Skip to content

À propos

Un personnage fictif.  Des situations réelles.  Des réactions très personnelles.  Un lutopium "light".  Et comme je le mentionnais sur le blogue "Les 7 du Québec" le 8 janvier 2010:

  • Je suis de gauche. Avec des tonnes de nuances. Je ne veux pas abolir le système capitaliste et le libre-marché. Je ne suis pas communiste. Ni socialiste. Utopiste, sans doute. Je suis tout simplement de gauche: du côté des travailleurs et de ceux qui aspirent à le devenir, tout en étant solidaire de ceux et celles qui n’ont pas la chance d’avoir un boulot – pour quelque raison que ce soit. Pour moi, un boss c’est un boss. Ça ne veut pas dire la guerre mais je me tiens sur mes gardes.
  • Les compagnies privées ne me causent généralement aucun problème. Cependant, celles qui ont opté pour l’actionnariat semblent être plus vulnérables aux mensonges, aux manigances et à la corruption. Je les garde donc à l’œil et je dénoncerai avec virulence tout dérapage de leurs hauts-dirigeants. Je crois que les citoyens et les petits actionnaires doivent les tenir en laisse, quitte à étrangler l’appât du gain qui coule dans les veines de certains opportunistes en cravate. Je n’ai rien contre l’ambition en autant qu’elle ne soit pas démesurée.
  • Je suis persuadé que l’économie doit être mixte, qu’elle doit permettre l’épanouissement des bonnes idées tout en protégeant les services publics essentiels. Je refuse que la recherche du profit ronge les systèmes d’éducation et de la santé.
  • Je crois en la démocratie et à la recherche du consensus. À mes yeux, l’Assemblée nationale du Québec et la Chambre des Communes ne respectent pas leur « mission » démocratique et leurs obligations envers TOUS les citoyens. Je crois sincèrement que les québécois peuvent améliorer le fonctionnement de ces institutions. Par exemple, on pourrait commencer par une réforme du mode de scrutin, une révision de la loi sur le financement des partis politiques et – pourquoi pas – une assemblée constituante qui pourrait nous pondre un nouveau mode de vivre-ensemble. La bureaucratie gouvernementale doit être gérée efficacement. Les impôts et les taxes des citoyens doivent être utilisés avec efficacité, décence et transparence. Les syndicats doivent être responsables et intègres.
  • Je vis dans mon époque. Je n’en ai rien à foutre des ratés et des erreurs des siècles derniers. Tout en respectant les écrits des grands penseurs qui nous ont précédés, je crois qu’il faut agir dans son présent. Y’a plein de trucs qu’on peut faire à court-terme. Si tout ceux qui pensent à peu près comme moi se mobilisent et font sentir leur présence et leur désespoir, je crois qu’on peut changer quelque chose. Écrire sur les blogues est une chose. Mais rien ne vaut l’action directe. Les révolutionnaires en pantoufles ne m’impressionnent plus.

Merci de votre visite

Jeanne Émard, a.k.a. lutopium

25 Commentaires leave one →
  1. 5 octobre 2009 20 h 51 min

    Bien content de te revoir sur le Blogokube, frère d’arme.

    J'aime

  2. 6 octobre 2009 5 h 40 min

    Ce passage chez Jeanne sera peut-être temporaire. Je ne sais pas encore. On verra!

    J'aime

  3. 15 octobre 2009 15 h 32 min

    Et pourquoi ce personnage fictif?

    J'aime

  4. 15 octobre 2009 19 h 44 min

    Je n’avais plus le temps d’alimenter le blogue lutopium alors j’ai annoncé que je prenais une petite pause – au moins jusqu’en décembre 2009 ou janvier 2010. Mais la blogosphère me manquait. Alors, j’ai recommancé à visiter mes préférés, dont la défunte Plaine (et vive Hérétik!), Renart, Louis Préfontaine et quelques autres. Et puis, le goût d’écrire des petits billets plus simples m’a amené à lancer ce blogue. L’idée de donner vie à Jeanne Émard m’a été inspirée par le ventriloque Jeff Dunham qui s’amuse à donner vie à plusieurs personnages, contrairement à la tradition qui veut que l’artiste soit associé à sa marionnette.

    Le parallèle avec le ventriloque est également importante, du moins pour l’instant, car je ne vois pas pourquoi je « bloguerais » sous mon vrai nom. Je n’ai aucune ambition et je le fais pour m’amuser. C’est peut-être parce que j’ai en parallèle une implication militante sur le terrain qui me donne l’opportunité de prendre position publiquement sur les enjeux.

    Pour ceux qui n’aiment pas les pseudonymes, vous pouvez m’appeler Joe. C’est comme ça que mes amis m’appellent.

    J'aime

  5. 16 octobre 2009 8 h 06 min

    «L’idée de donner vie à Jeanne Émard m’a été inspirée par le ventriloque Jeff Dunham »

    Je croyais que cela venait de Jean Narrache !

    J'aime

  6. Sombre Déréliction permalink
    24 octobre 2009 17 h 19 min

    J’aime bien le petit avatar! Cela a un charme!

    J'aime

  7. 4 décembre 2009 22 h 50 min

    Salut Lutopium,

    Je ne savais pas que tu avais un nouveau blogue, Il me semble que j’ai reçu un courriel t’invitation mais je l’ai effacé par mégarde.

    Heureux de te relire!

    J'aime

  8. 16 février 2010 23 h 54 min

    Mais j’aimerais savoir franchement, Lutopium, est-ce qu’après tout ce temps à bloguer (et à militer j’imagine), te dis-tu clairement POUR ou CONTRE la lutte à l’opium ? Puis dans la même veine, te dis-du POUR ou CONTRE la guerre aux Talibans ? Me rappelle pu si on en a déjà discuté sur ton ancien blogue …

    J'aime

  9. 17 février 2010 6 h 30 min

    Frankie, je n’ai aucune position officielle (…) en ce qui concerne la lutte à l’opium. Comme les pharmaceutiques en sont friands, il serait tout de même préférable que ça soit encadré et proftable pour le plus grand nombre possible. Copopératives, marché équitable?…

    Pour l’Afghanistan et les Talibans, j’ai toujours la même opinion: quelques billets : http://lutopium.wordpress.com/tag/afghanistan/

    J'aime

  10. 13 mars 2010 17 h 15 min

    Précisions… suite aux évènements survenus sur la blogosphère politique québécoise, j’aimerais préciser que derrière lutopium et Jeanne Émard, se dessine un membre actif de Québec solidaire: Jocelyn Roy.

    J'aime

  11. 26 mars 2010 13 h 54 min

    Salut Lutopium,

    J’effectue un retour dans la sphère et j’en était à retracer les blogueurs que j’ai admiré afin de me rebâtir une blogoliste. J’était plutôt déçu de voir que je ne t’y retrouvais plus. Et là, je suis bien content de voir que m’étais trompé en te retrouvant ici. (Bravo pour le concept)

    Ceci dit, mon nouveau blogue est ici: http://blog.niala.net
    …si ça t’intéresse

    J'aime

  12. 26 mars 2010 17 h 17 min

    Salut Alain,

    Bien content d’apprendre que tu reviens sur la sphère. Ça te manquait?

    Et merci pour les bons mots. J’ajoute un lien vers ton blogue.

    J'aime

  13. Sombre Déréliction permalink
    23 avril 2010 19 h 28 min

    Ça vient de où le nom Jeanne Émard ? (une question comme ça)

    J'aime

  14. 24 avril 2010 6 h 20 min

    SD, j’en ai marre, tout simplement.

    J'aime

  15. Sombre Déréliction permalink
    24 avril 2010 16 h 16 min

    Haha! Je n’avais jamais compris cela! Vaut mieux tard que jamais!

    J'aime

  16. Marco Bélanger permalink
    6 novembre 2010 0 h 19 min

    J’ai remarqué, tant par les interventions que vous faites sur le blog "Les Analystes" que par les propos que vous tenez ici, que vous pouviez être le miroir des insanités qui s’écrivent là-bas. Merci.de votre diligence.

    J’apprécierais que votre blog traite un peu plus souvent des gaz de shiste (ou de shale, comme aime pester le géologue maison des analystes) ce qui me permettrait d’intervenir sur votre carnet car, même si j’utilise un langage châtié, je sens qu’on aime pas être trop contredit ayant été censuré à deux reprises sur ce sujet.

    J'aime

  17. 6 novembre 2010 10 h 20 min

    Bonjour Marco, pas certain de comprendre lorsque tu dis que je peux être le miroir des insanités qui s’écrivent chez Les Analystes…

    Pour ce qui est des gaz de shale, ou toute autre question reliée à l’environnement, voilà des sujets qui sont effectivement rarement traités par ici. Cependant, ce blogue est ouvert à toute collaboration. Si ça vous tente, je vous inviterais à écrire un billet sur le sujet. En autant, évidemment, que votte approche soit modérée et respectueuse de la protection de l’environnement!

    Qu’en dites-vous?

    J'aime

  18. 6 novembre 2010 10 h 45 min

    «pas certain de comprendre lorsque tu dis que je peux être le miroir des insanités qui s’écrivent chez Les Analystes…»

    Je comprends que c’est le reflet, donc l’opposé, bref un compliment !

    J'aime

  19. 6 novembre 2010 10 h 58 min

    Oups, j’aurais du y penser! Alors, merci Marco pour le compliment!

    J'aime

  20. Camille Claude permalink
    20 janvier 2011 9 h 41 min

    Bonjour !
    D’abord, je vous félicite pour votre site : grâce à vous (et/ou à «Darwin»), j’ai probablement évité de me faire chasser d’un «cours» de «Sylva Bergeron». Car, comme Michel Venne, si l’on m’y avait demandé de crier «Quand on veut on peut», j’aurais refusé de le faire. Je ne dis pas que ces cours — ne fut-ce que comme placébos — PEUVENT être utiles pour certaines personnes (j’en connais). Sauf qu’une fois que ces… souvent… vulnérables personnes… se font embarquées par S.B. et Cie, ils ne peuvent plus décrocher, tellement elles en deviennent DÉPENDANTES. Serait-ce possible de me référer aux articles de Michel Venne sur son expérience avec S.B.? Malgré mes recherches, je n’ai pas pu les trouver. De toute manière, continuez à «ouvrir les yeux» avec votre admirable site. Bonne chance, «Mme Jeanne Émard» !

    J'aime

  21. 20 janvier 2011 18 h 03 min

    @ Camille Claude

    Tout d’abord, je vous remercie de votre commentaire et vous souhaite la bienvenue sur le site de Jeanne.

    «Serait-ce possible de me référer aux articles de Michel Venne sur son expérience avec S.B.? »

    Malheureusement, non, sinon j’aurais bien sûr mis un lien sur cette partie du texte. Il était à l’époque, en 1983, je crois, rédacteur en chef de la revue «S’en sortir» (qui a changé de nom pour «Magazine consommation») publiée par l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) du centre de Montréal (qui a changé de nom pour «Option consommateurs»). La seule trace que j’en ai trouvée sur le Web est sur le site de l’Institut du Nouveau monde (INM), dans son CV :

    De janvier 1983 à janvier 1985
    RÉDACTEUR EN CHEF
    Journal bimensuel de l’ACEF-Centre, S’en Sortir
    (Association de consommateurs

    http://www.inm.qc.ca/pdf/aproposinm/dg/apr0004.pdf

    Tel que je l’ai raconté dans le billet, il s’agit vraiment d’une anecdote personnelle, mais que je trouvais pertinente pour étayer mes propos,

    «Car, comme Michel Venne, si l’on m’y avait demandé de crier «Quand on veut on peut», j’aurais refusé de le faire»

    Et, qu’avez-vous fait ?

    «ils ne peuvent plus décrocher, tellement elles en deviennent DÉPENDANTES»

    Tout à fait. Certaines personnes parviennent à s’en sortir (comme la gardienne dont je parlais dans le billet, qui a fini par trouver un bon emploi), mais d’autres demeurent dépendantes, comme vous le dites. Cela devient une béquille pour elles.

    J'aime

  22. 2 mars 2011 7 h 31 min

    Concernant le commentaire:
    “Darwin, 20 février 2011 à 19:55«Rodrigue Tremblay ne serait pas d’accord avec le maire Jean Tremblay». Lequel ? Celui qui sévit dans les commentaires du Devoir ou l’ancien ministre qui a sévi comme prof d’économie ?”

    Il s’agit encore d’une regrettable erreur d’idendité. En effet, le dénommé “Rodrigue Tremblay, inscrit” qui écrit souvent des propos provocants dans le Journal Le Devoir n’est pas l’économiste Rodrigue Tremblay, professeur émérite à l’Université de Montréal et ancien ministre dans le Gouvernement du Québec.

    Le dénommé “Rodrigue Tremblay, inscrit” est de la Ville de Québec, mais Le Devoir entretient la confusion en ne mentionnant pas ce détail important. Il s’agit presque d’un vol d’identité ou d’un mensonge puisqu’un très grand nombre de lecteurs tombent dans le panneau.

    Bien sincèrement.

    Carole

    J'aime

  23. 2 mars 2011 10 h 28 min

    @ Carole Jean Tremblay

    Je vous remercie de la précision !

    J'aime

  24. TheJ permalink
    16 mars 2012 19 h 14 min

    êtes vous le même Jean Émard qui blog parfois sur cyberpresse…Si oui, j’aimerais continuer notre propos ici, parce que M. Hétu a la fâcheuse tendance de censurer tout ce qui ne lui plaît pas, vrai ou pas..

    J'aime

  25. 16 mars 2012 19 h 25 min

    Non. Mais nous l’avons déjà croisé. Jeanne Émard a été réalisé par Lutopium, comme indiqué dans le texte au haut de cette page.

    Bienvenue quand même!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 172 autres abonnés

%d bloggers like this: