Skip to content

Une carrière au service du coopératisme

22 juin 2015

bélandJe ne raffole pas des biographies. Mais, une fois n’étant pas coutume, j’ai lu récemment le livre Une carrière au service du coopératisme de Claude Béland, Il y raconte aussi bien les circonstances de son élection à la présidence du Mouvement Desjardins que l’influence de ses parents dans les valeurs qui l’ont habité au cours de sa carrière. Heureusement, il passe bien plus de temps à parler de sa vie professionnelle et de l’application de ses valeurs, que de sa vie personnelle.

L’élection à la présidence et avant…

Le premier chapitre est consacré aux événements entourant son élection à la présidence du Mouvement Desjardins. Il est dans un premier temps (en 1985) passé de la direction de la Fédération des caisses d’économie, une organisation longtemps autonome avant de s’affilier à Desjardins, à un poste d’adjoint à la présidence du Mouvement. Moins de deux ans plus tard, il accède à la présidence, poste qu’il occupera jusqu’en 2000.

Les chapitres suivants racontent le cheminement qui l’a mené jusque là : l’influence de sa famille sur ses valeurs (la coopération vaut bien mieux que l’individualisme et que la concurrence), ses expériences scolaires (où il sera président de nombreuses classes), sa décision d’étudier en droit, ses premières années comme avocat (entre autres comme criminaliste!), son virage dans la défense de créanciers qui lui fera obtenir des contrats avec des coopératives (dans le domaine du taxi et des assurances, notamment), pour en arriver à travailler pour des coopératives d’économie et de crédit, puis à en gérer de 1971 à 1985 avant d’occuper un poste directement lié au Mouvement Desjardins (je résume grossièrement!). Ces chapitres sont intéressants sur plus d’un plan. J’ai surtout apprécié les péripéties entre les caisses d’économie indépendantes et le Mouvement Desjardins, et la critique de la vision paroissiale de ce dernier par rapport au fonctionnement plus axé sur la coopération entre les travailleurs des caisses d’économie indépendantes.

La présidence de Desjardins

Le long passage de Claude Béland à la présidence de Desjardins fait ressortir différents enjeux majeurs. Ce dernier insiste fréquemment sur l’importance de garder la vision du fondateur du mouvement, Alphonse Desjardins, pour que les caisses ne se transforment pas en une institution financière comme les autres. Cet enjeu est peut-être encore plus important de nos jours, Claude Béland ne se gênant pas pour dénoncer le virage bancaire de Desjardins qui, selon lui, «est contraire à l’âme du mouvement». Un autre dossier auquel il consacre beaucoup de pages est l’union à l’intérieur du mouvement, où chaque fédération régionale est jalouse de son autonomie, attitude allant parfois à l’encontre de la cohésion du mouvement et de la coopération et de la solidarité entre les régions plus riches et celles qui le sont moins. L’auteur explique aussi que ces dossiers ont été abordés en tenant compte des nombreux changements technologiques dans le milieu financier, changements qui exigaient des investissements majeurs et une grande cohésion pour s’assurer que tous les membres puissent bénéficier des mêmes services dans toutes les caisses.

En raison du prestige de ce poste, le président du Mouvement Desjardins est appelé à participer à de nombreuses activités en marge de ses responsabilités premières. L’auteur en fait le tour, mentionnant et décrivant notamment celles-ci :

  • administrateur de la Caisse de dépôt et de placement du Québec;
  • président du Forum pour l’emploi (1988 à 1998);
  • membre de la Commission sur l’avenir politique et constitutionnel du Québec (1991-1992);
  • coprésident du Sommet sur l’économie et l’emploi (1995-1996);
  • membre et président d’organismes internationaux de coopération (tout au long de sa présidence);
  • président de nombreuses activités de financement d’organismes de bienfaisance;
  • conférencier invité (plusieurs centaines de conférences…).

La présentation de chacune de ces participations permet de mieux cadrer cette époque, ses bons coups et ses moins bons…

Après la présidence de Desjardins

La sollicitation des services de Claude Béland ne s’est pas arrêtée avec sa retraite de Desjardins! Je ne citerai ici que trois des nombreux mandats qu’il a accomplis depuis son départ de Desjardins :

  • président et directeur général de la Société d’implantation du centre hospitalier de l’Université de Montréal (SICHUM);
  • membre du Groupe de travail sur l’encadrement des services financiers;
  • président des États généraux sur la réforme des institutions démocratiques.

Ces expériences ont à la fois emballé et déçu l’auteur. Elles l’ont emballé, parce que ces mandats l’intéressaient vivement et avaient le potentiel de changer les choses dans le sens de ses valeurs. Elles l’ont déçu, parce que ces mandats n’ont pas débouché sur les réformes recommandées, les changements de gouvernements ou même de ministres dans un même gouvernement ayant remis en question les mandats accordés auparavant. Heureusement, d’autres mandats, que je ne nommerai pas ici, furent davantage couronnés de succès.

Les défis actuels

Le dernier chapitre du livre est probablement celui qui m’a le plus intéressé. Il y donne son opinion et ses recommandations sur ce qu’il considère les défis les plus importants des prochaines années. Il aborde ainsi la mondialisation, l’environnement, l’éducation, l’économie, la vie en société, la politique, la démocratie et les inégalités, le tout toujours en lien avec ses valeurs d’humanisme et de coopération. Voilà bien un homme cohérent et entier!

Et alors…

Alors, lire ou ne pas lire? Personnellement, j’ai beaucoup appris avec ce livre, surtout sur l’évolution du Mouvement Desjardins. L’approche et les valeurs de l’auteur sont aussi intéressantes, et il semble en avoir toujours tenu compte dans ses choix et ses actions. Si le sujet vous intéresse, oui, c’est un livre à lire!

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :