Skip to content

Le marché du travail des femmes (5) – les professions (1)

6 mai 2015

mt_femmesPour ce cinquième billet de ma série sur le marché du travail des femmes, je vais présenter l’évolution de l’emploi masculin et surtout féminin par grand groupe de professions entre 1987 et 2014.

Le tableau qui suit est construit de la même façon que celui que j’ai présenté dans le billet précédent sur l’évolution de l’emploi par industrie, sauf que la période examinée commence en 1987 plutôt qu’en 1976, car Statistique Canada ne diffuse aucune donnée par profession avant cette année-là. Ainsi, ce tableau montre la répartition de l’emploi en 1987 par grand groupe de professions pour les hommes (première colonne) et les femmes (deuxième colonne) ainsi que la différence entre les deux (troisième colonne), les mêmes éléments pour 2014 (de la quatrième à la sixième colonne), puis la différence de l’emploi pour les hommes et les femmes entre 1987 et 2014, dans les deux dernières colonnes.

mt_femmes5_1

Comme il serait long et fastidieux de présenter les données de chaque ligne, je ne commenterai systématiquement que les données associées aux 10 genres de compétences indiquées en caractère gras dans ce tableau. Le reste est un cadeau que je commenterai seulement lorsque je le jugerai pertinent. Notons au départ que la proportion de femmes sur le marché du travail est passée de 35 % à 42% entre 1976 et 1987, puis à 48 % en 2014. Ces proportions serviront de balises pour analyser l’évolution de ces proportions par grands groupes de professions. Notons que le chiffre qui précède le titre des 10 genres de compétence est celui utilisé par la Classification nationale des professions (CNP) de 2006. Dans le tableau, les titres qui ne sont pas en caractère gras et qui ne sont pas précédés d’un chiffre correspondent à des sous-ensembles du genre de compétence qui les précède.

– 0 Gestion : On ne s’étonnera pas, tout en le déplorant, que les femmes n’aient occupé que le quart des emplois de gestion en 1987. Si cette proportion a nettement augmenté entre 1987 et 2014 pour atteindre 36 %, elle demeure nettement moindre que leur proportion sur le marché du travail (48 %). Cet écart est encore plus grand chez les cadres supérieurs, professions où la proportion de femmes n’a même pas atteint le tiers des postes en 2014 (31 %), proportion néanmoins en hausse depuis 1987 (19 %).

– 1 Affaires, finance et administration : Si les femmes ont été fortement majoritaires dans ce grand groupe de professions en 1987 et en 2014 avec environ 70 % des emplois, il faut noter qu’elles sont passées d’une minorité à une majorité dans les professions les plus spécialisées de ce genre de compétence, soit de 40 % des emplois du Personnel professionnel des affaires et en finance en 1987 à 57 % en 2014; il n’en demeure pas moins que les domaines du secrétariat et des emplois de bureau moins spécialisés leur sont encore fortement réservés.

– 2 Sciences naturelles et appliquées : Si la proportion de femmes dans ce genre de compétence n’a crû que de 3 points de pourcentage entre 1987 et 2014 (de 18 % à 21 %), il faut tout de même souligner que leur nombre a augmenté de plus de 160 %, tandis que le nombre d’hommes augmentait de quand même plus de 120 %. Ce groupe est composé des professions professionnelles et techniques en génie, en informatique et dans d’autres domaines scientifiques (chimie, biologie, architecture, etc.).

– 3 Secteur de la santé : Déjà fortement majoritaires avec 77 % des emplois de la santé en 1987, les femmes ont encore accru leur avantage en 2014, occupant 80 % des emplois. Ce gain en importance s’est manifesté en premier lieu dans les professions les plus spécialisées (soit parmi le Personnel professionnel des soins de santé et professionnels en sciences infirmières) où leur présence est passée de 73 % à 77 %, alors qu’elles occupaient 81,6 % des emplois dans les professions techniques et de soutien de cette catégorie d’emploi aussi bien en 1987 qu’en 2014. C’est dans ces professions que la croissance fut la plus élevée, avec une augmentation de l’emploi de près de 140 % aussi bien chez les femmes que chez les hommes, croissance beaucoup plus élevée que dans les professions plus spécialisées (8 % chez les hommes et 31 % chez les femmes).

– 4 Sciences sociales, enseignement, administration publique et religion : C’est dans ce genre de compétence que les femmes ont le plus augmenté leur présence relative, leur proportion passant de 55 % à près de 75 %. En fait leur nombre a triplé alors que le nombre d’hommes n’a augmenté que de 25 %. Si ce gain en importance s’est reflété en premier lieu dans les professions des sciences sociales (qui comprennent les éducatrices de la petite enfance), de l’administration publique et de la religion avec une hausse de 275 % (!) et une augmentation de leur présence de 20 points de pourcentage (de 59 % à 79 %), il fut tout de même très fort aussi dans les professions de l’enseignement (hausse de l’emploi de près de 125 % et gain de plus de 16 points de pourcentage, de 52 % en 1987 à 68 % en 2014).

– 5 Arts, culture, sports et loisirs : Dans ce genre de compétence aussi, les femmes ont  fait des gains importants, passant d’une minorité en 1987 (46 % des emplois) à une majorité claire (58 %), une hausse de 12 points de pourcentage. Comme l’emploi dans ces professions a augmenté beaucoup plus rapidement que la moyenne, le nombre de femmes y a crû de 178 %, tandis que la hausse observée chez les hommes y était plus modeste, mais tout de même notable (68 %).

– 6 Ventes et services : Ce genre de compétence est à la fois celui qui compte la plus forte proportion de l’emploi total (24,4 % en 2014) et celui qui est le plus varié (on peut le constater en regardant dans le tableau les six sous-ensembles qui suivent la ligne des ventes et services). Si les femmes ont légèrement augmenté leur majorité dans cette catégorie d’emploi (de 52 % à 55 %), leur présence varie grandement dans chacun des sous-ensembles. Par exemple, elles étaient en 2014 fortement majoritaires dans les professions du soutien familial et de garderie avec 89 % des emplois, mais presque aussi minoritaires dans celles des services de protection avec seulement 25 % des emplois (malgré une forte hausse depuis 1987, alors qu’elles n’en occupaient que 14 %).

– 7 Métiers, transport et machinerie : Même si leur nombre a augmenté de 65 % dans ce genre de compétence entre 1987 et 2014 par rapport à une hausse de seulement 9 % chez les hommes, elles n’y occupaient toujours que 5,7 % des emplois en 2014 (3,9 % en 1987). Parmi les cinq sous-ensembles indiqués au tableau, elles étaient en 2014 proportionnellement les moins nombreuses dans les métiers de la construction (1,9 %) et les plus présentes chez les manœuvres de la construction et des transports (avec seulement 11,7 % des emplois).

– 8 Professions propres au secteur primaire : Les femmes sont restées fortement minoritaires dans ce genre de compétence avec un peu moins de 20 % des emplois en 2014 (18,7 %), taux en fait légèrement inférieur à celui de 1987 (19,3 %). L’emploi dans les professions propres au secteur primaire a diminué entre ces deux années de 20 % chez les hommes et de 23 % chez les femmes.

– 9 Transformation, fabrication et services publics : Ce genre de compétence est celui où la proportion de femmes a le plus diminué entre 1987 et 2014, celle-ci étant passée de 36 % à 27 %. Cette baisse est due en premier lieu à la chute spectaculaire de l’emploi dans la fabrication de vêtement, seule industrie de la fabrication où les femmes ont été majoritaires tout au long de cette période. Alors que le nombre d’hommes dans ces professions a diminué de 10 % entre 1987 et 2014, le nombre de femmes chutait de 40 %.

Et alors…

Ce billet a permis de bien voir dans quels genres de professions la forte hausse de l’emploi des femmes entre 1987 et 2014 s’est le plus concrétisée. Cela nous laisse toutefois sur notre faim, cet exercice ne permettant pas de savoir dans quelles professions précises on trouve le plus de femmes. C’est cette question que le prochain billet abordera, examinant aussi si l’emploi des femmes est plus ou moins concentré dans un faible nombre de professions que l’emploi des hommes…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :