Skip to content

La température normale

23 mai 2015

températureAu lieu d’écrire sur des sujets dont personne ne parle, comme le réchauffement climatique, la grande récession ou les inégalités, j’ai décidé, pour une fois, d’aborder un sujet qui intéresse tout le monde, soit la température! On pourrait dire que, avec en plus les brusques changements de température que nous subissons ces temps-ci, cela a un lien avec le réchauffement climatique, mais non, je ne parlerai pas de ça!

À chaque bulletin de météo, notre présentateur favori ou notre présentatrice favorite fait toujours la comparaison entre le maximum et le minimum du jour, et les températures maximales et minimales «normales». À chaque fois, je grogne et me dit que cette comparaison mérite de faire partie des expressions qui me tapent sur les nerfs!

Quelques définitions…

En effet, qu’est-ce qu’une température? C’est tout simplement un «Phénomène physique se présentant comme une manifestation de l’énergie cinétique qui traduit le degré d’agitation calorifique des molécules d’un corps ou d’une substance; paramètre arbitraire qui sert à mesurer ce phénomène». Euh… pas si simple, finalement! Ne retenons que la deuxième partie de la définition (paramètre arbitraire qui sert à mesurer ce phénomène) et on comprendra mieux. De toute façon, ce n’est pas vraiment cette partie de l’expression du jour qui me tape sur les nerfs!

Et normal? C’est quelque chose «Qui est conforme à la norme, à l’état le plus fréquent, habituel; qui est dépourvu de tout caractère exceptionnel». Donc, une température normale devrait être à un niveau fréquent, habituel, pas du tout exceptionnel. Pourtant, est-ce le cas? Pas vraiment… En effet, le jour où j’ai écrit ce billet, le site d’Environnement Canada indiquait que les minimum et maximum avaient été la veille de 11,8°C et de 29,3°C, mais que les minimum et maximum normaux étaient de 9°C et de 20°C. Est-ce que ça vous est déjà arrivé de voir que les minimum et maximum d’une journée correspondent aux minimum et maximum normaux? Pas moi! Bref, la norme, ce qui arrive habituellement, c’est l’anormalité…

En fait, une température normale devrait être dans une fourchette, par exemple entre 15°C et 25°C pour le maximum de la journée en question et disons entre 5°C et 13°C pour le minimum (je n’ai pas les données précises pour pouvoir concevoir une courbe normale et calculer l’écart-type, désolé…). Là, on pourrait dire que le maximum de 29,3°C de mon exemple était anormal (et il l’était!), mais pas le minimum de 11,8°C. Si Environnement Canada et nos présentateurs et présentatrices tiennent vraiment à donner un chiffre précis, pourquoi ne parlent-ils et ne parlent-elles pas de moyennes, car le chiffre qu’ils donnent est bien une moyenne! D’ailleurs, à ma grande surprise, j’ai constaté en faisant la recherche pour ce billet que Météomédia parle justement de la «moyenne historique des températures sur une période de 30 ans» plutôt que de galvauder le concept de normalité. Parlez-moi de cela, une définition précise! J’avoue que j’étais un peu déçu de ne pas avoir pris ce site en défaut, mais bon, au moins, cela ne m’a pas tapé sur les nerfs!

Et alors…

On dira sûrement que j’ai la mèche bien courte pour qu’une telle insignifiance me tape sur les nerfs, mais il faut comprendre ma réaction en fonction du fait que les météorologues se targuent d’être des experts en mathématiques. D’ailleurs dans la présentation du Baccalauréat en sciences de la Terre et de l’atmosphère, concentration météorologie de l’UQÀM, on peut lire : «Leurs connaissances en mathématiques appliquées et en physique leur permettent de comprendre toute la gamme des phénomènes atmospériques» (bon, comme ils ne prétendent pas être des experts en français, on peut leur pardonner de ne pas savoir écrire «atmosphériques» correctement…). Ils devraient donc être en mesure de ne pas confondre une moyenne avec une normale!

Publicités
10 commentaires leave one →
  1. 23 mai 2015 12 h 35 min

    J’ai écrit «Météomédia parle justement de la «moyenne historique des températures sur une période de 30 ans»

    Cela est vrai, mais, en fait, Météomédia utilise aussi l’expression honnie… 20 fois sur cette page, sans compter quand il le fait dans des images : http://www.meteomedia.com/apercu/!

    J'aime

  2. Richard Langelier permalink
    23 mai 2015 21 h 22 min

    À Météomédia, il y avait une présentatrice qui s’entêtait à dire : «une orage». Les profits de Météomédia ne permettent pas d’acheter un dictionnaire, même avec l’économie d’impôt que procure cette dépense.

    Elle prétendait aussi que le soleil était une source de vitamine C. D, bout de cr… Grâce à un chercheur [1], j’ai appris que c’était plus complexe de réussir à mourir en santé http://www.extenso.org/article/la-vitamine-d-durant-les-mois-d-hiver-un-supplement-est-il-necessaire/ .

    Puisqu’on a le nez dans la cloche de Gauss, penses-tu que c’est sérieux l’appliquer à une classe de 30 élèves?

    P.-S. Après avoir réparé la pompe de mon calorifère, le plombier a vérifié la température extérieure sur son Ipad. «J’ai paramétré Météomédia pour mon quartier». Depuis ce temps, le site de Météomédia, paramétré selon mon code postal est sur la barre personnelle de mes favoris, juste à côté de Jeanne Émard. Pour aller au dépanneur, c’est important de savoir si je dois porter ma grosse ou ma petite tuque, mes sandales ou mes espadrilles.

    [1] Dans un blogue de Sophie Durocher, j’ai lu «engin de recherche». Pour me sentir aussi savant qu’elle et impressionner mes amis, j’ai décidé d’utiliser cette expression. Antidote RX m’informe que c’est un calque de l’anglais et qu’il faut utiliser «moteur de recherche» ou «chercheur».

    J'aime

  3. 24 mai 2015 0 h 55 min

    «Puisqu’on a le nez dans la cloche de Gauss, penses-tu que c’est sérieux l’appliquer à une classe de 30 élèves?»

    Tout dépend des conclusions qu’on en tirera… et des caractéristiques des 30!

    J'aime

  4. Youlle permalink
    24 mai 2015 10 h 21 min

    Il faut faire la différence entre un annonceur à la TV et des physicien expert en méto.

    Mon beau frère est physicien et travaille en météo depuis 1978. Un jour il m’a expliqué qu’il y avait une prévision à tous les cent mètres carré au Canada. De plus il m’a dit que quand il se fourvoient complètement, ils ouvrent une bouteille de champagne.

    Les annonceurs TV comme Météomédia sont des faiseurs de show et font des généralité pour une région.

    Les prévisions à Longueuil et à Laval sont très différentes de Montréal.

    Alors le plombier à Richard à raison et ce dernier est maintenant bien plus confortable à l’extérieur. 🙂

    J'aime

  5. 24 mai 2015 11 h 11 min

    Pascal Yiacouvakis est météorologue, comme l’était Johanne Blouin. Et il nous sort ses normales à tous les jours… Patrice Roy lui a déjà demandé la différence entre une moyenne et une normale et il a répondu que c’était la même chose. C’est là que j’ai noté ce sujet comme expression qui me tape sur les nerfs.

    J'aime

  6. Richard Langelier permalink
    24 mai 2015 19 h 30 min

    Youlle, pour savoir s’il était temps de faire les semences, vous basiez-vous sur l’Almanach ou entriez-vous votre code postal sur le site du canal 13? Au canal 7, ils téléphonaient à un responsable du ski-tow d’Arthabaska qui répondait que les conditions étaient excellentes jusqu’au 1er juin, ce qui causait des fractures qui perturbaient la vie familiale de toute l’équipe de radiologie de l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska, comme vous le savez sans doute.

    Je m’interroge. Pour faire, dans l’ordre, les meilleure et deuxième meilleure poutines au monde, Anselme et Bert achetaient-ils leur fromage en grains de l’autre côté de St-Wenceslas, là où les ondes du canal 7 ne se rendaient pas? Je préfère croire à la sagesse des cultivateurs d’Arthabaska.

    J'aime

  7. Mathieu Lemée permalink
    25 mai 2015 6 h 35 min

    L’expression me rappelle celle qui me tape sur les nerfs de certains vendeurs quand on ramène un objet défectueux au magasin:

    « Ah ça?! C’est un trouble normal! »

    L’obsolescence programmée est donc normal. Ben oui! O.o

    Aimé par 1 personne

  8. Youlle permalink
    1 juin 2015 10 h 29 min

    Richard Langelier

    « Youlle, pour savoir s’il était temps de faire les semences… »

    Peut-être n’avez-vous jamais cultivé de radis! 😉

    Pour faire les semences la condition était que la terre soit assez sèche et c’est encore le cas aujourd’hui. Pour le maïs, la température du sol est primordiale. Aujourd’hui l’ordi, le GPS, radar etc. sont dans le tracteur ou la machinerie dont je ne serais piloter.

    Pour prévoir le temps c’était le plus souvent le pif et la pression atmosphérique, le baromètre. Il faut dire que c’est dans une plaine et l’on voit les nuages à 30 ou 50km. Dans les montagnes, je serais embêté.

    J’ai fait un travail pendant trois mois à l’extérieur près de l’hôpital Pierre Boucher en 2005. Je me fiais à la météo ou Métomédia pour Longueuil et c’était précis à 1/2 heures près tous les jours, jours après jours.

    Pour les poutines dans mon ordre :1- Bert avait la sauce, la meilleure, mes les frites congelées il me semble. 2- Ti-Boss à Nicolet. Il y avait des frites maison de calibre spécial et une sauce maison. 3- Anselme me disait que l’important pour la poutine était de mettre la sauce bien chaude sur le fromage et les frites. il avait bien raison.

    Pour le fromage, il y en avait partout; dans les restaurants les casse-croûtes, épiceries etc.

    Pour les ondes du Canal 7 sachez qu’elles rendaient en bas de la côte d’Arthabaska jusqu’au fleuve. Ma mère ne l’aimait pas, surtout Ti-Blanc Richard, c’était presque péché. Donc c’était la RC de la radio et de la TV.

    Par contre en 54 c’était CBFT le Canal 2, antenne au Mont-Royal. C’était le seul avec le canal 6 bien moins puissant que le 2.

    J'aime

  9. Richard Langelier permalink
    1 juin 2015 17 h 18 min

    «J’ai fait un travail pendant trois mois à l’extérieur près de l’hôpital Pierre Boucher en 2005. Je me fiais à la météo ou Métomédia pour Longueuil et c’était précis à 1/2 heures près tous les jours, jours après jours. »

    Dans la télésérie Bouscotte de Victor-Lévy Beaulieu, «les rhumatismes faisaient mal dans la corporâtion» de Mme Lévesque, uniquement 25 minutes avant l’orage.

    Mon orthopédiste règle les problèmes subito presto : prothèse de la hanche à droite, puis à gauche 2 ans plus tard. Par contre, mon stone de médicaments qu’il m’a prescrits pour le retour à la maison [1] a dû me faire délirer. C’est impossible que le billet de Darwin m’ait fait aborder tous les sujets que vous commentez, Youlle.

    Je me relis. Je suis petit-fils de cultivateur, mais tout ce que je connais de la terre, ce sont des balades en charrette, tirée par un poney, conduit par Robert sur la terre des sœurs. J’ai appris qu’une vache devait vêler chaque année pour donner du lait en faisant un tournage à la télévision communautaire, lorsque les cultivateurs sont venus à Victo montrer les veaux qu’ils pendaient derrière la grange, parce qu’ils n’obtenaient pas leurs coûts de production de la part des abattoirs, s’ils les engraissaient.

    En lisant http://fr.wikipedia.org/wiki/Radis , je comprends un peu votre blague. Il y a déjà eu des radis qui se sont rendus à terme dans le jardin que nous faisions dans la cour. Je suppose que ma sœur lisait plus attentivement les instructions derrière les enveloppes de graines. Les gars, nous étions plus doués pour les cartes de hockey [2].

    Les ordi. GPS et radar sont intégrés maintenant à la machinerie. Excellent!

    Notre prof de vidéo nous disait que les ondes hertziennes se transmettent en ligne droite, les doigts dans l’nez. De Montréal à Nicolet, c’est en ligne droite. Quelques pylônes et arbustes peuvent nécessiter un émetteur plus puissant. Pour choisir Music-Hall ou Ed Sullivan, c’est ma mère qui tranchait. Lorsque ma mère décidait que les décolletés de Michèle Tisseyre étaient trop profonds, nous nous rabattions sur Ed Sullivan où des imitateurs imitaient Ed Sullivan. Heureusement, nous avons vu Les Jérolas aux 2 émissions!

    Le hic, c’est que ma puberté a été politique. J’aimais Lady Marianne qui donnait l’information à Robin pour enlever aux riches et donner aux pauvres. Un jour, j’ai zappé, enfin tourné la roulette au canal 6 et ma Lady Marianne n’avait pas la voix qui me faisait vibrer. 55 ans plus tard, l’andropause me fait comprendre que l’amour ne doit pas être virtuel.

    Je suis prêt à admettre que le meilleur fromage en crottes au monde était fabriqué dans l’ensemble du Centre du Québec. Il n’était séparé ni par la 20, ni par la 9 puisque Duplessis s’opposait au prolongement de la Transcanadienne au-delà de Drummondville, puisque la voirie était de compétence provinciale. Je suis devenu montréaliste, à la vie à la mort, mais lorsque je vois un petit sac de fromage en crottes vendu 5$ à Montréal, mes pulsations grimpent.

    [1] Cette fois-ci, ce fut 4 jours après l’intervention sans transport adapté pour grimper 30 marches, il y a 2 ans, j’ai été monté dans mon appartement dans un fauteuil roulant, 5 jours après l’intervention. La médecine fait des pas de géants et les patients aussi. Le discours démontrant que nous n’avons pas les moyens de nous payer un système de santé public fait des pas hypergigantesques aussi.Ça fait mal, juste quand j’ris!
    [2] Nous ne tombions jamais sur celle de Maurice Richard. Ce devait être un complot contre les Canadiens français, comme l’est la création de Québec solidaire selon certains partisans du Parti québécois.

    J'aime

  10. 1 juin 2015 20 h 42 min

    «C’est impossible que le billet de Darwin m’ait fait aborder tous les sujets que vous commentez, Youlle.»

    La température mène à tout pourvu d’en sortir! 😉

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :