Skip to content

Le Pharmachien

12 janvier 2015

pharmachienJ’aime beaucoup le blogue du Pharmachien. Il vulgarise bien les questions touchant la santé, avec toujours une touche d’humour et une présentation visuelle agréable. Quand j’ai entendu dire qu’il (Olivier Bernard) publiait un livre (Le Pharmachien – Différencier le vrai du n’importe quoi en santé!), j’ai craint un instant que ce livre soit un recueil de ses billets. Cela n’aurait pas été une mauvaise idée, mais cela m’aurait moins attiré. Heureusement, il nous garantit 84,13 % de nouveau contenu, soit 173 pages sur 205,63 (oups!)!

Le contenu

La forme de ce livre correspond assez bien à celle que Olivier Bernard a adoptée pour son blogue : des sujets sérieux y sont abordés avec humour, rigueur et un peu de dérision (parfois beaucoup…), et agrémentés de dessins toujours pertinents et amusants. Il a regroupé les sujets qu’il y aborde en cinq grands thèmes que je vais résumer ici.

– Une brève histoire (un peu ridicule) de la santé : il y présente (de façon de fait un peu ridicule, mais tout à fait plaisante!) les approches souvent mortelles de traitement de la maladie à travers l’histoire et les compare avec certaines croyances toujours présentes de nos jours et pas toujours plus brillantes…

– Ces gens qui veulent te jouer à l’intérieur du dedans : dans cette section, l’auteur met face à face la médecine scientifique (qu’il appelle «le côté lumineux») basée sur l’étude de la nature, et la médecine intuitive qui repose sur les croyances et les traditions («le côté obscur»); il souligne les forces, les faiblesses et les limites de la médecine scientifique (les professionnels de la santé sont, croyez-le ou pas, des humains…), présente la distinction souvent fautive entre ce qui est naturel et chimique (tout ce qui est naturel est aussi chimique et le caractère naturel d’un produit ne garantit surtout pas son innocuité) et élabore sur ce qu’on appelle les effets secondaires des médicaments (aucun médicament, «naturel» ou chimique, n’est sans danger…), insistant en la matière sur la responsabilité partagée des fabricants, des gouvernements et des personnes «qui avalent les pilules».

– L’esprit, c’est fort… mais pas tant que ça! : on a droit ici à une présentation d’une série d’approches provenant du côté obscur : guérison par les anges ou la pensée (avec des pensées angéliques?), reiki, homéopathie (dont les «médicaments» sont les seuls qui n’entraînent pas d’effets secondaires, car ils ne contiennent aucun ingrédient actif…), irrigation du côlon, thérapie quantique et autres approches «holistiques»; l’auteur poursuit avec une explication claire sur les supposées toxines qu’on devrait absolument éliminer, puis aborde ce qu’il appelle l’«hyperscience» (néologisme qu’il espère avoir inventé, mais j’ai obtenu 27 500 résultats sur Google avec ce mot, dont les définitions trouvées ne correspondent toutefois pas à celle d’Olivier Bernard, pour lui une utilisation de références scientifiques par des gens qui n’y comprennent manifestement rien…) et termine en vantant les vaccins et en pourfendant (avec raison!) ses détracteurs.

– Chapitres pour gagner le prix Nobel de la santé : cette section réunit toutes sortes de conseils utiles, comme de savoir comment survivre à un souper de famille (au cours duquel des convives étalent leurs croyances erronées) et comment s’obstiner, comprendre la différence entre être déprimé et faire une dépression, et mieux connaître les rôles positifs et négatifs du stress.

– Épilogue à propos du futur : il s’agit ici des réflexions de l’auteur sur l’avenir de la médecine et de la santé; cet épilogue est peut-être un peu moins rigoureux (quoique l’auteur ne prétend nullement que ses prévisions se réaliseront, ce qui est déjà mieux que trop d’économistes…), mais est tout aussi amusant; en plus, des réflexions, ça aide à réfléchir!

À la suite de ces sections et chapitres, l’auteur fournit un glossaire aussi informatif que rigolo et termine son livre avec deux pages sérieuses, mais présentées avec des caractères si petits qu’elles prennent plus de temps à lire qu’une section de vingt pages! J’ai bien aimé cet ajout dans lequel il élimine deux petits reproches que je réservais à ce livre (associer les dinosaures à la préhistoire humaine et utiliser le terme «lunatique» pour parler de quelqu’un de distrait)…

Et alors…

Alors, lire ou ne pas lire? Lire! Sous une apparence de légèreté, ce livre contient une foule de renseignements fiables sur un grand nombre de sujets. Seul bémol, j’ai trouvé un peu plate qu’il ne parle pas de l’acupuncture, mais j’ai constaté qu’il avait abordé ce sujet sur son blogue (de façon habile et ironique, en intitulant son billet L’acupuncture, ça fonctionne vraiment), sujet qui lui a attiré au moins 189 commentaires (au 11 janvier 2015). S’il avait repris le sujet dans son livre, il n’aurait pas atteint 84,13 % de nouveau contenu!

Bref, faites-vous plaisir, achetez-le (le prix m’a agréablement surpris) ou faites comme moi, louez-le (dans les deux sens du terme!)!

Publicités
9 commentaires leave one →
  1. 12 janvier 2015 9 h 05 min

    Dans cet article paru ce matin (quel synchronisme!), Oliver Bernard et d’autres élaborent sur les supercheries liées à l’élimination des toxines…

    http://www.ledevoir.com/societe/consommation/428668/consommation-qui-a-besoin-d-une-detox

    J'aime

  2. 12 janvier 2015 11 h 06 min

    J’adore aussi le Pharmachien et j’ai beaucoup aimé son livre, que j’ai conseillé à plusieurs personnes.

    Mais j’étais tout de même déçue par l’impression en Chine. Je sais que tout le monde le fait, etc.etc., mais j’aurais renoncé à quelques couleurs pour avoir quelque chose fait ici. Surtout que mon exemplaire a été corrigé par de 5-6 grands autocollants pour couvrir complètement les pages imprimées où il y avait des erreurs, j’imagine…

    J'aime

  3. 12 janvier 2015 11 h 25 min

    Oups, je n’avais pas remarqué. Merci!

    Cela explique probablement le prix peu élevé que j’ai mentionné dans le billet. À louer, alors!

    J'aime

  4. benton65 permalink
    12 janvier 2015 12 h 21 min

    Bizarre qu’il soit imprimé en Chine… et qu’il ne parle pas d’acupuncture!!!

    Aimé par 1 personne

  5. 12 janvier 2015 18 h 58 min

    Salut Jeanne !

    Un énorme MERCI pour avoir parlé de mon livre, c’est super apprécié !

    Je suis moi-même tombé en bas de ma chaise quand j’ai constaté l’espace qui nous restait pour inclure les « Notes additionnelles », mais après réflexion, j’aime l’idée que seulement les plus motivé(e)s, les vrais de vrais, pourront en bénéficier… Tu fais VRAIMENT partie de ce groupe sélect !

    Le 84.13% était une limite psychologique inviolable pour moi et j’ai dû éliminer des mots tels que « le » et « dans » afin de descendre sous la barre et éviter tout recoupement avec mon site web. Exercice très difficile.

    Pour répondre au commentaire de Nomadesse ci-dessus, ce sont uniquement les premières copies qui ont été imprimées en Chine. Ensuite, mon éditeur a tout imprimé au Québec et continue de le faire.

    Merci encore et à bientôt !

    Olivier

    J'aime

  6. 12 janvier 2015 21 h 26 min

    Merci d’avoir pris la peine de commenter ce billet, et surtout d’avoir répondu à l’objection de Nomadesse!

    J'aime

  7. 12 janvier 2015 21 h 41 min

    «Le 84.13% était une limite psychologique inviolable pour moi »

    mon «173 pages sur 205,63 » se voulait un clin d’oeil… Mais, je constate que j’ai compté en pages plutôt qu’en mots! Disons que je ne suis pas assez maniaque pour les compter! 🙂

    J'aime

  8. 13 janvier 2015 13 h 48 min

    Comme je le disais, je recommandais quand même ce livre à mes amis, malgré l’impression en Chine des premiers exemplaires.

    Maintenant que j’apprends que les nouveaux sont imprimés au Québec, c’est moi qui vais aller leur acheter un exemplaire et leur donner en cadeau! 🙂 Ah ah ah! 🙂 Merci de l’information!

    Aimé par 1 personne

Trackbacks

  1. Le Pharmachien (2) |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :