Skip to content

Propos sur l’éducation

20 juin 2016

Propos sur l'éducation

Propos sur l’éducation de Normand Baillargeon regroupe 27 textes, la plupart étant déjà parus ailleurs, mais quelques-uns étant inédits, touchant tous, comme on peut et doit le deviner, à l’éducation. Devant une telle avalanche de textes, je vais me contenter de présenter les sujets abordés par chacun de ces textes.

Introduction : Après avoir précisé le type de textes réunis dans ce livre, l’auteur explique pourquoi il a tenu à faire paraître ce livre.

I. Essais

1. Un philosophe en sciences de l’éducation : L’auteur présente deux idées dans cet essai : la philosophie de l’éducation est une discipline trop négligée et cette négligence, déjà désolante en soi, a des conséquences déplorables, «voire dramatiques», tient-il à ajouter. Et il termine son texte avec des propositions qui permettraient de résoudre ces deux problèmes.

2. Du bon usage de la liberté académique : Chomsky et l’université : En plus d’aborder le sujet clairement énoncé dans le titre (le bon usage de la liberté académique ou universitaire), cet essai montre aussi que Noam Chomsky déplore que l’enseignement supérieur soit «un puissant instrument de perpétuation des privilèges sociaux» et que des courants comme le postmodernisme et le constructivisme aient pris autant de place dans l’enseignement des humanités.

3. Pour la gratuité de l’université publique: une perspective normative : Dans ce texte, l’auteur fait ressortir le conflit qui a toujours existé dans les universités entre leurs exigences internes (enseignement et recherche) et leur adaptation au monde externe (l’État, la population, les entreprises, etc.). C’est en se basant sur cette particularité que l’auteur développe cinq arguments en faveur de la gratuité scolaire à l’université.

4. Comment espérer tenir les promesses de la pensée critique : L’auteur démontre tout d’abord que «le développement de la pensée critique [définie plus tôt ainsi : «penser de manière critique, c’est réagir comme il convient à de bons arguments»] est une des moins contestées et une des moins contestables finalités de l’éducation». Il poursuit en expliquant que cela ne rend pas cet idéal facile à atteindre pour autant, bien au contraire. Un texte passionnant!

5. Nature et possibilité d’un enseignement de la morale : L’auteur se penche cette fois sur l’enseignement de la morale dans nos écoles. Il a divisé son essai en quatre parties :

  • il explique tout d’abord que c’est tout un défi de tenter d’enseigner la morale;
  • il présente trois modèles d’enseignement de la morale et les principales critiques qu’ils ont suscitées;
  • il se demande ensuite si cet enseignement est possible;
  • il se risque à proposer des pistes de solution.

Un autre excellent texte!

Friandise intellectuelle : Jouer aux mathématiques avec Martin Gardner : Martin Gardner est un des héros de l’auteur. Il fut un des fondateurs du mouvement sceptique contemporain. Ce texte présente trois problèmes mathématiques que Gardner a imaginés.

II. Portraits de penseurs critiques

6. Albert Einstein, physicien et rebelle : Dans ce texte, l’auteur aborde les avancées d’Einstein en physique, mais aussi (et surtout) ses opinions politiques : «Socialiste et pacifique, celui-ci s’intéresse à de graves problèmes et enjeux sociaux, politiques et économiques».

7. Condorcet et le mesmérisme : L’auteur présente ici un texte de Condorcet écrit pour analyser les supposés avantages d’une pseudo-technique médicale inventée par Mesmer, soit le magnétisme animal. Un bel exemple de pensée critique appliquée!

8. Martin Gardner, le sceptique polymathe : Après avoir présenté quelques énigmes conçues par Martin Gardner dans un texte précédent, l’auteur nous raconte ici le combat de ce «monument de la pensée critique» contre les croyances irrationnelles et la pseudoscience, combat qui représente une «indispensable hygiène de l’esprit». Tout un personnage!

Friandise intellectuelle : L’autodéfense intellectuelle avec Jacques Prévert : L’auteur raconte quelques anecdotes sur Jacques Prévert et sur sa propension à ne pas se laisser berner et à débusquer la bêtise.

III. Chroniques

9. Modestes contributions à l’aide à la réussite : On trouve dans ce texte des conseils sur la prise de notes durant un cours ainsi que des méthodes d’étude efficaces et moins efficaces…

10. Une autre légende pédagogique : 10% de ce qu’on lit?!? : L’auteur démolit une légende qui circule beaucoup en éducation.

11. Humour et enseignement : À l’inverse, ce texte nous décrit une méthode qui peut bien fonctionner en éducation, tout en précisant les limites de son utilisation.

12. Leçon sur les devoirs : Les devoirs sont-ils utiles? Si oui, y en a-t-il qui le sont plus que d’autres?

13. Trois leçons sur l’évaluation : Les évaluations sont-elles utiles? Si oui, certaines le sont-elles plus que d’autres?

14. Toute société qui n’est pas éclairée par des philosophes… : Quels genres de connaissances sont-ils essentiels pour pouvoir prendre des décisions démocratiques éclairées? L’auteur en donne un en exemple.

15. Un peu d’aide pour les mathophobes : La mathophobie existe-t-elle? Si oui, se soigne-t-elle?

16. Sur la culture générale des Québécois.e.s : Ce texte présente quelques résultats d’un sondage sur la culture générale auquel l’auteur a collaboré pour quelques questions.

17. Les hussardes de la nation : La formation des enseignantEs du préscolaire est-elle adéquate?

18. Une laïcité bancale en éducation : L’auteur se questionne sur la pertinence de subventionner des écoles privées confessionnelles, alors que l’école est censée être laïque.

19. Donner le goût de lire : Le goût de la lecture est un des principaux ingrédients de la réussite scolaire (et de la vie active). L’auteur donne quelques trucs pour le stimuler.

20. Lumosity : encore une légende pédagogique : L’auteur démolit une autre légende qui circule sur Internet.

21. Des conseils pédagogiques du professeur Feynman : Ce texte montre quelques exemples des méthodes d’enseignement de Richard Feynman, un des physiciens les plus influents du XXème siècle.

22. Je m’en souviens. Et voici comment : L’auteur présente ici quelques trucs mnémotechniques.

Friandise intellectuelle : IntellectuelLEs et lutte des classes : L’auteur décrit les caractéristiques qui font en sorte que des personnes puissent être considérées comme des intellectuelLEs, explique ce qu’elles font et se demande ce qu’on attend d’elles.

Postface : Aveux. Convictions. Espérances : L’auteur revient sur le processus d’implantation de la réforme de l’éducation, devenue le renouveau pédagogique, en soulignant les nombreuses erreurs qui ont accompagné son adoption. Il explique aussi que les nombreuses légendes pédagogiques sur lesquelles elle reposait, légendes approuvées par trop de ses collègues professeurs d’université, sont loin d’être étrangères à sa décision de mettre un terme à sa carrière universitaire. Finalement, il réitère sa conviction que tout changement dans les méthodes pédagogiques doit reposer sur des études probantes.

Et alors…

Lire ou ne pas lire? Lire! Je pensais en abordant ce livre que d’en lire deux de cet auteur dans le même mois (voir mon billet sur La dure école) ne pourrait que me valoir plein de répétitions. S’il y en contient de fait quelques-unes, elles sont plus accessoires que fondamentales, car contenues dans des textes présentant des contextes différents. En fait, ce livre contient plusieurs textes parmi les plus intéressants que j’ai lus de cet auteur. Donc oui, ce livre est à lire, même si on a lu le précédent!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :