Aller au contenu principal

Ti Parti deviendra grand ?

24 septembre 2010

Par lutopium – Alors qu’on souligne ici et le « cinquantième anniversaire » de la révolution tranquille des québécois, on dit que la droite est en train de sortir du placard. L’Union Nationale étant une antiquité et l’Action Démocratique du Québec à l’agonie, la nouvelle droite québécoise – celle qui a le courage de se détacher du centre – rejette les acquis des cinquante dernières années et diabolise la social-démocratie. Pour elle, le modèle québécois incite à la paresse et à l’irresponsabilité. Même s’ils ont réussi à démocratiser l’éducation et à faciliter l’accès aux soins de santé, les québécois auraient perdu la liberté de l’après-guerre.

Grâce aux réseaux sociaux, aux nombreux blogues politiques et à l’attention que leur portent les médias traditionnels, le Réseau Liberté Québec prend forme. Le rassemblement du 23 octobre prochain sera fort probablement un succès, du moins en ce qui concerne le nombre de places vendues. On verra par la suite si les conférenciers ont été à la hauteur des attentes des sympathisants de ce nouveau courant politique.

J’ai fait le tour de tous les billets publiés par les dirigeants du réseau depuis l’annonce mystérieuse du 15 août dernier, date à laquelle on a fait circulé un clip YouTube et quelques rumeurs bien ficelées. Je vous épargnerai les thèmes abordés par Roy Eappen, le monarchiste-chrétien du groupe, me contentant de vous présenter ce qui semble faire consensus dans l’équipe qui regroupe Joanne Marcotte, Éric Duhaime, Ian Sénéchal et Guillaume S. Leduc. Si ces idées vous rejoignent, peut-être devriez-vous songer à vous joindre au réseau. Si ces thèmes sont aux antipodes de vos convictions politiques, peut-être devriez-vous appuyer son contraire…

Les osties de syndicats, les crisses de fonctionnaires….

Voilà le premier consensus au Réseau Liberté Québec. La fonction publique syndiquée paralyse l’économie québécoise tout en contrôlant l’état. Elle est responsable du décrochage scolaire et de l’endettement collectif. Elle est à l’origine des listes d’attentes dans les hôpitaux et du manque de personnel dans le réseau de la santé. Tous les dirigeants syndicaux sont des escrocs et ne sont préoccupés que par la survie de leur syndicat. Leur mission première : protéger l’incompétence tout en menant la vie dure à l’impartition et à la privatisation des services.

« …comment peut-on souhaiter une plus grande qualité de l’enseignement aux niveaux maternelle et 1ère année si on ne critique pas très fortement les droits acquis des enseignants et les conventions collectives qui permettent aux enseignants ayant le plus d’ancienneté de reléguer aux plus jeunes les classes les plus difficiles? »

Les journalistes sont à gauche, les médias sont biaisés…

Deuxième point sur lequel s’entendent les nouveaux leaders de la droite québécoise. Malgré l’existence de Quebecor Media et de son virage à droite, de la présence des postes de radio X et des éditorialistes de Gesca qui font la promotion d’une société privée et rentable, la droite est convaincue que l’information diffuse vers la gauche. Est-ce une tactique pour se faire inviter sur le plateau?

« …les demi-vérités et les sous-entendus vicieux des journalistes, chroniqueurs et intellectuels de gauche et qui possèdent les médias de masse du Québec, comme les curés avaient leurs églises pour nous faire la leçon. Ces cardinaux de la laïcité ont une telle foi en l’état que je compare leurs discours aux sermons des curés d’une autre époque… »

Oh Canada !

Suite à quelques erreurs de parcours, Maxime Bernier tente de séduire l’establishment du Parti Conservateur dans l’espoir de reprendre sa place dans l’entourage du Premier Ministre. Il semble avoir frappé dans le mille en prenant la défense de l’industrie des sables bitumineux tout en suggérant que le Québec doit cesser de voler le trésor albertain. Le beauceron est rapidement devenu une source d’inspiration pour le réseau qui commence à renouveler son affection pour le Canada et le bilinguisme, symbole de la réussite individuelle. On remet même en question la loi 101 qui fait pourtant consensus dans tous les partis politiques.

« Ça fait 40, 50 ans que le mouvement indépendantiste au Québec est en croissance. Il a été au pouvoir pendant plus de 20 ans, et ce qu’on remarque, c’est que le Québec n’a jamais été aussi dépendant du Canada anglais. Et ces gens-là réclament toujours plus, plus, plus d’Ottawa. Donc, la vraie indépendance pour le Québec, ça commence en se gérant nous-mêmes, en étant autonomes financièrement, en arrêtant de dépendre du 8,5 milliards (sic) que nous envoie annuellement l’Alberta, en arrêtant de dépendre des programmes sociaux fédéraux, en arrêtant de dépendre de l’argent d’Ottawa, du gouvernement fédéral. Le jour où on ne sera plus des «quêteux» à Ottawa et dans le reste du Canada et vis-à-vis l’Alberta, alors je pense qu’on aura acquis la vraie indépendance, celle qui compte le plus: on sera financièrement autonome, et là on pourra prendre les décisions politiques qui s’imposent! »

Le réchauffement climatique est un canular

On a pu le voir depuis quelques semaines : tout ce qui n’est pas à droite est automatiquement à gauche, aucune nuance. Comme la liberté individuelle semble exiger la consommation irresponsable, tous les scientifiques et experts qui sont préoccupés par le réchauffement climatique sont identifiés comme des gauchistes, donc automatiquement discrédités. Un appui inconditionnel à l’extraction des ressources pétrolières et gazières qui sont une source de richesse collective. Et ce, même si le concept de redevances et l’exercice de consultation publique leur semblent inutile.

« Une journée, ce n’était pas assez. Cette année, on a droit à une semaine complète d’En ville sans ma voiture. Les écolos en profitent aussi pour lancer la première édition des Quartiers sans voitures. À quand la ville, le pays ou la planète sans voiture, à l’année? Pour les extrémistes de la religion verte, ce n’est qu’une question de temps. Des kiosques de propagande, des conférences subventionnées sans auditoire et des rues fermées inutilement qui font rager. On en a pour la semaine. »

Le modèle américain

Les stratégies utilisées par certains membres du réseau me rappellent celles de certains militants républicains. On écrit quelque chose, on provoque et – hop cascade – on se retouve l’invité d’une tribune afin de débattre avec l’adversaire. Les médias d’information en raffolent et ça peut devenir lucratif pour certains. De plus, on tente de tracer des liens avec le phénomène du Tea Party. Cette organisation était avant tout une initiative de quelques citoyens qui ne se retrouvaient plus dans l’espace que leur offrait le Parti Républicain. De grands principes : libertés et responsabilités individuelles, patriotisme et nostalgie d’une constitution proposée au 18ème siècle.

« La colère gronde aux États-Unis. Le mouvement « Tea Party » prend de l’ampleur. Ils protestent contre le plan de relance d’Obama, contre la réforme de la santé d’Obama, contre l’endettement, contre une fiscalité abusive. Ils sont évidemment pour la réduction de l’État, une fiscalité plus légère, pour le marché et la liberté et la responsabilité individuelles… Ont-ils raison de se méfier? Je crois profondément que oui. Si la productivité d’un pays dépend du dynamisme de son économie et de sa capacité à innover, la montée du syndicalisme n’est vraiment pas une bonne nouvelle et ultimement, ils vont payer pour. »

Évidemment, on ne peut être contre l’idée que des citoyens se regroupent pour discuter des enjeux politiques. On peut quand même se demander si l’exercice permettra d’enrichir le débat démocratique ou les ambitions de quelques-uns… À suivre.

31 commentaires leave one →
  1. 24 septembre 2010 9 h 48 min

    Premier complément de programme:

    J’aime

  2. 24 septembre 2010 11 h 14 min

    Intéressant, ce « complément de programme » où le p’tit Mario à tout le monde (devenu le Mario à Rémillard) suggère de se méfier des radicaux du Réseau Liberté…

    Les radicaux du RL-Q, je les appellerai, moi, les RADICAUX LIBRES. Ils sont à la société ce que les radicaux libres (au sens habituel) sont au corps humain.

    Vite, la politico-thérapie!

    J’aime

  3. koval permalink*
    24 septembre 2010 12 h 17 min

    Les radicaux libres viennent de l’oxydation des cellules par vieillissement. Laissons l’apoptose faire son oeuvre….

    J’aime

  4. 24 septembre 2010 12 h 30 min

    papitibi, analogie intéressante (radicaux libres)! Et s’il y en a un qui connait ces radicaux de notre droite politique, c’est bien Mario! Son passage vers les médias lui permet une certaine distance, ce qui est intéressant, surprenant même.

    Il fait référence à qui selon vous? À Duhaime? Ou à d’autyres individus qui gravitent autour du projet? On pourrait penser aux militants de la Coalition pour la Liberté en Éducation (CLE) qui m’apparaissent parfois comme des sympathisants de la « droite morale ». Ou aux libertariens et pseudo-libertariens qui se réfèrent continuellement à des théories qui ont rarement pris forme…

    koval, ça pourrait effectivement être éphémère. On a vu que le Wildrose Alliance en Alberta a appris rapidement à se détacher des idéologies libertariennes…

    J’aime

  5. 24 septembre 2010 14 h 18 min

    @Luto

    Votre commentaire est un peu le reflet de ma réponse à votre propre question: « des individus qui gravitent autour du RLQ (Radicaux Libres du québec?)… Oui, sans doute.

    Sénéchal, Leduc et Duhaime, à la fois fondateurs du RL-Q et « experts » sur le site « les analystes ». On voit bien où est le noyau dur, surtout si l’on considère que les « analystes » Du Berger et Têtu seront eux-mêmes en vedette lors du Rassemblement des Radicaux Libres le 23 octobre…

    Roy Eappen, membre fondateur du RL-Q, tient un blogue chrétien, monarchiste et conservateur. L’adresse de son blogue en dit long: http://torydrroy.blogspot.com/

    Endocrinologue, le « Dr Roy » semble tourner les cois ronds avec ses patients:
    http://www.ratemds.com/doctor-ratings/132378/QC/Chateauguay/Eappen

    Il coupe apparemment les coins aussi ronds quand il s’agit de politique…

    J’entends des rumeurs sur la formation d’un parti de centre droite (François Legault, Joseph Facal, Lucien Bouchard):
    http://www.lautjournal.info/default.aspx?page=3&NewsId=2516

    … Rumeur que je relie à celle-ci, qui impliq

    J’aime

  6. 24 septembre 2010 14 h 33 min

    Je continue mon commentaire (tombé dans la file de modération… 3 liens)

    Rumeur que je relie à celle-ci, qui impliquait alors également Éric Caire, ex ADQuiste
    http://lcn.canoe.ca/lcn/infos/national/archives/2010/01/20100128-183858.html

    J’aime

  7. 24 septembre 2010 18 h 23 min

    @ Luto

    Très bon survol de l’actualité de droite !

    «Il fait référence à qui selon vous? À Duhaime?»

    J’y pensais il y a quelques semaines, mais je le trouve tellement complaisant quand il s’entretient avec lui que j’en doute. D’entendre Mario appuyer le délire de Duhaime sur les méchants écologistes qui n’aiment pas les automobilistes (on pourrait parler d’une position d’auto-immobilisme…) me fait penser qu’il n’inclut pas Duhaime dans les purs et durs (qu’est-ce que â lui prend !). Et n’oublions pas que c’est un de ses anciens conseillers politiques…

    J’aime

  8. 24 septembre 2010 19 h 07 min

    papitibi, wow,,, deux initiatives du côté de la droite… Facal et Legault prêts à s’impliquer dans le lancement d’une formation politique? Mmmmm… Ça brasse! Merci pour les liens.

    Darwin, bon point. C’est vrai que Duhaime est quand même proche de Dumont. Peut-être que nos amis du côté des Analystes peuvent nous aider? Alors, qui sont ces radicaux?

    Deuxième complément de programme:

    J’aime

  9. koval permalink*
    24 septembre 2010 19 h 14 min

    « Alors, qui sont ces radicaux? »

    Luto si tu veux je demande aux analystes, y m’euument tout plein….ça me gêne pas….Si tu demandes pas, je le fais…

    J’aime

  10. 24 septembre 2010 19 h 25 min

    koval, je ne te le demande pas… 😉

    J’aime

  11. koval permalink*
    24 septembre 2010 19 h 51 min

    Ben voilà, j’ai demandé sur le billet « Bernier, Deltell et Têtu au RLQ »
    du 20 sept. en attente…

    Peut-être je les dupe avec le message suivant que j’ai laissé, si ils sont pas trop malins…comme je pense….

    « Bonjour Môssieur Yan,

    Je me questionne beaucoup c’est temps-ci à savoir si je vais m’inscrire dans le nouveau mouvement Réseau-Liberté Québec.

    Voilà que j’étais quasiment sur le point de faire le grand saut, mais j’ai vu l’émission Dumont 360 (voir le clip en bas). Mario conseille vers 1:35, je cite: « Évitez les purs et durs y’a des radicaux dans ça ».

    Pouvez-vous me dire qui sont les radicaux contre lesquels M Dumont essaye me mettre en garde? Je suis toute mêlée maintenant… »

    J’aime

  12. 24 septembre 2010 19 h 58 min

    « Alors, qui sont ces radicaux? »

    Je ne pense pas qu’il parlait des membres fondateurs. Il parle de gens qui viennent aux assemblées, pas de ceux qui les organisent. Peut=être visait-il des gens comme DG, JLP, Masse, Sébas, Aimé, PD et compagnie… Je ne parle pas nécessairement d’eux, mais de gens qui ont des idées aussi radicales.

    Un autre aspect qui m’a fait bien rigoler, c’est quand Duhaime a parlé de sortir du placard (en fait, c’est Bazzo qui a abordé cette question), car on aurait eu honte de se dire de droite au Québec depuis bien longtemps… Pardon ? Eux, avoir honte de se dire de droite !?!? Ta vidéo de Camil Samson montre que la droite n’a jamais eu trop peur de s’afficher. Et que dire du nombre de blogues de droite ! Ça fait un gros placard ! Comme un gros café où on peut faire une réunion politique ! 😉

    http://tinyurl.com/2bumnho

    J’aime

  13. koval permalink*
    24 septembre 2010 19 h 58 min

    Ah ben! Ils m’ont déjà débloquée, j’ai une entrée VIP sué analystes on dirait….

    J’aime

  14. koval permalink*
    24 septembre 2010 20 h 01 min

    Darwin, j’voulais pas le dire mais crime que la photo d’Amir et Françoise fait dure….on dirait des statut de cire…c’est mauvais…vraiment…

    J’aime

  15. 24 septembre 2010 20 h 01 min

    @ Koval

    «en attente…»

    Il est là ! Et tu as signé Koval… Pas sûr qu’il va te croire ! 😉

    J’aime

  16. koval permalink*
    24 septembre 2010 20 h 08 min

    Peut-être il va me croire parce que l’autre jour pour la journée de l’auto j’ai écrit..

    « Laissez-vous pas faire par ces réchauffisss de pouilleux de communisss séparatissss….

    Bravo pour votre courage! »

    J’aime

  17. 24 septembre 2010 21 h 46 min

    @ KOval

    «Peut-être il va me croire»

    J’ai lu ça. Mais je ne crois pas qu’il ait gobé ça. Je sais bien que l’ironie n’est pas toujours évidente dans les blogues, mais là…

    J’aime

  18. 24 septembre 2010 22 h 53 min

    « Les journalistes sont à gauche, les médias sont biaisés… »

    N’importe quoi. Duhaime et Dumont ont maintenant plus de place au 98,5 tandis qu’aucune voix de gauche n’est présente.

    J’aime

  19. Blink permalink
    25 septembre 2010 0 h 34 min

    C’est leur position sur le Climato-Alarmisme qui me dérange le plus. N’importe quoi pour discréditer la réalité au profit du profit. La seule consolation (assez pathétique) c’est que Mère Nature finira bien par les discréditer éventuellement. Le reste, c’est de la petite politique de bas étages et des gens qui aiment bien se lire et se relire. Merci pour ce billet Luto.

    J’aime

  20. Déréglé temporel permalink
    25 septembre 2010 5 h 14 min

    « Malgré l’existence de Quebecor Media et de son virage à droite, de la présence des postes de radio X et des éditorialistes de Gesca qui font la promotion d’une société privée et rentable, la droite est convaincue que l’information diffuse vers la gauche. »

    Le paradoxe se résout plus facilement, surtout concernant Gesca, si on prend en compte que ce groupe défend globalement une position libérale plutôt classiques. Leur position pour les droits des femmes (bien qu’avec Mario Roy c’est pas toujours sûr), pour les droits des homos, pour les accomodements raisonnables, pour la charte des droits et libertés, pour la reconnaissance du réchauffement climatique comme réalité scientifique, etc…(sans compter qu’ils ne sont pas pour la suppression pure et simple de l’État), les font facilement passer à gauche pour es liber-tea. Leurs prises de position pour le privé, pour les baisses d’impôts, moins de programmes d’état, les font passer à droite pour les membres de QS.

    « « La colère gronde aux États-Unis. Le mouvement « Tea Party » prend de l’ampleur.»

    Celui qui a écrit ça est drôle:

    « Ils protestent […] contre l’endettement »

    Ah, bon? ils sont contre la guerre et pour les hausse d’impôts???

    « contre une fiscalité abusive. »

    ouais, moi aussi je suis contre les abus. Pas juste en fiscalité. Les abus, c’est mal, je l’ai vu dans le dictionnaire.

    Et le clou:
    « Ont-ils raison de se méfier? Je crois profondément que oui.[…] la montée du syndicalisme n’est vraiment pas une bonne nouvelle » »

    le syndicalisme? où ça. Il n’a parlé nul part de syndicalisme dans son laïus.

    On dirait qu’il y a des drôles de connexions qui se font dans les Cerveaux de ce mouvement.
    genre
    « ils sont pour le droit à l’avortement? ça veut dire qu’ils veulent nationaliser Québécor!
    ils défendent les droits et libertés? ça veut dire qu’ils veulent monter les impôts!
    etc… »

    J’aime

  21. 25 septembre 2010 6 h 59 min

    koval, je ne suis pas certain que Ian Sénéchal mordra à l’hameçon… Je crois qu’il combien bien tes allégeances 😉

    Darwin,devons-nous comprendre que ces radicaux étaient déjà présents, d’une manière ou d’une autre, dans les activités de l’ADQ, du temps de Mario Dumont? J’ai réécouté le clip et il semble faire référence à ceux qui disent, par exemple, que le Parti Conservateur n’est pas vraiment à droite. Il fait donc peut-être simplement allusion aux libertariens et aux pseudo-libertariens. On le sait, Dumont n’a jamais été un disciple du démantèlement de l’état. Les commissions scolaires peut-être mais pas l’ensemble de l’appareil gouvernemental.

    Sortir du placard? Je crois qu’il faisait référence à un café gauchiste dans la circonscription de Mercier… 😉

    Jimmy, les républicains américains ont utilisé la même stratégie lors des élections de 2004. Ils appelaient ça le « liberal bias ». Ils prétendaient que tous les médias d’information étaient associés au Parti Démocrate…

    Je commence à croire que Mme Marcotte et M. Duhaime utilisent ce stratagème pour se faire inviter. On peut les voir et entendre au Journal de Québec, au canal V, au 98,5 de Montréal, dans plusieurs stations de radio de la province, à Télé-Québec… En plus de la couverture de prese qu’ils ont reçu suite au lancement du réseau… Larmes de crocodiles…

    Blink, merci – tout le plaisir est pour moi! Dans le fond, y’a pas de mal à parler de climato-scepticisme dans ce genre de rencontre. Mais ça ne sera pas un débat. Deux « négationnistes » – Du Berger et Brassard – qui tenteront de convaincre que la théorie du réchauffement climatique est un conspiration des scientifiques dans le seul but de protéger leurs jobs et leurs budgets de recherche. Et c’est la réputation de Guilbeault qui va en prendre pour son rhume!

    DT, je suis d’accord… Et là est toute la nuance qu’il faut associer à l’axe gauche-droite! Les journaux du groupe Gesca présentent des reportages et des analyses qui sont ancrés dans notre réalité… Par exemple, si un chroniqueur analyse la situation des hôpitaux, il est fort possible qu’il aborde le problème de la gestion des établissements et qu’il suggère des améliorations. Pour certains droitistes, le seul fait qu’il suive cette piste et qu’il n’exige pas le démantèlement complet du système de santé pour le privatiser complètement fait de lui un gauchiste…

    Et oui, pour un grand nombre de militants solidaires, les employés de Gesca sont « à droite » parce que le grand patron fait plutôt dans le néolibéralisme ou, du moins, dans le commerce international. Personnellement, je trouve que les journalistes font un bon travail (reportages) et que les chroniqueurs et éditorialistes sont assez clairs pour qu’on puisse se dire d’accord – ou non – avec leurs constats et leurs suggestions.

    Je crois que la famille Desmarais a des positions très nuancées. Évidemment, elle est intéressée par l’accroissement de la demande pour les assurances médicales, l’exploitation du gaz naturel, la privatisation des infrastructures d’aqueduc et d’égoût, etc… Mais je ne crois pas qu’ils sont prêts à sacrifier le modèle social-démocrate. Mais ils semblent encore très inluents au sein du Parti Libéral; ce qui me porte à croire que pour une famille avec autant d’influence, il est fort payant d’être très proche du pouvoir. D’ailleurs, Michel David a terminé sa chronique de samedi dernier d’une bien drôle de façon:

    Et puis, on ne peut pas accuser M. Fournier d’avoir flirté avec la souveraineté à un moment ou l’autre de sa carrière. On chuchote qu’il serait maintenant le poulain de la famille Desmarais. Cela permet d’alléger bien des boulets.

    Et j’ai corrigé l’ortographe de certains commentaires publiés sur les différents blogues qui gravitent autour du RLQ. Cependant, le dernier auquel tu fais allusion faisait référence à la position favorable de Barak Obama envers certaines initiatives de syndicalisation. C’est un texte de Mme Marcotte et c’est clair qu’elle est contre les syndicats, avec une ferveur hors de l’ordinaire.

    J’aime

  22. koval permalink*
    25 septembre 2010 8 h 17 min

    Luto

    Je rigolais, je sais bien que je ne duperai personne là-bas, mais j’ai attraper un climpato-sceptique pur et dur.

    Ça me fait penser à une joke de pêcheur de Normand Brathwaite qui disait:

    « L’autre jour j’ai pogné un poisson tellement gros, qu’aussitôt qu’il est sorti de l’eau, il est parti à la course pour voter conservateur! Tu m’cré-tu?  »

    Pour les journaux orientés, pour moi, c’est très clair. Ils nous disent pour qui aller voter dans l’éditorial avant le vote, m’enfin, ils disent clairement qui ils appuient, cette pratique est d’ailleurs assez nounoune.

    Le Devoir ferme sa boîte!

    J’aime

  23. 25 septembre 2010 15 h 47 min

    @Koval

    Entéka, s’ils n’ont pas noté que tu te paie leur tête, ça veut dire que tu as payé pour quelque chose qui n’existe pas.

    Exige un remboursement! 😉

    Et s’ils n’ont pas réussi à analyser le sens de ton propos, alors ils ne méritent pas de s’appeler « les anales listes »…

    Bon, me v’là dans le scato. Shit!

    J’aime

  24. 25 septembre 2010 16 h 00 min

    @luto 6h59

     » Je crois que la famille Desmarais a des positions très nuancées. Évidemment, elle est intéressée par l’accroissement de la demande pour les assurances médicales, l’exploitation du gaz naturel, la privatisation des infrastructures d’aqueduc et d’égoût, etc… Mais je ne crois pas qu’ils sont prêts à sacrifier le modèle social-démocrate. »

    = = =

    Si 100% de la richesse était concentrée entre les mains de 1000 individus, il ne se vendrait que 1000 exemplaires de La Presse, maximum. La social démocratie permet d’étendre le beurre de pinotte un peu plus loin su’à tranche de pain…

    Si 100% de la richesse (bla bla), alors il n’y aurait que 1000 personnes qui auraient les moyens de se payer une assurance-vie de la Great-West.

    La famille Swampy va s’organiser pour laisser au bon peuple les moyens d’enrichir… la famille Swampy.

    J’aime

  25. 25 septembre 2010 16 h 10 min

    @ Luto – le 2e complément de programme – les zoreilles à Camille Chamchon

    Puisque Camille était mon député… je connais bien ses oreilles! Et ses discours. Et son dentier volant…

    Lui, il était au centre. Mais son oreille droite était à l’extrême droite. Quant à son oreille gauche, là, je ne me prononce pas.

    Pour mémoire, je rappelle que si les Rouyn-Norandiens ont donné au Québec ses créditistes les plus flamboyants et les plus amusants dans leur dénonciation du chochialichme qui introduit chon chexche dans les écoles (!), ces mêmes Rouyn-Norandiens sont les seuls Canadiens et Québécois à avoir élu un député communichte. C’était dans les années 40.

    J’aime

  26. koval permalink*
    25 septembre 2010 16 h 33 min

    « Bon, me v’là dans le scato. Shit! »

    Oh ! Cela m’étonne tellement de vous!

    À Rlouin de Rende-là c’est vrai qu’ils sont comiques!

    J’aime

  27. koval permalink*
    25 septembre 2010 16 h 38 min

    À Rlouin-de-m’Rende-là plutôt!

    J’aime

  28. 26 septembre 2010 8 h 10 min

    Koval

    « À Rlouin-de-m’Rende-là plutôt! »

    Je me souviens, au Collège, les plus heunes houhaient à réal Caouette et imitaient son ac-chant. Je me souviens aussi d’un sondage dans la classe (je devais être en « versification »): 80% de la classe se disait créditiste… probablement parce que l’accent nous inspirait.

    On faisait une bien drôle de réputation à l’Abitibi… réputation que le Raoul Duguay d’avant la bitte à tibi contribuait à amplifier avec ses turlutes déjantées. Genre. Comme:

    Quand j’ai pris la décision de quitter le « Mon Réal » du maire Drapeau pour l’Abitibi, ça faisait peur, ça, Caouette pis Chamchom à drette, Raoul à gauche, les mouches nouères au milieu…

    À l’usage, les mouches, c’était pas si pire; l’été dure 2 jours! 😉

    J’aime

  29. 26 septembre 2010 10 h 12 min

    @ Papitibi

    «On faisait une bien drôle de réputation à l’Abitibi… réputation que le Raoul Duguay d’avant la bitte à tibi contribuait à amplifier avec ses turlutes déjantées. »

    On n’a pas vécu cette époque de la même façon. Si le fait d’élire des étranges comme Caouette et Samson donnait sans contredit une réputation d,habitant épais aux gens de cette région, les performances de Raoul Duguay venaient atténuer cette perception et même la remplacer par quelque chose de très sympatique, et cela, bien avant la Bitte à Tibi !

    Peut-être gênait-il les habitants qui votaient pour Caouette et Samson, mais pas les milieux de musique alternative de Montréal !

    J’aime

  30. 26 septembre 2010 10 h 40 min

    @koval: Le Devoir est un peu plus subtil avec ses positions éditoriales, spécifiquement lorsque vient le temps d’appuyer un parti politique en particulier. Je crois que le comité éditorial doit tenir compte des sympathies péquistes et solidaires que l’on peut ressentir clairement chez les Descôteaux, Boileau, Chouinard, Sanfaçon, David, Francoeur et Courtemanche. L’équipe n’est pas homgène mais, parfois, le jupon dépasse…

    @papitibi: merci pour cette pointe d’humour, tu m’as bien fait rire! Je me souviens encore de Réal Caouette et Camil Samson… Je les trouvais, disons, très curieux à l’époque. De belles têtes de turcs pour Les Cyniques!

    @Darwin: tout à fait d’accord… Même la petit-fille de Réal Caouette s’est présentée comme candidate solidaire aux élections de 2007!

    @Tous: j’ai trouvé qui était le radical auquel Mario Dumont fait allusion. Toute l’histoire est là: http://tinyurl.com/29wv2f6

    J’aime

  31. 26 septembre 2010 11 h 48 min

    @ Luto

    «j’ai trouvé qui était le radical auquel Mario Dumont fait allusion»

    Masse écrit : «il parle évidemment de moi et d’autres blogueurs libertariens»

    Au comm 12, j’écrivais «Peut-être visait-il des gens comme DG, JLP, Masse, Sébas, Aimé, PD et compagnie…». Bon, j’ai peut-être eu de la chance, mais le pif n’était pas trop mauvais !

    La seule chose qui me retenait était que j’imaginais mal ces extrémistes participer à des réunions de partis politiques. C’était en fait une acivité de l’IÉDM, selon Masse. Là, tout s’explique…

    J’ignorais que Masse a travaillé pour l’IÉDM. Encore là, cela explique le penchant libertarien de cet organisme à l’origine plus néolibéral que libertarien.

    Merci pour cette découverte, Luto, jamais je n’aurais eu le courage de passer à travers les commentaires (ni à travers les billets !) de ce blog pour trouver ça !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :