Skip to content

Les partis de centre-gauche

12 septembre 2012

Dans son livre La dissociété, Jacques Généreux mentionne entre autres que bien des éléments du néolibéralisme ne sont pas appliqués uniquement par les gouvernements de droite, comme nos conservateurs, libéraux et caquistes, ou comme les républicains des États-Unis et l’Union chrétienne-démocrate d’Allemagne d’Angela Merkel en Allemagne, mais aussi par des gouvernements dits de centre-gauche comme les travaillistes anglais de Tony Blair et les démocrates de Barrack Obama.

Sévères contre les dogmes du néolibéralisme quand ils sont dans l’opposition et en campagne électorale, ils prétendent aussi, comme les gouvernements de droite, qu’ils n’ont pas le choix d’appliquer des mesures bien semblables à celles des gouvernements de droite une fois au pouvoir. L’arrivée de François Hollande au pouvoir semble encore une fois confirmer l’analyse de Généreux.

Quelques exemples…

– Sur le démantèlement de camps Roms

«Le candidat Hollande avait promis de ne pas démanteler de campements illégaux sans proposer de solutions de relogement. Le président a du mal à tenir son engagement. (…) La promesse du candidat François Hollande se voulait solennelle: « On ne peut continuer à accepter que des familles soient chassées d’un endroit sans solution. » (…) Or, depuis le début du quinquennat, le rythme de démantèlement des campements illégaux n’a pas faibli.»

– Sur la régulation de la finance… Que disait-il en campagne?

«Je séparerai les activités des banques qui sont utiles à l’investissement et à l’emploi de leurs opérations spéculatives.»

Et que disait le ministre des Finances il y a quelques jours?

«Si on coupe les banques en deux, on risque de renforcer les banques d’affaires et d’affaiblir les banques de dépôt, dont dépendent de nombreux emplois et le financement des entreprises» souligne-t-on à Bercy »

Ne pensait-il pas la même chose en campagne? On dirait que non… Et que compte-t-il faire aujourd’hui?

«Le gouvernement devrait donc se contenter d’interdire certaines activités purement spéculatives, de pousser une taxe sur les transactions financières et de moraliser les rémunérations des traders et des financiers, dans le cadre de la régulation des très hauts salaires du privé.»

Bon, c’est mieux que rien, mais loin du plan présenté avant l’élection!

– Sur le pacte de stabilitéQue disait-il en campagne?

«François Hollande menace de le bloquer s’il « ne contient pas de mesures de croissance »»

Et qu’a-t-il dit dimanche dernier?

«La situation de nos finances est grave, a déclaré le président. […] Nous sommes confrontés à un impératif de rééquilibrage de nos comptes. Je confirme l’engagement pris par la France de ramener le déficit public à 3 % en 2013.»

Cet engagement est justement celui pris par Sarkozy dans le cadre du pacte de stabilité! Et où sont les mesures de croissance? On ne le sait pas…

– Sur l’austérité… Lui qui refuse toujours de «prononcer les mots « austérité » ni « rigueur »» annonce tout de même :

«L’Etat, lui aussi, contribuera à hauteur de 10 milliards d’euros d’économies sur ses dépenses.»

Si ce n’est pas de l’austérité, ça… Et je déteste qu’on fasse comme si cette contribution venait de l’État, de façon désincarnée, comme si une réduction de dépenses de cette ampleur n’avait guère de conséquences sur les services offerts à la population. Le ministre québécois des Finances, Raymond Bachand, avait dailleurs sorti le même genre d’argument en prétendant que le gouvernement contribuerait «à hauteur de 62% au retour à l’équilibre budgétaire». Autre pays, mêmes sophismes…

«L’austérité, « ce serait de faire supporter l’effort -comme ça a été fait dans le passé, comme ça a été fait par la droite- sur ceux qui ont moins, sur les couches populaires et sur les classes moyennes. C’est l’inverse de ce que nous faisons », a-t-il argumenté. [Pierre Moscovici le ministre de l’Economie] Le ministre du Travail Michel Sapin préfère parler de « sérieux budgétaire »»

«Sérieux budgétaire», fallait quand même y penser… Mais, cela ne convainc pas les vrais gauchistes comme Jean-Luc Mélenchon :

«Le pays va entrer en récession, les déficits vont s’aggraver, le chômage va augmenter comme c’est le cas (…) partout où la politique d’austérité est appliquée », a prédit l’ex-candidat du Front de gauche à la présidentielle»

Et les emplois qu’il avait promis en éducation et ailleurs?

«Le président s’est engagé à ne pas dépenser  » un euro de plus en 2013 qu’en 2012 « . Les emplois promis dans l’éducation, la sécurité et la justice seront donc compensés ailleurs.»

«Compensés ailleurs»? C’est un plan quasiment aussi clair que celui de François Legault, ça!

Et alors…

Je ne veux surtout pas dire que Sarkozy et Hollande, c’est la même chose. Par exemple, Hollande maintient sa promesse d’augmenter le taux marginal d’imposition maximal à 75 %. Sur les 30 milliards qu’il dit devoir trouver pour respecter le pacte de stabilité, il compte aller chercher «10 milliards d’impôts supplémentaires sur les ménages et 10 autres sur les entreprises», entre autres au moyen d’une taxe sur les transactions financières. C’est nettement mieux que la hausse de la taxe de vente, beaucoup plus régressive, que voulait adopter Sarkozy pour faire diminuer le déficit. En outre, il entend toujours rendre les licenciements collectifs plus difficiles.

Il n’empêche que, encore une fois, on voit un parti de centre gauche se recentrer en penchant vers la droite une fois au pouvoir et en reniant les propositions qu’il a présentées pour se faire élire. Aurons-nous droit au même spectacle au Québec? On verra…

Publicités
32 commentaires leave one →
  1. The Ubbergeek permalink
    12 septembre 2012 23 h 36 min

    Oui mais sujet délicat… Que faire avec les Roms? C’est sur qu’on doit pas y aller en facho, minimum. Mais c’est un sujet complexe.

    Le parti socialiste est depuis longtemps social-démocate. En fait, le parti communiste ‘officiel’ et ‘classique’ est le vrai socialiste.

    J'aime

  2. 13 septembre 2012 0 h 01 min

    «C’est sur qu’on doit pas y aller en facho, minimum. Mais c’est un sujet complexe.»

    Il l’était aussi durant la campagne! Pourquoi alors avoir promis durant la campagne électorale «de ne pas démanteler de campements illégaux sans proposer de solutions de relogement» s’il n’y croyait pas? C’est cela entre autres qui enlève toute confiance à la politique et entretient le cynisme.

    « En fait, le parti communiste ‘officiel’ et ‘classique’ est le vrai socialiste.»

    Moi, je préfère le Parti de gauche… qui présente beaucoup de similitude avec QS. Il n’est allié avec le Parti communiste que lors des présidentielles dans le cadre du Front de gauche.

    «Il se présente comme l’héritier de l’expérience des luttes féministes, antiracistes, écologistes et altermondialistes et promeut le « dépassement » du capitalisme par une méthode (la « révolution citoyenne ») respectueuse des institutions démocratiques. Il met en avant les impératifs sociaux et écologiques, qu’il relie ensemble dans le concept de « planification écologique ». Le Parti de gauche se définit ainsi comme un parti politique d’éducation populaire, « ouvert et démocratique », « alliant réflexion et action », « unitaire et fédérateur », internationaliste et « de perspective européenne »

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_de_gauche_(France)

    Ça ressemble vraiment à QS!

    J'aime

  3. Yves permalink
    13 septembre 2012 5 h 59 min

    «Aurons-nous droit au même spectacle au Québec? On verra…«

    Par cette question j’en conclus que tu places le PQ au centre gauche. Hummm. Pour moi, il est au centre, cependant j’aimerais bien qu’il penche à gauche, mais là je ne me fais pas trop d’illusions.

    J'aime

  4. koval permalink*
    13 septembre 2012 6 h 42 min

    «Aurons-nous droit au même spectacle au Québec? On verra…»

    Lulu est venu nous dire hier qu’il allait « watcher » ça de près!

    J'aime

  5. 13 septembre 2012 7 h 52 min

    @ Yves

    «Par cette question j’en conclus que tu places le PQ au centre gauche.»

    Je savais que quelqu’un me sortirait ça! Disons qu’il y a des parties de sa plateforme qui le sont, comme l’abolition de la hausse de droits de scolarité (loin de la gratuité, toutefois), l’augmentation du taux d’imposition des gains en capitaux et des dividendes, l’abolition de la taxe santé, l’ajout de deux paliers d’imposition, etc.

    On verra… si ces propositions seront toutes réalisées. Cela dit, il est probable que son statut minoritaire empêche la réalisation de certaines de ces propositions (mais aussi celles qui me plaisent moins et même me rebutent, comme celles sur la citoyenneté et la loi 101 au cégep).

    Koval

    «Lulu est venu nous dire hier qu’il allait “watcher” ça de près»

    J’ai pensé regarder ça, mais je voulais terminer ce billet!

    J'aime

  6. 13 septembre 2012 10 h 08 min

    Pour ma part, je ne suis pas bien certain de la classification des Démocrates US parmi les partis de « centre-gauche ». Je dirais plutôt qu’ils se situent au centre, avec certains aspects de leur politique qui tanguent davantage vers la gauche. Sauf que même là, c’est une gauche plutôt timide.

    Un discours qui se termine par « God bless America » ne saurait êtrede gauche. Pas plus que les envolées militaristes. Pas plus que la réaction timide au discours xénophobe sinon même « white supremacist » dont l’écho se fait entendre depuis les profondeurs de l’Amérique profonde ».

    Pas plus que le soutien à Israël dans les années Nethanyahou. Israël pratique des politiques nationalistes d’extrême droite, que le Parti Démocrate dit réprouver; toutefois, ça ne se voit pas quand vient le temps de voter au Conseil de sécurité.

    Je comprends qu’il existe un tel frein que l’électorat. Aussi bien pour Hollande que pour Obama. Mais les « dretteux » – qui aiment bien définir leurs adversaires par des termes tels que « communistes » (ou, chez-nous, de « socialistes », même, quand ce n’est pas de « politicien à l’écoute de la rue »!), mais le discours est une chose, et la réalité politique (la traduction du discours en actions concrètes) en est une autre.

    J'aime

  7. 13 septembre 2012 10 h 16 min

    Beaucoup de groupes de pression, les gouvernements ont souvent les mains liées. Même François Legault, s’il avait pris le pouvoir, ne pourrait pas réaliser 90% des ses « changements » proposés!

    @ koval

    Effectivement, notre lulu national qui défends les intérêts des corporations depuis plus de 10 ans (et les intérêts d’entreprises américanos/albertaines depuis récemment) n’a pas de problème moral a défendre en même temps les intérêts du Québec!

    J'aime

  8. 13 septembre 2012 10 h 26 min

    @ Papitibi

    «Pour ma part, je ne suis pas bien certain de la classification des Démocrates US parmi les partis de “centre-gauche”.»

    Moi non plus et c’est pourquoi j’ai parlé de partis «dits de centre-gauche».

    @ benton65

    «Beaucoup de groupes de pression, les gouvernements ont souvent les mains liées. »

    Et, en campagne électorale, ils ne savent pas ça?

    J'aime

  9. 13 septembre 2012 10 h 29 min

    Je ne suis pas le seul à critiquer le retournement de Hollande…

    «Le président de la République veut faire ratifier au plus vite par le Parlement le Traité pour la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) de la zone euro, plus connu sous l’intitulé de « Pacte budgétaire », tel qu’il a été signé par Nicolas Sarkozy le 25 mars dernier. Pourtant, les faibles mesures « de croissance » annoncées le 29 mai dernier ne constituent en rien la « renégociation » promise par le candidat François Hollande d’un traité qui « ajoute l’austérité à l’austérité »

    La déclaration unitaire de campagne
    À lire!

    J'aime

  10. 13 septembre 2012 12 h 17 min

    @Darwin

    En compagne électorale, on courtise et paradoxalement, plus on « place » le mot « changement » dans un discours, plus l’on s’adonne à la langue de bois!

    Faut croire que la langue de bois est très appréciée puisque les politiciens l’utilisent à l’outrance!

    Comme un humoriste le disait:
    « Le monde, y veut pas le savouère, y veut le crouère! »

    J'aime

  11. 13 septembre 2012 12 h 51 min

    Ce sera encore pire au Québec, le PCul est minoritaire et devra gouverner vers la CAQ.

    J'aime

  12. 13 septembre 2012 13 h 50 min

    @ benton65

    «Comme un humoriste le disait:
    “Le monde, y veut pas le savouère, y veut le crouère!”»

    En fait, il disait “On veut pas le savouère, on veut le wouère » (Cable TV, Yvon Deschamps).

    «Faut croire que la langue de bois est très appréciée »

    C’est malheureusement le cas, en effet.

    @ David Gendron

    «Ce sera encore pire au Québec, le PCul est minoritaire et devra gouverner vers la CAQ.»

    C’est en effet l’hypothèse la plus probable… C’est d’ailleurs ce à quoi je pensais en écrivant «il est probable que son statut minoritaire empêche la réalisation de certaines de ces propositions ».

    J'aime

  13. 13 septembre 2012 16 h 09 min

    Il semblerait que les québecois soient plus perspicaces que les français…
    Le bilan du gouvernement socialiste au bout d’à peine quelques mois est consternant : le changement, c’est pour dans deux ans mais l’augmentation des impôts, c’est pour maintenant ! J’attends avec impatience les prochains sondages sur la cote de popularité de M Hollande. Je parie pour une chute conséquente.

    J'aime

  14. 13 septembre 2012 16 h 17 min

    @ david weber

    «Il semblerait que les québecois soient plus perspicaces que les français…»

    Je me demandais ce que vous diriez de ce billet… Il est rare que je m’aventure ainsi dans des lieux que je connais moins. Vous remarquez que la grande majorité des sources que j’ai utilisées sont françaises et que Jacques Généreux, dont l’analyse m’a servi de ciment pour lier tout cela, l’est aussi!

    Il y a donc des gens perspicaces chez vous aussi!

    J'aime

  15. 14 septembre 2012 2 h 19 min

    Bonjour Darwin,

    La presse, sauf celle d’opposition qui utilise souvent des moyens peu reluisant, ne fait guère écho du grand écart que fait le parti socialiste entre son projet et les faits ( attention aux abducteurs…). Les citoyens français, eux, ont compris. Voici le dernier sondage : « Sondage : Hollande continue sa dégringolade  »

    http://www.lepoint.fr/politique/sondage-hollande-continue-sa-degringolade-13-09-2012-1505967_20.php

    J'aime

  16. 14 septembre 2012 8 h 10 min

    @ David Weber

    «Les citoyens français, eux, ont compris»

    Est-ce vraiment parce qu’ils ont compris le «grand écart que fait le parti socialiste entre son projet et les faits»? L’article ne mentionne pas les motifs de rejet. Ça pourrait bien n’être que parce qu’ils trouvent que leur président est terne…

    Ce n’est pas une affirmation, mais simplement une interrogation. Les motifs d’insatisfaction peuvent porter sur de nombreux points selon les personnes. Certains peuvent même être insatisfaits parce qu’il ne recule pas sur la hausse du taux marginal d’imposition! Bref, c’est compliqué interpréter les résultats d’un sondage du genre!

    J'aime

  17. 14 septembre 2012 9 h 01 min

    @ Darwin

    Voici quelques éléments de réponses :

     » SONDAGE. Hollande n’inspire plus confiance aux Français »

    http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20120914.OBS2389/sondage-hollande-n-inspire-plus-confiance-aux-francais.html

     » Hollande et Ayrault toujours en baisse dans les sondages  »

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/09/14/hollande-et-ayrault-toujours-en-baisse-dans-les-sondages_1760245_823448.html

    Les français ont vite compris que les mensonges, dans tous les domaines, se multipliaient :

     » Cumul : l’engagement non tenu des députés PS  »

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/09/14/cumul-l-engagement-non-tenu-des-deputes-ps_1760335_823448.html

     » Redressement productif: les 91 sauvetages mystères d’Arnaud Montebourg  »

    http://www.slate.fr/story/61791/redressement-productif-91-entreprises-11250-emplois-arnaud-montebourg

    –  » Le scandale des collectivités locales  »

    http://www.lepoint.fr/economie/le-scandale-des-collectivites-locales-13-09-2012-1506170_28.php

    Il me semble avoir lu quelque part que dans le classement européens des politiques corrompus, nous étions juste avant la Roumanie.Cela en dit long, hélas…

    J'aime

  18. 14 septembre 2012 9 h 28 min

    Un autre article qui essaye d’analyser le désenchantement en ce qui concerne M.Hollande :

     » François Hollande et l’iPhone 5, même combat : de purs produits de consommation  »

    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/626089-francois-hollande-et-l-iphone-5-meme-combat-de-purs-produits-de-consommation.html

    J'aime

  19. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    14 septembre 2012 9 h 34 min

    Hummmm…
    Je ne peux m’empêcher d’être d’accord avec certaines conclusions de cet article ( tendance des partis de centre gauche à glisser au centre une fois élu), mais j’ai l’impression qu’il prépare la table à une critique sévère du PQ, alors je devrai vous tenir à l’oeil pour les prochains jours et Dieu sait que l’on dort un ti-peu moins bien quand on se sait surveillé par un POWERTROLL!! 😈

    J'aime

  20. 14 septembre 2012 10 h 06 min

    @David Weber

    Il me semble que M. Hollande vient d’arriver au pouvoir. Très tôt pour le critiquer.

    Par contre, j’avais suivi à la télé française la journée d’élection et je me souviens que les analyses pro-Sarkozy étaient très émotifs et y voyait pratiquement la fin du monde!

    Cela ne me surprends pas qu’il est un campagne de dénigrement sur le dos d’Hollande.

    En si peu de temps, il ne peut être accusé de tout les mots. Faut laisser la chance au coureur…

    J'aime

  21. 14 septembre 2012 10 h 16 min

    @ david weber

    Merci pour tous ces articles! Mais, je maintiens qu’il est difficile de savoir pourquoi exactement les gens sont déçus…

    À lire ces articles, ce serait surtout parce que la situation économique est loin de s’améliorer, pas parce qu’il ne respecte pas ses engagements.

    J'aime

  22. 14 septembre 2012 10 h 19 min

    @ THE LIBERTARIAN BADASS

    «j’ai l’impression qu’il prépare la table à une critique sévère du PQ»

    J’y ai quand même été mollo en soulignant qu’on ne peut pas reprocher au PQ les changements qu’il voudrait faire mais ne peut pas faire parce qu’il est minoritaire. Par contre, s’il se cache derrière cette excuse dans des domaines où il peut intervenir, oui, on le critiquera malgré tes menaces! Mais, attendons un peu, on n’en est pas là…

    J'aime

  23. 14 septembre 2012 11 h 17 min

    @ benton

     » Il me semble que M. Hollande vient d’arriver au pouvoir. Très tôt pour le critiquer. », écrivez vous. Il est au pouvoir depuis 5 mois… Et n’est pas lui qui avait pour slogan : « le changement c’est maintenant » ?

    Beaucoup de mesures auraient dues être prises dès le départ. Je pense notamment à celles qui étaient sociétales et qui ne coutaient rien à l’État voire même le contraire. Par exemple, il était question de constitutionnaliser la loi de 1905. En France, cette loi est le pilier de la laïcité. Il faut savoir que cette loi n’est pas appliquée dans toute la France. Ainsi elle ne l’est pas en Alsace-Moselle. Pas plus qu’elle ne l’est en Guyane, en nouvelle Calédonie, ou en Polynésie française. En tout, c’est 7 ou 8 régions représentant plusieurs millions de personne qui ont un régime particulier en ce qui concerne les cultes. En fait, toute la France paye pour ces régions car il faut savoir pou certains cultes (catholique, protestant réformé et luthérien, hébraïque) les religieux sont considérés comme des fonctionnaires donc nous les payons avec nos impôts… Il en va de même pour l’entretien des lieux de ces cultes. Supprimer cet état de fait rapporterait au minimum 60 millions d’euros par an…(je parle uniquement des salaires des religieux . On ignore le montant des frais d’entretiens des bâtiments cultuels qui ont toujours été soigneusement gardé secret par tous les gouvernements.)

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Alsace-Moselle

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Guyane

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Polyn%C3%A9sie_fran%C3%A7aise

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Nouvelle-Cal%C3%A9donie

    Autre mesure contre productive : lutter contre le capital pour le parti socialiste a consister à taxer les revenues financiers au même niveau que celui du travail. Le problème de cette mesure, c’est que les gros portefeuilles d’actions ne sont pas ne France. Et s’ils le sont, ils n’ont qu’une idée partir de France :

     » Belgique: l’affaire Arnault continue à faire des vagues  »
    http://www.lepoint.fr/monde/belgique-l-affaire-arnault-continue-a-faire-des-vagues-14-09-2012-1506317_24.php

    Au final, ce sont les petits épargnants qui vont être taxé alors que les plus gros vont trouver le moyen de défiscaliser leurs dividendes. De plus, est en taxant d’avantage les entreprises qu’on va relancer la compétitivité des entreprises françaises ? Avec quoi va-t-on réinvestir dans une entreprise si ce n’est avec ses bénéfices ? Par contre, c’est une excellente nouvelle pour la mondialisation : les capitaux étrangers- qui ne sont pas soumis à cette taxation- vont pouvoir racheter les industries françaises vieillissantes et de cette façon supprimer des concurrents…

    J'aime

  24. 14 septembre 2012 11 h 20 min

    @ Darwin

    « À lire ces articles, ce serait surtout parce que la situation économique est loin de s’améliorer, pas parce qu’il ne respecte pas ses engagements. », écrivez vous. Les deux, répondrai je. M.Hollande a été élu parce qu’il y avait un fort rejet de M.Sarkozy. Une fois Sarkozy parti…

    J'aime

  25. 14 septembre 2012 13 h 33 min

    «Les deux, répondrai je. »

    Pas de problème avec cette évaluation!

    J'aime

  26. 14 septembre 2012 15 h 58 min

    @David Weber
    « toute la France paye pour ces régions car il faut savoir pou certains cultes (catholique, protestant réformé et luthérien, hébraïque) les religieux sont considérés comme des fonctionnaires donc nous les payons avec nos impôts…  »

    = = =

    Cette liste des cultes qui bénéficient des largesses de l’État dans ces régions, elle est exhaustive? J’y vois une source d’iniquité envers les cultes exclus et leurs fidèles, tenus par leurs impôts à l’entretien des « pasteurs » [terme générique!] et lieux de cultes des autres, et tenus par la fidélité religieuse à l’entretien de leurs propres bâtiments religieux et au salaire de leurs guides religieux.

    Est-ce une source de tension? Dans l’affirmative, il serait temps d’y voir!
    Autre chose: l’obligation de l’État est-elle balisée? Sont-ce tous les lieux de culte – sans discernement – qui font l’objet des largesses de l’État dans ces contrées, dès lors qu’ils sont consacrés à un usage « autorisé »? Vieux réflexe de juriste – ou réflexe de vieux juriste, c’est selon…

    Cela dit, au Québec, des lieux de culte changent de vocation, faute de fidèles en nombre suffisant. J’habite une région éloignée (plus de 600 km au N-O de Montréal) et peu densément peuplée. Il y a une trentaine d’années, les Témoins de Jéhovah avaient érigé un temple relativement vaste, en moins de 72 heures; ces dernières années, ils y ont renoncé, faute d’adhérents. Le nombre des lieux de culte catholiques a diminué de moitié, certaines congrégations protestantes partagent un temple commun, la synagogue est désaffectée… mais les musulmans sont de plus en plus nombreux et projettent de tenir leurs activités communautaires dans un lieu plus vaste et mieux adapté à leurs besoins.

    Pour l’instant, ils louent un local pour la prière et l’enseignement de l’arabe à quelques dizaines d’enfants; ils souhaiteraient étendre cet enseignement à la population désireuse d’apprendre la langue.

    Et… ils ont sollicité une aide financière auprès des élus locaux. Ce à quoi je m’objecterai toujours!

    Cela dit, certains édifices à vocation religieuse ont une valeur patrimoniale certaine, qu’il faut conserver et ce, même si personne ne les fréquente plus. Et ceux-là, l’État doit en prendre la responsabilité financière. Certains, ai-je écrit. D’autres, construits plus récemment avec un souci de faire « moderne », ont mal vieilli et détonnent aujourd’hui par leur architecture quelconque, parfois même laide.

    J'aime

  27. 14 septembre 2012 21 h 21 min

    De Joseph Stiglitz (troisième question, Les décisions européennes sont trop limitées) :

    «Question : En France, la croissance stagne, mais François Hollande a annoncé des réductions de dépenses et des hausses d’impôts qui pèseront sur celle-ci, pour atteindre les objectifs européens. Nous emmène-t-il dans le mur ?

    Réponse de Joseph Stiglitz : Limiter le déficit structurel, comme l’imposent les traités européens, ça fonctionne quand vous êtes au plein-emploi, mais pas quand vous êtes en récession. C’est irresponsable d’essayer d’avoir un budget à l’équilibre ou même un déficit structurel à 3% dans une économie affaiblie.

    Je pense que la décision de François Hollande va avoir des conséquences très négatives. L’austérité mène à la récession. L’austérité a mené l’Espagne à la dépression.

    Les responsables européens continuent pourtant à dire qu’il faut de la croissance. C’est ce qu’ils répètent depuis des années, mais ils n’ont rien proposé de concret dans ce sens. Il y a bien eu quelques avancées, mais elles viennent très lentement et elles ne seront pas suffisantes.

    Vous avez par exemple renforcé les capacités de la Banque européenne d’investissement pour qu’elle puisse faire plus d’investissements. Mais l’échelle de ce qui est proposé est trop petite. Cela ne va pas suffire à compenser les dégâts de l’austérité.»

    Voilà!

    Lire aussi les autres parties de cet article. Du Stiglitz à son meilleur!

    Par exemple, sur l’aide proposée par l’Europe à l’Espagne sous la condition que l’Espagne adopte encore plus de mesures austères :

    « Je vais vous aider, mais, d’abord, il faut vous suicider »

    J'aime

  28. 15 septembre 2012 16 h 53 min

    Une autre décision de Hollande qui va dans le sens de ses engagements.

    Hollande dit non aux gaz de schiste

    «Le président François Hollande a annoncé hier la fermeture de la plus vieille centrale nucléaire française fin 2016 et le rejet de sept permis d’exploration d’hydrocarbures pouvant déboucher sur l’exploitation de gaz de schiste, des annonces attendues par les écologistes.»

    J'aime

  29. The Ubbergeek permalink
    19 septembre 2012 23 h 52 min

    Pas directement apparenté, mais intéressant pour Papitibi et David Weber entres autres – livre sur les cathos de gauche/gauche catholique (et peut être un peu sur les protestants en entre filet) en France contemporaine…

    http://blog.passion-histoire.net/?p=11931

    J'aime

  30. 24 septembre 2012 9 h 48 min

    Billet intéressant et complémentaire à celui-ci sur le blogue de l’IRIS, s’attardant sur les positions du Parti socialiste en matière d’immigration.

    La France du PS : à droite sur l’immigration ?
    http://www.iris-recherche.qc.ca/blogue/la-france-du-ps-a-droite-sur-l%e2%80%99immigration

    J'aime

  31. 16 octobre 2012 11 h 33 min

    @papitibi

     » Cette liste des cultes qui bénéficient des largesses de l’État dans ces régions, elle est exhaustive? J’y vois une source d’iniquité envers les cultes exclus et leurs fidèles, tenus par leurs impôts à l’entretien des « pasteurs » [terme générique!] et lieux de cultes des autres, et tenus par la fidélité religieuse à l’entretien de leurs propres bâtiments religieux et au salaire de leurs guides religieux. », écrivez vous.

    Votre analyse est exacte. Ce point devait être corrigé par le nouveau gouvernement qui a été élu récemment. Il n’en sera rien. Citons pour illustrer nos propos les articles suivants :

    1. » La grande mosquée de Strasbourg inaugurée »

    http://www.franceculture.fr/2012-09-27-la-grande-mosquee-de-strasbourg-inauguree

    A écouter très attentivement l’interview d’Odon Vallet :

     » M. Valls est comme d’habitude est ministre de l’intérieur, premier flic de France comme Clemenceau. Donc il rappelle les nécessités du maintien de l’ordre. La nécessité d’un islam qui soit conforme aux lois françaises. Mais d’autre part, il dit qu’il y a une main tendue de la France à l’égard des musulmans français. Il parle à Strasbourg ou il n’y a pas de séparation entre les cultes et l’état. M. Valls a d’ailleurs rappelé l’attachement de François Hollande la spécificité du régime en vigueur en Alsace-Moselle ce qui n’était pas évident durant sa campagne électorale. Ce qui n’était pas évident durant sa campagne électorale d’autant que beaucoup de militants laïcs sont pour l’abolition de ce régime. Enfin, là, IL EST GARANTI. […] »

    Cela se passe de tout commentaire…

    2.  » Le Concordat fragilisé par la laïcité ?  »

    http://www.lalsace.fr/actualite/2012/10/14/le-concordat-fragilise-par-la-laicite

    et « de plus en plus drôle » pour montrer à quel point les socialistes se sont moqués des gens ces articles récents :

     » Manuel Valls, ministre de l’Intérieur au bord de la crise de foi?  »
    http://www.humanite.fr/monde/le-ministre-de-l-interieur-au-bord-de-la-crise-de-foi-506207

    et

     » Manuel Valls : le sabre et le goupillon  »

    http://blogs.mediapart.fr/blog/raymond-defosse/151012/manuel-valls-le-sabre-et-le-goupillon

    Amicalement

    J'aime

  32. 16 octobre 2012 12 h 10 min

    @papitibi

    « Autre chose: l’obligation de l’État est-elle balisée? Sont-ce tous les lieux de culte – sans discernement – qui font l’objet des largesses de l’État dans ces contrées, dès lors qu’ils sont consacrés à un usage « autorisé »? Vieux réflexe de juriste – ou réflexe de vieux juriste, c’est selon… », écrivez vous.

    1.Toutes les lois sont contournées. La principale loi qui régit la laïcité en France est la loi dite de 1905 encore appelée « loi de séparation des Églises et de l’État ».

    http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/eglise-etat/sommaire.asp

    L’article 2 de cette loi précise :  » La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte.[…] ». mais cet article est contourné par toute une série de loi qui permettent un financement qui en principe est indirect.je peux entrainer dans le détail de ces mesures avec plaisir si vous le souhaitez.

    Voici un exemple pour illustrer mes propos :

     » Des musulmans contre « l’ingérence » d’un maire dans leurs affaires  »

    http://www.lepoint.fr/societe/des-musulmans-contre-l-ingerence-d-un-maire-dans-leurs-affaires-06-10-2012-1514062_23.php

    Dans cet article, on parle d’un financement direct de plusieurs millions d’euros…

    2. Il existe des régions ou des département en France où la loi de 1905 n’est même pas appliquée. C’est le cas de l’Alsace-Moselle (parce qu’en 1905 cette région était allemande suite à la guerre de 1870 qui a vu la France perdre ces régions au profit de l’Empire Allemand), la Guyane, Saint Pierre et Miquelon, la Polynésie française, la Nouvelle Calédonie et je dois en oublier quelques autres. En tout cela fait plusieurs millions de français qui sont hors la loi de 1905…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :