Skip to content

Sortir le Québec du pétrole

8 juin 2015

pétroleIl est toujours difficile de présenter des essais comptant de nombreux textes écrits par d’aussi nombreux auteurs. Dans mes derniers billets portant sur ce genre de livre, j’ai choisi de simplement mentionner les sujets abordés par chacun des textes. Mais, quand un livre regroupe 38 textes écrits par 41 auteurs (sans compter les auteurs collectifs de deux de ces textes), comme le fait Sortir le Québec du pétrole, livre sous la direction de Ianik Marcil, cette façon de faire représente tout un défi!

Je pourrais aussi en parler comme l’a fait Michel Lapierre dans cet article du Devoir, en ne commentant que deux ou trois des textes de ce livre, mais je trouve cela trop réducteur. En fait, je préfère plutôt décrire encore plus succinctement ces textes. Ainsi, on peut se faire une idée plus juste de son contenu et de l’intérêt qu’il peut présenter pour nous.

38 textes…

On pourrait croire qu’il est impossible de regrouper 38 textes dans un livre sous un même sujet sans que ceux-ci ne se répètent. Ce n’est pas entièrement faux, mais pas vraiment vrai! Si tous ces textes portent sur le pétrole, ils abordent ce sujet avec des formes et des contenus bien différents. On y trouve des textes qui se distinguent en :

  • soulignant notre dépendance à cette substance délétère;
  • dénonçant les mythes qui entourent sa nécessité;
  • expliquant ce qu’est le pétrole, comment il est apparu sur notre planète et les particularités des différentes formes qu’il prend;
  • appuyant l’exploitation du pétrole au Québec dans une période de transition (ça prenait bien un texte allant à l’encontre de tous les autres!);
  • précisant le processus de formation des gaz à effet de serre;
  • montrant l’importance de se baser sur la science dans nos décisions;
  • comparant les avantages et désavantages des différents modes de transport du pétrole;
  • expliquant les conséquences désastreuses de l’utilisation du coke de pétrole (ou petcoke) dans les cimenteries, en particulier dans celle qui ouvrira à Port-Daniel;
  • décrivant les contradictions dans l’application du principe de développement durable;
  • analysant le modèle norvégien, souvent idéalisé malgré ses lacunes (j’étais particulièrement content de lire sur ce sujet, rarement, voire jamais abordé);
  • recommandant de commencer la transition vers un Québec sans pétrole dès maintenant;
  • évaluant le coût économique et environnemental de notre dépendance;
  • présentant les changements législatifs et réglementaires qui ont fragilisé la protection de l’environnement;
  • dénonçant la propagande du lobby pétrolier;
  • analysant les liens entre l’exploitation pétrolière et la langue et la religion (Dieu a créé les sables bitumineux pour que nous les exploitions et ce serait un péché de ne pas le faire; cette thèse est d’autant plus ridicule qu’on a qu’à regarder des photos des zones d’exploitation de ce pétrole sale pour réaliser qu’il s’agit plutôt d’une œuvre de Satan qui l’a créé pour soumettre les humains à la tentation…);
  • informant sur les effets du pétrole sur les milieux aquatiques, sur la pêche, sur la ruralité, sur les municipalités, sur le fleuve Saint-Laurent et sur son golfe;
  • présentant les positions parfois contradictoires des habitants de l’île d’Anticosti sur la pertinence d’y exploiter du pétrole, et celles bien plus consensuelles des habitants des Îles-de-la-Madeleine et des peuples autochtones;
  • décrivant l’aspect colonialiste du pouvoir pétrolier;
  • démontrant l’impasse de la croissance à tout prix;
  • observant l’absence des femmes dans l’industrie pétrolière;
  • tentant de réconcilier les positions souvent antagonistes des syndicats et des groupes environnementaux en matière d’exploitation des ressources;
  • vantant l’électrification des transports;
  • présentant le rôle du militantisme et de la désobéissance civile dans la lutte contre les activités pétrolières;
  • donnant un exemple de la façon dont on peut tenter de convaincre ses proches de l’importance de l’enjeu environnemental et de modifier notre mode de vie.

Et alors…

Alors, lire ou ne pas lire? Si ce sujet nous intéresse, il faut bien sûr le lire. Comme le montre bien la liste des sujets abordés, ce livre traite la question du pétrole sous une foule d’angles différents. Certains textes sont techniques, analytiques et informatifs, d’autres sont militants, quelques-uns sont des cris du cœur, d’autres enfin sont plus littéraires. On ne s’ennuie jamais, car, si les textes sont nombreux, ça veut aussi dire qu’ils sont courts (huit pages en moyenne)! Et si un angle nous intéresse moins, on peut lire le texte qui le présente en diagonale sans trop se sentir coupable… ce que je n’ai bien sûr pas fait!

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. 8 juin 2015 14 h 00 min

    Et alors que la logique converge vers une sortie du pétrole, notre premier ministre n’invite que des partisans du pétrole pour sa table de concertation… Non, mais quel recul!

    « Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, vient de rendre publique la liste des participants à la table d’experts qui se tiendra le 15 juin, à Québec. Celle-ci comprend des acteurs de l’industrie des énergies fossiles ou des gens qui ont travaillé de près avec cette industrie au cours de leur carrière. »
    http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/442177/politique-energetique-du-quebec-une-table-d-experts-etrangers-pro-petrole

    Aimé par 2 people

  2. 8 juin 2015 14 h 43 min

    Oui, j’ai lu ça ce matin… Quand on cherche une opinion et pas une autre, c’est elle qu’on trouve!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :