Aller au contenu principal

Le bloc arc-en-ciel

16 mai 2022

bloc arc-en-cielAvec son livre Le bloc arc-en-ciel – Pour une stratégie politique radicale et inclusive, Aurélie Trouvé, ingénieure agronome et maîtresse de conférences en économie, montre que «la radicalité des prises de position actuelles est en réalité un facteur d’inclusion, et non de déliaison. Car cette radicalité est aussi celle des urgences écologiques, économiques et sociales, qui sont liées entre elles et qui requièrent de nous que nous nous hissions collectivement à leur hauteur».

Introduction : L’autrice montre l’importance cruciale des alliances entre groupes parfois opposés, mais ayant de nombreux points en commun pour l’atteinte de leurs objectifs, et en donne quelques exemples historiques. De nos jours, ce type d’alliance se manifeste notamment par l’aile gauche au sein du parti démocrate, avec comme figures de proue Alexandria Ocasio-Cortez (AOC) et Bernie Sanders et comme point commun leur Green New Deal. Ce type d’alliance est encore plus essentiel face à la montée de l’extrême droite et des régimes totalitaires, en Europe comme aux États-Unis, en Russie, en Chine, au Brésil et ailleurs, et à l’ampleur des défis qui se présentent, dont les crises des identités, des services publics, du logement, des inégalités, des épidémies et de l’environnement.

La gauche et l’écologie, faibles dans les urnes, inventives dans la rue : L’autrice raconte la chute des partis de gauche en France et leur fragmentation en chapelles refusant toute alliance pendant que la droite gouverne, même si les sondages montrent que bien des politiques de gauche ont un appui majoritaire dans la population. Si la rue emporte encore des victoires de temps en temps, la répression policière se durcit et décourage la participation à des actions de contestation. Cela dit, de nouveaux mouvements surgissent et prennent le relais. Elle aborde ensuite :

  • la diversification des causes de contestation;
  • la nécessaire complémentarité des tactiques entre celles des organismes établis et des mouvements plus récents ou spontanés;
  • l’importance de créer des liens solides entre les mouvements sociaux et des partis politiques, sans les assujettir les uns aux autres.

De quoi est fait le bloc arc-en-ciel? : Le profil des victimes de l’oppression capitaliste est loin d’être unique et prend plutôt des formes variées, d’où le concept de bloc arc-en-ciel. Il est facile de prôner la convergence des luttes, mais plus difficile de les arrimer. Dans ce contexte, l’autrice aborde :

  • les barrières à surmonter pour former un bloc arc-en-ciel;
  • l’égale légitimité des luttes, sans prédominance d’une sur les autres;
  • l’importance primordiale d’un processus démocratique transparent à l’intérieur du bloc;
  • la place du féminisme, de l’antiracisme et du mouvement LGBTQ+ dans le bloc.

Une stratégie de la tenaille : L’autrice propose «de prendre la droite en tenaille, entre radicalité et ouverture, local et global, action et réflexion». Dans ce contexte, elle aborde :

  • la remise en cause des racines même du système politique et économique actuel;
  • des politiques d’ouverture de la gauche, même radicale, en direction des mouvements travaillant dans différents domaines, même si elle ne partage pas toutes leurs valeurs, en tablant sur les objectifs communs;
  • l’importance des actions locales, tout en gardant en tête les objectifs globaux et en travaillant pour les atteindre, aux niveaux national et international;
  • la complémentarité des actions, des réactions et de la réflexion;
  • la place de la science en politique;
  • la nécessaire formation populaire.

Planifier, relocaliser, socialiser : les trois leviers du bloc arc-en-ciel : Pour créer un rassemblement qui peut prendre le pouvoir, il faut «partir des besoins fondamentaux de la très grande majorité de la population» et en discuter démocratiquement. L’autrice considère que ces besoins tournent autour de la nécessité de garder la planète vivable, du droit à un emploi de qualité et du respect et de l’égalité de tou.tes les citoyen.nes. Pour satisfaire à ces besoins, elle propose trois leviers :

  • la planification écologique et sociale : pour ce, il faut désinvestir dans les secteurs polluants et créer des emplois pour satisfaire les besoins sociaux et écologiques (je saute les détails de cette proposition, même s’ils sont étendus et intéressants);
  • la relocalisation solidaire : pour diminuer les coûts écologiques des transports, il faut réduire les circuits de production et adopter un modèle de développement exigeant moins d’énergie (idem pour les détails);
  • la socialisation démocratique : remettre à la propriété publique ou collective les biens communs, notamment le secteur financier, l’éducation, la santé, les transports publics, les ressources naturelles, l’environnement et l’énergie (idem pour les détails), et démocratiser la politique et la vie économique et sociale.

Conclusion : L’autrice compte que l’application de ses propositions fasse en sorte que toutes les personnes qui pensent à gauche votent à gauche.

Et alors…

Lire ou ne pas lire? Lire! Les propos de ce livre sont clairs, l’autrice met le doigt sur des comportements à éviter et d’autres à promouvoir, et propose des actions intéressantes. Le dernier chapitre sur les trois leviers pour satisfaire aux besoins fondamentaux est particulièrement bien conçu. On n’y trouve pas de recettes magiques, mais un ensemble de propositions complémentaires, complètes et bien liées entre elles. En plus, ce livre est bien structuré et bien écrit. Il est bien sûr conçu dans le contexte français, mais ses propositions sont tout à fait applicables ici. D’ailleurs, bien de ses propositions m’ont fait penser au programme de QS, même si certaines vont encore plus loin. Autre bon point, les 80 notes, surtout des références, mais aussi quelques compléments d’information, sont en bas de page.

P.-S. J’ai lu ce livre et écrit ce billet avant la formation de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (NUPES) en France…

No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :