Skip to content

Rationner rationnellement

22 août 2010

Je suis toujours un peu ébahi que la société ne réagisse pas davantage à l’épuisement des ressources. Si on prend le cas du pétrole, on discute beaucoup, et avec raison, de la pollution et des gaz à effet de serre (GES) qu’il génère, mais moins des conséquences de son épuisement, qui, la quantité que la Terre en possède étant limitée, arrivera tôt ou tard.

On peut bien rêver que l’être humain trouvera toujours d’autres sources d’énergie pour remplacer le pétrole, mais cela ressemble pour moi à de la pensée magique. D’autres se réjouissent presque du jour où il sera épuisé, ce qui forcera vraiment l’être humain à changer son mode de vie de façon à ce qu’il soit plus respectueux de l’environnement.

Mais, pourquoi attendre qu’il soit épuisé avant de réagir ? Ne serait-ce pas mieux de prévoir cette échéance inéluctable et de commencer dès aujourd’hui à réduire notre consommation de pétrole de façon à faire durer les réserves actuelles le plus longtemps possible et à les utiliser pour ses usages les plus essentiels ? D’une part, cela contribuerait à faire diminuer la pollution et l’émission de GES. D’autre part, cela permettrait d’atténuer considérablement le choc de son épuisement qui, je le répète, surviendra tôt ou tard. En plus, ce rationnement encouragerait encore plus la recherche et le développement de sources d’énergie moins polluantes.

Comment faire pour atteindre cet objectif ? Il faut dès maintenant commencer à rationner le pétrole et, commencer à envisager de faire de même pour d’autres ressources en voie d’épuisement.

Rationner

Dans une discussion que j’ai eue il y a quelques mois sur ce sujet sur le blogue de Renart Léveillé, Minarchiste prétendait que le marché représente un excellent mécanisme pour rationner les ressources, car dès qu’un produit se fait plus rare, les prix augmentent. Je lui ai évidemment rétorqué que le principe du rationnement est justement d’intervenir avant que le produit (bien ou service) qu’on veut préserver ne devienne rare ! Le marché ne peut en effet que réagir, il ne peut prévenir. Les prix n’augmentent qu’après qu’un bien ou service soir devenu rare, pas avant !

En plus, il faudrait être bien naïf pour penser que les dernières réserves de pétrole seraient allouées par le mécanisme de marché. Compte tenu de leur importance, il est bien plus probable que ces dernières réserves feraient l’objet de conflits armés. Le rationnement permettrait de reculer considérablement cette échéance et, peut-être, de faire en sorte que la transition vers un autre mode de vie soit suffisamment avancée pour éviter ces conflits. Cela dit, je ne rêve pas en couleur sur ce dernier point…

Mais, comment rationner rationnellement ?

Il n’est bien sûr pas question de rationner de la façon dont on le fait quand on fait face à une pénurie alimentaire, soit par des coupons de rationnement. L’idée ici est de favoriser un changement durable des comportements. Il faut donc lancer le signal de prix avant que le marché ne le fasse par lui-même, c’est-à-dire quand il sera trop tard…

En voulant instaurer une taxe sur le carbone, le tournant vert de Stéphane Dion allait selon moi dans la bonne direction. Son tournant comportait toutefois au moins trois défauts majeurs. Tout d’abord, il voulait que son plan soit neutre fiscalement, en utilisant les recettes de sa taxe pour réduire les impôts, plutôt que de les utiliser pour investir dans des solutions de rechange à l’utilisation de produits fossiles polluants et générateurs de GES, par exemple dans les transports en commun (y compris interurbains pour pouvoir offrir une véritable option à l’automobile) et dans le développement de technologies moins polluantes.

Ensuite, sa taxe excluait l’essence à la pompe, alors que le transport génère 40 % des GES au Québec (voir le graphique à la page 5) ! Si on veut vraiment encourager le changement de comportement, l’essence est la première chose qu’il faut taxer ! Si les Européens ont des automobiles plus petites et de meilleurs systèmes de transport en commun que les nôtres, c’est en grande partie parce que l’essence y est beaucoup plus taxée et en conséquence beaucoup plus chère !

Finalement, sa taxe n’était pas assez élevée pour viser un changement réel des habitudes de consommation. Son plan avait la bonne idée de la faire augmenter graduellement, mais la hausse sur quatre ans n’aurait presque rien changé dans les comportements. Il aurait fallu prévoir de nouvelles hausses similaires pendant au moins 10 ans.

En jumelant cette taxe à un système de plafonnement et d’échange (cap and trade, ou bourse du carbone), on pourrait vraiment espérer des résultats concrets, pourvu que le niveau de plafonnement soit suffisamment bas.

Taxe globale différentielle

Le plus grand défaut de la taxe sur le carbone est qu’elle est locale, nationale. Pour espérer des résultats tangibles et significatifs pour rationner le pétrole et réduire la pollution et les émissions de GES, il faut agir à l’échelle de la planète, tant pour les taxes que pour la bourse de carbone.

Dans son livre Jalons vers un monde possible : redonner des racines à la démocratie (introduction et la table des matières), Thomas Coutrot propose entre autres l’établissement d’une taxe globale différentielle. Globale, parce qu’elle serait implantée partout sur la Terre. Différentielle, car elle viserait l’établissement d’un prix fixe à long terme suffisamment élevé pour le produit qu’on veut rationner (l’essence à la pompe, par exemple) pour inciter la population à en réduire considérablement la consommation, au moyen d’une taxe qui augmenterait quand le prix avant taxe diminue et diminuerait quand ce prix augmente. Sachant d’avance que le prix demeurera fixe et élevé longtemps, les gens seraient portés à planifier leur mode de vie et leur consommation à long terme, sans miser sur les fluctuations de prix, ni les craindre.

Alors…

Ce billet ne visait pas à proposer des solutions précises, même si j’en aborde quelques-unes, mais plutôt à montrer qu’il est possible de rationner les ressources naturelles de la Terre rationnellement avant qu’elles ne s’épuisent et qu’il ne faut surtout pas attendre que le mécanisme de marché s’en charge, car, alors, il sera trop tard.

Publicités
163 commentaires leave one →
  1. jack permalink
    22 août 2010 0 h 23 min

    100% d’accord. Ça fait des années que je me fais des ennemis parmi mes amis parce que je prône une élévation de taxe très (très très) substantielle sur l’essence. Je trouvais aussi que le programme de Stéphane Dion allait dans la bonne direction.

    Mais voilà… nous vivons en démocratie. Si ça fait mal à trop de monde, on perd des votes. Alors on vire capot.

    Évidemment, l’idéale serait que cela se fasse à l’échelle mondiale. Mais qui peut imposer à des pays souverains comme le Venezuela d’augmenter le prix de l’essence?

    J'aime

  2. 22 août 2010 1 h 20 min

    @ Jack

    «Si ça fait mal à trop de monde, on perd des votes. Alors on vire capot.»

    C’est ce qu’il a de pire avec la dégelée des libéraux lors de la dernière élection fédérale. Ce parti a perdu des plumes pour bien d’autres raisons que le tournant vert, citons par exemple la personnalité même de son chef, son incapacité à communiquer de façon intelligible en anglais et les relents du scandale des commandites, mais cette défaite sera toujours associée à ce plan et fera en sorte que bien peu de politiciens seront prêts à proposer quelque chose de semblable, encore moins quelque chose de plus ambitieux.

    Comprenons-nous bien, je n’ai jamais appuyé le PLC ! J’étais quand même en colère quand j’entendais Gilles Duceppe et Jack Layton se prononcer contre le tournant vert, affirmant qu’un système de plafonnement et d’échange (associé à une bourse du carbone) était meilleur, comme si un empêchait l’autre !

    «Mais qui peut imposer à des pays souverains comme le Venezuela d’augmenter le prix de l’essence?»

    S’il ne restait que les pays exportateurs à convaincre, ce serait pas si mal ! Mais, c’est vrai, si les pays ne se sont pas entendus sur les propositions somme toute bien peu ambitieuses de Copenhague, comment penser qu’ils s’entendrait sur un taxe globale différentielle à l’échelle mondiale ?

    Je ne suis absolument pas un adepte des théories du pire pour le mieux ou du grand soir, mais, si jamais des désastres comme ceux de cette année se reproduisaient, ce que je ne souhaite nullement, peut-être un accord deviendrait possible… Il est plus que probable que cela prendra malheureusement des événements du genre pour que la population réagisse, et encore, je ne suis pas sûr que cela suffirait…

    Mais, trève de négativisme, c’est en essayant qu’on a des chances de réussir, pas en se morfondant !

    J'aime

  3. 23 août 2010 10 h 08 min

    Une réponse élégante à ce billet:

    http://www.contrepoints.org/Le-marche-n-est-pas-la-solution.html

    J'aime

  4. 23 août 2010 17 h 36 min

    @ Minarchiste

    Votre article porte sur les corrections que tentent d’apporter ceux que l’auteur appelle les «interventionnistes» au fait que la concurrence parfaite n’existe pas ou aux failles du marché. Or, dans le cas du rationnement dont je parle dans le billet, je montre que même un marché en concurrence parfaite n’enverra un signal de prix qu’au moment où les biens à rationner seront déjà rares, c’est-à-dire trop tard. Cela n’a rien à voir avec le fait que les marchés sont imparfaits.

    Bizarrement, le texte prétend que l’interventionniste ne pensera à un «mécanisme de correction, à un processus de découverte, à une structure d’incitants pour trouver les solutions adéquates». Pourtant, ce que je propose est justement de créer un fort incitatif (ou désintitatif) pour réduire la demande du bien qui s’épuisera tôt ou tard.

    Vous noterez que ce que je propose n’est pas un rationnement traditionnel, par exemple d’imposition de quantités ou de quotas. Une fois la taxe imposée, ce serait le mécanisme de marché qui permettrait la baisse de consommation. Le mécanisme de la bourse de carbone repose aussi sur un marché.

    J'aime

  5. 24 août 2010 1 h 00 min

    Ah les minarchistes! Une autre maudite sous-race de l’espèce des libert-à-rien.

    Message d’intérêt public : que vous soyez gô-gauche, conservateur, néo-PD, péquiste, un bon libaral, un fascho ou peu importe, vous devez vous dire qu’on ne peut pas comprendre, nous. Les minarchistes et toutes leurs races cousines ont des cerveaux TELLEMENT développés qu’il nous est impossible, pour nous, le ‘reste’, de rattraper ce retard naturel. Ces gens-là sont capables de réflexions extraordinaires que quiconque parmi le ‘reste’ n’oserait en rêver.

    Il est certain que si le libertarianisme économique et zÔôôzial avait été appliqué par tous les peuples terrestres, en même temps, à l’époque de la première ère industrielle, il est certain qu’aujourd’hui, il n’y aurait plus de planète. Oh oui, en 2010, ayant suivi seulement cette grande idéologie visionnaire, on serait en train de gratter le manteau de magma (pcq la croûte terrestre serait du passé). Mais faut comprendre que ce détail est très secondaire. L’important, c’est que le mécanisme de marCHIER règne en roi et maître, et que l’économie de marCHIER de type libert-à-rienne ne soit jamais ébranlée.

    Mais comme je vous l’ai dit précédemment, on ne peut pas comprendre.

    J'aime

  6. Sébas permalink
    24 août 2010 7 h 49 min

    @ Franckie

    Hahaha

    Très drôle, même si vous arrivez à la mauvaise conclusions.
    Vous aimez imaginer des scénarios « Back to the future », alors voici le bon…

    Vous dites:

    « si le libertarianisme économique et zÔôôzial avait été appliqué par tous les peuples terrestres, en même temps, à l’époque de la première ère industrielle, il est certain qu’aujourd’hui, il n’y aurait plus de planète. »

    Et bien, c’est exactement le contraire.

    L’invention de la monnaie étatique (voir banque centrale de l’Angleterre: 1696), est -en grande partie- le moteur du début de l’industrialisation, de la production de masse, de la surexploitation des ressources, du salariat de masse, de la monopolisation du capital, de l’accélération du temps (cela est subjectif, mais j’aime bien le faire remarquer), et de la concentration des populations dans les villes.

    Et oui, tout ça à cause de la monnaie étatique et des autres interventions de l’état.

    Et même les grandes guerres -depuis plusieurs siècles- ont presque toutes été financées par la monnaie étatique…

    Vous voyez comme la gauche a vraiment tout faux sur toute la ligne ? Mais la droite étatique n’est pas mieux = 2 faces de la même médaille.

    Mais j’avoue que même parmi les libertariens (que je trouve effectivement très intelligents), plusieurs ne comprennent même pas ça, alors je ne m’attends pas que vous compreniez…

    Vous pouvez vous dire que je dis n’importe quoi, et cela sera ok avec moi. Vous pourrez continuer de croire ce que vous voulez. Ce n’était que des fabulations « Back to the futur » de ma part
    😉

    p.s.
    Je pense que si Darwin et tous les autres qui veulent préserver les ressources; que tous les humains soient heureux et que la terre soit en bonne santé, comprenait ça, ben on aurait tous une chance de s’en sortir.

    J'aime

  7. koval permalink*
    24 août 2010 7 h 53 min

    Moi je suis parfaitement d’accord avec Franckie Terreur., surtout ce passage que j’adore…

    « Oh oui, en 2010, ayant suivi seulement cette grande idéologie visionnaire, on serait en train de gratter le manteau de magma (pcq la croûte terrestre serait du passé). « 

    J'aime

  8. 24 août 2010 17 h 37 min

    @ Sebas

    «L’invention de la monnaie étatique»

    Vous avez oublié d’ajouter «fractionnaire». Je croyais que ce qualitatif était obligatoire dans votre phobie monétaire !

    «Je pense que si Darwin et tous les autres qui veulent préserver les ressources; que tous les humains soient heureux et que la terre soit en bonne santé, comprenait ça, ben on aurait tous une chance de s’en sortir.»

    Je trouve cette phrase suave ! Frankie caricaturait les gens qui se pensent plus intelligents que tout le monde et vous réussissez à être encore plus caricatural que la caricature !

    @ Koval

    🙂

    J'aime

  9. 24 août 2010 18 h 16 min

    @ Sébas

    « L’invention de la monnaie étatique »

    La monnaie é-ta-ti-que … haha! Ça pu le blogue du Québécois Lié (dit ‘Libre’) a plein nez cette expression là. Depuis quand es-tu un de leurs élèves ?

    C’est ici qu’entre en lien une des grandes failles de l’idéologie libertarienne et minarchiste : la notion d’autorité. Il n’a jamais eu consensus sur ce que devrait être les paramètres de l’autorité légale, ou carrément si autorité il devrait y avoir. Une faible majorité de libert-à-riens m’ont raconté que l’État devrait au moins représenter l’unique autorité légale ; pour les questions de justice, de loi et l’ordre, etc. Donc, si la nécessité d’avoir un État pour assurer la pérennité des forces policières et militaires devient un postulat acquis à votre idéologie, comment qu’on finance ces gens-là ? Avec du pain et des jeux ? Des petits sachets d’or à la fin de leur semaine ? Il faut être réaliste, spécialement lorsqu’on fonctionne avec des systèmes monétaires chez nos voisins et partenaires économiques. Sachant également que les forces militaires ont un coût considérable pour les payeurs de taxes (eux ils payent comment? Ah oui, du pain et des jeux…), et donc, le système monétaire, peu importe ses origines et sa couleur, doit forcément passer par l’État, par l’unique autorité légale. Est-ce qu’il est sain ou non qu’un consortium de banques privées (qui forment la Banque du Cadenas) s’occupe de la production de notre argent ? Ça c’est un autre débat, et à ce niveau, le processus me semble perverti et il y a forcément un autre moyen pour produire un système monétaire.

    Mais voyez-vous ? Vous dites non à tout système monétaire passant par l’État, mais vous admettez que ce dernier est fondamental pour les questions de sécurité et de justice, et que pour offrir une telle protection, il faut embaucher un paquet de gens qualifiés qui doivent être rémunérés. Ça mes amis, c’est l’art de jeter l’eau du bain et le bébé avec. Qu’est-ce qu’il leur reste à la fin ? Des utopies et des avenues très hypothétiques. Aaaaah ! Libert-à-riens …

    J'aime

  10. 24 août 2010 18 h 35 min

    @ Frankie

    Merci d’aborder ce sujet avec Sébas. J’ai déjà donné et ne me sens plus le courage d’élaborer sur la monnaie avec lui et quelques autres. Ceux-ci détournent constamment les sujets des billets sur la monnaie, même lorsque cela n’a rien, mais rien à voir comme ici.

    J'aime

  11. koval permalink*
    24 août 2010 21 h 27 min

    J’aime bien les discours de Frankie Terreur, ça concis et pragmatique, sans chichis ni religion…parfait pour moi…

    J'aime

  12. 24 août 2010 21 h 56 min

    Merci Darwin. Merci Koval 😉

    J'aime

  13. Sébas permalink
    24 août 2010 22 h 50 min

    « Z’avions » écrit:

    « Vous pouvez vous dire que je dis n’importe quoi, et cela sera ok avec moi. Vous pourrez continuer de croire ce que vous voulez. Ce n’était que des fabulations « Back to the futur » de ma part »

    Étant donné que vous ne voulez pas aborder cette question et que vous aimez les commentaires sarcastisques, que je ne veux pas vous décevoir, et que je suis un con qui aime Jésus (ce bout c’est pour Koval, celle qui respecte les croyants); alors voici:

    Continuez de ‘refaire le monde’ sans comprendre ce qui contrôle ce monde. Et oui effectivement, Darwin a raison, « réserve fractionnaire » aurait du être là, surtout parce que cela est un principe légal (donc entériné par l’état), qui permet à des grosses multinationales d’inventer (celles que vous vénérer lorsque vous priez Jésus), de l’argent à partir de rien.

    Avouez que je suis drôle quand même…
    🙂

    J'aime

  14. Sébas permalink
    24 août 2010 22 h 52 min

    Franckie dit:

    « Il faut être réaliste »

    Euh, pas autant que moi, pas autant que moi…

    Même si vos arguments semblent intelligents et raisonnables, aucuns ne sont soutenables si on est vraiment réaliste…

    Oh, mais c’est vrai, je fabule moi…

    J'aime

  15. 24 août 2010 23 h 20 min

    @ Sébas

    «Avouez que je suis drôle quand même…»

    Nous sommes enfin d’accord sur un point !

    «qui permet à des grosses multinationales d’inventer (celles que vous vénérer lorsque vous priez Jésus), de l’argent à partir de rien.»

    C’est drôle… savez-vous pourquoi cela fonctionne ? Parce qu’on accepte cet argent et parce qu’on pense pouvoir obtenir des biens et services en échange. Et savez-vous la meilleure ? On en obtient autant que si les banques avaient mis des blocs de métal jaune dans un coffre pour satisfaire les fétichistes…

    J'aime

  16. Sébas permalink
    25 août 2010 0 h 55 min

    @ Darwin,

    Moi aussi je trouve drôle (mais je ris jaune!), que ceux qui disent vouloir ‘refaire le monde’ et aider le ‘p’tit monde’ travaillent pour leur propre asservissement OU -peut-être- vous savez exactement ce que vous faites en prônant ce système monétaire ‘concentrationnaire’, qui fera tomber notre système et implantera le communisme?

    N’est-ce pas vrai qu’une banque centrale fait partie des « plans » (proposition # 5), de votre bon pote Marx?
    😉

    ***

    Pour ça:

    « On en obtient autant que si les banques avaient mis des blocs de métal jaune dans un coffre pour satisfaire les fétichistes… »

    Faux

    Une équation:

    Banque centrale + principe de réserve fractionnaire = alchimie monétaire = Inflation = masse monétaire ‘inflationnée’ = vol = concentration du capital entre quelques mains = dépression = communisme ?

    Alors je vous comprends de pas trop dénoncer ça…
    😉

    .

    J'aime

  17. 25 août 2010 1 h 37 min

    @ Sébas

    «en prônant ce système monétaire ‘concentrationnaire’»

    Je ne le prône pas, je m’en fous dans le cadre du débat de ce billet ! Ça n’a rien à voir, c’est hors d’ordre !

    «Alors je vous comprends de pas trop dénoncer ça…»

    Bon, je suis communiste maintenant ! Je prône dans mon billet les principes du marché après taxe, une bourse du carbone, et je suis communiste ! Mieux encore, les communistes appuient les banques !

    L’inflation nous menace tellement que les États-Unis s’approchent de la déflation et que notre niveau d’inflation est quasiment à un minimum historique. Misère, vous ne connaissez rien de rien en économie et dites n’importe quoi en forme d’incantations idéologiques.

    Sébas, je parle dans ce billet de l’épuisement des ressources naturelles qui auront tôt ou tard des conséquences sur tous les êtres humains. Et vous, vous détournez totalement le sujet pour répéter vos litanies que j’ai lues des centaines de fois.

    Si vous êtes incapable d’aborder le sujet de ce billet, je vous invite poliment à cesser de polluer ce blogue avec vos obsessions.

    J'aime

  18. clopp permalink
    25 août 2010 22 h 05 min

    J’ai bien peur que la perte d’une énergie bon marché (pétrole) signe la fin de la croissance infini si chère aux économistes.

    Ceci dit, sachant que le pétrole est le principal poste de dépense d’importation au Québec et qu’il sert essentiellement aux transports, sachant aussi que le Québec est excédentaire en hydro-électricité, il me semble logique que le Québec favorise le dévéloppemment des transports électrifiés, qu’il soit en commun ou individuel. Je n’ai jamais compris la mort du moteur-roue. Pas besoin de taxes ou de rationnemment, un élan collectif serait suffisant. Et à la clé, une expertise exportable.

    J'aime

  19. 25 août 2010 22 h 50 min

    @ Clopp

    «J’ai bien peur que la perte d’une énergie bon marché (pétrole) signe la fin de la croissance infini si chère aux économistes.»

    Si chère à certains économistes, pas à tous…

    «Pas besoin de taxes ou de rationnemment, un élan collectif serait suffisant»

    Pas d’accord… D’une part, les taxes serviraient d’incitatif à ce que tu appelles «l’élan collectif». D’autre part, régler le problème que pour le Québec ne règlerait rien. La pollution et les changements climatiques ne s’arrêteraient pas à nos frontières.

    En plus, fabriquer des autos individuelles coûte aussi très cher en ressources, en pollution et en GES. Finalement, si nous étions parmi les seuls à posséder une énergie pas chère en Amérique du Nord, il faudrait craindre nos voisins…

    J'aime

  20. jack permalink
    25 août 2010 23 h 14 min

    Le transport électrique, au Québec, fait face à des difficultés beaucoup plus grandes qu’ailleurs dans le monde. C’est pourquoi je crois que la voiture électrique sera développée ailleurs avant de venir ici.

    Le principal défi du transport électrique, tout le monde est d’accord, c’est le stockage d’énergie. Les moteurs électriques sont extrêmement efficaces. Le moteur-roue n’est absolument pas nécessaire.

    Mais voilà: au Québec, en janvier, il peut faire -20C. Il faut donc du chauffage dans l’habitacle (qui pourrait être fourni par une chaufferette au propane) au moment où la batterie est la moins efficace (quoique on pourrait la réchauffer avec le même système au propane). De plus la résistance de la neige diminue l’autonomie de la voiture ce qui requiert une batterie plus grosse. N’oublions pas, non plus, la fable densité de population et l’éloignement relatif des villes qui m’incitent à croire qu’une proportion relativement élevée de la population fait des trajets de plus de 100 km en une journée.

    D’autre part Hydro-Québec aurait de sérieux problèmes s’il y avait beaucoup de voitures électriques. HQ est un exportateur net d’électricité, c’est vrai. Mais il faut comprendre la grande variation de consommation électrique durant l’année.

    Au mois de juillet, personne ne chauffe sa maison, on mange souvent des hamburgers et des steaks sur le BBQ, il fait clair jusqu’à 21h… et certains chanceux utilisent la climatisation. La consommation électrique est très faible.

    Au mois de janvier, tout le monde chauffe, il faut utiliser l’éclairage de la maison à partir de 16h, on mange de la dinde et de la lasagne… mais la climatisation est superflue. La consommation électrique monte.

    En fait, en période de pointe, HQ importe de l’électricité car nos centrales sont insuffisantes.

    Or, justement, ce serait durant les nuits les plus froides de l’hiver qu’il y aurait le plus de voitures branchées pour être rechargées. La pointe serait aggravée par les voitures électriques.

    Tout ce qui précède fait bien sûr abstraction de la pollution causée par la batterie elle-même…

    J'aime

  21. clopp permalink
    25 août 2010 23 h 19 min

    @darwin
    Think global act local. Diminuer les coûts d’importation et l’émission de GES. Franchement, maintenant, là tout-de suite, je vois pas mieux. C’e serait déjà un gros tournant, il me semble.

    J'aime

  22. 25 août 2010 23 h 36 min

    @ Jack

    Je suis en général d’accord avec votre commentaire.

    «En fait, en période de pointe, HQ importe de l’électricité car nos centrales sont insuffisantes.»

    Pas sûr, mais, chose certaine, il n’y a en effet plus de marge de manoeuvre de toute façon pour les autos électriques.

    @ Clopp

    «Think global act local.»

    Comme tout slogan, celui-ci simplifie…

    «C’e serait déjà un gros tournant, il me semble.»

    Ah, si c’est ça la question, oui ce serait mieux, mais pas suffisant dans mon esprit. L’auto électrique individuelle est pour moi un mirage, une tentative de trouver une solution sans changer de mode de vie, et cela, pour moi, est une erreur. Cela dit, je ne crois pas plus réaliste à court terme ce que je prône ! Nous n’en sommes malheureusement pas là…

    J'aime

  23. 26 août 2010 7 h 36 min

    « L’auto électrique individuelle est pour moi un mirage, une tentative de trouver une solution sans changer de mode de vie, et cela, pour moi, est une erreur.  »

    Voici une lecture susceptible de t’intéresser, Darwin:

    http://quoideneufsurmapile.blogspot.com/2009/03/postroleum.html

    J'aime

  24. jack permalink
    26 août 2010 17 h 56 min

    Un exemple de cas où Hydro-Québec a dû importer de l’électricité: http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/200901/25/01-694209-hydro-quebec-forcee-dimporter-de-lelectricite.php

    Et il n’y avait pas beaucoup de voitures électriques à recharger…

    J'aime

  25. 26 août 2010 18 h 03 min

    @ Déréglé

    «Voici une lecture susceptible de t’intéresser»

    En effet. C’est de la fiction, mais ce roman semble aborder des questions qui portent à réflexion. Je l’ai déjà réservé à la bibli et devrait le recevoir bientôt. J’ai une couple de loivres à lire avant, par contre…

    @ Jack

    «Un exemple de cas où Hydro-Québec a dû importer de l’électricité:»

    Bravo ! Cela ne doit pas arriver souvent. Comme je l’écrivais hier, il est certain que si on ajoutait une demande le moindrement significative pour les autos électriques, la capacité d’Hydro serait insuffisante durant ces périodes.

    J'aime

  26. jack permalink
    26 août 2010 18 h 53 min

    C’est sûr que ça n’arrive pas souvent. Une chance!

    Selon l’article cité précédemment, Hydro-Québec a payé jusqu’à 20 cents le kWh (200$/MWh – 0,20$/kWh).

    Mais elle revend ces kWh à 7,51 cents. Elle perd presque 13 cents par kWh durant ces périodes.

    Ça fait mon affaire que ça arrive rarement…

    J'aime

  27. jack permalink
    26 août 2010 18 h 54 min

    Oups… faute de frappe: 200$/MWh = 0,20$/kWh

    J'aime

  28. 26 août 2010 19 h 00 min

    «Mais elle revend ces kWh à 7,51 cents. Elle perd presque 13 cents par kWh durant ces périodes.»

    Quand même, c’est rare et ce n’est que sur une faible fraction de ses ventes. En plus, Hydro fait au contraire des profits le reste de l’année en achetant de l’électricité quand elle est peu chère et en la revendant quand le prix est plus élevé. C’est l’avantage de l’Hydro-électricité, les réservoirs permettent ni plus ni moins de stocker sa puissance potentielle pour les moments où c’est plaus avantageux de produire l’électricité.

    J'aime

  29. Sébas permalink
    27 août 2010 10 h 27 min

    @ Darwin qui écrit:

    « Et vous, vous détournez totalement le sujet pour répéter vos litanies que j’ai lues des centaines de fois. »

    Pourquoi vous ne dites pas ça à Frankie ( 24 août 2010, 01:00) qui salit les idées libertariennes d’une façon aussi simpliste? Et je répondais à SON message, tout en répondant aussi au sujet en rubrique.

    Pour le reste, dans n’importe quel débat sur l’économie, je suis capable de ‘battre’ n’importe qui (c’est MA PASSION en passant… faut-il un diplôme pour comprendre l’économie?), mais avec des individus comme vous, qui veulent pas débattre ou sans aller sous la ceinture, je m’abstiens. Je n’aime vraiment votre façon d’essayer de ‘gagner’ les débats de cette façon. Si je réponds à votre dernier commentaire, je suis hors sujet, et si je ne réponds pas, vous allez penser que je n’ai plus d’arguments? Vous ne voulez pas débattre, vous voulez abattre. Vous ne voulez pas apprendre, vous voulez combattre les idées qui détruisent vos fausses prémisses.

    Je n’aime pas les débats vicieux et ceux qui ‘compartimentalisent’ les débats ou idées (car c’est rare en économie de pouvoir ‘séparer’ ces questions).

    Si nous étions sur le site du Québécois libre ou sur un autre site libertarien, je vous mettrais KO n’importe quand. En avez-vous le courage? J’en doute.

    Et enfin, mais si je sais que vous n’allez pas comprendre:

    L’épuisement des ressources est directement relié à mon sujet de prédilection. Mais pour comprendre ça, il faut vouloir en débattre ou il faut vouloir encore le gout d’apprendre.

    Tout ça est triste en tout cas.

    J'aime

  30. Sébas permalink
    27 août 2010 10 h 30 min

    Oups:

    « Et enfin, MÊME si je sais que vous n’allez pas comprendre: »

    « ou il faut AVOIR encore le gout d’apprendre. »

    J'aime

  31. Sébas permalink
    27 août 2010 10 h 46 min

    @ jack qui écrit:

    « D’autre part Hydro-Québec aurait de sérieux problèmes s’il y avait beaucoup de voitures électriques. HQ est un exportateur net d’électricité, c’est vrai. Mais il faut comprendre la grande variation de consommation électrique durant l’année. »

    Si toutes les autos fonctionnaient à l’électricité, cela prendrait environ 10% ou moins de la capacité électrique d’Hydro.

    Et un moteur électrique est beaucoup, beaucoup plus efficace qu’un moteur à piston. Les écologistes ou ceux qui aiment les choses efficaces , devraient en parler un peu plus souvent, non? Nous pourrions aussi faire la promotion d’autos 100% recyclables et prévues pour l’être et ce, à moindre coÛt.

    Mais un chose est certaine, chauffer à l’électricité n’est vraiment pas l’idée du siècle. Nous devrions faire comme Europe ‘verte’ et remplacer ça par des poêles à bois écologiques et non-polluants (ils existent); le chauffage au gaz ou aux granules et la géothermie. Nos bucherons -en chômage- seraient contents. 😉

    Et avec les kWk épargnés, recharger le parc d’autos électriques québécoises, ne serait plus un fardeau. Nous pourrions aussi penser que les recharges se font surtout la nuit…

    Et pour vos autres arguments, je suis en partie d’accord, et en attendant que la technologie s’améliore (et elle le fait rapidement = c’est assez incroyable de suivre cette évolution…), un petit moteur à essence (comme dans la Volt), en complément du moteur électrique, peut facilement régler bien des problèmes….

    p.s.
    J’aime bien ce blogue pour suivre -l’évolution- rapide des voitures électriques:

    www . voitureelectrique .net

    J'aime

  32. Sébas permalink
    27 août 2010 11 h 02 min

    @ Frankie: pour votre message du 24 août 2010 à 18:16

    Même si Darwin dit que le sujet de la monnaie « étatique » n’a aucun rapport avec l’épuisement des ressources, cela reste totalement faux. Mais il ne veut pas en débattre, alors je vous invite à aller sur le site du Québécois Libre…

    Si oui, j’attends un commentaire de vous dans la section libre du mois d’aout.

    A moins que Darwin change un peu d’attitude il qu’il me laisse m’.exprimer librement sans sortir ses ‘grands’ arguments pour me faire fuir ou taire.

    J'aime

  33. jack permalink
    27 août 2010 12 h 23 min

    @ Sébas

    « Si toutes les autos fonctionnaient à l’électricité, cela prendrait environ 10% ou moins de la capacité électrique d’Hydro.  »

    Je ne connais pas le vrai chiffre mais je crois que cette évaluation est raisonnable, voire même peut-être élevée.

    « Et un moteur électrique est beaucoup, beaucoup plus efficace qu’un moteur à piston. »

    Incontestablement. Là n’est pas le problème. C’est le stockage d’électricité qui est peu efficace.

    « Mais un chose est certaine, chauffer à l’électricité n’est vraiment pas l’idée du siècle. »

    Plus précisément: c’est une aberration. Et pourtant, en raison du bas prix de l’électricité (et de sa faible volatilité) plusieurs personnes ont changé leur système au mazout par un système électrique au cours des 5 dernières années. On s’enfonce dans le mauvais chemin.

    J'aime

  34. 27 août 2010 18 h 18 min

    @ Sébas

    «Même si Darwin dit que le sujet de la monnaie « étatique » n’a aucun rapport avec l’épuisement des ressource»

    Dans le fond, vous avez bien raison. C’est bien connu que la disparition des arbres de l »Île de Pâques due à l’absence de rationnement fut causée par la «monnaie étatique à réserve fractionnaire»…

    «Vous ne voulez pas débattre, vous voulez abattre.»

    Faux, je me fous simplement de votre obsession.

    «Si nous étions sur le site du Québécois libre ou sur un autre site libertarien, je vous mettrais KO n’importe quand.»

    Donc votre seul objectif en m’invitant là est de vouloir m’abattre… Intéressant. Comment on dit déjà, «voir la paille dans l’œil du voisin et ne pas voir la poutre dans le sien» ?

    «Vous ne voulez pas apprendre»

    Vous avez encore raison… La preuve est que je vous réponds encore ! Mais, cette fois, je vais suivre votre conseil et apprendre que cela ne sert à rien. C’est donc la dernière fois que je réponds à un de vos commentaires.

    J'aime

  35. Sébas permalink
    27 août 2010 18 h 50 min

    @ Darwin, mépriser quelqu’un, rire de ses commentaires, contourner les arguments de l’autre être sarcastique, ne plus vouloir débattre, refuser de reconnaitre que nous puissions avoir tort, ce n,est pas très mature.

    J,espère que ce petit message va au moins être utile à quelque chose…

    Et mon « obsesion » comme vous dites avec tant de mépris (du mépris n,est pas une preuve d’intelligence), est vraiment la base de notre système économique et vous n,arrivez toujours pas à comprendre ça?

    Moi aussi à votre place j’arrêterai de répondre à ceux que vous n’êtes pas capable de ne pas mépriser, et j’arrêterais aussi d’essayer de « changer le monde »… car, tout ce que vous faite -pour l’instant et depuis un bon moment- c’est de confirmer -à tous- que vous voulez IMPOSER vos idées, alors que la seule approche qui peut vraiment l’améliorer (i.e. notre monde, celui qui ni de droite ni de gauche), c’est de comprendre l’entière réalité dans laquelle nous vivons, avant de vouloir le changer. Sinon, nous allons que répéter et répéter la/notre triste histoire…

    Lors

    J'aime

  36. Sébas permalink
    27 août 2010 18 h 56 min

    Oups.

    Lorsque notre monnaie ne vaudra plus rien ou bien lorsque quelques puissants de ce monde auront le contrôle total d’une nouvelle monnaie électronique et ce, au détriment de tous, vous allez peut-être enfin prendre un plus de temps pour étudier l’impact réel et « omniprésent » de mon « obsession » (sic).

    Pour l’instant, je vous conseil effectivement de garder le silence, au lieu de prouver à tous que tout ce que vous êtes vraiment bon à faire, c’est de bien parler (ou de faire taire vos « adversaires idéologiques »), pour faire rire ceux qui comprennent encore moins que vous le fonctionnement de l’économie.

    J'aime

  37. Sébas permalink
    27 août 2010 19 h 11 min

    @ Jack:

    « Je ne connais pas le vrai chiffre mais je crois que cette évaluation est raisonnable, voire même peut-être élevée. »

    J’avais même lu 6%… mais les évaluations ne semblent pas trop certaines… ou ne sont faciles à faire ?

    En tout cas, un élément est certain, que l’électricité provienne même d’usines au charbon ou gaz, c’est déjà mieux que du pétrole, car pour faire fonctionner un parc complet de voitures et camions électriques, la quantité d’énergie requise est beaucoup plus basse… que pour des millions de moteurs à pistons peu efficaces.

    *

    Que voulez-vous dire par:

    « Incontestablement. Là n’est pas le problème. C’est le stockage d’électricité qui est peu efficace. »

    et par rapport à quoi comparez-vous cette efficacité -de stockage ?

    *

    Pour le chauffage, j’ai lu beaucoup sur le virage ‘vert’ des européens…

    Et quand je dis vert, ce n’est pas uniquement pour son aspect écologique, mais aussi comme dans: matière ligneuse… verte.

    Mais beaucoup d’environnementalistes (et ‘d’experts’ -euh-hum- à la santé publique) d’ici, n’en veulent pas. Ils disent que les poêles à bois non-polluants n’existent pas. Pourtant, les européens vivent sur la même planète que nous et les villes ou ces poêles hyper efficaces sont utilisés, ne sont pas couvertes de smog…

    En tout cas, le dogmatisme est tellement triste et contreproductif. Connaissez-vous tous les aspects positifs du chauffage au bois pour le Québec et les Québécois ?

    J'aime

  38. Sébas permalink
    27 août 2010 19 h 27 min

    @ Darwin:

    Même si vous n’êtes pas capable de débattre sans vous démolir vos interlocuteur (de façon personnelle et vicieuse), je vais quand même vous montrer comment faire:

    Vous dites:

    « Dans le fond, vous avez bien raison. C’est bien connu que la disparition des arbres de l »Île de Pâques due à l’absence de rationnement fut causée par la «monnaie étatique à réserve fractionnaire»… »

    Est-ce qu’ils vivaient dans une société ‘moderne’ et industrielle comme la notre? Faudrait peut-être plutôt nous (i.e. notre civilisation), comparer à la chute de l’empire romain -qui utilisait aussi une forme de monnaie ‘diluée’. Ce qui est en grande partie la cause de sa chute d’ailleurs
    😉

    Est-ce qu’un exemple extrême prouve que vous avez raison ? Beaucoup de civilisations sont tombées et ce pour plusieurs différentes raisons (en apparence ne tout cas), mais la principale étant le nature autodestructrice / décadente des élites… ou du système politique en place.

    Vous voyez, je n’ai pas attaqué votre intégrité personnelle, mais vos arguments.

    ***

    Vous dites:

    « Donc votre seul objectif en m’invitant là est de vouloir m’abattre… Intéressant. Comment on dit déjà, «voir la paille dans l’œil du voisin et ne pas voir la poutre dans le sien» ? »

    Effectivement, je vais mettre tous vos arguments KO, car vous ne pourrez plus faire ce que vous faites -avec brio, il faut le reconnaitre- ce que vous faites ici et ce, pour faire TAIRE les idées de vois adversaires. Ce n’est pas sain comme débat.

    Je sais, je perds mon temps à essayer de vous monter que vous erreur autant sur le fond que la forme, mais d’autres qui lisent vont peut-être comprendre -en silence- ce que j’essaye d’expliquer.

    🙂

    J'aime

  39. 27 août 2010 19 h 38 min

    « pour faire rire ceux qui comprennent encore moins que vous le fonctionnement de l’économie. »

    Ne t’en fais pas, Sebas, c’est pas Darwin qui nous fais rire, c’est toi.

    J'aime

  40. 27 août 2010 19 h 42 min

    « Vous voyez, je n’ai pas attaqué votre intégrité personnelle, mais vos arguments. »

    Bien sûr que si, tu l’as fait dès ton premier paragraphe (et d’ailleurs dans de très nombreux commentaires précédents). Mais on s’y attendait, tu ne fais que ça depuis qu’on te lis.

    Et voilà, c’est reparti pour d’autres commentaires fleuves de Sebas le grand cerveau :rollin:

    J'aime

  41. Sébas permalink
    27 août 2010 19 h 46 min

    @ Déréglé temporel:

    Trop content de l’apprendre.

    Moi je n’essaye pas d’épater qui se soit par de la rhétorique ou de prouver que j’en sais plus que les autres sur CE sujet (je n’ai aucun mérite de toute façon, je peux comprendre des systèmes complexes en quelques minutes.), mais de tout simplement trouver les causes de toutes les « merdes » ( autant écologiques qu’économiques, ou morales) que nous vivons.

    Sinon, tout ne sera que lutte d’égos ou « agenda » idéologique imposé (qui dans les 2 cas, n’est pas sain et ne sera donc pas durable).

    Bon, vous pouvez continuez de rire et de faire semblant que tout ce que je dis n’est qu’insignifiance…
    😉

    Triste, que tout ça est vraiment triste

    J'aime

  42. Sébas permalink
    27 août 2010 19 h 54 min

    Dans mon dernier message j’écris:

    « Trop content de l’apprendre  »

    Je répondais à Déréglé temporel qui n’était vraiment pas sarcastique et qui était très mature lorsqu’il écrivait:

    « Ne t’en fais pas, Sebas, c’est pas Darwin qui nous fais rire, c’est toi. »

    ***

    @ Déréglé temporel qui écrit:

     » Bien sûr que si, tu l’as fait dès ton premier paragraphe (et d’ailleurs dans de très nombreux commentaires précédents). Mais on s’y attendait, tu ne fais que ça depuis qu’on te lis. »

    Ah non, je n’ai pas attaqué l’intégrité de Darwin…
    Relisez tout depuis le début… et si votre but n’est pas de faire du « bullying » pour me faire taire, vous devrez reconnaitre que personne n.est parfait dans ce bas monde mais que Darwin est vraiment fermé comme une huitre.
    😉

    Mais j’avoue que sa façon de répondre me place continuellement sur la défensive. Je ne suis donc pas parfait, il faut que je le reconnaisse.

    Mais que feriez-vous à ma place? (surtout que vous aimez bien paraitre sur le ouèbe)
    😉

    Et j’insiste:
    c’est LUI qui ne veut pas voir de lien entre mon « obsession » (sic), et ce qui lui tient à coeur. Pas moi…

    J’essaye vraiment de l’aider dans sa conscientisation et dans son militantisme. Mais lui il ne veut que me faire taire ou fuir…

    J'aime

  43. Sébas permalink
    27 août 2010 19 h 57 min

    p.s.
    Je viens de relire mon premier message;

    Mais coudonc, nous ne lisons pas du tout la même chose.

    De 1, je répondais surtout au commentaire simpliste -et plutôt drôle- de Frankie (vous pouvez quand reconnaitre que son commentaire ne volait pas haut?)

    Et 2, j’ai été très poli et respectueux dans mon « p.s. » à Darwin. Même que je lui tendais la main…

    Ce blogue commence à être vraiment malsain…

    J'aime

  44. 27 août 2010 19 h 59 min

    @ Sébas

    C’est assez triste de te lire, en effet. Ennuyant, aussi.

    Tu assènes, tu scandes, tu vocifères. Tu agaces également avec des clins d’œil de complicité, dont personne n’a rien à foutre.

    Tu te prétends savant et bon débatteur. Tu es tout juste un petit agitateur agité. J’en croisais déjà avant les blogues, pendant mes années universitaires. Et tu provoques chez moi la même réaction qu’à l’époque : « bof! un autre qui se prend après avoir lu (introduire n’importe quel auteur de référence). »

    Inutile de me répondre. Je ne faisais que passer un message qui – je crois – résume le sentiment général des habitués de ce petit univers.

    J'aime

  45. Sébas permalink
    27 août 2010 20 h 02 min

    @ Hérétik :

    Une autre belle attaque sur ma personne.

    Bravo… pendant que vous attaquez QUE mon intégrité, pendant que vous vous pensez meilleur que moi, pendant que vous essayez par tous les moyens de me faire taire ou fuir, moi je rigole, parce que vous avez peurs d’admettre que vous ayez peut-être tort et moi raison.

    Et oui: 🙂

    J'aime

  46. 27 août 2010 20 h 20 min

    Bof. Rigole tout seul. Tu n’intéresses personne. J’espère que tu éprouves du plaisir à te relire, parce les autres, eux, ils passent de plus en plus leur tour.

    Quant à s’en prendre à tes idées, à quoi bon ? Tu dénigres les oppositions légitimes fournies par des spécialistes qui te confrontent et ne te questionne jamais sur tes propres prémisses, jugées parfaites. Tu es un sectaire de type idéologico-religieux, qui provoque d’interminables débats circulaires totalement inutiles.

    Le temps qui nous est imparti est rare et précieux. Le gaspiller à discuter avec toi est un passif que je préfère investir ailleurs.

    J'aime

  47. Sébas permalink
    27 août 2010 21 h 01 min

    @ Hérétik :

    Bon, nous avons un semblant de quelque chose (dit sur un ton non-sarcastique). Merci !

    Vous dites:

    « Tu dénigres les oppositions légitimes fournies par des spécialistes qui te confrontent et ne te questionne jamais sur tes propres prémisses, jugées parfaites »

    Lesquels? (spécialistes) Et quels sont ces « oppositions légitimes » ?

    A date, sur CE blogue, je n’ai lu aucun spécialiste et aucune opposition digne de ce nom, à part des trucs de ce genre:

    Ce sont des « obsessions », tout ce que tu dis n,a pas rapport, je ne veux plus te parler, « tu n’es pas avec ‘nous’ alors tu es contre nous ». (Bush, sors de mon corps! 😉 )

    Êtes-vous capable d’aller au-delà de ce genre d’arguments d’autorité et d’entamer un VRAI débat (c’est ce que je veux), ou allez-vous vous contenter d’essayer de me faire taire ?

    Pour le reste, nous ne sommes plus dans une école primaire, me semble en tout cas…

    Je continue donc à (en attendant de vrais ‘débatteurs’) :
    😉

    J'aime

  48. Sébas permalink
    27 août 2010 21 h 02 min

    oups:

    « Et quelles sont ces « oppositions légitimes » »

    Et dsl pour les très nombreuses fautes, je suis sur plusieurs blogues en même temps…

    J'aime

  49. clopp permalink
    27 août 2010 23 h 28 min

    @Jack

    vous avez raison, je suis d’accord que le pétrole est idéal pour le transport à tout point de vue. Mais…il faudra bien un jour en faire son deuil. Autant voir venir.
    On peut très bien imaginer la climatisation ou le chauffage d’une voiture par un autre truchement que celui utilisé pour sa locomotion.

    J'aime

  50. Sombre Déréliction permalink
    27 août 2010 23 h 49 min

    Faudrait m’expliquer pourquoi le fait de chauffer à l’électricité est une aberration, je ne comprend pas trop.

    J'aime

  51. Sébas permalink
    28 août 2010 0 h 09 min

    @ Sombre Déréliction

    Car il y a une perte d’énergie incroyable pour faire chauffer les éléments. (j’avais déjà fait des recherches sur ces sujets, mais là je ne souviens pas des % ou chiffres exactes. Mais je sais que cela se trouve assez facilement).

    Par exemple, avec du bois bien sec, dans un poêle à haut rendement et non-polluant, il n’y presque pas de perte d’énergie… i.e. que presque toute la matière ligneuse est convertie en chaleur. Ce qui n’est pas du tout le cas des kWh… utilisés dans une plinthe électrique.

    Par exemple, tous ces kWh sont bien mieux utilisés pour faire fonctionner -par exemple- un moteur électrique (au lieu d’un moteur à essence ou les pertes sont aussi incroyables), par exemple…

    J'aime

  52. Sébas permalink
    28 août 2010 0 h 10 min

    3x « par exemple »… oh boy, l’heure du dodo est arrivée pour moi.

    A+

    J'aime

  53. 28 août 2010 0 h 12 min

    @ Jack et Sombre

    «plusieurs personnes ont changé leur système au mazout par un système électrique au cours des 5 dernières années.»
    «Faudrait m’expliquer pourquoi le fait de chauffer à l’électricité est une aberration»

    Le chauffage au mazout est un des modes de chauffage parmi les plus polluant et les plus producteur de GES. Le fait que les Québécois chauffent (et s’éclairent, cuisinent, etc.) à l’électricité explique que le Québec est le plus faible producteur de GES du Canada. En plus, l’électricité produite au Québec est renouvellable, pas le mazout.

    Je comprends que l’efficacité est moindre et que tout ce chauffage fait augmenter les besoins de pointe l’hiver, mais je ne vois pas, comme Sombre, ce qui rend cette décision «aberrante».

    J'aime

  54. 28 août 2010 0 h 15 min

    @ Sébas

    «A date, sur CE blogue, je n’ai lu aucun spécialiste et aucune opposition digne de ce nom»

    Ah non ? Tu n’as même pas été fichu de répondre et de défendre ta p’tite idéologie libertarienne (que t’as été cherché sur le blogue bon marché du Québécois Lié dirigé par les gourous Masse-Guénette) sur la notion que j’ai exposé plus haut, soit celle de «l’autorité». Tu ne m’as répondu que cette phrase creuse : «Même si vos arguments semblent intelligents et raisonnables, aucuns ne sont soutenables si on est vraiment réaliste»

    Toi qui aime bloggué et utiliser ta plume, explique-nous clairement le principe d’autorité dans une société libertarienne réaliste, en faisant attention pour ne pas contredire les gourous Masse-Guénette, ni les fondements de l’école de pensée autriche-chienne, et évidemment, ne pas entrer en contradiction avec tes principes chrétiens (où la notion d’autorité est très importante vis-à-vis le divin et le pouvoir en place).

    P.S : Y’a quelque chose qui ne tourne pas rond dans ton affaire, car tous les libert-à-riens et minarchistes que je connais sont TOUS athées. D’ailleurs, pour reprendre leurs mots ; ‘tout conservatisme social leur pue au nez’. Ça part mal ton affaire …

    J'aime

  55. 28 août 2010 0 h 42 min

    «Si nous étions sur le site du Québécois libre ou sur un autre site libertarien, je vous mettrais KO n’importe quand. En avez-vous le courage? J’en doute»

    Ça s’adressait à moi, ça ?
    Laisse-moi te dire que ton très petit Martin «Mickey» Masse, je l’ai coincé sur une idée que j’avais exposé sur l’entrée de nouveaux capitaux au Québec via des sociétés d’État qui œuvreraient à l’étranger où la demande serait forte dans les domaines où nous pouvons intervenir (un peu comme H-Q aux USA).

    Le débat s’est terminé dans nos boîtes à courriel, pour finalement conclure qu’il n’avait pas d’argument contre mon idée … et cela même, si cette idée, selon lui, était une méchante idée étatique à proscrire absolument sur blogue du CU-L. Faque si j’ai bouché ton gourou, dis-toi que tu ne me fais pas peur, mon p’tit gars. Rends-toi à l’évidence : le libertarianisme est bourré de faille, et dans son application, on retournerait à l’époque du Far West où les jeunes enfants auraient la pleine liberté de s’acheter du crack chez le vendeur (privé, lâââââ) légal au coin de la rue.

    J'aime

  56. 28 août 2010 1 h 03 min

    @ Frankie

    «Ça s’adressait à moi, ça ?»

    Le commentaire 29 de Sébas s’adressait à moi.

    J'aime

  57. 28 août 2010 11 h 54 min

    @ Darwin

    OK. Je n’étais pas certain, parce qu’il a également mentionné mon nom et a continué son texte sur un ton plutôt impersonnel.

    Je maintiens tout de même que sa doctrine est une illusion bourrée de discontinuités. Une doctrine qui incite également ses adeptes à brûler la chandelle par les deux bouts, en matière économique et consommation des ressources disponibles, ce qui, un coup appliquée, laissera comme héritage aux générations futures que des cendres.

    C’est vraiment étrange qu’une personne se disant ‘chrétienne’, connaissant tous les systèmes de croyances et de valeurs véhiculés dans cette spiritualité, puisse adhérer à une doctrine du genre.

    J'aime

  58. koval permalink*
    28 août 2010 12 h 01 min

    Ouais, et en plus, brûler la chandelle par les deux bouts, on sait tous que ce n’est pas très chrétien..!!!!

    J'aime

  59. koval permalink*
    28 août 2010 12 h 04 min

    C’est Anne qui avait raison, des conservateurs joliment vernis….

    http://annearchet.wordpress.com/2009/07/31/des-conservateurs-joliment-vernis/

    J'aime

  60. 28 août 2010 13 h 00 min

    @ Frankie

    «OK. Je n’étais pas certain, parce qu’il a également mentionné mon nom»

    C’est au com 32 qu’il vous invitait à «aller sur le site du Québécois Libre»

    «Je maintiens tout de même que sa doctrine est une illusion bourrée de discontinuités.»

    Je ne m’obstinerai pas là-dessus !

    «C’est vraiment étrange qu’une personne se disant ‘chrétienne’ (…)»

    Je n’ai pas abordé cet aspect de sa personnalité, car il ne l’a pas mentionnée dans ses commentaires. Contrairement à ce qu’il prétend, je préfèrerais ne répondre qu’à ce qu’il avait écrit, pas à ses autres croyances. Pour la même raison, je n’ai pas parlé de la dimension religieuse de la disparition des arbres sur l’Île de Paques.

    Cela dit, j’ai croisé beaucoup d’autres libertariens religieux. Les croyances libertariennes et religieuses sont toutes deux marquées par l’utopie et l’irrationnel. Dans ce sens, je ne les trouve pas incompatibles.

    La contradiction entre ces deux types de croyances n’est pas plus manifeste que celle des croisades organisées par des gens considérant que c’est un péché mortel de ne pas respecter le commandement «Tu ne tueras point»… Et les exemples de ce type sont légion !

    J'aime

  61. Sébas permalink
    28 août 2010 14 h 26 min

    « Je n’ai pas abordé cet aspect de sa personnalité, »

    « ta p’tite idéologie libertarienne »

     » (que t’as été cherché sur le blogue bon marché du Québécois Lié dirigé par les gourous Masse-Guénette) »

    « , en faisant attention pour ne pas contredire les gourous Masse-Guénette, ni les fondements de l’école de pensée autriche-chienne »

    « Laisse-moi te dire que ton très petit Martin «Mickey» Masse »

    etc.

    ***

    Comme je disais un peu hier, vous discours et vos ‘arguments’ sont en dessous de la ceinture, pas très mature, etc.

    Vous vous attaquez -surtout- à moi, et non pas à mes idées. Vous faites surtout une gé-guerre d’apparences. Si je ne vous connaissais pas, je dirais que vous n’êtes pas intelligents. Mais votre faiblesse majeure, est votre attitude que je qualifiais de bully. Ce n,est pas dramatique, mais dans les circonstances, je considère qu’il est inutile d’essayer de cerner la réalité, ou d’échanger des idées ‘lumineuses’. Je suis une personne à abattre. Point.

    Je ne peux débattre ou échanger dans ces circonstances. Et pourtant le débats ne me font pas du tout peurs. Au contraire.

    Et oui, j’ai lu et j’ai le gout de répondre à tous vos arguments (et j’ai des bons arguments pour les démolir, sans attaquer votre intégrité personnelle), mais je trouve ce blogue vraiment trop malsain.

    Alors vous avez ‘gagnés’ (n’est-ce pas votre but principal et ce, au détriment de la recherche de la réalité en tout?), ce débat (comme d’habitude), mais pas en utilisant votre grande intelligence (car oui, vous l’êtes, intelligents), mais par des tactiques dignes d’une cours d’école primaire.

    Je maintiens donc ce je disais:
    Triste mais vraiment triste tout ça.

    J'aime

  62. koval permalink*
    28 août 2010 14 h 34 min

    Très trisss, effectivement….

    J'aime

  63. Sombre Déréliction permalink
    28 août 2010 18 h 45 min

    @sébas

    Il ne faut pas vous décourager et lancer ainsi la serviette. Les insultes sont les arguments des faibles et nous -les forts, qui sommes capable de ressentir et d’assumer notre tristesse- nous ne devons pas nous laisser abattre et leur laisser le champ libre sans quoi l’avenir intellectuel de l’espèce humaine sera en péril.

    Quand je me sens triste; c’est toujours la musique qui m’empêche de sombrer dans l’abime.

    J'aime

  64. Sombre Déréliction permalink
    28 août 2010 18 h 56 min

    @Darwin

    En fait le chauffage électrique est le seul type de chauffage qui est efficace à 100%. C’est à dire que chaque Watt/ heure d »apport énergétique est converti intégralement et watt/heure d’apport calorifique. Ce qui peux très bien s’expliquer par l’absence de cheminée… Dans le cas d’une thermopompe l’efficacité (en chauffage) dépasse ce pourcentage, puisque cette dernière ne fait que transférer la chaleur existante d’un endroit à un autre. La fameuse pompe à chaleur ne produit pas à proprement parler sa chaleur elle ne fait que déplacer celle-ci.

    J'aime

  65. Sombre Déréliction permalink
    28 août 2010 19 h 19 min

    Pour ce qui est du sujet du billet, je crois que si les emplois « de bureau » pouvaient être en partie fait à partir du domicile, comme la technologie le permet, nous pourrions sûrement économiser gros en consommation énergétique, mais ceci demanderait un bouleversement complet de ce que l’on nomme le travail!

    Économiser sur la grandeur des bureaux, la clim, le chauffage, l’éclairage, le transport, les superviseurs que l’on pourrait slaquer etc…

    J'aime

  66. 28 août 2010 20 h 03 min

    Sans compter qu’on pourrait travailler en bobettes.

    J'aime

  67. Sombre Déréliction permalink
    28 août 2010 20 h 17 min

    Comme quand on bloye finalement! 😆

    J'aime

  68. 28 août 2010 20 h 51 min

    @ Sombre

    Jeanne n’est pourtant pas un grand flanc mou…

    Sur l’effiicacité de l’électricité, je ne m’obstinerai pas avec toi. En fait, j’essayais seulement de deviner pourquoi Jack et d’autres trouvaient cela aberrant de chauffer à l’électricité. Il me semblait avoir lu que les pertes étaient plus importantes dans ce type de chauffage. Mais bon, je n’ai pas de source dans ce sens…

    Ce qui m’importait davantage c’est ce qui est en lien avec mon billet, soit les conséquences en termes de pollution et de production de GES. Ils n’ont toujours pas expliqué pourquoi ils considèrent ce chauffage aberrant…

    «Pour ce qui est du sujet du billet, je crois que si les emplois « de bureau » pouvaient être en partie fait à partir du domicile»

    Ce n’est pas si simple. Les promesses du travail à domicile ne se sont jamais totalement réalisées. Par exemple, où je travaille, 95 % de ceux qui travaillent à domicile le font au plus à mi-temps. L’employeur doit donc conserver un espace de bureau et payer pour équiper le travail à domicile. La question n’est pas l’ordi (un portable fait l’affaire).

    D’autres études démontrent que le fait de ne plus rencontrer ses collègues cause beaucoup de problèmes à moyen terme : cohésion, travail d’équipe, culture d’entreprise, etc. On a aussi observé que les travailleurs à domicile perdent des possibilités de promotion (information informelle, relations interpersonnelles, passage d’information par les plus vieux, etc.).

    Le domaine où le travail à domicile cause le moins de problème est en informatique, où le travail est plus individuel (encore là, pas toujours) Je me rappelle qu’il y a une dizaine d’années, plein d’articles prévoyaient la disparition des bouchons de circulation en raison de la croissance du travail à domicile. Je rigolais à l’époque et ris encore plus maintenant.

    J'aime

  69. Sombre Déréliction permalink
    28 août 2010 21 h 57 min

    @darwin
    Je suis votre allié dans ce dossier (chauffage électrique) et je l’ai adressé à vous pour ne pas trop crinquer le monde. J’aurais pu aussi l’adresser à Jack.

    Pour le travail faisable à la maison, j’apportais, d’une façon humoristique mon point de vue sur la chose. Je voulais aussi démontrer, toujours par l’ironie, à quel point les appels à l’effort en vue de diminuer la consommation de GES sont vains puisque chacun ne veut vraiment sacrifier ce qui concerne SON mode de vie. L’échec de Copenague est aussi due à cette attitude. C’est sûr qu’un pays comme le Canada qui compte tant sur les revenus des sables bitumineux était pour aller à contre courant de l’Europe.
    C’est aussi clair que le Québec fort exportateur d’électricité s’est donné une image verte à ce sommet alors qu » Hydro-Québec a longtemps été sur la sellette pour les dommages environnementaux causés par les barrages hydro-électrique et par les résidus des huiles diélectriques. (BPC entre autres).
    Je serai toujours sceptique envers le discours écologiste que je considère comme outil de marketing plus qu’autre chose.

    Ceci dit j’étais plutôt d’accord avec votre billet, faudrait changer les choses, mais que devons-nous sacrifier?

    J'aime

  70. 28 août 2010 22 h 16 min

    @ Sombre

    «puisque chacun ne veut vraiment sacrifier ce qui concerne SON mode de vie. »

    100 % d’accord avec vous. J’ai d’ailleurs écrit trois fois l’expression «mode de vie» dans mon billet (je viens juste de le remarquer !

    «C’est sûr qu’un pays comme le Canada qui compte tant sur les revenus des sables bitumineux était pour aller à contre courant de l’Europe.»

    Petite nuance. Cela n’est pas dû à l’attachement au mode de vie comme tel, car au moins 90 % du pétrole produit en Alberta est exporté, mais aux pressions des pétrolières et aux revenus et aux emplois qui y sont reliés. Bon, ce n’est pas plus glorieux, mais c’est un peu différent.

    «Je serai toujours sceptique envers le discours écologiste que je considère comme outil de marketing plus qu’autre chose.»

    Il est malheurement composé en partie de marketing, mais ce serait une erreur de n’y voir que cela. Et, il faut aussi considérer son objectif : que veut-on vendre avec ce marketing ? Si c’est l’idée qu’on fonce sur un mur, je la partage, même si tout marketing m’incommode.

    «Ceci dit j’étais plutôt d’accord avec votre billet, faudrait changer les choses, mais que devons-nous sacrifier?»

    Même si je suis de gauche et que même certains me considère communiste (moi qui les ai fuit toute ma vie…), mon billet propose d’utiliser le marché pour cela ! Avec des taxes très élevées sur les produits polluants et générateurs de GES, et l’utilisation de ces taxes pour développer de meilleurs réseaux de transport en commun, même et surtout en banlieue et en région, je crois sincèrement que la sélection des choses à sacrifier, comme vous dites, se ferait selon les choix de tout un chacun.

    J'aime

  71. Sombre Déréliction permalink
    28 août 2010 23 h 07 min

    On a déjà ça un système de taxes très élevés, le problème c’est que le transport en commun augmente ses tarifs et diminue constamment ses services, de sorte que ses usagés sont toujours doublement pénalisés.

    Et le transport en commun; ça pollue peut-être moins, mais ça pollue pareil!

    « Petite nuance. Cela n’est pas dû à l’attachement au mode de vie comme tel,  »

    Pour les capitalistes, s’emplir la poche est considéré comme un mode de vie! 😆

    J'aime

  72. 28 août 2010 23 h 51 min

    @ Sombre

    «On a déjà ça un système de taxes très élevés»

    On n’a pas la même définition de très élevé ! En Europe, le prix de l’essence est le double d’ici et pour avoir un impact sur le mode de vie, je vois un prix aumoins deux fois plus élevé qu’en Europe !

    «Pour les capitalistes, s’emplir la poche est considéré comme un mode de vie!»

    Vu de même, ma nuance est en effet très, très petite…

    J'aime

  73. clopp permalink
    29 août 2010 1 h 10 min

    Je comprends rien à ce que dit Sebas sur son histoire de monnaie et de banque centrale, sinon qu’il a parti-pris idéologique à savoir que l’État est mauvais parce que cette autorité agit (sous-entendu) mal. C’est une idée qui se défend, parce que l’État c’est l’assise du droit.
    Bon, depuis la démocratie a envahie l’État et je ne suis pas sur que cette réthorique soit aussi pertinente. Mais c’est un autre débat.

    Pour le reste, ses interventions sur le sujet du billet me sembent pertinentes et ne méritent nullemement les attaques aussi inutiles que déplacées qu’Hérétik lui balancent et le bashing général qu’il subit.

    On dirait que des comptes se règlent ici, c’est poche!

    Mais bon, je comprends probablement toujours pas la logique des blogues faut croire.

    J'aime

  74. Yves permalink
    29 août 2010 6 h 20 min

    @ Clopp
    Les bloques c’est du commérage de salon, seulement entre amis qui nous conviennent.

    J'aime

  75. 29 août 2010 8 h 48 min

    @Clopp: le mode opératoire de Sebas est toujours le même et peut faire illusion quand on le croire la première fois. Mais à la longue, on sait qu’il va avancer des principes libertariens (jamais démontrés) et des complots (comme toute théorie du complot, irréfutable par nature), qu’il va affirmer la supériorité de son intelligence sur toutes les autres, adopter une posture de victime résignée, éventuellement s’énerver. Après un certain temps, quand il réalise qu’on est pas des adeptes venus écouter béâtement le prophète Sebas (ce qu’il appelle « débattre des questions de fond »; tout autre analyse que la sienne étant par avance décrétée superficielle), il finit par s’écoeurer, nous accuser de diverses choses et s’en aller en disant que le lieu est malsain. Au total, des dizaines de commentaires en vain, et on perd le fil de la conversation. Sebas est la définition même du troll.

    Comme on connait le pattern, depuis le temps, on préfère sauter les étapes et l’écoeurer d’emblée (ou l’ignorer, ce qui est en général plus efficace). Plus vite il s’en va, plus facilement on peut avoir un débat sain.

    J'aime

  76. koval permalink*
    29 août 2010 8 h 49 min

    Clopp, franchement, tu devrais relire l’enfilade….

    J'aime

  77. koval permalink*
    29 août 2010 9 h 09 min

    En fait, des le commentaire 16, ça commence à dégénérer, Sébas commence à servir les sempiternelles niaiseries d’accusation dédiées à la gauche.

    En fait, à partir de ces boutades

    « N’est-ce pas vrai qu’une banque centrale fait partie des « plans » (proposition # 5), de votre bon pote Marx? »

    « Banque centrale + principe de réserve fractionnaire = alchimie monétaire = Inflation = masse monétaire ‘inflationnée’ = vol = concentration du capital entre quelques mains = dépression = communisme ?

    Alors je vous comprends de pas trop dénoncer ça… »

    Sébas commence à faire un gnouf de lui-même en amalgamant Darwin aux Communisss….

    Darwin demande sagement d’arrêter, on sait tous où ça mène ce genre de discussions et on en a assez…

    Évidemment, Sébas revient nous expliquer qu’il a raison sur toute la race humaine, met son ptit nombril en valeur et se pleure dedans…..

    Un non-évènement….on a ri un peu de lui…il va s’en remettre…..

    J'aime

  78. 29 août 2010 10 h 26 min

    @ Déréglé

    «ou l’ignorer, ce qui est en général plus efficace»

    Ce fut et ce sera toujours mon option privilégiée, et pas seulement avec lui. Mais, comme il «commentait» un de mes billets, je me sentais obligé de lui répondre. Comme je lui ai écrit, j’apprends encore, entre autres à ne pas répondre à ce type de détournement de sujet.

    Par exemple, le cas de l’Île de Pâques est en fait un argument de fond. C’est probablement le cas d’épuisement des ressources causé par l’être humain qui s’est retourné contre lui le plus intéressant, car il s’est déroulé dans un monde clos, comme l’est la Terre, à une autre échelle. Un rationnement (pas au moyen de taxes, cette fois, mais plutôt en planifiant son utilisation) aurait pu sauver cette civilisation, d’autant plus que l’épuisement en question touchait une ressource renouvellable (les arbres).

    Mais, inutile, il l’a pris pour une attaque personnelle, tandis qu’il était clair que mon sarcasme visait son argument, pas lui.

    @ Koval

    «il va s’en remettre»

    Il s’en ai toujours remis…

    J'aime

  79. Sébas permalink
    30 août 2010 6 h 53 min

    @ Tous:

    La réalité est UNIQUE, mais certains semblent vouloir toujours la changer pour qu’elle ‘fitte’ avec leur idéologie (déficiente selon moi, mais passons), ou pour qu’elle amoindrisse la portée de leur attitude digne d’un enfant dans une cours d’école primaire.

    Voici donc ma version de LA réalité.(elle est tout aussi biaisée? Peut-être… à vous de juger)

    Darwin n’est tout simplement pas capable de débattre de façon calme avec ceux qui comprennent certaines choses (en économie), qu’il ne maitrise pas. L’orgueil, le ‘péché originel’, quoi…
    😉

    Donc, dans les circonstances, la seule tactique qu’il lui reste (pour camoufler ses incompréhensions et le défaut que certains possèdent plus que d’autre)), c’est une attaque en règle contre mon intégrité personnelle. Du bon vieux ‘salissage’ de cours d’école…primaire. Ensuite les quelques troll qui l’adulent et qui comprennent encore moins l’économie [que Darwin], viennent « finir la job ».

    🙂

    Bon trêve de gé-guerres… dont se nourrissent les vrais trolls, i.e. ceux qui ne parlent presque jamais des sujets en rubrique…

    *

    J’ai écrit ça et je le maintien (et je modifie un peu car Darwin, Koval et d’autres, avaient de bonnes remarques ):

    « Banque centrale + principe de réserve fractionnaire = alchimie monétaire = Inflation = masse monétaire ‘inflationnée’ = vol = concentration du capital entre quelques mains = produits de consommation non-durables = surexploitation des ressources = salariat généralisé = endettement généralisé= déflation (ou hyper inflation) = dépression = révoltes ou guerres?? = dictature (communiste, fasciste, un hybride des 2, ou autre)? »

    Et si seulement vous compreniez cette simple ‘équation’ , vous comprendriez pourquoi j’insiste tant pour en parler, et ce, toujours en relation avec le présent sujet, (bien sûr)

    Que Darwin ou Frankie disent que cela n’a pas rapport avec le présent sujet ou que le libertarianisme c’est du gros n’importe quoi ou que Sébas est un obsédé et blablabla, ce sont PAS des arguments valables, selon moi en tout cas. Mais je dois être dans l’erreur, car semble-t-il que le bullying (de groupe?), est une preuve d’intelligence sur CE blogue…

    En tout cas, je suis prêt à en débattre de façon calme et intelligente, mais pas tant que certains n’auront obtenu leur diplôme de CEGEP (au niveau de l’attitude)
    😉

    ***

    @ Sombre Déréliction

    Je ne comprends pas ce bout:

    « En fait le chauffage électrique est le seul type de chauffage qui est efficace à 100%. C’est à dire que chaque Watt/ heure d »apport énergétique est converti intégralement et watt/heure d’apport calorifique »

    Dans le passé, j’ai fait des recherches assez poussées sur CE sujet, et j’ai toujours lu que le chauffage par l’électricité, était parmi les choses à ne pas faire.

    J’ai pris le 2e lien que j’ai trouvé par GOOGLE (ce n’est pas une recherche scientifique, mais bon, avant d’aller plus loin, j’aimerais savoir si j’ai bien compris votre idée, alors je place ceci ici pour fin de discussion):

    « Mais l’électricité n’est-elle pas un mode de chauffage propre, efficace et écologique?

    Dans les faits, l’électricité est un des moyens de chauffage le moins efficace et le moins écologique qui s’offrent au propriétaire. Compte tenu des pertes à la centrale électrique et dans les lignes de transport d’électricité, l’électricité destinée au chauffage des locaux n’est efficace qu’à 30 % lorsqu’elle arrive au compteur d’électricité résidentielle du client. Par comparaison, les systèmes de chauffage au gaz naturel, au pétrole et géothermique sont deux à trois fois plus efficaces. »

    Source:
    www . efficiencynb . ca

    J'aime

  80. 30 août 2010 9 h 20 min

    Bon, je pensais pas répondre, mais je vais le faire pareil.

    1. Le jour où tu apprendras à ne pas te prétendre supérieur à tous les autres, tu pourras prétendre à débattre. D’ici là, c’est normal qu’on te méprises. Tes accusations envers Darwin, selon lesquelles il ne comprend pas l’économie, sont gratuites et stupides.

    2. Cette « équation »:
    « Banque centrale + principe de réserve fractionnaire = alchimie monétaire = Inflation = masse monétaire ‘inflationnée’ = vol = concentration du capital entre quelques mains = produits de consommation non-durables = surexploitation des ressources = salariat généralisé = endettement généralisé= déflation (ou hyper inflation) = dépression = révoltes ou guerres?? = dictature (communiste, fasciste, un hybride des 2, ou autre)? » »

    relève du pur sophisme, 100% idéologique, et n’est appuyée sur rien de concret. Tu ne démontres rien, tu affirmes, et tu attends de nous que nous acceptions ta Vérité préfabriquée.

    Après ça, tu viens chiâler qu’on te méprise, alors que tu fais tout pour le mériter.

    J'aime

  81. 30 août 2010 9 h 40 min

    Puisque j’y suis, je vais ajouter ceci. Ton « équation », malgré tes dénégations, n’appartient pas au domaine du « débat d’idées ». Elle vise en effet à discréditer Darwin en l’associant à des idéologies totalitaires. Cela te range d’emblée dans la catégories des pourritures.
    Moi aussi je peux y aller de ce genre d’attaques vicieuses: le but d’un chrétien est de faire brûler les juifs sur des bûchers. Voilà, j’ai appliqué le même genre de raisonnement que toi.

    Puisque tu associes ce genre d’attaques sournoises (tu n’en es pas à ton coup d’essaie), à de multiples dénégations et à la multiplications de smilies et clins d’oeil de fausse complicité, ça te range dans la catégorie des hypocrites. Commences-tu à comprendre pourquoi personne n’a envie de te parler?

    Le jour où tu comprendras ça, on sera peut-être capable d’avoir un débat sain avec toi. D’ici là, ça pourrira toujours, parce que tu auras toujours le même style hautement détestable.

    J'aime

  82. koval permalink*
    30 août 2010 11 h 27 min

    Déréglé

    Incroyable cas de projection!

    J'aime

  83. 30 août 2010 12 h 16 min

    «Le jour où tu apprendras à ne pas te prétendre supérieur à tous les autres, tu pourras prétendre à débattre. »

    Ce qui nous fait revenir au tout début du fil de discussion, soit au commentaire #5. Je vous avais prévenu les amis, les minarchistes et libert-à-riens se pensent VRAIMENT supérieurs aux autres …

    Aaaah! À quand le jour où les libertariens s’apercevront que leur idéologie ne nous libert-à-rien ?!

    J'aime

  84. clopp permalink
    31 août 2010 21 h 46 min

    @déréglé
    « Comme on connait le pattern, depuis le temps, on préfère sauter les étapes et l’écoeurer d’emblée. »

    merci de l’explication, je comprend mieux.

    J'aime

  85. clopp permalink
    31 août 2010 22 h 33 min

    @Sebas

    faut avouer que votre tirade

    « « Banque centrale + principe de réserve fractionnaire = alchimie monétaire = Inflation = masse monétaire ‘inflationnée’ = vol = concentration du capital entre quelques mains = produits de consommation non-durables = surexploitation des ressources = salariat généralisé = endettement généralisé= déflation (ou hyper inflation) = dépression = révoltes ou guerres?? = dictature (communiste, fasciste, un hybride des 2, ou autre)? » »

    relève plus d’une prose que d’arguments.

    Et si je comprends bien cette prose résume l’essence de votre pensée économique et sociale? Très bien, mais ce n’est pas le propos de ce billet.

    J'aime

  86. 1 septembre 2010 0 h 13 min

    @ Clopp

    «Très bien, mais ce n’est pas le propos de ce billet.»

    C’est ce que je disais dès le com 10 et ai répété au 17…

    J'aime

  87. Sombre Déréliction permalink
    1 septembre 2010 20 h 18 min

    @Sébas

    Vous parlez d’efficacité à partir de la centrale hydro-électrique.!!! 😯 Alors pour présenter une recherche rigoureuse, il vous faudra comparer avec le mazout à partir de la plate-forme pétrolière et avec le gaz naturel à partir du schiste de la montérégie… 🙄

    Ah pis aussi la géothermie, nécessite une thermopompe, donc un appareillage 100% électrique, à moins qu’ils en fassent fonctionnant au bois, mais là dessus j’aurais quelques doutes!

    Signé: Une experte 😛

    J'aime

  88. Sombre Déréliction permalink
    1 septembre 2010 22 h 19 min

    « Je ne comprends pas ce bout »

    Je voulais dire qu’à partir du compteur du client, chaque Watt*heure dépensé est utilisé intégralement pour chauffer son espace puisqu’il n’y a pas de perte dues aux imbrûlés ou à la chaleur évacuée par les fumées comme c’est le cas avec un appareil à combustible. Naturellement, les pertes dans les réseaux ne rentre pas dans un tel calcul d’efficacité.

    J'aime

  89. koval permalink*
    1 septembre 2010 22 h 37 min

    SD

    Rien de plus évident, l’électricité, rien n’arrive avec ça, en terme d’efficacité, de sécurité et de propreté.

    J'aime

  90. 2 septembre 2010 11 h 23 min

    Un documentaire est sorti récemment sur la présente crise et ses fondements:
    « Overdose: the next financial crisis ».

    Intéressant puisqu’il présente un point de vue rarement présent dans nos médias: celui de l’École autrichienne.

    J'aime

  91. 2 septembre 2010 12 h 31 min

    @ Mathieu

    «Intéressant puisqu’il présente un point de vue rarement présent dans nos médias: celui de l’École autrichienne.»

    Ça dépend de ce que vous entendez par «dans les médias». Les médias sociaux, dont le blogoKube, étant, comme le dit bien leur nom, des médias, je trouve au contraire que la présence de l’école autrichienne excède énormément son importance réelle.

    Il ne s’agit après tout que d’une théorie qui n’a jamais été appliquée comme telle dans le monde réel. Heureusement…

    J'aime

  92. Sombre Déréliction permalink
    3 septembre 2010 0 h 45 min

    Bon encore des affaires de drouette… et après ça on va me dire que c’est le PQ qui est à drette! 🙄

    J'aime

  93. 3 septembre 2010 0 h 48 min

    «après ça on va me dire que c’est le PQ qui est à drette! »

    Il a de fait évolué vers la droite depuis quelques années. Mais, là on s’entend, il n’est quand même pas rendu à promouvoir la bible de l’économie autrichienne !

    Cré Mathieu, il nous a fait sortir du sujet du billet. Nous ne sommes pas habitués à ça, nous autres… 😉

    J'aime

  94. Sébas permalink
    4 septembre 2010 0 h 34 min

    Oui c’est vrai que Darwin ne com^p-rends pas CERTAINES choses en économie, comme la plupart des économistes keynésiens, d’ailleurs.

    Est-ce que j,ai dit q

    J'aime

  95. Sébas permalink
    4 septembre 2010 0 h 41 min

    Oups:

    Oui c’est vrai que Darwin ne comprends pas CERTAINES choses en économie, comme la plupart des économistes keynésiens, d’ailleurs.

    Est-ce que j’ai dit que Darwin était con pour autant? Non!

    Est-ce que j’ai dit que Darwin était pour la dictature? Non plus!

    Comment quelqu’un peut-il affirmer que mon équation sous-entendait que j’accusais Darwin d’être pour un régime totalitaire ? Ce n’est pas du tout, mais vraiment pas du tout le sens de mes propos.

    Franchement, c’est vraiment rendu incroyable tous les procès d’intentions que certains me font.

    J’ai vraiment l’impression d’être dans une cours d’école primaire,,,

    ***

    Et encore une fois:

    Personne ne veut discuter de mon ‘équation’ sans penser que j’affirme détenir toute la vérité ou que j’accuse qui se soit d’adhérer au résultat de cette ‘équation’ ? Arrêtons les extrapolations basées sur des émotions (*ou imaginations fertiles?), et restons-on aux faits, svp.

    Si vous n’êtes pas capables de me lire sans CHANGER le sens de mes propos, alors, dites-le et je ne vais plus venir ici.

    Merci bonsoir

    J'aime

  96. Sébas permalink
    4 septembre 2010 0 h 45 min

    @ Darwin qui écrit:

    « Il ne s’agit après tout que d’une théorie [autrichienne] qui n’a jamais été appliquée comme telle dans le monde réel. Heureusement… »

    Au contraire, elle a été appliquée dans le monde réel, et l’inflation, la concentration du capital entre quelques mains et les grands écarts de richesse étaient quasi inexistants, par rapport au système keynésien actuel, qui encourage justement ces effets pervers.

    😉

    J'aime

  97. Sébas permalink
    4 septembre 2010 0 h 47 min

    @ Clopp qui écrit:

    « Et si je comprends bien cette prose résume l’essence de votre pensée économique et sociale? Très bien, mais ce n’est pas le propos de ce billet. »

    OUI et je le dis pour la 4e fois. Cela a tout avoir avec le sujet en rubrique. Si seulement tous voulaient bien essayer au moins d’en débattre… sans me prêter des intentions malveillantes que je n’ai justement pas.

    ***

    @ Sombre Déréliction q

    Vous parlez d’efficacité à partir de la centrale hydro-électrique.!!! 😯 Alors pour présenter une recherche rigoureuse, il vous faudra comparer avec le mazout à partir de la plate-forme pétrolière et avec le gaz naturel à partir du schiste de la montérégie… 🙄

    Ah pis aussi la géothermie, nécessite une thermopompe, donc un appareillage 100% électrique, à moins qu’ils en fassent fonctionnant au bois, mais là dessus j’aurais quelques doutes!

    J'aime

  98. Sébas permalink
    4 septembre 2010 0 h 58 min

    @ Sombre Déréliction qui écrit:

    « Vous parlez d’efficacité à partir de la centrale hydro-électrique.!!! Alors pour présenter une recherche rigoureuse, il vous faudra comparer avec le mazout à partir de la plate-forme pétrolière et avec le gaz naturel à partir du schiste de la montérégie…

    Ah pis aussi la géothermie, nécessite une thermopompe, donc un appareillage 100% électrique, à moins qu’ils en fassent fonctionnant au bois, mais là dessus j’aurais quelques doutes! »

    Oui vous avez tout à fait raison. Ce que j’ai placé comme texte, ne correspondait par vraiment à mon idée principale, mais je trouvais cela intéressant d’en parler. Je voulais seulement démontrer qu’en faisant une recherche rapide par GOOGLE (et je l’ai précisé d’ailleurs), nous pouvions trouver des centaines de critiques concernant l’inefficacité du chauffage par l’électricité ou par plaintes électriques (par rapport -par exemple- aux poêles à bois). Contestez-vous cette idée ? Si j’ai bien compris votre message du 28 aout 18:56, vous dites qu’il n’y a aucune perte d’efficacité en chauffant des éléments (d’une plinthe), est-ce bien ça?

    Je vous cite:
    « En fait le chauffage électrique est le seul type de chauffage qui est efficace à 100%. C’est à dire que chaque Watt/ heure d »apport énergétique est converti intégralement et watt/heure d’apport calorifique »

    Avez-vous des sources qui confirment ça ou qui expliquent ça. Parce que moi, lorsque j’ai fait des recherches sur ce sujet, c’était pas du tout ce que j’ai trouvé(ou compris en tout cas)

    Sébas
    -le non-expert
    😉

    J'aime

  99. Blink permalink
    4 septembre 2010 1 h 13 min

    Vous avez jamais rénové une résidence pour la rendre plus pro-énergétique et ça parait Sébas!

    Une bonne paire de bottes de construction et des matériaux appropriés vous ferait le plus grand bien. Lachez le virtuel et arrêtez de demander des sources « Wikipedia » ou « Google » pour prouver ce qui ne se prouve que par de l’isolant R-12 et des 2 x 4 bien fixés avec du Gypse 5/8. Je vais bientôt recouvrir ce blog de Sonopan pour ne plus entendre ces commentaires ridicules!

    J'aime

  100. 4 septembre 2010 1 h 37 min

    @ Blink

    «Je vais bientôt recouvrir ce blog de Sonopan pour ne plus entendre ces commentaires ridicules!»

    Pour les amateurs de Google :

    http://www.sonopan.com/FR/accueil.asp

    «Le nouveau SONOPAN X est un panneau d’insonorisation pour plancher. Idéal pour réduire la transmission des bruits d’impact et aériens à travers les planchers, il se distingue non seulement par ses propriétés phoniques mais aussi par ses propriétés thermiques.»

    J'aime

  101. Sébas permalink
    4 septembre 2010 11 h 57 min

    @ Blink:

    Au contraire, r-50 avec une vieille maison, je connais.
    Je commence à vraiment trouver ça plate de venir ici.
    Pas UNE seule fois j’ai des répliques qui concernent directement mes commentaires. Toujours des tites attaques sous la ceinture, des extrapolations pas rapport, des répliques qui détournent le sens de mes commentaires. des accusations loufoques et non-fondées, etc

    Je repose donc ma question: j’ai fait des recherches poussées sur le chauffage électrique et ma conclusion était tout à
    à fait à l’opposée de celle de Sombre. J’aimerais qu’il me donne des sources qui appuient ses affirmations. Semblerait que c’est trop demandé…

    Lutopium, est-ce cela que vous voulez?

    ***

    @ Darwin qui écrit:

    « Il ne s’agit après tout que d’une théorie [autrichienne] qui n’a jamais été appliquée comme telle dans le monde réel. Heureusement… »

    Au contraire, elle a été appliquée dans le monde réel, et l’inflation, la concentration du capital entre quelques mains et les grands écarts de richesse étaient quasi inexistants, par rapport au système keynésien actuel, qui encourage justement ces effets pervers.

    J'aime

  102. koval permalink*
    4 septembre 2010 16 h 12 min

    Tiens Sébas puisque tu réclames des liens, comme je disais plus haut, en terme de propreté, sécurité et rendement, rien de mieux que l’hydro-électricité…

    http://energie.lexpansion.com/habitat/le-chauffage-electrique-moins-gourmand-que-le-gaz_a-39-895.html

    J'aime

  103. Sombre Déréliction permalink
    5 septembre 2010 13 h 06 min

    « vous dites qu’il n’y a aucune perte d’efficacité en chauffant des éléments (d’une plinthe), est-ce bien ça?  »
    Oui,
    « Avez-vous des sources qui confirment ça ou qui expliquent ça.
    Comme je ne vous dois rien, je n’ai pas à vous donner de sources concernant ce que j’affirme. Si vous me croyez pas, c’est votre problème, pas le mien. Mais je peux vous l’expliquer de la façon suivante: la dégradation de l’énergie dans un circuit résistif s’effectue en dissipant de la chaleur dans l’environnement. La tension et l’intensité de courant étant en phase, il n’y a pas de déphasage entre la puissance active et la puissance apparente, donc P=S (W=VA). Pour qu’il y ait « perte d’efficacité » dans le cas d’un appareil de chauffage, il faudrait qu’une partie de l’énergie quitte votre maison autrement que sous forme de chaleur. Or dans le cas d’un élément c’est impossible puisqu’il n’effectue aucun travail autre que de chauffer… Par exemple si vous le ployez sur le 240V et qu’il « tire » 20,83A pendant une heure, alors 20,83 X 240 X 1= 5000W*h d’électricité consommée et de chaleur injectée dans la cabane.

    Cependant, dans un appareil à combustible, la chaleur évacuée par la cheminée ainsi que les gaz imbrûlés (par exemple le CO) constituent une perte d’énergie inévitable si on veut que le système fonctionne. Les fournaises à haut rendement, donnent une efficacité de près de 80% (et peut-être plus), mais il est impossible d’aller chercher une efficacité énergétique de 100% avec ce type d’appareil.

    Encore une fois, quand on parle d’efficacité énergétique, ça ne concerne que l’appareil et non les réseaux de distribution de l’énergie et l »alimentation électrique ou gazière de la bâtisse.

    Signé: Anne,
    une experte! 😛

    J'aime

  104. 5 septembre 2010 13 h 47 min

    @ Sombre

    Merci pour l’explication, Anne (bon, en voilà une autre…). 🙂

    J'aime

  105. Sombre Déréliction permalink
    5 septembre 2010 13 h 50 min

    Je l’ai travaillé fort ce post là! 😯

    J’étais sérieuse et déterminée dans mon combat vers la vérité!

    J'aime

  106. Sébas permalink
    6 septembre 2010 20 h 19 min

    @ Sombre D.

    « La tension et l’intensité de courant étant en phase, il n’y a pas de déphasage entre la puissance active et la puissance apparente, donc P=S (W=VA). »

    Euh, c’est bien beau d’essayer de jouer à l’experte pour impressionner la galerie, cela ne veut rien dire si cela est faux:

    « ’un appareil de chauffage, il faudrait qu’une partie de l’énergie quitte votre maison autrement que sous forme de chaleur. Or dans le cas d’un élément c’est impossible puisqu’il n’effectue aucun travail autre que de chauffer… »

    Je répète, j’ai passer des jours à lire ce sujet spécifiquement, et tout disait le contraire de votre conclusion.

    Je crois que votre véritable objectif est d’attaquer le chauffage au bois
    Et oui il peut être beaucoup plus efficace que le chauffage au bois (sans parler des pertes d’énergie sur les lignes électriques), et il n’y a pas plus de pollution par la combustion que par la bio-dégradation.

    Ah que les pseudos experts sont souvent dans les patates et souvent mens par des ‘agendas’ cachés

    Retour à la planche a dessin

    Et oui une personne qui se dit experte DOIT donner des sources. et des explications claires. Pour ce qui de me devoir quelque chose, je m’en fou. Vous devez d’être honnête envers la démarche scientifique, cela serra bien suffisant dans votre cas. Vous demander d’être mature et aimable… je garde ça pour d’autres.

    p.s.
    Si vous vous permettez de me critiquer sur le ton de ce message, n’oubliez pas de critiquer tous ceux qui utilisent un ton 2 x moins approprié que le mien..

    J'aime

  107. Sébas permalink
    6 septembre 2010 20 h 29 min

    Oups:

    « Et oui il peut être beaucoup plus efficace que le chauffage ÉLECTRIQUE »

    « et souvent menÉs par des ‘agendas’ cachés »

    « Pour ce qui EST de me devoir quelque chose »

    « Vous VOUS devez d’être honnête envers la démarche scientifique, cela seRa »

    @ Luto:

    Je déteste venir sur ce blogue.

    Oui, oui, je n’ai qu’à plus venir. Mais si vous n’êtes pas capable de garder le ton des discussions dans des paramètres ‘polis’, alors FOUTEZ-NOUS TOUS LA PAIX SUR LES BLOGUES MOINS SYNDICALISTES.

    Merci de votre compréhension et longue vie aux libertariens et aux gens qui veulent abolir le corporatisme syndical qui tue les Québec.

    J'aime

  108. Sombre Déréliction permalink
    7 septembre 2010 0 h 34 min

    @Sébas
    « cela ne veut rien dire si cela est faux »

    Vous ne croyez donc pas au principe de la conservation de l’énergie? Il vous faut des sources pour comprendre son application dans un circuit résistif? En général ces choses sont enseignées au secondaire 4, mais il semblerait que vous avez quitté cet infâme lieu public qu’est l’école, avant d’atteindre cet échelon.
    Donc voilà pour vous, un document qui montre que la puissance d’un élément chauffant est égale à sa puissance apparente (volt x ampères pour le monophasé et volt fois ampère fois racine de trois pour le triphasé) 😯

    http://www.dehumidifiercorp.com/_files/electric-duct-heaters.pdf

    Et de s’il vous plaît, faites-nous grâce de vos recherches bidons puisque vous semblez incapable de calculer le rendement d’un appareil. Et non je n’ai rien contre les feux de foyer.

    Et sachez jeune homme que votre ton ne sied guère à mon élégance! Vous risquez de me voir fâchée, moi la princesse Anne!

    J'aime

  109. Sombre Déréliction permalink
    7 septembre 2010 0 h 34 min

    Oh flûte alors on me modère! Complot! 😯

    J'aime

  110. Sombre Déréliction permalink
    7 septembre 2010 0 h 35 min

    @Sébas
    « cela ne veut rien dire si cela est faux »

    Vous ne croyez donc pas au principe de la conservation de l’énergie? Il vous faut des sources pour comprendre son application dans un circuit résistif? En général ces choses sont enseignées au secondaire 4, mais il semblerait que vous avez quitté cet infâme lieu public qu’est l’école, avant d’atteindre cet échelon.
    Donc voilà pour vous, un document qui montre que la puissance d’un élément chauffant est égale à sa puissance apparente (volt x ampères pour le monophasé et volt fois ampère fois racine de trois pour le triphasé) 😯

    http://www.dehumidifiercorp.com/_files/electric-duct-heaters.pdf

    Et de s’il vous plaît, faites-nous grâce de vos recherches bidons puisque vous semblez incapable de calculer le rendement d’un appareil. Et non je n’ai rien contre les feux de foyer.

    J'aime

  111. Sombre Déréliction permalink
    7 septembre 2010 0 h 36 min

    Et sachez jeune homme que votre ton ne sied guère à mon élégance! Vous risquez de me voir fâchée, moi la princesse Anne!

    J'aime

  112. Sombre Déréliction permalink
    7 septembre 2010 0 h 36 min

    🙂

    J'aime

  113. 7 septembre 2010 0 h 58 min

    @ Sombre

    «Oh flûte alors on me modère!»

    Tu avais probablement plus d’un lien sur ton commentaire.

    J'aime

  114. 7 septembre 2010 3 h 09 min

    « Et sachez jeune homme que votre ton ne sied guère à mon élégance! Vous risquez de me voir fâchée, moi la princesse Anne! »

    😆

    J'aime

  115. Sombre Déréliction permalink
    7 septembre 2010 6 h 25 min

    @darwin
    Tout à fait, mais on ne perds JAMAIS une occasion de crier à l’injustice et au complot! 🙂

    J'aime

  116. koval permalink*
    7 septembre 2010 7 h 43 min

    « FOUTEZ-NOUS TOUS LA PAIX SUR LES BLOGUES MOINS SYNDICALISTES. »

    Sébas, êtes vous un de ces ptits despote qui voudrait contrôler ce qui se dit sué bloyes?!? Vous croyez que c’est aussi important que ça en vaut vraiment la peine!?

    Le mouvement que vous voulez défendre s’appelle le Réseau Liberté, je suis perplexe….

    J'aime

  117. 7 septembre 2010 7 h 49 min

    @ Sombre

    «Tout à fait, mais on ne perd JAMAIS une occasion de crier à l’injustice et au complot!»

    http://tinyurl.com/29mpnbz

    J'aime

  118. Sébas permalink
    7 septembre 2010 11 h 43 min

    @ Sombre Déréliction:

    Je suis allé voir votre lien.
    Encore rien sur l’efficacité ou inefficacité du chauffage par éléments…

    Experte en rhétorique.

    @ koval

    J’ai bien dit si:

    « Oui, oui, je n’ai qu’à plus venir. Mais si vous n’êtes pas capable de garder le ton des discussions dans des paramètres ‘polis’, »

    Mais vous demandez de me citer au complet et de comprendre le sens de mes messages semble être trop demandé de vous et de vos semblables.

    Lâchez pas de faire vos fin-fin.,.. tout le monde va finir par comprendre votre ‘intelligence » et votre ‘profondeur’

    🙂

    J'aime

  119. Sébas permalink
    7 septembre 2010 11 h 47 min

    Et j’ai toujours parlé de plinthe électrique, pas d’un système ‘fermé’ COMMERCIAL.

    Je répète pour le 4e ou 5e fois (comme dans une classe de 1e année);

    J’ai fait des recherches extensives sur CE sujet et ce mode de chauffage n’était efficace à comparer au chauffage au bois.

    Si en plus on tient compte des perte sur le réseau électrique et du contexte Québécois ou le bois est abondant et si on copie le modèle des Européens qui retourne à ce type de chauffage., nous serons tous gagnants à tous les niveaux, y compris ‘dame nature’.

    Me semble que nous parlons la même langue?
    On dirait pas. Vous parlez la langue ‘diversion’ et ‘rhétorique enfantine’
    🙂

    J'aime

  120. Sombre Déréliction permalink
    7 septembre 2010 12 h 27 min

    @Darwin
    Le sombre vilain!! Ayoye trop cool que de souvenirs! 🙂

    J'aime

  121. 7 septembre 2010 12 h 55 min

    @ Sombre

    «Ayoye trop cool que de souvenirs!»

    Ça faisait un bout de temps que je pensais à ce gag, en fait, depuis que j’écris «@ Sombre» plutôt que «@ SD». Je pensais que je le ferais dans la Kaverne, mais, bon, l’occasion s’est présentée ici !

    J'aime

  122. Sombre Déréliction permalink
    7 septembre 2010 13 h 00 min

    @sébas Vous avez aussi parlé de plaintes électriques….
    C’est quoi ça un système fermé commercial? Vous inventez des termes à présent?
    Le calcul que je vous donne est aussi valable pour vos plinthes et pour un rond de poêle, mais vous êtes tellement ignorant que vous ne faites pas le lien (circuit résistif). Quand on est en secondaire 1, on cause de jeux vidéos et de hip hop et on laisse les questions qui nécessite un Q.I. supérieur à 50 aux grands. 😛

    « J’ai fait des recherches extensives sur CE sujet et ce mode de chauffage n’était efficace à comparer au chauffage au bois. »

    Menteur! Si c’était vrai vous comprendriez les équations fondamentales pour déterminer la puissance et le rendement d’un appareil. À moins que vous ne soyez qu’un de ses étudiants en sciences humaines pour qui « faire des Recherches » consiste à plagier les dissertations préfabriquées qu’il trouve sur internet.

    « J’ai fait des recherches extensives sur CE sujet et ce mode de chauffage n’était efficace à comparer au chauffage au bois »
    As-tu tes sources??? 😛

    Je suis toujours sereine et contemplative malgré les insultes et les attaques dont je suis ici la victime.

    J'aime

  123. Sombre Déréliction permalink
    7 septembre 2010 13 h 07 min

    @Darwin j’ai déjà pensé à le prendre comme avatar, en fait c’est son animal de compagnie qui me faisait tripper.

    J'aime

  124. koval permalink*
    7 septembre 2010 13 h 20 min

    Sébas!

    Je vais pas être élégante!

    Mange-donc de la marde, je m’en christ tellement de toi si tu savais!

    Tu baves comme une limace, on rit de toi. Cesse ou va gosser ailleurs!

    J'aime

  125. Sombre Déréliction permalink
    7 septembre 2010 13 h 27 min

    😯

    J'aime

  126. koval permalink*
    7 septembre 2010 13 h 31 min

    Désolée, mais c’est pas un morveux de 12 ans d’âge mental qui vas me dire où commenter, comment et avec quel ton….

    Qui va en plus nous chier dessus pendant 30 comms et me faire ensuite la morale sur la politesse, ptit enculé de bigot consangin! Ça fera!

    Je vais lui en donner une raison pour aller voir ailleur et détester ce bloye!

    J'aime

  127. Sombre Déréliction permalink
    7 septembre 2010 13 h 34 min

    Sprotch! la mouche écrapoutie! 😯

    J'aime

  128. 26 septembre 2010 2 h 40 min

    Pour montrer l’efficacité de certaines taxes pour l’environnement, il faut lire cet article. Même moi qui prône ce genre de taxes, je suis étonné de son succès.

    Stockholm : vivre sans embouteillage

    http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/296924/stockholm-vivre-sans-embouteillage

    J'aime

  129. 21 mai 2011 18 h 26 min

    Un ingénieur, Jean-Marc Jancovici, «devenu une autorité en matière de comptabilité du carbone et des stratégies économiques sur la transition, forcée ou planifiée» avance sensiblement la même solution que moi dans ce billet. On peut lire entre autres dans un article du Devoir d’aujourd’hui :

    «Mais ces ajustements du marché pétrolier risquent, à son avis, de se faire par chocs successifs, ce que les gouvernements ont la possibilité d’atténuer en taxant progressivement de plus en plus l’essence pour que le prix à la pompe atteigne le niveau qui provoque une réduction de la consommation avant que le marché n’impose cette logique.»

    http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/323858/vive-le-petrole-cher

    Moi, j’écrivais en conclusion à mon billet :

    «il ne faut surtout pas attendre que le mécanisme de marché s’en charge, car, alors, il sera trop tard.»

    Disons que ça se ressemble !

    Il écrit aussi :

    «un gouvernement pourrait utiliser cet argent, en tout ou en partie, pour financer le recours à des programmes massifs de réduction de la consommation des énergies fossiles afin de réduire à la fois les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les impacts d’une société basée sur cette consommation (habitations trop grandes et mal isolées, étalement urbain, construction d’infrastructures routières, développement des transports collectifs, etc.)»

    et moi :

    «les utiliser pour investir dans des solutions de rechange à l’utilisation de produits fossiles polluants et générateurs de GES, par exemple dans les transports en commun (y compris interurbains pour pouvoir offrir une véritable option à l’automobile) et dans le développement de technologies moins polluantes.»

    Il conclut :

    «Les pays ont un intérêt économique réel à hausser progressivement leurs taxes sur l’essence — Jancovici propose une augmentation automatique de 2 % par année pour forcer le changement progressif chez les consommateurs — parce que la gestion des chocs économiques est toujours plus coûteuse qu’une croissance planifiée et prévisible des prix.»

    …ce qui ressemble à ma proposition de taxe globale différentielle…

    À lire !

    Aussi, en complément à l’article précédent :

    http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/323842/reinventer-la-societe-pour-s-affranchir-de-l-or-noir

    et

    http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/323843/un-baril-a-300-la-transformation-d-une-economie

    J'aime

  130. the Ubbergeek permalink
    21 mai 2011 21 h 42 min

    Il y avait une émission intéressante sur Savoir avant-hiers – un =e conférence sur imaginer le Québec sans (ou avec moins) de pétrole, plein d’idées intéressantes.

    J'aime

  131. the Ubbergeek permalink
    21 mai 2011 21 h 46 min

    Shadowrun, Cyberpunk 2020, Neuromancer,e tc…

    Mais c’est le MARCHÉ qui a gagné actuellement.

    J'aime

  132. the Ubbergeek permalink
    21 mai 2011 21 h 58 min

    Deux choses;

    Le chauffage au bois poluent. Ca fais de la fumée et tout, qui ajoutent au problème du smog.

    De l’autre, cependant on dirait que c’est mort… Me semblait que pendant les années Bush, une certaine ‘nouvelle science’ comme le Design Intelligent et la critique du ‘complot climato-réchaufiste’ avait aussi un parent sur ce sujet;

    La théorie de ‘génèse abiogénique du pétrole’.

    Aka le pétrole ne viendrait de trucs morts, changés par les forces géos et tout, mais généré par la terre… Et renouvelable dans cette théorie, notez-le.

    Ca avait été promu pas mal, pour combatre les efforts de réduction de consomation de pétrole et tout cà, pour sur. Mais on dirait que le levain a pas pris.

    Ca m’étonne que des gens comme Sébas n’ont pas utilisés cette théorie fumeuse… très de droite.

    J'aime

  133. 21 mai 2011 22 h 10 min

    Ouf, je ne me souvenais pas des commentaires à ce billet… Pour une fois, j’étais content de ne plus me souvenir de quelque chose !

    «Ca m’étonne que des gens comme Sébas n’ont pas utilisés cette théorie fumeuse… très de droite.»

    Il n’a qu’une théorie, l’État est coupable de tout, surtout du système responsable de tous les maux, le système monétaire à réserve fractionnaire, Mais, svp, ne me parlez plus de lui…

    J'aime

  134. François Beaulé permalink
    25 mai 2011 17 h 23 min

    @Darwin
    Les pays pauvres ou en voie de développement ne peuvent participer à une bourse du carbone. Leurs citoyens peuvent difficilement acquiter une taxe importante sur le carbone. Une telle taxe et la participation à une bourse du carbone sont utiles pour des pays développés qui consomment beaucoup de combustibles fossiles par habitant. On ne peut évidemment pas demander à des pauvres de se rationner encore plus.

    J'aime

  135. 25 mai 2011 17 h 59 min

    @ François Beaulé

    «Les pays pauvres ou en voie de développement ne peuvent participer à une bourse du carbone.»

    J’ai hésité à mentionner cette bourse dans le billet et, aujourd’hui, j’hésiterais encore plus ! On peut s’imaginer la spéculation et toutes les manoeuvres des financiers qui entoureraient la mise en oeuvre de cette bourse, comme ils le font dans toutes les bourses existantes.

    Cela dit, le principal, selon moi, se joue dans l’établissement des niveaux de plafonnement. Il est évident que ce niveau pour les pays pauvres devrait tenir compte de leur réalité. Pour les émissions provenant des activités primaires et manufacturières de ces pays, je ne suis pas certain que les entreprises (souvent étrangères) n’ont pas les moyens d’y participer. Mais, je suis d’accord, il faudrait regarder leur situation de près avant l’établissement d’une telle solution.

    J'aime

  136. the Ubbergeek permalink
    25 mai 2011 22 h 22 min

    Ca dépend aussi de ce qu’on veut dire par pays pauvres… Brésil et Inde par example le peuvent. Mais surement pas Mozambique…

    J'aime

  137. 13 août 2011 8 h 55 min

    À lire sur le même thème cette lettre du Devoir de ce matin :

    Crise financière – Il faut sortir de cette approche de la richesse
    http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/329261/crise-financiere-il-faut-sortir-de-cette-approche-de-la-richesse

    «Il est temps de sortir de cette approche de la richesse, et de nous demander ce dont nous avons besoin et comment nous voulons le produire en nous adaptant aux capacités limitées de la Terre. Cela ne sera pas simple, il faudra discuter, s’entendre et s’organiser, plutôt que de laisser les marchés se «réguler» d’eux-mêmes. C’est probablement notre seule voie de sortie — celle que nous empruntons actuellement nous mène à la faillite.»

    J'aime

  138. Frequency permalink
    27 août 2011 18 h 07 min

    Well well well…
    la solution: Le travail à la maison plus de grands bureaux à chauffer, plus de transport obligatoire… la panacée quoi!

    J'aime

  139. Frequency permalink
    27 août 2011 18 h 09 min

    Ouais, j,arrive ici via le r’nard, faque je relance la discussion, semblerait que le r’nard en parsonne ait une opinion s’ul sujet!

    J'aime

  140. 27 août 2011 18 h 28 min

    «semblerait que le r’nard en parsonne ait une opinion s’ul sujet!»

    En fait, ce n’est pas ça… Koval et moi avons décidé aujourd’hui de mettre notre signature sur tous les billets que nous avons rédigés ici, car, avant une certaine date, c’était Luto qui les éditaient, ce qui faisait en sorte que les billets portaient la signature de Jeanneémard.

    Ce que nous ne savions pas (en tout cas moi), c’est que, en mettant à jour un billet, cela envoie un «ping» aux billets d’autres blogues qui sont cités dans le billet mis à jour. Dans ce cas précis, cela a envoyé un «ping» (avis que le billet est cité ailleurs) sur le billet de janvier 2010 de Renart!

    «Le travail à la maison»

    Disons que, je ne sais pas moi, tu es électricien ou plombier ou encore charpentier-menuisier, mécanicien d’ascenseur ou laveur de vaisselles dans un restaurant. Comment vas-tu faire?

    En fait, seule une minorité de professions peuvent être exercées à la maison, et elles le sont déjà en majorité!

    J'aime

  141. Frequency permalink
    27 août 2011 19 h 13 min

    Y a ben ben du travail de bureau qui pourrait être fait dans nos cabanes…. Autre chose, fini les tites secrétaires en jupe courtes et décolleté en plein hiver. On travaille en chandail de laine puis on chauffe les bureaux à 18 celcius pas plus!! poing talaligne!
    Ouf la tite dame qui annonce l’ouragan en ce moment à météomidia… Quel style magnifique!
    Waaaaaoooooooooouh! Je savais pas que c’était aussi excitant les ouragans.
    C,est sûr je ne lui ferait pas de mal, je mettrait des gants blancs pour lui parler, je serais un ours a gants blanc! 😆
    bon ok Jeanne n’est pas le Grand Flanc mou…

    J'aime

  142. 27 août 2011 20 h 12 min

    @ Frequency

    Je n’ai rien contre certaines de vos propositions. Mais, c’est avec ces mirages de petits changements qui ne font pas vraiment mal qu’on convainc la population qu’aucun changement au mode de vie actuel n’est nécessaire pour solutionner le problème. Et ça, ça nous éloigne davantage d’une solution durable que quoique ce soit d’autre.

    J'aime

  143. Frequency permalink
    28 août 2011 0 h 45 min

    Alors on ne fait rien à défaut de ne pouvoir tout changer??
    Comment les petits changements nuisent à une solution durable, faudrait m,expliquer.

    J'aime

  144. 28 août 2011 1 h 07 min

    «Comment les petits changements nuisent à une solution durable, faudrait m,expliquer.»

    Je l’ai expliqué au comm précédent : «on convainc la population qu’aucun changement au mode de vie actuel n’est nécessaire pour solutionner le problème».

    Si on est conscient de la quantité de gaz à effet de serre qu’il faudrait cesser d’émettre pour que le climat ne s’emballe pas trop (Harper promet une baisse de 80 % d’ici 2050, mais en exploitant plus le pétrole albertain et en ne faisant rien d’autre…) pour qu’une grande partie de la surface du globe ne devienne inhabitable, le seul moyen de l’atteindre est un changement majeur dans le mode de vie de tous les pays. À moins de diminuer la population de la Terre de 80 %, ce qui va probablement se passer, mais après l’emballement! Et sera-ce assez tôt pour que le 20 % puisse survivre?

    J'aime

  145. Frequency permalink
    28 août 2011 10 h 56 min

    Autant que ça??? Ouf! ça te replace le scimatocleptisme en pas pour rire.
    Je crois que la véritable solution en vue d’éliminer les émissions de co2 est de faire comme l’a dit le prof lauzon: « Remplacer l,objectif déficit zéro par un objectif croissance zéro »! Ce serait, en effet, un sapré bouleversement.
    Ajoutez à cela: « études et travail à la maison » ainsi que réduire de beaucoup les voyages outre-mer.

    J'aime

  146. Frequency permalink
    28 août 2011 11 h 04 min

    Ils pourraient nous faire des pistes cyclables jusqu’à MTL ça serait pas pire ça, pour les loisirs surtout…

    J'aime

  147. 28 août 2011 12 h 02 min

    Le scimatocleptisme, voilà un concept qui m’a l’air très intéressant! 😆 😆

    Moi je suis en train de faire des recherches sur une pathologie encore assez méconnue, la bloguodyslexie…

    J'aime

  148. 28 août 2011 12 h 29 min

    « Remplacer l,objectif déficit zéro par un objectif croissance zéro »

    Je crois personnellement que tout dépend ce qu’on appelle «croissance». J’en avais parlé ici :

    https://jeanneemard.wordpress.com/2010/04/28/croissance-ou-decroissance/

    J’apporterais quelques changements à ce billet aujourd’hui, mais rien de majeur.

    «Ils pourraient nous faire des pistes cyclables jusqu’à MTL»

    Tout moyen de transport dit «actif» est en effet un pas dans la bonne direction. Le transport en commun et la baisse du tranport individuel est aussi une clé d’un changement.

    J'aime

  149. Frequency permalink
    28 août 2011 12 h 44 min

    « Le transport en commun et la baisse du tranport individuel est aussi une clé d’un changement. »
    là dessus j’émettrais quelque réserves, puisqu’ici au québec, cela prend de gros établissements qu’il faut chauffer et climatiser, de plus il faut qu’il soit utilisé le transport en commun. Or, présentement les usagés sont trop pénalisés,
    Une chose que je trouve aberrante aussi est que la tonte des pelouses soit obligatoire, quand on sait que la verdure réduit le co2 de l’atmosphère, c’est une aberration de payer des entrepreneurs pour couper l’herbe à 2 pouces et moins à grand coups de moteurs 2 temps et d’équipements énergivore.

    J'aime

  150. 28 août 2011 12 h 57 min

    «Or, présentement les usagés sont trop pénalisés,»

    Ah bon. C’est sûr que pour encourager les gens à l’utiliser, il faut que l’offre soit suffisante, sinon, la poule va attendre l’oeuf indéfiniment… Une fois cette offre disponible, là on pourrait y aller de mesures pour inciter son utilisation et désinciter l’utilisation des transports individuels.

    «Une chose que je trouve aberrante aussi est que la tonte des pelouses soit obligatoire»

    Il me semblait que les réglements avaient été changés. Mais, cela dépend peut-être des municipalités.

    J'aime

  151. Frequency permalink
    28 août 2011 19 h 40 min

    Pour le transport en commun, j’essayerais la gratuité (ou quasi gratuité) pour le fun… Un essai comme ça!

    J'aime

  152. Frequency permalink
    28 août 2011 19 h 55 min

    Les enregistrement des automobiles ainsi qu’une taxe sur l’essence servent déjà à financer le transport en commun, si cela ne suffit pas on peut peut-être augmenter la taxe sur l’essence (ou diminuer les dépenses de la stm…), ensuite on instaure un tarif très bas du genre 25 ou 50 cennes le passage puis on étudie le résultat. Naturellement pour que cela fonctionne il faut que le transport en commun soit entièrement public…

    J'aime

  153. 28 août 2011 20 h 04 min

    «Pour le transport en commun, j’essayerais la gratuité (ou quasi gratuité) pour le fun… Un essai comme ça!»

    Le programme de QS prévoit de se rapprocher de la gratuité à long terme. Si les gens dépensaient ne serait-ce que la moitié de ce qu’ils dépensent pour leurs transports individuels en transport collectif, ce serait loin d’être utopique. Et je parle aussi bien de transport en commun urbain qu’interurbain.

    Dans les années 1960, tous les villages étaient couverts par le transport interurbain. Si on avait les moyens à l’époque, je ne vois pas pourquoi ce serait utopique 50 ans plus tard…

    «Naturellement pour que cela fonctionne il faut que le transport en commun soit entièrement public…»

    Tout à fait d’accord avec ce comm…

    J'aime

  154. Frequency permalink
    28 août 2011 20 h 27 min

    La moitié, ce serait loin d’être suffisant… Il faut comprendre que l’usagé du transport en commun (Hormis peut être celui qui habite sur l’île près de son lieu d’études ou de travail) se sacrifie en quelque sorte. Agencer les horaires est loin d’être évident de sorte que pour celui qui suit des cours du soir, penser à la combinaison travail -transport en commun-études est digne de l’utopie, il y a ensuite les coûts et sans compter 5 à 6 rhumes par année du à la promiscuité respiratoire… Ce sacrifice mérite amplement de payer une somme infime pour utiliser les transports. sans compter qu’un autobus plein ne coûte pas vraiment plus cher qu’un vide.
    Je crois que QS devrait aller plus loin et viser la gratuité pour parvenir à une somme du genre 25-50 cents. L’incitatif serait, à mon avis irrésistible.

    J'aime

  155. 28 août 2011 20 h 40 min

    «Je crois que QS devrait aller plus loin et viser la gratuité»

    Je me suis peut-être mal exprimé. J’ai écrit : «Le programme de QS prévoit de se rapprocher de la gratuité à long terme.» Se rapprocher en espérant l’atteindre!

    J'aime

  156. Frequency permalink
    28 août 2011 20 h 59 min

    Eh bien, je suis d’accord avec QS, là dessus! 🙂

    J'aime

  157. 28 août 2011 21 h 22 min

    Voici le texte exact :

    – Préparer un vaste plan de transport à l’échelle du Québec, incluant le développement du transport public des personnes et des marchandises.
    – Favoriser le développement des transports électriques et assurer l’accessibilité, l’universalité, voire la gratuité des transports publics.
    – Ce plan devra aussi comporter le développement du transport actif comme les pistes cyclables et une série de mesures afin de limiter l’usage individuel de la voiture, particulièrement en milieu urbain.

    Je ne me rappelais pas que ça parlait des transports actifs, comme j’en ai parlé dans un précédent commentaire!

    J'aime

  158. 13 juin 2012 9 h 50 min

    Dans ce billet, je parlais surtout du rationnement des produits énergétiques, ne mentionnant les autres ressources naturelles que brièvement. Or, il faudrait aussi penser à rationner bien d’autres ressources que le pétrole. On a parlé des terres rares récemment et aujourd’hui un article cadenassé du Devoir mentionne d’autres matières premières, dont le cuivre, l’or et le zinc :

    « Le Français [président directeur général de GDF-Suez, Gérard Mestrallet, pas vraiment un gauchiste…] dit ne pas croire qu’il existe des sources d’énergie idéales à la fois en matière économique et en matière environnementale. « L’avenir de l’énergie sera un mélange de solutions diversifiées, adaptées à la diversité des usages. » Mais la première devra être l’économie et le recyclage.

    Cette voie s’avère, selon lui, un impératif dans un monde où l’on vivra de plus en plus une « rareté des ressources », en matière énergétique, mais pas seulement. Une récente étude américaine disait que les réserves de certaines matières premières, comme le cuivre, l’or et le zinc, pourraient être épuisées dans moins de 15 à 20 ans. La même menace pèse sur un autre type de ressource: la biodiversité et l’environnement.

    « Ma conviction est qu’il va falloir inventer une nouvelle forme de développement [] qui arrive à découpler croissance et consommation des ressources naturelles épuisables. »

    15 à 20 ans… C’est déjà tard pour rationner et on ne fait rien, en fait, on fait le contraire en aidant plutôt les minières à accélérer l’épuisement…

    J'aime

Trackbacks

  1. Le Québec et l’union monétaire avec le Canada « Jeanne Émard
  2. Le PIB « Jeanne Émard
  3. La planification écologique «
  4. Les taxes sur le carbone |
  5. Pour une gauche efficace |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :