Aller au contenu principal

Comment les paradis fiscaux ont ruiné mon petit-déjeuner

12 août 2019

Est-il possible, «sur le plan individuel, d’échapper à tout ce qui touche de près ou de loin aux paradis fiscaux?». C’est la question à laquelle François Samson-Dunlop tente de répondre avec son livre graphique Comment les paradis fiscaux ont ruiné mon petit-déjeuner. «S’abreuvant aux travaux du philosophe Alain Deneault, ce roman graphique décortique avec humour les mécanismes de l’évasion fiscale pratiquée par les multinationales. Et nous fait réaliser à quel point la question des paradis fiscaux est de nature éminemment politique et appelle des réponses collectives».

Le personnage principal de cette bande dessinée prend connaissance de diverses magouilles liées aux paradis fiscaux, tout d’abord en écoutant la radio tout en déjeunant (d’où le titre de ce livre), puis sur Internet et autrement. Il vit aussi leurs conséquences dans sa vie courante, notamment par la dégradation des services publics. Il décide donc de cesser toute collaboration avec les entreprises complices de l’évasion fiscale. Il s’aperçoit vite que c’est plus facile à dire qu’à faire! L’auteur en profite pour glisser de l’information sur beaucoup d’autres magouilles liées aux paradis fiscaux.

Et quand on ne veut pas être complice de l’évasion fiscale même de façon indirecte, ça se complique encore plus! En fait, l’auteur nous donne bien des exemples qu’on ne trouve pas dans les livres d’Alain Deneault (les sources sont à la fin du livre). Il montre que l’utilisation des paradis fiscaux se retrouve dans tous les secteurs, notamment dans l’ameublement, l’électronique, les arts, la restauration, le commerce de détail et la production alimentaire.

Voyant que son objectif de cesser toute collaboration avec les entreprises complices de l’évasion fiscale est impossible à atteindre, il cherche d’autres moyens pour combattre ce fléau. Dans cette démarche, il dénonce les ententes fiscales entre le Canada et des paradis fiscaux, ainsi que d’autres entreprises adeptes de l’évasion fiscale.

Après avoir jonglé avec d’autres moyens, il décide de faire une tournée de sensibilisation à travers le Canada. Mais comment le faire sans encourager des entreprises complices de l’évasion fiscale? Y parviendra-t-il?

Après l’épilogue, Alain Deneault, qui signe la postface, estime que l’auteur «a fait la démonstration par l’image, et par l’absurde, de l’impossibilité de se mobiliser conte les paradis fiscaux de manière strictement individuelle».

Cette postface est suivie d’un résumé en bande dessinée de la présentation d’Alain Deneault à l’Assemblée nationale devant la Commission des finances publiques lors d’un mandat d’initiative portant sur «Le phénomène du recours aux paradis fiscaux».

Et alors…

Lire ou ne pas lire? Lire! J’ajouterai au commentaire d’Alain Deneault dans sa postface que la démonstration faite dans ce livre est claire, amusante et instructive. Ce livre se lit très bien (et en peu de temps!) et fait bien le tour de la question. Il y a des notes à la fin, mais surtout pour les lecteur.rices français.es. Je n’en ai pas souffert!

Publicités
No comments yet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :