Skip to content

Le vote-marchandise?

21 juillet 2012

Le coup d’envoi de la campagne électorale n’est pas encore donné qu’on entend bêler les brebis rentrant dans le rang après s’être saoulées de l’herbe verte de la jolie escapade dans les prés du printemps érable! Elles nous disent:

« Votons stratégique! »

« Il ne faut pas diviser le vote! »

En clair, « Votons Marois! »  est la ligne à suivre!

Le vote, cette seule façon de se faire entendre une fois tous les quatre ans,  devrait être gaspillé au nom du « n’importe qui, n’importe quoi, sauf Charest ». C’est bien ce qu’on  y gagnera, n’importe quoi! Et c’est bien tout ce qu’on méritera! Exit le bien commun et les beaux grands principes, la gauche québécoise cette belle prostituée qui gronde depuis des mois, votera, du moins en partie, contre ses convictions afin de changer un clown néolibéral pour une « clowne » un peu moins néolibérale, sapant ainsi tous les efforts de la jeunesse étudiante et autre groupes de la gauche. « Appuyons les vieux péquistes »,  sera la réponse appropriée pour plusieurs gogoches apeurés. Et quand Pauline aura les deux mains sur le volant et les deux pieds dans la marde, on continuera de foncer vers le mur mais un peu moins vite. La gauche, marginalisée avec raison n’aura plus qu’à aller se mordre les doigts en martelant son mantra « méa culpa, méa culpa, bla bla bla » pour les quatre ou cinq prochaines années à venir, à moins d’un résultat minoritaire!

Comme ce lecteur dans le journal Le Devoir nous le fait remarquer:

Lorsque la situation se polarise, les peureux rentrent dans le rang et la majorité des individus prennent position ultimement en fonction de la classe sociale à laquelle ils appartiennent, comme le dirait le bon vieux Karl Marx, et au diable la démocratie.

Revenons à ce moindre mal « Marois ». Le jeu d’éliminer Charest en vaudrait la chandelle! D’accord, j’ai compris. Maintenant, évaluons les dégâts ou dommages collatéraux d’une telle décision.

1-Voter Marois, c’est aussi, si on en juge par la fin du premier acte de la Commission Charbonneau — je parle du moment où l’avocate du PQ voulait manger tout rond Duchesneau — un risque de découvrir un parti pas trop propret! Je vous préviens, quand je vous entendrai dire l’an prochain « J’ai pas voté pour ça! » en parlant du PQ, je vous recracherai à la face ce p’tit billet méchant!

2-Voter Marois quand on est  gauchiste, c’est porter un coup fatal à la gauche québécoise déjà pas trop forte. C’est dire que tout ce mouvement de protestation qu’on vient de vivre ne vaut rien. Si aux prochaines élections, la réponse au printemps-matraque est le statu quo avec seulement 4 % du vote à gauche, il n’y a plus beaucoup de gens qui voudront défendre cette gauche mollasse qui n’en a rien à foutre du réel combat. Voter Marois, c’est envoyer la gauche au ballotage, c’est démobilisant… et vous savez bien à qui cela servira. Pensons à plus long terme que nos dirigeants!

3-Voter Marois, c’est entretenir le cynisme, c’est soutenir un programme écrit au conditionnel. « Un gouvernement souverainiste adoptera ou fera, bla bla bla », quand on sait que Marois s’engagera probablement à ne pas faire de référendum dans un premier mandat de son gouvernement! Le parti du « Ravalons tous nos idéaux! ». Quelle stratégie!

Qu’est-ce qu’on y gagnera? Les libéraux de retour en 2016, 2017, et rebelote!

Ah! Aussi, le saviez-vous? Un gouvernement souverainiste fera de l’accès à l’eau potable un droit fondamental! Quelle audace! C’est tout écrit icitte, page 28 point a!

Quel ennui que la politique québécoise, qui ne se résumera plus qu’au néolibéralisme un peu (PQ), beaucoup (PLQ) ou à la folie (CAQ) quand la gauche aura voté « stratégique »!

Sachant fort bien que la pression et la répression sont promptes ces temps-ci à faire taire la gauche, nous l’avons vu encore hier avec la censure de Gabriel Nadeau-Dubois, sachant aussi que les péquistes ne nous défendrons pas vraiment, ou très mollement, l’enjeu est de taille et ne commande pas le vote stratégique mais bien une réaction vive des forces de la gauche.

Alors faites vos jeux, rien ne va plus! Vote authentique ou vote stratégique? Moi, mon choix est fait! Voter n’est pas un jeu!

Je vous laisse cette pensée de l’ article de Denis Monière , vice-président au programme d’Option nationale et candidat dans Sainte-Marie-Saint-Jacques, c’est au sujet des gens qui votent stratégique…

Ils choisissent alors de faire taire leur conscience et leurs convictions pour supposément favoriser le moindre mal. Ils dévaluent eux-mêmes leur conscience politique au profit d’une stratégie dont l’effet sera de les nier politiquement. C’est un bon calcul stratégique pour les partis établis, mais un très mauvais calcul pour ceux qui veulent promouvoir d’autres visions de l’avenir et aspirent à des changements fondamentaux.

Publicités
134 commentaires leave one →
  1. 21 juillet 2012 14 h 15 min

    Excellent billet. Et moi qui cherchait un argumentaire (pour la campagne) solide, simple et qui « fesse dans l’dash »… Je viens de trouver ! Merci !

    J'aime

  2. JCPomerleau permalink
    21 juillet 2012 14 h 21 min

    Il y a deux déni dans ce texte d’humeur :

    Celui de la gravité de la situation; niée par aveuglement idéologique

    Et, le PLQ et le PQ , bonnet blanc, blanc bonnet, toujours par aveuglement idéologique.

    Faudrait commencer à réaliser que la politique est d’abord fait d’intérêt, et accessoirement d’idées. Les Libéraux qui pillent l’État le savent; les idéalistes l’ignorent. C’est pourquoi peu leur importe que Charest continue à saigner à blanc le Québec pour un autre mandat.

    Après le vol de nos ressources, le plombage, le financement de notre dépossession généralisée (Plan Nord), la corruption érigée en système (coute des milliards) :

    Alerte rouge sur l’accord de libre échange Canada Europe

    La gravité de la situation. Il faut absolument que les citoyens soit mis au courant de ce qui se trame avec l’Accord économique et commercial global (AÉCG) entre le Canada et l’Union européenne (négocié sans mandat démocratique et à huis clos):

    (avis juridique, publié seulement par Le Devoir)

    « représentent un changement radical qui, si elles devaient être mises en oeuvre, influencerait de manière omniprésente, contraignante et sans précédent l’autorité des gouvernements provinciaux ».

    http://www.ledevoir.com/documents/pdf/avisjuridiquescfp.pdf

    Il faut absolument lire ce document pour se rendre compte de la gravité de la situation. Et de l’urgence de sortir les libéraux du pouvoir. Donc de ne pas diviser le vote.

    Et c’est ici que QS perd de sa pertinence. Surtout quand on nous dis que le Parti Québécois et le PLQ c’est du pareil au même :

    http://www.vigile.net/PLQ-PQ-Bonnet-blanc-blanc-bonnet

    Ce texte évoque justement la lutte de Daniel Breton (actuel candidat dans Ste Marie St Jacques, contre M Monière), contre les réseaux affairistes qui contrôlent le pion charest.

    C’est bien beau les chroniques d’humeurs à la Fauxglia, mais la gravité de la situation commande plus de rigueur.

    Dans la vrai vie on a le choix de voter pour sortir les libéraux ou diviser le vote et devenir des alliés objectif des prédateurs qui saignent notre État. Bref voter idiot utile.

    J'aime

  3. koval permalink*
    21 juillet 2012 14 h 26 min

    Ouais ouais…..d’abord les fleurs, et le pot qui suit pas loin derrière!

    « Dans la vrai vie on a le choix de voter pour sortir les libéral…..blablabla »

    La vraie vie, ben oui, c’est vrai ça, j’y avais même pas pensé! Quelle gourde je fais!

    J'aime

  4. 21 juillet 2012 15 h 20 min

    @ JCPomerleau

    «Il y a deux déni dans ce texte d’humeur : »

    Quand un texte d’analyse ne vous plaît pas, êtes-vous obligé de le déconsidérer en le réduisant à un texte d’humeur?

    «Et, le PLQ et le PQ , bonnet blanc, blanc bonnet »

    Cela s’appelle un sophisme de l’épouvantail, déformer la pensée de l’autre pour mieux l’attaquer sur ce qu’elle ne dit pas. Le texte ne dit pas que ces deux partis sont identiques, mais bien que le PQ est «un peu» néolibéral et le PLQ «beaucoup». Vous pouvez être en désaccord avec cette évaluation (que je trouve pour ma part bien gentille…), mais attaquez-la pour ce qu’elle dit, pas pour ce qu’elle ne dit pas!

    «Les Libéraux qui pillent l’État le savent; les idéalistes l’ignorent »

    Vous lisez dans leurs cerveaux? Et vous, ignorez-vous que les firmes conseil ont aussi fait des dons importants (enfin, plus qu’un peu) au PQ? Que son avocate a tenté d’intimider Duchesneau, comme Koval le mentionne dans son billet? Encore ici, le PQ risque d’être «un peu» moins corrompu que le PLQ, mais corrompu quand même!

    «Il faut absolument que les citoyens soit mis au courant de ce qui se trame avec l’Accord économique et commercial global (AÉCG) entre le Canada et l’Union européenne (négocié sans mandat démocratique et à huis clos) »

    Merci de nous en informer, nous ne savions pas… Au cas-où vous, vous ne le sachiez pas, ce blogue a publié trois billets sur ce sujet, dont le dernier parle justement de l’avis juridique publié par le Devoir dont vous parlez plus loin dans votre commentaire : L’AÉCG ou l’abandon de la souveraineté et de la démocratie.

    Et, auriez-vous la gentillesse de nous informer de la position du PQ sur le sujet? Sur son site, voici ce qu’on peut lire :

    « Le Parti Québécois est généralement favorable aux accords de libre-échange, mais encore faut-il avoir accès au texte et que les négociations soient ouvertes et transparentes afin que nous puissions porter un jugement éclairé.»

    Plus loin, il s’inquiète de certains éléments du contenu, mais ménage la chèvre et le chou. Une autre position aussi claire que celle sur l’amiante!

    «Et c’est ici que QS perd de sa pertinence»

    Que vous dites! Disons que la position de QS est nettement plus claire, me convient davantage et devrait aussi le faire pour vous :

    «Ces accords tels que négociés depuis 30 ans n’ont bénéficié qu’à une minorité. À preuve, pendant que le PIB a monté en flèche, le pouvoir d’achat de la classe moyenne a stagné et celui du cinquième le plus pauvre a reculé. La plus récente étude de l’OCDE montre que les inégalités ne cessent d’augmenter. Bref, le modèle actuel de la mondialisation est un échec. Il faut une mondialisation axée sur les besoins des populations, sur des pratiques commerciales équitables et une meilleure répartition des ressources », conclut M. Khadir.»

    Merci de nous fournir un autre argument pour ne pas voter pour le PQ!

    Le reste de votre commentaire ne s’adresse pas à nous. Je me demande bien pourquoi vous l’avez mis là…

    J'aime

  5. François Aubry permalink
    21 juillet 2012 17 h 46 min

    @ Koval

    Vous affirmez : « Quel ennui que la politique québécoise, qui ne se résumera plus qu’au néolibéralisme un peu (PQ), beaucoup (PLQ) ou à la folie (CAQ) quand la gauche aura voté « stratégique »! »

    Comment qualifieriez-vous le « néolibéralisme » à la Thatcher ou à la la Reagan ?

    Que reste-t-il après le « néolibéralisme à la folie » ?

    Vous ne semblez pas savoir de quoi vous parlez.

    Et restons zen. 😉

    J'aime

  6. 21 juillet 2012 19 h 31 min

    @François Aubry

    Le néolibéralisme à la Thatcher est assez bien représenté par la CAQ, et même une fois de temps-en-temps par les Libéraux (et n’excluons pas complètement le PQ, pour être justes). Ce qui frappait chez Thatcher et Reagan, c’était qu’ils s’affichaient. Ne pas s’afficher ne change pas les méthodes, et change assez peu le degré de la chose. Le néolibéralisme n’en est plus (la plupart du temps, il reviens quand même en force une fois de temps en temps) au niveau choquant de ses débuts, mais il compense en étant devenue la norme, supposément rationnelle, et assez constante! C’est bien pourquoi les néolibéraux ont réussi.

    J'aime

  7. koval permalink*
    21 juillet 2012 20 h 31 min

    @ François Aubry

    «Que reste-t-il après le “néolibéralisme à la folie” ? »

    Vous êtes original vous! À chaque fois que vous venez ici vous faites la même remarque. Le disque commence à être rayé! Oli vous a très bien répondu et Darwin l’avait fait dans un billet antérieur (https://jeanneemard.wordpress.com/2012/07/01/manifeste-pour-de-meilleurs-politiques-economiques/ ). Vous sembliez satisfait puisque vous n’avez plus répondu. Mais vous ne lâchez pas, hein?

    J'aime

  8. kovale permalink*
    21 juillet 2012 20 h 36 min

    Et puis chuis très zen, j’écoute ce bon vieux Chuck, ça me calme….

    J'aime

  9. JCPomerleau permalink
    21 juillet 2012 20 h 40 min

    Rien de ce que vous dites ne change le fait qu’il faut sortir de toute urgence les libéraux du pouvoir et reprendre le contrôle de notre État. Ils sont passé de la corruption systématique, à la trahison de l’intérêt national . Un exemple :

    http://corruptionliberale.com/anticosti_la_trahison_de_nathalie_normandeau/

    Et celui qui a porté plainte à la SQ, Daniel Breton est candidat du PQ dans Ste Marie-St Jacques et chargé du dossier énergie et ressources pour le PQ; et non pour QS. :

    http://www.ledevoir.com/politique/quebec/336761/ressources-naturelles-le-gouvernement-accuse-du-vol-du-siecle

    Pas mal plus sérieux que Québec Solidaire pour reprendre le contrôle de nos ressources et défendre les intérêts supérieurs du Québec.

    Et ce n’est qu’un dossier, je pourrais vous parler de la fraude du siècle avec le papier commercial à la Caisse de dépôt (6 milliards de radié).

    Proposer la division du vote au nom d’idéaux hors de portés ne fait que favoriser la réélection des libéraux. Simple constat.

    Mon slogan pour la campagne :

    Québec Solidaire de…. Charest

    J'aime

  10. 21 juillet 2012 20 h 44 min

    @ Oli

    «C’est bien pourquoi les néolibéraux ont réussi.»

    Ils ont réussi et changé de stratégie. Dans le temps de Reagan, ils prétendaient que le gouvernement étaient le problème. Par la suite, ils se sont aperçu que l’État pouvait au contraire les aider, être à leur service. Ils ne combattent donc plus aussi agressivement l’État comme tel, mais le mettent à leur service. Le Plan Nord en est un exemple patent, de même que ce que le ministre Bachand appelle la révolution culturelle (on croirait entendre Mao!), soit le virage du financement de l’État par les impôts par un financement par la tarification (utilisateur-payeur). Qu’ils fassent leurs part pour financer les subventions aux entreprises!

    https://jeanneemard.wordpress.com/2011/09/12/affamer-la-bete-ou-la-recuperer/

    J'aime

  11. koval permalink*
    21 juillet 2012 20 h 46 min

    @M Pomerleau

    C’est toujours de la faute des autres si Marois ou le PQ, n’est pas élu! Comme c’était la faute des autres quand le référendum de 95 a échoué, C’est désolant comme irresponsabilité, une chose qui nous tanne du PQ!

    Votre candidat est très bien, je vous souhaite qu’il soit élu!

    J'aime

  12. 21 juillet 2012 20 h 59 min

    @ JCPomerleau

    «Rien de ce que vous dites ne change le fait..»

    J’attends toujours que vous me précisiez en quoi la position du PQ satisfait vos craintes sur l’AÉCG… Vous appliquez les mêmes méthodes que les droitistes : quand il sont bouchés, ils changent de sujet, mais, surtout, n’admettent jamais que leur argument de départ a été contré!

    «Daniel Breton est candidat du PQ dans Ste Marie-St Jacques»

    Tiens, ce n’est pas du copié-collé cette fois!

    Daniel Breton a dans le même esprit fait une sortie musclée contre l’amiante. Réjean Hébert aussi. Pourtant, Martine Ouellet était aussi contre l’aminate qu’eux avant d’être élue, mais se la ferme maintenant et répéte docilement la position du parti : ils veulent une commission parlementaire! Attendez que Breton soit élu, s’il l’est, il va prendre son trou ou quitter ce parti comme ceux qui vont en politique pour leurs convictions, pas pour le pouvoir ou la carrière! Camil Bouchard était selon moi leur meilleur député. Il a quitté et a retrouvé le droit de parole!

    «Québec Solidaire de…. Charest»

    Là, vous m’avez convaincu! Avec un argument d’une telle profondeur, on ne peut que s’avouer vaincu!

    Et qui le PQ présente contre Charest? Un ancien du Bloc qui a voté contre le mariage gai quand il était au fédéral! Je vais m’essayer à la démagogie comme vous, mais je vous concède déjà la victoire, j’ai moins d’expérience que vous en la matière!

    PQ et PLQ, les deux Q collés sur les firmes d’ingénieurs!

    J'aime

  13. JCPomerleau permalink
    21 juillet 2012 21 h 22 min

    Daniel breton n’est pas le genre à prendre son trou. Devenu candidat du PQ en janvier 2012 , il n’a pas changé de ton, pas le genre à se faire formater par la culture passé de ce parti :

    http://pq.org/actualite/videos/mait

    Il assume une posture sans compromis contre « le gouvernement le plus corrompu depuis 100 ans » ; déclaration qui lui a valu une réaction de Denis Lessard, :

    http://www.lapresse.ca/actualites/q

    Conclusion. Daniel Breton a la carrure, l’intégrité, l’intelligence, la volonté pour mener à bien sa mission de la reprise en main de notre politique énergie et de nos ressources. Et ce n’est pas Mme Marois qui peut l’empêcher de le faire ; pas plus que Jean Lesage a pu empêcher René Lévesque dans sa mission de la nationalisation de l’électricité (il était contre mais a été débordé par l’Équipe du tonnerre)

    Donc on a le choix de donner le pouvoir à Daniel Breton qui va galvaniser l’équipe, de plus en plus solide du Parti Québécois, ou laisser ce pouvoir aux mains des prédateurs libéraux, pour un autre mandat, le temps de saigner à blanc le Québec

    J'aime

  14. Richard Langelier permalink
    21 juillet 2012 21 h 22 min

    Pour les péquistes, le concept d’objectivité n’est aucunement problématique. Lorsqu’ils sont au pouvoir, ils refusent de réformer le mode de scrutin. Ils méprisent les personnes assistées sociales et les travailleurs au salaire minimum. Ils instaurent ou perpétuent un régime forestier désastreux. Lorsqu’ils se retrouvent à 30% des intentions de vote, ils jettent l’anathème : « ceux qui ne veulent pas voter pour nous sont objectivement pour les libéraux ». Ce qu’ils ont compris de l’algèbre de Boole, c’est ou bien PQ ou bien PLQ.

    J'aime

  15. JCPomerleau permalink
    21 juillet 2012 21 h 31 min

    Il y a eu autant de PQ que de Chef: Lévesques et Parizeau, dont la loyauté au peuple ne faisait aucun doute.

    Et une série de faul culs : P M JOnhson, Boiclair et le Messie devenu Juda , Bouchard, qui était le pion de Paul Desmarais, placé pour plomber le parti. Et cela à réussi jusqu’à maintenant.

    Et Mme Marois. Elle a eu l’intelligence de se doter d’une équipe de haut calibre qui va la déborder sur des enjeux de défense du bien commun si elle patine sur la bottine. C’est là mon réconfort.

    J'aime

  16. 21 juillet 2012 21 h 44 min

    @ JCPomerleau

    Et l’AÉCG? C’est supposé être de première importance pour vous, vous en parlez presque quotidiennement! Ça ne l’est plus?

    «pas plus que Jean Lesage a pu empêcher René Lévesque dans sa mission de la nationalisation de l’électricité»

    Très bon exemple! Qu’a fait Lévesque quand le parti a refusé de le suivre? Il a quitté! Comme Camil Bouchard et les autres qui croient à leurs convictions. Les probabilités sont grandes que Breton en fasse autant, s’il est élu. À moins qu’il ne fasse comme Martine Ouellette et cesse de critiquer l’amiante et le reste.

    Nicolas Marceau en est un autre qui n’est plus l’ombre de lui même. Bon, dans ce cas, peut-être n’est-il seulement pas à sa place, mais je trouve ça triste de voir cet homme brillant dire autant de conneries le lendemain de chaque budget…

    J'aime

  17. 21 juillet 2012 21 h 48 min

    «Et l’AÉCG? C’est supposé être de première importance pour vous, vous en parlez presque quotidiennement! Ça ne l’est plus?»

    Rappelez-vous bon sang! Pendant qu’Amir Khadir repoussait Johnson dans ses retranchements, les députés du PQ léchaient quasiment les semelles des souliers de Johnson (je demeure poii…), comme ils l’avaient fait avec Bouchard!

    J'aime

  18. JCPomerleau permalink
    21 juillet 2012 22 h 05 min

    AÉCG, dans lequel s’emboite le Plan Nord. Un projet signé Paul Desmarais. On a à choisir entre voter pour favoriser la réélection de Charest, le pion de mon oncle Paul et s’assurer que l’accord passe. Et prendre la chance de voter pour le bloquer.

    Pas compliqué : La certitude qu’il passe, ou la chance de le bloquer.

    Il n’y a pas d’autres alternatives.

    J'aime

  19. 21 juillet 2012 22 h 17 min

    Dois-je comprendre que vous appuyez l’absence de position du PQ sur l’AÉCG qui ne reproche finalement aux négociations que leur manque de transparence et voudrait protéger quelques secteurs (avec raison)? Ce même PQ qui a appuyé l’ALÉNA avec son article 11 et sa clause de «la nation la plus favorisée» (pourtant dénoncés dans le document que vous avez mis en lien)? Ben coudonc… moi qui pensais que vous craignez vraiment cet accord… J’étais con, je vous croyais!

    De toute façon, si le PQ voulait notre vote, il aurait accepté de négocier la proposition de QS et ses conditions, conditions qui ne contenaient que des engagements du PQ et un élément qui a été dans son programme depuis sa naissance jusqu’en 2011, soit le scrutin proportionnel. Personnellement, je me suis rallié avec réticence avec cette proposition de QS uniquement parce que, avec un scrutin proportionnel, ce serait la dernière fois qu’on pourrait nous faire chier avec l’ostie de vote stratégique!

    J'aime

  20. 21 juillet 2012 22 h 28 min

    J'aime

  21. Richard Langelier permalink
    21 juillet 2012 22 h 53 min

    @ François Aubry

    Dans Le journal de Montréal http://m.journaldemontreal.com/2012/06/24/dennise-bombardier-eclaire-les-francais , Denise Bombardier affirmait : « Il fallait expliquer que le Québec n’est pas le paradis du néolibéralisme, où on met la hache dans l’État Providence, ce n’est pas le cas ». Ce matin, vous faites remarquer, avec raison, à Lorenzo Benavente : « Si nous vivons au Québec un néolibéralisme « sauvage » comme l’affirme l’auteur vers la fin de son texte, je suis curieux de connaître la qualificatif qu’il attribue au néolibéralisme à la Thatcher ou à la Reagan : plus que sauvage ? sauvage, sauvage, sauvage ? Inqualifiable ? » http://www.ledevoir.com/politique/quebec/355053/le-poids-reel-des-prochaines-elections .

    Je suis d’accord avec vous et avec cette phrase de Denise Bombardier. Je rappelle cependant que nous avons subi les politiques du gouvernement Mulroney. La protection des employés contre l’arbitraire de l’employeur en a pris un coup depuis que l’employé n’a plus droit à l’assurance-chômage s’il quitte son emploi (réforme Valcourt) puis la réforme Axworthy sous le gouvernement Chrétien (filet de sécurité sociale encore plus fragile). Après l’adoption de l’ALE et de l’ALENA, le gouvernement du Québec a utilisé ces traités pour refuser de hausser le salaire minimum et a adopté la loi pour « le droit de produire » parce que les producteurs agricoles québécois doivent concurrencer les producteurs américains qui vendent sans barrières tarifaires leur porc produit dans des mégaporcheries.

    @ tous, incluant moi-même
    Depuis le début des années 80, la consolidation de l’État-Providence a été freinée de différentes façons, selon les pays. Il faut éviter l’enflure verbale, d’autant plus que le prochain gouvernement peut être péquiste minoritaire avec Québec solidaire détenant la balance du pouvoir. Je récite mes prières d’athée pour que Québec solidaire ne présente pas un cadre financier électoral trop loufoque. Koval, le risque que Québec solidaire reste à 4% des votes est plutôt de ce côté-là.

    J'aime

  22. 21 juillet 2012 23 h 17 min

    @ Richard Langelier

    «Il faut éviter l’enflure verbale»

    Dois-je comprendre que tu es en désaccord avec mon comm de 20 h 44? Tu as le droit, mais j’aimerais savoir…

    J'aime

  23. Serge-Étienne Parent permalink
    21 juillet 2012 23 h 17 min

    Jacques Gélinas, « Le virage à droite des élites politiques québécoises ». Ça date, mais c’est toujours bon. Le PQ en prends pour sa grippe.
    http://www.ecosociete.org/t077.php

    J'aime

  24. 21 juillet 2012 23 h 23 min

    @ Serge-Étienne Parent

    «Le PQ en prends pour sa grippe.»

    Ça a l’air intéressant! Ça rejoint ce que j’ai écrit plus tôt «Ce même PQ qui a appuyé l’ALÉNA avec son article 11 et sa clause de «la nation la plus favorisée».

    J'aime

  25. Richard Langelier permalink
    21 juillet 2012 23 h 40 min

    @ Darwin

    Je suis en accord avec ton commentaire de 20h44 à 100%. Je suis devenu maniaque des nuances en vieillissant. J’espère ne pas devenir un Claude Ryan ou un Léon Dion.

    J'aime

  26. 22 juillet 2012 0 h 01 min

    «Je suis devenu maniaque des nuances en vieillissant.»

    J’ai aussi la prétention d’être nuancé! Comme tu as vu, je n’ai pas inventé la position du PQ sur le libre-échange, j’ai cité un texte sur leur site Internet! Ce sont les gauchistes qui les appuient qui doivent faire des distortions avec les faits pour justifier leur appui.

    Même chose pour le néolibéralisme. C’est un concept, je dirais même une philosophie, pas juste des décisions économiques précises. Et, attention, je ne prétends pas que nous vivons dans un État totalement néolibéraliste, mais c’est la direction que nous prenons avec la baisse des impôts commencée sous le PQ et son transfert en taxes et en tarifs (celui sur la santé étant le plus odieux, mais la hausse des droits de scolarité reposant sur la même philosophie). On y arriverait lentement avec le PQ, plus rapidement avec le PLQ et encore plus vite avec la CAQ. Koval l’a écrit autrement, mais je suis certain qu’elle partagerait cette interprétation.

    J'aime

  27. Frequency permalink
    22 juillet 2012 0 h 02 min

    Faudrait demander aux supporteurs inconditionnels du parti libéral si voter PQ ou Bedon PLQ c’est Two sides of a same coin… Gimme a mothafistfuckin’break!

    J'aime

  28. koval permalink*
    22 juillet 2012 0 h 52 min

    Je savais bien que tu allais me remercier pour ce billet Sombre Fréquence!

    De rien! 🙂

    J'aime

  29. koval permalink*
    22 juillet 2012 7 h 56 min

    Je m’adressais aux gauchistes dans ce billet leur demandant de voter selon leurs convictions, c’est tout de même étrange de voir débouler de furieux péquistes convoitant nos votes en nous traitant d’idiots!

    Faudra que Mme Marois courtise l’aile gauche québécoise et fasse quelques concessions si elle veut nous avoir, l’attitude suffisante consistant à nous mépriser et nous rendant responsable de l’échec péquiste ne sera pas suffisante…..

    Accuser les autres de sa défaite est le propre des « losers » irresponsables!

    J'aime

  30. koval permalink*
    22 juillet 2012 8 h 15 min

    Vous êtes avec moi, ou contre moi! Aussant mange aussi des volées!

    http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-quebecoise/201207/21/01-4557745-souverainistes-contre-le-pq-option-nationale-dans-la-melee.php

    Quand t’es plus à gauche que le PQ, faut supporter le mépris et remercier en votant Pauline, ben oui, ça va tellement de soi!

    C’est comme les immigrants de qui on dit au PQ qu’ils sont des votes perdus! On se lamentera ensuite qu’ils ne soient pas des souverainistes!

    Ça commence à ressembler à une gang de vieux bornés! Pas étonnant que ça n’attire pas les jeunes.Pauline a eu 10 ans pour s’organiser pour battre le frisé, le premier ministre historiquement le moins populaire! Crime! Elle est une incapable!!!!

    J'aime

  31. 22 juillet 2012 8 h 35 min

    «Faudra que Mme Marois courtise l’aile gauche québécoise et fasse quelques concessions si elle veut nous avoir,»

    En effet. En plus, Marois a rejeté du revers de la main la proposition de pacte de QS et c’est QS qu’on accuse d’appuyer Charest!

    Un autre aspect de la question, c’est les sous. Chaque vote contribue au financement du parti pour lequel on vote. Il reçoit autour de 82 cents (indexable) par année (http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2011/05/05/001-financement-projets-loi.shtml). Ce n’est peut-être pas beaucoup, mais juste de penser qu’une de mes décisions pourrait contribuer au financement du PQ et retirer cette contribution à QS, c’est assez pour que je rejette d’emblée le vote stratégique!

    J'aime

  32. kovale permalink*
    22 juillet 2012 9 h 08 min

    Et là, j’ai été gentille, je n’ai pas encore parlé de cette folle-braque que le PQ a envie d’enrôler!

    J’en parlais ici,

    https://jeanneemard.wordpress.com/2011/10/22/l%E2%80%99islamophobie-decomplexee-du-dimanche-a-parle-parle-jase-jase/

    La madame croit que la gauche participe à l’islamisation du Québec, elle nous apprend sans sourciller qu’on est en train de perdre le combat contre l’Islam politique, ici au Québec! Enfermez-moi ça!

    J'aime

  33. 22 juillet 2012 12 h 25 min

    @ kovale

    C’est assez renversant de voir le spectre des candidatures au PQ. Ça passe d’un économiste dont la principale expérience fut un emploi au Conference Board à un militant écologiste comme Daniel Breton, en passant la dame dont tu parles!

    Les péquistes répondent en général à ça en disant que ça illustre la grande étendue de la coalition arc-en-ciel qie le PQ représente. Vrai, pour un référendum sur l’indépendance, il est bien de réunir les indépendantistes de toutes les opinions politiques. Par contre, ces gens ne sont pas obligés de faire partie de la même formation politique! Pensons à Mario Dumont qui a fait campagne sous le parapluie du oui en 1995,

    En plus, le PQ ne parle pas du tout de référendum pour son prochain mandat, mais plutôt de gouvernance souverainiste. Et là, cettte coalition arc-en-ciel n’aurait qu’un mandat au cours des prochaines années, soit de gouverner avec des députés qui tireraient les uns à droite, les autres à gauche. L’expérience nous a montré qui gagne dans ce genre de coalition. Et ce n’est pas la gauche!

    Pas étonnant qu’il y ait des chicanes dans ce parti!

    J'aime

  34. Yves permalink
    22 juillet 2012 13 h 10 min

    Sécurité, solidarité et respectabilité.

    Et 41 ans plus tard, rien n’a changé, même que cela a empiré.

    Si nous sommes sérieux dans ce que nous avançons…
    Hummmm, ouai, maintenant c’est la gouvernance souverainiste.

    Pauvre Pierre! Il doit bien se retourner dans sa tombe.

    J'aime

  35. 22 juillet 2012 14 h 14 min

    Ça sera ma quatrième campagne électorale aux côtés de Qs (3 générales et une partielle). À chaque fois, c’est le même refrain : on vote pour le PQ pour sortir les libéraux…. Et bla bla bla. Je trouve ça un peu étrange qu’un parti qui se dit démocrate veuille baîllonner les autres partis en leur demandant de ne pas se présenter aux élections. Faut croire qu’ils apprécient le système parlementaire qui nous a été légué par les britanniques.

    J'aime

  36. Pragmatisme permalink
    22 juillet 2012 14 h 16 min

    @ Darwin

    Vous condamnez sérieusement le fait que le PQ n’ait pas de position tranchée sur l’AÉCG ? Je trouverais particulièrement dogmatique un parti qui affirmerait être contre un accord commercial qui n’existe pas encore….. À moins d’être contre tous les accords de libre-échange.

    Pour ma part, je ne suis pas opposé aux accords de libre-échange, je suis opposé aux mauvais accords de libre-échange. Mon problème avec le commerce mondial relève bien plus des effets de la direction idéologique qu’a prise l’OMC que des traités de libre-échange. Le problème c’est la course vers le bas des salaires, normes du travail et normes environnementales qu’a entrainées la recherche de la plus grande marge de profits chez les multinationales. Sauf que dans ce registre là, les pays qui mettent le plus de pression (Chine, Inde, Asie du sud-Est) à la baisse n’ont pas (encore) d’ALE avec le Canada.

    Je suis de ceux qui croient que l’ALENA a été globalement bénéfique pour le Québec, et ce, malgré l’horrible Chapitre 11. Heureusement, ce très mauvais chapitre sur les investissements aura peu été utilisé. Vous semblez croire qu’être à gauche et être pour les accords de libre-échange est contradictoire. Pourtant j’ai des amis, dont deux spécialistes en commerce international qui sont plutôt ouverts aux accords de libre-échange lorsque ces derniers sont faits entre pays aux économies complémentaire et au niveau de développement similaire. Pourtant les 2 se définissent comme étant de gauche et l’un d’entre eux est un électeur de M. Khadir et de QS depuis leurs débuts.

    Je ne crois pas que l’Europe entrainera une course vers le bas de nos salaires et de nos normes du travail, il me reste donc comme principale réserve les détails de l’entente. D’un autre côté, je sais aussi que le Québec est la principale destination des investissements européens au Canada. Donc, j’attends de voir les détails de l’entente avant de me prononcer. Des scénarios apocalyptiques ont été publiés à chaque négociation d’ALE, permettez-moi de rester calme pour l’instant.

    J’ai d’ailleurs lu votre excellent résumé des craintes concernant l’AÉCG, monsieur Darwin.

    Sur la question de l’eau, le problème ne vient pas de l’Europe, mais des É.-U.. L’ALENA n’exclut pas l’eau de l’accord. Si nous avons une chose à craindre, c’est l’exportation en vrac de l’eau douce. La menace vient alors du nos voisins du Sud pas de ceux outre-Atlantique.

    Sur la question de la gestion de l’offre j’ai d’importants doutes. Je ne vois pas ce que les Européens pourraient nous donner pour nous faire abandonner ce programme. Les négociations commerciales se font par « tables de négociations » dont une portant sur les enjeux agricoles. Ici l’enjeu pour les Européens c’est leurs subventions à l’exportation. Or, les Européens ne peuvent pas bouger sur leurs subventions tant que les Américains ne bougeront pas sur les leurs. C’est d’ailleurs un des blocages majeurs à Doha. Il faut être prudent, mais je ne suis pas inquiet outre mesure.

    Restera la question des marchés publics et du chapitre sur les investissements. Le modèle de chapitre sur les investissements du Canada est horrible même s’il est moins dommageable dans les derniers accords que dans sa première version de l’ALENA. Cependant, nous sommes déjà de toute façon, soumis à celui de l’ALENA et de 5 autres accords (peut-être 6, je ne me rappelle pas du traitement des investissements sous l’ALE avec l’Association européenne de libre-échange).

    Dans ce cadre, je félicite le PQ de ne pas avoir pris position sur cet accord encore inexistant. Cependant l’expertise du Bloc va cruellement nous manquer lors de la conclusion de cet accord. L’analyse sera complexe et en avoir une compréhension globale et exhaustive, si cet accord sort trop des sentiers battus, sera difficile entre la cacophonie des lobbyistes, des groupes de pression, de la complaisance du PLC, PLQ et PCC et de la vision caricaturale et superficielle que nous sert généralement le NPD.

    J'aime

  37. François Aubry permalink
    22 juillet 2012 15 h 26 min

    @ Richard Langelier écrit:

    « Il faut éviter l’enflure verbale, d’autant plus que le prochain gouvernement peut être péquiste minoritaire avec Québec solidaire détenant la balance du pouvoir. »

    Cette question d’enflure verbale chez QS ne doit pas être prise à la légère comme certains ont tendance à le faire sur ce blogue.

    Voici un autre exemple (parmi d’autres) sur le site même de QS où on présente dix mythes sur QS. On peut y lire sous la rubrique « Pelleteux de nuages » :

    « Les politiques économiques soi-disant réalistes, qui nous ont menées à la crise financière que nous vivons, sont celles prônées par l’ADQ, le PLQ et le PQ. Est-ce que c’était vraiment la meilleure manière de gérer notre économie ? La chose la plus réaliste actuellement est d’admettre que le marché est incapable de s’autoréguler, contrairement à ce qu’ont systématiquement défendu les grands partis. »

    Je ne perdrai pas de temps à montrer l’inexactitude et la grossièreté de telles affirmations, qui, malheureusement, minent sérieusememt la crédibilité de QS sur les questions économiques. Si de telles enflures peuvent trouver preneurs chez un certain nombre de gauchistes (la gauche de la gauche à la Koval ou Kovale) à l’intérieur de ce parti, je ne crois pas qu’elles aident QS à attirer la sympathie de la polulation et de nouveaux membres en son sein.

    J'aime

  38. 22 juillet 2012 20 h 03 min

    @ Lutopium

    «À chaque fois, c’est le même refrain : on vote pour le PQ pour sortir les libéraux….»

    Je crois que c’est pire cette année. Même des péquistes avec qui il était agréable d’échanger sortent les crocs et perdent toute retenue pour nous attaquer de la façon la plus démagogique qui soit. La réflexion n’est pas à l’honneur, mais seulement les attaques qui peuvent rapporter électoralement.

    «Faut croire qu’ils apprécient le système parlementaire qui nous a été légué par les britanniques.»

    La démocratie n’est plus un idéal, mais un outil à utiliser pour arriver à ses fins. Lesquelles? Je ne le sais trop… L’avenir idéalisé est-il rendu la gouvernance souverainiste? La prise de pouvoir pour la prise de pouvoir? Je ne sais pas… Mais l’idéal d’une société plus juste et plus égalitaire ne semble plus visé…

    J'aime

  39. 22 juillet 2012 20 h 52 min

    @ Paragmatiste

    Je ne sais pas si c’est l’arrivée de l’élection, mais je ne vous avais jamais lu aussi agressif à mon égard. Je croyais innocemment qu’il était possible d’échanger avec vous avec un minimum de respect. Je m’illusionnais…

    «Vous condamnez sérieusement le fait que le PQ n’ait pas de position tranchée sur l’AÉCG ? »

    Je répondais à un autre péquiste qui citait ici même) un extrait d’un avis juridique affirmant que cet accord contient des propositions «qui représentent un changement radical qui, si elles devaient être mises en oeuvre, influencerait de manière omniprésente, contraignante et sans précédent l’autorité des gouvernements provinciaux ».

    Il s’adonne que je suis d’accord avec lui sur cette question. Pas vous? Je soulevais simplement que si c’est ce qu’il pense de l’AÉCG, il devrait s’inquiéter de la timidité de position du PQ et devrait apprécier davantage celle de QS et que ce n’est sûrement pas en votant pour le PQ qu’il trouverait réponse à ses inquiétudes.

    «À moins d’être contre tous les accords de libre-échange.»

    Votre commentaire est rempli d’accusations grossières et de sophismes. Cet extrait en est une. Vous fréquentez ce blogue depuis assez longtemps pour savoir que cette phrase est une attaque malhonnête et totalement erronée. J’ai même écrit un billet sur les points pour lesquels je dénonce, comme votre co-péquiste M. Pomerleau, cet accord. Vous ne l’avez pas lu? Vous devriez, cela vous éviterait de dire autant de conneries.

    «Pour ma part, je ne suis pas opposé aux accords de libre-échange, je suis opposé aux mauvais accords de libre-échange.»

    Ah, l’AÉCG ne serait pas un mauvais accord, même s’il était transparent? Discutez-en avec M. Pomerleau et vous me reviendrez.

    «Je suis de ceux qui croient que l’ALENA a été globalement bénéfique pour le Québec, et ce, malgré l’horrible Chapitre 11. Heureusement, ce très mauvais chapitre sur les investissements aura peu été utilisé.»

    Peu utilisé? Avez-vous des sources?

    Il y a eu pour plusieurs centaines de millions de poursuites. L’avis cité par M. Pomerleau mentionne une poursuite de 500 millions contre Terre-Neuve dans le seul domaine de l’eau! Et Terre-Neuve a préféré verser 130 millions en entente hors cours!

    Ce que vous niez ici, c’est que cet article n’a pas seulement coûté cher, mais censure les gouvernements qui préfèrent de plus légiférer pour ne pas risquer de se faire poursuivre. Il enlève une partie de la souveraineté aux états. Une personne souverainiste qui ne s’inquiète pas plus de l’effet d’un accord sur la souveraineté de son État m’inquiète.

    «Vous semblez croire qu’être à gauche et être pour les accords de libre-échange est contradictoire.»

    Je semble? Que savez-vous de ce que je pense? Où ai-je déjà écrit quelque chose qui se rapproche de cette calomnie? Oui je suis contre les accords de libre-échange qui abdiquent une partie de la souveraineté des États. Pas vous?

    «Pourtant j’ai des amis, dont deux spécialistes en commerce international qui sont plutôt ouverts aux accords de libre-échange»

    Il sont d’accord avec l’article 11? Avec la clause de non réciprocité? Avec les effets de la clause de «la nation la plus favorisée» de l’ALENA? Avec le mécanisme de cliquet? Ce sont les articles que je dénonce! Demandez-leur leur avis à ce sujet et vous me reviendrez…

    «je sais aussi que le Québec est la principale destination des investissements européens au Canada. »

    Est-ce un savoir instantané ou avez-vous des sources? Vous avez peut-être déjà remarqué que je cite mes sources… Cela dit, je ne vois pas le rapport avec le sujet… Si les Européens investissent déjà beaucoup chez nous, quelle est la valeur ajoutée de faire augmenter ces investissements? Surtout avec les clauses que j’ai décrites?

    «Dans ce cadre, je félicite le PQ de ne pas avoir pris position sur cet accord encore inexistant.»

    Ben oui, attendons qu’il soit signé, surtout que ça va prendre la permission du fédéral pour le réouvrir! Autre clause que j’ai dénoncé dans mon billet…

    J'aime

  40. 22 juillet 2012 23 h 36 min

    @JCPomerleau

    « Pas mal plus sérieux que Québec Solidaire pour reprendre le contrôle de nos ressources et défendre les intérêts supérieurs du Québec. »

    Cherry picking… À ce jeu-là, voyez-vous, le PQ est souvent perdant.
    Et je vous citerai un exemple tiré du domaine des ressources, qui semble vous tenir à coeur et qui ME tient d’autant plus à coeur, moi, que je suis assis sur des mines d’or et de cuivre.

    Mais, en guise d’introduction, je vous inviterai à comparer les budgets de recherche et les ressources humaines de QS et du PQ. Et ensuite, je vous dirai que QS me semble offrir un meilleur rapport qualité-prix; en d’autres termes, avec un dollar de budget, QS parvient à faire ce qui exigerait dix dollars de budgets de recherche au PQ…

    Les ressources, vous dites? De mémoire, Amir Khadir a traîné le PQ sur son dos pour ce qui est des représentations sur la réforme de la Loi sur les mines. Et il a encore traîné le PQ sur son dos pour ce qui est de la politique québécoise de l’amiante; le PQ a commencé par dire oui à l’amiante, avant de dire non.

    Vos commentaires, SVP?

    J'aime

  41. 22 juillet 2012 23 h 46 min

    «le PQ a commencé par dire oui à l’amiante, avant de dire non.»

    Ah, il a dit non? Aux dernières nouvelles, il demandait encore une commission parlementaire sur le sujet… Les seuls représentants du PQ qui se sont clairement prononcés contre l’amiante sont des candidats, Réjean Hébert et Daniel Breton…

    J'aime

  42. Blink permalink
    23 juillet 2012 0 h 24 min

    Merci Koval. Tu as répondu à une de mes interrogations de l’été. Fuck le vote stratégique. Si tout le monde votait en accord avec ses idéaux, il me semble que le portrait du québec nous apparaîtrait plus clairement. Et vive la clarté! Ce sera QS, un gros « X » bien senti!

    J'aime

  43. 23 juillet 2012 0 h 28 min

    🙂

    J'aime

  44. Pragmatisme permalink
    23 juillet 2012 0 h 49 min

    @ Darwin

    Je ne suis pas agressif du tout, je trouve seulement que vous êtes de mauvaise foi d’accusé le PQ de ne pas avoir de position tranchée sur l’’AÉCG alors que cet accord est inexistant.

    Ensuite, je n’accuse personne d’être contre tous les accord de libre-échange. Ce que je dis, c’est que la seule façon d’être contre un accord de libre-échange inexistant est d’être contre son principe même. C’est un sophisme ? Lequel ?

    Que certains péquistes soient inquiets est normal. Cependant, ça ne change pas ma position que je garderai peu importe celle du Parti québécois.

    « Ben oui, attendons qu’il soit signé, surtout que ça va prendre la permission du fédéral pour le réouvrir! »

    Eh bien oui attendons !!! Tout d’abord, vous devez savoir qu’un traité de libre-échange nécessite une loi de mise en œuvre au Parlement. Rappelez vous l’obstruction du Bloc et du NPD à l’ALE avec la Colombie qui a presque durée 1 an et demi. Nous pourrons y avoir un débats sur un texte clair. Nous pourrons avoir un débat sur du concret. De plus, avec l’ouverture probable des marchés publics provinciaux, les gouvernements des provinces risquent fort de devoir ratifier le traité eux aussi. Ce qui nous permettra un second débat.

    « J’ai même écrit un billet sur les points pour lesquels je dénonce, comme votre co-péquiste M. Pomerleau, cet accord. Vous ne l’avez pas lu? Vous devriez, cela vous éviterait de dire autant de conneries. »

    Je l’ai fait. Je vous ai d’ailleurs félicité. J’ai même lu le très intéressant avis juridique cité par monsieur Pomerleau. Tout comme j’ai lu le texte de l’ALENA, de la majorité des textes des ALE signés par le Canada, de nombreux débats du comité du commerce internationale de la Chambre des communes et de plus d’une centaines d’articles universitaires et de mémoires concernant la politique commerciale du Canada, puisque c’est mon dada et c’est ce qui me fait dire autant de « conneries ».

    « Peu utilisé? Avez-vous des sources?

    Il y a eu pour plusieurs centaines de millions de poursuites. L’avis cité par M. Pomerleau mentionne une poursuite de 500 millions contre Terre-Neuve dans le seul domaine de l’eau! Et Terre-Neuve a préféré verser 130 millions en entente hors cours! »

    Non c’était un des constats d’un colloque auquel j’ai assisté il y a 5 ans environ. Lorsque l’ALENA a été signé la question du chapitre 11 a été soulevée avec raison. La capacité pour une personne morale de poursuivre l’État là où un citoyen ne le peut pas, est hautement critiquable. La plus grande menace du chapitre 11 n’était pas dans la protection des investissements mais dans le fait que chaque expropriation directe ou indirecte devait impliquer le remboursement de l’investissement mais aussi la valeur des bénéfices projetés.

    Dans l’accord on disait « Les critères d’évaluation seront la valeur d’exploitation, la valeur de l’actif, notamment la valeur fiscale déclarée des biens corporels, ainsi que tout autre critère nécessaire au calcul de la juste valeur marchande, selon que de besoin. »

    La notion de « tout autre critère nécessaire au calcul de la juste valeur marchande » faisait craindre la possibilité de prendre en compte les profits projetés dans le calcul de l’indemnisation. La notion d’expropriation indirecte devait aussi être interprété à chaque nouvelle cause par les tribunaux commerciaux puisque que les jugements sont confidentiels à priori et qu’il y ‘a pas de système de jurisprudence dans ces tribunaux.

    Ce que je voulais dire par le fait que l’article 11 avait peu été utilisé, j’avoue m’être mal exprimé, c’est que dans l’optique des scénarios appréhendés versus les quelques cas qui nous été présenté, les demandeurs n’ont pas réussi à aller chercher autant d’argent que plusieurs l’appréhendais et les poursuites ont été beaucoup moins nombreuses que biens des prédictions. C’est en soi une bonne nouvelle, même si ça ne change pas le fait que le chapitre 11 est un très mauvais modèle d’accord sur les investissements.

    « Il sont d’accord avec l’article 11? Avec la clause de non réciprocité? Avec les effets de la clause de «la nation la plus favorisée» de l’ALENA? Avec le mécanisme de cliquet? Ce sont les articles que je dénonce! »

    Non il ne sont pas d’accord, tout comme moi d’ailleurs, avec le chapitre 11. Doit-on refuser l’accord sur cette base ou peser les pour et les contre surtout que nous sommes déjà soumis à plusieurs chapitres sur les investissements ? Ça devient alors une question de principe puisque nous sommes déjà amplement soumis au mécanisme sous l’ALENA . Pour le spécifique, la « non-réciprocité » reste à démontrer vous l’avez dit vous-même. Pour ce qui est de la clause de la nation la plus favorisée, je comprends peu votre point. D’abord, les avis juridiques divergent sur sa portée. Ensuite je n’y vois pas le même problème que vous, le seul gain restant advenant que nous libéralisions un secteur de l’économie c’est l’influence sur les prix d’une hausse de la concurrence étrangère. Puis la clause la nation la plus favorisée fonctionne aussi dans l’autre sens soit vers un des plus gros marchés du monde. 40 milliards $ sur les 58 milliards $ de biens que le Québec a exportés à l’étranger en 2008 sont allés aux États-Unis, soit près de 70% de ses exportations. C’est une des raisons pourquoi, j’affirme que l’ALENA a tout de même été bénéfique. Mais surtout, les États-Unis sont le seul pays avec lequel nous avons un important surplus commercial (19 milliards en 2009 selon l’ISQ).

    « Cela dit, je ne vois pas le rapport avec le sujet… Si les Européens investissent déjà beaucoup chez nous, quelle est la valeur ajoutée de faire augmenter ces investissements? »

    Aucune garantie de valeur ajoutée. Cependant, 77% des emplois au Canada des entreprises françaises se trouvent au Québec. Pour les entreprises du Royaume-Uni, c’est 37% et c’est 35% pour les entreprises allemandes au Canada. J’ai l’impression qu’en considérant le libre-échange avec les États-Unis et cette dynamique dans les emplois, le Québec risque de devenir la tête de pont des entreprises européennes pour accéder au marché américain. Voilà à quoi rimeront ces investissements. Bien entendu, je fais de la projection.

    Bref il reste énormément de « si » avec cet accord. C’est pourquoi je trouve très sage la position du PQ sur cet enjeu. Nous aurons le temps de l’examiner et de débattre sur du réel plus tard.

    J'aime

  45. 23 juillet 2012 1 h 16 min

    «Ce que je dis, c’est que la seule façon d’être contre un accord de libre-échange inexistant est d’être contre son principe même. C’est un sophisme ? Lequel ?»

    Je ne vous donnerai quand même pas un cours de logique! Je vous ai répété que c’est en raison de certains principes de cet accord que j’ai explicités dans le détail dans un billet (pour lequel vous dites m’avoir félicité) que je condamne cet accord (comme le péquiste Pomerleau) et vous revenez avec la même affirmation!!!!!!!!! Et vous n’accusez d’être de mauvaise foi!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Je me demande même pourquoi je prends la peine de vous répondre… Dites vous que c’est la dernière fois que je perds mon temps pour vous. Profitez-en!

    «soit près de 70% de ses exportations»

    C’était combien avant l’ALÉNA? Là je ne vous fourni pas la réponse, cherchez…

    «C’est une des raisons pourquoi, j’affirme que l’ALENA a tout de même été bénéfique»

    Quand vous aurez la réponse, je vous laisse répondre à votre question. L’ALENA fut positif tant que le $ canadien était inférieur à 75 cents. Plus après, ni avant d’ailleurs!

    «Cependant, 77% des emplois au Canada des entreprises françaises se trouvent au Québec. Pour les entreprises du Royaume-Uni, c’est 37% et c’est 35% pour les entreprises allemandes au Canada.»

    Je vous ai demandé des sources, pas des chiffres de pays que vous avez sélectionnés! Je laisse toujours la source des chiffres que je cite dans mes billets. Puis-je en demander autant à ceux qui me contestent? Et, vous disiez ça de l’Europe, pas de pays sélectionnés par vos soins!

    «Bien entendu, je fais de la projection.»

    Personnellement, j’appelle ça de la propagande… On utilise cet argument depuis des décennies…

    J'aime

  46. 23 juillet 2012 1 h 43 min

    «Puis la clause la nation la plus favorisée fonctionne aussi dans l’autre sens soit vers un des plus gros marchés du monde. 40 milliards $ sur les 58 milliards $ de biens que le Québec a exportés à l’étranger en 2008 sont allés aux États-Unis, soit près de 70% de ses exportations. »

    En 1990, 75,5 % des exportations québécoises de biens se dirigeaient au États-Unis, soit plus qu’en 2011 (69,1 %)! Tout un argument! Source : Strategis http://www.ic.gc.ca/eic/site/tdo-dcd.nsf/fra/accueil données par produit. Ça a approché 90 % quand le dollar canadien était en bas de 75 cents…

    J'aime

  47. 23 juillet 2012 2 h 25 min

    Tiens, des gens de ON revendiquent aussi de voter selon leurs convictions…

    «Comprenez-moi bien, vous, Monsieur Duceppe, et les autres du PQ : mon vote, vous devez le mériter, il ne vous appartient pas. Il en va de même pour le vote de tous les citoyens du Québec.»
    (…)
    «Mon vote ira avec conviction, coeur et tête à Option nationale. Si ça vous embête, essayez de faire mieux qu’eux, et nous jaserons.»

    Lettre à Gilles Duceppe

    J'aime

  48. Pragmatisme permalink
    23 juillet 2012 10 h 31 min

    @ Darwin

    Intéressant comme donné, mais avant l’ALENA signé en 1994 il y avait déjà l’Accord de libre-échange canado-américain signé en 1987. Donc au niveau de la proportion votre chiffre est tout à fait intéressant. On passe tout de même de 75% en 1990 à 85% en 2000.

    Mais lorsqu’on regarde en terme de la valeur des exportations on remarque qu’en 1990 le Québec exporte 20 milliards $ can. aux États-Unis,. En 1994 les exportations sont l’ordre de 33 milliards $ pour passer à 52 milliards en 1999. C’est un bon de près de 20 milliards d’exportations en 5 ans.

    Pour la même période, les exportations du Québec vers notre second partenaire commercial en importance (Grande-Bretagne) passera de 1,04 milliards $ à 1,4 milliards $ can.

    Vous avez raison la faible valeur du dollar à sans aucun doute joué un rôle. Mais cet influence aurait théoriquement dû se répercuter sur tout nos partenaire commerciaux. Ça ne semble pas avoir été le cas.

    Or mon argument est que les État-Unis sont de très loin notre plus gros partenaire commerciale avec qui nous avons un important surplus commercial et qu’il faut garder ceci en mémoire lorsqu’on parle de la clause de la nation la plus favorisée, clause qui fonctionne dans les 2 sens , je le rappelle. De plus, On voit une explosion des exportations vers les État-Unis à la signature de l’ALENA.

    J'aime

  49. Pragmatisme permalink
    23 juillet 2012 11 h 31 min

    Évidemment, comme je l’ai dit le Canada avait déjà un traité de libre-échange avec les États-Unis avant l’ALENA. Sinon j’ai tenté de trouvé une version électronique pour les données sur les investissements européens au Canada et au Québec. Je n’ai qu’une vielle version papier. Vous trouverez néanmoins ces données dans une vieille étude du SAIC qui date de 2002. Malheureusement je n’ai jamais trouvé de chiffres plus récents.

    Pierre-Paul Proulx, Un examen des échanges commerciaux du Québec avec les autres provinces canadiennes, les États-Unis et le reste du monde. 2002

    Un bref résumé ici : http://www.saic.gouv.qc.ca/publications/documents_inst_const/BC-03-Pierre-PaulProulx.pdf

    J'aime

  50. 23 juillet 2012 11 h 39 min

    Pas mal, ce document dit justement qu’il ne peut évaluer l’évolution des investissements européens au Québec faute de données.

    J'aime

  51. 23 juillet 2012 11 h 46 min

    «les péquistes se tirent dans le pied avec cette précampagne qui martèle l’appel au vote stratégique. Vous ne faites que repousser les électeurs politisés avec ce nivèlement par le bas démocratique. Si vous ne changez pas au plus vite votre angle d’attaque, il vous arrivera le même sort que le Bloc québécois à la dernière élection fédérale.
    Nous avons devant nous une élection radicalement capitale pour l’avenir du Québec. Or, l’heure est plutôt de démontrer votre pertinence, et surtout, de nous expliquer ce que vous comptez faire avec un éventuel prochain mandat. »

    Carl Boileau, sur sa page Facebook

    J'aime

  52. Pragmatisme permalink
    23 juillet 2012 11 h 53 min

    @ Darwin

    « Pas mal, ce document dit justement qu’il ne peut évaluer l’évolution des investissements européens au Québec faute de données. »

    On y trouve néanmoins suffisamment de données afin de faire des comparaisons.

    J'aime

  53. 23 juillet 2012 13 h 05 min

    Je rappelle que le vote proportionnel n’est pas encore en vigueur au Québec. Ça explique encore plus l’idée du vote stratégique…

    J'aime

  54. 23 juillet 2012 18 h 53 min

    Et plus on vote stratégique, plus on restera dans ce scrutin majoritaire qui favorise l’alternance PQ- PLQ….Dans 100 ans, deux totos comme nous tiendrons encore cette même discussion!

    J'aime

  55. 23 juillet 2012 19 h 08 min

    Un court texte pertinent à ce débat :

    Vers une campagne électorale de mauvaise foi sur les médias sociaux?

    J'aime

  56. Richard Langelier permalink
    23 juillet 2012 19 h 49 min

    Moi, je suis chanceux, des recherches (dont j’ai oublié la source) indiquent que ma génération vivra moins longtemps que la vôtre, Koval (voilà ce que ça donne d’imaginer que j’ai vécu la naissance du Rock’n’roll parce que ma sœur écoutait Elvis Presley, alors que tout le monde sait que le débat se situe entre Chuck Berry et Little Richard). J’ai même vu des études démontrant que les vieux garçons vivent moins longtemps. Un calcul mental rapide me fait conclure qu’en grimpant moins de côtes en vélo, je ne subirais plus ce débat dans une cinquante d’années.

    Puisqu’on a le nez dans l’amiante, pour faire un enchaînement à la Jacques Beauchamp, un ami d’enfance vient de m’expliquer que les fesses d’Abraham pour désigner les résidus de la petite mine de St-Rémi-de-Tingwick avaient un lien avec Ham Nord, Ham Sud, Notre-Dame-de-Ham. Les plus débrouillards chercheront sur Google Map. Je devrais plutôt dire : « les plus richards » qui ont un grand écran.

    J'aime

  57. 23 juillet 2012 21 h 09 min

    «alors que tout le monde sait que le débat se situe entre Chuck Berry et Little Richard»

    Et Bill Haley & His Comets?

    J'aime

  58. Richard Langelier permalink
    23 juillet 2012 22 h 56 min

    Si, si, j’allais te demander de mettre le lien de Rock around the clock et School Day en YouTube. J’ai eu des scrupules : « Darwin va penser que j’affirme que ma sœur était plus fine que la sienne ». [1]

    [1] Je ne veux pas refaire ma psychanalyse lacanienne, non terminée faute de fonds, sur Jeanne Émard, mais ma mère avait acheté un système de son stéréo à mon père pour sa chambre d’hôpital lorsqu’il avait eu un accident avec la Chevrolet 58 qu’il avait remplacée par une Chevrolet 60 (un 8, mais il a réalisé que ça ne valait Paul VI). Il n’avait qu’un disque et c’était celui de Guy Béart. Il appréciait : « c’est le soulier de mon cerveau », mais plus « il était simple quidam », sans doute parce qu’il avait fait du latin comme toi et moi. Même si c’était avant l’assurance-hospitalisation (1er janvier 61 si je ne m’abuse), il a pu se payer une chambre. Je sais que je suis persona non grata dans la gauche québécoise, genre Jeanne Émard, à cause de cela, mais bon.

    Un autre YouTube intéressant serait : « La messe nous emmerde » de Brassens. D’ailleurs, tu pourrais venir donner des cours, comme bénévole, à l’Âge d’or : le hard ware et le soft ware. Comment mettre des liens d’une part, mais surtout expliquer les différentes étapes du Metal.

    Puisqu’on a le nez dans l’interprétation du manifeste de la CLASSE, ta dernière lecture indique que tu y vois un plaidoyer pour le pouvoir local : on ne cède à un niveau supérieur de gouvernement que ce qu’il peut faire de façon plus efficace. Moi, je posais comme prolégomènes : un nouveau gouvernement Charest imposerait des chansons de Guy Béart sur tous les tableaux intelligents dans les écoles et du Heavy Metal sur les tableaux intelligents dans les Clubs de l’Âge d’or. Après ce serait la vraie grammaire, le masculin se conjuguerait avec le féminin comme dans la chanson « Qu’on est bien dans ces bras-là! ». Là, la démocratie directe, avec communication sans entraves à l’infini, comme dans la 18e version du néo-kantisme à la Habermas serait de mise.

    Anne-Marie Provost a publié un texte qui a clarifié beaucoup de choses dans Le Devoir http://www.ledevoir.com/politique/quebec/355052/ne-dites-pas-aux-etudiants-quoi-faire . Si c’est la Anne-Marie envers qui j’ai été condescendant lorsqu’elle était responsable du blogue de Françoise David, je sens que j’aurai besoin de ton aide pour me morfondre en excuses si elle vient à l’assemblée d’investiture de Québec solidaire Mercier le 31.

    J'aime

  59. 24 juillet 2012 1 h 34 min

    @koval et Darwin

    Bien que je sois un fervent souverainiste et un gauchiste affirmé, je suis un péquiste « mou ». Advenant les prochaines élections, je m’attend à la victoire d’un PQ minoritaire et dépendemment du bilan de son premier mandat, je pourrais songer à changer mes allégances politiques. (Quoique je vous avoue que je risque davantage de me retrouver chez ON que chez QS… À ce propos, que pensez-vous de la critique de M. Aussant envers QS? http://vtele.ca/videos/dumont-le-midi/garderies-a-7-defis-d-un-nouveau-parti-en-campagne-electorale_46693_46686.php )

    De plus, je trouve, tout comme vous, grotesque l’idée du vote stratégique ; soyez bien assuré que si je vote pour le PQ à la prochaine élection, c’est bien car j’apprécie une bonne partie (et non la totalité) du programme actuel tout comme j’apprécie la plupart des députés et candidats présents au sein de l’équipe. Vous avez émis plusieurs critiques relativement au parti de Mme Marois surtout sur l’ambiguité de ce dernier en lien avec l’AÉCG. Malheureusement, je ne connais pas suffisamment ce dossier pour oser me prononcer sur celui-ci. Cependant, vous m’excuserez mon léger pessimisme mais j’ai de la difficulté à saisir la façon dont certains militants de QS perçoivent le projet souverainiste ; pourquoi vouloir instrumentaliser l’indépendance afin d’atteindre des idéaux de gauche alors que l’indépendance est une finalité en soi?

    Comprenez-moi bien ici, je ne dis certainement pas que cela est votre cas mais certains « solidaires » m’ont parfois laissé cette impression. ( À certains moments, cela était bien plus qu’une impression )

    Je tiens aussi à dire que je suis souvent le premier (et même le seul parfois) à défendre QS ou ON au sein de mon caucus. Je trouve moi aussi ridicule de parler de la « division du vote souverainiste » comme si cette option se devait d’être le monopole d’une seule formation politique mais parfois j’avoue trouver encore plus ridicule qu’il n’y ait qu’un seul parti véritablement fédéraliste à l’Assemblée Nationale ; faut croire qu’y’a personne d’autre qui a vraiment envie de se battre pour cette cause-là! En résumé, ce que je veux dire c’est que je crois que les gens parleraient moins de division du vote souverainiste, alimentant ainsi la bisbille entre ON, QS et PQ, s’il y avait également une « division » du vote fédéraliste.

    En tout cas, je reste encore en faveur d’une coalition entre les trois partis même si l’idée semble avoir été tuée dans l’oeuf!

    J'aime

  60. 24 juillet 2012 5 h 51 min

    Un bon coup pour le PQ et une gifle pour Qs. Le côté ambitieux de Léo Bureau-Blouin ?

    http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-quebecoise/201207/23/01-4558296-leo-bureau-blouin-candidat-du-pq.php

    J'aime

  61. 24 juillet 2012 5 h 53 min

    @ Richard Langelier

    «Si c’est la Anne-Marie envers qui j’ai été condescendant lorsqu’elle était responsable du blogue de Françoise David,»

    Je n’avais pas remarqué que tu avais été condescendant avec elle… Mais, n’aie crainte, je serais très surpris qu’elle soit à cette soirée.

    J'aime

  62. 24 juillet 2012 6 h 16 min

    @ pseudovirtuose

    «À ce propos, que pensez-vous de la critique de M. Aussant envers QS?»

    Ça aurait été gentil de mentionner à quel moment il fait cette «critique», même si j’avais déjà vu cette vidéo (1 min 55). Déjà qu’il faut se taper deux pubs…

    Rien à dire. Chaque position est adoptée en congrès, celle sur l’indépendance comme les autres. Lui, il a un parti pour lequel il a écrit le programme seul pour le faire entériner en congrès par la suite, alors il nous trouve bien compliqués, c’est sûr.

    Croit-il vraiment que c’est en voulant l’indépendance qu’on l’obtient? Pensée magique… Cela dit, je trouve que Dumont n’a pas tort, au bout du compte les programmes se ressemblent. Une autre différence est que Aussant est prêt à abandonner son parti et son volet social (qui ressemble tellement à celui de QS qu’il semble copié…) si Mme Marois annonce qu’elle s’engage à tenir un référendum.

    «pourquoi vouloir instrumentaliser l’indépendance afin d’atteindre des idéaux de gauche alors que l’indépendance est une finalité en soi?»

    Je ne comprends pas la question. La question de l’instrumentalisation est une critique qui nous est faite par nos adversaires, pas une position de QS! La position de QS est bien sûr qu’on veut que ce Québec indépendant soit doté d’un projet social fort. D’ailleurs, une grande partie du programme de QS n’est possible qu’avec l’indépendance, comme le programme de tout parti souverainiste. Les accuse-t-on d’instrumentaliser l’indépendance pour cette raison?

    «s’il y avait également une « division » du vote fédéraliste.»

    Il l’est quand même! Le statu quo constitutionnel est finalement fédéraliste (CAQ)! Et beaucoup de fédéralistes, surtout anglophones et de gauche, votent vert. Même si ce parti n’a quasiment pas de membres ni de programme, il va toujours chercher 4 ou 5 % aux sondages.

    «En tout cas, je reste encore en faveur d’une coalition entre les trois partis même si l’idée semble avoir été tuée dans l’oeuf!»

    Qs est le seul parti a avoir déposé une proposition concrète allant dans ce sens. L’association locale de Nicolet Yamaska (si cette circonscription ne change pas de nom) a aussi décidé de ne présenter personne contre Aussant.

    @ lutopium

    «Un bon coup pour le PQ et une gifle pour Qs. Le côté ambitieux de Léo Bureau-Blouin ?»

    Je ne l’ai jamais imaginé à QS. Je trouve même ça bizarre qu’il ait été courtisé. Je me demande bien par qui…

    J'aime

  63. koval permalink*
    24 juillet 2012 8 h 09 min

    Pseudovirtuose

    Me semble que tout le monde instrumentalise la souveraineté, c’est une moyen pour avoir tous les leviers qu’il faut pour prendre en main son avenir, C’est ce que le PQ dit. Même Legault disait que sans l’indépendance, on ne pouvait pas se donner les projets qu’on voulait !

    C’est donc un moyen et une fin!

    J’aime bien ON moi aussi, entre QS et ON, mon coeur balance des fois!

    J'aime

  64. koval permalink*
    24 juillet 2012 8 h 22 min

    Darwin

    « Une autre différence est que Aussant est prêt à abandonner son parti et son volet social (qui ressemble tellement à celui de QS qu’il semble copié…) si Mme Marois annonce qu’elle s’engage à tenir un référendum. »

    Il a voulu faire pression sur Marois sachant certainement qu’elle ne bougerait pas sur cette question. Seulement, ailleurs j’ai lu Aussant dire que son retour chez les péquiste était quasi improbable….

    Les péquistes en plus tapent plus sur leurs familles proches (QS et ON) que sur leur ennemis réels, la CAQ! Rien pour ramener Aussant dans le rang!

    J'aime

  65. 24 juillet 2012 9 h 30 min

    « ailleurs j’ai lu Aussant dire que son retour chez les péquiste était quasi improbable»

    Justement parce que Marois est intraitable sur la question du référendum!

    «Les péquistes en plus tapent plus sur leurs familles proches (QS et ON) que sur leur ennemis réels, la CAQ!»

    Et même plus que sur le PLQ!

    «Rien pour ramener Aussant dans le rang!»

    Bien d’accord. Ils veulent que nous (QS et ON) votions pour eux, mais ne cessent de nous insulter! Nous ne sommes aussi pas très gentils pour le PQ, mais ne prétendons pas avoir un droit divin sur le vote des indépendantistes de gauche! Pourtant, leurs opinions politiques sont plus proches des nôtres que nos opinions politiques ne le sont de ce que propose le PQ!

    J'aime

  66. 24 juillet 2012 15 h 46 min

    Je disais ce matin à 6 h 16 : «Je trouve même ça bizarre qu’il ait été courtisé. Je me demande bien par qui…»

    Et que lis-je cet après-midi ?

    «Nous avons cependant été surpris d’entendre M. Bureau-Blouin affirmer que nous l’avions courtisé pour joindre les rangs de Québec solidaire et devenir l’un de nos candidats. Aucune rencontre ou aucun appel ni de la part d’Amir Khadir, de moi-même ou d’aucun responsable national de Québec solidaire n’a eu lieu, à ce sujet, avec M. Bureau-Blouin. » affirme Françoise David, présidente et porte-parole de Québec solidaire.»

    Je me disais bien!

    J'aime

  67. koval permalink*
    24 juillet 2012 17 h 47 min

    VLB a prédit que le ptit Léo se ferait rouler dans la farine! Ça s’en vient!

    « Quant au PQ, il ne voit que le petit Léo dans sa soupe. Le petit Léo, qui semble si vulnérable, serait pour les accommodements raisonnables. Conseillé par mon ami Gilles Duceppe qui, par deux fois, a fait preuve de lâcheté en renonçant à faire la lutte à Matante Pauline, il garde un mutisme absolu sur la hausse des frais de scolarité. »

    J'aime

  68. 24 juillet 2012 18 h 16 min

    Je viens de voir, à http://www.vigile.net/Merci-Gabriel et sur d’autres pages aussi.

    « le ptit Léo se ferait rouler dans la farine! Ça s’en vient!»

    Disons que c’est déjà arrivé quelques fois!

    J'aime

  69. 25 juillet 2012 18 h 05 min

    @Darwin et koval

    Qu’en pensez-vous?

    http://www.ledevoir.com/politique/quebec/355318/pacte-de-non-agression-electorale

    J'aime

  70. koval permalink*
    25 juillet 2012 19 h 04 min

    Pseudovirtuose

    Voilà qui est intelligent! Je suis bien d’accord!

    J'aime

  71. 25 juillet 2012 19 h 26 min

    @ pseudovirtuose

    «Qu’en pensez-vous?»

    Je suis au courant, pour QS, en tout cas, depuis un mois environ. QS ne peut pas signer de telles ententes, car le congrès s’est prononcé contre. Par contre, et cet article ne le mentionne pas, cette décision vient des associations locales. Le national peut donc accepter :

    «Dans les deux circonscriptions, la décision de ne pas présenter de candidat n’a pas été imposée par la direction nationale du parti, mais est venue des associations locales.»

    Je suis tout à fait d’accord, en espérant que les partisans d’ON de Gouin ne votent pas PQ (et vice-versa, bien sûr)… L’erreur derrière la logique de ces pactes est de penser que les électeurs potentiels d’un parti (on ne parle pas des membres, ici) reporteront automatiquement leur vote où les concepteurs des pactes le pensent…

    J'aime

  72. 25 juillet 2012 19 h 30 min

    J’ajouterais que je suis content que cela mette de la pression sur le PQ, car il a refusé la proposition de QS de négocier quelque chose du genre sur une plus grande échelle…

    J'aime

  73. 25 juillet 2012 20 h 13 min

    @ pseudovirtuose et Koval

    Tenez, si vous êtes sur FB, allez là et lisez les comm… On y parle de mère Thérésa David et de voter PQ… Je n’ai regardé que les premiers comm, j’en ai eu assez.

    Bon ce ne sont que quelques personnes, dont des péquistes, mais ça regarde un peu comme je craignais… Le PQ, qui veut la gouvernance souverainiste est plus indépendantiste que QS qui ferait un référendun à son premier mandat.

    Et le mensonge sur QS qui aurait appuyé le NPD, pu capab’…

    J'aime

  74. Richard Langelier permalink
    25 juillet 2012 21 h 14 min

    Les péquistes « badtrippent aussi » sur les sites de RDI et du Devoir.

    J'aime

  75. 25 juillet 2012 21 h 17 min

    Ah oui, quel genre de bad trip?

    J'aime

  76. Richard Langelier permalink
    25 juillet 2012 21 h 24 min

    Les mêmes qui te rendent « pu capab ». On pourrait instituer le prix « pu capab », mais les journées sont trop courtes, je vous le laisse.

    J'aime

  77. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    25 juillet 2012 21 h 35 min

    « J’ajouterais que je suis content que cela mette de la pression sur le PQ, car il a refusé la proposition de QS de négocier quelque chose du genre sur une plus grande échelle… »
    Je suis parfois déçu de mon PQ… 😦

    J'aime

  78. 25 juillet 2012 22 h 07 min

    «Je suis parfois déçu de mon PQ…»

    Moi aussi, ça a commencé par «parfois»…

    J'aime

  79. 26 juillet 2012 0 h 25 min

    Front uni : Bilan des discussions et appel au vote

    http://www.unfrontuni.org/bilan-des-discussions-et-appel-au-vote/

    J'aime

  80. koval permalink*
    26 juillet 2012 8 h 47 min

    Ha ha! Djemila dans le bout d’Hérouxville! J’aurais dû deviner!

    http://www.journaldemontreal.com/2012/07/26/benhabib-dans-trois-rivieres

    J'aime

  81. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    26 juillet 2012 10 h 26 min

    GRRRRRRRRRRRRRRRRR! 😡

    J'aime

  82. 26 juillet 2012 22 h 17 min

    @ koval

    «Ha ha! Djemila dans le bout d’Hérouxville! J’aurais dû deviner!»

    Tu ne savais pas si bien dire!

    Djemila Benhabib: André Drouin est heureux!

    J'aime

  83. 27 juillet 2012 7 h 05 min

    «Quelques citoyens de Trois-Rivières, invités par Radio-Canada à commenter la candidature de Mme Benhabib ont mis en doute le bien-fondé pour une personne immigrante de briguer les suffrages.»

    Ouache! J’ai beau ne pas aimer la dame, je trouve ce genre de motif de ne pas l’appuyer encore pire…

    http://www.ledevoir.com/politique/quebec/355495/un-autre-candidat-de-choix-pour-le-pq

    J'aime

  84. koval permalink*
    27 juillet 2012 7 h 10 min

    Darwin!

    Ça va de soit! Lis ce que M Drouin a écrit:

    « Pour moi la Mauricie est le berceau de la véritable prise de conscience de notre identité. À ce jour encore plus de 85% des « Mauriciens », sans être racistes ou xénophobes soulignons-le, ne veulent rien entendre d’ accommoder les différentes religions.  »

    Les péquistes les premiers se contrefichent de ces discours de marde, la preuve, ils engagent Djemila pour mettre de l’huile sur le feu!

    J'aime

  85. koval permalink*
    27 juillet 2012 7 h 19 min

    Sans rire, ils doivent commencer à se sentir insultés les gens de ce comté! Trop vieux pour endurer le ptit Léo, trop racistes pour Djemila! Ces péquistes sont vraiment très subtils!

    J'aime

  86. 27 juillet 2012 7 h 20 min

    En effet!

    J'aime

  87. 28 juillet 2012 11 h 00 min

    Lettre intéressante dans Le Devoir de ce matin :

    «Élections, piège à cons!»

    L’extrait que je préfère :
    «Le vote stratégique est une castration de la volonté de l’électeur.»

    J'aime

  88. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    29 juillet 2012 14 h 05 min

    Je voudrais tant pouvoir vous dire à quel point sera TERRIBLE ma vengeance, mais j’en perds mes mots… 😯

    J'aime

  89. Mathieu Lemée permalink
    29 juillet 2012 14 h 43 min

    J’ai toujours habité des comtés (plein de commentateurs sur les blogues écrivent « comptés », comme quoi le français est le moindre des soucis des commentateurs) dominés par les Libéraux depuis plus 40 ans. Alors, le vote stratégique, je le mets où je pense tellement ça change rien, sauf sur le fait que je vote toujours consciemment pour le parti ou le candidat que je veux, et pas pour sortir le candidat sortant, puisque ça change pas grand chose sur le résultat. Je me dis naïvement que quelqu’un d’intelligent va réformer ce mode de scrutin totalement obsolète pour que mon vote enfin ait un poids, ou que la population se réveille et fasse comme en Islande pour réformer la démocratie.

    J'aime

  90. koval permalink*
    29 juillet 2012 15 h 01 min

    J’ai voté une seule fois « stratégique », sinon, je vote et agis selon mes convictions, c’est pour moi une simple question d’intégrité.

    Moi c’est le mot « tort » que je remarque comme faute d’orthographe courante, trois fois sur quatre, les gens l’écrivent avec un «d» à la fin. Cependant, je fais moi-même très souvent des fautes…. Sur mes billets, je me relis plus soigneusement, dans mes commentaires, m’arrive de faire dur!

    J'aime

  91. Richard Langelier permalink
    29 juillet 2012 15 h 16 min

    Je ne cours pas le risque (puisque ne pas prendre de chance est un calque de l’anglais), j’écris « circonscription électorale ». Le hic, c’est que je tape à deux doigts.

    Je lis souvent « aux dépends de ».

    J'aime

  92. 29 juillet 2012 15 h 41 min

    @ Mathieu Lemée

    «J’ai toujours habité des comtés (plein de commentateurs sur les blogues écrivent “comptés”»

    Richard m’a volé ma réponse. Le terme en français est circconscription, pas comté!

    @ koval

    «Moi c’est le mot “tort”»

    Ouais, surtout d’un certain GEEK!

    «Sur mes billets, je me relis plus soigneusement, »

    Moi aussi, mais je trouve parfois encore des fautes qielques jours plus tard. Alors, si vous en trouvez, ne vous gênez pas pour me le dire!

    J'aime

  93. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    29 juillet 2012 16 h 09 min

    😈

    J'aime

  94. Yves permalink
    29 juillet 2012 16 h 19 min

    Comme cela Badass tu es certain de ne pas faire de faute. 😉

    J'aime

  95. koval permalink*
    29 juillet 2012 16 h 35 min

    Tiens! La candidate péquiste parachutée chez Bidasse, elle les mots mais «chans» les dents!

    http://www.koreus.com/video/parachute-dentier.html

    J'aime

  96. 29 juillet 2012 17 h 13 min

    «Comme cela Badass tu es certain de ne pas faire de faute.»

    😆

    Quel beau slogan de la CAQ!

    « C’est assez, faut que ça change! » Comment cela va changer? On verra!

    J'aime

  97. Richard Langelier permalink
    29 juillet 2012 21 h 08 min

    Darwin, ma-z-en que j’me gênerai pas!

    Les journalistes sérieux, Radio-Can [1], sortent « comtés » à tour de bras. Je commençais à douter. J’aurais pu pratiquer le doute hyperbolique de Descartes, mais j’aurais conclu que j’étais une bête doutante.

    L’OLF accepte « comté » http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=1198636 , mais quand on accepte « téléphone intelligent », sky is the limit.

    Lors de la crise de Mercier au Rassemblement pour l’alternative politique, j’ai appris dans Le Devoir que le sens de candidat parachuté était un candidat qui n’habitait pas la circonscription, alors que j’avais toujours compris qu’il était imposé par la direction du parti. Lors de cette élection complémentaire, la seule candidate qui habitait Mercier était Lyne Rivard qui se présentait pour le Bloc pot. J’ai d’ailleurs voté pour elle en me disant que si je restais à la maison, Paul Cliche nous casserait les oreilles avec le pourcentage de votes. Il nous les a cassées quand même, expliquant le pourcentage par la coalition avec le Parti communiste.
    [1] À Radio-Can, j’entends souvent : « à prime abord ». Partout, j’entends « ne pas faire long feu », alors qu’on fait long feu, comme le boulet d’un canon qui ne bouge pas parce que la poudre qui n’explose pas. Il n’y a aucun rapport avec la chanson de Brassens : « mais pour l’amour, on ne demande pas aux filles d’avoir inventé la poudre ». Je dis ça au cas où quelqu’un de la CLASSE lirait ce commentaire. Dans ma génération, les femmes disent : « les mecs, cé pas toutes dé 100 watts, mais pour une nuitte ». La preuve, Renée Claude chante : « Une jolie fleur… ».

    P.-S. Du doute de Descartes, on peut passer facilement au pari de Pascal et au supplice d’Abélard.

    J'aime

  98. 29 juillet 2012 21 h 39 min

    @ Richard

    «L’OLF accepte « comté »

    Le lien que tu as fourni dit le contraire! «comté» dans cette fiche est sous «Termes déconseillés» et on peut lire : «Éviter en contexte électoral québécois le terme comté, ce dernier ayant servi historiquement à désigner une division électorale du territoire.». Il faut lire ces fiches pour comprendre, pas juste regarder si le terme recherché y est! 😉

    J'aime

  99. Richard Langelier permalink
    29 juillet 2012 22 h 20 min

    @ Darwin

    C’est fait pour les jeunesses, ce maudit dictionnaire-là! Il faut cliquer 18 000 fois avant d’arriver à 18 fiches pour un élément syntagmatique. Nous sommes le peuple, les boomers. Nous avons nationalisé l’électricité, nous avons instauré la gratuité scolaire presque complète. Les ingrats nous imposent de gaspiller les plus belles heures de notre vie à apprendre à mettre des lignes après un lien YouTube. Nous méritons un dictionnaire riche, mais en un seul clic de souris.

    J'aime

  100. 29 juillet 2012 22 h 26 min

    @ Richard

    «C’est fait pour les jeunesses, ce maudit dictionnaire-là!»

    Merci du compliment, mais j’assume mon âge! 😉

    J'aime

  101. Richard Langelier permalink
    29 juillet 2012 23 h 07 min

    On sait bien, Darwin, aucune compassion pour les vieillesses! Cum patiere, souffrir avec.

    Dans mon petit journal nationaliste et clérical préféré fondé par Henri Bourassa, Michel Venne reprochait à Michel Chartrand d’avoir répliqué au premier ministre Lucien Bouchard qui prétendait que la néo-social-démocratie du gouvernement péquiste était de la compassion : « ça me surprendrait qu’il souffre avec les personnes qui vivent avec 500$ par mois », d’avoir utilisé un seul sens du mot compassion. Tout cela nous conduit à l’empathie http://fr.wikipedia.org/wiki/Empathie , comme quoi Wiki peut équivaloir à quelques Que sais-je?

    J'aime

  102. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    30 juillet 2012 1 h 53 min

    http://www.lhebdojournal.com/Actualites/Politique/2012-07-26/article-3040001/Djemila-Benhabib%3A-Andre-Drouin-est-heureux!/1
    Je crois qu’il faut revenir à l’essentiel du billet soit la beauté de Djemila et l’admiration de M. Drouin…

    J'aime

  103. 30 juillet 2012 5 h 12 min

    «soit la beauté de Djemila et l’admiration de M. Drouin…»

    Tant que ce n’est pas l’admiration de Djemila envers la beauté de M. Drouin…

    «aucune compassion pour les vieillesses!»

    Non, mais beaucoup d’empathie!

    J'aime

  104. koval permalink*
    30 juillet 2012 8 h 49 min

    «Tant que ce n’est pas l’admiration de Djemila envers la beauté de M. Drouin…»

    Sait-on jamais! Dans le clip, dont je parle dans le billet, M Drouin dit qu’il a reçu souvent la madame. Dans un article sur poste de veille, M Drouin soupait en groupe avec Djemila…

    Toujours est-il que je suis d’accord avec Djemila et André Drouin, la lapidation, c’est mal les amis! Je confirme…

    http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/patrick-lagace/201109/19/01-4449282-la-lapidation-cest-mal.php

    J'aime

  105. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    31 juillet 2012 10 h 01 min

    Je confirme le mal au delà des chroniques d’humeur des petits frais chier…
    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/mali-les-islamistes-tuent-un-couple-non-marie-par-lapidation_1144332.html

    J'aime

  106. koval permalink*
    31 juillet 2012 10 h 43 min

    Sombre

    Ptit frais chier tant que tu veux, je commence à trouver pathétique le fait que tu ne sois pas capable de démêler l’Islam dans les pays totalitaires de l’Islam au Québec….

    Ce que tu sembles faire comme amalgame est triste, tu vois, malgré mon mince 100 points de QI, je ne suis pas une de ces tristes gogoche qui défend la lapidation et je n’ai pas besoin d’André Drouin ou toi pour m’apprendre que la lapidation est un acte dégoutant.

    J'aime

  107. Richard Langelier permalink
    31 juillet 2012 11 h 00 min

    En passant, le code de vie d’Hérouxville interdisait la lapidation des femmes en public.

    J'aime

  108. Mathieu Lemée permalink
    31 juillet 2012 12 h 28 min

    @Darwin

    Vous avez bien raison pour le mot circonscription. Merci. Voilà ce qui arrive quand je ne prends pas le soin de me relire. 😉

    Quant au « nouveau » slogan de nos papas poules de la CAQ, je me dis que plus ça change, plus c’est la même chose. Leur conseiller ne devait pas avoir d’ampoules sur la dure-mère dans la portion créative du cerveau au moment où il a trouvé ce slogan. 😉

    J'aime

  109. 31 juillet 2012 13 h 37 min

    « je me dis que plus ça change, plus c’est la même chose»

    En plus, l’omission du «il» devant le «faut» relève d’un populisme crasse… et d’un laisser-aller linguistique désolant!

    J'aime

  110. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    31 juillet 2012 20 h 50 min

    « démêler l’Islam dans les pays totalitaires de l’Islam au Québec…. »
    C’est mal me connaître si tu penses que c’est mon cas, sauf que le p’tit frais chier semblait laisser sous-entendre que nous faisions tous cet amalgame, nous qui sommes CONTRE tout accommodement religieux. Je n’ai pas lu plus qu’il ne le faut Djemilla, mais je ne crois pas qu’elle non-plus fasse cet amalgame stupide, or le laisser croire est malhonnête selon moi.

    J'aime

  111. koval permalink*
    31 juillet 2012 21 h 41 min

    Djemila se noie dans les amalgames, désolée, moi j’ai lu et c’est ce que j’en retiens.

    Les citations que j’ai mises devraient quand même te mettre la puce à l’oreille, et si tu penses qu’elle est honnête et dans la vérité, vas la lire au lieu de me lire, moi l’infâme mauvaise foi!

    Cette débile pense que la gauche est pro charia, faut être tordu rare! On va pas y passer l’été à soupeser son QI, j’ai autre chose à faire!

    Son QI ne tient d’ailleurs qu’à son spray net de mauvaise qualité si tu veux mon avis!

    J'aime

  112. Richard Langelier permalink
    31 juillet 2012 23 h 07 min

    @ THE LIBERTARIAN BADASS

    « … nous qui sommes CONTRE tout accommodement religieux… ».

    Dois-je comprendre qu’un gouvernement péquiste abolirait le congé de la fête de Noël, celui du Jour de l’An, puisque c’est la fête de la circoncision de Jésus, de la Fête nationale des Québécois, puisqu’à l’origine, c’était la fête du patron des Canadiens-Français, Saint Jean-Baptiste, etc.?

    J’aimerais savoir ce que signifie « être CONTRE tout accommodement religieux ».

    J'aime

  113. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    31 juillet 2012 23 h 31 min

    @koval
    J’arrête ça là. T,’as ben le droit de l’haïr, ça m’chatouille même pas le point de bascule…
    Très facile,M Richatd
    -Être contre le fait qu’il existe une ou des classes de citoyens pour lesquels les interdits dictés par les lois civiles ne s’appliquent pas ou s’appliquent différemment des autres pour des motifs religieux!
    Les histoires de fêtes d’origine juive au chrétienne, c’est des conneries ça. Le fils de Dieu à noël est dans la rangée neuf chez wal Mart, tout le monde sait ça qu’on soit juif, musulman hindou bouddhiste chrétien ou laïque…

    J'aime

  114. 31 juillet 2012 23 h 41 min

    @ Richard Langelier

    Tu as mieux répondu que je n’aurais été capable de le faire! 🙂

    J'aime

  115. 31 juillet 2012 23 h 45 min

    @ THE LIBERTARIAN BADASS

    Ai rien compris…

    J'aime

  116. Yves permalink
    1 août 2012 5 h 30 min

    Koval: «Son QI ne tient d’ailleurs qu’à son spray net de mauvaise qualité si tu veux mon avis!«

    😆

    J'aime

  117. koval permalink*
    1 août 2012 6 h 47 min

    Je n’ai rien contre ces discussions sur la laïcité, sauf que le débat sur la laïcité n’est pas encore débuté au Québec que les agités du bocal comme Djemila et Drouin crachent déjà sur les tenants de la laïcité ouverte comme moi.

    Tu penses pas comme eux, t’es un dangereux,t’es avec nous ou contre nous! C’est pas avec ce genre d’arguments qu’on va progresser, d’autant plus que moi, les niaiseries de complots, j’en ai ma claque! Quand c’est pas les Juifs, c’est les Musulmans! Aussi bien de ne plus en jaser….

    J'aime

  118. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    1 août 2012 8 h 59 min

    Le seul complot que je vois icitte en est un contre le PQ! 😡

    J'aime

  119. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    1 août 2012 9 h 08 min

    @Darwin
    Pas de passe droit pour des motifs culturels ou religieux POING TALALIGNE!

    J'aime

  120. koval permalink*
    1 août 2012 9 h 24 min

    « Pas de passe droit pour des motifs culturels ou religieux POING TALALIGNE! »

    D’accord, on commence par qui alors? Les Juifs, les évangélistes? On sort les bonnes soeurs et les curés des hôpitaux pour ti-vieux? On fout les bonnes soeurs en bikini au nom de l’égalité homme-femme?

    Expose-nous ta vision de la laïcité fermée puisque ça a l’air si simple!

    On l’applique aux religions des autres et pas à la nôtre? C’est quoi qu’on fait? Raël? On le laisse tu se promener avec son chigon en forme de soucoupe volante dans la rue?

    Le chemin de croix à Pâques, ça me met tu en calisse ou j’endure ça? Ça bloque ma rue une fois par an, la loi 78 pourrait tu arrêter ça?

    Plus d’ordre et de loi ,c’est tu bon pour la paix sociale ou ben c’est bon pour la guerre civile, qu’est-ce qu’on se prépare à faire là hein?

    Faut-tu vraiment régler ça à la va-vite comme ti-Bock et menonc Martineau supplient?

    On peut-tu y penser un peu?

    J'aime

  121. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    1 août 2012 9 h 43 min

    Les bonnes soeurs peuvent restées habillées… Djemilla en Bikini???
    OH MOTHAFUCKIN HELL YEAH!!!

    J'aime

  122. kovale permalink*
    1 août 2012 9 h 58 min

    Enfin, voilà des pensées plus saines et plus sages…

    J'aime

  123. Mathieu Lemée permalink
    1 août 2012 13 h 47 min

    @Darwin

    « En plus, l’omission du «il» devant le «faut» relève d’un populisme crasse… et d’un laisser-aller linguistique désolant! »

    Bien vu! Comme quoi il faut faire l’effort de « sortir la tête de l’autruche » pour aller consulter un Bescherelle. 😉

    J'aime

  124. koval permalink*
    1 août 2012 19 h 12 min

    Mathieu

    Legault a écrit sur twitter:

    « Avec la prop irresp du PQ de gel des frais de scolarité »….

    J'aime

  125. 1 août 2012 19 h 22 min

    Ouf, j’en perds mon latin…

    J'aime

  126. koval permalink*
    1 août 2012 19 h 29 min

    Y s’pense tellement «in» depuis qu’il passe ses journées sur twitter qu’il s’est mis à couper les mots comme les ados….manquerait plus qu’il se mette le fond d’culotte aux genoux!

    J'aime

  127. Richard Langelier permalink
    1 août 2012 19 h 44 min

    Pauline Marois va en patiner un coup: pas d’augmentation de revenus pour le gouvernement du Québec, mais on étudiera les questions en commission parlementaire. « François Legault me cite tout croche ». Malgré tout, des électeurs sociaux-démocrates concluront : « le vote stratégique est de mise, cette fois-ci ».

    La nécessité du scrutin proportionnel (au moins mixte) fera son chemin, mais nous, nous serons morts, mon frère.

    J'aime

  128. 1 août 2012 20 h 52 min

    «La nécessité du scrutin proportionnel (au moins mixte) fera son chemin, mais nous, nous serons morts, mon frère.»

    C’est en effet un projet à long terme…

    J'aime

  129. Richard Langelier permalink
    1 août 2012 21 h 23 min

    « C’est en effet un projet à long terme… »

    T’es chanceux d’être jeune, Darwin. Toi, je veux dire, vous Koval, puisque vous n’avez pas subi de cours de religion de casuistique jésuitique sur la définition du french kiss, j’infère que les probabilités que vous n’ayez pas à voter un jour « stratégiquement » se situent entre… je crains trop la mathématicienne et la féministe pour faire un calcul mental rapide.

    J'aime

  130. koval permalink*
    1 août 2012 22 h 41 min

    En voilà un qui résume bien la situation et qui dénonce l’arrogance de certains péquistes.

    http://www.ledevoir.com/politique/elections-2012/355786/le-vote-strategique-entre-pragmatisme-et-arrogance

    J'aime

  131. Richard Langelier permalink
    1 août 2012 23 h 10 min

    Les réactions des lecteurs du Devoir à ce texte nous donnent une certaine idée de l’évolution du débat en ce moment.

    J'aime

  132. THE LIBERTARIAN BADASS permalink
    2 août 2012 3 h 02 min

    L’article du devoir parle de l’hémisphère gauche du spectre politique et y inclus le PQ… JE SUIS DE GAUCHE, le journal-qui-se-plie le dit! 🙂
    Je suis pas pour le vote strictement stratégique, mais je vois bien mal à quoi bon voter pour une personne qui ne sera jamais élue. Inutile d’agir comme si on avait un système proportionnel. Pourquoi jeter au néant un vote . Bon, je suis d’accord pour dire que le PQ a des airs arrogants, vu ce que Darwin m’a appris à propos du pacte de non-agression…

    J'aime

  133. Richard Langelier permalink
    2 août 2012 3 h 21 min

    Comme le Parti québécois ne veut pas modifier le mode de scrutin, nous sommes condamnés à voter pour le Parti québécois. Youppi!

    J'aime

  134. 2 août 2012 5 h 10 min

    @THE LIBERTARIAN BADASS

    «JE SUIS DE GAUCHE, le journal-qui-se-plie le dit!»

    Attention, il s’agit d’une lettre d’un lecteur qui n’engage pas le journal! 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :