Skip to content

Le Pharmachien (2)

7 mars 2016

PharmachienDans son premier livre, que j’ai encensé dans ce billet, l’auteur, Olivier Bernard, affirmait présenter 84,13 % de contenu original. Dans son deuxième, il se rend à 99 %, ce qui laisse deux pages à du contenu déjà présenté, mais je ne sais pas lesquelles (elles doivent provenir de son blogue ou de son imagination…). Dans son premier livre, il s’attaquait aux mythes entourant la santé. Cette fois, il veut nous mettre en garde contre les bobos, petits et gros, qui nous menacent sans relâche.

Tous les chapitres de ce livre suivent le même plan, avec quelques adaptations selon le sujet abordé :

  • présentation imagée (c’est un euphémisme) du sujet;
  • description plus réaliste des avantages (quand il y en a) et surtout des désavantages de ces bobos;
  • solutions populaires, mais qui empirent la situation la plupart du temps;
  • conseils ou solutions efficaces;
  • quand consulter.

Blessures, coupures et brûlures : Avoir lu ce chapitre il y a 20 ans, je n’aurais pas une cicatrice permanente à la jambe. On y apprend entre autres qu’il ne faut pratiquement jamais désinfecter une plaie autrement qu’avec de l’eau et du savon doux, et surtout pas, comme je l’ai fait, avec de l’alcool à friction, pas plus qu’avec du peroxyde ou d’autres irritants.

Constipation : Le pire avec ce bobo est de trop s’en faire, même si ce problème peut dans certains cas devenir vraiment sérieux.

L’herpès buccal : Le bon vieux feu sauvage est bien gênant… Mais, encore là, il faut éviter de trop s’en faire, sans quand même nier le problème.

Les vomissements : Les vomissements sont en général une réaction salutaire de notre organisme, mais pas toujours. Ce chapitre s’étend un peu plus sur le mal des transports et donne des conseils pour l’éviter ou, à tout le moins, en atténuer les effets.

Les allergies saisonnières : Même si elles sont impossibles à éviter pour les personnes qui en souffrent, il y a quand même des moyens d’atténuer ses effets. Certains moyens peuvent les aggraver, mais il y en a heureusement d’autres qui fonctionnent mieux.

Les poux : Heureusement, il circule moins de mythes (et non de mites) sur ce désagrément qui peut, si on s’y prend mal, devenir vraiment fatigant et revenir de nombreuses fois…

Les conjonctivites : Si on suit les conseils du Pharmachien, cela se traite assez facilement. Mais, attention de ne pas mettre n’importe quoi dans vos yeux, ils sont trop précieux!

Le rhume : Voilà bien un bobo courant pour lequel les solutions qu’on peut nous proposer sont nombreuses, mais pour la plupart fausses, inutiles et parfois nuisibles! Heureusement, il y a des solutions qui fonctionnent pour atténuer ses pires effets.

La turista : Il y a d’autres moyens d’éviter la diarrhée du voyageur que de rester chez soi! Mais, il n’est pas certain que ces moyens seront couronnés de succès…

L’insomnie : Désolé, ce texte m’a endormi… Plus sérieusement, il y a plein de moyens pour éviter ce bobo qui peut vraiment envenimer nos vies, mais ils ne fonctionnent pas pour tous. Ce chapitre aborde aussi l’apnée du sommeil, un bobo vraiment pas amusant.

Les verrues : C’est un peu magique, les verrues. Ça va, ça vient, ça part et ça revient.

Le lendemain de la veille : Avec le rhume, c’est probablement le bobo autour duquel il circule le plus de fausses solutions. Mais, il en existe de bonnes, autres que de se joindre aux A.A.

Les hémorroïdes : Oui, ça peut s’éviter (mais pas toujours) et il y a beaucoup de solutions pour atténuer la douleur qu’elles causent.

Le reflux gastrique : Ça peut être momentané ou à vie. Les solutions sont donc précieuses! En passant, c’est à cause de mon reflux gastrique naturel (il semble que mon diaphragme fonctionne mal) qu’on me voit moins souvent qu’avant dans des manifs…

Les moustiques : Ce chapitre distingue particulièrement bien les trucs qui fonctionnent des trucs inutiles tant pour les éloigner que pour soulager les démangeaisons dues à leurs piqûres.

L’eczéma : J’en ai appris beaucoup sur ce bobo et suis bien content de ne l’avoir jamais eu!

La vaginite à levures : Je ne l’ai jamais eue non plus, mais comprends que ce soit gênant dans les deux sens du terme…

Derniers chapitres : Les derniers chapitres sont un peu différents. L’auteur tente plutôt de déconstruire des croyances trop répandues sur certains sujets :

  • le supposé renforcement des défenses immunitaires;
  • les vitamines;
  • l’acidité et les diètes alcalines;
  • les dates d’expiration des médicaments;
  • l’utilité ou l’inutilité des antioxydants;
  • l’effet placebo;
  • les guérisons miraculeuses;
  • les probiotiques;
  • la perte de poids;
  • les suppositoires;
  • la concentration des médicaments.

Le livre se termine sur quelques remarques supplémentaires de l’auteur sur l’expérience qu’il a vécue en écrivant ce livre.

Et alors…

Lire ou ne pas lire? Lire! Ce livre est à la fois amusant, informatif (un vrai livre de référence que je regrette presque de ne pas avoir acheté…) et super bien structuré (ce qui est pour moi une très grande qualité). Il n’y a aucune note à la fin (ni en bas de page, soit dit en passant), et le contact avec les pages glacées du livre est des plus agréables. Que pourrais-je dire d’autre pour vous encourager à le lire?

Publicités
One Comment leave one →
  1. 7 mars 2016 12 h 35 min

    Je l’ai reçu comme cadeau de Noël cette année. (J’avais d’ailleurs reçu le premier livre le Noël précédent!)
    Ma belle mère la feuilleté pour finalement me dire… elle ne croit pas à ça!
    Je crois qu’elle a pris trop sérieusement l’attaque de zombies!!!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :