Aller au contenu principal

Les ni ni, ces ptits pleins d’avenir et d’espoir…bof!

1 juillet 2011

Par Koval – Les ni ni sont des amis politiques de plus en plus présents dans notre paysage qui s’accaparent de plus en plus l’espace médiatique pour ne nous dire strictement rien de nouveau.

Personnellement, j’avoue avoir déjà kidnappé un ni ni, et avec un peu de patience et de  torture à la cire de chandelle, je suis vite arrivée à lui faire avouer qu’il était en fait de droite d’aplomb.

Mais bon, puisque je m’élève contre les généralisations hâtives, vous ne me prendrez pas en défaut, je n’extrapolerai pas à partir de mes aventures personnelles.

Ces ni ni sont de bien drôles d’oiseaux, on les reconnaît à leur démarche politique qui est nébuleuse, opportuniste et dénuée d’idéaux. On en parle un peu ici, « Ni de droite, ni de gauche bien, au contraire! » Ainsi, la technique ni ni consiste à mordre un peu à gauche, un peu à droite, comme Marine. Il s’agit surtout d’avoir les dents assez longues et effilées pour accéder au pouvoir. Avoir beaucoup de culot et ne pas craindre le ridicule est aussi un prérequis essentiel pour tout candidat ni ni.

Il existe plusieurs autres déclinaisons du courant ni ni, j’ai trouvé cette lignée québécoise péquiste, ni à gauche ni à droite, mais devant nous.

Voilà un cas typique de politicien ni ni, le président du PQ, M. Raymond Archambault:

M. Archambault décrit la position péquiste comme «ni à gauche ni à droite, mais devant nous»: voilà bien la rhétorique chancelante du PQ, celle-là même qui a conduit à la nécessité de QS à sa gauche et à la tentation Legault à sa droite.

L’esprit ni ni, mine-t-il le PQ? Bonne question! Je ne saurais y répondre, je n’ai pas les diplômes qu’il faut ni l’autorité intellectuelle pour l’affirmer. Ce qui me « bug » par contre, c’est de voir que les ni ni péquistes sont en chute libre pendant que les ni ni Legaultistes prennent le plancher?!? On parle de sauveur, de balayage, etc. etc., les qualificatifs ne sont jamais assez grandiloquents pour louer ce personnage qu’est François Legault. Ce n’est pourtant qu’un ni ni très semblable à ceux du PQ, non?!? Nous suivrons attentivement les histoires drabes de ce mouvement de M. Legault, « ni de gauche, ni de droite»

Mais bon, si j’avais une seule chose à dire en bien au sujet des ni ni, ce serait celle-ci:

Ils possèdent l’art de faire passer le vieux pour du neuf, suffit de calculer la fréquence d’occurrence du mot « changement » dans leurs discours sur fond de violons.

C’est sûr que des ni ni qui débarquent, tout frais, tout neufs, sur la scène politique québécoise, ça provoque un gros vent de promesses et de changements. Je ne m’étonne donc pas du capital de sympathie actuel de la CAQ. À ce sujet (la CAQ), surveillons bien les spéciaux de vaseline en pharmacie par réflexe de prévention. Baaaaîîîlllle!!!

Donc, si je résume, il y a trois courants, comme autant de générations cohabitant au Québec. Le courant des soixante-huitards plutôt gauchistes, les plus individualistes et plus à droite de la génération X et l’élan plein d’espoir ni ni des Y. Quel progrès mes amis!

J’ai même des stats de ni ni pour la France.  On a quantifié un peu le phénomène là-bas. Dans le Parisien de novembre 2010, on peut lire:

« Trente-trois pour cent des Français, soit 4% de plus qu’en 2007, ne se sentent « ni à gauche, ni à droite ni au centre », selon un sondage Ifop publié mardi par France-Soir. Parmi ces 33% se trouvent 51% d’électeurs écologistes et 28% de sympathisants du Front national. Ceux qui se retrouvent le moins dans les partis actuels sont majoritairement des jeunes de moins de 35 ans et des ouvriers, selon ce sondage. Seulement 23% des sympathisants d’Europe Écologie se disent de gauche, mais 16% des amis de Jean-Marie Le Pen se placent également à gauche de l’échiquier politique.Le sondage révèle aussi que 29% des Français se disent à gauche (25%) ou très à gauche (4%). 15% se classent au centre et 22% à droite (19%) ou très à droite (3%). Le sondage a été mené les 16 et 17 septembre auprès d’un échantillon national représentatif de 965 personnes selon la méthode des quotas. »

Donc, plutôt jeunes, plutôt ouvriers un bon pourcentage d’écolos et de FN. Hum! Et seulement 23% de gauchistes dans le mouvement écolo! De quoi brouiller pas mal de repères on dirait, quelle bouillie!

Attention, ceci  laisse perplexe la matante ringarde que je suis:

« mais 16% des amis de Jean-Marie Le Pen se placent également à gauche de l’échiquier politique. »

Wow! La grande mystification! Je rêve ou quoi?! J’observe et je rigole! À quand le grand mentaliste comme leader politique?

Cette nouvelle idée de ni ni me fait penser à un principe de physique, l’équilibre géostrophique, à force d’accélérer la vitesse de tournage en rond, on fini par atteindre un état stable, un équilibre drabe, plate! Est-ce Chartrand qui disait: « Le Québec n’avance jamais si vite que lorsqu’il tourne en rond.« ?

Bon, je pense que je vais aller me recoucher moi-là! Ah! J’oubliais!  Sortez vos drapeaux du Québec et souhaitons un bon anniversaire au ROC de la part du Québec, histoire de leur dire qu’on les aime encore tout en préparant le prochain référendum. 🙂

78 commentaires leave one →
  1. 1 juillet 2011 14 h 11 min

    Ces ni ni engendrent vraiment une confusion totale…

    Ma favorite est dans un des articles que tu as montrés, de Sirois :

    «Ce que nous proposons n’est ni à gauche, ni à droite, selon nous, c’est dans le bon sens »

    Et le bon sens, c’est le gros, j’imagine ! Il parle de changements, j’en veux aussi, mais ce ne sont pas les mêmes !

    Ton article de France est aussi rigolo (genre rire jaune). Des gens se disent vraiment «ni à gauche, ni à droite ni au centre » ! Ouf, on n’est pas sortis du bois…

    J’aime

  2. 1 juillet 2011 14 h 22 min

    Ouais et en plus nous au Québec, nous avons droit à une double ration de ni ni, les ni ni gauche/droite et les ni ni fédéraliste/souverainiste….

    Doublement ennuyant!

    J’aime

  3. 1 juillet 2011 14 h 27 min

    Tiens! J’ai téléchargé ça sur mon MP3, je vais aller prendre une marche en l’écoutant, au moins je vais mieux comprendre ce que ça veut dire quand on se fait traiter d’hostie de communisssss…et puis, ça va me sortir momentanément du climat ni ni ….

    http://www.litteratureaudio.com/livres-audio-gratuits-mp3/tag/karl-marx

    J’aime

  4. 1 juillet 2011 14 h 32 min

    Le seul point où j’ai tiqué un peu dans le billet, c’est l’association de ce mouvement avec les générations. Je ne nie pas qu’il y ait des différences entre elles, mais ces différences peuvent aussi bien être des différences qui dépendent de l’âge plus que de la génération.

    Jusqu’à l’arrivée du PQ, les jeunes de mon âge ne se retrouvaient pas non plus dans les partis politiques. Si bien des soixante-huitards étaient gauchistes, encore plus ne l’étaient pas. Certains n’étaient fort probablement rien du tout, genre ni ni, peut-être ! Serait-ce donc plus une question d’âge ? En plus, le cynisme ambiant peut accentuer cette tendance «naturelle». Je n’affirme rien ici, je ne fais que me poser des questions.

    J’aime

  5. 1 juillet 2011 14 h 57 min

    Darwin, il me semble qu’on soit dans un temps plus propice à l’expansion des ni ni. Je peux te citer ceci:

    « Rappelons quelques faits basés sur les recherches de Guy Michelat et Michel Simon (1). EnEn 1995, 19 % des personnes disaient ne se situer «ni à droite, ni à gauche» ; en 1997 elles étaient 24 % à donner la même réponse ; en 2001, le chiffre atteignait 45 %, ce qui est tout à fait considérable. Ce mouvement grandissant de désaffiliation est d’autant plus fort que les personnes interrogées sont plus jeunes : ainsi 56 % des 18-25 ans disent n’être «ni à droite, ni à gauche». »

    http://www.le-militant.org/remu/nidnig.htm

    J’aime

  6. 1 juillet 2011 15 h 00 min

    Une chose est certaine, il y a moins de projets mobilisateurs chez les jeunes d’aujourd’hui qu’il y en avait chez les jeunes des années 70, non?

    J’aime

  7. 1 juillet 2011 15 h 17 min

    «il y a moins de projets mobilisateurs chez les jeunes d’aujourd’hui qu’il y en avait chez les jeunes des années 70, non?»

    Je ne sais pas. Les projets internationaux étaient peu fréquents dans les années 1970 et ils intéressent beaucoup les jeunes de nos jours. Même chose pour l’environnement. Par contre, il est vrai que le climat était plus optimiste à l’époque. Cela peut faire une grande différence, je suis d’accord.

    Mais, cela demeure davantage lié à la conjoncture qu’aux caractéristiques d’une génération, je trouve.

    J’aime

  8. 1 juillet 2011 15 h 22 min

    Ben je pourrais ajouter pour défendre mon point que la jeunesse est plus nihiliste, comme dans ni ni! 🙂

    J’aime

  9. Pragmatisme permalink
    1 juillet 2011 17 h 04 min

    En fait la vrai citation de Raymond Archambault est : « Dans un tel contexte, j’appelle tous les souverainistes à se préparer en vue du prochain rendez-vous électoral au Québec. L’avenir du Québec n’est ni à gauche ni à droite, il est devant nous. Nous sommes une société moderne avec des problèmes et des défis modernes. Le Parti québécois vient de se donner un nouveau programme, une vision à long terme pour le Québec de 2020.  »

    Le ni ni d’Archambault me fait penser à Duceppe qui disait que l’indépendance n’est ni à gauche ni à droite, elle est droit devant. Manifestement il en a perdu le sens…

    J’aime

  10. 1 juillet 2011 19 h 55 min

    Yves et Sombre, je vais vous contacter.

    J’aime

  11. 1 juillet 2011 20 h 47 min

    Pragmatisme

    Je dois vous avouer que je donne raison à Duceppe sur ce point.

    J’aime

  12. 1 juillet 2011 21 h 57 min

    @Darwin
    « Des gens se disent vraiment «ni à gauche, ni à droite ni au centre »! Ouf, on n’est pas sortis du bois… »

    = = =

    C’est parce qu’il y en a dont l’esprit fonctionne dans un axe vertical plutôt qu’horizontal…

    Il y a les inférieurs, et il y a les supérieurs. D’ailleurs, je pense que c’est enseigné en médecine, à McGill, On en voit, de ceux-là, sur les blogues; on les reconnaît au fait qu’ils disent posséder la science infuse.

    Bon, je déconne. J’ai dû faire une grosse indigestion de Canada Dry, en ce premier juillet! 😉

    J’aime

  13. 1 juillet 2011 22 h 09 min

    Au Canada dry ou au Canadian Club (ouach, mon père buvait ça…) ?

    J’aime

  14. 2 juillet 2011 10 h 04 min

    @Darwin

    Canadian Club? Ha Ha! J’en ai une bouteille, que j’ai reçue en cadeau vers 1980. C’est jusse pour la grande vesite

    J’aime

  15. 2 juillet 2011 12 h 18 min

    «C’est jusse pour la grande vesite»

    On dirait qu’il n’y en a pas souvent ! À moins qu’elle n’ait du goût…

    J’aime

  16. 2 juillet 2011 18 h 37 min

    @Darwin 12h18

    C’est parce que mes amis sont tous ou bien Lacordaire, ou bien membres de la ligue de tempérance.

    Alors je leur sers du Kool-Aid!

    = = =

    Pour l’authentique vérité vraie, là, je dirais que, avant mon divorce, je souhaitais faire « vieillir »; après un divorce, les amitiés de couple, tu oublies ça. Et quand j’ai reformé un couple, la dame avait des principes: hors du vin, point d’alcool !

    J’aime

  17. 2 juillet 2011 19 h 41 min

    «Alors je leur sers du Kool-Aid!»

    Je me rétracte, ils n’ont pas de goût ! 😉

    «la dame avait des principes: hors du vin, point d’alcool !»

    Meigne pas de la bière ?

    J’aime

  18. 2 juillet 2011 20 h 20 min

    @ Koval

    «Ouais et en plus nous au Québec, nous avons droit à une double ration de ni ni, les ni ni gauche/droite et les ni ni fédéraliste/souverainiste….»

    Je viens de lire un exemple de la deuxième sorte :

    http://ysengrimus.wordpress.com/2011/06/24/une-fois-pour-toutes-je-ne-suis-ni-federaliste-ni-nationaliste-je-suis-internationaliste%E2%80%A6/

    En fait, je n’ai lu que le titre. Mais je trouvais cela tellement lié à ton commentaire que je n’ai pas résisté… Je n’ai pas trouvé cela en consultant son blogue, mais l’ai vu dans un commentaire d’un article du Devoir (http://www.ledevoir.com/politique/canada/326629/visite-royale-le-canada-fete-kate-et-william ). On donnera ainsi quelques clics à M. Laurendeau, il sera content !

    J’aime

  19. 2 juillet 2011 20 h 59 min

    Extrait de ton premier lien:

     » Je ne m’oppose pas aux nationaleux de ci ou aux fédérastes de là. Je m’oppose en bloc au tout du débat national. Je m’oppose au débat monopolisant, gaspillant et usant à la corde l’action politique citoyenne: fédérastes versus nationaleux.  »

    Génial! Que dire de plus? S’opposer aux débat est très constructif….misère….

    J’aime

  20. the Ubbergeek permalink
    2 juillet 2011 22 h 35 min

    Peut-on être de centre? Dù à mes idées, on a dit des fois que je suis en fais de centre-gauche ou gauche ‘molle’…

    Je sais pas. Je considère que le monde occidental et sa politique, SURTOUT maintenant, est biaisé plus à droite, dù au design intrinsece – le pouvoir de l’argent et tout… Je veus dire, regarder ADQ vs QS…

    Et puis, apparenté, je veus surtout un 8équilibre* entre Marché et gouvernement, qui me semble echapper vers une victoire possible du marché..

    Suis-je un ni-ni? Un gauchiste hypocrite? sais pas…

    Mais je sais que je pourrais accepter des idées rationelles, intelligentes et prouvées venant de la droite,a lors…

    J’aime

  21. 3 juillet 2011 6 h 06 min

    Salut the Ubbergeek et bon retour

    Dans le billet, il est surtout question d’hypocrisie et d’opportunisme des mouvements comme Marine et Legault.

    Exemple:

    Quand tu votes Lepen et que tu te penses ni de gauche ni de droite.

    Le but n’était pas vraiment de faire le procès du centre.

    J’aime

  22. the Ubbergeek permalink
    3 juillet 2011 16 h 48 min

    Je vois donc

    J’aime

  23. Richard Langelier permalink
    3 juillet 2011 20 h 00 min

    Comment commenter ce billet? Les résultats de sondages me surprennent peu. Les concepts de « gauche » et de « droite » ont une valeur heuristique pour la plupart des personnes qui écrivent sur Jeanne. Je connais ce site depuis quelques mois seulement et un calcul mental rapide me fait conclure que nous sommes une dizaine de personnes. Ce n’est pas un reproche. Que le terme ait peu de résonance au Québec ne me surprend guère. La question constitutionnelle a monopolisé l’actualité depuis 40 ans [1]. La gauche anglo-canadienne radicale (le Parti communiste du Canada) et sociale-démocrate (le CCF puis le NPD) ont été insensibles à la question québécoise.

    En France, c’est surprenant de prime abord. Je rappelle cependant que la gauche traditionnelle a été productiviste. Que les environnementalistes soient méfiants, c’est une chose. Que des personnes qui se définissent comme écologistes ne fassent pas le lien entre la façon de produire les richesses [2] et la façon de les redistribuer est pour le moins inquiétant. Des questions plus précises auraient peut-être donné des résultats plus nuancés.

    Au Québec, nous avons le MRNQ qui tient un discours anti-immigration au nom de l’anti-capitalisme et de la défense du peuple pure laine. Je suppose qu’il s’agit d’une poignée de personnes. Un « ami » que je connais par le sport depuis plusieurs années m’a sorti ce discours. Il faut dire qu’il explique le fait que lui et moi n’avons pas de travail par le fait que les femmes sont sur le marché du travail !!!

    J’ai pété les plombs comme Le violent seul de Réjean Ducharme chanté par Charlebois, en écoutant François Legault interviewé par Anne-Marie Dussault. « Le déséquilibre fiscal ayant été réglé en grande partie, Charles Sirois et moi ferons la tournée du Québec pour savoir comment les Québécois utiliserons cette manne ». Les recettes sont déjà annoncées : « payer davantage les bons profs et éjecter les mauvais ». Ce ne serait pas une question de gauche ni de droite? L’aide sociale? Sujet tabou.

    Après ces associations libres, j’irai rouler chez des amis à la campagne, cette semaine. Je tenterai d’avoir l’esprit de synthèse. Ils ont un Mac. Adhérerai-je à la grande bourgeoisie et au discours de droite pour autant?

    [1] Voire 400, mais je n’ai pas le goût de me lancer dans un discours falardien sur la longue oppression des Canadiens-français.
    [2] Cf les textes de Darwin sur l’outil PIB.

    J’aime

  24. 3 juillet 2011 20 h 48 min

    @ Richard Langelier

    «Je connais ce site depuis quelques mois seulement et un calcul mental rapide me fait conclure que nous sommes une dizaine de personnes.»

    En général, moins d’un visiteur sur 10 commente sur les blogues. À http://www.toutlemondeenblogue.com/blog/7564/details.aspx vous pouvez voir que le blogue reçoit en moyenne une centaine de personnes par jour (il s’agit de visiteurs uniques, donc si la même personne vient deux fois, elles n’est comptée qu’une fois; enfin, je pense !).

    Notre outil statistique nous donne une moyenne de près de 150 pages vues par jour. Pour un blogue qui ne publie que deux billets par semaine, je trouve ça pas si mal. Bon, je suis conscient qu’une proportion non négligeable de ces visites proviennent de recherches Internet de gens qui cherchent tout autre chose (ou de gens qui cliquent sur nos noms ou sur une blogoliste). Mais, bon, nous n’avons pas de grandes ambitions de ce côté. L’achalandage nous satisfait.

    «les textes de Darwin sur l’outil PIB»

    La suite sera publié à 5h demain matin…

    «J’ai pété les plombs comme Le violent seul de Réjean Ducharme chanté par Charlebois, en écoutant François Legault interviewé par Anne-Marie Dussault»

    Quand j’ai vu qu’elle l’invitait pour rien, c’est-à-dire en lien avec aucun événement, j’étais en maudit. J’ai passé mon tour, cette fois. Les médias sont d’une telle complaisance avec lui… Qu’il parte son parti que les journalistes commencent à le bitcher un peu ! 😉

    «Adhérerai-je à la grande bourgeoisie et au discours de droite pour autant?»

    Vous auriez des valeurs bien malléables et opportunistes, ce que je n’ai jamais perçu chez vous à quelque degré que ce soit. Je considère donc ce danger comme nul !

    J’aime

  25. Richard Langelier permalink
    3 juillet 2011 21 h 56 min

    J’aurais dû préciser que nous sommes une dizaine à y écrire sur une base régulière. Mettez ça sur la faute de Météomédia qui annonçait des probabilités de précipitations sur 60% du territoire. Si j’avais pondu mon texte sur le vélo, cet après-midi, je n’aurais pas commis un tel impair.

    Je tentais de dire que pour cette dizaine de personnes qui écrivons régulièrement, ces termes de « gauche » et de « droite » ont un sens, avec des nuances (radicale, traditionnelle). Si je demandais à mes voisins: « seriez-vous d’accord pour qu’une partie de vos impôts serve à financer des emplois pour les personnes assistées sociales? à financer des organismes qui viennent en aide à des familles qui ont un membre qui souffre de problèmes psychiatriques? à permettre à des personnes souffrant de problèmes de surdité de pouvoir participer à la société, avec des aides auditives plus adéquates, etc.? », j’aurais peut-être des réponses positives. Si je leur demandais s’ils sont de gauche ou de droite, ils hausseraient peut-être les épaules.

    Disons qu’en ce premier texte, j’essayais de dire que je partageais les inquiétudes de koval, avec bémols.

    J’ajouterais que la gauche québécoise a sa part de responsabilité. Certes, la politique n’est pas une question de marketing, mais elle n’est pas non plus une question d’anti-marketing. Mon expérience de congrès par concours d’applaudissements m’a laissé un goût amer, tant mieux si les temps ont changé.

    C’est aux lecteurs de ce blogue que je posais la question: serai-je considéré de droite si j’écris sur un Mac? Dans la gauche des années 70, il fallait s’acheter dé beaux vieux habits neus et rouler à billes sur du papier (Charlebois, ben évidemment)..

    J’aime

  26. 3 juillet 2011 22 h 38 min

    @ Richard Langelier

    «Mettez ça sur la faute de Météomédia qui annonçait des probabilités de précipitations sur 60% du territoire.»

    J’avais assez hâte que le 60 % arrive ! On est tellement mieux depuis que ça a enfin tombé!

    «Dans la gauche des années 70»

    J’étais de gauche à l’époque, mais sans militantisme. Je ne connaissais donc pas les obligations vestimentaires de l’époque. Pour m’amuser avec un de mes amis, nous avons publié un manifeste du Front de libération des anti-chromés (notre slogan était «Vive le FLAC tabarnak, vive l’anarchie, hostie !» L’anarchie, ce n’était que pour la rime !). Les chromés, c’était justement ceux qui suivaient la mode vestimentaire…

    Alors nous…

    J’aime

  27. the Ubbergeek permalink
    3 juillet 2011 22 h 41 min

    Sur un Mac? Peut-être actuellement, ou gauche ,caviar’ au mieux, considérant que, même si Apple se pose en chose ‘trendy, cool, un peu pseudo ‘ »alternatif’, ca reste du capitalisme business avec un coté TRÈS mode – les produits Apple sont critiqués pour leurs prix trop élevé. Alors, oui, on pourrait dire de droite, sérieusement.. Une droite économique, avec un coté social plus ouvert, mais…

    Si tu utilise Linux, cependant, la c,est plus de gauche, contreculture, etc. OU anarchiste, même.

    Pour le linge et le tabac, ca fais écolo et tout, pour sur.

    J’aime

  28. 3 juillet 2011 22 h 44 min

    @ the Ubbergeek

    «Si tu utilise Linux, cependant, la c,est plus de gauche»

    Je n’en suis pas là, mais j’ai OpenOffice, est-ce que c’est correct ? 😉

    J’aime

  29. the Ubbergeek permalink
    3 juillet 2011 22 h 50 min

    J’était à moitié sérieux, mais le coté mode trendy d,Apple, le coté aussi ,fermé’ de leur ordinateurs, c,est pas trop écologique quand on y pense, non?

    VERY! 😉

    J’aime

  30. 3 juillet 2011 23 h 01 min

    De toute façon, c’est un de mes gars qui s’occupe de ça !

    J’aime

  31. 3 juillet 2011 23 h 04 min

    @ Richard Langelier

    J’ai oublié de dire que les stats du site ne comptent pas les visites que Koval, Lutopium et moi y faisons…

    J’aime

  32. 3 juillet 2011 23 h 20 min

    Je pense que Ubuntu est l’avenir, un produit annoncé sur cette page…La vraie liberté. Je l’ai vu à l’université, fac de medecine alors ça s’implante et ça fait son chemin…

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ubuntu

    Ubuntu affiche comme ambition de principe la volonté que le monde entier puisse équitablement profiter du logiciel, et pour ce faire, que tout utilisateur d’ordinateur puisse être libre de télécharger, d’utiliser, de copier, de distribuer, d’étudier, de partager, changer et améliorer le logiciel pour toutes utilisations sans payer de droit de licence. Il est stipulé aussi que l’utilisateur doit pouvoir choisir la langue dans laquelle il l’utilise, et qu’il puisse avoir l’opportunité d’utiliser le logiciel même s’il est handicapé

    J’aime

  33. the Ubbergeek permalink
    3 juillet 2011 23 h 29 min

    J e doit avouer cependant que j,aurais aimé pouvoir acheter le Mac OS pour… Un pc.

    Cependant, LInux et Ubuntu reste plus complexe d’approche et confus des fois, et ca marche différent de WIndows, qui a ses qualités… Et puis, il faut pas se leurer; comme on l,a vu avec une alerte récente de virus dangereux sur *MAC*, le jour où Linux sera populaire sérieusement, tu verra une monté aussi des virus linux…

    J’aime

  34. 3 juillet 2011 23 h 44 min

    Je pensais que Linux et Ubuntu, c’était la même chose…

    J’aime

  35. the Ubbergeek permalink
    3 juillet 2011 23 h 57 min

    Enfin, me semble que Linux a pas UN set officiel, mais plusieurs, Ubuntu est sa ,distribution’ la plus populaire, ordis personels.. me semble.

    J’aime

  36. 3 juillet 2011 23 h 59 min

    Bon, je n’étais pas trop dans les patates…

    Merci !

    J’aime

  37. Richard Langelier permalink
    4 juillet 2011 0 h 36 min

    @ the Ubbergeek

    J’étais en train d’écrire que je commençais à comprendre votre humour, lorsque j’ai lu que vous étiez à moitié sérieux. J’ai du pain sur la planche.

    @ tous

    Si je lis qu’une partie importante des personnes sondées veut recriminaliser l’avortement, je vais badtripper. J’affirme seulement que je suis « un peu » moins inquiet que Koval lorsque je lis qu’un sondage indique qu’une partie importante de ces personnes se définit « ni de gauche, ni de droite ». Par contre, mon sang ne fait qu’un tour, lorsque Lucien Bouchard, François Legault veulent « frapper dans le tas » en disant que ce n’est ni de gauche ni de droite, que le Bloc québécois considère qu’il faut dire que l’amiante chrysotile est inoffensif, parce que la souveraineté n’est ni de gauche ni de droite, mais devant nous et qu’une circonscription de plus… Mon sang fait un bon tour lorsqu’une partie importante des souverainistes fait savoir au Bloc québécois qu’il y a des limites à rire du monde.

    En blaguant sur la tenue vestimentaire des militants de gauche des années 70 et sur l’absence de Personal computers à cette époque, j’ai fait dévier le débat. J’aurais dû fermer mon logiciel de messagerie Mozilla Thunderbird, gratuit, mais pas tout-à-fait libre. Un jour, le site français annonçait une mise à niveau : « pour la version française, vous comprendrez que nous sommes des bénévoles et qu’il nous faut un échange de fax avec Mozilla ». Un internaute a répliqué : « si c’est un logiciel libre, vous n’avez pas besoin d’échange de fax. ». « Il est libre, mais si nous voulons utiliser le terme Mozilla, il faut un échange de fax. ». L’internaute s’est fâché : « Je retourne à Outlook Express ». Je m’étais débarrassé de mes préjugés contre les maudits franças, mais là!. N’ayez crainte, je n’ai pas jugé l’ensemble de l’Hexagone.

    Sans être connaisseur, je crois que les administrations publiques pourraient faire des économies importantes avec le logiciel libre. Ça n’interdit pas d’avoir une fiscalité plus progressive, d’exiger des redevances pour les richesses naturelles, de faire des économies avec Pharma-Québec, sans partir en orbite : « Nous allons distribuer des chèques de revenu de citoyenneté de 15 000$, plus, plus, plus! »

    J’aime

  38. 4 juillet 2011 5 h 30 min

    @ Richard Langelier

    «que le Bloc québécois considère qu’il faut dire que l’amiante chrysotile est inoffensif»

    Ouais, je ne me répèterai pas mille fois, mais ça m’est aussi resté sur le coeur…

    J’aime

  39. Benton permalink
    4 juillet 2011 16 h 57 min

    Finalement, ni Mac, ni PC, mais Ubuntu!

    J’aime

  40. Benton permalink
    4 juillet 2011 17 h 03 min

    Ni Droite, ni gauche, c’est ce qui arrive lorsqu’on ne démêle pas sa droite de sa gauche!

    Personnellement, depuis 30 ans que la balance penche a droite avec ce que cela a donné, le crédit, c’est le temps de mettre le poids à gauche…

    P.S.: De Gaule disait: « Je suis ni a droite, ni a gauche… mais au-dessus! »

    J’aime

  41. 4 juillet 2011 18 h 12 min

    «Gaule disait: « Je suis ni a droite, ni a gauche… mais au-dessus! »»

    Nous (Koval et moi) connaissons quelqu’un qui dit ça parfois… sans citer sa source !

    J’aime

  42. the Ubbergeek permalink
    4 juillet 2011 21 h 12 min

    Le gaulisme était une forme de droite nationaliste modérée non, quoique ouverte socialement sur des trucs?

    J’aime

  43. Benton permalink
    4 juillet 2011 21 h 37 min

    Une chose est sûre au sujet du Gaulisme, c’est de ne pas ressembler au pétainisme, un nationalisme de droite itou. Pétain prônait un retour à la terre, Gaule était tourné vers le modernisme…

    J’aime

  44. Benton permalink
    4 juillet 2011 22 h 05 min

    Article intéressant sur le « ruissellement » (trickle-down) de Krugman:

    http://www.rtbf.be/info/chroniques/chronique_une-vaste-escroquerie?id=6403373&chroniqueurId=5032403

    J’aime

  45. 4 juillet 2011 22 h 16 min

    De Gaule était ni à droite ni à gauche mais un peu raciste, bon à l’époque c’était possiblement la norme…

    http://lemegunvoteimportant.blog.tdg.ch/archive/2011/02/07/charles-de-gaulle-et-les-musulmans.html

    Y’a ce livre aussi…que je n’ai pas lu mais qui rejoint un peu ma pensée…..Ni à gauche ni à droite profite bien à des idéologies extrêmes…

    http://www.amazon.fr/Ni-droite-gauche-LId%C3%A9ologie-fasciste/dp/2213606390

    J’aime

  46. 4 juillet 2011 22 h 19 min

    « LES LIBERTARIENS SONT-ILS À DROITE? »

    😆 😆 😆

    http://www.quebecoislibre.org/philo1d.htm

    Le pire, c’est qu’ils n’ont pas l’air très sûr!

    Le lecteur néophyte qui arrive pour la première fois sur le site du QL se dit probablement, que ce soit avec un sentiment de dédain ou d’approbation: « Ah, tiens, un site qui défend des idées de droite. » Ce lecteur n’a pas tout à fait tort.

    J’aime

  47. 4 juillet 2011 22 h 37 min

    Bon article Benton, on se prépare donc à refaire les mêmes singeries qui provoquera possiblement une crise plus grave….

    Krugman, comme moi, comprend mal les ni ni on dirait ! 🙂

    comment des gens peuvent-ils à la fois exiger des réductions drastiques dans le Medicare et Medicaid, et défendre des allégements fiscaux spéciaux en faveur des gestionnaires de fonds spéculatifs et des propriétaires de jets d’affaires ?

    J’aime

  48. 4 juillet 2011 22 h 38 min

    @ Benton

    «Article intéressant sur le « ruissellement » (trickle-down) de Krugman:»

    Trop drôle, j’ai lu cet article en anglais ce matin et je me demandais justement comment on pouvait traduire «trickle-down» en français… Ruissellement ? Ouais, peut-être…

    Cet article me faisait penser à la baisse des impôts des entreprises au Canada. Cela fera augmenter les investissements et créera des emplois, disent-ils. Comme Krugman (non, je ne me compare pas à lui…), j’ai regardé les effets des baisses des impôts des dernières années (j’en ai parlé ici https://jeanneemard.wordpress.com/2011/02/07/ah-les-impots/ ), et… non, les investissements en pourcentage du PIB (c’est quoi ça ?) n’ont pas augmenté…

    J’aime

  49. Benton permalink
    4 juillet 2011 22 h 39 min

    Un « peu » raciste à l’époque, c’est finalement un racisme paternalisme….

    J’aime

  50. 4 juillet 2011 22 h 41 min

    « LES LIBERTARIENS SONT-ILS À DROITE? »

    1998, tu remontes à loin! Je pense qu’ils assument mieux, maintenant. Ce qui ne les rend pas plus crédibles…

    J’aime

  51. Benton permalink
    4 juillet 2011 22 h 51 min

    Ruissellement, ça représente bien la part que l’ensemble de l’humanité a droit…

    Parfois je me dis qu’il y a les requins et il y a la meute de petits poissons qui suivent le requin pour ramasser les miettes. Le plus pathétique, c’est de voir certains petits poissons défendre les intérêt du requin en croyant qu’il va avoir une plus grosse part!
    Le requin se fout du p’tit poisson.

    Plus pathétique encore, c’est ce même petit poisson qui pense devenir un requin… et que sa frustration passe sur le dos de la meute qu’il juge trop collective, ce qui est un frein a ses aspirations!

    C’est plus facile de confronter les plus petits que soi qu’un requin….

    J’aime

  52. the Ubbergeek permalink
    4 juillet 2011 22 h 55 min

    Il faut pas oublier avec des controverses comme cà, L,AGE de la personne, et l’époque où est elle née… Certains disent qu’après 30 ans, on change pas de vision du monde, alors…

    Je pense à Churchil par example, un peu hypocritement vénéré en Engleterre… Mais il a fais un fameux commentaire sur une guerre en Afrique (‘Bien sur, on vas les faucher comme le blé!’), et il était connu pour mépriser les indiens et Ghandi.

    Ma grand-mère paternelle aussi par example… Elle a jamais été une ‘grenouille de bénitier’ ou de quoi, mais quand un de mes cousins a fais un cominfg out, elle a pas trouvé ca drole.

    J’aime

  53. the Ubbergeek permalink
    4 juillet 2011 22 h 56 min

    J’ai vu ce genre de révisionisme poliitique partout, comme sur la section CHat Politique d’Alternate History.com…

    J’aime

  54. Benton permalink
    4 juillet 2011 22 h 58 min

    Ils s’assument mieux non pas parce qu’ils sont devenir plus crédible avec le temps (ce qui est plutôt le contraire) mais qu’Internet et les blogues leurs ont permis de s’approcher… de ne se moins se sentir isolés. (Sans être pour autant plus nombreux…)

    J’aime

  55. the Ubbergeek permalink
    4 juillet 2011 22 h 58 min

    OH QUE NON! Surtout aux USA, comme j’ai dit.

    Ils ont l’audace de dire que TOUT étatisme est de gauche, comme ‘Charest’. Pft, Et ils disent que le Fascisme à l,allemande était… De gauche.

    Bon, faut dire qu’on a des communistes qui disent que le Stalinisme était.. de droite, alors…

    J’aime

  56. 4 juillet 2011 23 h 10 min

    @ Benton

    «Ruissellement, ça représente bien la part que l’ensemble de l’humanité a droit…»

    OK, trickle-down, ce sont les miettes qui tombent de l’assiette du nanti et que le pauvre peut ramasser… J’étais trop pressé ce matin pour chercher.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Trickle-down_economics

    «c’est de voir certains petits poissons défendre les intérêt du requin en croyant qu’il va avoir une plus grosse part!»

    C’est ce que je lis à chaque fois que je vais sur un blogue de droite… où je ne commente jamais (ou presque, la chair est faible…).

    «Plus pathétique encore, c’est ce même petit poisson qui pense devenir un requin…»

    Ah, le rêve américain…

    «Selon une étude de The Pew Charitable Trusts via leur Economic Mobility Project datant de 2007, la mobilité économique qui fait que d’une génération à une autre les revenus augmentent n’a pas de réalité statistique [aux États-Unis]. Les autres pays font même mieux, comme c’est le cas de la France (où la mobilité est 1,2 fois plus forte par rapport à celle des États-Unis), de l’Allemagne (1,5 fois), du Canada (un peu moins de 2,5 fois) ou encore du Danemark (un peu moins de 3,2 fois).

    Ce constat est partagé par le Center for American Progress, qui rapporte, dans une étude consacrée à la mobilité aux États-Unis, que « la mobilité intergénérationnelle aux États-Unis est plus basse qu’en France, Allemagne, Suède, Canada, Finlande, Norvège et Danemark. Parmi les pays à hauts-revenus pour qui des estimations comparables sont disponibles, seul le Royaume-Uni a un taux de mobilité inférieur à celui des États-Unis ». Plusieurs autres études convergent dans ce sens.»

    http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%AAve_am%C3%A9ricain#Du_r.C3.AAve_.C3.A0_la_r.C3.A9alit.C3.A9

    J’aime

  57. Benton permalink
    4 juillet 2011 23 h 29 min

    Voilà pas si longtemps, les Américains parlaient de la vieille Europe.

    Les statistiques tendent à démontrer finalement qu’il y a plus une vieille Amérique (États-Unis, on s’entends…) qu’une vieille Europe!!!

    J’aime

  58. 4 juillet 2011 23 h 52 min

    «Sans être pour autant plus nombreux»

    Je crois qu’ils le sont un peu (plus nombreux), mais jamais au diapason de leur présence sur le Net, ça je suis d’accord !

    J’aime

  59. the Ubbergeek permalink
    4 juillet 2011 23 h 57 min

    Il y a en effet une vielle Amérique; la Rust Belt par example.

    La région de.. Détroit, CHicago, etc, me semble, vieille région industrielle du pays, mais qui a vieillit mal, et qui soufre de décroissance et tout. Il y avait un ‘Grand Reportage’ de RDI sur Détroit, et en effet, la ville fais pitié, ‘Motown’ a des quartiers entier qui se vide, ca ressemble à une banlieue de banlieue…

    Assez qu’il y a un activiste afro-américain qui veut promouvoir… des jardins urbains.

    J’aime

  60. Richard Langelier permalink
    5 juillet 2011 0 h 17 min

    @ Darwin

    « J’avais assez hâte que le 60 % [de probabilité de précipitations] arrive ! On est tellement mieux depuis que ça a enfin tombé! » Sur ma rue, les 60% ont duré 5 minutes. Mon éventail s’est mis à pousser du 38,875 C plutôt que du 39. C’est relatif, le terme confortable. C’est pour ça que j’admire les personnes « tout en nuances ».

    La belle époque, c’était l’éditorial de Claude Ryan, à la page 4, qui se lisait rapidement: « Le législateur serait bien avisé de… ». J’allais au dernier paragraphe pour apprendre qu’il n’était ni contre ni pour le projet de loi, bien au contraire. À la page 5, Léon Dion écrivait : « Je suis un fédéraliste fatigué. Si, si, si, le Québec n’obtenait pas de nouveaux pouvoirs… ». Un prof de Laval que je ne nommerai pas parce que les moteurs de recherche placeront ça en tête de son œuvre imitait Léon Dion à merveille : « Si on vise l’excellence, avec un équilibre de solutions provenant de la droite d’une part et de la gauche… ». [1] Nous lui conseillions de faire des shows :
    – Remplir le Grand Théâtre en imitant Léon Dion?
    – Non mais à la Place des arts, il y a une petite salle.
    – Vous autres, les uqamiens.

    Par contre, avec Jean Garon, il aurait pu passer « à TV » : « dans l’poula! Le Québec a fait plus d’progrès en 2 ans qu’en 110 ans de confédération!» et il haussait une épaule.

    [1] Je sais bien que si quelqu’un fait une recherche sur Léon Dion, il trouvera ce texte.

    J’aime

  61. Richard Langelier permalink
    5 juillet 2011 0 h 53 min

    @ Benton

    « C’est plus facile de confronter les plus petits que soi qu’un requin…. »

    C’est triste, mais c’est une réalité. Rire du fou du village, ça soulage. Expliquer les problèmes par les « BS parasites », ça marche. La radio-poubelle en fait sa spécialité depuis longtemps. Une Denise Bombardier invitant régulièrement Gilles Proulx à son émission à Radio-Canada, alors que ce dernier n’avait cesse de parler « des grosses torches du Bien-être social » sur sa tribune téléphonique, sous prétexte qu’il était un penseur incontournable de la société québécoise, ça me scandalisait un peu plus. Que le gouvernement péquiste (avec origines sociales-démocrates?) ait conservé les catégories aptes, inaptes au travail, avec difficultés temporaires, etc., avec Louise Harel comme ministre de l’Emploi et de la sécurité sociale, là franchement!

    Que faire? Scander Révolution, révolution? Y’en aura pas d’faciles!

    J’aime

  62. 5 juillet 2011 1 h 08 min

    @ Richard Langelier

    Bizarre, nous abordons les mêmes sujets à des endroits différents…

    https://jeanneemard.wordpress.com/2011/07/04/le-pib-et-les-comparaisons/#comment-7164

    J’aime

  63. Richard Langelier permalink
    5 juillet 2011 2 h 30 min

    @ Darwin

    Bizarre, bizarre, pas tant que ça! Je n’ai pas une connaissance encyclopédique de jeanneemard aussi grande que la vôtre, allez savoir pourquoi. C’était quoi la chanson qui était en 31e position au palmarès québécois la 3e semaine du mois d’avril 1961 :

    Ce n’était souvent qu’une???
    Allez savoir pourquoi?

    Maudite mémoire vieillissante! Eureka! Ma psychanalyse non terminée m’aide à comprendre. Lorsque j’avais 13 ans, Carmen est arrivée au village, une beauté paysanne originaire d’une terre de roches près de la petite mine d’amiante de St-Rémi de Tingwick. Je suis alors retourné à Elvis et Paul Anka. Elle a finalement marié Gilbert Perreault qui a marqué plus de 500 buts avec les Sabres. Chose certaine, financièrement…

    Eureka à nouveau :

    Ce n’était souvent qu’une rengaine
    Mais ça se promène
    Allez savoir pourquoi.

    Ma saison de vélo sera une réussite si je réussis à trouver toutes les paroles.
    Justement une Lamborghini m’a dépassé tout-à-l’heure alors que j’étais en décontractation musculaire. La sagesse m’a fait hausser les épaules.

    J’étais en train d’écrire que la description de l’économie informelle sur Wikipedia me laissait sur ma faim lorsque Mozilla Thunderbird m’a informé qu’il y avait un nouveau message sur Jeanne. Je réalise que ma vaisselle n’est pas faite. De ce pas, je vais en laver la moitié.

    [1] Je vois déjà Koval faisant une bonne blague. D’ailleurs, c’est tout prévu. Lorsqu’on étudiera mon œuvre, on y découvrira, comme dans la correspondance de Marx qu’il ne trouvait pas Engels toujours fitté. Ce sera écrit : « je fais exprès pour me tromper sur les trimestres de contraction du PIB, pour faire passer Darwin pour savant, pour permettre à Koval de nous dire que nous les pauvres mecs, ne connaîtrons jamais les joies d’une césarienne, parce que le gynécologue a décidé… ».

    J’aime

  64. 5 juillet 2011 5 h 52 min

    «Je n’ai pas une connaissance encyclopédique de jeanneemard aussi grande que la vôtre»

    Je faisais un lien sur le billet du jour…

    J’aime

  65. 5 juillet 2011 6 h 59 min

    «Je ne suis ni fédéraliste ni souverainiste.»

    C’est rendu une mode !

    Libre opinion – Abolir la monarchie au nom de l’unité nationale ?
    http://www.ledevoir.com/politique/canada/326737/libre-opinion-abolir-la-monarchie-au-nom-de-l-unite-nationale

    J’aime

  66. 5 juillet 2011 7 h 14 min

    ha ha! Je vous l’avais dit,

    Il dit:

    Je ne suis ni fédéraliste ni souverainiste. Aucun camp n’a su me convaincre. Comme bien des gens, je ne souhaite qu’avoir des politiciens honnêtes qui font leur travail sans se laisser corrompre et sans dépenser inutilement les impôts des honnêtes citoyens.

    Ce qui est triste dans ce discours, c’est qu’il est dénué d’idéalisme, de buts excitants à atteindre…

    « J’veux jusss un gouvernement correct » qu’il dit, sans corruption! Comme si c’était le problème numéro un!

    Pour moi le premier problème est au niveau des prises de positions, justement, ce qui tanne nos ptits ni ni mollassons.

    La souveraineté du Québec en soit, replacerait pas mal de choses….être ni ni c’est nier complètement les grandes idées…..maudit qu’on s’en vient plates!

    J’aime

  67. the Ubbergeek permalink
    5 juillet 2011 7 h 53 min

    Ce n’est pas si anti-idéaliste.. drabe, oui. Sans Grand Plan, oui. Mais pour être ‘fair’, ce n’est pas toutafais mauvais….

    Peut-être que la souveraineté, socialisme, etc, c’est des trucs trop ‘éthéré’ pour le citoyen lambda, qui veut juste une bonne gouvernance….

    @Darwin
    On peut imaginer facilement un nationalisme ‘canadian’ qui veut un gouvernement ‘canadian’, par un citoyen canadien seulement… Les Américains ont fait la guerre pour ça….

    J’aime

  68. 5 juillet 2011 8 h 00 min

    The Ubbergeek

    On ne peut pas demander uniquement une bonne gouvernance sans corruption, nous sommes au carrefour de décisions capitales à prendre!?!

    D’ailleurs, une bonne gouvernance pour la gauche n’est pas une bonne gouvernance pour la droite, et vice versa….

    Un gouvernement fédéraliste n’est pas un bon gouvernement pour un souverainiste, et vice versa

    On n’en sort pas, c’est parler pour rien dire….

    J’aime

  69. 5 juillet 2011 20 h 29 min

    @ the Ubbergeek

    «On peut imaginer facilement un nationalisme ‘canadian’ qui veut un gouvernement ‘canadian’, par un citoyen canadien seulement… Les Américains ont fait la guerre pour ça….»

    Je comprends la première partie. Pour la deuxième, j’imagine que vous parlez de la guerre de sécession, mais ne suis pas certain… Je ne vois pas le rapport.

    J’aime

  70. the Ubbergeek permalink
    5 juillet 2011 22 h 45 min

    Oui, la ‘Révolution’. ‘Pas de taxation sans représentation’.

    noter que le gouvernement US est FOREMELLEMENT interdit de récrer tout forme de ‘noblesse’…

    J’aime

  71. the Ubbergeek permalink
    5 juillet 2011 22 h 46 min

    Oui , mais… Je fais L,avocat du diable alors. Au dela des idéologies, peut on imaginer une ‘bonne gouvernance’ dans un sens strictement scientifique, enfin, rationel, des fais, donnés, etc?

    J’aime

  72. 6 juillet 2011 9 h 13 min

    Ah come on Koval! Tu ne va pas rejeter la clef en t’sous du P’tit pont une autre fois! Tu le sais bien que je souffre dans ces moments là! 😥 😥

    J’aime

  73. 6 juillet 2011 10 h 05 min

    Matin midi et soir que je viendrai faire dégouliner mon âme pleurante par ici! HA! 😥

    J’aime

  74. 6 juillet 2011 19 h 34 min

    Non, j’ai toujours la clef, cesse de perdre tes eaux, c’est pas bon vu ton état!

    J’aime

  75. 6 juillet 2011 20 h 14 min

    «cesse de perdre tes eaux, c’est pas bon vu ton état!»

    Pour nos deux enfants, ma conjointe a de fait perdu ses eaux avant même que les contractions commencent… Et c’est elle qui a accouché, pas moi !

    J’aime

  76. Yves permalink
    7 juillet 2011 5 h 37 min

    S’il vous plait monsieur Darwin et mes dames, pouvez-vous revenir au sujet du billet.

    Merci. 😉

    J’aime

  77. 26 juillet 2011 20 h 22 min

    Ouf, je viens de lire un billet de Paul Krugman où il associe le niniisme à un culte qui est en train de détruire les États-Unis!

    The Cult That Is Destroying America (Le culte qui est en train de détruire les États-Unis)
    http://krugman.blogs.nytimes.com/2011/07/26/the-cult-that-is-destroying-america/

    À lire pour ceux qui comprennent l’anglais! Sinon, voici quelques extrait «translatés» par Google traduction

    «le culte que je vois comme reflétant un véritable échec moral est le culte de l’équilibre, du centrisme.»

    Il explique la crise actuelle où la droite refuse tous les compromis offert par Obama et les démocrates:

    «Alors qu’est-ce que la plupart des médias disent? Ils dépeignent la situation comme si les deux parties sont également partisans, tout aussi intransigeants – parce que les bulletins de nouvelles font toujours ça.

    La réalité, bien sûr, est que nous avons déjà un président centriste – en fait un président conservateur modéré.» (c’est Krugman qui dit ça, pas moi! 😉 Mais, je suis bien sûr d’accord avec lui…)

    «Ce que tout cela signifie, c’est qu’il n’y a pas de pénalité pour l’extrémisme; il n’y a aucun moyen pour la plupart des électeurs, qui prennent leurs informations à la volée plutôt que de faire une étude attentive des enjeux, de comprendre ce qui se passe réellement.»

    «Qu’est-ce que ça prendrait pour que les médias rompent réellement avec la convention que les deux côtés sont également en faute?

    «Je pense que c’est une question morale. Les gens qui prétendent que « deux côtés sont également responsables » doivent faire mieux; si elles refusent de dire qui est vraiment responsable, c’est en raison d’une certaine combinaison de peur et de l’ego, parce qu’ils ne veulent sacrifier leur précieuse image d’avoir l’air au-dessus de la mêlée.»

    «C’est une chose terrible à voir, et notre nation en paiera le prix.»

    Pas mal, non ?

    J’aime

Trackbacks

  1. Jeanne-Express – Les ni ni ont maintenant leur parti! «

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :