0 % des transferts linguistiques des élèves allophones se faisaient vers le français en 1983-1984, cette proportion atteignait 67,3 % en 2012-2013. On peut toujours se demander si cette proportion est suffisante dans le contexte actuel, mais il demeure que c’est tout un revirement!

Et alors…

Je crois que personne ne sera surpris de l’impact de la Charte de la langue française sur la fréquentation de l’école française par les allophones. Par contre, je suis personnellement étonné de l’impact de la Charte sur la langue parlée à la maison.

Face à ce succès, certains voudraient qu’on étende l’application de la Loi 101 au cégep, voire à l’université J’ai déjà abordé cette question dans un billet datant de plus de trois ans. J’y présentais entre autres une étude du Conseil de la langue française qui montrait que «le pourcentage d’allophones fréquentant les cégeps français est en constante hausse depuis 1998 et que cette hausse s’est accélérée récemment». Cette étude ayant subi certaines critiques et commençant à dater (les données les plus récentes étaient de 2009), j’ai bien hâte qu’on ait accès à des données plus à jour!

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :